Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 11 ... 18  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 5 sur 18]

ismael-y 


Passionné
Passionné
@ami de la vérité a écrit:
@ahsan a écrit:
@ami de la vérité a écrit:Attribuer à Dieu l'enfer de feu, c'est le calomnié. Celui qui calomnie Dieu n'aime pas Dieu. Credo donne des leçons alors qu'elle idolâtre c'est du grand n'importe quoi.

ah bon et pourquoi?

la vie d'ici bas n'est pas un test?

quelle est la justice pour les criminels?

Tu te trompes ashan, Dieu n'a pas crée l'homme et la terre pour qu'il subisse un test, mais tu dis "quelle est la justice pour les criminels" ne serait-il pas plus juste de poser la question "quelle justice pour les victimes ?".

Si les morts sont vivants, ils doivent être quelque part, mais où? Cela pose un problème, car ceux qui meurent ne sont pas totalement bons ni totalement mauvais. Ayant un sens inné de la justice, l’homme a traditionnellement séparé les défunts bons des méchants. "L'enfer" résout-il le problème ?

Le mot grec géénna(traduit par géhenne) correspond à l’hébreu gé Hinnom, qui signifie “ vallée de Hinnom ”, ou dans sa forme longue ghé ’ vèn-Hinnom, “ vallée des fils de Hinnom ”. (Josué 15:8 ; 2 Rois 23:10.) Ce lieu géographique, l’actuel ouadi er-Rababi, est une vallée étroite et profonde située au sud et au sud-ouest de Jérusalem.

À l’époque des rois de Juda, qui a débuté au VIIIe siècle avant notre ère, cet endroit servait à des rites païens, notamment celui de brûler des enfants par le feu en sacrifice (2 Chroniques 28:1-3 ; 33:1-6). Le prophète Jérémie a annoncé que dans cette vallée les Judéens seraient tués par les Babyloniens, en exécution du jugement de Dieu pour leur méchanceté. — Jérémie 7:30-33 ; 19:6, 7.

D’après l’exégète juif David Kimhi (vers 1160-vers 1235 de notre ère), la vallée est plus tard devenue la décharge publique de Jérusalem. Elle servait d’incinérateur dans lequel des feux étaient entretenus pour éliminer les ordures. Tout ce qu’on y jetait était complètement détruit, réduit en cendres.D’après l’Encyclopédie juive, c’est “pour cette raison que la vallée était maudite, et on a donc fini par identifier la ‘Géhenne’ à l’‘enfer’”. comment cela est-il arrivé ?

Nous lisons dans l’Encyclopédie britannique (1970): “À partir du Ve siècle av. J.-C., les Juifs ont été en contact étroit avec les Perses et les Grecs, deux peuples qui avaient des idées élaborées sur l’au-delà. (...) À l’époque du Christ, les Juifs avaient acquis la croyance que les âmes méchantes étaient punies dans la Géhenne après la mort.” Voyons un peu la pensée rabbinique sur le sujet:

L’Encyclopédie juive (angl.) expose en ces termes la pensée rabbinique: “Au jour du jugement dernier, il y aura trois groupes d’âmes: les justes, qui seront immédiatement inscrits pour la vie éternelle; les méchants, pour la Géhenne; quant à ceux dont les vertus contrebalancent les péchés, ils iront dans la Géhenne, en remonteront et y redescendront jusqu’à ce qu’ils soient purifiés.” Beaucoup reconnaîtront dans cette dernière phrase une description du purgatoire.

La Nouvelle Encyclopédie catholique (angl.) donne une opinion officielle sur la doctrine du purgatoire. La voici: “En dernière analyse, la doctrine catholique du purgatoire est fondée sur la tradition, et non sur l’Écriture sainte.” Ce qui n’est guère surprenant, car ni le mot “purgatoire” ni même son concept n’apparaissent dans la Bible.

Toutefois, l’Encyclopædia Judaica affirme: “On ne trouve dans les Écritures rien qui suggère cette conception tardive de la Géhenne.” Cette dernière affirmation est exacte. Les Écritures hébraïques ne laissent aucunement penser qu’après la mort l’âme soit châtiée dans un enfer de feu. On doit cette doctrine effroyable aux religions postdiluviennes de Babylonie, et non à la Bible. La doctrine de la chrétienté relative à un châtiment dans l’enfer a pris naissance avec les premiers Babyloniens. De même que le concept catholique de souffrances réparatrices dans un purgatoire remonte aux premières religions d’Égypte et d’Orient. Les limbes sont inspirés de la mythologie grecque. Les prières et les offrandes pour les morts étaient des pratiques étrusques.

Dans l'antiquité juive, il n'y avait pas pire que d'avoir le cadavre d'un homme jeté dans la décharge de Jérusalem parce que selon les croyances en vigueur à l'époque cela signifiait que cet homme serait envoyé dans la géhenne [selon la compréhension corrompue adoptée par les religieux]. Il est à noté aussi que c'était ces mêmes religieux qui s'asseyant sur le trône de Dieu (autorité du juge) rendaient un tel jugement et disait qui (son cadavre) devait être jeté dans la géhenne. Imagines-tu le pouvoir que cela leur conférait sur leurs peuples ?

Des traducteurs de la Bible ont pris la liberté de rendre géénna par “ enfer ”. (Matthieu 5:22, Bible en français courant.) Pour quelle raison ? Parce qu’ils ont associé la notion païenne d’un jugement des méchants dans le feu après la mort avec le feu littéral brûlant dans la vallée située à l’extérieur de Jérusalem. Mais Jésus n’a jamais associé la géhenne à des tourments.

Jésus savait que l’idée même de brûler des humains vivants répugne à son Père céleste, Jéhovah. Au sujet de l’utilisation qui était faite de la géhenne aux jours du prophète Jérémie, Dieu a dit : “ Ils ont bâti les hauts lieux de Topheth qui est dans la vallée du fils de Hinnom, pour brûler au feu leurs fils et leurs filles, chose que je n’avais pas ordonnée et qui ne m’était pas montée au cœur. ” (Jérémie 7:31). De plus, l’idée de tourmenter les morts s’oppose à la personnalité aimante de Dieu ainsi qu’à l’enseignement clair de la Bible selon lequel les morts “ ne savent rien ”. — Ecclésiaste 9:5, 10.

Jésus a employé le terme “ géhenne ” pour symboliser la destruction complète résultant du jugement défavorable de Dieu. Dès lors, “ géhenne ” revêt un sens identique à celui de “ lac de feu ”, expression figurant dans le livre de la Révélation. Les deux représentent la destruction éternelle sans possibilité de résurrection. — Luc 12:4, 5 ; Révélation 20:14, 15.

Ainsi, en Grande-Bretagne, John Stott estime que “l’Écriture va dans le sens de l’anéantissement, et que ‘le tourment éternel conscient’ est une tradition qui doit céder à l’autorité suprême de l’Écriture”. — Fondements: dialogue libéral-évangélique (angl.).

Qu’est-ce qui l’a amené à conclure que le tourment éternel n’était pas fondé sur la Bible? Il explique que lorsque la Bible parle du dernier état de la damnation (“Géhenne”; voir l’encadré de la page 8), elle utilise souvent le vocabulaire de la “destruction”, en grec le “verbe apollumi (détruire) et le nom apôléïa (destruction)”. Ces mots se rapportent-ils à des tourments? D’après John Stott, quand le verbe apollumi est transitif actif, il signifie “tuer”. (Matthieu 2:13; 12:14; 21:41.) Ainsi, en Matthieu 10:28, où on lit, selon La Bible en français courant, que Dieu peut “faire périr à la fois le corps et l’âme dans l’enfer”, il est question fondamentalement de mort, et non de souffrances éternelles. En Matthieu 7:13, 14, Jésus établit un contraste entre ‘la route étroite qui mène à la vie et la route large qui mène à la destruction’. John Stott signale à ce propos: “Si donc il est dit des gens qu’ils doivent subir la destruction, il serait étrange qu’ils ne soient pas détruits.” Il tire, à juste titre, cette conclusion: “Si tuer, c’est priver le corps de vie, l’enfer semblerait être la privation de la vie tant physique que spirituelle, c’est-à-dire l’extinction de l’être.” — Fondements, pages 315, 316.


Pourquoi n'est-il pas injuste que les méchants soient simplement détruits définitivement ? Tout simplement parce que ceux-ci après s'être réjoui de toutes leurs méchanceté en opprimant les petits et les faibles, en spoliant, volant, assassinant, maltraitant, en imposant leur loi par la force, parfois par la terreur, s'enrichissant aux détriments des autres, par le gain injuste et toutes sortes de méchancetés dont ils firent preuve, à leur mort n'emportent rien et finalement il ne recevront rien, leur salaire sera le néant comme leur vie fut semblable au néant.

Tandis que ceux qui étaient opprimés, qui étaient dans l'affliction à cause du tourment qui survenait à cause des méchants (voir le tourment de Lot par exemple) ceux-là gouteront au bénédictions de Dieu à venir, ils recevront maison et champs et vignes, ils jouieront d'une sécurité et paix sans fin, sans que personne ne fasse trembler, bénis sera leur femme, béni sera le fruit de leur ventre, ce n'est pas pour rien qu'il planteront ce n'est pas pour rien qu'ils se multiplieront, mais cela sera des délices pour des temps indéfinis, tandis que le nom des méchants sera retranché de la terre et que Dieu fera oublier toute souffrance, tout malheur, tout deuil, toutes larmes et même la maladie, l'infirmité et la mort, tout cela aura disparu.

Alors en toute intelligence n'est-ce pas pire pour le méchant d'être détruit et de ne jamais pouvoir goûter à de telles bénédictions heureuses car à coup sûr sa victime se réjouira pour l'éternité mais lui sera effacé pour l'éternité. Et tout ce qu'il avait acquis par sa méchanceté ne lui aura servi à rien.
ma commentaire le sera plus tard bien que j en avais déja parlé de quelque trucs

Voir le profil de l'utilisateur http://talmudetjudaisme.wordpress.com/category/talmud/abodah-zar

Credo 


Averti
Averti
Ismael Y a écrit :je fais des cauchemars et je souffre et il ya des pauvres qui souffrent corporellement donc ils sont en enfer j espère que tu m explique en détail comment les incroyants musulmans par exmple vont souffrir intérieurement explique moi en détail ce qui se passe dans l enfer chrétien

Souffrir intérieurement de ne pas voir Dieu et de se retrouver donc dans les ténèbres puisque seul Dieu est la véritable lumière, cela au moment du jugement dernier. Et cette souffrance n'aura pas de fin pour les méchants. Je te kl'accorde que vu ce qui se passe sur cette terre, on a parfois l'impression que l'enfer c'est maintenant. Mais ce dont on parle c'est à la fin des temps.

Mais il n'y a qu'un seul Dieu. Tout être qui est bon et ne fais pas le mal, ni en actes, ni en paroles, qu'il soit musulman, chrétien, hindou, athée,etc...ira au paradis. Là je sais que tu vas me demander alors pourquoi veut-on convertir les autres au Christ si on peut tous aller au paradis ? Parce que celui qui connait le mieux la Parole de Dieu a plus de chance de faire la volonté de Dieu que celui qui en est éloigné, ou n'y croit pas du tout,et donc plus de chance d'aller au paradis. Et les chrétiens pensent donc que ce sont eux qui sont dépositaires de la foi véritable et veulent la transmettre, comme le leur a demandé le Christ, pour aider leurs frères à hériter de cette vie éternelle plus sûrement.

Voir le profil de l'utilisateur

ami de la vérité 


Chevronné
Chevronné
@Credo a écrit:
ami de la vérité :Credo, désolé que tu te sois vexé mais l'Eglise Catholique est connue pour être un temple d'idoles, donc si quelqu'un rend un culte dans un temple d'idoles, cela fait de lui un idolâtre n'est-ce pas ? Alors où est la calomnie ?

Tu te crois meilleur parce que tu traites les autres d'idolatre ou d'apostat ? Moi je crois que tu ferais mieux d'enlever la poutre qui est dans ton oeil au lieu de la paille qui est dans l'oeil du voisin.

Désolé mais là tu dis n'importe quoi, j'avais certes lu trop rapidement ton post et j'ai répliqué un peu sèchement mais tu fais dévier le sujet sur tout autre chose et j'estimes que tu as laissé entendre que c'est de peu d'importance de croire que Dieu a crée l'enfer de feu dans le cadre du salut.

Pour ma part je suis curieux de savoir quand officiellement l'eglise catholique a révisé sa doctrine de l'enfer de feu.

ps : je n'ai pas dit apostat mais idolâtre, faire de Jésus le Dieu véritable c'est bel et bien de l'idolâtrie; la trinité c'est bel et bien de l'idolâtrie.

Voir le profil de l'utilisateur

Credo 


Averti
Averti
Jesus est bien Dieu avec le Père dans l'unité du St Esprit. Il n'y a aucune idolâtrie là dedans.

Quant à l'enfer, la personne qui aime le Christ et suit ses voies n'a pas à s'inquiéter de l'enfer puisque le Christ a dit : "Celui qui croit en moi a la vie éternelle.". L'enfer est là pour rappeler à ceux qui voudraient se détourner de Dieu ce vers quoi ils se dirigent ou aux chrétiens qui souffrent à se rappeler que le mal ne triomphera pas et à tenir bon : les méchants seront punis.

C'est la raison pour laquelle je dis que je préfère me concentrer dans cette vie à suivre le Christ car on n'a que cette vie à prouver notre amour pour Lui. Après, le sort en est joué. Alors je mets le cap sur le plus important : la foi, l'espérance et la charité.

Voir le profil de l'utilisateur

ahsan 


Passionné
Passionné
@ismael-y a écrit:
@ami de la vérité a écrit:
@ahsan a écrit:
@ami de la vérité a écrit:Attribuer à Dieu l'enfer de feu, c'est le calomnié. Celui qui calomnie Dieu n'aime pas Dieu. Credo donne des leçons alors qu'elle idolâtre c'est du grand n'importe quoi.

ah bon et pourquoi?

la vie d'ici bas n'est pas un test?

quelle est la justice pour les criminels?

Tu te trompes ashan, Dieu n'a pas crée l'homme et la terre pour qu'il subisse un test, mais tu dis "quelle est la justice pour les criminels" ne serait-il pas plus juste de poser la question "quelle justice pour les victimes ?".

Si les morts sont vivants, ils doivent être quelque part, mais où? Cela pose un problème, car ceux qui meurent ne sont pas totalement bons ni totalement mauvais. Ayant un sens inné de la justice, l’homme a traditionnellement séparé les défunts bons des méchants. "L'enfer" résout-il le problème ?

Le mot grec géénna(traduit par géhenne) correspond à l’hébreu gé Hinnom, qui signifie “ vallée de Hinnom ”, ou dans sa forme longue ghé ’ vèn-Hinnom, “ vallée des fils de Hinnom ”. (Josué 15:8 ; 2 Rois 23:10.) Ce lieu géographique, l’actuel ouadi er-Rababi, est une vallée étroite et profonde située au sud et au sud-ouest de Jérusalem.

À l’époque des rois de Juda, qui a débuté au VIIIe siècle avant notre ère, cet endroit servait à des rites païens, notamment celui de brûler des enfants par le feu en sacrifice (2 Chroniques 28:1-3 ; 33:1-6). Le prophète Jérémie a annoncé que dans cette vallée les Judéens seraient tués par les Babyloniens, en exécution du jugement de Dieu pour leur méchanceté. — Jérémie 7:30-33 ; 19:6, 7.

D’après l’exégète juif David Kimhi (vers 1160-vers 1235 de notre ère), la vallée est plus tard devenue la décharge publique de Jérusalem. Elle servait d’incinérateur dans lequel des feux étaient entretenus pour éliminer les ordures. Tout ce qu’on y jetait était complètement détruit, réduit en cendres.D’après l’Encyclopédie juive, c’est “pour cette raison que la vallée était maudite, et on a donc fini par identifier la ‘Géhenne’ à l’‘enfer’”. comment cela est-il arrivé ?

Nous lisons dans l’Encyclopédie britannique (1970): “À partir du Ve siècle av. J.-C., les Juifs ont été en contact étroit avec les Perses et les Grecs, deux peuples qui avaient des idées élaborées sur l’au-delà. (...) À l’époque du Christ, les Juifs avaient acquis la croyance que les âmes méchantes étaient punies dans la Géhenne après la mort.” Voyons un peu la pensée rabbinique sur le sujet:

L’Encyclopédie juive (angl.) expose en ces termes la pensée rabbinique: “Au jour du jugement dernier, il y aura trois groupes d’âmes: les justes, qui seront immédiatement inscrits pour la vie éternelle; les méchants, pour la Géhenne; quant à ceux dont les vertus contrebalancent les péchés, ils iront dans la Géhenne, en remonteront et y redescendront jusqu’à ce qu’ils soient purifiés.” Beaucoup reconnaîtront dans cette dernière phrase une description du purgatoire.

La Nouvelle Encyclopédie catholique (angl.) donne une opinion officielle sur la doctrine du purgatoire. La voici: “En dernière analyse, la doctrine catholique du purgatoire est fondée sur la tradition, et non sur l’Écriture sainte.” Ce qui n’est guère surprenant, car ni le mot “purgatoire” ni même son concept n’apparaissent dans la Bible.

Toutefois, l’Encyclopædia Judaica affirme: “On ne trouve dans les Écritures rien qui suggère cette conception tardive de la Géhenne.” Cette dernière affirmation est exacte. Les Écritures hébraïques ne laissent aucunement penser qu’après la mort l’âme soit châtiée dans un enfer de feu. On doit cette doctrine effroyable aux religions postdiluviennes de Babylonie, et non à la Bible. La doctrine de la chrétienté relative à un châtiment dans l’enfer a pris naissance avec les premiers Babyloniens. De même que le concept catholique de souffrances réparatrices dans un purgatoire remonte aux premières religions d’Égypte et d’Orient. Les limbes sont inspirés de la mythologie grecque. Les prières et les offrandes pour les morts étaient des pratiques étrusques.

Dans l'antiquité juive, il n'y avait pas pire que d'avoir le cadavre d'un homme jeté dans la décharge de Jérusalem parce que selon les croyances en vigueur à l'époque cela signifiait que cet homme serait envoyé dans la géhenne [selon la compréhension corrompue adoptée par les religieux]. Il est à noté aussi que c'était ces mêmes religieux qui s'asseyant sur le trône de Dieu (autorité du juge) rendaient un tel jugement et disait qui (son cadavre) devait être jeté dans la géhenne. Imagines-tu le pouvoir que cela leur conférait sur leurs peuples ?

Des traducteurs de la Bible ont pris la liberté de rendre géénna par “ enfer ”. (Matthieu 5:22, Bible en français courant.) Pour quelle raison ? Parce qu’ils ont associé la notion païenne d’un jugement des méchants dans le feu après la mort avec le feu littéral brûlant dans la vallée située à l’extérieur de Jérusalem. Mais Jésus n’a jamais associé la géhenne à des tourments.

Jésus savait que l’idée même de brûler des humains vivants répugne à son Père céleste, Jéhovah. Au sujet de l’utilisation qui était faite de la géhenne aux jours du prophète Jérémie, Dieu a dit : “ Ils ont bâti les hauts lieux de Topheth qui est dans la vallée du fils de Hinnom, pour brûler au feu leurs fils et leurs filles, chose que je n’avais pas ordonnée et qui ne m’était pas montée au cœur. ” (Jérémie 7:31). De plus, l’idée de tourmenter les morts s’oppose à la personnalité aimante de Dieu ainsi qu’à l’enseignement clair de la Bible selon lequel les morts “ ne savent rien ”. — Ecclésiaste 9:5, 10.

Jésus a employé le terme “ géhenne ” pour symboliser la destruction complète résultant du jugement défavorable de Dieu. Dès lors, “ géhenne ” revêt un sens identique à celui de “ lac de feu ”, expression figurant dans le livre de la Révélation. Les deux représentent la destruction éternelle sans possibilité de résurrection. — Luc 12:4, 5 ; Révélation 20:14, 15.

Ainsi, en Grande-Bretagne, John Stott estime que “l’Écriture va dans le sens de l’anéantissement, et que ‘le tourment éternel conscient’ est une tradition qui doit céder à l’autorité suprême de l’Écriture”. — Fondements: dialogue libéral-évangélique (angl.).

Qu’est-ce qui l’a amené à conclure que le tourment éternel n’était pas fondé sur la Bible? Il explique que lorsque la Bible parle du dernier état de la damnation (“Géhenne”; voir l’encadré de la page 8), elle utilise souvent le vocabulaire de la “destruction”, en grec le “verbe apollumi (détruire) et le nom apôléïa (destruction)”. Ces mots se rapportent-ils à des tourments? D’après John Stott, quand le verbe apollumi est transitif actif, il signifie “tuer”. (Matthieu 2:13; 12:14; 21:41.) Ainsi, en Matthieu 10:28, où on lit, selon La Bible en français courant, que Dieu peut “faire périr à la fois le corps et l’âme dans l’enfer”, il est question fondamentalement de mort, et non de souffrances éternelles. En Matthieu 7:13, 14, Jésus établit un contraste entre ‘la route étroite qui mène à la vie et la route large qui mène à la destruction’. John Stott signale à ce propos: “Si donc il est dit des gens qu’ils doivent subir la destruction, il serait étrange qu’ils ne soient pas détruits.” Il tire, à juste titre, cette conclusion: “Si tuer, c’est priver le corps de vie, l’enfer semblerait être la privation de la vie tant physique que spirituelle, c’est-à-dire l’extinction de l’être.” — Fondements, pages 315, 316.


Pourquoi n'est-il pas injuste que les méchants soient simplement détruits définitivement ? Tout simplement parce que ceux-ci après s'être réjoui de toutes leurs méchanceté en opprimant les petits et les faibles, en spoliant, volant, assassinant, maltraitant, en imposant leur loi par la force, parfois par la terreur, s'enrichissant aux détriments des autres, par le gain injuste et toutes sortes de méchancetés dont ils firent preuve, à leur mort n'emportent rien et finalement il ne recevront rien, leur salaire sera le néant comme leur vie fut semblable au néant.

Tandis que ceux qui étaient opprimés, qui étaient dans l'affliction à cause du tourment qui survenait à cause des méchants (voir le tourment de Lot par exemple) ceux-là gouteront au bénédictions de Dieu à venir, ils recevront maison et champs et vignes, ils jouieront d'une sécurité et paix sans fin, sans que personne ne fasse trembler, bénis sera leur femme, béni sera le fruit de leur ventre, ce n'est pas pour rien qu'il planteront ce n'est pas pour rien qu'ils se multiplieront, mais cela sera des délices pour des temps indéfinis, tandis que le nom des méchants sera retranché de la terre et que Dieu fera oublier toute souffrance, tout malheur, tout deuil, toutes larmes et même la maladie, l'infirmité et la mort, tout cela aura disparu.

Alors en toute intelligence n'est-ce pas pire pour le méchant d'être détruit et de ne jamais pouvoir goûter à de telles bénédictions heureuses car à coup sûr sa victime se réjouira pour l'éternité mais lui sera effacé pour l'éternité. Et tout ce qu'il avait acquis par sa méchanceté ne lui aura servi à rien.
ma commentaire le sera plus tard bien que j en avais déja parlé de quelque trucs

non c'est toi qui te trompes, la vie d'ici bas est un test, Dieu nous éprouve en bien et en mal afin de nous tester...

Nous vous éprouverons par le mal et par le bien [à titre] de tentation(sourate 21 verset 35)

et pourquoi il n'y a pas de justice pour les criminels dans l'au délà?

Voilà l'Enfer que les criminels traitaient de mensonge.(sourate 55 verset 43)

Voir le profil de l'utilisateur

Edmond77 


Habitué
Habitué
Crédo
bonjour,



Tu
dis que l’accomplissement de la loi c’est l’amour, tu as raison mais tu ne
cites pas le début du verset qui déclare « L’amour ne fait point de mal au
prochain » Rom.13 :10 Sg. De plus si tu évites de sortir cette pensée
du contexte tu remarques forcément le verset 9 qui affirme « Tu aimeras
ton prochain comme toi-même ».



1
cor.13 :6 Darby, déclare que « l’amour se réjouit avec la vérité ».Le
croyant sincère perdu dans la confusion religieuse
de 10 grandes religions et 10 000 sectes à besoin de repères, besoin de savoir ce qu’enseigne REELLEMENT LA BIBLE.
Jésus est clair il ne peut y avoir 2 vérités encore moins 10010 avis
différents, l’enfer existe ou il n’existe
pas, l’âme est immortelle ou elle ne l’est pas. Idem pour la trinité, l’espérance
d’un paradis sera sur terre ou au ciel ?
L’église ne pourra jamais répondre à ces questions tant qu’elle ne sortira pas
de son association « Bible, paganisme, platonisme et apocryphe » Le
croyant ne se contente plus aujourd’hui d’un christianisme à 10%. Lorsque tu
dis qu’il est anodin de savoir ce qu’est vraiment l’enfer, cela laisse rêveur. Regarde
la réalité suivante.



Henri
Fesquet, ancien chroniqueur religieux du quotidien Le Monde, dit
ceci
“Le Credo
catholique, l’essence de l’Église, part en éclats contradictoires, les fidèles
les plus zélés se consacrent exclusivement à la politique, les jeunes
catholiques font tranquillement l’amour avant le mariage, personne ne sait plus
comment appliquer correctement le concile [Vatican II], et le peuple de Dieu y
perd son latin.” Tout cela a des conséquences, en voilà une que reconnaît le Church Times, organe de l’Église anglicane.



« LES
Églises de Grande-Bretagne se vident de leur sève au rythme de près de 1 500 retraits par semaine,
rapporte l’UK Christian Handbook. De son côté, le Times
déclare que les jeunes abandonnent l’Église “parce qu’ils s’y ennuient et s’y
sentent seuls”.



Alors
que les églises anglicanes ferment à
raison d’une par semaine
, “des milliers de personnes sont en quête d’un
sens et d’un but à donner à leur vie”, reconnaît le Church Times,
organe de l’Église anglicane. »



Voilà
qui explique pourquoi autant de braves gens sincères deviennent Témoins de
Jéhovah, ils trouvent des réponses honnêtes à leurs questions, les chiffres
sont révélateurs d’une tendance qu’il est impossible d’ignorer; les TJ
conduisent prés de 9 millions d’études bibliques dans les foyers ; chaque semaine 5000 personnes
deviennent TJ, cela demande d’ouvrir chaque
semaine
50 salles de réunions.



Voilà une réalité
qui va dans le sens de cette prophétie de Isaïe 2 :2 trad Catho. Crampon 1905 " Il
arrivera, à la fin des jours. Que la montagne de la maison de Jéhovah. Sera
établie au sommet des montagnes. Et élevée au-dessus des collines. Et toutes
les nations y afflueront…Il nous instruira de ses voies.." Au verset 3.



Bonne journée à tous, Edmond77

Voir le profil de l'utilisateur

Credo 


Averti
Averti
Edmmond 77,

Je corrige tout de suite ton analyse sur les anglicans. Ceux qui sont partis sont tout simplement revenus vers Rome suite à la décision de certains prélats anglicans de vouloir ouvrir la prêtrise aux femmes et le mariage aux homosexuels. Aussi il y a eu une scission chez les anglicans. L'eglise catholique a crée un statut spécial pour eux à cause du célibat obligatoire des prêtres dans le rite romain. Les prêtres anglicans mariés ont, bien sûr, pu le rester mais ceux qui étaient évêques devaient ne pas l'être et, s'ils l'étaient, laisser leur charge à un prêtre non marié et redevenir prêtres. Ainsi il y a eu un retour des anglicans vers Rome, non seulement au niveau des religieux mais aussi au niveau de leurs ouailles qui ne peuvent accepter ces décisions prises quant au mariage homosexuel et à la prêtrise des femmes.

Quant aux chiffres cités pour les TJ, ils doivent bien sur provenir des instances TJ. Comme les fondateurs sont de faux prophètes, tout le reste est faux pour moi. Quand tu penses qu'ils ont annoncé de fausses prophéties et que des gens les ont suivi quand même, ça prouve bien un haut degré de manipulation des mentalités et pas une véritable foi. Il ne faut pas oublier que les TJ se croit être élus pour soi-disant combattre l'apostasie, mission qui leur aurait été confiée après le retour invisible du Christ. Toute leur foi, depuis le départ, s'appuie sur de faux retours des uns et des autres. Comment veux-tu que l'on puisse croire de tels mensonges à moins d'être manipulés ?

Actuellement, dans le monde entier des chrétiens sont persécutés et , malgré cela, leur communauté s'accroît. Ce sont des chrétiens d'Orient de différents rites mais aussi des pasteurs , des évangélistes, des prêtres....et pour cela il y a des chiffres bien exacts d'instituts qui ne font pas de différence entre les confessions et qui ne considèrent que la foi au Christ de ces communautés.

Voir le profil de l'utilisateur

Invité 


Invité
L'eglise catholique a crée un statut spécial pour eux à cause du célibat obligatoire des prêtres dans le rite romain.

Le rite romains va en contradiction avec les Écritures.
Et vous,vous croyez a leur mensonge,parce que vous êtes manipulé.

Nul part est écrit dans les Écritures de restez célibataire,mais plutôt :

Matthieu
19.4 Il répondit: N'avez-vous pas lu que le créateur, au commencement, fit l'homme et la femme
19.5
et qu'il dit: C'est pourquoi l'homme quittera son père et sa mère, et
s'attachera à sa femme, et les deux deviendront une seule chair?

19.6 Ainsi ils ne sont plus deux, mais ils sont une seule chair. Que l'homme donc ne sépare pas ce que Dieu a joint.

Credo 


Averti
Averti
Ils ont choisis librement de ne pas se marier à cause de ce que dit Paul dans sa 1ere lettre aux corinthiens ch. 7 : " Celui qui n'est pas marié s'inquiète des choses du Seigneur, des moyens de plaire au Seigneur"

Il y a des prêtres catholiques en Orient qui sont mariés. C'est un choix qui n'est pas en contradiction avec la Bible (voir Paul) que ce soit dans un sens ou dans l'autre.

Voir le profil de l'utilisateur

Invité 


Invité
@Credo a écrit:Ils ont choisis librement de ne pas se marier à cause de ce que dit Paul dans sa 1ere lettre aux corinthiens ch. 7 : " Celui qui n'est pas marié s'inquiète des choses du Seigneur, des moyens de plaire au Seigneur"

Il y a des prêtres catholiques en Orient qui sont mariés. C'est un choix qui n'est pas en contradiction avec la Bible (voir Paul) que ce soit dans un sens ou dans l'autre.

Et en quoi l'organisation catholique s’inquiète des choses du Seigneur,que fait-elle pour plaire au Seigneur ??

ami de la vérité 


Chevronné
Chevronné
@ahsan a écrit:non c'est toi qui te trompes, la vie d'ici bas est un test, Dieu nous éprouve en bien et en mal afin de nous tester...

Nous vous éprouverons par le mal et par le bien [à titre] de tentation(sourate 21 verset 35)

et pourquoi il n'y a pas de justice pour les criminels dans l'au délà?

Voilà l'Enfer que les criminels traitaient de mensonge.(sourate 55 verset 43)

Ashan, je ne me trompe pas. Voici ce que dit le vrai livre de vérité, la véritable parole de Dieu :

Dieu a crée la terre (Genèse 1:1) et il aménagea celle-ci pour qu'elle puisse y abriter la vie et la rendre habitable pour l'homme (Genèse 1:2-Genèse 1:31). Dans la région appelée Eden (qui veut dire délices), il installa un jardin (comme un très grand parc naturel) , il composa le paysage - Genèse 2:8 et le remplit de toutes sortes de nourriture délicieuses - Genèse 2:9,16 et il imposa à l'homme comme rôle de cultiver le jardin Genèse 2:7 et de soumettre les créatures vivantes, cependant pas comme les dompteurs dressent les fauves.- Genèse 1:28

Ainsi l'homme vivait sur la terre, dans un parc ouvert dans la région appelée Eden et la terre était la gloire de Dieu:
(Isaïe 6:3) La plénitude de toute la terre est sa gloire

Ashan, trouves-tu qu'actuellement la terre reflète la gloire de Jéhovah Dieu ?

Dieu n'a rien conçu de mauvais dans sa création parce qu'il est Saint, bon, et droit et il ne connait ni l'injustice ni la méchanceté:
(Isaïe 6:3) “ Saint, saint, saint est Jéhovah des armées.
(Psaume 92:15) Jéhovah est droit..., Celui en qui il n’y a pas d’injustice.
(Deutéronome 32:4) [...] Le Rocher, parfaite est son action[parfaite sont ses oeuvres - sans défaut sont ses oeuvres], car toutes ses voies sont justice. Dieu de fidélité, chez qui il n’y a pas d’injustice ; il est juste et droit

C'est pourquoi Ashan Dieu n'a pas pu imaginé, concevoir une création où le mauvais serait nécessaire car ses yeux sont trop purs pour le voir (l'imaginer).

(Habaqouq 1:13) Tu as les yeux trop purs pour voir ce qui est mauvais
(Isaïe 14:24) Jéhovah des armées [l’]a juré, en disant : “ Vraiment, comme je [l’]ai imaginé, ainsi cela arrivera sans faute ; comme je [l’]ai conseillé, cela se réalisera


C'est ainsi qu'après avoir fini sa création, il déclara au 6ième jour :
(Genèse 1:31) [...] Après cela Dieu vit tout ce qu’il avait fait et, voyez, [c’était] très bon. Et vint un soir et vint un matin : sixième jour.
(Psaume 25:8) Jéhovah est bon et droit.

Quand Dieu créa l'homme, il le créa à son image. C'est à dire que l'homme et la femme reflétaient la sainteté de Dieu; Comment le savons-nous ? Parce que les yeux de Dieu étant purs, ceux d'Adam et de sa femme l'étaient aussi, par exemple il n'y avait aucune trace de convoitise dans leurs yeux à l'origine selon la parole écrite.

Alors quand Satan vint et tenta par un mensonge la femme et l'homme, était-ce un test de Dieu pour éprouver l'homme et la femme ? - Genèse 3:1-5

Non car Dieu n'éprouve jamais personne par ce qui est mauvais:
(Jacques 1:13) personne, lorsqu’il est dans l’épreuve, ne dise : “ Je suis en train d’être éprouvé par Dieu. ” Car Dieu ne peut être éprouvé par des choses mauvaises et lui-même n’éprouve personne [de cette façon].

En effet le test dont tu parles consiste en toutes sortes de méchancetés, de perversions, de violences, d'immoralités et d'injustices, et d'actes de cruautés.

Ce ne sont pas là les manières d'agir de Dieu !En effet on peut lire à son sujet :
(Deutéronome 25:16) Car tout homme qui fait ces choses, tout homme qui commet l’injustice, est chose détestable pour Jéhovah ton Dieu. - voir chapitre 25.

(Proverbes 3:31, 32) Ne porte pas envie à l’homme de violence et ne choisis aucune de ses voies. 32 Car l’homme plein de détours est chose détestable pour Jéhovah
(Psaume 11:5) Jéhovah lui-même examine le juste comme le méchant ; quiconque aime la violence, Son âme[sa personne même] le hait vraiment.
(Job 34:10) Loin du [vrai] Dieu d’agir méchamment et du Tout-Puissant d’agir injustement !

Voyons encore 7 choses que Jéhovah déteste:
(Proverbes 6:16-19) [...] Il y a six choses que Jéhovah hait vraiment ; oui, sept sont des choses détestables pour son âme : 17 des yeux hautains, une langue mensongère et des mains qui versent le sang innocent, 18 un cœur qui trame des projets malfaisants, des pieds qui ont hâte de courir vers le mal, 19 un faux témoin qui exhale des mensonges et quiconque déchaîne des disputes entre frères.


Qu'en déduire ? D'une part ce que tu appelles ici un test ne peut pas venir de Dieu mais du Diable - Jean 8:44; 1Jean 3:8 Ce n'est pas l'oeuvre de Dieu car sans contestation cela est extrêmement mauvais et profondément haïssable aux yeux de Jéhovah Dieu. En effet par son fils Jésus Christ qui reflétait à la perfection les magnifiques qualités de la personnalité de son Père et Dieu - Jean 14:9, Dieu a démontré qu'il haïssait l'illégalité, c'est à dire le péché. Comment aurait-il pu produire un test aussi abject, lui qui est trois fois saint et amour (1Jean 4:8) ? - 1Jean 3:4; Matthieu 7:23; 13:41; 23:28; 24:12.

Cela amène une simple question : est-ce que Dieu avait crée l'homme pour qu'il trébuche et subisse un tel test ? La réponse est donnée ainsi:

Dieu a crée l'homme pour qu'il se multiplie dans le paradis et qu'il y vive éternellement en entretenant et agrandissant le jardin d'Eden(paradis), louant et remerciant son Créateur d'un don si merveilleux qu'est celui de la vie. Comment le sait-on ?
Parce que Dieu n'a pas interdit à Adam de manger de l'arbre de vie et que c'est dans le paradis qu'il a dit "soyez fécond et remplissez la terre" [ils étaient déjà sur la terre] et "cultivez-la". - Genèse 1:28; 2:9,17.

L'homme pouvait vivre éternellement dans l'obéissance à Dieu par amour.Le mensonge du Diable n'était pas une chute annoncée pour l'homme amenant un test (prévu dans l'ordre du plan divin) puisque Jésus en tant qu'homme semblable à Adam au jour de sa création va démontrer que le premier homme aurait pu rester fidèle à Dieu. - Romains 5:14, 1Corinthiens 15:45, Philippiens 2:8; Isaïe 50:5

Ce n'est donc pas un test venant de Dieu mais la conséquence de la rébellion en Eden.

Quant à l'enfer de feu, Ashan, avant que les fils d'Israël ne soient envoyés en exil à Babylone où ils entreront en contact de manière approfondie avec la fausse religion pour plus tard se retrouver sous l'influence de la culture religieuse Perse et Grecque, ceux-ci ne croyaient aucunement à l'enfer de feu, l'Ecriture s'y opposant formellement en raison de la condition des morts mais aussi du jugement de la géhenne prononcée sur Adam et sa femme - Marc 9:43-48; Genèse 2:17; Genèse 3:17-19


Tu dis enfin "quelle justice pour les méchants ?" Tu veux dire "quel châtiment pour les méchants ?" je suppose car il est plus logique de parler de châtiment pour les méchants mais de rendre la justice pour les victimes, les opprimés par les méchants.

D'abord il ne profite en rien de la bénédiction de Dieu:
(Proverbes 3:33) [...] La malédiction de Jéhovah est sur la maison du méchant, mais il bénit la demeure des justes [...]

Ensuite même si l'homme peut prêter envie à ses voies parce que il a l'air de réussir, la fin du méchant est annoncée:
(Psaume 7:9)S’il te plaît, qu’elle prenne fin, la méchanceté des méchants, et puisses-tu établir le juste 

(Psaume 9:5) Tu as réprimandé les nations, tu as détruit le méchant. Tu as effacé leur nom pour des temps indéfinis, oui pour toujours.

Et il ne sera plus - Job 8:22, Psaumes 37:10,11

Quant aux torts causés par le méchant, Dieu va les réparer :
(1 Jean 3:8) C’est pour cela que le Fils de Dieu a été manifesté : pour détruire les œuvres du Diable

(Actes 24:15) il va y avoir une résurrection tant des justes que des injustes

Il apprendront à connaître Dieu:
(Psaume 57:5) [...] Ah ! élève-toi au-dessus des cieux, ô Dieu ! Que ta gloire soit au-dessus de[recouvre] toute la terre. - Psaumes 72:9

(Habaqouq 2:14) [...] Car la terre sera remplie de la connaissance de la gloire de Jéhovah comme les eaux recouvrent [la] mer.

(Révélation 21:3, 4) [...] Alors j’ai entendu une voix forte venant du trône dire : “ Voyez ! La tente de Dieu est avec les humains, et il résidera avec eux, et ils seront ses peuples. Et Dieu lui-même sera avec eux. 4 Et il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus ; ni deuil, ni cri, ni douleur ne seront plus. Les choses anciennes ont disparu. ”

Moi je ne comprends pas ce que tu entends pas "justice pour les méchants", par contre je ne t'entends pas dire "justice pour les victimes, les opprimés, les affligés, etc.." et cela m'intrigue.



Dernière édition par ami de la vérité le Mer 28 Nov - 13:39, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur

Credo 


Averti
Averti
Ilvient a écrit : Et en quoi l'organisation catholique s’inquiète des choses du Seigneur,que fait-elle pour plaire au Seigneur ??

Elle évangélise comme toutes les autres églises (réformées ou orthodoxes).

Voir le profil de l'utilisateur

Invité 


Invité
Ilvient a écrit :
Et en quoi l'organisation catholique s’inquiète des choses du Seigneur,que fait-elle pour plaire au Seigneur ??



Matthieu
5.19
Celui donc qui supprimera l'un de ces plus petits commandements, et qui
enseignera aux hommes à faire de même, sera appelé le plus petit dans
le royaume des cieux;


Un homme qui iota un petit commandements et enseigne aux autres a faire de même,vous appeler ça: qu'il cherche a plaire au Seigneur ??

Credo a écrit:
Elle évangélise comme toutes les autres églises (réformées ou orthodoxes).



Matthieu 7.22
Plusieurs me diront en ce jour-là: Seigneur, Seigneur, n'avons-nous pas prophétisé par ton nom? n'avons-nous pas chassé des démons par ton nom? et n'avons-nous pas fait beaucoup de miracles par ton nom?
7.23
Alors je leur dirai ouvertement: Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi, vous qui commettez l'iniquité.

ami de la vérité 


Chevronné
Chevronné
@Credo a écrit:L'enfer est là pour rappeler à ceux qui voudraient se détourner de Dieu ce vers quoi ils se dirigent ou aux chrétiens qui souffrent à se rappeler que le mal ne triomphera pas et à tenir bon : les méchants seront punis.

C'est la raison pour laquelle je dis que je préfère me concentrer dans cette vie à suivre le Christ car on n'a que cette vie à prouver notre amour pour Lui. Après, le sort en est joué. Alors je mets le cap sur le plus important : la foi, l'espérance et la charité.

Oui mais avec la connaissance exacte de la personne de Dieu et de celle de son Fils.

Il n'empêche Credo que l'enfer de feu n'est pas biblique:
Dieu avait décrété prophétiquement que la vallée de Hinnom servirait de lieu de décharge pour des cadavres (Jr 7:32, 33 ; 19:2, 6, 7, 10, 11).

La vallée de Hinnom serait alors appelée “ la vallée de la tuerie ”, où “ les corps morts de ce peuple ” resteraient étendus sans qu’on les enterre (Jérémie 7:30-34, Ostervald). Dieu avait donc prédit que la vallée de Hinnom deviendrait, non pas un lieu de torture de victimes vivantes, mais un endroit où s’entasseraient des cadavres.

Par conséquent, Jésus a utilisé la vallée de Hinnom, ou la Géhenne, comme symbole même de la mort sans espoir de résurrection. Il l’a d’ailleurs fait comprendre en expliquant que Dieu “ peut détruire et l’âme (la vie) et le corps, dans la géhenne ”. (Matthieu 10:28, Darby.) La Géhenne est le symbole de la mort éternelle et non de la torture éternelle.

“ Le feu éternel ” qu’a évoqué Jésus est-il littéral ou symbolique ? Vous noterez que “ le feu éternel ” dont Jésus fait mention en Matthieu 25:41 a été préparé “ pour le diable et pour ses anges ”. À votre avis, le feu au sens propre peut-il brûler des créatures spirituelles ? Ou alors Jésus employait-il le terme “ feu ” de façon symbolique ? Il ne fait aucun doute que “ les brebis ” et “ les chèvres ” dont il est question quelques versets auparavant ne sont pas des animaux. Ce sont des images qui représentent deux catégories de personnes (Matthieu 25:32, 33). Le feu éternel, évoqué par Jésus, brûle complètement les méchants dans un sens figuré.

En quel sens les méchants vont-ils “ au châtiment éternel ” ? La plupart des traductions emploient le mot “ châtiment ” en Matthieu 25:46. Or, le sens premier du terme grec rendu ici, kolasin, désigne l’“ élagage des arbres ”, ou l’action de retrancher les branches inutiles. Dès lors, les personnes comparables à des brebis reçoivent la vie éternelle, tandis que celles comparables à des chèvres — des individus non repentants — subissent le “ châtiment éternel ”, en ce sens qu’elles seront retranchées pour toujours de la vie.

Comment peut-on croire à l'enfer de feu ? C'est comme dire que Jésus se réjouit de la perversité, de la violence et de la torture sur les méchants pour toute l'éternité.

Voir le profil de l'utilisateur

ami de la vérité 


Chevronné
Chevronné
bonjour Edmond77, si tu pouvais réserver l'italique pour des citations par exemple, tu gagnerais en lisibilité car tout mettre en italique rend tes posts plus difficiles à lire.

Voir le profil de l'utilisateur

Credo 


Averti
Averti
ami de la vérité a écrit : À votre avis, le feu au sens propre peut-il brûler des créatures spirituelles ?

Cela fait je ne sais combien de message où je dis que le feu est une souffrance INTERIEURE. Nous ne sommes plus au moyen âge où on se représentait les êtres en train de brûler dans un grand chaudron entourés de diablotins.

Quand au mot éternel, il signifie sans fin et comme il y a une vie éternelle, il y a un châtiment éternel. Quant à ton allusion à l'élagage : un élagage sépare les bonnes branches de celles qui nuisent à l'arbre et ces branches meurent bien lentement puisqu'elles meurent par désséchement. Il y a donc, même dans ce sens, une souffrance qui dure. Par manque d'eau avec l'élagage et on sait que Jesus est la source d'eau vive. Donc une souffrance e manquer de Dieu, d'être éloignée de Dieu.

Dieu est amour et l'amour donne la vie, pas la mort. Il n'est pas dans la nature de Dieu de détruire définitivement. Par contre, Il est juste et Il chassera loin de sa Face les hommes qui n'ont pas voulu de Lui. C'est bien l'homme qui, par sa conduite sur terre, choisit où il veut aller : près de Dieu ou loin de Dieu. Dieu regrette cet état de fait puisqu'il a envoyé son Fils pour nous sauver. Mais il respecte la liberté qu'il a Lui-même donné à l'homme et c'est en toute connaissance de cause que l'homme choisit son chemin.

Dire aux hommes qu'il n'y a pas de châtiment c'est les entraîner à ne pas se soucier de leurs fautes car il y a des hommes qui ne marchent droit que par la menace d'une punition. Ce n'est pas en leur disant qu'ils n'auront pas la vie éternelle que ceux-là rectifieront leur conduite, la vie éternelle ne représentant rien pour eux.

Voir le profil de l'utilisateur

ismael-y 


Passionné
Passionné
@ami de vérité.. mes commentaires le seront plus tard car tes posts sont un peu long

Voir le profil de l'utilisateur http://talmudetjudaisme.wordpress.com/category/talmud/abodah-zar

Baritong 


Novice
Novice
@Croyant a écrit:pour Credo tu as ditCar Dieu aime l'Homme qu'Il a crée. Peu importe sa religion donc dieu met en place des religions contradictoire une fois il dit blanc et une fois noir ??? et enfin de compte ilaime les hommes qu il a crée ??? c pas logique tout ca


Salam.
Notre Père, que Son Nom soit béni, ne peut "met(tre) en place des religions" et encore moins "contradictoires" et ceux qui le penserait sont dans l'erreur.
Car il est dit:
Jean 14 verset 2 "Il y a plusieurs demeures dans la maison de mon Père. "

Voir le profil de l'utilisateur

E. de Jesus 


Récurrent
Récurrent
La religion c lhomme qui la faait lislam c lhomme les guerres etc.. les colonisations qui ont ete faite on provoqué la creations de certaine religion

Voir le profil de l'utilisateur

Baritong 


Novice
Novice
@ismael-y a écrit:pardon d interrompre votre discussions mais j aime savoir l avais des chrétiens sur l enfer est spirituel ou physique /matériel:
-que croient les cathos
-que croient les protestants
-que croient les orthdox
-que croient les TJ
??
svp je veux une réponse simple a cette question simple en 2 mots
merci


Et les musulmans que croient-ils?
Et toi, que crois tu?

Voir le profil de l'utilisateur

Baritong 


Novice
Novice
@ismael-y a écrit:(...)je crois que nous musulmans on va être grillés en enfer car on ne croit pas a la divinité de jésus !! et si l enfer n existe pas alors nous n avons rien a perdre pour rester musulmans c est super coollllll</font></font>
et je comprends pas pourkoi les chrétiens s explosent pour ,nous évangéliser ??

Jehoshua HaMessiah a dit: Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi. 7 Si vous me connaissiez, vous connaîtriez aussi mon Père.
Mon Père est Hashem. Vous vous l'appelez Allah, par la Grâce de Son Saint Esprit. Car il est écrit: سُوۡرَةُ آل عِمرَان

(4). "Et Il fit descendre la Thora et l’Evangile. (3) auparavant, en tant que guide pour les gens. Et Il a fait descendre le Discernement"


Il est encore écrit: "(7) «Seigneur! Ne fait pas dévier nos cœurs après que Tu nous aies guidés; et accorde-nous Ta miséricorde. C’est Toi, certes, le Grand Donateur! (8) Seigneur! C’est Toi qui rassembleras les gens, un jour - en quoi il n’y a point de doute - Allah, vraiment, ne manque jamais à Sa promesse.» (9) Ceux qui ne croient pas, ni leurs biens ni leurs enfants ne les mettront aucunement à l’abri de la punition d’Allah. Ils seront du combustible pour le Feu, (10) comme les gens de Pharaon et ceux qui vécurent avant eux. Ils avaient traité de mensonges Nos preuves. Allah les saisit donc, pour leurs péchés. Et Allah est dur en punition. (11) Dis à ceux qui ne croient pas: «Vous serez vaincus bientôt; et vous serez rassemblés vers l’Enfer. ..."

Voir le profil de l'utilisateur

Edmond77 


Habitué
Habitué
Ami de la vérité bonjour,


Toutes mes excuses pour mon manque de lisibilité, je promets
de faire un effort.



De ton côté peux tu raccourcir
tes messages, j’ai parfois du mal à arriver au bout, lorsque j’y arrive je perds
souvent le fil conducteur, ne penses- tu
pas qu’il faudrait citer moins de textes biblique mais passer plus de temps sur
l’analyse. Trop court ce n’est pas
forcément la clé de la compréhension car de simples textes cités sans
application ou explication ce n’est pas mieux, je sais
que ce n’est pas facile de trouver le juste milieu étant moi-même assez bavard.



Encore merci.
Amicalement Edmond77

Voir le profil de l'utilisateur

Edmond77 


Habitué
Habitué
Bonjour crédo,
Je comprends ta colère contenue sur cette réalité; l’église se vide. En enseignant des doctrines comme l’enfer elle a poussée lentement mais sûrement les croyants dehors. Elle fait aujourd’hui marche arrière en disant qu’il n’y a plus d’enfer de feu littéral c’est un bon début, il lui reste maintenant à reconnaitre que l’immortalité de l’âme relève du Platonisme.
“ Des philosophes grecs classiques, celui qui a marqué le plus la pensée infernale traditionnelle est Platon. ” — Georges Minois, Histoire des enfers, Paris, Fayard, 1991, page 50. Même chose pour l’immortalité de l’âme.

Il n’en est pas moins vrai que d’un bout à l’autre de la chrétienté et, en fait, dans le monde entier, on assiste à un effondrement alarmant des valeurs morales.
Beaucoup considèrent à présent qu’il est inutile de se marier, et ceux qui se marient pensent que la fidélité conjugale est passée de mode. De moins en moins de couples font enregistrer légalement leur union, et parmi ceux qui le font la proportion des divorces augmente.
Aux États-Unis, le nombre annuel des divorces a plus que triplé au cours des 25 dernières années. En Grande-Bretagne, le nombre des divorces a quadruplé en 20 ans.
Les célibataires préfèrent cohabiter avec d’autres célibataires de l’un ou l’autre sexe, et beaucoup changent régulièrement de partenaire. Ils déplorent la propagation des terribles maladies sexuellement transmissibles dues à leur mode de vie immoral, notamment le SIDA, mais ils n’en continuent pas moins à se livrer à des pratiques sexuelles dégradantes.
Les membres du clergé de la chrétienté ne disciplinent pas leurs ouailles qui commettent de telles fautes. Puisqu’ils ferment les yeux sur l’impureté, ils portent une part de responsabilité dans cette moisson qui est globalement lamentable.
Les paroles de Jérémie 5:29-31 nous font réfléchirent.
29 “ Ne dois-je pas faire rendre des comptes à cause de ces choses-là ”, c’est là ce que déclare Jéhovah, “ ou d’une nation comme celle-là mon âme ne doit-elle pas se venger ? 30 Une situation stupéfiante, oui une chose horrible, a été causée dans le pays : 31 Vraiment, les prophètes prophétisent avec mensonge ; quant aux prêtres, ils s’en vont soumettre selon leurs pouvoirs. Et mon peuple a aimé [qu’il en soit] ainsi ; mais que ferez-vous lors de la conclusion de [tout] cela ? ”
Il n’est pas trop tard pour changer !
Bonne journée Edmond77

Voir le profil de l'utilisateur

Credo 


Averti
Averti
Edmond 77 a écrit : Je comprends ta colère contenue sur cette réalité; l’église se vide.

Quelle colère ? Il s'agit plutôt d'une contrariété de me faire penser ou dire ce que je ne pense pas ou ne dit pas. Les églises ne sont pas pleines chez nous le dimanche. Mais les croyants passent toujours par l'eglise pour les funérailles, les communions, les mariages, les baptèmes, les jours de fête, et je peux te garantir que les églises sont pleines ces jours là. Les centres mariaux font le plein lors des fêtes et pélerinages et les hôtelleries fleurissent dans les monastères. Il n'y a que celui qui ne veut pas voir qui ne voit pas.

Et la France n'est pas le seul pays au monde. Les églises d'autres pays sont bien pleines le dimanche. Cela dépend en fait surtout si les habitants, vivant dans leur petit confort matériel, n'ont pas envie de se lever le dimanche matin ou si, au contraire, vivant plus rudement, les habitants vont chercher le réconfort le dimanche matin auprès de Dieu.

La conclusion que je tire est que partout où régne le confort, la foi perd du terrain et partout où l'homme lutte pour survivre; la foi augmente, malgré les persécutions. Aussi il faut continuer à aider ceux qui gardent la foi malgré les persécutions et évangéliser à nouveau ceux qui la perdent. Dans les pays dit "riches", il y a un combat spirituel à continuer sans relâche, comme il en a toujours été depuis le Christ puisque, à peine venu parmi les hommes, Il a rencontré l'hostilité. Et ce n'est certainement pas en luttant contre ses autres frères chrétiens que l'on va aider l'évangile à se propager.

Voir le profil de l'utilisateur

ami de la vérité 


Chevronné
Chevronné
@Edmond77 a écrit:Ami de la vérité bonjour,


Toutes mes excuses pour mon manque de lisibilité, je promets
de faire un effort.



De ton côté peux tu raccourcir
tes messages, j’ai parfois du mal à arriver au bout, lorsque j’y arrive je perds
souvent le fil conducteur, ne penses- tu
pas qu’il faudrait citer moins de textes biblique mais passer plus de temps sur
l’analyse. Trop court ce n’est pas
forcément la clé de la compréhension car de simples textes cités sans
application ou explication ce n’est pas mieux, je sais
que ce n’est pas facile de trouver le juste milieu étant moi-même assez bavard.



Encore merci.
Amicalement Edmond77

Merci pour ton conseil Edmond77, je vais voir ce que je peux faire sur ce point; par contre tout le monde tu sais n'a pas forcément les yeux pour lire les petits caractères, si tu pouvais prendre une taille plus grande pour tes caractères de façon à ce qu'il apparaissent sur l'écran comme les autres ça serait vraiment mieux et cela réduit aussi la fatigue oculaire.

Amicalement.

Voir le profil de l'utilisateur

Edmond77 


Habitué
Habitué
Bonsoir à tous,
A quoi faut-il croire, l’immortalité de l’âme ou la résurrection ? Il est capital de connaître la bonne réponse car cela change complètement le dessein de Dieu. Nombre de biblistes reconnaissent que la doctrine de l’immortalité “par nature” et de la “résurrection des corps” n’est pas enseignée dans la Bible. Georges Auzou, professeur catholique d’Écriture Sainte, écrit ceci: “Le concept d’‘âme’ au sens d’une réalité purement spirituelle ou immatérielle, distincte du ‘corps’, (...) n’existe pas dans la Bible.” “Le Nouveau Testament ne parle jamais de la ‘résurrection de la chair’, mais de la ‘résurrection des morts’.”
De même, dans son livre Immortalité de l’âme ou Résurrection des morts?, le professeur protestant Oscar Cullmann écrit: “Il existe une différence radicale entre l’attente chrétienne de la résurrection des morts et la croyance grecque à l’immortalité de l’âme. (...) Le fait que le christianisme ultérieur ait établi, plus tard, un lien entre les deux croyances et que le chrétien moyen les confonde aujourd’hui purement et simplement, n’a pas pu nous inciter à nous taire sur ce qu’avec la grande majorité des exégètes nous considérons comme la vérité. (...) il est possible de comprendre que toute la vie et toute la pensée du Nouveau Testament soient dominées par la foi en la résurrection. (...) l’homme entier, qui est réellement mort, est rappelé à la vie par un nouvel acte créateur de Dieu.”
Oui, la véritable espérance biblique d’une vie future réside dans la résurrection, c’est-à-dire dans le fait d’être “relevé d’entre les morts”, et non dans la survivance d’une âme immortelle. La Bible dit très clairement: “Il va y avoir une résurrection tant des justes que des injustes.” (Actes 24:15).
Lorsque Paul dit « il va y avoir » il laisse entendre que ce n’est pas encore arrivé, et si vraiment l’âme était immortelle on ne voit pas à quoi servirait la réssurection « au dernier jour »
Je me répète et j’insiste, l’enseignement biblique de la résurrection n’est pas compatible avec la doctrine de l’immortalité de l’âme. Si une âme immortelle survivait à la mort, personne n’aurait besoin d’être ressuscité, ou ramené à la vie.
Marthe n’a pas parlé d’une âme immortelle vivant ailleurs après la mort. Elle ne croyait pas que Lazare était déjà parti poursuivre son existence dans quelque monde spirituel. Elle montra plutôt sa foi dans le dessein de Dieu d’inverser les effets de la mort. Elle déclara : “ Je sais qu’il ressuscitera à la résurrection au dernier jour. ” (Jean 11:23, 24). Pareillement, Lazare lui-même ne raconta pas avoir connu une sorte d’après-vie. Il n’y avait rien à raconter. A méditer profondément et honnétement après avoir prié intensément. Edmond77

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé 


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 5 sur 18]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 11 ... 18  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum