anipassion.com

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

rachid 


Récurrent
Récurrent
les chrétiens, et afin de dire que la lapidation est une barbarie (donc selon eux soit moise soit DIEU étaient barbare ), ils nous disent que JESUS a abrogé ceci.

ils nous montrent ceci :

JEAN
8.1 Jésus se rendit à la montagne des oliviers.
8.2 Mais, dès le matin, il alla de nouveau dans le temple, et tout le peuple vint à lui. S'étant assis, il les
enseignait.

8.3 Alors les scribes et les pharisiens amenèrent une femme surprise en adultère;

8.4 et, la plaçant au milieu du peuple,ils dirent à Jésus: Maître, cette femme a été surprise en flagrant délit
d'adultère.

8.5 Moïse, dans la loi, nous a ordonné de lapider de telles femmes: toi donc, que dis-tu?

8.6 Ils disaient cela pour l'éprouver,afin de pouvoir l'accuser. Mais Jésus, s'étant baissé, écrivait avec le doigt sur la terre.
8.7 Comme ils continuaient à l'interroger, il se releva et leur dit: Que celui de vous qui est sans péché jette le premier la pierre contre elle.

8.8 Et s'étant de nouveau baissé, il écrivait sur la terre.
8.9 Quand ils entendirent cela, accusés par leur conscience, ils se retirèrent un à un, depuis les plus âgés jusqu'aux derniers; et Jésus resta seul avec la femme qui était là au milieu.
8.10 Alors s'étant relevé, et ne voyant plus que la femme, Jésus lui dit: Femme, où sont ceux
qui t'accusaient? Personne ne t'a-t-il condamnée?


8.11 Elle répondit: Non, Seigneur. EtJésus lui dit: Je ne te condamne pas non plus: va, et ne pèche
plus.


or nous lisons dans ce lien ceci

http://www.biblegateway.com/passage/?search=john%207&version=NIV


((The earliest and most reliable manuscripts and other ancient witnesses do not have John 7:53-8:11.))

ce qui se traduit par : les plus anciens et les plus fiables manuscrits et d'autres témoignages n'ont pas JEAN 7:53-8:11


ce qui implique, que les anciens manuscrits et les plus fiables n'avaient pas cette histoire, et seulement cette histoire.

si je lis dans un manuscrit que la moitié d'une histoire est présente, alors si je trouve un autre qui la montre dans sa
totalité, il es claire que je l'accepterai, mais si un manuscrit ne contient pas la totalité de l'histoire et qu'un autre la contient?

on peut se dire que cette histoire alors est soit réelle ou soit rajouté.

dans ce lien :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Évangile_selon_Jean

nous lisons :
Le plus ancien manuscrit connu du Nouveau Testament est un fragment de l'évangile selon saint Jean. Ce fragment de papyrus, de la taille d'une carte de crédit a été découvert en Égypte en 1920 et est maintenant conservé à la bibliothèque John Rylands de Manchester, sous la référence P52. Il contient des morceaux du procès de Jésus par Pilate (Jn 18. 31-33 d'un côté et de Jn 18. 37-38 de l'autre). Il est généralement daté d'environ 125[3],[4]. La difficulté de dater précisément un fragment par les méthodes paléographiques autorise cependant une fourchette de 100 à 175. La petite taille du fragment P52 fait que, bien qu'une restitution plausible puisse être faite pour la plupart des quatorze lignes présentes, il n'est guère utilisable pour l'analyse textuelle[5].

La plus ancienne version à peu près complète est celle du Papyrus 66[6], de la fondation Bodmer[7] à Genève. Les papyrus Bodmer ont été trouvés en Égypte en 1952. Le texte est daté du milieu du second siècle[8]. Il y manque notamment le passage de la femme adultère.

quand l'histoire fut-elle rajouté?

dans les manuscrits qui datent du 4 ieme siecles?

Voir le profil de l'utilisateur

rachid 


Récurrent
Récurrent
pour voir plus claire, montrons cet évangile sans cette histoire comme les anciens manuscrits, et montrons aussi l'évangile avec cette histoire :

AVEC L'HISTOIRE DE L'ADULTERE :

7.48
Y a-t-il quelqu'un des chefs ou des pharisiens qui ait cru en lui?
7.49
Mais cette foule qui ne connaît pas la loi, ce sont des maudits!
7.50
Nicodème, qui était venu de nuit vers Jésus, et qui était l'un d'entre eux, leur dit:
7.51
Notre loi condamne-t-elle un homme avant qu'on l'entende et qu'on sache ce qu'il a fait?
7.52
Ils lui répondirent: Es-tu aussi Galiléen? Examine, et tu verras que de la Galilée il ne sort point de prophète.
7.53
Et chacun s'en retourna dans sa maison
.


Jean 8

8.1
Jésus se rendit à la montagne des oliviers.
8.2
Mais, dès le matin, il alla de nouveau dans le temple, et tout le peuple vint à lui. S'étant assis, il les enseignait.
8.3
Alors les scribes et les pharisiens amenèrent une femme surprise en adultère;
8.4
et, la plaçant au milieu du peuple, ils dirent à Jésus: Maître, cette femme a été surprise en flagrant délit d'adultère.
8.5
Moïse, dans la loi, nous a ordonné de lapider de telles femmes: toi donc, que dis-tu?
8.6
Ils disaient cela pour l'éprouver, afin de pouvoir l'accuser. Mais Jésus, s'étant baissé, écrivait avec le doigt sur la terre.
8.7
Comme ils continuaient à l'interroger, il se releva et leur dit: Que celui de vous qui est sans péché jette le premier la pierre contre elle.
8.8
Et s'étant de nouveau baissé, il écrivait sur la terre.
8.9
Quand ils entendirent cela, accusés par leur conscience, ils se retirèrent un à un, depuis les plus âgés jusqu'aux derniers; et Jésus resta seul avec la femme qui était là au milieu.
8.10
Alors s'étant relevé, et ne voyant plus que la femme, Jésus lui dit: Femme, où sont ceux qui t'accusaient? Personne ne t'a-t-il condamnée?
8.11
Elle répondit: Non, Seigneur. Et Jésus lui dit: Je ne te condamne pas non plus: va, et ne pèche plus.

8.12
Jésus leur parla de nouveau, et dit: Je suis la lumière du monde; celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie.
8.13
Là-dessus, les pharisiens lui dirent: Tu rends témoignage de toi-même; ton témoignage n'est pas vrai.
8.14
Jésus leur répondit: Quoique je rende témoignage de moi-même, mon témoignage est vrai, car je sais d'où je suis venu et où je vais; mais vous, vous ne savez d'où je viens ni où je vais.
8.15
Vous jugez selon la chair; moi, je ne juge personne.
8.16
Et si je juge, mon jugement est vrai, car je ne suis pas seul; mais le Père qui m'a envoyé est avec moi.
8.17
Il est écrit dans votre loi que le témoignage de deux hommes est vrai;
8.18
je rends témoignage de moi-même, et le Père qui m'a envoyé rend témoignage de moi.
8.19
Ils lui dirent donc: Où est ton Père? Jésus répondit: Vous ne connaissez ni moi, ni mon Père. Si vous me connaissiez, vous connaîtriez aussi mon Père.
8.20
Jésus dit ces paroles, enseignant dans le temple, au lieu où était le trésor; et personne ne le saisit, parce que son heure n'était pas encore venue.


la partie en BLEU est la partie qui n'existait pas dans les anciens manuscrits.,
on va l'enlevé et vérifier si sa va affecté l'évangile :

7.48
Y a-t-il quelqu'un des chefs ou des pharisiens qui ait cru en lui?
7.49
Mais cette foule qui ne connaît pas la loi, ce sont des maudits!
7.50
Nicodème, qui était venu de nuit vers Jésus, et qui était l'un d'entre eux, leur dit:
7.51
Notre loi condamne-t-elle un homme avant qu'on l'entende et qu'on sache ce qu'il a fait?
7.52
Ils lui répondirent: Es-tu aussi Galiléen? Examine, et tu verras que de la Galilée il ne sort point de prophète.
Jean 8



8.12
Jésus leur parla de nouveau, et dit: Je suis la lumière du monde; celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie.
8.13
Là-dessus, les pharisiens lui dirent: Tu rends témoignage de toi-même; ton témoignage n'est pas vrai.
8.14
Jésus leur répondit: Quoique je rende témoignage de moi-même, mon témoignage est vrai, car je sais d'où je suis venu et où je vais; mais vous, vous ne savez d'où je viens ni où je vais.
8.15
Vous jugez selon la chair; moi, je ne juge personne.
8.16
Et si je juge, mon jugement est vrai, car je ne suis pas seul; mais le Père qui m'a envoyé est avec moi.
8.17
Il est écrit dans votre loi que le témoignage de deux hommes est vrai;
8.18
je rends témoignage de moi-même, et le Père qui m'a envoyé rend témoignage de moi.
8.19
Ils lui dirent donc: Où est ton Père? Jésus répondit: Vous ne connaissez ni moi, ni mon Père. Si vous me connaissiez, vous connaîtriez aussi mon Père.
8.20
Jésus dit ces paroles, enseignant dans le temple, au lieu où était le trésor; et personne ne le saisit, parce que son heure n'était pas encore venue.



voyez vous une différence?

comme-ci l'histoire est totalement independante, ce qui est alors une autre preuve que l'histoire est rajouté et n'est pas authentique.

en réalité l'histoire a affecté un tout petit détaille que je vais montré dans le prochain commentaire

Voir le profil de l'utilisateur

rachid 


Récurrent
Récurrent
l'autre confirmation vient de ce lien , lorsqu'il évoque l'évangile aux hebreux :

http://www.earlychristianwritings.com/text/gospelhebrews-mrjames.html


on peut en éffet lire :

Eusebius, Eccl. Hist. iii.39.17, speaking of the early writer Papias, says: He has also set forth (or expounded) another story, about a woman accused of many sins before the Lord, which the Gospel according to the Hebrews also contains.
It is the obvious, and general, view that this story was that of the woman taken in adultery, which, as is well known, forms no part of the true text of St. John's Gospel, though it is inserted by most manuscripts at the beginning of the eighth chapter. A few manuscripts place it in St. Luke's Gospel. The description suggests that Papias's story, with its mention of many sins, differed from ours in detail.

la traduction approximatif de GOOGLE donne :


[color=#000]Eusèbe, Eccl. Hist. iii.39.17, en parlant de l'écrivain au début Papias, dit: Il a aussi énoncé (ou exposé) une autre histoire, d'une femme accusée de nombreux péchés devant le Seigneur, que l'Evangile selon les Hébreux contient également.

Il est une évidence, et le général, estime que cette histoire a été celle de la femme adultère, qui, comme on le sait, ne fait pas partie du texte de l'Evangile véritable St. John's, si elle est insérée par la plupart des manuscrits de la début de la huitième chapitre. A quelques manuscrits placer dans l'Evangile de saint Luc. La description donne à penser que l'histoire de Papias, avec sa mention de nombreux péchés, différente de la nôtre dans le détail.

bien que la traduction est remplis d'érreur, n'empeche que nous comprenons clairement qu'elle parle dun ajout dans l'avangile de JEAN.

meme le contexte des versets laisse planer le doute :

au début , avant l'histoire de la lapidation au chapitre 7, nous lisons :

7.40 Des gens de la foule, ayant entendu ces paroles, disaient: Celui-ci est vraiment le prophète.
7.41 D'autres disaient: C'est le Christ. Et d'autres disaient: Est-ce bien de la Galilée que doit venir le Christ?
7.42 L'Écriture ne dit-elle pas que c'est de la postérité de David, et du village de Bethléhem, où était David, que le Christ doit venir?
7.43 Il y eut donc, à cause de lui, division parmi la foule.
7.44 Quelques-uns d'entre eux voulaient le saisir, mais personne ne mit la main sur lui.
7.45 Ainsi les huissiers retournèrent vers les principaux sacrificateurs et les pharisiens. Et ceux-ci leur dirent: Pourquoi ne l'avez-vous pas amené?
7.46 Les huissiers répondirent: Jamais homme n'a parlé comme cet homme.
7.47 Les pharisiens leur répliquèrent: Est-ce que vous aussi, vous avez été séduits?
7.48 Y a-t-il quelqu'un des chefs ou des pharisiens qui ait cru en lui?
7.49 Mais cette foule qui ne connaît pas la loi, ce sont des maudits!


nous voyons que les PHARISIENS sont contre JESUS, et veulent le punir comme le montre d'autres verset, puis NICODEME intervient :

7.50 Nicodème, qui était venu de nuit vers Jésus, et qui était l'un d'entre eux, leur dit:
7.51 Notre loi condamne-t-elle un homme avant qu'on l'entende et qu'on sache ce qu'il a fait?
7.52 Ils lui répondirent: Es-tu aussi Galiléen? Examine, et tu verras que de la Galilée il ne sort point de prophète.



en faite, le contexte montre clairement qu'ils attendent une REPONSE de JESUS.
ils le décrivent comme FAUX PROPHETE, logiquement JESUS va leur répondre, sinon, il sera LAPIDER.

mais, le verset 7.53 qui est un verset inéxistant dans les premiers manuscrit, montre ceci :

7.53
Et chacun s'en retourna dans sa maison.


chacun retourne chez soi alors qu'ils cherchent tout les moyens a le lapider?

on a vue que le rajoute concerne toute l'histoire de la LAPIDATION ainsi que ce verset , soit le dernier verset du chapitre 7.

normalement, nous lisons ceci si nous suprimons les versets ajouté:

7.48
Y a-t-il quelqu'un des chefs ou des pharisiens qui ait cru en lui?
7.49
Mais cette foule qui ne connaît pas la loi, ce sont des maudits!
7.50
Nicodème, qui était venu de nuit vers Jésus, et qui était l'un d'entre eux, leur dit:
7.51
Notre loi condamne-t-elle un homme avant qu'on l'entende et qu'on sache ce qu'il a fait?
7.52
Ils lui répondirent: Es-tu aussi Galiléen? Examine, et tu verras que de la Galilée il ne sort point de prophète.


Jean 8
8.12
Jésus leur parla de nouveau, et dit: Je suis la lumière du monde; celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie.



mais entre JEAN 7.52 et JEAN 8.12, il y'a l'histoire de lapidation qui est venu cassé le rithme de la discussion.

lorsque les juifs avec nicodeme attendaient la réponse de JESUS dans 8.12, l'histoire de la lapidation est intervenu pour cassé la discussion


donc, qui peut nous prouvé avec tout ceci que l'histoire est véridique?

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé 


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum