Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Hans 


Récurrent
Récurrent
L'expression «le premier-né de toute la création» est comprise par certains comme étant le premier créé de toute la création, si c'est cela que Paul avait eu à la pensée, il aurait pu employé le terme grec prôtoktisis «premier-créé» au lieu de prôtotokos «premier-né».

De nombreuses.nombreuses églises imaginent donc Jésus présent à la création à cause de ce verset.

Attardons nous quelques instants sur la signification du premier-né dans la Bible. Nous allons voir qu'il y a un deux sens:
- 1)pour l´homme, né temporellement le premier.
- 2)pour Dieu, l´élu et le choisit de Dieu.

1)le fils premier né au sens littéral ( vue de l´homme ).

Dans la pensée biblique, au sens littéral pour l´homme, le premier-né est celui qui est né en premier, bien entendu. Celui-ci a des privilèges de par son rang, il est l'héritier à la double part, celui qui est supérieur à tous ses frères
Deutéronome 21:15.

Dans le cas d'Esaü, c'est lui-même qui a vendu son droit d'aînesse à Jacob qui serait plus tard appelé "Israël". En cela, il n'a fait que d'accomplir ce que Dieu avait déjà déclaré à sa mère Rebecca
Romain 9:10-16.

Dieu a rejeté Esaü comme premier-né avec toutes les conséquences qui en ont découlées (Hé.12:15-17).
Hebreux 12:15-17.

Lorsqu´un homme enfante son premier enfant, il est considéré comme l´ainé, le premier né.
Il n´en est pas ainsi au yeux de Dieu, Dieu engendre selon l´esprit, choisit selon l´esprit, qui est le véritable premier né.

2) le fils premier né au yeux de Dieu.

-Israel sera considéré premier né pour Dieu, alors qu´il est né après.

Exode 4:22 Tu diras à Pharaon: Ainsi parle l'Eternel:
Israël est mon fils, mon premier-né. 23 Je te dis: Laisse aller mon fils, pour qu'il me serve; si tu refuses de le laisser aller, voici, je ferai périr ton fils, ton premier-né.

Israel est aussi vu comme un peuple tout entier, ce n´est certainement pas le premier peuple sur terre.

- Les deux fils de Joseph illustre bien aussi les deux sens de premier-né. Manassé est le premier-né de Joseph.

Genèse41:51 Joseph donna au premier-né le nom de Manassé, car, dit-il, Dieu m'a fait oublier toutes mes peines et toute la maison de mon père.

Alors que Manassé est né le premier, le deuxième fils de Joseph, Ephraïm, est identifié "le premier-né" par Dieu, c'est ce que son grand-père Jacob établit par prophétie en plaçant sa main droite sur Ephraïm et sa main gauche sur Manassé pour les bénir. Genese 48:14.

ET Par la bouche du prophète Jérémie, Dieu confirme Ephraïm comme son premier-né :

Jérémie 31:9 Ils viennent en pleurant, et je les conduis au milieu de leurs supplications; Je les mène vers des torrents d'eau, par un chemin uni où ils ne chancellent pas; car je suis un père pour Israël, et Ephraïm est mon premier-né.

Dans la suite de ce passage, Dieu manifeste la tendresse spéciale qu'il a envers Ephraïm : Il est pour lui le premier né (v18).

- Dieu a fait la même chose avec David en faisant de lui un premier-né alors qu'il était en fait le dernier dans la hiérarchie étant le cadet de la famille de son père.

Psaume.89:20 J'ai trouvé David, mon serviteur, Je l'ai oint de mon huile sainte... 26 Lui, il m'invoquera: Tu es mon père, Mon Dieu et le rocher de mon salut! 27 Et moi, je ferai de lui le premier-né, le plus élevé des rois de la terre.

- En tant que premier-né, Jésus-Christ est supérieur à tout ce qui a été créé, Il est avant tout. En tant que premier-né, il en est donc l'hérétier principal, majoritaire.

Hébreux:2 Dieu, dans ces derniers temps, nous a parlé par le Fils, qu'il a établi héritier de toutes choses, par lequel il a aussi créé le monde

Jérémie31:20 un fils chéri, un enfant qui fait mes délices

Luc3:22 Tu es mon Fils bien -aimé; en toi j'ai mis toute mon affection.

Luc 9:35 Et de la nuée sortit une voix, qui dit: Celui-ci est mon Fils bien aimé: écoutez-le!

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

Nous pouvons maintenant comprendre que Jésus est le premier né de la création, le premier né de tout, sans pour autant dire qu´il est engendré avant la création.
Jésus est engendré dans le nouveau testament, il est le second homme, le fils unique de Dieu par l´esprit.

En apocalypse 3:14, nous pouvons aussi comprendre l´expression qu´il est "le commencement de la création". Dieu à travers lui a tout fait, il est comme le dominateur et le but de la création. Chef.

Aucun être, à l´exception de Dieu lui-même est plus grand que l´homme Jésus. Il est la parole de vie parole, YHWH se plait en lui. Il est véritablement le fils unique de Dieu.

Jésus est le premier né de la création, mais pas le premier à être physiquement présent à la création. Au yeux de Dieu, il est.

Voir le profil de l'utilisateur

Le Roi Arthur 


Enthousiaste
Enthousiaste
@Hans a écrit:L'expression «le premier-né de toute la création» est comprise par certains comme étant le premier créé de toute la création, si c'est cela que Paul avait eu à la pensée, il aurait pu employé le terme grec prôtoktisis «premier-créé» au lieu de prôtotokos «premier-né».

De nombreuses.nombreuses églises imaginent donc Jésus présent à la création à cause de ce verset.

Mais comment ne serait-il pas présent à la création, à toute création puisqu'il est "au principe", au commencement, à la source de toute création : 1 1 Au commencement était le Verbe et le Verbe était avec Dieu et le Verbe était Dieu. 1 2 Il était au commencement avec Dieu. 1 3 Tout fut par lui, et sans lui rien ne fut. (Jean)

Quand Jean dit que Jésus est au commencement avec Dieu, il veut dire qu'il est au principe de tout ce qui existe et donc de notre existence. C'est par son Verbe que Dieu nous maintient à l'existence. C'est le Verbe qui nous fait être ce que nous sommes, qui est au principe de ce que nous sommes, qui est le principe de ce que nous sommes.

Quand le Verbe s'incarne, cesse-t-il d'être notre principe pour autant ; cesse-t-il d'être au principe de toute chose, d'être le principe ? NON

C'est donc en ce sens qu'il faut prendre l'expression de Paul : "le premier né de toute création", parce que la naissance de Jésus, c'est la naissance comme homme, du principe ; ce qui veut dire que sa naissance elle précède toutes les naissances, puisque c'est la naissance comme homme du principe. Voilà pourquoi Jésus est "le premier né de toute création", car sa naissance précède toutes les naissance et les récapitule toutes.

Arthur

Voir le profil de l'utilisateur

patience 


Enthousiaste
Enthousiaste
Bonsoir ,

Jésus est le premier né de la création, mais pas le premier à être physiquement présent à la création. Au yeux de Dieu, il est.

Il est le premier et le dernier des denier par conséquent le premier sera lui et le dernier sera également lui on ne pourra confondre le premier et le dernier puisque le premier ne verra que le premier.

Donc si le premier ne voit que le premier qui voit que le second depuis le commencement de ce monde.

1 1 Au commencement était le Verbe et le Verbe était avec Dieu et le Verbe était Dieu. 1 2 Il était au commencement avec Dieu. 1 3 Tout fut par lui, et sans lui rien ne fut. (Jean)

Au commencement de quoi ? Tout fut par lui, mais qui fut par lui autre que l’amour de notre seigneur dans le verbe pour la parole de son amour et pour le dernier d’entre nous.

Tout fut par lui, et sans lui rien ne fut. (Jean) il est il a été et il demeure par lui est en nous pour le début et pour la fin qui vient annoncer que tout est enfin accomplit.

Voir le profil de l'utilisateur

Hans 


Récurrent
Récurrent
Bonsoir.
Mon premier message montre clairement qu´il ne s´agit pas de naître physiquement en premier pour être "premier né" aux yeux de Dieu.
C´est le point essentiel.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

Maintenant, nous pouvons parler de votre commentaire sur sa préexistence.
Vous dites qu´il y a naissance de Jésus, c´est vrai car il n´existe pas avant que le verbe s´est faite chair comme la gloire du fils unique qui est engendré,, d´où l´utilité de la naissance.

Jésus est la représentation complète de ce "verbe" qui a toujours existé, puisque c´est la parole du Dieu Eternel.

Quand le Verbe s'incarne, cesse-t-il d'être notre principe pour autant ; cesse-t-il d'être au principe de toute chose, d'être le principe ? NON
Exact, mais Jésus n´est pas là avant cette évènement, les hommes ont pu toucher et voir la parole de vie (1Jean).
Tout est fait à travers la parole, celui qui est nommé la parole, le principe, celui qui est nommé le principe.

Voir le profil de l'utilisateur

patience 


Enthousiaste
Enthousiaste
@Hans a écrit:Bonsoir.
Mon premier message montre clairement qu´il ne s´agit pas de naître physiquement en premier pour être "premier né" aux yeux de Dieu.
C´est le point essentiel.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

Maintenant, nous pouvons parler de votre commentaire sur sa préexistence.
Vous dites qu´il y a naissance de Jésus, c´est vrai car il n´existe pas avant que le verbe s´est faite chair comme la gloire du fils unique qui est engendré,, d´où l´utilité de la naissance.

Jésus est la représentation complète de ce "verbe" qui a toujours existé, puisque c´est la parole du Dieu Eternel.

Quand le Verbe s'incarne, cesse-t-il d'être notre principe pour autant ; cesse-t-il d'être au principe de toute chose, d'être le principe ? NON
Exact, mais Jésus n´est pas là avant cette évènement, les hommes ont pu toucher et voir la parole de vie (1Jean).
Tout est fait à travers la parole, celui qui est nommé la parole, le principe, celui qui est nommé le principe.


Bonjour Hans,



Je suis d’ accord pour le point mais pas avec l’essentiel….

Quand le Verbe s'incarne, cesse-t-il d'être notre principe pour autant ; cesse-t-il d'être au principe de toute chose, d'être le principe ? NON

Le principe n’est pas l’amour il peut être une raison à donner pour ce monde et à la nature de celui-ci, pour la parole de celui-ci qui est parole parler dans le verbe, pour le verbe.

Mais le principe par nature est la parole parlée dans le verbe qui est par lui et en nous pour lui et par nous en parole de notre seigneur.

Selon moi il y a une confusion qui est faite avec la parole et le verbe, le verbe est une raison de se monde la raison c’est le principe la parole parle pour le principe et pour la raison en principe de ce monde, mais elle et nature du monde pour l’amour et aussi nature du monde pour l’amour et la raison du principe.

Je vais donner un explication simple, si tu prends ton vélo es que tu parts en balade, quelle balade va tu faire si tu dis je vais par là, es tu sur de suivre le chemin.

Et bien c’est pareil !!Ce n’est pas le vélo qui décide de la balade ce n’est pas le chemin qui décide du tracé mais uniquement toi puisque tu es principe pour le reste.

Comment demandé au vélo de suivre le chemin ou au chemin de tracé la balade du vélo, est ce que tu me suis, tu décide mais de quoi ? Seulement du principe, puisque si tu change de chemin qu’est ce qui t’as fais changer de chemin, donc le principe est déterminé par le verbe, mais la nature du principe n’est pas le verbe.

Tu es principe pour le chemin pour le vélo et pour la balade mais tu n’es pas celui qui décide du chemin à prendre seulement du chemin à suivre, par conséquent tout ici dans ce monde fonctionne par lui et en lui de cette manière , ça c’est le verbe.

Je reviens au point de départ puisque le principe le verbe et la nature du principe, sont pour moi dans le point et c’est bien cela l’essentiel.

Voir le profil de l'utilisateur

Le Roi Arthur 


Enthousiaste
Enthousiaste
@patience a écrit:Quand le Verbe s'incarne, cesse-t-il d'être notre principe pour autant ; cesse-t-il d'être au principe de toute chose, d'être le principe ?

Le principe n’est pas l’amour il peut être une raison à donner pour ce monde et à la nature de celui-ci, pour la parole de celui-ci qui est parole parler dans le verbe, pour le verbe.


Eh bien si, au principe de la création, il y a Dieu tout Amour, il y a l'Amour infini qu'Est Dieu en son Être. C'est l'Amour qui nous a créé, qui est au principe de notre création.


@patience a écrit:Mais le principe par nature est la parole parlée dans le verbe qui est par lui et en nous pour lui et par nous en parole de notre seigneur.

Selon moi il y a une confusion qui est faite avec la parole et le verbe, le verbe est une raison de se monde

Le Verbe dont je parle et qui s'est incarné, c'est la Parole de Dieu en action, oeuvrant, réalisant la volonté de Dieu. Le Verbe, c'est la Parole vivante de Dieu.

@patience a écrit:Ce n’est pas le vélo qui décide de la balade ce n’est pas le chemin qui décide du tracé mais uniquement toi puisque tu es principe pour le reste.

Comment demandé au vélo de suivre le chemin ou au chemin de tracé la balade du vélo, est ce que tu me suis, tu décide mais de quoi ?


Au principe de ton action, il y a toi et ce que tu décides. Dans l'action il y a toi qui réalise ce que tu as décidé. Si je décide de faire une ballade en vélo en empruntant tel chemin, c'est moi qui décide et pas mon vélo et c'est encore moi qui vais diriger mon vélo sur le chemin que j'ai choisi, encore moi, de prendre.

Eh bien, quand Dieu dit, sauvons l'homme, c'est lui qui décide de sauver l'homme, c'est Lui qui le sauve en réalisant sa Parole, en mettant en oeuvre sa Parole. C'est sa Parole qui va faire ce que Dieu a dit. Voilà pourquoi sa Parole devient son Verbe, car le Verbe exprime l'action de la parole, il réalise la Parole et c'est la Parole qui agit.

@patience a écrit:Tu es principe pour le chemin pour le vélo et pour la balade mais tu n’es pas celui qui décide du chemin à prendre seulement du chemin à suivre

On prend le chemin et on le suit. Je ne vois pas la différence !!!
@patience a écrit:par conséquent tout ici dans ce monde fonctionne par lui et en lui de cette manière , ça c’est le verbe.


Le Verbe dont on parle ici, je le répète, c'est Dieu qui nous sauve, par sa Parole vivante et agissante. C'est par son Verbe et en son Verbe incarné qu'on est sauvé.


J
@patience a écrit:e reviens au point de départ puisque le principe le verbe et la nature du principe, sont pour moi dans le point et c’est bien cela l’essentiel.

Rien compris !!!

Arthur

Voir le profil de l'utilisateur

patience 


Enthousiaste
Enthousiaste
@Le Roi Arthur a écrit:
@patience a écrit:Quand le Verbe s'incarne, cesse-t-il d'être notre principe pour autant ; cesse-t-il d'être au principe de toute chose, d'être le principe ?

Le principe n’est pas l’amour il peut être une raison à donner pour ce monde et à la nature de celui-ci, pour la parole de celui-ci qui est parole parler dans le verbe, pour le verbe.


Eh bien si, au principe de la création, il y a Dieu tout Amour, il y a l'Amour infini qu'Est Dieu en son Être. C'est l'Amour qui nous a créé, qui est au principe de notre création.


@patience a écrit:Mais le principe par nature est la parole parlée dans le verbe qui est par lui et en nous pour lui et par nous en parole de notre seigneur.

Selon moi il y a une confusion qui est faite avec la parole et le verbe, le verbe est une raison de se monde

Le Verbe dont je parle et qui s'est incarné, c'est la Parole de Dieu en action, oeuvrant, réalisant la volonté de Dieu. Le Verbe, c'est la Parole vivante de Dieu.

@patience a écrit:Ce n’est pas le vélo qui décide de la balade ce n’est pas le chemin qui décide du tracé mais uniquement toi puisque tu es principe pour le reste.

Comment demandé au vélo de suivre le chemin ou au chemin de tracé la balade du vélo, est ce que tu me suis, tu décide mais de quoi ?


Au principe de ton action, il y a toi et ce que tu décides. Dans l'action il y a toi qui réalise ce que tu as décidé. Si je décide de faire une ballade en vélo en empruntant tel chemin, c'est moi qui décide et pas mon vélo et c'est encore moi qui vais diriger mon vélo sur le chemin que j'ai choisi, encore moi, de prendre.

Eh bien, quand Dieu dit, sauvons l'homme, c'est lui qui décide de sauver l'homme, c'est Lui qui le sauve en réalisant sa Parole, en mettant en oeuvre sa Parole. C'est sa Parole qui va faire ce que Dieu a dit. Voilà pourquoi sa Parole devient son Verbe, car le Verbe exprime l'action de la parole, il réalise la Parole et c'est la Parole qui agit.

@patience a écrit:Tu es principe pour le chemin pour le vélo et pour la balade mais tu n’es pas celui qui décide du chemin à prendre seulement du chemin à suivre

On prend le chemin et on le suit. Je ne vois pas la différence !!!
@patience a écrit:par conséquent tout ici dans ce monde fonctionne par lui et en lui de cette manière , ça c’est le verbe.


Le Verbe dont on parle ici, je le répète, c'est Dieu qui nous sauve, par sa Parole vivante et agissante. C'est par son Verbe et en son Verbe incarné qu'on est sauvé.


J
@patience a écrit:e reviens au point de départ puisque le principe le verbe et la nature du principe, sont pour moi dans le point et c’est bien cela l’essentiel.

Rien compris !!!

Arthur


Bonsoir Arthur,



Hans a écrit:Bonsoir.
Mon premier message montre clairement qu´il ne s´agit pas de naître physiquement en premier pour être "premier né" aux yeux de Dieu.
C´est le point essentiel.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>


Dans ce cas pourquoi quand tu ne comprend pas tu le dis, et quand tu ignore tu le dis aussi, cesse de parler pour dire que tu ignores les choses.

Il vaut mieux ne rien dire que de dire j’ignore ce que tu me dis, celui qui dit savoir croit savoir, mais celui qui dit j’ignore demande toujours à savoir.

Si j’étais roi je prendrai ton savoir pour le donner au valet de la couronne es tu sais pourquoi? Parce qu’un roi sans couronne ne peut prétendre être roi dans son pays si le valet du roi dis je sais tout ce que la couronne sait, garde ta couronne parce que je ne suis pas valet mais je ne veux surtout pas être le valet du roi.

Pour le point il te suffit de suivre la flèche et pour l’explication du point j’ai posté dans la rubrique « sujets sujet divers » ma théorie sur l’univers le point y est, et pour moi c’est bien l’essentiel.

Voir le profil de l'utilisateur

Le Roi Arthur 


Enthousiaste
Enthousiaste
@patience a écrit:
@Le Roi Arthur a écrit:
@patience a écrit:Quand le Verbe s'incarne, cesse-t-il d'être notre principe pour autant ; cesse-t-il d'être au principe de toute chose, d'être le principe ?

Le principe n’est pas l’amour il peut être une raison à donner pour ce monde et à la nature de celui-ci, pour la parole de celui-ci qui est parole parler dans le verbe, pour le verbe.


Eh bien si, au principe de la création, il y a Dieu tout Amour, il y a l'Amour infini qu'Est Dieu en son Être. C'est l'Amour qui nous a créé, qui est au principe de notre création.


@patience a écrit:Mais le principe par nature est la parole parlée dans le verbe qui est par lui et en nous pour lui et par nous en parole de notre seigneur.

Selon moi il y a une confusion qui est faite avec la parole et le verbe, le verbe est une raison de se monde

Le Verbe dont je parle et qui s'est incarné, c'est la Parole de Dieu en action, oeuvrant, réalisant la volonté de Dieu. Le Verbe, c'est la Parole vivante de Dieu.

@patience a écrit:Ce n’est pas le vélo qui décide de la balade ce n’est pas le chemin qui décide du tracé mais uniquement toi puisque tu es principe pour le reste.

Comment demandé au vélo de suivre le chemin ou au chemin de tracé la balade du vélo, est ce que tu me suis, tu décide mais de quoi ?


Au principe de ton action, il y a toi et ce que tu décides. Dans l'action il y a toi qui réalise ce que tu as décidé. Si je décide de faire une ballade en vélo en empruntant tel chemin, c'est moi qui décide et pas mon vélo et c'est encore moi qui vais diriger mon vélo sur le chemin que j'ai choisi, encore moi, de prendre.

Eh bien, quand Dieu dit, sauvons l'homme, c'est lui qui décide de sauver l'homme, c'est Lui qui le sauve en réalisant sa Parole, en mettant en oeuvre sa Parole. C'est sa Parole qui va faire ce que Dieu a dit. Voilà pourquoi sa Parole devient son Verbe, car le Verbe exprime l'action de la parole, il réalise la Parole et c'est la Parole qui agit.

@patience a écrit:Tu es principe pour le chemin pour le vélo et pour la balade mais tu n’es pas celui qui décide du chemin à prendre seulement du chemin à suivre

On prend le chemin et on le suit. Je ne vois pas la différence !!!
@patience a écrit:par conséquent tout ici dans ce monde fonctionne par lui et en lui de cette manière , ça c’est le verbe.


Le Verbe dont on parle ici, je le répète, c'est Dieu qui nous sauve, par sa Parole vivante et agissante. C'est par son Verbe et en son Verbe incarné qu'on est sauvé.


J
@patience a écrit:e reviens au point de départ puisque le principe le verbe et la nature du principe, sont pour moi dans le point et c’est bien cela l’essentiel.

Rien compris !!!

Arthur


Bonsoir Arthur,



Hans a écrit:Bonsoir.
Mon premier message montre clairement qu´il ne s´agit pas de naître physiquement en premier pour être "premier né" aux yeux de Dieu.
C´est le point essentiel.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>


Dans ce cas pourquoi quand tu ne comprend pas tu le dis, et quand tu ignore tu le dis aussi, cesse de parler pour dire que tu ignores les choses.

Il vaut mieux ne rien dire que de dire j’ignore ce que tu me dis, celui qui dit savoir croit savoir, mais celui qui dit j’ignore demande toujours à savoir.

Si j’étais roi je prendrai ton savoir pour le donner au valet de la couronne es tu sais pourquoi? Parce qu’un roi sans couronne ne peut prétendre être roi dans son pays si le valet du roi dis je sais tout ce que la couronne sait, garde ta couronne parce que je ne suis pas valet mais je ne veux surtout pas être le valet du roi.

Pour le point il te suffit de suivre la flèche et pour l’explication du point j’ai posté dans la rubrique « sujets sujet divers » ma théorie sur l’univers le point y est, et pour moi c’est bien l’essentiel.

Désolé, mais je comprends vraiment rien à ton discours !!! Quand tu parleras une langue que je suis capable de comprendre, ma langue, le français, car c'est la seul que je connaisse, alors j'échangerai avec toi.

Salut

Arthur

Voir le profil de l'utilisateur

patience 


Enthousiaste
Enthousiaste
@Le Roi Arthur a écrit:
@patience a écrit:
@Le Roi Arthur a écrit:
@patience a écrit:Quand le Verbe s'incarne, cesse-t-il d'être notre principe pour autant ; cesse-t-il d'être au principe de toute chose, d'être le principe ?

Le principe n’est pas l’amour il peut être une raison à donner pour ce monde et à la nature de celui-ci, pour la parole de celui-ci qui est parole parler dans le verbe, pour le verbe.


Eh bien si, au principe de la création, il y a Dieu tout Amour, il y a l'Amour infini qu'Est Dieu en son Être. C'est l'Amour qui nous a créé, qui est au principe de notre création.


@patience a écrit:Mais le principe par nature est la parole parlée dans le verbe qui est par lui et en nous pour lui et par nous en parole de notre seigneur.

Selon moi il y a une confusion qui est faite avec la parole et le verbe, le verbe est une raison de se monde

Le Verbe dont je parle et qui s'est incarné, c'est la Parole de Dieu en action, oeuvrant, réalisant la volonté de Dieu. Le Verbe, c'est la Parole vivante de Dieu.

@patience a écrit:Ce n’est pas le vélo qui décide de la balade ce n’est pas le chemin qui décide du tracé mais uniquement toi puisque tu es principe pour le reste.

Comment demandé au vélo de suivre le chemin ou au chemin de tracé la balade du vélo, est ce que tu me suis, tu décide mais de quoi ?


Au principe de ton action, il y a toi et ce que tu décides. Dans l'action il y a toi qui réalise ce que tu as décidé. Si je décide de faire une ballade en vélo en empruntant tel chemin, c'est moi qui décide et pas mon vélo et c'est encore moi qui vais diriger mon vélo sur le chemin que j'ai choisi, encore moi, de prendre.

Eh bien, quand Dieu dit, sauvons l'homme, c'est lui qui décide de sauver l'homme, c'est Lui qui le sauve en réalisant sa Parole, en mettant en oeuvre sa Parole. C'est sa Parole qui va faire ce que Dieu a dit. Voilà pourquoi sa Parole devient son Verbe, car le Verbe exprime l'action de la parole, il réalise la Parole et c'est la Parole qui agit.

@patience a écrit:Tu es principe pour le chemin pour le vélo et pour la balade mais tu n’es pas celui qui décide du chemin à prendre seulement du chemin à suivre

On prend le chemin et on le suit. Je ne vois pas la différence !!!
@patience a écrit:par conséquent tout ici dans ce monde fonctionne par lui et en lui de cette manière , ça c’est le verbe.


Le Verbe dont on parle ici, je le répète, c'est Dieu qui nous sauve, par sa Parole vivante et agissante. C'est par son Verbe et en son Verbe incarné qu'on est sauvé.


J
@patience a écrit:e reviens au point de départ puisque le principe le verbe et la nature du principe, sont pour moi dans le point et c’est bien cela l’essentiel.

Rien compris !!!

Arthur


Bonsoir Arthur,



Hans a écrit:Bonsoir.
Mon premier message montre clairement qu´il ne s´agit pas de naître physiquement en premier pour être "premier né" aux yeux de Dieu.
C´est le point essentiel.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>


Dans ce cas pourquoi quand tu ne comprend pas tu le dis, et quand tu ignore tu le dis aussi, cesse de parler pour dire que tu ignores les choses.

Il vaut mieux ne rien dire que de dire j’ignore ce que tu me dis, celui qui dit savoir croit savoir, mais celui qui dit j’ignore demande toujours à savoir.

Si j’étais roi je prendrai ton savoir pour le donner au valet de la couronne es tu sais pourquoi? Parce qu’un roi sans couronne ne peut prétendre être roi dans son pays si le valet du roi dis je sais tout ce que la couronne sait, garde ta couronne parce que je ne suis pas valet mais je ne veux surtout pas être le valet du roi.

Pour le point il te suffit de suivre la flèche et pour l’explication du point j’ai posté dans la rubrique « sujets sujet divers » ma théorie sur l’univers le point y est, et pour moi c’est bien l’essentiel.

Désolé, mais je comprends vraiment rien à ton discours !!! Quand tu parleras une langue que je suis capable de comprendre, ma langue, le français, car c'est la seul que je connaisse, alors j'échangerai avec toi.

Salut

Arthur

Est-ce que le mot amour est bien un mot français pour toi, dans ce cas tu peux parler j’entend déjà ma réponse.



Je ne cherche pas le discours ni plus d’ailleurs que la parole d’un autre si toi tu parle, c’est bien ta parole, mais c’est tu vraiment ce que ta parole engage dans ce monde .

Ou peut être que tu sais ce que tu est pour ce qu tu dis, moi je n’est pas cette prétention ,je ne fais que de donner ce que je répond dans la parole qui est la mienne sans oublier que l’amour est dans la mienne.

Chacun la notre mais le verbe sans contente bien, quand la parole de notre seigneur viendra elle sera bien ici mais vois tu je dis ceci a toi et à un autre que toi ,qui peu savoir ou le seigneur viendra déposé l’amour pour sa parole.

Peu être que ce sera toi ou peut être que ce sera moi, mais je ne demande rien d’autre que de donner la mienne pour celui qui écoute ,le reste mais bien égale, et si toi tu es comme moi un humain qui attend patiemment le retour du sauveur dans ce cas je veux bien l’attendre à tes cotés.

Voir le profil de l'utilisateur

Hans 


Récurrent
Récurrent
Bonjour Patience.
Je n´interprète pas vraiment tout comme vous concernant la parole de vie en Jean 1:1. Je n´y trouve pas les exemples qui correspondent à ma pensée.
Je serais plutôt de l avis d´Arthur pour la définition de la parole en Jean1.
J´ajoutais simplement que la parole s´exprime de différente façon. A la fin des temps, elle s´exprime en prenant la gloire du fils unique venant de Dieu.

Si vous voulez, la parole de Dieu annonce le même principe ( prenons "l´amour" par exemple ) d´une manière différente. La voix que vous entendez vous demande de prendre ou suivre un vélo d´amour, un chemin d´amour, une autoroute d´amour ou une personne d´amour, cette parole/voix d´amour résonne dans la voie utilisée, qui est variable.
Vous écoutez le principe par la parole et la parole permet de connaitre ce principe, celui de Dieu.

Dans Jean1, nous avons Dieu et sa parole. Jésus est ainsi nommé la parole...donnant cette amour.
Bonne journée.

Voir le profil de l'utilisateur

patience 


Enthousiaste
Enthousiaste
@Hans a écrit:Bonjour Patience.
Je n´interprète pas vraiment tout comme vous concernant la parole de vie en Jean 1:1. Je n´y trouve pas les exemples qui correspondent à ma pensée.
Je serais plutôt de l avis d´Arthur pour la définition de la parole en Jean1.
J´ajoutais simplement que la parole s´exprime de différente façon. A la fin des temps, elle s´exprime en prenant la gloire du fils unique venant de Dieu.

Si vous voulez, la parole de Dieu annonce le même principe ( prenons "l´amour" par exemple ) d´une manière différente. La voix que vous entendez vous demande de prendre ou suivre un vélo d´amour, un chemin d´amour, une autoroute d´amour ou une personne d´amour, cette parole/voix d´amour résonne dans la voie utilisée, qui est variable.
Vous écoutez le principe par la parole et la parole permet de connaitre ce principe, celui de Dieu.

Dans Jean1, nous avons Dieu et sa parole. Jésus est ainsi nommé la parole...donnant cette amour.
Bonne journée.

Bonjour Hans,



Dans Jean1, nous avons Dieu et sa parole. Jésus est ainsi nommé la parole...donnant cette amour.



Si je reprend la tienne tu accordes la tienne à celle d Arthur mais aussi à celle de jésus, ne m’accordé pas à la votre parce que la mienne n’est pas la votre mais elle autant que celle qui parle en d’autre terme et pour bien que je sois compris de toi et d’Arthur.



Quand tu parles c’est bien toi qui utilises ta parole mais quand tu demandes ou ce trouve ta parole réfléchit à cela ?

Ensuite tu dis que jésus est nommé parole mais comment pourrait il en être autrement puisqu’il est celui qui est en demeure de nous en demeure de nous pour être celui qui sera par conséquent il a du comme nous tous ici dans ce monde utilisé celle que toi et moi utilisons dans la notre, la seule différence c’est que la notre est en lui et par nous donc la parole que tu donnes est bien la tienne mais elle est parlé dans le verbe pour être en nous et par lui .

Ainsi si tu dis quelque chose c’est bine toi qui parle lui qui dit par toi et en lui et lui qui donne la sienne pour nous et en nous dans la grâce de son amour.

Je reprend une partie de jean « Tout fut par lui, et sans lui rien ne fut. (Jean) » La parole est encore pour un temps être par lui mais elle est aujourd’hui en fin de parole par lui pour être ce qu’elle à était.

Par conséquent le verbe termine ce qu’il doit finir de dire et quand tout sera accomplit la parole viendra ici dans ce monde pour dire que l’amour est de retour.



Voila j’espère avoir était plus claire, ce que chacun de nous disons n’est que la notre qui est la sienne pour nous mais bientôt l’amour porteras dans la parole la sienne pour la notre et si nous sommes tous trois dans la notre sans doutes que nous serons réunis dans la sienne qui ets l’amour de son Père.

Je n’attend pas plus ta réponse que celle d’Arthur mais j’entends déjà le roi dire, que l’on me prépare ma couronne j’ai à faire.

Voir le profil de l'utilisateur

Hans 


Récurrent
Récurrent
Patience dit:
Si je reprend la tienne tu accordes la tienne à celle d Arthur mais aussi à celle de jésus, ne m’accordé pas à la votre parce que la mienne n’est pas la votre mais elle autant que celle qui parle en d’autre terme et pour bien que je sois compris de toi et d’Arthur.
Votre parole a le droit à autant de respect que celles d´Arthur ou la mienne, mais elle n´est pas forcément la même à cause des pensées qu´elle exprime. La mienne n´est pas non plus pareil que celle d´Arthur, mais je disais simplement que j´étais plus proche de lui en ce qui concerne la définition de "la parole."

Quand tu parles c’est bien toi qui utilises ta parole mais quand tu demandes ou ce trouve ta parole réfléchit à cela ?
Ma parole n´est pas obligée de se matérialiser, que ce soit une affirmation ou une interrogation.
Dans le cas où elle interfère avec un autre individu, la parole peut être reçu ou s´éteindre.

- Lorsque cette parole est reçu lors d´une demande, elle se retrouve chez la personne qui l´accepte. Cette réception peut se montrer par un acte d´amour ou sans rien de concret.
Dans ce cas là, la parole se trouve chez l´individu qui reçoit favorablement la demande.

- Si elle s´éteind, elle ne se trouve pas chez l´individu et n´apparait que chez l´emetteur.

Pour Dieu et Jésus, Jésus reflète le dabar complet de Dieu.
La parole de Dieu est en Jésus, Jésus est nommé la parole de Dieu.
De plus, il le prouve matériellement, je veux dire dans les actes...car il accepte d´aimer Dieu et son prochain ( la parole de Dieu ).

Jean 15:13 Il n'y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis. (acte d´amour en donnant sa vie)

Voir le profil de l'utilisateur

patience 


Enthousiaste
Enthousiaste
@Hans a écrit:Patience dit:
Si je reprend la tienne tu accordes la tienne à celle d Arthur mais aussi à celle de jésus, ne m’accordé pas à la votre parce que la mienne n’est pas la votre mais elle autant que celle qui parle en d’autre terme et pour bien que je sois compris de toi et d’Arthur.
Votre parole a le droit à autant de respect que celles d´Arthur ou la mienne, mais elle n´est pas forcément la même à cause des pensées qu´elle exprime. La mienne n´est pas non plus pareil que celle d´Arthur, mais je disais simplement que j´étais plus proche de lui en ce qui concerne la définition de "la parole."

Quand tu parles c’est bien toi qui utilises ta parole mais quand tu demandes ou ce trouve ta parole réfléchit à cela ?
Ma parole n´est pas obligée de se matérialiser, que ce soit une affirmation ou une interrogation.
Dans le cas où elle interfère avec un autre individu, la parole peut être reçu ou s´éteindre.

- Lorsque cette parole est reçu lors d´une demande, elle se retrouve chez la personne qui l´accepte. Cette réception peut se montrer par un acte d´amour ou sans rien de concret.
Dans ce cas là, la parole se trouve chez l´individu qui reçoit favorablement la demande.

- Si elle s´éteind, elle ne se trouve pas chez l´individu et n´apparait que chez l´emetteur.

Pour Dieu et Jésus, Jésus reflète le dabar complet de Dieu.
La parole de Dieu est en Jésus, Jésus est nommé la parole de Dieu.
De plus, il le prouve matériellement, je veux dire dans les actes...car il accepte d´aimer Dieu et son prochain ( la parole de Dieu ).

Jean 15:13 Il n'y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis. (acte d´amour en donnant sa vie)

Jean 15:13 Il n'y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis. (acte d´amour en donnant sa vie)

Il n’y a pas de plus grand amour que celui de Père.

Voit ou est ta grandeur parce que celui qui tient la parole ce n’est pas toi, ni moi, mais l’amour du plus grand pour le plus petit.

Rien n’est plus grand et plus magnifique que la parole de notre seigneur alors voit ou tu entends la tienne, mais laisse sa parole pour ta parole, parce que la tienne ne vaut que pour celle que tu dis.

Moi j’entend déjà la parole du seigneur qui dis je suis venu un jour dire que mon amour était venu, mais que mon amour était revenu alors j’attend seulement la nouvelle parole et quand la nouvelle sera dite par la bouche de notre seigneur, sa parole dira la sienne par la tienne et quand la tienne dira le maître est revenu.

Tu pourras dire ma parole et plus grande désormais parce que c’est le maître qui parle par ma bouche et sa parole a lavé la mienne de la souillure de ce monde.

La couronne que tu tiens ne t’appartiens pas rend la à Arthur puisque qu’il t’as donné sa parole pour la tienne.

Voir le profil de l'utilisateur

Hans 


Récurrent
Récurrent
Il y a sans doute un malentendu, j´essayais de donner mon point de vue sur la définition d´une parole.
La parole du Seigneur est plus grande que moi, je ne suis pas digne de délier ses souliers.
Mais je suis libre de m´exprimer à ma façon, par mes paroles.
Il ne suffit pas d´attendre le retour du seigneur pour annoncer la vérité ou la parole du seigneur. L´esprit est présent.
Avant l´intervention d´Arthur sur ce topique, ma parole est.

Je ne cherche pas non plus à me glorifier moi-même avec une couronne ou autres choses. C´est Le Seigneur qui juge.
J´ai écrit ce topique pour réconcilier les chrétiens à propos du terme "premier né de la création".

Hans.

Voir le profil de l'utilisateur

patience 


Enthousiaste
Enthousiaste
@Hans a écrit:Il y a sans doute un malentendu, j´essayais de donner mon point de vue sur la définition d´une parole.
La parole du Seigneur est plus grande que moi, je ne suis pas digne de délier ses souliers.
Mais je suis libre de m´exprimer à ma façon, par mes paroles.
Il ne suffit pas d´attendre le retour du seigneur pour annoncer la vérité ou la parole du seigneur. L´esprit est présent.
Avant l´intervention d´Arthur sur ce topique, ma parole est.

Je ne cherche pas non plus à me glorifier moi-même avec une couronne ou autres choses. C´est Le Seigneur qui juge.
J´ai écrit ce topique pour réconcilier les chrétiens à propos du terme "premier né de la création".

Hans.



Bonjour Hans,



Il n’y a aucun malentendu j’ai bien entendu ta parole et ce que tu dis pour la tienne,la disgrâce ne vient pas de toi ou de moi mais de ce monde qui par la sienne enlève encore aujourd’hui la parole de notre seigneur.

Qui peut entendre sa parole que celui qui écoute la tienne parce que la tienne est la sienne alors moi j’ai entendu la tienne as-tu entendu la mienne ?!

La voila sa parole puisque celui qui revient entendra la parole de l’autre par la grâce de l’un pour la parole de l’autre, le seigneur entendra sa parole pour celui qui dit et pour celui qui s’entend dire.



Bien à toi,

Voir le profil de l'utilisateur

salimou 


Passionné
Passionné
Premier Né (PROTOTOKOS) et Premier Créé (PROTOKTISIS) ne se traduisent pas de la même manière en grec. Ces termes ne signifient pas la même chose du tout. Jésus est celui qui n'a ni commencement de jour ni fin de jour... l'Alpha et l'Oméga, le Premier et le Dernier...


de plus, Si JESUS eut été créé, cela serait écrit de manière explicite, avec le verbe " CRÉER " c'est à dire en Hébreux " BARA (בָּרָא) " et " KTIZO (κτίζω) "

Pas une seule fois on trouve cela dans TOUTE la Bible.

Voir le profil de l'utilisateur

Starheater 


Résident
Résident
@salimou a écrit:Premier Né (PROTOTOKOS) et Premier Créé (PROTOKTISIS) ne se traduisent pas de la même manière en grec. Ces termes ne signifient pas la même chose du tout. Jésus est celui qui n'a ni commencement de jour ni fin de jour... l'Alpha et l'Oméga, le Premier et le Dernier...


de plus, Si JESUS eut été créé, cela serait écrit de manière explicite, avec le verbe " CRÉER " c'est à dire en Hébreux " BARA (בָּרָא) " et " KTIZO (κτίζω) "

Pas une seule fois on trouve cela dans TOUTE la Bible.


Le Christ est le Verbe de Dieu, car avant qu'il vint au monde il était avec Dieu, ils sont tous DEUX inséparable. (Jn 1:1-3)
Mais le Christ fut le Premier à recevoir l'immortalité dans un corps humain. 
Voilà pourquoi qu'il est dit qu'il est le Premier-né, il n'y a pas d'autre raison.

Starheater

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé 


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum