Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 4 sur 5]

farfar 


Passionné
Passionné
@Le Roi Arthur a écrit:
@farfar a écrit:
@Le Roi Arthur a écrit:
Parce que la polygamie islamique c'est pas de la cochonnerie ?
Arthur
nous la polygamie en la cache pas elle est publique !!
et vous !! vous la faites caché ( quand vous allez avec votre maitresse )

Et cela change quoi qu'elle soit publique !!! Arthur
la peur de Dieu !!

Voir le profil de l'utilisateur

muslima 


Récurrent
Récurrent
@Le Roi Arthur a écrit:
@farfar a écrit:
@Le Roi Arthur a écrit:
Parce que la polygamie islamique c'est pas de la cochonnerie ?
Arthur
nous la polygamie en la cache pas elle est publique !!
et vous !! vous la faites caché ( quand vous allez avec votre maitresse )

Et cela change quoi qu'elle soit publique !!! Elle reste quand même une cochonnerie. Alors, vous leçon de morale, vous pouvez vous les gardez.

Arthur

La polygamie n'est pas et ne sera jamais une cochonnerie pour la simple raison qu'elle est autorisé par Allah. Et tout ce qui nous vient d'Allah le Tout puissant on l'accepte.

Voir le profil de l'utilisateur

muslima 


Récurrent
Récurrent
@Le Roi Arthur a écrit:
@muslima a écrit:C'est ta dernière trouvailles??? Tu accuses maintenant les musulmans d'avoir provoquer les croisades? C'est pas vos papes qui ont appelés les gens aux croisades à la soi disant guerre sainte? Voilà un petit lien qui vous servira à connaitre votre propre histoire : http://fr.wikipedia.org/wiki/Croisades[/quote[/url" target="_blank" rel="nofollow">]

Et toi tu iras voire ce petit lien qui te tervira à connaître ta propre histoire, l'invasion des pays chrétiens par les musulmans :

[url=http://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_de_l'expansion_de_l'islam]http://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_de_l'expansion_de_l'islam

Né en Arabie, l'islam s'est étendu pendant ses premières décennies, rapidement au nord-est vers l'Irak, l'Iran, la haute Mésopotamie ; et à l'ouest vers la Syrie, la Palestine et l'Égypte (les provinces les plus riches de l'Empire byzantin).
L'islam pénètre le monde chrétien et gréco-romain peu après la mort du prophète de l'islam Muḥammad. Sous les Omeyyades, l'expansion continue, les conquêtes territoriales se faisant par voie terrestre jusqu'au Maghreb à la fin du VIIe siècle et jusqu'aux côtes espagnoles au début du VIIIe siècle. En 712, les Maures franchissent le détroit de Gibraltar et envahissent l'Espagne. Ils sont arrêtés à Poitiers en 732 par les troupes du maire du palais, Charles Martel.
Expansion vers l'Asie centrale, Boukhara, Kaboul, et ils atteignent la frontière de l'Indus. Contact avec l'Empire byzantin, la mer Caspienne et Caucase au nord.
La mer Méditerranée est contrôlée par l'Empire byzantin lequel est une menace sur les conquêtes arabes. Les Arabes construisent une flotte et attaquent Constantinople sans succès à trois reprises, le feu grégeois jouant un rôle déterminant en faveur des Byzantins. Les Byzantins restent maîtres de la mer et bloquent donc l'expansion musulmane, ainsi que le commerce avec les Arabes. La mer reste une frontière, mais devient une mer d'échanges. Après une conquête rapide d'un siècle, les frontières ne bougent plus jusqu'au XIe siècle.
Quand les Arabes ont conquis un territoire, ils établissent des camps à part et vivent du fruit de leurs conquêtes et d'impôts (la jizya) versés par les non-musulmans, en échange d'une liberté et protection restreintes. Les musulmans quant à eux paient une autre forme d'impôts, la Zakât (aumône au pauvre) qui forme un des cinq piliers de l'islam.

Et tu en profiteras pour aller faire un tour ici : http://www.christ-roi.net/index.php/Les_Croisades_repr%C3%A9sentent_une_tache_dans_l'histoire_de_la_chr%C3%A9tient%C3%A9

Arthur

Merci pour les liens ça m a été d'une grande utilité et m a confirmé que ma religion si elle a conquis tout ces pays là c'est pas par la force ou la contrainte ou la guerre. Mais plutôt par le dialogue. Ils ont proposé l'Islam comme religion ceux qui l'ont accepté sont devenus musulmans et ceux qui l ont refusé ont gardé leur religion sans que personne ne leur porte atteinte.
Il s'agit de l'expansion de l'islam qui n a rien avoir avec la compagne d extermination menée par les chrétiens.

Voir le profil de l'utilisateur

muslima 


Récurrent
Récurrent
Tu verras sur le même lien que tu m'as transmis qu'ils sont entré pour une expansion pas une invasion et la différence est extrême entre ces 2 termes , en voici quelques extraits du lien que tu m as transmis big-smile :
Les Arabes, menés par les troupes du général Qutayba ibn Muslim, conquirent vers 712 les territoires des actuels Ouzbékistan et Kirghizistan. Ils y entrent au contact avec les Chinois pendant le règne du premier abbasside Abou al-`Abbâs à la victoire de Talas. Ils ont appris l'islam aux peuples centre-asiatiques pratiquant jusqu'alors le zoroastrisme.
Au Proche-Orient à l'arrivée des Arabes, l'empire byzantin est fortement affaibli par sa lutte contre les Perses sassanides. Ces derniers avaient pris Jérusalem en 614 et l'avaient gardée quinze ans, jusqu'en 629. Les musulmans prennent donc une ville affaiblie en 638.
Le papier arrive alors dans le reste du monde connu et en Occident grâce aux conquêtes arabes en Asie centrale
Le monde islamique joue un rôle important pour le commerce entre l'Europe, l'Inde et la Chine,
L'expansion de l'islam se poursuit vers l'Asie du Sud-Est et la Chine, tout d'abord par l'intermédiaire des marchands.
Cette terre, alors chrétienne, avait été usée par les luttes intestines concernant l'hérétique (arianiste dans la péninsule Ibérique et donatistes dans le Maghreb) et, de ce fait, longuement persécutée par le pouvoir impérial. Ce qui explique l'accueil facile aux conquérants fait par la majorité d'entre eux au moins en Afrique du Nord. Cette terre espagnole devient le pays d'al-Andalûs pour 800 ans.
L'Europe a alors environ deux siècles de retard sur le monde musulman
Voilà ce que le monde a gagné grâce à cette expansion on peut pas dire de même pour les croisades. big-smile

Voir le profil de l'utilisateur

muslima 


Récurrent
Récurrent
@Le Roi Arthur a écrit:
@farfar a écrit:Pourquoi une europe impie et sécularisée ( laïcisée ) persisterait-elle dans son obsession vieille de 1000 ans de libération de la Terre Sainte?

On ne parle pas d'aujourd'hui, on parle de l'invasion des pays chrétiens et de la terre sainte par les musulmans qui a poussé les chrétiens à venir au secours de leurs frères agressés par les musulmans de l'époque.

Arthur

Tu parles!!!
c'est l'orient sais tu ce que ça veut dire l'orient, c'est à dire terre arabe, musulmane. En opposition à l'occident.
Ils sont venus chez nous , chez les arabes musulmans, et ils n ont eu que ce qu'ils méritent.

Voir le profil de l'utilisateur

Le Roi Arthur 


Enthousiaste
Enthousiaste
@muslima a écrit:Merci pour les liens ça m a été d'une grande utilité et m a confirmé que ma religion si elle a conquis tout ces pays là c'est pas par la force ou la contrainte ou la guerre. Mais plutôt par le dialogue. Ils ont proposé l'Islam comme religion ceux qui l'ont accepté sont devenus musulmans et ceux qui l ont refusé ont gardé leur religion sans que personne ne leur porte atteinte.
Il s'agit de l'expansion de l'islam qui n a rien avoir avec la compagne d extermination menée par les chrétiens.

C'est pas interdit de rêver

De la Syrie à la Gaule en passant par le Nord de l’Afrique, la Mésopotamie et la Perse, tous les peuples avaient été peu ou prou pacifiquement christianisés. Alexandrie et Antioche, Jérusalem et Césarée d’une part, Constantinople et Rome, d’autre part, étaient les grands foyers intellectuels de la théologie chrétienne. Sans oublier Carthage. Constantinople est occupée par les armées islamiques en 1453, Antioche et Alexandrie le sont entre 634 et 639, soit depuis plus de 1.360 ans.

Tous les pays qui bordent la méditerranée et qui sont encore aujourd’hui musulmans ont été conquis de force par les armées mahométanes. Sans aucune exception. Les pays dévastés, des régions entières ravagées, les villages rasés, les villes incendiées, pillées et détruites, la population massacrée, déportée ou asservie, telle fût la règle. Ce qu’on appelle aujourd’hui l’algérie et qui était de temps immémoriaux une partie de la Berbérie était chrétienne 500 ans avant les invasions des armées musulmanes et mille ans avant les invasions de peuplement hilaliennes.

« Depuis ses premières décennies, l’Islam a adopté l’expansion militaire armée dans un but religieux. (…) Les communautés chrétiennes qui ont survécu ont subi des siècles de marginalisation, de discrimination, de violence, d’esclavage et de persécution ouverte. » Mgr Chaput, évêque de Denver.

« L’Algérie arabo-islamique, c’est une Algérie contre elle-même, une Algérie étrangère à elle-même. C’est une Algérie imposée par les armes parce que l’islam ne se fait pas avec des bonbons et des roses. Il se fait dans les larmes et le sang. Il se fait par l’écrasement, par la violence, par le mépris, par la haine, par les pires abjections que puisse supporter un peuple. » KATEB YACINE, écrivain algérien.

On comptait déjà 70 évêchés au Maghreb quand il n’y en avait encore qu’un seul en Gaule (à Lugdunum) et pas moins de 600 (Sic) au Vème siècle, de la Libye au Maroc actuels. Il ne faudra qu’une vingtaine d’années à l’invasion arabe, de 711 à 732, pour balayer cette chrétienté d’Afrique.

« Les arabes mirent le Maghreb à feu et à sang et il leur fallut plus d’un siècle pour le pacifier et venir à bout des résistances berbères. Tripoli fut pillé en 643. Carthage fut entièrement détruit et rasé, et la plupart de ses habitants tués. (…) Eglises et synagogues furent rarement respectées. Considérées comme des lieux de perversion, elles furent souvent brûlées ou démolies au cours de représailles contre les infidèles coupables d’avoir transgressé leurs droits. (…) Les prohibitions concernant les cloches, les enterrements, les cérémonies, les construction d’églises, furent appliquées en Andalousie comme dans tout le
dâr al-islâm (…) Les persécutions almohades (1130-1212) au Maghreb et en Espagne musulmane éliminèrent la présence chrétienne. » BAT YE’OR 2007 in Chrétientés d’Orient

« Entre 1530 et 1780, presque certainement un million et très probablement jusqu’à 1.250.000 Européens, chrétiens et blancs se virent asservis par les musulmans de la côte barbaresque. »

« En vingt années d’oeuvre missionnaire à Alep, Bagdad, le Grand Caire et Suez sur la mer rouge, j’ai pu voir la misère infinie des pauvres chrétiens accablés par la cruauté barbare des Mahométans. » Baggio de Turena vers 1670

Jamais dans l’histoire, l’ignominie de l’esclavage ne s’était volontairement doublée d’un tel génocide culturel, linguistique, religieux, civilisationnel et humain perpétré pendant plus d’un millénaire, et dont les conséquences humaines, par croissance démographique exponentielle, ne peut se chiffrer qu’en centaines de millions de vies humaines perdues. Vae victis ! N’oublions que c’est à un calife fatimide du Xème siècle que nous devons l’invention du port de la rouelle qui devait devenir l’étoile jaune de nos socialistes nationaux (Déat, Doriot)…

]« La croisade ne visait pas à convertir de force les Sarrasins mais à aider les chrétiens d’Orient à résister à la pression de l’islam et à libérer Jérusalem et la Terre Sainte, présentés comme la part d’héritage laissée par Dieu aux chrétiens et qui leur revenait de droit. » André VAUCHEZ, médiéviste, membre de l’Institut.

Voici la longue liste de tous les massacres commis par les musulmans lors de leur expansion :

- en 634, le Calife Omar s’empare de Jérusalem et tue toute la population y compris les chrétiens.
- en 638 , les Arabes s’emparent de toute la Palestine et de la Syrie
- en 639, ils s’emparent de l’Egypte
- en 640, ils expulsent tous les juifs et tous les chrétiens d’Arabie
- en 674, les Arabes assiègent Constantinople, Capitale de l’Empire Chrétien d’Orient, pour la première fois
- en 695, Carthage (Tunis) est rasée
- en 711, ils s’emparent de Tolède et conquièrent l’Espagne wisigothe
- en 716, ils s’emparent de l’Anatolie et entrent en Thrace
- en 719, ils s’emparent de Narbonne, tuent tous les hommes et emmènent les femmes
et enfants sur les marchés aux esclaves d’Espagne
- en 725, Carcassonne est prise avant les saccages d’Autun, de Sens et Luxeuil
- en 732, pillage des villes d’Oloron, de Lescar, Auch, Dax, Air sur Adour et Bordeaux.
- Ravage du Quercy, du Rouergue et du Velay, de retour de Poitiers
- En 793, Narbonne est incendiée
- En 827, ravage de l’île de Crête
- En 838, Marseille est pillée
- En 842, la région d’Arles est pillée. Prise de Bari en Italie
- En 843, prise de Messine et en 844 de Modica (sicile)
- En 846, pillage et incendie de Rome. La basilique Saint-Paul est détruite et la basilique St Pierre est
transformée en étable
- en 846, pillage de la Corse et de la Sardaigne
- en 848, destruction de Marseille
- en 853, ravage de Catane, Syracuse, Raguse etc.
- en 890, installation à La Garde-Freinet qui servira de base de pillage à plusieurs centaines de kilomètres à la
ronde pendant un siècle (le grand Abbé de Cluny est pris en otage). De nombreux toponymes provençaux
sont d’origine arabe : Ramatuelle, l’Almanare, Le Massif des Maures et combien de « tours sarrasines »

nous rappellent la crainte des razzias et la nécessité de s’en prémunir pour ne pas finir esclave au Maghreb

Arthur

Voir le profil de l'utilisateur

muslima 


Récurrent
Récurrent
Les chrétiens et musulmans vivaient en paix à l'époque de Baudoin le lépreux et Saladin.Jusqu'au jour où Baudouin, dans les derniers stades de la maladie, n’a plus les moyens physique d’assurer le gouvernement du royaume et meurt à l'âge de 24 ans (Saladin portera son deuil). Ses efforts pour assurer la succession du royaume seront malheureusement compromis par la mort de Baudouin V, son neveu, Guy de Lusignan et Sibylle monteront ensuite sur le trône pour mener le royaume à sa perte, par le désastre de Hattin.

Voir le profil de l'utilisateur

muslima 


Récurrent
Récurrent
Fin 1186 ou début de 1187, Renaud de Châtillon, seigneur d'Outre-Jourdain et de Montréal, brise la trêve en vigueur depuis près de six ans, entre Francs et musulmans, en s'emparant d'une caravane, pourtant sous forte escorte, qui se rend du Caire à Damas. Il en massacre les hommes en armes et emprisonne les commerçants et les caravaniers dans sa citadelle de Kérak (Al-Karak). Puis il attaque d'autres caravanes de pélerins allant à La Mecque, et projette même de détruire le lieu sacré de l'Islam.

Saladin (Salâh Ad-Dîn) essaie de se montrer patient et fait preuve de diplomatie, préférant se consacrer entièrement à la gestion de son pays. Son empire est délabré par de nombreuses années de guerre civile entre seigneurs arabes et les croisés. Il vient d'achever l’unification des musulmans, et même la ville de Mossoul, qu’il a assiégée à plusieurs reprises, a signé la paix (en 1186). La trêve, qu'il a personnellement signée avec Raymond de Tripoli, doit lui permettre de préparer le jihad, et il estime que le moment de la rompre n'est pas encore arrivé. Il envoie donc des émissaires porteurs de messages d’indignation à Renaud de Châtillon, mais le somme de respecter la trêve, de relâcher les prisonniers et de restituer les biens saisis. Méprisant, Renaud, lui conseille de demander à Muḥammad de venir les sauver.

Ne pouvant laisser cet affront impuni, Saladin réunit un peu plus de 12 000 soldats à Damas, puis dès le mois de mars assiège la citadelle de Al-Karak puis la citadelle de Shaubak, avant de se diriger vers Banias près de Tibériade. Les troupes musulmanes rencontrent par hasard une délégation de barons francs, qu'elles tuent ou font prisonniers.

De leur côté, les croisés s’enlisent dans leurs querelles internes. En mars 1187, Raymond de Tripoli, fort de la trêve de quatre ans, signée avec Saladin, et sûr de son soutien, refuse de prêter hommage au nouveau roi de Jérusalem, Guy de Lusignan. Celui-ci, désireux de se débarrasser de son rival, qu’il accuse de complaisance envers les musulmans, se prépare à attaquer Tibériade, qui appartient à la femme du comte de Tripoli. Alerté, ce dernier conclut une alliance avec Saladin qui débloque la ville.

Voir le profil de l'utilisateur

muslima 


Récurrent
Récurrent
Un peu plus de 30 000 soldats (Francs et musulmans), en une journée, meurent lors de cette bataille. La fine fleur de la chevalerie franque est anéantie. Les musulmans infligent aux croisés, une dure défaite psychologique, car ils ont perdu la relique de la Vraie Croix, emblème de la chrétienté.
C'est eux qui ont commencé et ils n ont eu que ce qu ils méritent.
Je crois que même aujourd'hui elle persiste cette défaite psychologique. raspberry

Voir le profil de l'utilisateur

Le Roi Arthur 


Enthousiaste
Enthousiaste
@muslima a écrit:Un peu plus de 30 000 soldats (Francs et musulmans), en une journée, meurent lors de cette bataille. La fine fleur de la chevalerie franque est anéantie. Les musulmans infligent aux croisés, une dure défaite psychologique, car ils ont perdu la relique de la Vraie Croix, emblème de la chrétienté.
C'est eux qui ont commencé et ils n ont eu que ce qu ils méritent.
Je crois que même aujourd'hui elle persiste cette défaite psychologique.

On s'en fou. Ce qui est important, c'est que les musulmans découvrent qu'on leur a raconter des histoires sur une soit disant conquête pacifique des pays de la chrétienté par les musulmans. Les musulmans ont massacrés des milliers d'innocents ; ils ont asservis des millions d'hommes et de femme à l'Islam, etc .... Les musulmans sont les plus mal placés pour faire la leçon aux chrétiens. Ils finiront étouffés par leur orgueil à se prétendre la meilleur religion du monde, la plus sainte, la plus parfaite alors qu'elle a été la plus meurtrière, celle qui aura fait le plus de mal à l'homme.

Arthur

Voir le profil de l'utilisateur

muslima 


Récurrent
Récurrent
Cependant, cette défaite des croisés, une fois connue en Occident, va provoquer un vigoureux sursaut des principaux souverains de la chrétienté : l'empereur Frédéric Barberousse, le roi de France Philippe Auguste et le roi d'Angleterre Richard Cœur de Lion, étant le seul qui obtiendra quelques résultats. Des renforts considérables vont commencer à affluer. La troisième croisade commence peu après.

Cet extrait explique clairement que votre défaite dans chaque croisade déclencher l'arrivée d'une autre et que vous en êtes les instigateurs
Vos papes perdus, déçus, indigné ils tentent une autre croisade afin de se venger mais toujours l'échec et à chaque fois. A en croire que le destin est contre vous, mais moi je dirai que Allah est contre vous c'est pour ça que votre projet se vouait à l'échec raspberry

Voir le profil de l'utilisateur

Hanane 


Résident
Résident
laugh laugh laugh laugh stp arthur arrete tes blagues qui font vraiment mal au ventre

Voir le profil de l'utilisateur

Le Roi Arthur 


Enthousiaste
Enthousiaste
@muslima a écrit:A en croire que le destin est contre vous, mais moi je dirai que Allah est contre vous c'est pour ça que votre projet se vouait à l'échec

Cela a toujours été le rêve des musulmans, que le destin était contre les chrétiens, qu'Allah était contre nous. Ils peuvent toujours rêver Leur rêve, je peux leur assurer, va finir pas se transformer en cauchemard Les pharisiens eux aussi ont cru qu'ils élimineraient Jésus, tout comme le diable, leur père. Les musulmans eux aussi tomberont de haut quand ils verront Jésus dans sa Gloire assis sur le trône de St Pierre

Arthur

Voir le profil de l'utilisateur

muslima 


Récurrent
Récurrent
@Le Roi Arthur a écrit:
@muslima a écrit:Un peu plus de 30 000 soldats (Francs et musulmans), en une journée, meurent lors de cette bataille. La fine fleur de la chevalerie franque est anéantie. Les musulmans infligent aux croisés, une dure défaite psychologique, car ils ont perdu la relique de la Vraie Croix, emblème de la chrétienté.
C'est eux qui ont commencé et ils n ont eu que ce qu ils méritent.
Je crois que même aujourd'hui elle persiste cette défaite psychologique.

On s'en fou. Ce qui est important, c'est que les musulmans découvrent qu'on leur a raconter des histoires sur une soit disant conquête pacifique des pays de la chrétienté par les musulmans. Les musulmans ont massacrés des milliers d'innocents ; ils ont asservis des millions d'hommes et de femme à l'Islam, etc .... Les musulmans sont les plus mal placés pour faire la leçon aux chrétiens. Ils finiront étouffés par leur orgueil à se prétendre la meilleur religion du monde, la plus sainte, la plus parfaite alors qu'elle a été la plus meurtrière, celle qui aura fait le plus de mal à l'homme.

Arthur

Ce que c'est facile de parler dans le vide et d'accuser les gens à tort. J'ai juste utilisé ton arme contre toi, tu m as envoyé un lien il s'est avéré que ce lien en dit lent sur les bienfaits de l expansion de l islam et il ne s agit nullement d une invasion. Il faut lire vos références avant de me les transmettre.

Voir le profil de l'utilisateur

muslima 


Récurrent
Récurrent
@Le Roi Arthur a écrit:
@muslima a écrit:A en croire que le destin est contre vous, mais moi je dirai que Allah est contre vous c'est pour ça que votre projet se vouait à l'échec

Cela a toujours été le rêve des musulmans, que le destin était contre les chrétiens, qu'Allah était contre nous. Ils peuvent toujours rêver Leur rêve, je peux leur assurer, va finir pas se transformer en cauchemard Les pharisiens eux aussi ont cru qu'ils élimineraient Jésus, tout comme le diable, leur père. Les musulmans eux aussi tomberont de haut quand ils verront Jésus dans sa Gloire assis sur le trône de St Pierre

Arthur

Je ne rêve pas c'est l histoire qui le dit. Nous vous avons infligé une défaite remarquable et extraordinaire.
Quant à la fin des temps seul Dieu en connait le secret ni toi ni personne n'en connait l'issue.

Voir le profil de l'utilisateur

Yassine 


Vétéran
Vétéran
@Le Roi Arthur a écrit:l'Islam qui doucement les pousse à la fuite ou la conversion par des moyens coercitifs.
Par exemple ?

Voir le profil de l'utilisateur http://www.forumreligion.com

Le Roi Arthur 


Enthousiaste
Enthousiaste
@TetSpider a écrit:
@Le Roi Arthur a écrit:l'Islam qui doucement les pousse à la fuite ou la conversion par des moyens coercitifs.
Par exemple ?
Voici un exemple de la bonté des musulmans. Lis le jusqu'au bout c'est édifiant. As-tu déjà entendu parlé du massacre de Damour. Voici le témoignage donné par le Père Labaky :

Le 9 janvier 1976, trois jours après l’Epiphanie, le prêtre de Damour, le Père Mansour Labaky procédait à une coûtume maronite consistant à bénir les maisons avec de l’eau bénite. Alors qu’il se tenait debout devant une maison bordant la petite ville du côté du village arabe de Harat Na’ami, une balle siffla à son oreille et entra dans le mur. Une rafale de mitraillette la suivit. Le prêtre entra dans la maison et réalisa que la ville était encerclée. Il apprit rapidement que les forces qui menaçaient Damour étaient celles de Sa’iqa, comprenant 16,000 Palestiniens et Syriens, ainsi que des unités des Mourabitoun et de quelques quinze autres milices, auxquels prêtaient main forte des mercenaires d’Iran, d’Afghanistan, du Pakistan, et un contingent de Libyens.



Le Père Labaky téléphona au sheikh musulman de sa région et lui demanda, en tant que dirigeant religieux, d’aider la population de Damour : »Je ne peux rien faire », répondit le sheikh, « Ils veulent vous détruire. Ce sont les Palestiniens. je ne peux pas les arrêter. »

Alors que les tirs continuaient, pendant toute la journée, le Père Labaky appella une longue liste de personnes en leur demandant d’intervenir. Il ne reçut que des mots de sympathie et de commisération, accompagnés d’excuses selon lesquelles «ils ne pouvaient rien faire ». Puis il téléphona à Kamal Jumblatt, qui dirigeait la représentation parlementaire dont dépendait la région de Damour. « Mon Père », lui dit Jumblatt, « je ne peux rien faire pour vous , parce que tout cela dépend de Yasser Arafat. » Il donna au prêtre le numéro de téléphone de Yasser Arafat.



Un aide de camp de Yasser Arafat répondit, et comme il refusait d’appeller Arafat en personne, le père lui dit alors : « Les Palestiniens sont en train de bombarder et de tirer sur ma ville. Je peux vous affirmer, en tant que leader religieux, que nous ne voulons pas la guerre, et que nous ne croyons pas en la violence. »

Il ajouta que près de la moitié des gens de Damour avaient voté pour Kamal Jumblatt, « qui vous soutient », rappella-t-il à l’homme de l’OLP. La réponse qui lui fut donnée fut la suivante : « Mon Père, ne vous inquiétez pas. Nous ne voulons pas vous faire de mal. Si nous vous détruisons, c’est pour des raisons stratégiques.» Le Père Labaky ne fut pas rassuré d’apprendre que la destruction avait lieu pour des raisons stratégiques, et il insista pour parler à Arafat, et pour que celui-ci rappelle ses troupes. L’aide de camp finit par lui dire que les quartiers généraux de l’OLP allaient donner l’ordre de cesser le feu.

Mais il était déjà onze heures du matin. Les minutes et les heures passaient, et les tirs ne cessaient pas. Le Père Labaky appella de nouveau Jumblatt et lui dit ce que l’aide de camp d’Arafat lui avait répondu. Le conseil de Jumblatt fut de persister à essayer de parler directement à Arafat, et de tenter de contacter d’autres de ses amis personnels, parce que « quant à lui [Arafat] » il « ne lui faisait pas confiance ». A vingt trois heures trente, l’eau, l’électricité et le téléphone étaient coupés. L’invasion de la ville commença à une heure du matin, par le côté du village où le Père Labaky avait reçu les premières balles, le matin même. Les hommes de Sa’iqa se précipitèrent dans les maisons. Ils massacrèrent près de cinquante personnes en une nuit. Le Père Labaky entendit les hurlements et sortit dans la rue. Des femmes couraient vers lui en chemise de nuit en criant « Ils nous massacrent ». Les survivants, quittant cette partie de la ville, se réfugièrent dans la zone près de l’église. Les attaquants occupèrent alors la partie de la ville qu’ils avaient prise.

Le Père Labaky décrit la scène : « Je parvins à entrer dans une des maisons pour aller y chercher les corps au petit matin, malgré les bombardements. Et je me rappelle une chose qui me terrifie encore aujourd’hui. Toute une famille avait été tuée. C’était la famille Can’an, quatre enfants étaient morts, ainsi que la mère, le père, et le grand-père. La mère tenait encore un des enfants dans ses bras. Elle était enceinte. les yeux des enfants avaient été arrachés des orbites, et leurs membres coupés. Ni bras, ni jambes. C’était affreux. Nous les avons emmenés dans un camion. Le seul survivant, le frère du père de famille, Samir Ca’nan, m’aida à rassembler les restes de son frère, sa femme, et de leurs enfants, ainsi que du grand-père. Nous les avons enterrés dans le cimetière sous les coups de mortiers de l’OLP. Et alors que je procédais à cet enterrement, nous trouvions de plus en plus de corps dans les rues... »



La ville tenta de se défendre. Deux cent vingt cinq hommes jeunes, la plupart âgés environ de seize ans, armés de fusils de chasse, et tous dénués de formation militaire, tinrent la ville pendant douze jours. Les villageois se blotissaient dans des caves, avec des sacs de sable empilés devant leurs portes et les fenêtres du rez-de-chaussée. Le Père Labaky passa d’abri en abri pour visiter les familles et leur porter du pain et du lait. Il passa aussi souvent « encourager les jeunes gens qui défendaient la ville. ».

Le pilonnage incessant de la ville fit d’énormes dégats. Pendant le siège qu’ils établirent le 9 janvier, les Palestiniens coupèrent immédiatement les approvisionnements de la ville en eau et en nourriture, et refusèrent de laisser la Croix Rouge évacuer les blessés. Les bébés et les enfants moururent de déshydratation. Le 23 janvier, lorsque le dernier massacre eut lieu, des centaines de Chrétiens furent tués. Le Père Labaky continue :



'L’attaque eut lieu depuis la montagne qui était derrière. Ce fut une apocalypse. Ils arrivaient, des milliers et des milliers, criant « Allahou Akbar ! Attaquons les pour les Arabes, offrons un holocoste à Muḥammad » Et ils massacraient toutes les personnes qu’ils trouvaient sur leur passage, hommes, femmes, et enfants. »

Des familles entières furent tuées dans leur demeure. De nombreuses femmes furent violées par des groupes d’hommes, puis tuées ensuite pour la plupart. Une femme sauva sa fille adolescente du viol en lui passant du bleu de lessive sur le visage pour la rendre repoussante. Pendant les atrocités, les assaillants eux-mêmes prirent des photos. qu’ils vendirent ensuite à des journaux européens. Les survivants du massacre témoignèrent. Une jeune fille de seize ans, Soumavya Ghanimeh, assista à l’éxécution de son père et de son frère par deux attaquants, ainsi qu’au pillage de sa maison qui fut ensuite brûlée. Elle témoigne :

“Alors qu’ils m’emmenaient par les rues, je voyais les maisons brûler autour de moi. Ils avaient des camions devant les maisons et y empilaient des affaires. Je ne me rappelle combien j’étais effrayée par le feu. Je hurlais. Et même des mois après les événements je ne pouvais pas supporter que quelqu’un enflamme une allumette près de moi. Je ne suppportais plus l’odeur de brûlé. »

Elle et sa mère Mariam, ainsi qu’une jeune soeur et un petit frère, furent sauvés de la tuerie dans leur propre maison, parce qu’elle se précipita dérrière un Palestinien pour se protéger de l’arme d’un autre qui la visait déjà, en criant « Ne les laisse pas nous tuer ». L’homme accepta le rôle de protecteur que la jeune fille lui faisait endosser soudainement. Il répondit à son comparse « Si vous les tuez, il faudra aussi me tuer ». C’est ainsi que la jeune fille, sa mère, sa soeur et son frère furent épargnés, entraînés dans les rues entre les maisons en feu, placés dans un camion pour être emmenés au camp de Sabra à Beyrout[4]. Là ils furent gardés dans une prison surpeuplée « Nous devions dormir à même le sol, et il faisait un froid très vif. » Lorsque le père Labaky trouva les corps calcinés du père et du frère de la famille Ghanimeh, il dut se rendre à l’évidence, « on ne pouvait plus savoir s’il s’agissait d’hommes ou de femmes ».

Dans la frénésie de destruction totale qui les avait saisis, comme si les limites de la Nature ne devaient pas les arrêter, les Palestiniens ouvrirent les tombes, en exhumèrent les ossements des morts qu’ils répandirent dans la rue. Les chrétiens qui échappèrent à la première vague de l’attaque tentèrent de s’échapper avec tous les moyens possibles : des voitures, des charrettes, des vélos, et des motos. Certains s’enfuirent à pied vers la plage pour tenter de s’échapper en bateau. Mais la mer était forte, et l’attente pour des secours fut longue, dans l’angoisse que leurs agresseurs pouvaient fondre sur eux à tout instant.

Quelques 500 personnes se réfugièrent dans l’église de St Elias. Le père Labaky s’y précipita à six heures du matin, lorsqu’il perçut le tumulte de l’attaque. Il dit candidement aux fidèles rassemblés qu’il se sentait impuissant à leur conseiller que faire. « Si je vous dis de fuir par la mer, vous vous ferez peut-être tuer. Si je vous dis de rester ici, vous serez peut-être tués ici. »

Un vieil homme suggéra de brandir un drapeau blanc. « Peut-être nous épargneront-ils si nous nous rendons » dit-il. Labaky lui remit son surplis. Il le mit sur une croix de procession et le plaça devant l’église. Dix minutes plus tard, quelqu’un frappa à la porte, trois petits coups, puis trois séries de trois. Les réfugiés étaient pétrifiés. Le père Labaky dit qu’il allait voir qui c’était. Si c’était l’ennemi, peut-être les épargnerait-il. « Mais s’ils nous tuent, au moins nous mourrons ensemble, et nous aurons une belle paroisse au paradis, 500 personnes, et pas de point de contrôle ! » Les assiégés rirent, et le prêtre alla ouvrir la porte. Ce n’était pas l’ennemi, mais deux hommes de Damour qui avaient fui la ville et qui avaient vu le drapeau blanc depuis la plage. Ils étaient revenus pour prévenir les assiégés que cela ne leur servirait à rien. « Nous avons levé un drapeau blanc devant Notre Dame, et ils nous ont mitraillés. »

A nouveau, ils discutèrent de ce qui pouvait être entrepris. Le prêtre leur dit qu’ils devraient faire une chose, bien qu’elle leur soit « impossible », prier pour le pardon de ceux qui venaient les tuer. Alors qu’ils étaient en prière, l’un des jeunes défenseurs de la ville qui avait vu le drapeau entra et dit : « courez maintenant jusqu’à la plage, on vous couvre. »

Les deux jeunes hommes se tinrent devant l’église et tirèrent dans la direction d’où venaient des fedayins. Il fallut dix minutes aux personnes réfugiées dans l’église pour quitter la ville. Les 500 personnes s’enfuirent, sauf un vieil homme qui dit qu’il ne pouvait pas marcher, et qu’il préfèrait mourir devant sa propre maison. Il échappa à la mort. Le père Labaky le trouva des semaines plus tard dans des prisons de l’OLP et entendit ce qui s’était passé après que les survivants soient partis.



Quelques minutes après qu’ils soient partis, « l’OLP vint et bombarda l’église sans même y entrer. Ils enfonçèrent la porte et jetèrent des grenades à l’intérieur. » Tous aurait été tués s’ils y été restés.



Le prêtre mena ses ouailles le long de la plage jusqu’au palais de Camille Chamoun. Mais lorsqu’ils l’attinrent, ils se rendirent compte que la palais avait déjà été pillé et brûlé en partie.

Ils trouvèrent cependant refuge dans le palais d’un musulman qui « n’était pas d’accord avec les Palestiniens », puis ils s’enfuirent dans de petites embarcations, pour rejoindre ensuite un plus grand navire, qui les mena à Jounieh. « Une pauvre femme dut donner le jour à un bébé sur la mer déchaînée d’hiver, à bord de cette petite embarcation. »



582 personnes moururent dans le massacre de Damour. Le père Labaky revint avec la Croix Rouge pour les enterrer. Beaucoup des corps avaient été démembrés, de sorte qu’ils durent compter les têtes pour dénombrer les morts. Trois des hommes qu’ils trouvèrent avaient eu leur parties génitales coupées et enfoncées dans leur bouche. L’horreur ne s’arrêtait pas là. Le vieux cimetière chrétien avait été détruit, les cercueils déterrés, les corps dérobés, les cryptes ouvertes, les corps et les squelettes avaient été jetés dans la cour du cimetière. Damour avait été ensuite transformé en forteresse du Fatah et du FPLP (Front de Libération de la Palestine). la ville en ruines devint l’un des centres principaux de l’OLP pour la promotion du terrorisme international. L’église d’Elias servit de garage de réparations pour les véhicules de l’OLP, ainsi que de champ d’exercice de tirs dont les cibles étaient peintes sur le mur oriental de la nef. Le commandant des forces combinées qui attaqua Damour le 23 janvier 1976 était Zuhayr Muhsin, chef de al-Sa’iqa, connu depuis lors dans tout le Liban chrétien sous le nom de « Boucher de Damour ». Il fut assassiné le 15 juillet 1979 à Cannes, en France.



Voilà ce que des musulmans sont capables de faire, au nom d'Allah et c'était il y a 35 ans.



Arthur

Voir le profil de l'utilisateur

Bagoumawel 


Récurrent
Récurrent
Moi je pensais à un événement plus récent, pendant lequel des Musulmans ont massacré des dizaines de milliers de civils, éventré des femmes enceintes, découpé des enfants en morceaux, émasculé des hommes, enlevé des jeunes femmes pour en faire des esclaves sexuelles, etc.

Le pire, c'est que les victimes, elles aussi, étaient musulmanes : c'était dans les année 90, en Algérie...

Voir le profil de l'utilisateur

Yassine 


Vétéran
Vétéran
@Le Roi Arthur a écrit:Voici un exemple de la bonté des musulmans. Lis le jusqu'au bout c'est édifiant. As-tu déjà entendu parlé du massacre de Damour. Voici le témoignage donné par le Père Labaky :
Ah bon, c'est la guerre de Liban là ? je crois que tu sais aussi combien de civils musulmans sunnites sont massacré aux mains des Kataïb maronites ?

Mais sinon je me demande aussi, si comme tu dis, pourquoi les musulmans n'ont pas fait 1400 ans plutôt, dans ce cas en 2011 il y aurait absolument aucun chrétien en Proche Orient comme vous avez fait vous en Europe avec tout ceux qui n'étaient pas et ne voulaient pas adhérer à la religion du 3 en 1.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.forumreligion.com

Yassine 


Vétéran
Vétéran
@Bagoumawel a écrit:Moi je pensais à un événement plus récent, pendant lequel des Musulmans ont massacré des dizaines de milliers de civils, éventré des femmes enceintes, découpé des enfants en morceaux, émasculé des hommes, enlevé des jeunes femmes pour en faire des esclaves sexuelles, etc.

Le pire, c'est que les victimes, elles aussi, étaient musulmanes : c'était dans les année 90, en Algérie...
Lol, mais je croyais qu'il y n'avait plus de gens qui croient à cela... S'il y a massacre en Algérie c'est grâce à la junte militaire et il y a des enquête et des études qui vont dans ce sens. Quel intérêt en tirait les islamistes à tuer et massacrer des musulmans qui ont choisi de voter pour eux, cherche qui va tirer profils de ses massacres et tu trouveras le criminel.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.forumreligion.com

Le Roi Arthur 


Enthousiaste
Enthousiaste
@TetSpider a écrit:
@Le Roi Arthur a écrit:Voici un exemple de la bonté des musulmans. Lis le jusqu'au bout c'est édifiant. As-tu déjà entendu parlé du massacre de Damour. Voici le témoignage donné par le Père Labaky :
Ah bon, c'est la guerre de Liban là ? je crois que tu sais aussi combien de civils musulmans sunnites sont massacré aux mains des Kataïb maronites ?


Mais sinon je me demande aussi, si comme tu dis, pourquoi les musulmans n'ont pas fait 1400 ans plutôt, dans ce cas en 2011 il y aurait absolument aucun chrétien en Proche Orient comme vous avez fait vous en Europe avec tout ceux qui n'étaient pas et ne voulaient pas adhérer à la religion du 3 en 1.

Je condamne tout crime d'innocent quelqu'il soit, et je regrette profondément tous les crimes que mon église a pu commettre dans le temps passé et j'en demande pardon à tous mes frères des autres religions qui ont été victimes de ces crimes de mon église. Et je sais très bien que parmi les Islamiste il n'y a pas eu que des tueurs, comme il n'y en a pas eu non plus dans mon église. Mais le fait est là, il y en a eu ; comme il y en a eu et il y en a encore parmis les musulmans aujourd'hui, malheureusement. Tout ce que je demande, c'est que les musulmans qui échangent sur ce forum fasse preuve d'humilité et ne fasse pas la leçon aux autres, car l'Islam n'a pas moins de sang sur les mains que les autres religions, exceptés les témoins de Jéhovah qui n'ont pas traversés ces époques où les gens étaient moins civilisés qu'aujourd'hui.

Arthur

Voir le profil de l'utilisateur

Yassine 


Vétéran
Vétéran
Tu demande pardon pour les crimes, alors tout juste dans un autre post tu créditais les croisades, mais alors l'hypocrisie catholique vraiment on en est habitué.

Et puis si tu dis que tu demande pardon, c'est normal puisque c'est ta religion qui demande pardon de ne pas être parfaite, nous notre religion est parfaite et ne demande pas pardon, si tu as des règlement de compte avec des gens bien particulier tu vas chez eux et tu leur demande des excuses ou les justificatifs de leur actes.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.forumreligion.com

Le Roi Arthur 


Enthousiaste
Enthousiaste
@TetSpider a écrit:Tu demande pardon pour les crimes, alors tout juste dans un autre post tu créditais les croisades, mais alors l'hypocrisie catholique vraiment on en est habitué.

Et puis si tu dis que tu demande pardon, c'est normal puisque c'est ta religion qui demande pardon de ne pas être parfaite, nous notre religion est parfaite et ne demande pas pardon, si tu as des règlement de compte avec des gens bien particulier tu vas chez eux et tu leur demande des excuses ou les justificatifs de leur actes.

Les croisades furent des guerres justes, menés contre les musulmans injustes

Moi je demande pardon pour les meurtres commis à l'encontre des innocents, par des hommes d'Eglise ; des crimes commis uniquement parce que ces personnes n'avaient pas la religion catholique.

J'avais oublié que les musulmans, eux, leur Dieu leur accorde de tuer ceux qui ne sont pas musulmans, quand ils ne veulent pas se convertir où s'opposent à ce qu'ils convertissent les autres.

Arthur

Voir le profil de l'utilisateur

Yassine 


Vétéran
Vétéran
@Le Roi Arthur a écrit:Les croisades furent des guerres justes, menés contre les musulmans injustes
Ah bon ? et que ce que dit ta religion à propose d'aller faire la guerre ?

Voir le profil de l'utilisateur http://www.forumreligion.com

Le Roi Arthur 


Enthousiaste
Enthousiaste
@TetSpider a écrit:
@Le Roi Arthur a écrit:Les croisades furent des guerres justes, menés contre les musulmans injustes
Ah bon ? et que ce que dit ta religion à propose d'aller faire la guerre ?

"Il n'y a pas de plus grand amour que de donner la vie pour ses amis" Si jamais un musulman ou autre se jettait sur ma femme pour la violer, je ne laisserai certainement pas ma femme se faire violer, le la protégerai même si je devais prendre le risque de tuer cette personne. Tuer pour protéger une vie que l'on cherche à blesser ou tuer, c'est en rien aller contre la volonté de Dieu, puisque pour Dieu, la vie a du prix.

Arthur

Voir le profil de l'utilisateur

Yassine 


Vétéran
Vétéran
Pourtant il vous est dit celui qui vous gifle sur une joue il faut que tu lui donne l'autre, si quelqu'un t’enlève ta tunique tu lui donne aussi ton manteau etc... Et puis moi je veux juste violer ta femme pourquoi me tuer ? tu devrais me donner plutôt ta fille par exemple ? Et puis est ce que tu sais ce qu'a fait Jésus lorsque les romains sont venu le prendre ? tu connais cet épisode ?

« Mt 26:52. Alors Jésus lui dit: Remets ton épée à sa place; car tous ceux qui prendront l'épée périront par l'épée. »

Voir le profil de l'utilisateur http://www.forumreligion.com

Contenu sponsorisé 


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 4 sur 5]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum