anipassion.com

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Ikhawi 


Habitué
Habitué
Le Messie reste un concept ambigu dans des situations où le peuple juif est soumis à de rudes épreuves, pour redonner de l'espoir. Le portrait actuel du messie dans le Judaïsme c'est constitué tardivement.

La critique historique attribut les prophéties à des rois contemporains des textes dont on espérait qu'ils délivreraient le peuple :

- Isaïe 7.14 : le roi Achaz,
- 2 Rois 22.2 : Josias, le nouveau David
- Jérémie 23, 5-6 : le roi Sédécias (le nom hébreu Yahou tsidkenou fait allusion à tsidkiyahou).

- Isaïe 45, 1 : En 587 le roi judéen Yoyakin se trouvait exilé en Babylonie. Le palais et le sanctuaire royale étaient détruits. L'avenir de la lignée davidique n'est désormais plus assurée ! Le titre de oint est transposé au roi Perse, Cyrus par la famille de rédacteurs "Deutéro-Isaïe".

- Amos 9.11 : D'autres rédacteurs attendent cependant la restauration de la lignée de David.

- 1 Chroniques 3, 16-19 : Zorobabel apparaît alors comme le petit fils de Yoyakin et va répondre à ce besoin. => Aggée 2.23. On espérait alors les Perses allaient accepter un roi judéen de la lignée davidique. Mais il disparut dans des circonstances mystérieuses...

- Zacharie 4.14 : Dans une vision de Zacharie, Zorobabel apparaît en compagnie de Josué, les deux sont désignés pour l'onction. Zorobabel est le roi, et Josué le grand prêtre. Seul ce dernier sera couronné.

- Ézéchiel : On n'annonce plus la venue d'un roi davidique mais le retour de David ou un nouveau David. (37, 24-25 )

- Michée 5, 1-5 : De Bethléem ville natale de David, sortira un gouverneur mythique dont les jours remontent à l'antiquité d'autrefois. Il se tiendra debout et fera paître son troupeau par la puissance de Dieu.

- Zacharie 9, 9-10 : La venue du roi idéal s'accompagne d'un règne universel de la paix. Le roi à venir s'est transformé en Messie de la fin des temps selon la croyance en un sauveur qui mettra un terme à l'ordre présent et inaugurera un nouvel ordre de justice et de paix

- 1 Maccabées 14, 8-13 : L'arrivée au pouvoir des Maccabées provoque un énorme choc. Les Hasmonéens deviennent ceux qui marquent l'accomplissement de l'ère messianique. Où est passé David ? Il est devenu Grec !

Naît alors la confusion. Certains se mettent à attendre un Messie de la lignée d'Aaron, d'autres de David, et d'autres des deux à la fois...

L'alliance sacerdotale repose sur Nombres 25, 12-13, Malachie 2, 4-7, Néhémie 13,29, 2 Samuel 7, 1 Rois 2, 3-4 / 6, 11-12 / 9, 1-9 et bien entendu sur la vision de Zacharie qui couronne Josué.

- Zacharie 3,8 / 6,12 : Le serviteur rejeton, est Josué. Serviteur car il construit le Temple, (conjointement à Zorobabel).

A défaut de rois dans le pays, durant la période hellénistique, le grand prêtre est le seul médiateur entre Dieu et les hommes.

Zacharie 3,9 : La loi est donnée aux fils de Levi, le nouveau décalogue déposé dans les fondations du temple permettra d'éliminer la faute du pays en un jour. (Zacharie 4, 6-10)

La descendance davidique est toujours interrompue mais l'alliance sacerdotale permet de garantir l'alliance royale. Zorobabel même s'il est le gouverneur n'a pas reçu d'onction.

La littérature juive apocalyptique laisse apparaître une disparité des diverses "figures du Messie".

- Qumrân 11Q13 / Isaïe 61, 1 / Psaume 82,1 : On parle de messie de l'esprit. La figure céleste de Melchisédech apparaît. Il exerce les jugements divins contre Bélial. Il sera le bras droit de Dieu après le jugement dernier assisté d'autres êtres célestes.

11Q13, 2, 15-21 : Ce sera le jour de la paix à propos de ce qu'il a dit à travers Isaïe, le prophète, qui a dit "Quelle beauté sur les montagnes, les pieds du messager qui proclame, la paix, le messager de bonté qui annonce le salut, distant à Sion ; ton Dieu règle". Son interprétation : les montagnes sont les prophètes. Et le messager est le Messie de l'esprit comme Daniel dit à propos de lui : "Jusqu'à un oint, un prince, il y'a sept semaines". Et le message de bonté qui annonce le salut est celui à propos duquel est écrit : "Pour réconforter l'affligé". Son interprétation : pour les instruire de tous les ages du monde en vérité pour le jugement".

Ce messie de l'esprit est une figure terrestre chargée d'instruire le peuple et de lui annoncer le salut.

- Dans les écrits de Damas CD VII, 18-21, apparaît une autre figure du messie : le chercheur de la Torah dit "doresh hatorah". Identifié à l'étoile il est "celui qui est venu de Damas" dans un contexte eschatologique. Dans un autre passage du même ouvrage (CD, VI, 9), le chercheur de Torah correspond au législateur en écho à Nombres 21,18 où le terme désigne Moïse. Mais il ne s'agit pas de l'attente classique du semblable à Moïse dans la lignée davidique. On attend de nouvelles interprétations qui viennent du Maître de Justice qui délivre les premières interprétations de la Torah de son vivant, au sein de la communauté de Qumrân, puis enseigne la justice à la fin des temps sous les traits du prophète Élie.

On se retrouve alors avec 3 figures principales du Messie : roi, prêtre, prophète. Les 3 ne sont pas toujours conciliées entre elles, et différents points de vues existent : Il y'aura 3 messies en même temps, un seul qui assumera les 3 rôles, les figures peuvent aussi s'ignorer entre elles.

Autre dilemme, comment concilier :

1. Messie puissant : roi, grand-prêtre, prophète, esprit, maitre de justice, chercheur de torah, sauveur de tout un peuple.

2. Serviteur humble, rejeté, trahi, souffrant, et sacrifié pour les péchés d'Israël.

Daniel l'annonce venant "sur les nuées", dans toute la puissance d'un être céleste, pour faire régner la paix sur les nations ; Zacharie l'annonce venant "sur le petit d'une ânesse". Tout le va pas dans le même sens...

Les différentes figures du messie ne sont pas conciliables entre elles et aucune interprétation n'est exclusivement chrétienne puisque étant antérieur à celles-ci.

L'étude de Raphaël Patai ('The Messiah Texts') évoque 3 solutions élaborées au cours du Ier siècle :

a) "2 messies successifs viendront" : 1. un messie "ben Joseph", incarnation du Serviteur souffrant d'Isaïe et du messie tué de Daniel 9, 24-26, il meurt victime de Gog et Magog et son corps reste 40 jours dans les rues de Jérusalem ; 2. un messie "ben David" qui vient ressusciter le messie "ben Joseph". Cette idée d'un messie ressuscité se trouve dans Qumrân, IQISa, ou dans le psaume 16, 10-11, versets messianiques comme le confirmera ultérieurement Midrach Rabbah Gen. 88,5 ;

Ca sera la première attente juive avant celle que l'on connaît aujourd'hui à savoir celle précisée en b).

b) L'un ou l'autre messie, venant selon les mérites d'Israël" (écho de cette solution dans le Talmud b., Sanhédrin 98a) ;

c) Un seul messie venant sous deux apparences successives : 1. d'abord humble et mis à mort, 2. puis ressuscité donc victorieux, et "céleste" lors de sa seconde venue.

Le concept de Messie reste hautement spéculatif. La figure de Jésus semble répondre à un certain nombre de problèmes mais pas tous. Des universitaires, comme Bultmann, devant toutes ces données, s'accordent à dire que le titre de Messie lui a été attribué au moment de la rédaction des évangiles en réponse à cette littérature juive, mais procédant de la même manière que tous les autres textes antérieurs, à savoir des interprétations parfois bien personnelles de la Bible.

Néanmoins, ces prophéties expriment des attentes qui cherchent en direction de la vérité avec des angles différents en fonction de la réalité qui est vécue. En tentant de tout compiler sous une même figure, même mythique, le résultat peut donner un concentré efficace en terme de spiritualité.

C'est peut être la mission que le Jésus historique a reçu. Celle de sélectionner, de compiler, de déterminer l'essentiel, le tout avec le don de l'enseigner en profondeur et avec une pertinence qui a été ressentie comme si la parole avait pris chair en lui.

Pour que ça soit plus explicite, et exprimé à différents niveaux, les auteurs ont pu représenter par écrit, une vie du Messie attendu, et l'attribuer au maître qui l'enseignait à savoir Jésus.

Voir le profil de l'utilisateur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum