Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 6 sur 6]

El Marrakchi66 


Récurrent
Récurrent
Bien cher monsieur Sael, 

 
" Connaissances: compétences sans l'ombre d'une intuition.
Rayessafa n'est pas que collector de versets. Il analyse intérieurement et extérieurement un texte et déniche l'aiguille dans un amoncellement de foin.
Cher El Marrakchi, vous devez savoir ce que je veux dire par amoncellement.
Sans chercher dans le dictionnaire que signifie, réellement  adultère et mosquée? "...

 
- pour être franc et honnête, j'ignorais les termes juste ci-dessus ; j'ai donc cherché, trouvé, mais je ne vois pas le rapport...le rapport sexuel   ...et pour cause puisque c'est interdit ça, " la fornication " dans une mosquée !...enfin, c'est ce que j'en conclus......j'ai trouvé des cas de fornication adultère dans les églises, les temples, pas dans les synagogues, mais oui dans les gogues !......


@Sael a écrit:E terme d'évaluation, un 1er test en appelle tjs un 2ème. 
El Marrakchi, pourquoi ne répondez-vous pas clairement et succinctement à mes questions ? 
Faites une analyse, et dites-moi, en 2 mots, que signifie.. adultère et mosquée, 

- 1) clairement : je le fais autant que je le peux ; 2) succinctement : certaines de  vos questions s’y prêtent et d’autres non !...soit j’explique, j’expose et au besoin je reformule mon explication pour être sûr de ne pas «  pisser en l’air »...soit je me tais !...et vous, répondez-vous clairement ?...

 - 1 = adultère ; 2 = mosquée !
...pour le côté succinct, bref et concis, cela vous va-t-il, Maîitre Sael ?...


...quant à amoncellement, et pour l'exemple cité, je connais un proverbe français qui parle de " chercher une aiguille dans une meule de foin " -, et il veut dire " s'attaquer à une tâche démesurée par rapport au résultat à venir, et en fin de compte perdre son temps pour rien ! ", peut-être que ce que vous écrivez au sujet de X Ray c'est la même chose, vous me direz ?  ...


@Sael a écrit:Mr El Marrakchi, là il est question du verbe dénicher et non du verbe chercher. 


- oui, et alors ?...vous m’avez demandé par un questionnement détourné si je savais le sens de « amoncellement » Cher El Marrakchi, vous devez savoir ce que je veux dire par amoncellement. », et je vous ai répondu que par comparaison avec un proverbe français j’en supposais le sens, c’était bien ça votre question cher monsieur Sael, et non pas la finesse de savoir si monsieur Rayessafa perd son temps en cherchant ou en dénichant !. laugh ...

" En terme de compétence, j'abhorre l'idée de juger en fonction d'une fraternité ou confession.
Savoir faire passer un message relève d'une bonne pédagogie. Si énormément de lecteurs vous suivent, disez-vous, bien, que les filets tirés à bord comportent un fruit consistant.
Vous êtes enseignant, El Marrakchi. "

 
- là, je suis bien d'accord avec vous : savoir faire passer un message relève d'une bonne pédagogie...et ce n'est pas donné à tout le monde de savoir faire passer un message, il faut vraiment être un bon Messager !...par contre la phrase qui suit m'est hermétique, car je ne dise pas et je ne n'ai jamais disé qu'énormément de lecteurs me suivent, où l'avez-vous lisé ? 


@Sael a écrit:Et quelle note devrai-je mériter ? Si vous voyez qu'elle est inférieure à 10, estez-moi en justice. Autrement vous devez me féliciter d’Être un arabophone parlant assez bien ou passablement le Français.



- écoutez monsieur Sael, avant de poursuivre pour l'ici et le maintenant, et un futur inch3allah je vais vous dire : j’aime parler clairement et les ronds de jambe, les " glou-ou glou-ou glou-ou glou-ou " dindonesques et autres blabla ne sont pas mon truc : ou on joue un rôle ou on en joue un autre !...autrement dit, soit vous assumez votre francophonie cultivée et pédante frôlant la préciosité, et vous acceptez alors qu’entre " pairs " je me permette avec grand respect, discrètement et non ostensiblement de vous faire une remarque en la suggérant plus qu’en ne l’écrivant noir sur blanc - ce que je pense avoir fait jusqu’à présent -, soit vous endossez votre pauvre costume de pauvre arabophone natif tired qui essaie avec maints efforts de bien parler le français, un français ordinaire, banal, commun et courant, et dans ce cas-là "" machi mochkil  3likoum ! "" ...- tenez, vous pouvez même me corriger si vous êtes également darijaphone et s’il y a une faute...sur ce point je ne crains rien vu que l’orthographe du dialecte arabe marocain n’est pas normalisée, yallah !  ...-, mais pour en revenir à notre affaire, cela a toujours été ma manière d’agir sur quelque forum que je sois : ce qui m’intéresse avant tout c’est le fond de la discussion, la manière dont l’interlocuteur, mon interlocuteur, expose ses idées, ses opinions, et la forme écrite m’importe peu a priori et jusu'à un certain point - et vous voudrez bien noter que jusqu’à mon dernier post je ne me suis jamais permis de vous dire quoi que ce soit sauf l’histoire de la " phorêt " que j’ai traitée par l’humour suite à votre auto-critique sur un problème de clavier -,  et pourtant des " petites entorses à l’orthodoxie de l’écriture " il y en a eu  ; mais quand ledit intervenant - qu’il soit francophone natif ou non, qu’il soit ouvrier ou roi, moi je m'en fiche -, commence " à se la péter " comme on dit familièrement, qui avec des citations, qui avec des phrases bien raides et bien nettes qu'on les dirait amidonnées, eh bien ma manie professionnelle prend le dessus et je vois ce qu’il ne faut pas voir ! cool ...
...vous avez écrit une fois que votre imagination allait plus vite que votre œil, ou quelque chose de ce genre, pour expliquer des erreurs d’écrit - et vous notez à nouveau, je ne dis pas faute, car pour moi la différence existe bien ! -, mais ça cher monsieur Sael, ça c’est une " excuse " que je ne peux pas toujours accepter car si effectivement il y a des erreurs qui relèvent de l’excuse invoquée, il y a aussi des fautes qui elles ne rentrent pas dans ce cadre mais sont du domaine de la méconnaissance des règles, pour ne pas dire de l’ignorance...

...voyez, j’évoquai - passé simple, et non imparfait de l’indicatif j’évoquais, car je fais allusion à une action révolue dans le temps et bien circonstanciée, vous êtes d'accord n’est-ce pas ?! -, j’évoquai disais-je, le cas de ce forumeur pédant, qui commettait le même genre de fautes que vous c’est-à-dire employer des mots ou des expressions mal maîtrisées ; ainsi dites-vous estez-moi en justice, mais non, je ne peux vous ester en justice pour la bonne raison que ce verbe " ester " est intransitif c’est-à-dire qu’il ne s’emploie pas avec un complément d’objet ; il signifie à lui seul " intenter une action (en justice)" et un point c’est tout !...mais vous avez fait une confusion avec " citer " qui lui est transtif car " on cite quelqu’un " en justice, et je pourrais - conditionnel - vous y citer s'il existait un motif !...
...et donc ?...je ne vous cite pas en justice ni ne vous y poursuis, mais je ne vous félicite pas non plus " d’Être un arabophone parlant assez bien ou passablement le Français..." car il n'y a là non plus aucune raison...ah, tenez, un fait très spécifique aux arabophones écrivant le français : j’ai remarqué que vous - le collectif des arabophones, sans généraliser toutefois - mettez des initiales majuscules un peu com’ci com’ça (cf Être) alors que le fait de leur non existence en écriture fossa'h devrait produire l'effet inverse de sous-emploi !...mais comme pour tout signe (ortho)typographique l’usage de l’initiale majuscule en langue française répond à des règles bien précises que je ne vais pas exposer ici mais qu’il serait bien que vous - personnellement et le collectif - vous apprissiez, car :


« oyez, oyez braves étrangers, 
veuillez vous arranger
et sachez que l' bon françois
n’est point le teuton non plus l’anglois ! » !... 

...certains oui me suivent mais cela dépend d'où je vais, et d'autres préfèrent rester chez eux...enfin, je comprends un peu tout de même si par " fruit " vous voulez dire " produit ", car effectivement je peux prendre des fruits dans mon filet - la cueillette des olives ou des prunes, en certaines régions du globe se fait sur ce principe -, mais dans ce cas je me vois mal les tirer à bord, l'expression elle-même faisant référence à une embarcation...quoique, il fut quelque(s) rare(s) année(s) - pour le siècle dernier, une seule à ma connaissance et sans l'ombre d'une intuition mais avec un doute ! - où en France toujours et dans la région bordelaise crois-je, les vendanges se firent " en barque " en raison de l'inondation des vignobles, due à un déluge...mais ce n'était pas notre ami Rayessafa celui-là ! ...
 

@SAEL a écrit:La Bible ne contient-elle pas énormément de métaphores ?


- on parle de la Bible, là ? oh ...mais soit...oui, elle en contient certes, mais je dois reconnaître que proportionnellement l’original est surpassé par sa copie, entendez par la el Qur’an !

...cela dit vous êtes un devin, vous,  car cela non plus je ne l'ai jamais déclaré, ni ici ni à la douane : oui, effectivement, je suis enseignant...,oui, enseignant, ce qui n'empêche pas d'ignorer certains vocables comme je viens de l'avouer dans ma précédente remarque, n'est-ce pas ?...mais il faut dire que j'exerce dans une discipline un peu particulière : je professe l'art de tuer des animaux selon un rite confessionnel et dans son plein respect, me comprenez-vous ?


@Sael a écrit:Est-elle aussi absconse, selon vous ?

- cher monsieur, vous voulez me faire dire quoi avec cette question aussi stupide que...?!...est-ce vraiment la peine que je réponde ?...alors je dis que non selon moi elle ne l'est pas...au moins je vous ai répondu !...

...non pas que j’approuve ces pratiques sacrificielles barbares d’un autre temps, pointe émergée d'un paganisme latent mais c’est au moins mon gagne-pain, la viande m’étant offerte !...je peux donc dire que je suis enseignant...en saignant  !..
 
@Sael a écrit:En saignant où ?
laugh laugh - chutttttt, Secret Défense ...des concurrents étrangers ont eu vents de ma technique....les vents de ces pauvres bêtes sacrifiées certainement ! laugh  

" Critiquer c'est construire, que ça nous plaise ou non. "

- eh bien mon cher, ce n'est pas que ça me déplaise ni non plus pour...vous critiquer, mais votre affirmation est fausse !...et j’en veux pour preuve non seulement la définition qu’aimablement La Rousse m’a autorisé à copier et que je remets : Porter sur quelqu'un, quelque chose un jugement défavorable en en faisant ressortir les défauts, les erreurs, etc. ; blâmer, désapprouver, censurer, condamner », et dans laquelle il n’y a aucun terme qui tende vers le positif - comme construire, bâtir, ériger, si l’on veut rester dans le même champ lexical, alors que critiquer c’est détruire, démolir, abattre, mettre à bas...et non pas " mettre bas ", n'est-ce pas !  -, mais encore ceci, que pensez-vous de cette locution « critique constructive », tant employée dans le domaine de la psychologie ou discipline(s) à elle liée(s) comme le coaching individuel ou en entreprise, la formation professionnelle ?... vous savez ce qu’est un pléonasme, n’est-ce pas, eh bien « critique constructive », en est-ce un ?...curieux quand même que La Rousse encore nous dise à propos de « constructive », et surtout de l’exemple illustratif : «« Qui est apte à faire progresser une situation, qui manifeste une efficacité pratique : Critique constructive. »»...oui c’est bête tout de même que ça contredise votre pensée, mais vous pouvez la conserver pour vous tant que vous ne prétendez pas que c’est LA vérité ; parce que quand même et sans vouloir vous offenser je préfère m’en remettre à l’opinion de La Rousse bien plus qu’à la vôtre !...

@Sael a écrit:Alors, pourquoi voyez-vous un rocher autrement ?
Pour pléonasme, cherchez dans vos écrits où vous l'avez utilisé pour la 1ère fois.


- un rocher ?...voilà que vous me parler de rocher maintenant !...qu'en savez-vous de la manière que je vois un rocher autrement, autrement que quoi, que qui ?...toutefois je perce votre jeu, cher monsieur, vous pouvez essayer de m'emberlificoter que je sais très bien le pourquoi de cette question digressive ; mais une critique est une critique, sa signification se suffit à elle-même pour son sens commun, et c'est bien pour cela qu'on y rajoute " positive " pour en affiner ce dernier !...

...mais bien, à moi maintenant sur le même thème à propos de caillou : vous, cher monsieur Sael, en ce début de l'an 2016 de l'ère chrétienne, comment voyez-vous ce bétyle idolâtré depuis 1400 ans au minimum par des millions d'individus qui une fois l'an se bousculent, se battent, s'agglutinent comme essaim de frelons, s'escaladent ou se piétiennent - et certains y laissent leur vie - pour pouvoir le toucher ?... 

- pour pléonasme je n'ai pas besoin de chercher car j'ai fait sa connaissance tout récemment, alors que je connaissais déjà bien sa soeur plaie-au-naze depuis longtemps ; et donc en farfouillant dans ma boîte à mots nconnus, cherchant adultère et mosquée j'y ai trouvé pléonasme smile !...

« Elles (ses réponses rapides à toute éventualité) se trouvent dans la répartition des fréquences de tous les sujets, jusque là, postés. C'est ce que j'appelle les fruits tirés à bord. Renier l'évidence, revient à ceux qui cherchent à rétrécir le cristallin de leur œil. »

- oui, c’est vrai que monsieur Rayessafa est un forumeur hors pair doublé d’un créateur...et reprenons votre métaphore, vous savez, j’en connais beaucoup de pêcheurs de coquillages qui remontent leurs filets, qui leur épuisette, qui leur « peigne », et les remontent inlas-sable-ment, sans aucun autre bon fruit à l’intérieur des valves...que du sable !  ...

@Sael a écrit:Toute activité intellectuelle ne pourrait être fructueuse que si et seulement si il y aurait obéissance de l'adepte.

- oui, tout à fait, c'est la pure vérité comme je l'aime ; mais une autre vérité 
monsieur Sael, c'est que je pense avoir bien expliqué et avec suffisamment de détails comment se construit une formulation au conditionnel, tant dans la phrase énonçant la condition que dans sa subordonnée ; donc avec le plus grand respect mais en application de ce que je viens d’écrire dans le post précédent je vous invite à me relire...mais pour vous épargner du temps et de la peine je vous remets là juste après le paragraphe concernant une certaine histoire avec un autre arabophone natif voulant bien manier la langue française, et qui avait bien choisi son pseudo, car pour vendre des salades il était fort laugh !...


Sans argument, le paysage désolé se métamorphose en poudreuse.   

 - aaaah, ça c’est beau et, c’est de vous ? ...ça me fait penser à  ...à ...à de la neige, non ? ...je reste toujours ébaubi devant un tableau enneigé et l'art du poète pour le dépeindre...on s'y croirait, vraiment !...moi-même qui suis homme d'écriture, poétique, prosaïque pas prostatique - et qui commence à être connu sous un nom de plume, si, si ! - je puis vous dire que je vous reconnais du talent cher monsieur Sael...

...cher Sael, personnellement je ne renie pas l’évidence, et je ne peux le faire car voyez-vous, avant de renier il faut adhérer à une croyance, admettre un fait, c’est en quelque sorte une mathématique cérébro-linguistique de toute logique : avant d’ôter il faut ajouter...et je n’admets pas cette évidence que vous avancez...mais vous voulez certainement dire « (re) nier l’évidence » ?    
 

@Sael a écrit:Cherchez encore, mais n'oubliez pas d'évaluez l'inanité des efforts.

- je ne cherche pas, cher monsieur, je ne cherche pas, et c'est ça l'ennui !...mais quand dans ma devise je dis que je ne suis pas aveugle cool , ce n’est pas pour rien...



...et pour l’évaluation de l’inanité des efforts, vous parlez des vôtres je suppose ?...ah oui que je suis bête, car pour moi point d'effort mais bien au contraire que du plaisir...alors je vous rassure je n’en ferai rien bien que vous me demandiez de ne pas oublier...à moins que vous n’insistiez vraiment ?...oui, car je ne vois vraiment pas l'utilité d’évaluer l’inutilité d’un acte !...

..( embarrassed oh con, je crois que monsieur Sael il a encore fait une patinaaaaade !... laugh )

/Tout semblait jouir de ces moments bénis. Après une longue imploration vaine et désespérée, la fraîcheur du soir commençait à frétiller de ses ailes en accueillant vertueusement le crépuscule qui semblait de plus en plus tardif.
...ah, et encore cette envolée poétique si descriptive dans sa seule évocation que là encore on s'y croirait ; cette fraîcheur vespérale apparemment (*) si bien rendue semble (*) même nous procurer un rapide et léger frisson sur nos avant-bras découverts, alors que les derniers cousins Tipula de l'été en une valse incessante viennent virevolter autour de la lampe tempête suspendue à la canisse ! oh...
...ça aussi c'est beau, non ?...on dirait du Proust, mais ce n'est pas du Proust, c'est du Marrakchi cool  

(*) en hommage cry à tous les abrutis de la planète, cry et plus particulièrement à un 
laugh laugh laugh laugh ...


Concernant ma faute relative au mot " Phoret " ??????? ça relève de quoi ? 

- eh bien figurez-vous que sur le moment j’y ai réfléchi mais elle est tellement extra-ordinaire - littéralement hors de l'ordinaire, je n'avais jamais vu une telle hybridation si mal réussie ! -, tellement inexplicable surtout après avoir lu quelques textes de vous que j’ai mis cela sur le compte d’un elfe, un djoun...des forêts ! laugh ... 

« On juge par la véracité et la clarté des arguments et non par le verbe. »
- oui, et ça va de pair avec ce que je viens d’écrire en 1ère partie de ma réplique supra, la quantité des " fruits " remontés à bord n'est pas gage de bonne pêche !...
 @Sael a écrit:"N'est pas gage de bonne pêche !..." Pour dire ça, il faut calculer la probabilité P0. N'etes-vous pas septique, cher El Marakchi ?
- septique ?...ah non, pas du tout...par contre sceptique, oui ! laugh ...mais j’ai fait la faute moi-même dans mon écrit antérieur, par réel " lapsus clavis " ; je ne m’en suis rendu compte qu’après l’envoi évidemment et je n’ai pas voulu rééditer...
...voyez, monsieur Sael, je suis sûr que personne ne s’en ai aperçu 1) par l’emplacement du mot très loin en fond de texte ; 2) par le peu de lecteurs ;
 et surtout 3) parce que la grande majorité du lectorat potentiel ignore les 2 mots homonymes, et de ce fait l’erreur ne peut être signalée ; mais moi dans un souci d’honnêteté que je revendique toujours et qui m'honore je m’auto-dénonce...admirable, non ? angel ...




Voir le profil de l'utilisateur

SAEL 


Passionné
Passionné
Je veux dire avant qu'ils ne s'interposassent

Voir le profil de l'utilisateur

El Marrakchi66 


Récurrent
Récurrent
...suite...


« Même en apparence, un compliment en est un jusqu'à preuve du contraire. »

 
- ah oui, vraiment, et même si vous comprenez pertinemment que c’est un trait ironique, voire sarcastique ?...à ce niveau-là et à.m.h.a (*), « cela relève d’une carence en louanges et reconnaissance de ses mérites - le syndrome du " mal aimé, je suis le mal aimé ", chanté par Claude François !-, que l’intéressé tente de pallier par une acceptation « contre nature », amorale, anormale et ambivalente par son côté humiliant, frustrant, de devoir accepter un mensonge comme vérité, et à la fois gratifiant de savoir que derrière ce mensonge est la vérité qu’il attend...». (Jacques Lacancan)
-------------------------------
@Sael a écrit:Un somptueux "apparemment"!!! Un lombric accroché à un mors. 

- ah, voilà donc d’où vient l’expression " alors, ça mort ? ", donc mal orthographiée au lieu de " alors, ça mors ? "...un vieux pêcheur de mes amis, non pas qu’il fût vieux en ans mais plutôt en années de pratique, m’avait donné comme explication " alors ça sent l(a) mort ? " à l'allusion que le pêcheur ainsi aprostrophé à l'origine passait de longs moments sans que rien ne piquât et qu'il se rapprochait de sa mort, puis cette expression par l'usure due à l'élision et ensuite à la perte du sens et confusion du verbe " sent " serait dont passée à la forme connue jusqu’à aujourd’hui !...c'est passionnant de remonter à la genèse d'une expression, fut-elle erronée, vous ne trouvez pas ?...mais au moins vous, vous pouvez vous vanter de m’avoir appris quelque chose !   
----------------------
 
(*) comme disait un autre forumeur en un autre lieu, pédant lui aussi mais trop flemmard pour écrire dans sa modestie feinte et sa stupidité « à mon humble avis »

 
« C'est difficile de convaincre quelqu'un de loin. Mais dans un élan touristique, je suis littéralement disposé à construire, bi ithni Allah, une pyramide spacieuse, éclairée et aérée. Donc, il faut amener le menteur devant la porte de sa propre maison.
A propos de mon étude de psychologie industrielle, c'est une longue histoire à ne pas raconter. Des psychologues français ont en eu vent. Point sans aller à la ligne. »



- mon cher ami Sael, quand je disais que vos propos sont souvent loin d’être compréhensibles par leur structure métaphorique - certainement là héritage de votre ascendance sémitique, respectable si tel est le cas -, mais parfois trop embrouillés et si embrouillés que vous-même vous y perdez, eh bien votre 1er énoncé appuie mes dires !...je vous le démontre en 2 temps, comme la valse du même nom, pommm pommm, fort rare, mais avant tout, puisque nous sommes entre « gens » qui aimons la juste signification des mots, voyons voir : question : qu’est-ce qu’un menteur ? réponse : quelqu’un qui prétend une chose et qui va à l’encontre de la présumée vérité, la définition est mienne mais vous êtes d’accord ?...bien, et alors

----------------------------------------------


@Sael a écrit:Ne vous fatiguez pas, le menteur c'est moi.


- faute avouée...
------------------------

en 1er temps dans cette configuration-ci entre vous et moi, qui est celui qui prétend une présumée vérité ou réalité, vous ou moi, autrement dit « le menteur » sans que vous n’y voyiez d’affront ?...en2ème temps, si pour me prouver votre technique de la construction pyramidale vous êtes« littéralement disposé à construire, bi ithni Allah, une pyramide spacieuse, éclairée et aérée. », que vous la fassiez, elhamdoulillah et que vous m’y ameniez pour me prouver que votre théorie tient la route - et que votre construction tient debout   -, d’entre vous et moi, qui serait dans le rôle de celui qui« amène le menteur  l'autre devant la porte de sa propre maison », vous ou moi ?  ...
...ainsi donc je peux conclure que votre énonciation « Donc, il faut amener le menteur devant la porte desa propre maison. » est incorrecte s’il s’agissait de démontrer de visu la faisabilité de votre projet à un septique ! C.Q.F.D...
...de loin, dites-vous, mais il n'y a que les montagnes qui ne se rencontrent jamais, ancrées dans la terre solidement par leurs racines telles des piquets (el Qur'an, de mémoire), peut-être qu'un jourinch3allah, vous aurez le plaisir de m'inviter et j'aurai l'honneur de répondre à votre invitation ?...à moins que ce ne soit " vous aurez l'honneur de m'inviter et j'aurai alors le plaisir d'y répondre " ... 
...et pour votre étude, auriez-vous peur que l' " on " vous prenne certaines idées ?...tiens, tiens, comme ce brave Newton, qui en fin de vie se cloîtrait...oui, Newton, vous savez, celui que vous soupçonnez de      

----------------------------------------------------------


@Sael a écrit:Aucunement
- oui, vraiment menteur !   wink laugh  

--------------------------------------

« Il n'y a que ceux qui ne travaillent pas qui ne font pas d'erreur. »  

- oui, eh bien alors là, excusez mais votre argumentation à décharge est faible, et bien surprenante de votre part !...
 
« Je sais que GRIT n'est pas arabophone; et derrière, il y a un conditionnel. 
Une question: Un conditionnel peut-il nous donner une information ?
Exemple: Si El Marrakchi avait critiqué un quidam, Sael avait fait de lui une lumière. » 


-...un conditionnel ?...ouais, tu parles !...voici votre question en post 100, et elle ne contient ni par l’écrit ni par le sous-entendu un quelconque conditionnel :
« « Ô ma grande GRIT, est-ce-que tu utilises en cuisine l'ail, une plante potagère dont l'odeur dure tant et plus que le parfum " nuit indienne" ? » », à moins d’aller chercher loin dans le non exprimé, comme «...car si tu l’utilises / tu sais... ; car si tu l’utilisais / tu saurais..., car si tu l’avais utilisé / tu aurais su...


---------------------------------------

@Sael a écrit:Il nous arrive, parfois, de ne pas lire tous les post. Juger à la hâte est un réflexe et non une réflexion. 



nous ? oh ...seriez-vous donc pluriels derrière ce pseudo ?...un Comité de lecture peut-être ?...à moins que...noooonnn !!...je ne peux le croire...nooon, ne me dites pas que vous parlez de vous, là ? oh  ..." tu t'chauffes Marcel, tu t'chauffes ! " comme le chantait si justement Bébert...

...et pour ce qui est de juger, vous pouvez me dire au bout de quel laps de temps " on " ne juge plus à la hâte, et donc à partir de quand selon vous le réflexe devient réflexion ?...
...parce que j’ai encore pas mal de travail d’appréciation et de jugement à faire, et je ne voudrais ni mal faire ni perdre trop de temps,
 vous me comprenez ?...
 

------------------------------------------------------------
...monsieur Sael, avant d'aller plus loin je veux vous dire que si vous voulez qu’on disserte de la conjugaison française, de sa complexité par la concordance des temps, héritage de la langue-mère latine mais que l’usage a progressivement laissé de côté au profit de la facilité, règle que l’orthodoxie accepte d’oublier mais que moi je m’amuse à suivre, si vous voulez qu’on discoure sur les caractéristiques principales de chaque mode, ou d'une manière générale sur LA langue française dans sa genèse, son évolution, sa structure et ses mécanismes de fonctionnement, alors on peut et sans aucun problème pour moi : je ne m'en lasse pas !...voilà qui est dit et passons donc à vos " petites " devinettes :
...Un conditionnel peut-il nous donner une information ?...le mode conditionnel dans la conjugaison française, pour tout conditionnel qu’il s’appelle nous donne une information, oui !...mais encore faut-il que ce mode et sa déclinaison en temps soit expressément écrit et non pas supposé car alors la problématique ne relève plus du mode par lui-même mais de l’imaginaire du « récepteur » auditeur ou lecteur face au vide suivant la phrase introductive ; et en cela que ce soit le conditionnel, l’indicatif ou le subjonctif...et dans mon exemple ci-dessus les 2 phrases en rouge expriment bien une condition / et sa résultante, mais aucunement un conditionnel dans sa définition de mode de conjugaison ; les 2 phrases en bleu gras sont au mode conditionnel, respectivement au présent et au passé que je qualifie de « simple », et qui n’a rien à voir avec son homonyme du mode indicatif, mais « simple » parce que sa forme alternative plus recherchée donnerait tu eusses su...

...cela me permet de vous rappeler, cher monsieur Sael, qu’une phrase commençant par « si » n’exprime pas forcément un conditionnel, puisque cette affirmation conditionnelle se justifie par le temps du verbe employé dans la phrase énonciative et conditionnelle, lequel verbe est en tout point égal à l’imparfait ou au plus-que-parfait de l’indicatif - il en a la forme conjuguée mais pas la valeur ! -, et ensuite par le mode du verbe contenu dans la phrase subordonnée à l’énonciation, ce mode devant être bien entendu...le conditionnel !  ...et cela me permet de vous dire très clairement que dans votre « Si El Marrakchi avait critiqué un quidam, Sael avait fait de lui une lumière. »il n’y a pas un conditionnel exprimé ni par « si », ni par les modes et temps des verbes utilisés, mais tout au plus et selon le sens que je veux comprendre à votre phrase, un parallèle, une concomitance entre les 2 faits qui peuvent être mis en opposition de sens et de résultat, ce qui en expliquant d’une autre manière donne : « Si alors que / bien que / El Marrakchi avait critiqué un quidam (X Ray pour ne pas le nommer) = énoncé d’un fait /, Sael avait fait de lui une lumière » = énoncé d’un autre fait et mis en opposition des résultats, le 1er étant négatif et celui-là positif  ; et là cher monsieur Sael, avant que de poursuivre je vous fais remarquer l’ambigüité de la 2e affirmation ; on voit bien qu’en bon français il manque un petit quelque chose pour lever le doute telle que la phrase est formulée, doute inexistant par évidence dans l’esprit de l’auteur et qui niera, mais doute réel pour le « récepteur », surtout auditeur car : « Sael avait fait de lui une lumière », mais de qui donc ?  ...
...par réflexe analytique de la mémorisation et de la rétention des informations classées arbitrairement par importance, on a tendance à penser « El Marrakchi »  , car c’est cet élément-là qui est mis en exergue en début d’énoncé !...il faut (il faudrait) donc rajouter un déterminant de rappel et identificateur du quidam, comme « ce dernier », et alors la phrase paraît bien plus limpide : « Si (alors que, bien que) El Marrakchi avait critiqué un quidam, Sael avait fait de lui ce dernier une lumière »...
 
...si vraiment vous vouliez rendre l’idée du conditionnel, de la supposition, de l’incertain, le verbe de la phrase répondant à l’énonciation conditionnelle devait être au mode conditionnel : Si El Marrakchi avait critiqué un quidam = condition, supposition /, Sael aurait fait de lui une lumière = résultat de la condition. »...
 
...donc, 1) oui, le conditionnel peut nous donner une information ; 2) pas de conditionnel dans votre phrase au sujet de El Marrakchi    


--------------------------------------------------------------



@Sael a écrit:Là, vous êtes un peu perdu, El Marrakchi. Pour comprendre, il faut revoir votre discussion avec Saladin à propos d'un certain conditionnel.
laugh laugh laugh ...eh, vous êtes un marrant, vous ! vous, vous me dites à moi que je suis perdu ? laugh ...bien cher monsieur Sael sait-tout, cette histoire avec Saladine était non pas au sujet du conditionnel mais à propos d'une règle personnelle et simplifiée sur la désinence verbale " S " de la 2e personne du singulier " tu " que je lui avais indiquée ; et madame Tumadir experte ès Conjugaison française - quand elle-même ne fait pas l'équivoque entre la 2e et 3e personne...ah si, si, ça lui arrive ! - jouant la Zorra, qui comme on le sait est l'alter ego féminin de Zorro, est venu rajouter sa petite pincée de sel algé-rien, celui qui ne sert à...rien, en me faisant remarquer que j'avais " oublié " quelques exemples, alors que c'était une omission volontaire, une règle simplifiée tendant fâcheusement à ne pas être complète !...mais soit et peu importe si c'était ou n'était pas, et en tout cas rien à voir avec le conditionnel...

...par contre vous, n'oubliez pas de le réviser au lieu de dire des bêtises !  raspberry
...



------------------------------------------------------------

...et maintenant je voudrais bien que vous (me, nous) communicassiez - aaaaahh, cette règle de la concordance des temps dont je parlais supra ! -, d’où est extrait cette belle description de la fécondation, parue dans votre post 98 :



« Dieu (azza wa djall) créa l'homme d'une certaine matière et sa femme fut tirée à partir de lui. Adam (as) connut sa femme et il y eut éjaculation d'une autre matière à l’intérieur d'un tunnel. lors de son cheminement à travers une forêt de fibres vers la gauche et la droite, celle-ci se subdivise en millier de "notfa". Celles qui échappèrent à la mort, infiniment petites, réussirent à s'accrocher sur la paroi d'un contenant aussi infiniment petit. La plus vigoureuse parmi eux y s'engouffra, rencontra le germe féminin et fécondèrent.  Quelques mois plus tard, Caïn connut le jour. »
 

Ma chère GRIT, en vois-tu une contradiction dans ce que je viens dire.

 
Amicalement, Sael.
 
...si Grit n’y a pas vu de contradiction, moi oui !...une erreur, de frappe certainement à vous imputable, si c’est vous qui avez tapé ce texte ou éventuellement créé, et la voici : « Dieu (azza wa djall) créa l'homme d'une certaine matière et sa femme fut tirée à partir de lui... », étant évident que Dieu ne put créer sa femme, n’est-ce pas ?...je veux donc bien lire la femme, à moins que le possessif sa se rapporte à l'homme ?...et alors à nouveau ici nous sommes en présence de cette ambigüité de la compréhension qui donne priorité au 1e élément cité dans l'énonciation, soit Dieu, toute comme " El Marrakchi  ailleurs !...mais un connaisseur de l' " histoire ", au delà de la pure syntaxe rétablit la réalité narrative voulue par l'auteur !...je décèle encore 2 fautes, plus de syntaxe française que de réelle erreur sur cette explication scientifique simplifiée ; par contre outre cette dernière signalée qui est à la fois une erreur scientifique, j'en note une autre du même domaine ; je les commenterai ultérieurement après communication de la source et certaines vérifications éventuelles...

-------------------------------------

@Sael a écrit:Là, je vous tire vraiment chapeau. J'ai vu mon erreur auparavant, comme tant d'autres aussi.

- ah ouais, eh bien gardez chapeau sur tête pour ne pas attraper froid ! laugh ... 

...donc c’est ainsi que vous le dites,
...que vous aussi la vîtes,
...après avoir « posté » trop vite !...
...en somme ce fut en toute hâte
...que votre message envoyâtes,
...lui qui comptait bien peu d’ ayat !...

...et donc, si je comprends bien ce " texte de vulgarisation " est votre œuvre...eh bien je vais vous dire : à peine un poil moins rigoureux dans l'écrit et je l'aurais pris pour un extrait coranique, vous vous rendez compte ?
  oh  
...comme quoi, hein, il aurait été facile de...non, je dis ça comme ça, mais je sais que ce n'est pas le cas !...

...bien, donc, je remets le texte et je colorise là où je désirerais des explications - ou c’est moi qui les fournirai, ou qui apporterai des corrections - :


« Dieu (azza wa djall) créa l'homme d'une certaine matière et sa la femme fut tirée à partir de lui. Adam (as) connut sa femme et il y eut éjaculation d'une autre matière à l’intérieur d'un tunnel. lors de son cheminement à travers une forêt de fibres vers la gauche et la droite, celle-ci se subdivise en milliers de "notfa". Celles qui échappèrent à la mort, infiniment petites, réussirent à s'accrocher sur la paroi d'un contenant aussi également infiniment petit. La plus vigoureuse parmi eux  elles s'y engouffra, rencontra le germe féminin et fécondèrent.  Quelques mois plus tard, Caïn connut vit le jour. »

- 1) « Dieu (azza wa djall) créa l'homme d'une certaine matière et sa la femme fut tirée à partir de lui... », lui c’est qui ?  

- 2) lors de son cheminement à travers une forêt de fibres vers la gauche et la droite, celle-ci se subdivise en milliers de "notfa" »...si celle-ci désigne dans votre esprit l’éjaculation, alors non, l’éjaculation est l’acte, l’action, et le résultat est l’éjaculat (masculin) !

- 3) Celles qui échappèrent à la mort, infiniment petites, tel que formulé il semble que seules les « nofta » survivantes - « nofta » que l’on comprend par «  spermatozoïdes » - sont infiniment petites, ou petits (spermatozoïdes) ; or dans l’infiniment petit de leur taille il n’y a aucune différence notoire entre les spermatozoïdes...

 
...oui, je sais, ce n’est pas un cours pour Méd 1ère année, mais quand même un minimum d’exactitude ne coûte pas plus, surtout quand on prend le temps de la réflexion pour ne pas agir par réflexe...


Je vous salue monsieur Sael
  smile   




El Marrakchi  cool
aveugle ?...machi !
...la vérité, rien que la vérité...

Voir le profil de l'utilisateur

El Marrakchi66 


Récurrent
Récurrent
@SAEL a écrit:Une petite proie peut échapper à l’œil de l'aigle, mais pas une qui ressemble à un sanglier


On sait que les Marrakchi particulièrement vous n'appréciez pas la critique.
...
bien cher monsieur Sael, 


...vous avez toujours de ces phrases, vous !


...Une petite proie peut échapper à l’œil de l'aigle, mais pas une qui ressemble à un sanglier


...faux mon cher...car l'aigle à une vision binoculaire, donc il voit avec ses 2 yeux...donc
.Une petite proie peut  échapper à l’œil  cool aux yeux cool de l'aigle, 


...et par esprit de précision tel qu'il vous convient, on pourrait ajouter le chiffre 2 :



.Une petite proie peut  échapper à l’œil  cool aux 2 yeux cool de l'aigle, 




...mais, réfléchissons un peu : à quoi ça peut servir à l'aigle de bien voir une " proie " qui ressemble à un sanglier ?...




...si la " proie " en question est de la taille / poids d'un sanglier adulte, monsieur l'aigle quand bien même l'attraperait avec ses serres en vol planant et non pas en vol piqué ne pourrait plus reprendre son envol ! ..alors oui, à quoi peut servir à l'aigle qu'une proie batati w batata...?


...langage toujours aussi abscons ; mais bon, de ça on s'en tape les gambettes, à la limite !...


...par contre, cher monsieur Sael, vous me décevez fort...car avec votre esprit, avec votre brio, avec votre culture, avec votre finesse, vous étiez le seul à sortir de l'eau alors que les autres s'y noient - de cajou ! -, et je ne vous aurais pas cru capable de porter un jugement de valeur sur un collectif, car il n'y a que les demeurés qui associent un cas particulier à toute une communauté, et faisant dès lors de ce cas particulier la représentant unique... 


On sait que les Marrakchi particulièrement vous n'appréciez pas la critique.



...est-ce que tous les Marrakchii - environ 900 000 âmes - n'apprécient pas la critique ?...en êtes-vous bien sûr, sûr et certain ?... 


...bon, force est de constater que cette phrase est loin d'être claire par sa structure, comme chacune vôtre, mais moi et mon surmoi et mon autre moi nous la critique on aime ça...raspberry
...et on l'apprécie beaucoup...


...quand on la dirige contre les autres !
 laugh laugh laugh laugh ...




El Marrakchi cool
aveugle ?...machi !
...la vérité, rien que la vérité...

Voir le profil de l'utilisateur

Yassine 


Vétéran
Vétéran
Tu fais exprès le Marrakchio ?

Le sujet ici >> Les faits scientifiques de la Bible

Voir le profil de l'utilisateur http://www.forumreligion.com

SAEL 


Passionné
Passionné
@Yassine

Je ne vous cite pas, non que je l'ose, vous vous reconnaîtrez, tout au moins je suppose. Tout comme vous connaîtront s'ils sont des perspicaces, les lecteurs du forum, par ma petite dédicace.

C'est à partir des verbes connaître et reconnaître que j'ai posté le sujet " comment les reconnaître " ou peut-être " comment les connaître"

De qui s'agit-il ?

A demain et bonne nuit.

Voir le profil de l'utilisateur

SAEL 


Passionné
Passionné
Inch'Allah.

Voir le profil de l'utilisateur

El Marrakchi66 


Récurrent
Récurrent
@Yassine a écrit:Tu fais exprès le Marrakchio ?

Le sujet ici >> Les faits scientifiques de la Bible
Tu fais exprès le Marrakchio ?
--------------------------------------------------------------


Bonsoir Yassine, 


...non, sans blaguer, c'est ça le sujet, ici ? oh


...parce que moi j'ai vu écrit un post où ll était question des Marrakchi, et comme j'en suis un cool, j'ai répondu...


...tu ne l'as pas vu ce post-là ?...c'est tout de même bizarre parce que je l'ai repris en intégralité par CITER dans mon post que lui, tu as bien su lire...ou bien, tu le fais exprès ?...



...non, bien sûr que non...et puis on sait que tu ne peux pas tout voir, et tu le dis bien assez, alors tu n'as pas fait attention à l'en-tête...oui, ça se tient comment explication  ...


...walakine machi mochkil, â khoya, ha howwaou, chôfou =>


121Re: Les faits scientifiques de la Bible le Lun 1 Fév 2016 - 16:04



SAEL 



Enthousiaste

Croyance: Islam
Messages: 691
Inscrit: 14/12/2014

Une petite proie peut échapper à l’œil de l'aigle, mais pas une qui ressemble à un sanglier


On sait que les Marrakchi particulièrement vous n'appréciez pas la critique.

 





...â khoya, koulchi bikhir daba ?...elhamdoulillah ! laugh


...ah oui, une chose encore : mon pseudo à moi c'est El Marrakchi, pas Le Marrakchio, et si ça ne t'ennnuie pas j'aimerais bien que tu m'interpelles ainsi...juste par respect, ok Yassassine ?




El Marrakchi cool
aveugle ?...machi !
...la vérité, rien que la vérité...

Voir le profil de l'utilisateur

El Marrakchi66 


Récurrent
Récurrent
@SAEL a écrit:@Yassine

Je ne vous cite pas, non que je l'ose, vous vous reconnaîtrez, tout au moins je suppose. Tout comme vous connaîtront s'ils sont des perspicaces, les lecteurs du forum, par ma petite dédicace.

C'est à partir des verbes connaître et reconnaître que j'ai posté le sujet " comment les reconnaître " ou peut-être " comment les connaître"

De qui s'agit-il ?

A demain et bonne nuit.

Il n’est plus grand désir pour l’amoureux des vers   
Que de pouvoir un jour en être bon auteur,
Et bien qu’il sache fort qu’il n’a pas la hauteur,
Son effort ne réduit, en tout il persévère !
 

Et pour avoir leur aide en bénéfique manne,
Il invoque Melpomène et aussi Terpsichore,
Sans omettre Erato, et puis Calliope encore,
Que Thalia l’accompagne, et puis sa Muse Ulmane !
 

Et ses contemporains, manquant de connaissance,
De lui se rient, se gaussent, et son œuvre critiquent :
« il n’a aucun talent pour l’écrit poétique ! »
Mais lui n’en a que faire de leur vile médisance !
 

Et, loi de l’Existence, la triste heure viendra
Où il disparaîtra, et en remerciement
D’autres voix qui diront : « aucun talent, vraiment ! »
Mais il aura triomphé, puisqu’on le citera !  (*)

-o-o-o-

 (*) Encore faut-il le faire en respectant le texte,
Sans invoquer l'erreur, bien futile prétexte,
Car le Respect qu'ici bien souvent on âbime
Exige que du début jusques au point ultime 
Tout soit bien retranscrit et tout soit bien noté,
Sinon à l'Art du Maître cool une chose serait ôtée !


Mais comme ceux qui ont tort n’aiment pas qu’on le leur dise,
De suite crient « c’est faux ! » et en plus vous méprisent,
Une preuve formelle et bien irréfutable
Se doit d’être avancée, et mise sur la table ! laugh

=>

Je ne vous cite pas, non pas que je ne l’ose,
Vous vous reconnaitrez, tout au moins je suppose,
Tout comme vous connaitront s’ils sont des perspicaces

Les lecteurs du forum, par ma petite dédicace... 

(post 158 " je twitte....")



Et si par ce hasard de « triste » qualifié,
Mes lignes ici sont lues car le khalife y est,
Qu’il ne me soit pas dit « encore hors sujet »
Car je saurai dès lors lui en rappeler l’objet !




El Marrakchi cool
aveugle ?...machi !.......et plutôt bon tritureur de vers laugh
...la vérité, rien que la vérité...

Voir le profil de l'utilisateur

Yassine 


Vétéran
Vétéran
Sujet >> Les faits scientifiques de la Bible

Un autre post HS et il va être supprimé. Désolé.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.forumreligion.com

SAEL 


Passionné
Passionné
La question qui mérite d'être posée: Pourquoi une certaine personne ne s’intéresse et ne corrige que "les copies d'examens" des musulmans ? Pourquoi ? Et c'est là et uniquement là que se définie la mauvaise intention. 

Voir le profil de l'utilisateur

SAEL 


Passionné
Passionné
Le signifié est au pluriel et le signifiant est au singulier.
"Les Marrakchi " est un signifié. Et là, je ne pointe pas du doigt mes frères marocains.


 On sait que "les Marrakchi" vous n'acceptez pas la critique.  

Voir le profil de l'utilisateur

SAEL 


Passionné
Passionné
Que les modérateurs m'excusent. Je ne serais pas long.


On sait que les Marrakchi vous n'acceptez pas la critique.


Voilà ce que dit El MarraKchi à propos de cette phrase... sa propre phrase:


- " Cette phrase est loin d'être claire par sa structure ". Et à ce 

Voir le profil de l'utilisateur

SAEL 


Passionné
Passionné
Et à ce niveau là, il s'emporte en critiquant sa propre phrase ( enfin, une qui lui ressemble, graphie et phonie point ne le sont).


Moi, je ne suis pas un enseignant... en... saignant  (le sang). - Rien qu'une légère "extension", et je l'aurai prise pour un calembour.


En bon pédagogue... en bon pédagogue, vous dis-je; vous me comprenez ? 
Sauf, erreur de ma part, j'apprendrai à mes élèves ceci: 
" Le verbe ester ne se conjugue... conjugue...jamais...jamais " 
Malheureusement, il y a des verbes intransitifs qui se conjuguent. Et même des présidents, des intellectuels, etc, ont, sans le savoir, conjugué le verbe ester.


"Estez-moi" en justice, une de mes "bidules" que j'ai placées dans mon écrits, pour voir si l’œil de l'aigle est toujours attentif.


Tout le monde sait que l'aigle est binoculaire, mais le signifiant, apparemment, semble qu'il est borgne de l’œil gauche, car il n'avait pas vu une "bidule" qui ressemble à un sanglier du point de vue taille   - Mauvaise réponse et mauvaise compréhension.


Tu m'excuses, frère Yassine, car j'ai droit à la réponse.

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé 


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 6 sur 6]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum