Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 5]

farfar 


Passionné
Passionné
Un Dieu qui a ordonné tant de massacre dans l'Ancien Testament modifierait son comportant de façon à changer complément?

Voici une parabole dans laquelle Jésus ordonne à ce qu'on force les gens à se convertir au Christianisme

Luc :
22 Le serviteur dit: Maître, ce que tu as ordonné a été fait, et il y a encore de la place.
23 Et le maître dit au serviteur: Va dans les chemins et le long des haies, et ceux que tu trouveras, contrains-les d'entrer, afin que ma maison soit remplie.


nous voyons bien que cette parabole enseigne qu'il faut forcer les gens à devenir chrétiens !!

Mais de quelle contrainte doivent user les Chrétiens pour convertir les infidèles?

Voir le profil de l'utilisateur

Le Roi Arthur 


Enthousiaste
Enthousiaste
@farfar a écrit:Un Dieu qui a ordonné tant de massacre dans l'Ancien Testament modifierait son comportant de façon à changer complément?

Voici une parabole dans laquelle Jésus ordonne à ce qu'on force les gens à se convertir au Christianisme

Luc :
22 Le serviteur dit: Maître, ce que tu as ordonné a été fait, et il y a encore de la place.
23 Et le maître dit au serviteur: Va dans les chemins et le long des haies, et ceux que tu trouveras, contrains-les d'entrer, afin que ma maison soit remplie.


nous voyons bien que cette parabole enseigne qu'il faut forcer les gens à devenir chrétiens !!

Visiblement tu ne sais pas ce qu'est "une contrainte". Voici la définition du dictonnaire : "c'est une pression exercée sur quelqu'un". Tu peux vérifier ici : http://www.linternaute.com/dictionnaire/fr/definition/contrainte/
Contraintre c'est donc "insister lourdement", c'est pas "obliger". Et pourquoi insister lourdement, exercer une contrainte ? C'est parce que c'est une question de vie ou de mort. Jésus, ne voulont perdre aucun de ceux qui lui ont été donné, désirant sauver un maximum d'homme de l'enfer, exerce une forte pression pour les encourager à le suivre jusque dans son Royaume ; même s'il faut passer par la mort sur la croix ; être crucifiés par son Amour qui va être obligé de nous faire mal pour extirper notre péché de notre coeur, notre péché bien enraciné ; qui s'accroche à nous.
C'est ce qu'il demande à ses disciples qu'il envoie à la croisée des chemins ; pousser fortement les gens à venir, car il en va de leur salut, c'est une question de vie ou de mort. Jésus force sans contraindre, en nous laissant notre liberté.

@farfar a écrit:Mais de quelle contrainte doivent user les Chrétiens pour convertir les infidèles?

La contrainte c'est une force qu'on exerce. Eh bien, la force que les chrétiens doivent utiliser, c'est celle du témoignage qu'il vont donner. Plus le témoignage donné sera fort, grand, et plus les coeurs risquent de se retourner. Et le premier qui donne l'exemple, c'est Jésus, qui sur la croix, témoigne du grand amour qu'il a pour les hommes. Car si Jésus nous avait aimé plus que lui, il aurait cherché à sauver sa peau, il se serait évité toutes ces souffrances.

La pression ou contrainte que Jésus exerce et qu'il nous demande d'exercer, nous devons l'exercer "sur le coeur de l'homme". Nous devons, par notre témoignage, tellement faire pression sur le coeur de l'homme, son âme, que nous arrivions à le transpercer, à le blesser d'amour.

Le chrétien est appelé à témoigner du grand amour que Dieu a pour les hommes. On convertit quand on convainc les hommes, de tout l'Amour que Dieu a pour eux ; convertir c'est "changer le coeur" ; c'est retourner le coeur. Quand on est touché par l'amour de quelqu'un, on dit parfois : "il m'a retourné le coeur". Moi qui avait fermé mon coeur à son amour, il a réussit à retourner mon coeur qui s'est ouvert à cet amour qu'il m'a manifesté.

Voilà comment on retourne les coeurs, en faisant pression sur eux avec tout l'amour dont on va témoigner.

Arthur

Voir le profil de l'utilisateur

farfar 


Passionné
Passionné
@Le Roi Arthur a écrit: On convertit quand on convainc les hommes, de tout l'Amour que Dieu a pour eux ; convertir c'est "changer le coeur" ; c'est retourner le coeur. Quand on est touché par l'amour de quelqu'un, on dit parfois : "il m'a retourné le coeur". Moi qui avait fermé mon coeur à son amour, il a réussit à retourner mon coeur qui s'est ouvert à cet amour qu'il m'a manifesté.

Voilà comment on retourne les coeurs, en faisant pression sur eux avec tout l'amour dont on va témoigner.

Arthur
j'ai du mal à croire que le sens véritable est qu'il faut convertir les paiens en les contraignant par la lecture des Evangiles

Voir le profil de l'utilisateur

Serviteur 


Passionné
Passionné
nous voyons bien que cette parabole enseigne qu'il faut forcer les gens à devenir chrétiens !!

Mais bien sur on prends un mot dans la parabole et Jésus a dit cela ! Bien sur .

Vous voulez vraiment prouver que les chrétiens ont faux c'est incroyable ..

Serviteur

Voir le profil de l'utilisateur

Le Roi Arthur 


Enthousiaste
Enthousiaste
@farfar a écrit:j'ai du mal à croire que le sens véritable est qu'il faut convertir les paiens en les contraignant par la lecture des Evangiles

Vous n'avez donc pas lu mon explication. On doit exercer une pression sur leur coeur, leur âme, pour qu'il craque devant le témoignage d'amour qu'on va leur donner en leur racontant la vie de Jésus et tout ce que Jésus a fait et vécu pour eux.

C'est comme une femme qui vous plaît. Si vous arrivez à faire pression sur son coeur, à la séduire, elle va se jeter dans vos bras.

Arthur

Voir le profil de l'utilisateur

farfar 


Passionné
Passionné
@Le Roi Arthur a écrit: On doit exercer une pression sur leur coeur, leur âme, pour qu'il craque devant le témoignage d'amour qu'on va leur donner en leur racontant la vie de Jésus et tout ce que Jésus a fait et vécu pour eux.

Arthur

En gros tu me dit que le Christianisme est une religion d'amour et de tranquillité qui interdit la violence, que les Chrétiens doivent patienter devant les souffrances qu'ils endurent et que jamais un chrétien ne saurait user de violence pour convertir quelqu'un à Jésus.

Voir le profil de l'utilisateur

Le Roi Arthur 


Enthousiaste
Enthousiaste
@farfar a écrit:
@Le Roi Arthur a écrit: On doit exercer une pression sur leur coeur, leur âme, pour qu'il craque devant le témoignage d'amour qu'on va leur donner en leur racontant la vie de Jésus et tout ce que Jésus a fait et vécu pour eux.

Arthur

En gros tu me dit que le Christianisme est une religion d'amour et de tranquillité qui interdit la violence, que les Chrétiens doivent patienter devant les souffrances qu'ils endurent et que jamais un chrétien ne saurait user de violence pour convertir quelqu'un à Jésus.

Exactement et ceux qui ont fait cela dans le temps, sont tombés dans le même piège que tomba Mohamed. Quelqu'un qui est convertit par la force ou la terreur, la peur, n'ouvre pas son coeur à Dieu ; il courbe l'échine devant Dieu et se soumet à Lui par peur et pas par amour. Son coeur rester fermé au don de l'amour, que l'Esprit de Dieu vient répandre dans les coeurs des baptisés.

Arthur

Voir le profil de l'utilisateur

farfar 


Passionné
Passionné
@Le Roi Arthur a écrit:
@farfar a écrit:
@Le Roi Arthur a écrit: On doit exercer une pression sur leur coeur, leur âme, pour qu'il craque devant le témoignage d'amour qu'on va leur donner en leur racontant la vie de Jésus et tout ce que Jésus a fait et vécu pour eux.

Arthur

En gros tu me dit que le Christianisme est une religion d'amour et de tranquillité qui interdit la violence, que les Chrétiens doivent patienter devant les souffrances qu'ils endurent et que jamais un chrétien ne saurait user de violence pour convertir quelqu'un à Jésus.

Exactement et ceux qui ont fait cela dans le temps, sont tombés dans le même piège que tomba Mohamed. Quelqu'un qui est convertit par la force ou la terreur, la peur, n'ouvre pas son coeur à Dieu ; il courbe l'échine devant Dieu et se soumet à Lui par peur et pas par amour. Son coeur rester fermé au don de l'amour, que l'Esprit de Dieu vient répandre dans les coeurs des baptisés.

Arthur

Ok !!
tu reconnais que les Chrétiens dans le passée non pas utiliser que l'amoure pour convertire c bien-ça

Voir le profil de l'utilisateur

Le Roi Arthur 


Enthousiaste
Enthousiaste
@farfar a écrit:Ok !!
tu reconnais que les Chrétiens dans le passée non pas utiliser que l'amour pour convertire c bien-ça

Je reconnais qu'un certain nombre de chrétiens n'ont pas utiliser l'amour pour convertir, pendant que d'autre l'utilisait. Dans le champ de Dieu, le monde où Dieu fait pousser son Amour, poussent ensemble "le bon grain" et "l'ivraie", tel que Dieu l'a permi. Ce n'est pas lui qui sème l'ivraie, c'est son ennemi, dans le seul but d'essayer d'étouffer l'Amour. C'est Jésus qui nous l'explique par cette Parabole :

13 24 Il leur proposa une autre parabole : "Il en va du Royaume des Cieux comme d'un homme qui a semé du bon grain dans son champ.
13 25 Or, pendant que les gens dormaient, son ennemi est venu, il a semé à son tour de l'ivraie, au beau milieu du blé, et il s'en est allé.
13 26 Quand le blé est monté en herbe, puis en épis, alors l'ivraie est apparue aussi.
13 27 S'approchant, les serviteurs du propriétaire lui dirent Maître, n'est-ce pas du bon grain que tu as semé dans ton champ? D'où vient donc qu'il s'y trouve de l'ivraie?
13 28 Il leur dit : C'est quelque ennemi qui a fait cela. Les serviteurs lui disent : Veux-tu donc que nous allions la ramasser?
13 29 Non, dit-il, vous risqueriez, en ramassant l'ivraie, d'arracher en même temps le blé.
13 30 Laissez l'un et l'autre croître ensemble jusqu'à la moisson; et au moment de la moisson je dirai aux moissonneurs : Ramassez d'abord l'ivraie et liez-la en bottes que l'on fera brûler; quant au blé, recueillez-le dans mon grenier."


Voici l'explication qu'il donne à ses disciples sur cette Parabole :

13 36 Alors, laissant les foules, il vint à la maison; et ses disciples s'approchant lui dirent : "Explique-nous la parabole de l'ivraie dans le champ."
13 37 En réponse il leur dit : "Celui qui sème le bon grain, c'est le Fils de l'homme;
13 38 le champ, c'est le monde; le bon grain, ce sont les sujets du Royaume; l'ivraie, ce sont les sujets du Mauvais;
13 39 l'ennemi qui la sème, c'est le Diable; la moisson, c'est la fin du monde; et les moissonneurs, ce sont les anges.
13 40 De même donc qu'on enlève l'ivraie et qu'on la consume au feu, de même en sera-t-il à la fin du monde
13 41 le Fils de l'homme enverra ses anges, qui ramasseront de son Royaume tous les scandales et tous les fauteurs d'iniquité,
13 42 et les jetteront dans la fournaise ardente : là seront les pleurs et les grincements de dents.
13 43 Alors les justes resplendiront comme le soleil dans le Royaume de leur Père. Entende, qui a des oreilles!

Il ne faut donc pas s'offusquer que dans l'Eglise elle-même qui est dans le monde, qui vie au milieu du monde, il y ai des mauvais grain, des âmes dans lesquelles le diable sème des mauvaises pensées qui leur font poser des actes mauvais qui cré par exemple les scandales que ceux que nous connaissons actuellement, celui de la pédophilie. Dans l'Eglise qui vie partout dans le monde, il y a toujours eu des mauvais sujet qui poussaient au milieu des bons sujets ; car partout où il y a des bon sujets, le diable adore semer des mauvais sujets.

Quand ces mauvais sujets convertissaient par la violence, la terreure, d'autre plus discret convertissaient par le témoignage d'Amour qu'ils donnaient. Ce qui fait qu'on a tendance à ne regarder que la violence, c'est parce que l'Amour, il est plus discret ; il convertit "comme le levain dans la pâte convertit le pain, le transforme, le fait lever".

Arthur

Voir le profil de l'utilisateur

farfar 


Passionné
Passionné
@Le Roi Arthur a écrit:

Quand ces mauvais sujets convertissaient par la violence, la terreure, d'autre plus discret convertissaient par le témoignage d'Amour qu'ils donnaient. Ce qui fait qu'on a tendance à ne regarder que la violence, c'est parce que l'Amour, il est plus discret ; il convertit "comme le levain dans la pâte convertit le pain, le transforme, le fait lever".

Arthur

C pas des mauvais Chrétiens ce qui convertissaient par la violence il ne fesait que suivre ce que Dieu par l'intérmediére de Jésus leur ordennaient de fair

Le contexte de cette parabole veut qu'il s'agisse d'une conversion par la force, afin que la maison de Dieu soit remplie
le mot contrainte (anagkazo) = Obliger quelqu'un par force à faire quelque chose contre son gré

Il vaut mieux amener par l'instruction les hommes au culte de Dieu que de les y pousser par la crainte de la punition ou par la douleur

Mais !!

parce qu'il y a des hommes plus accessibles à la vérité il ne faut pas négliger ceux qui ne sont pas tels l'expérience nous a prouvé nous prouve encore que la crainte et la douleur ont été profitables a plusieurs pour se faire instruire ou pour pratiquer ce qu'on avaient appris déja
Il vaut mieux je crois retenir les enfants par la honte et l'honnéteté que par la crainte Cela est vrai les meilleurs sont ceux qu'on mène avec le sentiment mais c'est la crainte qui corrige le plus grand nombre.

Voir le profil de l'utilisateur

Le Roi Arthur 


Enthousiaste
Enthousiaste
@farfar a écrit:C pas des mauvais Chrétiens ce qui convertissaient par la violence il ne fesait que suivre ce que Dieu par l'intérmediére de Jésus leur ordennaient de fair

Le contexte de cette parabole veut qu'il s'agisse d'une conversion par la force, afin que la maison de Dieu soit remplie
le mot contrainte (anagkazo) = Obliger quelqu'un par force à faire quelque chose contre son gré
NON, jésus ne demande pas qu'on utilise la force physique, la violence pour convaincre. Il ne l'a lui-même pas utiliser, alors je ne vois pas pourquoi il l'aurait conseillée. La contrainte, où force à utiliser pour convertir, pour retourner quelqu'une, c'est la contrainte qu'exerce sur le coeur de quelqu'un, le témoignage qui est donné. C'est cette force du témoignage qui pousse quelqu'un à se convertir.


[/quote]Il vaut mieux amener par l'instruction les hommes au culte de Dieu que de les y pousser par la crainte de la punition ou par la douleur

Mais !!

parce qu'il y a des hommes plus accessibles à la vérité il ne faut pas négliger ceux qui ne sont pas tels l'expérience nous a prouvé nous prouve encore que la crainte et la douleur ont été profitables a plusieurs pour se faire instruire ou pour pratiquer ce qu'on avaient appris déja. [/quote]

Avec Dieu, il s'agit d'accueillir le don de son Amour qui ne peut se donner qu'à un coeur qui s'ouvre par amour et pas par peur. Ouvrir un coeur avec la peur, c'est forcer ce coeur, c'est le violer. Un coeur qui serait violer par l'Amour de Dieu, serait terriblement blessé et malheureux.

@farfar a écrit:Il vaut mieux je crois retenir les enfants par la honte et l'honnéteté que par la crainte Cela est vrai les meilleurs sont ceux qu'on mène avec le sentiment mais c'est la crainte qui corrige le plus grand nombre.

Il faut apprendre à nos enfant à "craindre de blesser l'autre". La crainte de Dieu, c'est la peur que l'on a de le décevoir, de le blesser, et pas la peur qu'il nous punisse.

Arthur

Voir le profil de l'utilisateur

farfar 


Passionné
Passionné
@Le Roi Arthur a écrit:NON, jésus ne demande pas qu'on utilise la force physique, la violence pour convaincre. Il ne l'a lui-même pas utiliser, alors je ne vois pas pourquoi il l'aurait conseillée
Arthur
Faux : le mot anagkazo a été utilisé dans le sens de forcer quelqu'un physiquement

exemple comment Paul avait forcé les Chrétiens à blasphémer

Actes 26.11
je les ai souvent châtiés dans toutes les synagogues, et je les forçais (anagkazo) à blasphémer. Dans mes excès de fureur contre eux, je les persécutais même jusque dans les villes étrangères.
De même, Paul a été contraint de faire appel à César pour ne pas demeurer en prison :

Actes 28
17 Au bout de trois jours, Paul convoqua les principaux des Juifs; et, quand ils furent réunis, il leur adressa ces paroles: Hommes frères, sans avoir rien fait contre le peuple ni contre les coutumes de nos pères, j'ai été mis en prison à Jérusalem et livré de là entre les mains des Romains.
18 Après m'avoir interrogé, ils voulaient me relâcher, parce qu'il n'y avait en moi rien qui méritât la mort.
19 Mais les Juifs s'y opposèrent, et j'ai été forcé (anagkazo) d'en appeler à César, n'ayant du reste aucun dessein d'accuser ma nation.


Nous voyons bien que la signification du mot anagkazo peut très bien s'appliquer à une réel contrainte.

Ce que beaucoup de gens ne savent pas c'est que les plus grands savant de la Chrétienté
on dit que le verset de cette parabole ordonnent aux chrétiens d'utiliser la force physique pour convertir tout le monde au Christianisme

Avec Dieu, il s'agit d'accueillir le don de son Amour qui ne peut se donner qu'à un coeur qui s'ouvre par amour et pas par peur. Ouvrir un coeur avec la peur, c'est forcer ce coeur, c'est le violer. Un coeur qui serait violer par l'Amour de Dieu, serait terriblement blessé et malheureux

Pourquoi l'Eglise ne forcerait-elle pas au retour les enfants qu'elle a perdus, puisque ces enfants perdus forcent les autres à périr?

Si au moyen de lois terribles, mais salutaires, elle retrouve ceux qui n'ont été que séduits, cette pieuse mère leur réserve de plus doux embrassements et se réjouit de ceux-ci beaucoup plus que de ceux qu'elle n'avait jamais perdus

Le devoir du pasteur n'est-il pas de ramener à la bergerie du maître, non-seulemen les brebis violemment arrachées mais même celles que des mains douces et caressantes ont enlevées au troupeau !!

et si elles viennent a résister, ne doit-il pas employer les coups et même les douleurs?

Voir le profil de l'utilisateur

Le Roi Arthur 


Enthousiaste
Enthousiaste
@farfar a écrit:Pourquoi l'Eglise ne forcerait-elle pas au retour les enfants qu'elle a perdus, puisque ces enfants perdus forcent les autres à périr?

L'Eglise ne peut pas forcer puisque Dieu ne force pas. Dieu n'a pas utilisé la force pour contraindre le Pharaon à laisser sortir Moïse et son Peuple. Il a exercer une forte pression sur lui, en brisant son orgueil, cet orgueil qui bloquait sa volonté, qui l'empêchait de faire la volonté de Dieu, exprimée par Moïse.

Idem dans la Parabole de l'enfant prodigue. Dieu ne va pas venir au secours de son fils, lorsqu'il va s'enfoncer dans l'enfer. Il le laisse partir et faire son expérience. Il compte sur la pression que la faim exercera sur son coeur, quand il se retrouvera sans plus rien pour s'acheter à manger.

Dieu n'a pas forcé son fils qu'il avait perdu, à revenir. Au contraire, je le répète il l'a laissé partir et sans secours. Il ne lui est pas venu en aide pour qu'au plus profond de sa misère, il se souvient qu'il avait un père qui l'aimait quand il était chez lui, et le gâtait.


@farfar a écrit:Si au moyen de lois terribles, mais salutaires, elle retrouve ceux qui n'ont été que séduits, cette pieuse mère leur réserve de plus doux embrassements et se réjouit de ceux-ci beaucoup plus que de ceux qu'elle n'avait jamais perdus.

Je suis désolé, mais quand on oblige par la Loi, qu'on contraint, on enferme la liberté de l'autre. Dieu veut que nous revenons à lui de tout notre coeur et pas pousser par la Loi ou la peur de la punition. Le fils cadet de la Parabole, il n'est pas revenu à Dieu parce qu'il avait peur ; mais parce que la bienvaillance, l'amour de son père lui manquait. Quand le coeur est rempli avec les richesses de ce monde, il n'a pas faim en l'amour de Dieu. Quand le coeur perd toutes ses richesses, il éprouve alors la faim de l'Amour ; il va mendier auprès de ceux qui ont de quoi manger, un peut d'amour pour pouvoir manger lui-même.

@farfar a écrit:Le devoir du pasteur n'est-il pas de ramener à la bergerie du maître, non-seulemen les brebis violemment arrachées mais même celles que des mains douces et caressantes ont enlevées au troupeau !!

Quelqu'un qui est ramené par la force, la contrainte, revient à reculons et blessé par la violence utilisée pour le forcer à revenir. Il en veut alors terriblement à celui qui le frappe. C'est alors que son coeur est durcit par la haine qu'il éprouve envers celui qui le violente. C'est alors qu'il arrive avec un coeur qui ne sera pas prêt de se réouvrir pour accueillir l'amour.

@farfar a écrit:et si elles viennent a résister, ne doit-il pas employer les coups et même les douleurs?

NON, surtout pas, car quelqu'un à qui on donne des coups, pour se protéger, s'enferme dans une carapace que l'Amour aura énormément de mal à briser. Je le répète, on assaine pas l'Amour, l'Amour se donne gratuitement et pas par la force.

Arthur

Voir le profil de l'utilisateur

farfar 


Passionné
Passionné
@Le Roi Arthur a écrit:
L'Eglise ne peut pas forcer puisque Dieu ne force pas. Dieu n'a pas utilisé la force pour contraindre le Pharaon à laisser sortir Moïse et son Peuple. Il a exercer une forte pression sur lui, en brisant son orgueil, cet orgueil qui bloquait sa volonté, qui l'empêchait de faire la volonté de Dieu, exprimée par Moïse.Arthur

A Oui !! dieu na pas utiliser la force pour contraindre Pharaon !!
Dieu na pas utiliser la force pour détruire Pharaon et son armée !!

Dieu n'a pas forcé son fils qu'il avait perdu, à revenir. Au contraire, je le répète il l'a laissé partir et sans secours. Il ne lui est pas venu en aide pour qu'au plus profond de sa misère
et si il n'avait pa connu la misére ?

Je suis désolé, mais quand on oblige par la Loi, qu'on contraint, on enferme la liberté de l'autre. Dieu veut que nous revenons à lui de tout notre coeur et pas pousser par la Loi ou la peur de la punition
C la Loi de Dieu non !

Pourquoi acceptée la loi faite par des hommes malgré quelle nous prive de notre liberté
avec la peur de la punition que avec le temps en oublie

et ne pas accepté la Loi de Dieu qui nous prive de notre liberté ( faire ce que l'on veut ) pour notre bien et nous faire peur avec la punition Divine qui sera appliqué

Voir le profil de l'utilisateur

farfar 


Passionné
Passionné
@Le Roi Arthur a écrit:NON, surtout pas, car quelqu'un à qui on donne des coups, pour se protéger, s'enferme dans une carapace que l'Amour aura énormément de mal à briser. Je le répète, on assaine pas l'Amour, l'Amour se donne gratuitement et pas par la force.

Arthur
c'était pas utile de secouer les hommes par la crainte des peines afin de les tirer d'un sommeil et de les réveiller pour les sauver ?
Combien en est-il parmi eux qui se réjouissent maintenant avec nous ( musulman ) se reprochent l'ancien poids de leurs mauvaises oeuvres et avouent que nous avons bien fait de les molester parce qu'ils auraient péri dans le mal d'une coutume assoupissante comme dans un sommeil de mort

Il en est quelques-uns me direz-vous à qui ces peines ne profitent pas

mais faut-il abandonner la médecine parce qu'il y a des malades incurables ?

Voir le profil de l'utilisateur

Le Roi Arthur 


Enthousiaste
Enthousiaste
@farfar a écrit:Pourquoi acceptée la loi faite par des hommes malgré quelle nous prive de notre liberté avec la peur de la punition que avec le temps en oublie et ne pas accepté la Loi de Dieu qui nous prive de notre liberté ( faire ce que l'on veut ) pour notre bien et nous faire peur avec la punition Divine qui sera appliqué

Le but premier des lois n'a jamais été de faire peur, mais de nous liberer de l'opression des uns et des autres. Je vais te prendre un exemple. La loi m'interdit de faire du bruit, le soir, à partir de 0H00. Cette loi n'existerait pas, mon voisin pourrait m'imposer le bruit qu'il ferait en recevant ses amis chez lui, tout simplement parce qu'il n'aurait pas souci de mon bien être, mais uniquement souci de son bien être. La loi ne l'empêche pas de faire du bruit, pour lui faire peur !!!
La loi nous empêche de nous opprimer les uns les autres. Ors l'oppression me prive de liberté. Je suis libre de bien dormir la nuit, la loi empêche mon voisin de me priver de cette liberté. La loi, enfin de compte, nous libère de l'opression des autres. La loi, elle n'enferme pas, elle libère au contraire.

C'est la même chose pour la Loi que Dieu a donné, il me l'a donné non pour m'enfermer, me priver de ma liberté, mais pour au contraire me libérer du péché qui lui m'enferme. Quelqu'un qui vole, par exemple et qui ne peut pas s'empêcher de voler, il n'est plus libre, puisque qu'il n'arrive plus à ne plus voler. Le péché est plus fort que lui, le péché lui impose sa loi.

Quel est le plus grand commandement que Dieu donne à l'homme, dans sa Loi ? Jésus nous répond qu'il n'y en a pas 1, mais 2 : tu aimeras ton Dieu de tout ton coeur, etc et tu aimerais ton prochain comme toi-même. Pourquoi Dieu nous a-t-il donner ce commandement ? Pour nous faire peur ? NON, mais parce que c'est en aimant Dieu de tout notre coeur et en aimant notre prochain comme nous même, qu'on se libère de l'amour désordonné de nous-même qui nous pousse à ne vivre que pour nous-même, à ne pas nous embarasser des autres qui vivent avec nous.

La Loi humaine, elle est faite pour "orienter" notre liberté vers la vie harmonieuse avec les autres ; idem pour la Loi de Dieu, elle oriente notre liberté vers la vie harmonieuse avec Dieu et notre prochain ; elle nous est donné pour notre bonheur, pour que nous soyons vraiment heureux. La loi est faite pour mettre plus de bonheur dans notre vie. La Loi de Dieu est faite pour nous donner le bonheur éternel.

Arthur

Voir le profil de l'utilisateur

Le Roi Arthur 


Enthousiaste
Enthousiaste
@farfar a écrit:c'était pas utile de secouer les hommes par la crainte des peines afin de les tirer d'un sommeil et de les réveiller pour les sauver ?

J'ai comme l'impression que tu confond la loi et la justice. La justice ne fait pas respecter la loi, c'est le gouvernement qui fait respecter la loi, en utilisant si besoin est la force, les forces de polices qui sont mis à sa disposition. La justice, elle, fait respecter les droits de chacun.

Les peines, elle ne sont pas utiliser pour faire respecter la Loi ; elles sont là pour mettre à l'épreuve celui qui n'a pas respecté la loi. En le privant totalement de sa liberté durant un temps, je mets à l'épreuve cette liberté ; je lui fais découvrir qu'il vaut mieux être privé un peu de sa liberté pour ne pas gêner les autres, pour ne pas porter atteinte aux bonheur et à la liberté des autres, plutôt que d'être totalement privé de liberté. La punition ellet est donné pour éduquer notre liberté, pour nous encourager à retourner dans le droit chemin et pas pour nous faire peur. Cela ne marche pas toujours, mais parfois cela marche.

On a essayé de faire peur en infligeant la peine de mort, à ceux qui commettait les plus gros crimes. Est-ce que la peine de mort a fait peur ? NON. Les crimes n'ont pas diminués pour autant. La peur n'a jamais été une bonne éducatrice. La peur n'a jamais fait changer en profondeur. Celui qui reste sage parce qu'il a peur, change son comportement, mais ne change pas intérieurement. Si on cesse de lui faire peur, il va recommencer.

Arthur

Voir le profil de l'utilisateur

farfar 


Passionné
Passionné
@Le Roi Arthur a écrit:
Quel est le plus grand commandement que Dieu donne à l'homme, dans sa Loi ? Jésus nous répond qu'il n'y en a pas 1, mais 2 : tu aimeras ton Dieu de tout ton coeur, etc et tu aimerais ton prochain comme toi-même
Arthur
Jésus les a utilisé dans sa prédication. Ces versets ne concernent pas tout le monde mais seulement les juifs. Lorsque Jésus dit d'aimer ton prochain il est clair que les ennemis de Dieu n'entrent pas dans la catégorie des personnes que nous devons aimer

car il est dit :
1 Corinthiens 16 22
Si quelqu'un n'aime pas le Seigneur, qu'il soit anathème !

Comment aimer une personne qui n'aime pas Dieu ...et qu'il faut maudire ?

Voir le profil de l'utilisateur

Le Roi Arthur 


Enthousiaste
Enthousiaste
@farfar a écrit:Jésus les a utilisé dans sa prédication. Ces versets ne concernent pas tout le monde mais seulement les juifs. Lorsque Jésus dit d'aimer ton prochain il est clair que les ennemis de Dieu n'entrent pas dans la catégorie des personnes que nous devons aimer.

car il est dit :
1 Corinthiens 16 22
Si quelqu'un n'aime pas le Seigneur, qu'il soit anathème!

Comment aimer une personne qui n'aime pas Dieu ...et qu'il faut maudire ?
Dieu n'a jamais demandé à ce qu'on maudisse notre prochain. Maudire son prochain, fût-ce-t-il notre ennemi, cela n'a jamais fait partie des commandements que Dieu a donné à Moïse. Dieu as dit : "tu aimeras ton prochain comme toi-même, un point c'est tout". Ce n'est pas parce que ton prochain devient ton ennemi, qu'il n'est plus ton prochain.

Quand à Paul, il ne dit pas qu'il faut maudire celui qui n'aime pas le Seigneur, il dit : "qu'il soit anathème" ; ce qui veut dire "qu'il soit excommunier" de la communauté. Excommunier c'est éloigner de la communauté avec laquelle on n'est plus en communion, en vue du repentir. Excommunier ou anathèmiser, c'est mettre en quarantaine pour ne pas qu'on contamine le reste de la communauté et pour qu'on se repente. Une excommunication peu être levé.

Maudire quelqu'un c'est le rejeter totalement et définitivement. Ce que Dieu a fait avec le Serpent. Par contre, il n'a pas maudit Adam et Eve, il les a excommunié, éloigné de la communauté divine, pour qu'ils expient leur péché, le répare en subissant l'épreuve de la souffrance et de la mort.
Arthur

Voir le profil de l'utilisateur

Yassine 


Vétéran
Vétéran
@Le Roi Arthur a écrit:Maudire quelqu'un c'est le rejeter totalement et définitivement.
« Gal 3:13 Maudit est quiconque est pendu au bois »

Voir le profil de l'utilisateur http://www.forumreligion.com

Le Roi Arthur 


Enthousiaste
Enthousiaste
@TetSpider a écrit:
@Le Roi Arthur a écrit:Maudire quelqu'un c'est le rejeter totalement et définitivement.
« Gal 3:13 Maudit est quiconque est pendu au bois »
3 13 Le Christ nous a rachetés de cette malédiction de la Loi, devenu lui-même malédiction pour nous, car il est écrit Maudit quiconque pend au gibet, 3 14 afin qu'aux païens passe dans le Christ Jésus la bénédiction d'Abraham et que par la foi nous recevions l'Esprit de la promesse.
Ce n'est pas parce qu'on est pendu à la croix, qu'on est maudit par Dieu. La malédiction de la croix, elle ne vient pas de Dieu, elle vient des hommes. Ce sont les pharisiens qui ont maudit Jésus, qui l'ont détesté, rejeté jusqu'à le faire mourir dans d'horrible souffrance. Cette malédiction qui s'est abbatu sur Jésus, c'est tout le mal dont le coeur des pharisiens était rempli.

La malédiction de la Loi, c'est le malheur qui s'abbat sur nous quand nous n'observons pas la Loi et c'est ce qui est arrivé à Adam et Eve. Parce qu'ils n'ont pas observé le commandement que Dieu leur avait donné de ne pas manger le fruit de la connaissance du bien et du mal, ayant choisi le mal, la désobéissance, ils ont retourné le mal contre eux. Cette désobéissance a fait tomber sur eux le mal, et le malheur, la souffrance et la mort qui rend malheureux les hommes.

a l'inverse, celui qui observe la Loi, les 10 commandements que Dieu a donné à l'homme, pour son bonheur, fait tomber sur lui la bénédiction de Dieu, le bonheur.

Et c'est bien parce que Jésus s'est fait obéissant jusqu'à la mort de la croix, que la malédiction que les pharisiens avait fait tomber sur Lui, leur propre malédiction, que Jésus a transformé la malédiction en bénédiction. Du mal qui s'abbatait sur Lui, Jésus a fait du bien ; il a transformé le mal en bien puisque c'est de sa mort que la Vie éternelle à jaillit pour nous.

Ce qui est devenu malédiction pour les pharisiens est devenu bénédiction pour les païens, car la maladédiction que les pharisiens ont fait tomber sur Jésus, s'est retourné contre eux, puisque ce sont eux qui sont devenus les plus malheureux, ayant rejeté l'Eau Vive que Jésus était venu leur apporter ; Eau Vive qui a été alors transmise aux quelques juifs qui ont suivi Jésus et qui sera transmise aussi aux païens qui deviendront disciple de Jésus.

Heureusement que je suis là pour rectifier votre mauvaise compréhension de nos Ecritures.

Arthur

Voir le profil de l'utilisateur

farfar 


Passionné
Passionné
@Le Roi Arthur a écrit:
Quand à Paul, il ne dit pas qu'il faut maudire celui qui n'aime pas le Seigneur, il dit : "qu'il soit anathème" ; ce qui veut dire "qu'il soit excommunier" de la communauté. Excommunier c'est éloigner de la communauté avec laquelle on n'est plus en communion, en vue du repentir. Excommunier ou anathèmiser, c'est mettre en quarantaine pour ne pas qu'on contamine le reste de la communauté et pour qu'on se repente. Une excommunication peu être levé.

Arthur
Ca c'est ce que tu veux nous faire croire !!

Paul ne souhaite pas la grace pour tout le monde mais pour ceux qui aiment Jésus, autrement dit les chrétiens

Un autre verset démontre clairement que Paul n'aime pas ceux qui croient en un autre évangile que celui de Jésus

2 Corinthiens 11
4 Car, si quelqu'un vient vous prêcher un autre Jésus que celui que nous avons prêché, ou si vous recevez un autre Esprit que celui que vous avez reçu, ou un autre Evangile que celui que vous avez embrassé, vous le supportez fort bien.
11 Pourquoi ?… Parce que je ne vous aime pas ?… Dieu le sait !

affirmer que le christianisme est une religion qui enseigne l'amour du prochain est une chose totalement fausse

un mythe pour étre plus exact à moins que l'on précise le sens de "prochain". Le christianisme enseigne l'amour du prochain envers nos ennemis afin de les convertir par ruse

si les chrétiens sont gentils et tendent la joue c'est une méthode pour convertir les autres
Jésus na pas dit d'aimer les ennemis de Dieu les mécréants ect...

le christianisme enseigne d'aimer son prochain mais surement pas d'aimer les ennemis de Dieu Et lorsque nous parlons d'ennemis de Dieu, il faut inclure toute personne qui a une autre religion que le christianisme ainsi que ceux qui n'aiment pas Jésus
mais en aucun cas l'amour ne doit étre porté en direction de personnes ayant une autre foi que celle des chrétiens et de personnes qui n'aiment pas Jésus car ceux-là font immanquablement partis des ennemis de Dieu

Voir le profil de l'utilisateur

Hanane 


Résident
Résident
Je reconnais qu'un certain nombre de chrétiens n'ont pas utiliser l'amour pour convertir, pendant que d'autre l'utilisait.

et l'glise catholique romaine dans tout celà, ou peut on la classer?????????????????

Voir le profil de l'utilisateur

farfar 


Passionné
Passionné
@Le Roi Arthur a écrit:
La Loi humaine, elle est faite pour "orienter" notre liberté vers la vie harmonieuse avec les autres ; idem pour la Loi de Dieu, elle oriente notre liberté vers la vie harmonieuse avec Dieu et notre prochain ; elle nous est donné pour notre bonheur, pour que nous soyons vraiment heureux. La loi est faite pour mettre plus de bonheur dans notre vie. La Loi de Dieu est faite pour nous donner le bonheur éternel.

Arthur
A Oui t'ais sure de toi !!

Voir le profil de l'utilisateur

Hanane 


Résident
Résident
3 13 Le Christ nous a rachetés de cette malédiction de la Loi, devenu lui-même malédiction pour nous,

DONC vous priez un qui s'est maudit lui meme, a quoi sert de le prier? c'est ca le prix du rachat c'est pour etre maudit, malheur a vous

Heureusement que je suis là pour rectifier votre mauvaise compréhension de nos Ecritures.


au contraire on ne voit qu'un blasphemateur entrain de dire ce qui nous renforce de plus en plus

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé 


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 5]

Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum