Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

oumaazedine 


Novice
Novice
Quelle est la croyance des « rawafidhs » envers le Noble Coran ? rawâfidhs », qu’on dénomme de nos
jours par chiites, disent que le Coran que l’on possède n’est pas celui
qui fut révélé à Mohammed –Paix et Salut sur lui, mais qu’il a été
altéré, modifié et qu’on a opéré des rajouts et des suppressions.
La majorité des
traditionnistes chiites croient à la manipulation du texte coranique,
comme l’a mentionné Al Noury Al Tabarsy dans son ouvrage « La parole
décisive concernant la manipulation du Livre du Maître de l’univers[1] »
Mohammed ibn Yaqoub Al
Koulayni, dans son livre « Les fondements du Kâfy » au chapitre «
N’ont codifié le Coran en son entier que les imams », rapporte
que Jâbir a dit : « J’ai entendu Abou Jaafar dire : Celui qui prétend
avoir réuni tout le texte coranique , comme Allah l’a révélé, est un
menteur. Ne l’a réuni et appris par cœur comme il a été révélé qu’Ali
ben Abi Tâlib et les imams après lui[2] »
Jâbir rapporte qu’Abou
Jaafar – sur lui la Paix– a dit : Personne ne peut prétendre qu’il a en
sa possession le Coran en entier sauf les « awsiyyah »(imams mandatés)[3].
Hichem ibn Sâlem rapporte
qu’Abou Abdallah – sur lui la Paix- a dit : Le Coran transmis à
Mohammed - Paix et Salut sur lui – par Jibril – Paix sur lui –
comprend 17 000 versets[4] »
Ce qui signifie que le Coran que les « rawâfidh » prétendent détenir
est supérieur à celui qui est entre nos mains et dont Allah a fait
promesse de le préserver par trois fois !! Qu’Allah nous préserve d’eux.
Ahmed Al Tabarsy, dans
son livre « L’argumentation » rapporte que Omar a dit à Zeyd ben
Thâbet : « Ali détient un coran où les bassesses des mecquois immigrés
( mouhajirin ) et ceux qui les ont assistés (ansârs) sont mentionnées.
J’ai donc pensé qu’il était bon d’écrire le coran et de supprimer ce
qui y est mentionné en guise d’infamies et d’outrages à l’encontre des
muhâjirin et des ansârs ». Zeyd répondit favorablement à la proposition
de Omar mais il dit : « Si je termine de le codifier selon vos
instructions et qu’Ali rende public le coran qu’il détient, alors ce
que l’on a fait sera voué à l’échec ? » Omar dit : « Quelle ruse
adopter ? » Zeyd lui répondit : « Vous êtes à même de savoir la ruse
! » Omar dit alors : « La ruse n’est autre que de le tuer et d’en
finir avec lui ». Omar complota donc de le faire tuer par Khalid ibn Al
Walid mais il échoua.
Lorsque Omar devint
calife, il demanda à Ali de lui remettre le coran qu’il détenait et
ceci afin de procéder à des manipulations au niveau du texte. Omar
dit : « Abou al Hassen (Ali ) veux-tu me remettre l’exemplaire du coran
que tu as exhibé à Abu Bakr afin que nous nous mettions d’accord à son
sujet ? » Ali dit : « il ne m’est pas possible de vous le remettre. Je
l’ai présenté à Abu Bakr afin de désapprouver ce dernier et pour qu’au
Jour de la résurrection vous ne diriez pas : [ Nous étions dans l’ignorance de tout cela ] chap. 7 v. 172 ou encore [ après ta venue ]
ch. 7, v. 129. Ce Coran que je possède ne le touchent que ceux qui sont
purifiés et les mandatés (awsiyyah) parmi ma descendance. Omar lui
dit : « Quand viendra le moment de sa divulgation ? Ali lui répondit :
« lorsqu’ apparaîtra le « qâim » de ma descendance, il le divulguera
et imposera aux gens de l’observer[5] »
Bien que les chiites
affichent un désaveu pour dissimuler leur croyance ( taqiyyah) établie
dans l’ouvrage d’Al Noury Al Tabarsi, il n’en demeure pas moins que le
livre se base sur des centaines de versions prélevées dans les ouvrages
de référence de leurs savants. L’œuvre de Al Tabarsy est bien une
confirmation qu’ils sont convaincus de la manipulation du texte sacré
mais ils évitent d’en parler pour qu’il n’y ait pas une levée de
boucliers à leur encontre.
Après cela, nous ne pouvons
que constater la présence de deux versions du Coran : une connue et
une autre cachée dans laquelle est inséré un chapitre intitulé «
l’allégeance ». Les chiites prétendent aussi, comme il est rapporté
dans le livre « La parole décisive concernant la manipulation du Livre
du Maître de l’univers » d’Al Noury Al Tabarsy, que le verset suivant a
été supprimé : « N’avons-Nous pas dilaté ta poitrine par le souvenir
d’Ali, ton gendre » chap. 94 v.1 sans être pour autant dérangé par le
fait que le chapitre en question est mecquois et qu’à ce moment là, Ali
n’était pas encore le gendre du Prophète –Paix et Salut sur lui.




[1] « Faslu al-khitâb » hussein ben Muhammed Taqy An-noury At-tabarsy p. 32
[2] « Usul Al-Kafy » Al-Kulayni v. 1 p. 228
[3] « Usul Al-Kafy » Al-Kulayni v. 1 p. 285
[4]
« Usul al-qâfy » Al-Kulayni v. I p. 634. Leur maître Al-majlisy a
confirmé ces propos. En son livre « le miroir des entendements » v.
12 p. 525 la tradition est fiable. Puis il dit : Cette tradition est
authentique et il n’échappe pas que cette tradition et beaucoup d’autres
authentiques sont claires quant aux suppressions opérées et
manipulations du texte coranique. Toutes ces traditions rapportées en ce
chapitre sont considérées comme multilatérales, selon moi.
[5] « Al-ihtijâj » ( L’argumentation) p. 225 et « Fasl al-kh

Voir le profil de l'utilisateur http://mouslima-sunnia.blog4ever.com/

ismael-y 


Passionné
Passionné
BIEN que je suis sunnite mais vous deverez savoir que les chiites n ont pas comme nous des hadiths sahihs et ne croient pas en falsification du coran dans le sens que les versets du coran sont touchés pra rajouts ou soustractions , mais certains parlent DE commentaires de versets du corans falsifiés cad retranchés c omme explication du prophétes mohamud sws comme imama d ali ect..( ja avais pas mal de discussions avec eux et je connais ce qu ils croient sur ce sujet)
-la plupart de récits sont FAIBLES selon les chiites
-les récits parles de rajouts ou retranchements de tafassirs ou explications de versets coraniques et non du coran
-dans mon forum vous pouvez lire un texte d un des grands commentateurs et savants des chiites sur le coran( je ne parle pas de ce que idsent certains forumistes ou autres car ils sont des ignorants):

http://islamvaincra.vraiforum.com/t36-les-chites-croient-que-le-coran-est-corrompu.htm

Voir le profil de l'utilisateur http://talmudetjudaisme.wordpress.com/category/talmud/abodah-zar

LeNeutre 


Chevronné
Chevronné
@ismael-y a écrit:BIEN que je suis sunnite mais vous deverez savoir que les chiites n ont pas comme nous des hadiths sahihs et ne croient pas en falsification du coran dans le sens que les versets du coran sont touchés pra rajouts ou soustractions , mais certains parlent DE commentaires de versets du corans falsifiés cad retranchés c omme explication du prophétes mohamud sws comme imama d ali ect..( ja avais pas mal de discussions avec eux et je connais ce qu ils croient sur ce sujet)
-la plupart de récits sont FAIBLES selon les chiites
-les récits parles de rajouts ou retranchements de tafassirs ou explications de versets coraniques et non du coran
-dans mon forum vous pouvez lire un texte d un des grands commentateurs et savants des chiites sur le coran( je ne parle pas de ce que idsent certains forumistes ou autres car ils sont des ignorants):

http://islamvaincra.vraiforum.com/t36-les-chites-croient-que-le-coran-est-corrompu.htm

Akhy Isamel modifie ton forum si tu voit ce que je veux dire, conseil d'un frère

Voir le profil de l'utilisateur

oumaazedine 


Novice
Novice

Pourquoi a-t-on désigné les chiites par « rawâfidhs» ?

Cette dénomination fut relatée par leur cheikh Al Majlisy dans son livre « Les océans de Lumières » chapitre
« Le mérite des « rawâfidhs » et l’éloge de cette appellation ». Puis
il rapporte ce que Sulayman Al A‘mech a dit : « Je suis entré chez Abou
Abdallah Dja’far ibn Mohammed et je lui ai dit : les gens nous appellent
« rawâfidhs », qui sont les « rawâfidhs » ? Il répondit : Par Allah, ce
n’est pas les gens qui vous ont appelé ainsi mais c’est Allah qui vous a
désigné ainsi dans la Thora et l’Evangile par la parole de Moïse et de Jésus »




Il
est aussi rapporté qu’on les a appelé « rawâfidhs » parce qu’ils sont
venus trouvé Zayd ibn Ali ibn Al Hussein et lui ont dit :
« Désavoues-toi d’Abu Bakr et Omar et nous te suivront. Il leur
répondit : Ce sont les compagnons de mon grand-père, et je continuerais à
leur être fidèle. Ils lui dirent : Alors, nous te désavouons ». On les a
donc désigné par « rawafidhs ». Quant à ceux qui prêtèrent allégeance à
Zayd et furent d’accord avec lui, se nommèrent Zaydites.




De même, il est dit qu’ils ont été surnommé « rawafidhs » du fait qu’ils ont refusé Abu Bakr et de Omar ou encore parce qu’ils rejetèrent la religion

Voir le profil de l'utilisateur http://mouslima-sunnia.blog4ever.com/

oumaazedine 


Novice
Novice

En combien de groupes se divise cette secte ?

Dans
le livre (l’encyclopédie), nous avons relevé ce qui suit : « le nombre
de groupe issu de la secte chiite est supérieure aux soixante-treize
sectes musulmanes connues .


Le chiite Mir Bâqir Al Dâmad rapporte concernant le hadith « Ma communauté se divisera en
soixante-treize sectes » qu’il s’agit des groupes chiites et que la
seule qui sera sauvée, parmi ces groupes, est celui des imamites.


Al Maqrizi déclare qu’ils sont au nombre de trois cents.


Shahrastany,
lui, fait la remarque suivante : « les « rawâfidhs » se divisent en
cinq groupes : Al-Kîsâniya, al-Zaydiya, Al-Imamiya, Al-Ghaliya et
Al-isma’iliya»

Quant
à Al-Baghdâdi il affirme que les « rawâfidhs », après la mort de Ali,
se sont divisés en quatre groupes : Zaydiya, Imamiya, Kîsâniya et Ghulât sachant que les Zaydites ne font pas partie des « rawâfidhs » à l’exception des Jaroudiyya.

Voir le profil de l'utilisateur http://mouslima-sunnia.blog4ever.com/

oumaazedine 


Novice
Novice

Quel est ce principe de « Novation » auquel croient les « rawâfidhs » ?

La
« novation » a pour signification apparition après dissimulation ou
encore régénération d’idées. La « novation » suppose par ses acceptions
un état d’ignorance précédant un état de science et tout cela est
impossible à attribuer au sujet d’Allah. Mais les chiites assignent cela
à Allah.


Il est rapporté que Ryân ibn Al Soult a dit : « J’ai entendu Al Ridha dire : Allah n’a envoyé aucun prophète sans qu’il ne proclame l’interdiction du vin et sans qu’on ne reconnaisse la novation» Abou Abdallah a dit : En guise d’adoration, rien n’est plus agréable auprès de notre Seigneur que de croire en la novation ». Allah Très-Haut est au-dessus de tout cela.

Observe, mon frère en islam, comment ils attribuent à notre Seigneur le Loué et très Haut l’ignorance alors qu’Il dit : [ Dis : En dehors d’Allah, tous les habitants des cieux et de la terre ignorent ce qui est celé ]
[Les fourmis, v. 65].Par contre , les rawâfidhs croient que les imams
connaissent toutes les sciences et que rien ne leur échappe.


Cette croyance appartient elle à la religion du prophète Mohammed صلى الله عليه و سلم




Voir le profil de l'utilisateur http://mouslima-sunnia.blog4ever.com/

oumaazedine 


Novice
Novice

Voir le profil de l'utilisateur http://mouslima-sunnia.blog4ever.com/

ismael-y 


Passionné
Passionné
@oumaazedine a écrit:
Pourquoi a-t-on désigné les chiites par « rawâfidhs» ?

Cette dénomination fut relatée par leur cheikh Al Majlisy dans son livre « Les océans de Lumières » chapitre
« Le mérite des « rawâfidhs » et l’éloge de cette appellation ». Puis
il rapporte ce que Sulayman Al A‘mech a dit : « Je suis entré chez Abou
Abdallah Dja’far ibn Mohammed et je lui ai dit : les gens nous appellent
« rawâfidhs », qui sont les « rawâfidhs » ? Il répondit : Par Allah, ce
n’est pas les gens qui vous ont appelé ainsi mais c’est Allah qui vous a
désigné ainsi dans la Thora et l’Evangile par la parole de Moïse et de Jésus »
-- est ce récit est authentique selon les chiites ?? comme j avais dit ils n avaient aucun sahih, alors que dire des paroles des hommes, et en plus il n existe pas la torah et l évangile ( les vrais) et s ils se basent sur les livres inevntés( pentatoque et les évangiles) alors a la poubelle sa réponse



Il
est aussi rapporté qu’on les a appelé « rawâfidhs » parce qu’ils sont
venus trouvé Zayd ibn Ali ibn Al Hussein et lui ont dit :
« Désavoues-toi d’Abu Bakr et Omar et nous te suivront. Il leur
répondit : Ce sont les compagnons de mon grand-père, et je continuerais à leur être fidèle. Ils lui dirent : Alors, nous te désavouons ». On les a
donc désigné par « rawafidhs ». Quant à ceux qui prêtèrent allégeance à
Zayd et furent d’accord avec lui, se nommèrent Zaydites.



De même, il est dit qu’ils ont été surnommé « rawafidhs » du fait qu’ils ont refusé Abu Bakr et de Omar ou encore parce qu’ils rejetèrent la religion
et aussi uthman ...mais ils restent musulmans tant qu ils mangent notre sacrfice, fassent les 5 priéres témoigennent qu il n ya que Allah sws le vrai Dieu et mohamud sws son messager...en vérité nos divergences avec eux et d ordre politique et cette divergenec politique a été idéolgié avec le temps..personelement je les considére mes fréres musulmans mais un peu impolis(leurs insulte envers aisha, les compagnons..mais ils n insultent ni Allah sws en lui attribuant des fils ni le prophéte sws

Voir le profil de l'utilisateur http://talmudetjudaisme.wordpress.com/category/talmud/abodah-zar

ismael-y 


Passionné
Passionné
notez bien : meme les chrétiens n aiment pas cette réponse au verset sur la quelle ils chantent :


دفاعا عن السنة و الشيعة في "و اللائي لم يحضن"-سورة الطلاق -

http://www.yahosein.org/vb/showthread.php?t=102290

Voir le profil de l'utilisateur http://talmudetjudaisme.wordpress.com/category/talmud/abodah-zar

oumaazedine 


Novice
Novice

akhi rien que de voir leurs visages j'ai des nausées encore moins lire leur sujets sataniques , car in n'y aura jamais de rapprochement entre nous les sunnites et ces diables

Voir le profil de l'utilisateur http://mouslima-sunnia.blog4ever.com/

oumaazedine 


Novice
Novice


Azar est le Père d'Abraham, et Abu Talib
est le père d'Ali. Les deux sont voués à aller en enfer à cause de leur
attachement à l'idolâtrie, comme le déclare le Coran et les Hadiths.

Cependant, comme les Chiites ont idolâtré Ali, ils trouvent intolérables que son père Abu Talib aillent en enfer.









« Il n´appartient pas au
Prophète et aux croyants d´implorer le pardon en faveur des
associateurs, fussent-ils des parents alors qu´il leur est apparu
clairement que ce sont les gens de l´Enfer. »
(Coran 9.113)
Ce verset concerne Abu Talib. Il est suivi d'un autre verset concernant le père d'Abraham.

Abraham ne demanda
pardon en faveur de son père qu´à cause d´une promesse qu´il lui avait
faite. Mais, dès qu´il lui apparut clairement qu´il était un ennemi
d´Allah, il le désavoua. Abraham était certes plein de sollicitude et
indulgent.
(Coran 9.114)

Comme ces deux versets sont liés l'un à
l'autre, les Chiites disent que le premier verset ne concerne pas Abu
Talib mais les autres parents des musulmans. Et pour le second verset,
les Chiites affirment que ce n'est pas réellement le père d'Abraham,
mais plutôt son oncle.


Le Cas de Abu Talib :
Al-Musayyab ibn Hazn a dit : « Au moment où Abou
Talib était proche de la mort, l'Envoyé d'Allah vint le voir et trouva
chez lui Abou Jahl et 'Abd-Allah ibn 'Abi 'Umayya ibn Al-Mughira.
L'Envoyé d'Allah s'adressa à Abou Talib en disant: « O mon
oncle, Atteste qu'il n'y a d'autre divinité qu'Allah. C'est là une
parole dont je serai témoin en ta faveur auprès d'Allah ».
Aussitôt Abou Jahl et 'Abd-Allah ibn 'Abî 'Umayya s'écrièrent: « O Abou Talib. Vas-tu renier la foi de 'Abd Al-Muttalib? »


L'Envoyé d'Allah ne cessa de lui proposer de
prononcer la profession de foi en répétant les mêmes mots, (tandis que
les deux autres lui répétaient les mêmes propos). Mais, les dernières
paroles de Abou Talib furent qu'il persistait dans la foi de 'Abd
Al-Muttalib en refusant d'attester qu'il n'y a d'autre divinité
qu'Allah.

- « Par Dieu!, s'écria l'Envoyé d'Allah, Je
demanderai à Allah de te pardonner, tant que cela ne me soit pas défendu
». Ce fut à cette occasion qu'Allah, le Très-Haut, révéla ce verset :


« Il n´appartient pas au
Prophète et aux croyants d´implorer le pardon en faveur des
associateurs, fussent-ils des parents alors qu´il leur est apparu
clairement que ce sont les gens de l´Enfer. »
(Coran 9.113)

Ensuite, Allah, le Très-Haut, révéla au sujet de Abou Talib, en s'adressant à l'Envoyé d'Allah ce verset:


Tu (Muhammad) ne
diriges pas celui que tu aimes : mais c´est Allah qui guide qui Il veut.
Il connaît mieux cependant les bien-guidés.
(Coran 28.56) (Sahih Bukhari)

Ibn 'Abbas rapporte que le Messager d'Allah a dit : «
L'homme qui aura le moindre châtiment au Jour de la Résurrection est
Abu Talib. Il portera des sandales de feu qui feront bouillir son
cerveau. »
(Muslim)

Autres preuves qu'Abu Talib était mécréant, Ali et Jaafar n'ont rien hérité de leur père :

'Usama bin Zaid rapporte : J'ai demandé, "Ô
Apôtre d'Allah! Où allez-vous séjourner à la Mecque? Allez-vous habiter
dans votre maison à La Mecque ?" Il a répondu, "Est ce que Aqil a laissé
une propriété ou une maison?" Aqil avec Talib avaient hérité de la
propriété d'Abou Talib. Jafar et Ali n'ont hérité de rien car ils
étaient musulmans et les deux autres étaient des non-croyants. (Bukhari)

Ruse des Chiites

Les Chiites disent qu'il n'est pas possible
qu'Abu Talib aille en enfer, car il s'est occupé du Prophète, l'a
nourri, et l'a protégé des Persécutions des idolâtres. C'est pourquoi,
sa mort, intervenu au même moment que celui de sa femme Khadija, a
affecté grandement le Prophète.

Cependant, les Chiites oublient que faire des bonnes actions ne vaut rien sans dire 'La Ilaha Ila lah'.

Et ceux qui traitent de mensonges Nos preuves ainsi que la rencontre de l´au-delà, leurs oeuvres sont vaines. (Coran 7.147)

Et quand à ceux qui ont mécru, il y aura un malheur pour eux, et Il rendra leurs oeuvres vaines. (Coran 47.8)

Abu Talib aimait certainement son neveu Muhammed, mais son attachement au système tribal l'a empêché d'adhérer à l'Islam.

Pour réconforter le Prophète de la perte de son oncle, Dieu lui révélà : Tu
(Muhammad) ne diriges pas celui que tu aimes : mais c´est Allah qui
guide qui Il veut. Il connaît mieux cependant les bien-guidés.

(Coran 28.56) Puis, Dieu a remplacé ses deux protecteurs, Khadija et
Abu Talib, par la venue dans l'Islam, de son oncle Hamza, et du puissant
Omar Ibn Khattab.

Par la suite, le Prophète continuait toujours
à vanter les Mérites de sa femme Khadija parmi les musulmans, alors
qu'il n'évoquait plus Abu Talib. Une fois, on a prononcé son nom en sa
présence :

'Abdullah bin Al-Harith bin Naufal rapporte : Abbas ibn 'Abdul Muttalib dit, «
O Apôtre d'Allah ! As-tu tiré un quelconque profit d'Abu Talib qui
avait l'habitude de te protéger, de prendre soin de toi, et de se mettre
en colère pour toi ? »
(Bukhari)

Abu Said Al-Khudri rapporte : J'ai entendu
l'apôtre d'Allah au moment où le nom de son oncle, Abou Talib avait été
mentionné en sa présence, dire: « Peut-être mon
intercession l'aidera le Jour de la Résurrection, de sorte qu'il peut
être mis dans un endroit peu profond de l'Enfer, où le feu n'atteindra
que ses chevilles mais dont la chaleur provoquera l'ébullition de son
cerveau. »
(Bukhari et Muslim)

Le Cas d'Azar

(Rappelle le moment) où Abraham dit à Azar, son père: « Prends-tu des idoles comme divinités? Je te vois, toi et ton peuple, dans un égarement évident! » (Coran 6.74)

Et récite-leur la nouvelle d´Abraham: Quand il dit à son père et à son peuple: « Qu´adorez-vous?" Ils dirent: « Nous adorons des idoles et nous leurs restons attachés. » (Coran 26.70)

Et mentionne dans le Livre, Abraham C´était un très véridique et un Prophète. Lorsqu´il dit à son père: - « Ô mon père, pourquoi adores-tu ce qui n´entend ni ne voit, et ne te profite en rien?
- Ô mon père, il m´est venu de la science ce que tu n´as pas reçu; suis-moi, donc, je te guiderai sur une voie droite.
- Ô mon père, n´adore pas le Diable, car le Diable désobéit au Tout Miséricordieux.
- Ô mon père, je crains qu´un châtiment venant du Tout Miséricordieux ne te touche et que tu ne deviennes un allié du Diable. »
- Il dit: « Ô Abraham, aurais-tu du dédain pour mes divinités?
Si tu ne cesses pas, certes je te lapiderai, éloigne-toi de moi pour
bien longtemps. »
- « Paix sur toi » dit Abraham. « J´implorerai mon Seigneur de
te pardonner car Il a m´a toujours comblé de Ses bienfaits. » (Coran
19.41)

D'apres Abu Hurayra, le Prophète, sur lui la
grâce et la paix, a dit : « Abraham rencontrera son père Azar le jour
de la Résurrection. En voyant son visage couvert de ténèbres et de
poussière, il lui dira: « Ne t'ai je pas dit de ne pas me désobéir ? »
Son père lui répondra : « Aujourd'hui, je ne te désobéirai pas. »
Abraham dira alors à Dieu : « Ô Seigneur ! Tu m'as promis de ne pas me
couvrir d'ignominie le Jour où les gens seront ressuscités ; et quelle
ignominie plus grande que de voir mon père dans cet état ! » Dieu lui
répondra : « Ô Abraham, j'ai interdit le Paradis aux négateurs ! » Il
lui dira ensuite : « Ô Abraham, qu'est-ce qu'il y a sous tes pieds ? »
Il regardera et trouvera un animal destiné au sacrifice couvert de
sang; on le prendra alors par ses pattes et on le jettera dans le Feu. »
(Bukhari)

Ainsi, Allah stipule à plusieurs reprises que le père d'Abraham était un idolâtre et il donne même son nom : Azar.

Première Ruse :
Les Chiites, par passion, interprètent différemment ces versets pour ne
pas aller à l'encontre de leur doctrine, en affirmant qu'il s'agit de
l'oncle d'Abraham. Ils disent qu'il était d'usage à l'époque qu'on
appelle son oncle paternel « Père ».

Mais les Chiites oublient qu'Allah ne suit pas les coutumes des hommes.

Il n´a point fait
de vos enfants adoptifs vos propres enfants. Ce sont des propos [qui
sortent] de votre bouche. Mais Allah dit la vérité et c´est Lui qui met
[l´homme] dans la bonne direction.
(Coran 33.4)

Allah enseigne qu'il faut dire les vrais noms entre les fils et les pères, et ne pas suivre les coutumes humaines.

Appelez-les du nom de leurs pères: c´est plus équitable devant Allah. (Coran 33.5)

Seconde Ruse :
Les Chiites affirment également qu'il n'est pas possible que les Pères
des Prophètes soit mécréants car selon eux la lignée des Prophètes est
Pure. Cependant, ils oublient qu'Allah guide qui il veut, et égare qui
il veut.

Et quoi! Celui à qui on a enjolivé sa mauvaise action au point qu´il la voit belle...? - Mais Allah égare qui Il veut, et guide qui Il veut - Que ton âme ne se répande donc pas en regrets pour eux: Allah est Parfaitement Savant de ce qu´ils fabriquent. (Coran 35.8)

Dieu peut guider un Prophète fils comme Abraham et égarer son Père Azar.

Ô mon père, je crains qu´un châtiment venant du Tout Miséricordieux ne te touche et que tu ne deviennes un allié du Diable. (Coran 19.41)

Dès qu´il lui apparut clairement qu´il était un ennemi d´Allah, il le désavoua. (Coran 9.114)

Dieu peut guider un Prophète Père comme Noé et égarer son fils.

Et Noé appela son fils, qui restait en un lieu écarté (non loin de l´arche): "ô mon enfant, monte avec nous et ne reste pas avec les mécréants".
Il répondit: "Je vais me réfugier vers un mont qui me protégera de
l´eau". Et Noé lui dit: "Il n´y a aujourd´hui aucun protecteur contre
l´ordre d´Allah. (Tous périront) sauf celui à qui Il fait miséricorde".
Et les vagues s´interposèrent entre les deux, et le fils fut alors du nombre des noyés.


Et Noé invoqua son Seigneur et dit: "ô mon Seigneur, certes mon fils est de ma famille et Ta promesse est vérité. Tu es le plus juste des juges". Il dit: "ô Noé, il n´est pas de ta famille car il a commis un acte infâme. Ne me demande pas ce dont tu n´as aucune connaissance. Je t´exhorte afin que tu ne sois pas un nombre des ignorants". (Coran 11.46)

Conclusion :

Ô hommes! Craignez votre Seigneur et redoutez un jour où le père ne répondra en quoi que ce soit pour son enfant, ni l´enfant pour son père. Coran 31.33

Troisième Ruse :
Les Chiites disent que le vrai nom du Père d'Abraham n'est pas Azar,
mais Tarih. Or, dans la Bible, on s'aperçoit que le nom du Père
d'Abraham est Térach, ce qui est proche de Tarih. Et que nous dit la
Bible sur Térach ?

Josué dit à tout le peuple: Ainsi parle l’Eternel, le Dieu d’Israël: Vos pères, Térach, père d’Abraham et père de Nachor, habitaient anciennement de l’autre côté du fleuve, et ils servaient d’autres dieux. (Josué 24.2)



Allah est le Plus Savant !

<blockquote>
</blockquote>

Voir le profil de l'utilisateur http://mouslima-sunnia.blog4ever.com/

oumaazedine 


Novice
Novice

les 12 "imams" selon les chiites

Présentation des 12 imams

Les Chiites Rafidiths croient qu'après la
mort du Prophète, Dieu aurait désigné des successeurs et leur aurait
donné l'autorité divine sur toute la Terre. Ses imams selon eux sont
infaillibles, ils ne peuvent ni oublier, ni commettre d'erreurs. Ces
imams ont le savoir absolu, ils connaissent le passé et le futur, ils
ont d'autres livres révélés que le Coran. Les Rafidiths prétendent
qu'il est obligatoire de croire en eux, sinon le musulman meurt mécréant
et toutes ses actions sont annulés.

Les Chiites Rafidiths ont douze imams, c'est
pourquoi ils sont surnommés les chiites duodécimains ou la secte des
douze. Il faut savoir que, pratiquement à la mort de chaque imam, des
divergences sur sa succession et l'identité de l'imam suivant,
aboutissaient à des divisions et à l'emergence de nouvelles sectes.

1. Ali, (La
secte des Chiites Kharijites refuse cet imam, car il a accepté un
arbitrage humain lors de la bataille de Siffin, au lieu d'un arbitrage
divin. Selon eux, 'Ali n'aurait pas dû remettre en cause sa légitimité
divine d'imam infaillible en acceptant d'être jugé par de simples
humains qui par ailleurs l'ont destitué de son poste. Par conséquent, la
secte chiite l'a déclaré apostat et l'a assassiné.)



2. Hassan, (Il
renonça au Califat au profit de Mu'awiya, ce qui a déplu à beaucoup de
Chiites qui croyaient que Hassan avait été divinement élu. Selon eux, sa
propre femme l'aurait empoisonné.)



3. Hussayn, (Il
fut contacté par les Chiites de Kufa qui avaient la conviction que
Hussein était la seule personne légitime pour gouverner. Ils l'ont
invité à venir dans leur ville, en lui promettant de le protéger et le
défendre, mais ils l'ont trahi et abandonné. Il est mort en martyr avec
sa famille et ses compagnons, en cours de route, à Kerbala.)



4. Ali al-Sajjâd, (Les
Chiites Kaysanites refusent cet imam car il refusait de participer au
Jihad. Selon eux, l'imam légitime est Muhammad ibn al-Hanafiya, un autre
fils de 'Ali.
)


5. Mohammad al-Bâqir, (Les
Chittes Zaydites refusent cet imam. Selon eux, le 5ème imam est Zayd
Ibn Ali. Cet imam refusa d'insulter Abu Bakr et Omar, et donna le nom de
"Rafidhite" qui signifie "ceux qui refusent" aux chiites qui insultent
les deux califes.)

6. Ja`far al-Çâdiq, (Il
est un descendant d'Abu Bakr ainsi que tous les imams qui vont suivre.
Les Chiites ont inventé des milliers de hadiths sur son dos, faisant
croire qu'il était l'un des leurs.
)


7. Mûsâ al-Kâdhîm, (La
secte des Chittes Ismaeliens refusent cet imam. Selon eux, le 7ème
imam est le fils ainé de Ja`far, Ismael alors que Musa est le fils
cadet.)


8. Ali al-Ridhâ, (La
secte des Chiites Waqifites refusent cet imam. Selon eux, Musa
al-Kadhim est le dernier Imam. Il est en occultation et réapparaitra en
tant que sauveur. Certains agents financiers de Musa al-Kadhim
refusaient purement et simplement de restituer le Khums récolté à son
successeur, Ali al-Ridha.
)


9. Mohammad al-Taqî, (Il devient l'imam des chiites à l'âge de 7 ans.)


10. Ali al-Naqî, (Il devient l'imam des chiites à l'âge de 6 ans et 5 mois.)


11. Hassan al-`Askarî, (A
sa mort, les fidèles se divisèrent au rythme de plus d'une dizaine de
chiisme. Certains disaient qu'il était mort sans avoir laissé de fils.
D'autres le considéraient comme occulté et comme le sauveur à venir.
D'autres enfin se tournèrent vers son frère Ja'far, en prenant exemple
de la nomination de Hussein, frère de Hassan.
)


12. Mohammad al-Mahdî. (Il
devient l'imam mystérieux de la secte des chiites duodécimains à l'âge
de 5 ans. La secte prétend qu'il vit caché depuis plus de 1100 ans.)


Les Chiites rapportent que leur
Imams connaissaient le passé, le futur, et tous les secrets de la
terre... Pourtant huit d'entre eux seraient mort bêtement empoisonnés,
ne sachant même pas ce que contenait leur plat. Les mensonges de la
secte sont évidents.

Voici quelques hadiths de leur livre chiite " Al-Kafi ", concernant leurs imams

Tous les musulmans qui ne
reconnaîssent pas l'autorité divine de l'imam meurent dans le même état
que la période d'ignorance, c'est à dire sans religion

Al-Husayn ibn Muhammad a rapporté d'après Mu'alla Muhammad de al-Hassan ibn Ali al-Washsha de Ahmad ibn Aidh de Ibn 'Udhayna de Al-al-Foudayl ibn Yasar qui a déclaré ce qui suit : "Un jour, Abou 'Abdallah (a.s) a commencer à nous parler et dit : « Le Messager d'Allah a dit : Celui qui veut mourir et n'est pas sous la tutelle de l'Imam, sa mort serait semblable à une mort dans l'ignorance. » J'ai demandé: « Est ce que le Messager d'Allah a vraiment dit cela ? L'Imam (as) dit : Oui, par Allah, il l'a dit. J'ai dit alors : Donc, tous ceux qui meurent sans reconnaître l'Imam meurent comme s'il meurt dans l'ignorance (sans religion)? L'Imam (as) dit : Oui, c'est exact. » (Al-Kafi, ch 87)

Un musulman rempli de bonnes
actions mais qui ne suit pas l'imam des Chiites ira en enfer, et un
mauvais chiite qui a beaucoup de péchés mais qui reconnait son imam ira
au paradis

Il a été rapporté d'après Hisham ibn Salim de Habib al-Sajistani de Abu Ja'far (a.s), qui a déclaré ce qui suit : « Allah, le Très Saint, le Très Haut a dit : Je ferai subir une peine à tous ceux qui vivent une vie religieuse en Islam sous la tutelle d'imams injustes qui ne possèdent pas l'autorité d'Allah même si ces adeptes seraient vertueux et pieux dans leurs actes. Je pardonnerai à tous ceux qui vivent une vie religieuse en l'Islam sous la tutelle d'un imam qui est juste dans ses rapports et qui possédent l'autorité d'Allah, même si ces partisans dans leurs rapports seraient des pécheurs injustes. » (Al-Kafi, cha 86)

Muhammad Ibn Yahya a rapporté d'al-Husayn ibn
Muhammad ibn Yahya de Safwan d'Al-Alaa ibn 'Razin de Muhammad ibn
Muslim qui a dit ce qui suit. « J'ai entendu Abu Ja'far (as) dire : «
Quiconque suit la religion Allah, avec une adoration assidue mais sans
imam, chef de l'autorité Divine, son travail ne sera pas accepté. En
fait, il est perdu et confus et Allah rejete ses actions. » (Al-Kafi,
cha 86)

L'imam est le maître de toute la terre

Un homme demanda à l'imam Abu Ja'far ce qui
suit : « Qu' Allah mette mon âme au service de votre cause, qu'est ce
que vous êtes exactement ? L'Imam (as) répondit : Nous sommes les
trésoriers de la connaissance d'Allah. Nous sommes les traducteurs des
révélations d'Allah. Nous possédons l'autorité divine sur tout ce qui
est sous les cieux et aux dessus de la terre ». (Al-Kafi, cha 11)

Les Imams savent quand ils vont mourir et ils ne meurent que volontairement

Allah, le Très Saint, le Très-Haut, a envoyé
du soutien à l'imam al-Husayn (des anges) jusqu'au remplissage des cieux
et de la terre. Puis il lui fut demandé de choisir entre la victoire ou
la rencontre d'Allah. Il a choisi la rencontre d'Allah le Très-Haut.
(Al-Kafi, ch 47)

Si l'imam désire savoir une chose, Dieu le lui fait savoir

Muhammad Ibn Yahya a rapporté d'après 'Omra
de Musa de Musa Ibn Ja'far de Amr ibn Sa'id al-Madâ'inî de Abu Ubayda
Abu-Madâ'inî de abu Abdallah (as) qui a dit ce qui suit : « Quand
l'Imam désir savoir une chose, Allah lui accorde cette connaissance. »
(Al-Kafi, ch 46)

Les Imams ont connaissance de tout ce qui est parvenu aux anges, aux Prophètes et aux Messagers

Abu Ali al-Ashari a rapporté d'après Muhammad
ibn Abd al-Jabber de Muhammad Isma'il d'Ali ibn al-Nu'man d'al-Souwayd
Qalla d'Abu Ayyub de Abu Basir de Abu Ja'far (a.s.) qui a dit ce qui
suit : « Allah, le Très Saint, le Très-Haut, a deux sortes de
connaissances. La première est la connaissance que nul autre que lui ne
connaît. La deuxième connaissance est ce qu'il a enseigné à ses anges et
à ses messagers. Tout ce qui est parvenu aux anges et aux messagers,
nous le savons ». (Al-Kafi, ch 44)

Les Imams reçoivent de nouvelles révélations et ils prétendent que le Prophète et Ali, les reçoivent juste avant eux

Ali ibn Ibrahim a rapporté d'après Muhammad
ibn 'Isa de Yunus ibn' Abd al-Rahman, de certains des partisans d'Abou
Abdallah (a.s) qui a dit ce qui suit : « Rien ne nous est révélé de la
part d'Allah, le Très Saint, le Très-Haut, sans que cela ne parvienne en
premier au Messager de Allah, puis Amir al-Mouminine Ali (a.s), puis
les Imams les uns après les autres, pour faire en sorte que le dernièr
d'entre nous ne soit pas plus savant que le premier. » (Al-Kafi, ch 43)

Comment le savoir se transmet entre deux imams ?

Muhammad Ibn Yahya a rapporté d'Ahmad
Muhammad de al-Husayn ibn Ali ibn Sa'id de Asbat d'al-Hakam Ibn Miskin
et de certains de nos partisans qui a dit ce qui suit. J'ai demandé à
Abu 'Abdallah (as), « A quel moment l'imam successeur prend connaissance
de ce que l'imam avant lui avait comme savoir ? » « L'Imam (as) dit : «
À la dernière minute de la vie de l'imam avant lui. » (A-Kafi, ch 57)

Posseder les armes du Prophète permet d'être Imam

Ali ibn Ibrahim a rapporté de son père de Abu
ibn Umayr de Muhammad ibn al-Abdallah Sukayn de Nuh ibn Darraj de 'Ibn
Abou Ya'fur qui a dit qu'il avait entendu abu 'Abdallah (a.s.) dire ce
qui suit : « Les armes (du Prophète) que nous possedons sont comparables
à l'Arche d'alliance que les Juifs possèdaient. Partout où l'Arche
allait, le royaume suivait (celui qui la possédait). Partout où les
armes vont parmis nous, la connaissance (le leadership de l'autorité
divine) suit également. » (Al-Kafi, ch 39)

Les Imams possèdent les objets sacrés des prophètes

Ahmad ibn Idris a rapporté d'après Imran Ibn
Musa de Musa Ibn Ja'far al-Baghdadi de Ali ibn ibn Asbat de Muhammad
ibn Foudayl de Abou Hamza al-Thamali qui a dit qu'il a entendu Abu
Abdallah (a.s.) dire ce qui suit. « Les tablettes de Moïse sont avec
nous. Le bâton de Moïse est avec nous. Nous sommes les héritiers des
prophètes (a.s.). » (Al-Kafi, ch 37)

Muhammad Yahya a rapporté de Muhammad ibn al-Husayn de Musa ibn Sa‘dan de abu al-Hassan al-’Asadi de Abu Basir de Abu Ja'far (a.s) qui a dit ce qui suit : « Amir al-Mu'mini (a.s) sortis une fois au cours de la nuit après la prière de l'isha disant, 'Ham hama, ham ham' et c'était une nuit sombre. L'Imam (as) est venu vers vous et il portait la chemise d'Adam (a.s.). Il portait la bague de Salomon (as) et dans les mains, il avait le bâton de Moïse (a.s.). » (Al-Kafi, ch 37)

La Terre entière appartient à l'Imam, par conséquent le monde entier doit payer des taxes à l'imam

Muhammad Ibn Yahya a rapporté d'Ahmad ibn Muhammad ibn 'Isa ibn Mahbub de Ibn Hisham Abou Salim Khalid al-Kabuli de Abu Ja'far (a.s), qui a dit ce qui suit : « Nous avons trouvé dans le livre d'Amir al-Mouminine (a.s) cela : La terre appartient à Allah et Il la donne en héritage à qui il veut d'entre ses serviteurs. La bonne fin est pour ceux qui sont pieux envers Allah, moi et mes Ahl al-Bayt sommes les personnes à qui Allah a donné la terre en héritage et nous sommes ceux qui sont pieux envers Allah. La Terre entière nous appartient. Ainsi, quiconque d'entre les musulmans ravive une terre, il doit l'établir, et payer des taxes à l'imam d'entre mes Ahl al-Bayt. » (Al-kafi, ch 105)

Extraits du livre Al-Kafi, volume 1, Texte en anglais :

Voici d'autres hadiths sur leurs Imams extrait du livre "Hayat al-Kulub " (la vie des coeurs), de Majlisi

L'Imam prétend que des gens sont jaloux de lui
L'Imam : « Nous les Ahlul Beyt nous sommes les Hommes dont les autres sont jaloux. »

L'Imam se plaint qu'Allah ne lui a pas donné la royauté

Ayyashi a rapporté l'entretien entre l'Imam
As-Sâdeq et Dawoud Ibn Farqad ayant demandé à l'Imam de l'éclairer
concernant le Verset : Dis : " ô Dieu ! Souverain du Royaume : Tu donnes la royauté à qui Tu veux et Tu enlèves la royauté à qui Tu veux ". (Coran 3.26)
- Dieu n'a-t-Il pas donné la royauté aux Béni Omayyah ?
- L'Imam : Ce n'est pas ainsi que les gens devraient
comprendre ce Verset ; Dieu nous a donnés la Royauté et les Béni
Umayyah nous l'ont arrachée de la même manière qu'une personne se fait
arracher par une autre les vêtements qu'elle porte ; dans ce dernier
cas, les vêtements arrachés ne peuvent jamais devenir la propriété de
la personne qui s'en ait emparés par la force.

Si l'Imam s'absente une seconde, la Terre entière s'effondrerait

Ibn Babawayh a rapporté de l'Imam As-Sâdeq
ceci : « Sans la Présence de la Preuve de Dieu sur Terre, la Terre se
serait mise à trembler sans aucun doute et chuter avec tout ce qui est
dessus car, pas même pour une seconde, la Terre ne peut exister sans la
Présence d'un Imam . »

Kulayni, Ibn Babawayh et d'autres, ont
rapporté de façon véridique de l'Imam Mohammed Al-Bâqer ses dires
suivants : « Si l'Imam se séparait de lui-même de la Terre pour un
court instant, alors la Terre se mettrait à osciller comme la mer lors
d'une tempête. »

Un jour, Soulayman Ja'fari posa la question suivante à l'Imam Ali-Reza :
- La Terre peut-elle exister sans la Présence de la Preuve ?
- L'Imam répondit : « Même si la Terre se retrouvait sans la
Présence de la Preuve durant une parcelle de seconde, elle
s'écroulerait sans aucun doute avec tous ses habitants. »

Selon l'Imam, les sunnites iront en enfer car ils ne l'ont pas laissé gouverner

Humayri a rapporté à partir de sources dignes
de confiance de l'Imam Ali-Reza les paroles suivantes : L'Imam, en
énumérant ses ancêtres, rappela que Amir Al-Mu'minin Ali déclara : «
Quiconque viendrait à mourir sans avoir fait preuve d'aucune foi en l'un
des Imams de notre descendance, sa mort sera identique à celle de
l'âge de l'Ignorance et Dieu le châtiera pour tout ce qu'il aura commis
durant sa vie vécue en Islam et de celle vécue dans l'âge de
l'Ignorance - sous-entendu pour toute sa durée de vie. »

L'Imam s'incruste entre Dieu et son serviteur

Dans l'ouvrage Basharat Al-Mustafa, il est
rapporté à partir de sources dignes de confiance les paroles suivantes
de l'Imam Mohammed Al-Bâqer : « Quiconque passe par notre Moyen pour
invoquer Dieu, s'assure la réussite et son bien-être ; quiconque
invoque Dieu sans passer par notre Moyen, s'assure sa propre
destruction et celle des autres. »

L'Imam pèse le degré d'amitié qu'une personne a envers lui

L'auteur de l'ouvrage Misbah Al-Anwar a
rapporté les dires suivants de l'Imam As-Sâdeq rapportant les Paroles
de Sa Sainteté le Messager : « Je suis la Balance de la Science, Ali
en est sa pièce rigide sur laquelle reposent ses plateaux, Al-Hassan et
Al-Hossein en sont les deux plateaux et Fatima son socle ; avec
cette Balance, les Imams de leur Descendance pèseront le degré d'Amitié
de leurs amis et le degré d'hostilité de leurs ennemis, et, leurs
ennemis sont ceux que Dieu châtie et qui sont châtiés par ceux chargés
d'appliquer le Châtiment. »

Voir le profil de l'utilisateur http://mouslima-sunnia.blog4ever.com/

Yassine 


Vétéran
Vétéran
@ismael-y a écrit:-- est ce récit est authentique selon les chiites ?? comme j avais dit ils n avaient aucun sahih, alors que dire des paroles des hommes, et en plus il n existe pas la torah et l évangile ( les vrais) et s ils se basent sur les livres inevntés( pentatoque et les évangiles) alors a la poubelle sa réponse
Ils n'ont aucun Sahih alors ils font comment pour suivre la religion ?

Voir le profil de l'utilisateur http://www.forumreligion.com

Aba AbdAllah 


Novice
Novice
Qu'Allah Bénisse Nos Saints Imâms (3aleyhoûm Salâm) et fasse Réapparaître le Dernier , le Compagnon Du Temps ; Al Mahdi ( 3ajjal Allah farajak Ya Sharîf ) afin que La Paix et la Justice Règne dans le Monde et surtout dans le Monde Islâmique !

Qu'Allah Bénisse Khatem el Anbya wa el Morsalin , Sayeddina Mohammad (Sal Allah 3aleyhi wa alihi wa salâm) et Sa Sainte Famille !

Qu'Il (Sub7anahou wa Ta3ala) Nous guide Tous !

Amîn !

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé 


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum