Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

disciple2 


Novice
Novice
@Sael a écrit:
3 Vous sont interdits la bête trouvée morte, le sang, la chair de porc, ce sur quoi on a invoqué un autre nom que celui d'Allah, la bête étouffée, la bête assommée ou morte d'une chute ou morte d'un coup de corne, et celle qu'une bête féroce a dévorée - sauf celle que vous égorgez avant qu'elle ne soit morte -. (Vous sont interdits aussi la bête) qu'on a immolée sur les pierres dressées, ainsi que de procéder au partage par tirage au sort au moyen de flèches. Car cela est perversité. Aujourd'hui, les mécréants désespèrent (de vous détourner) de votre religion: ne les craignez donc pas et craignez-Moi. Aujourd'hui, J'ai parachevé pour vous votre religion, et accompli sur vous Mon bienfait. Et J'agrée l'Islam comme religion pour vous. Si quelqu'un est contraint par la faim, sans inclination vers le péché... alors, Allah est Pardonneur et Miséricordieux.
 

« Méchants que vous êtes ! » répliqua Jésus. « Chacun de vous, le sabbat, détache bien son âne pour le mener boire. Ne fallait-il pas donc pas que cette malheureuse fût guérie le jour du sabbat ? » Cette réponse de Jésus fit rugir ses adversaires.

Luc 2-4
Et voici, un homme hydropique était devant lui. Jésus prit la parole, et dit aux docteurs de la loi et aux pharisiens : « Est-il permis, ou non, de faire une guérison le jour du sabbat ? » Ils gardèrent le silence. Alors Jésus avança la main sur cet homme, le guérit, et le renvoya… 


Sans commentaire. De ces trois versets, il y a une leçon à tirer.  

Voir le profil de l'utilisateur

disciple2 


Novice
Novice
Bonjour à tous,
 
@Sael
 
Dieu est en effet un modèle de miséricorde autan dans la Bible que dans le Coran. Cependant sa miséricorde ne doit pas nous autoriser à enfreindre sa loi. Comment pouvons-nous démontrer la profondeur de notre foi si on renonce à obéir à Dieu face à l'adversité ?
Jacques 2:24-26 - 24 Vous voyez qu’un homme sera déclaré juste par les œuvres, et non par la foi seule. 25 Pareillement Rahab la prostituée n’a-t-elle pas aussi été déclarée juste par des œuvres, après avoir accueilli les messagers avec hospitalité et les avoir fait partir par un autre chemin ? 26 Oui, comme le corps sans esprit est mort, de même aussi la foi sans œuvres est morte.
 
 
Il est à noter que dans l'exemple de Rahab elle a risqué sa vie pour protéger les 2 messagers et ainsi prouver sa foi. Ce n'est donc pas interdit, surtout pour ceux qui ont confiance que Dieu peut les sauver ou leur redonner vie.
 
 
Tu évoques des passages où il pourrait sembler que le Christ ne suivait plus la loi sur le Sabbat en cas de force majeur, mais ce sont les chefs religieux hypocrites qui pensaient cela. Dans ces passages Jésus dévoile en fait leur mauvaise connaissance de la loi de Dieu. En effet le Sabbat avait pour but de libérer du temps au peuple afin qu'il puisse s'occuper du culte de Dieu pas simplement pour se reposer. Pour preuve les sacrifices particuliers qui devaient être offert à Dieu pendant le Sabbat et le fait que le travail au temple n'était pas interrompu ce jour-là.
Nombres 28:9 - 9 “ ‘ Mais le jour du sabbat, il y aura deux agneaux âgés d’un an, sans défaut, et deux dixièmes de fleur de farine, en offrande de grain arrosée d’huile, avec sa libation
Matthieu 12:5 5 ou bien, n’avez-vous pas lu dans la Loi que, les sabbats, les prêtres dans le temple considèrent le sabbat comme non sacré et restent [pourtant] innocents ?
 
Dans les passages que tu as cités Jésus les fait donc réfléchir par des questions pour qu'ils comprennent qu'aider quelqu'un pendant le Sabbat ce n'est pas violer la loi. De plus ce miracle attirait l'attention sur le message que Dieu avait demandé à Jésus de transmettre, c'était donc une forme de culte et donc pleinement en accord avec le Sabbat.
 
Jésus n'était donc pas en train d'inciter les serviteurs de Dieu à violer la loi si les contraintes leur paraissaient trop dures. Il en va de même pour la loi sur le sang.
 
Je reviendrais dans mon prochain message sur le point de vue de Dieu sur l'usage du sang.  wink

Voir le profil de l'utilisateur

zizou 


Novice
Novice
supposant que ta femme attend un bébé mais malheureusement atteinte d'anémie grave et précoce  ; ce qui veut dire qu'elle perd  beaucoup de sang , le médecin  conseille vivement une transfusion sanguine, il y va même d'ordonner de le faire,
supposant que tu ai le meme groupe sanguin ,  supposant aussi que ta femme par amour pour  le petit  etre vivant qu'elle porte dans son ventre va a l'encontre de jehovah votre dieu et acceptes de tout son âme ton sang  pour la survie de l'enfant, le fruit de votre amour  ,

penserais tu une seconde au refus et satisfaire la volonté de ton vénéré jehovah  ???
serais tu capable de mettre fin a une vie que Dieu a rendu sacrée , une vie tant attendue par un papa heureux , et surtout une  maman  épanouie et aux anges sentant les battements de cœur du petit bout d'être qui n'a rien demandé  ?????

réfléchies bien avant de répondre et fais très attention !!  je t'aurai avertit.

Voir le profil de l'utilisateur

disciple2 


Novice
Novice
Bonsoir Zizou,

Je n'ai pas la prétention de dire que je resterais fidèle dans la situation que tu décris. Ceci dit je fais tout mon possible pour garder une foi forte et une confiance totale dans le créateur tout puissant.

Dans le Coran comme dans la Bible, il est clairement demandé à ceux qui veulent servir Dieu de démontrer leur foi. C'est afin de faire grandir notre confiance que les prophètes nous rapportent les miracles que Dieu à accompli pour ceux qui se sont montré fidèles même face à la mort (Ibrahim et son fils...).

Toi qui est musulman, ne crois tu pas qu'Allah est tout puissant ? Lui qui nous à offert la possibilité de donner la vie, ne peut-il pas redonner la vie à l'enfant comme à la mère ? Ne crois-tu pas à la vie pour les fidèles dans le paradis ?

Moi j'en suis persuadé et toi ?

Bien sûr je fait tout pour que ma fidélité ne fasse souffrir personne et si cela arrivait j'en serait triste. Mais je ne veux pas laissé mes peurs m'empêcher d'obéir aux commandements de Dieu et j'ai confiance qu'il peut réparer toutes les conséquences néfastes aussi grave soient-elles.

En fait sans la foi nous pourrions vite en venir à toujours trouver une bonne excuse pour désobéir.

Voir le profil de l'utilisateur

Credo 


Averti
Averti
Mais Dieu ne demande pas que l'on tue pour Lui. Donner de son sang pour qu'un autre vie, c'est lui sauver la vie. Le laisser mourir alors qu'on sait qu'on a le moyen de le sauver, c'est le tuer.

Il est écrit que la vie de la chair est dans le sang (Lev.17,11) donc quand on donne son sang, on donne sa vie et, dans ce cas, dans l'espoir de sauver la vie d'autrui. C'est un acte d'amour.

Voir le profil de l'utilisateur

disciple2 


Novice
Novice
Je comprends ton point de vu Credo et à chaque fois que je peux aider quelqu'un je m'y applique mais pas en désobéissant aux lois de Dieu alors qu'il existe d'autres moyens. Refuser les transfusion ce n'est pas un refus de ce soigner mais un choix de traitement. Les cas ou seul une transfusion de sang peut sauvé sont aujourd'hui très rare y compris dans les services d'urgence. Je donnerais preuve de cela un peu plus tard (traitements de substitution...).

Souvenez-vous que par le passé beaucoup ne juraient que par la saigné (retiré du sang) pour soigner et l'on sait aujourd'hui qu'ils ont fait beaucoup de victimes. De même la médecine à beaucoup progressé depuis l'époque ou l'on croyait qu'il n'y avait pas d'alternative aux transfusions. A n'en pas douté, Dieu est le plus grand des médecins et il l'a prouvé en nous demandant de nous abstenir du sang.
Proverbes 9:10 - 10 La crainte de Jéhovah est le début de la sagesse, et la connaissance du Très-Saint, voilà ce qu’est l’intelligence.

De même beaucoup prennent les armes avec de bons mobiles pensant même sauver des vies. Mais ils violent la loi de Dieu en faisant cela et finissent par participer à de grandes tueries.

Nous sommes dans un monde ou la majorité pensent pouvoir vivre mieux sans obéir aux lois de Dieu. Ils trouvent toujours une bonne raison pour cela et on en voit le triste résultat.
Proverbes 16:18 - 18 Avant l’écroulement, il y a l’orgueil, et avant le faux pas, l’esprit hautain.

Voir le profil de l'utilisateur

Credo 


Averti
Averti
Il existe effectivement à présent des substitutions au sang mais dans certains cas spécifiques, il est encore recommandé d'utiliser le véritable sang pour la transfusion.

Tu me parles de violer la loi de Dieu en faisant de grandes tueries alors que moi je te parle de donner de son sang, donc de sa vie, pour en sauver une autre si c'est le seul moyen d'y parvenir. C'est complétement différent.

Tuer c'est violer la Loi divine alors que donner sa vie est  un acte d'amour envers son prochain qu'il  nous est demandé d'aimer comme nous-même. Le plein accomplissement de la Loi c'est l'amour (Rm 13,10). Il n'y a rien donc de contraire à la volonté divine que de donner sa vie pour en sauver une autre (puisque le sang c'est la vie).

Voir le profil de l'utilisateur

zizou 


Novice
Novice
@disciple2 a écrit:Je donnerais preuve de cela un peu plus tard (traitements de substitution...).
te fatigues pas a chercher l'introuvable en cas d'une anémie chronique , la transfusion de globules rouge  est indispensable pour la survie,  Prends bien ton temps et lis ceci :









Transfusion sanguine

de globules rouges

ou autres traitements

que la transfusion

Dans quelles situations une transfusion

sanguine est-elle proposée ?



Une transfusion sanguine est proposée en cas d’anémie, c’est-à-dire un manque

de globules rouges. Beaucoup de situations peuvent entraîner une anémie :

hémorragies aigües, saignements de faible quantité mais réguliers, leucémies,

certains traitements lourds (chimiothérapies), alimentation ne contenant pas

assez de fer…

Les globules rouges assurent le transport de l’oxygène : les cellules du corps

meurent si elles manquent d’oxygène.



Dans les anémies les plus graves, la transfusion sanguine est indispensable et il

n’y a pas d’alternative, son absence peut conduire à la mort ou à des séquelles

graves (infarctus, lésions cérébrales irréversibles…).







Dans les cas où cela peut être programmé, une auto-transfusion avec les



propres globules rouges de la personne peut être proposée. Au cours de



certaines interventions chirurgicales, le sang peut être récupéré, filtré et



retransfusé. Dans certains cas également, le patient peut déposer à l’avance





une certaine quantité de sang qui est conservée 2 à 3 semaines et peut lui





être transfusée.



Dans les cas où l’anémie est moins importante, il existe un certain nombre de



traitements qui permettent de limiter, voire d’éviter le recours à une transfusion



sanguine.







Les traitements alternatifs autres

que la transfusion sanguine



Il n’existe pas, actuellement, de substituts aux globules rouges, qui



contiennent l’hémoglobine en matière de transport de l’oxygène depuis les



poumons jusqu’à l’ensemble du corps.



En revanche, il est possible de proposer un traitement qui vise à augmenter la



production ou la récupération de globules rouges et à augmenter la tolérance



de l’organisme à l’anémie.



Les traitements de l’anémie validés scientifiquement actuellement visent à :





favoriser la production de globules rouges par le corps. L’administration







de fer, seul ou associé à l’EPO*, permet de corriger certaines anémies en





plusieurs semaines ;





réduire le saignement, c’est ce que visent certaines interventions ou des

médicaments favorisant la coagulation



améliorer la tolérance à l’anémie lors de pertes sanguines importantes






qui peuvent entraîner une défaillance cardiaque. C’est ce que vise la



perfusion de grands volumes de solutions en urgence. Cet effet est





transitoire.













Le choix entre la transfusion sanguine

et ses alternatives










En cas d’anémie sévère et lorsque l’organisme la tolère mal, une



transfusion de globules rouges peut être indispensable. Les actes de



transfusion et le choix des produits sanguins utilisés sont réalisés



en suivant des protocoles thérapeutiques validés scientifiquement.





En cas d’anémie moyenne ou modérée, les autres traitements cités plus haut



et leur indication reposent sur une analyse rigoureuse de la situation clinique



et s’appuie sur des procédures également validées scientifiquement.







Quels sont les risques ?









Les risques liés à un retard de transfusion sont très importants alors que les



risques liés aux produits sanguins sont rares.



Les alternatives à la transfusion sanguine ne sont pas des traitements



anodins. Ils sont prescrits dans des indications précises et contre-indiqués



dans d’autres.





En conclusion:







La décision de transfusion sanguine n’est prise, en France, que



dans les cas de nécessité absolue (risque de décès, de séquelles



graves, de limitation importante des activités). Il n’existe, dans



ces cas-là aucun substitut thérapeutique.



Les autres traitements de l’anémie cités plus haut sont



largement utilisés en France où le recours à la transfusion



sanguine est nettement moins fréquent que dans d’autres pays



européens de même niveau médical.



Les risques mortels liés à un retard de transfusion sont



nettement supérieurs à

ceux liés aux produits sanguins



eux-mêmes.

Voir le profil de l'utilisateur

Kadhafi 


Enthousiaste
Enthousiaste
Avec Modération

Voir le profil de l'utilisateur

Iskander 


Récurrent
Récurrent
@disciple2 a écrit: Refuser les transfusion ce n'est pas un refus de se soigner mais un choix de traitement. Les cas ou seule une transfusion de sang peut sauver sont aujourd'hui très rares y compris dans les services d'urgence. Je donnerais la preuve de cela un peu plus tard (traitements de substitution...).

 

Pourquoi se focaliser sur le don de sang et sa transfusion ?

Ce n'est qu'une partie des besoins sanitaires que le sang peut combler.

Il y a aussi le don de plasma sanguin pour soigner les grands brûlés ou le don de plaquettes qui sert entre-autres à transfuser les jeunes enfants atteint par le cancer après des chimiothérapie qui détruisent leur système immunitaire. 

La phrase que j'ai soulignée est monstrueuse d'obscurantisme et d'égoïsme car elle encourage les TJ (et d'autres) à persévérer dans leur amour-propre plutôt que de reconnaître leur erreur dans l'exagération de l'interprétation des verset du sang dans la Bible.

Il y a une nuance entre la consommation du sang dans l'alimentation au quotidien et son utilisation à titre thérapeutique.

Les TJ avaient déjà interdit le don d'organe et leur greffe dans le passé pour les mêmes raisons soit-disant sanitaires, allant jusqu'à dire que c'était du "cannibalisme".

Ils ont finalement renoncé à cette interdiction, preuve s'il en est qu'ils ne sont pas infaillibles dans leur interprétation de la Bible comme leur discours ne cesse de le répéter.

L'interdiction de la transfusion sanguine est tout aussi abusive mais elle est tellement  emblématique de l'idéologie des TJ qu'ils ne peuvent plus revenir en arrière malgré l'évidence, ça serait perdre la face et un abandon d'une partie de leur doctrine.

Beaucoup de gens ont besoins de sang, de plasma, de plaquettes, de gama-globuline, etc ... il est regrettable que les TJ soient un si mauvais exemple en ce domaine alors qu'ils sont capables de beaucoup de civisme d'autre part.

Voir le profil de l'utilisateur

disciple2 


Novice
Novice
Bonjour à tous,

Merci Iskander de respecter mon point de vue sans y voir une machination.

Je ne voulais par rentrer dans le détails des traitements thérapeutiques et j'ai certainement mal tourné ma phrases. Chacun est libre d'avoir son point de vue et de choisir son traitement.

En revanche je pense que tout ceux qui disent vouloir obéir à Dieu ne devraient pas choisir à quel moment ou sur quel sujet ils feront une exception. 

La vrai question est de connaître le point de vue de Dieu sur le sang et son utilisation.
1ère interdiction donnée à Noé :
Genèse 9:4 - "Seulement la chair avec son âme — son sang — vous ne devez pas la manger"

Puis répétée à Moïse :
Deutéronome 12:23 - "Toutefois, sois fermement résolu à ne pas manger le sang, car le sang, c’est l’âme, et tu ne devras pas manger l’âme avec la chair."


Puis à l'attention des Chrétiens, pour préciser les éléments de la loi de Moïse qui étaient toujours en vigueur :
Actes 15:28,29 - “ L’esprit saint et nous-mêmes avons jugé bon de ne pas vous ajouter d’autre fardeau, si ce n’est ces choses-ci qui sont nécessaires : vous abstenir des choses qui ont été sacrifiées aux idoles, et du sang, et de ce qui est étouffé, et de la fornication. Si vous vous gardez soigneusement de ces choses, vous prospérerez. ”

Il est vrai qu'il n'est pas question ici de transfusion mais de nourriture. Logique puisque à l'époque les transfusions sanguine n'existait pas. Cependant ce nourrir est une façon d'absorber quelque chose dans notre corps, tout comme une transfusion ou une perfusion.

Si votre médecins vous prescrivait pour votre santé de ne plus manger un certain aliment, pensez vous qu'il ne verrait pas d'objection à ce que vous en consommiez par perfusion ? 
Pour nos amis musulmans, comment un de vos coreligionnaire qui consommerait de l'alcool par perfusion serait il considéré au regard du commandement contenu dans le Coran ?

Pour vraiment obéir à Dieu nous ne devons pas simplement lire mais aussi comprendre le sens de sa loi. Je vous laisse réagir et nous pourrons aborder la question 'Pourquoi Dieu demande à ces serviteurs de s'abstenir du sang ? au travers d'autres versets.

Voir le profil de l'utilisateur

Credo 


Averti
Averti
Le sang est la vie de la chair et non une nourriture. Le fait que la transfusion sanguine n'existe pas au temps de Jésus n'est pas une raison pour ne pas comprendre ce qu'elle est : donner sa vie pour sauver une vie.

Rm 14:17- Car le règne de Dieu n'est pas affaire de nourriture ou de boisson, il est justice, paix et joie dans l'Esprit Saint.
Rm 6:14- Car le péché ne dominera pas sur vous : vous n'êtes pas sous la Loi, mais sous la grâce.

A partir du moment où nous ne sommes plus sous la Loi et qu'il n'est plus question de nourriture ou boisson, appliquer à la lettre ces péeceptes est une erreur d' interprétation.

Reprenons :
Ac 15:20- Qu'on leur mande seulement de s'abstenir de ce qui a été souillé par les idoles, des unions illégitimes, des chairs étouffées et du sang.
Ac 15:21- Car depuis les temps anciens Moïse a dans chaque ville ses prédicateurs, qui le lisent dans les synagogues tous les jours de sabbat. "

En 15,21 est donné la raison pour laquelle il faut s'abstenir de tout ça : car les prédicateurs de Moïse l'enseignent toujours et non point parce que nous sommes encore en partie sous la Loi . C'est donc pour ne pas heurter la sensibilité des Juifs, encore très attachés à la loi de Moïse. Cela est évident dans ce verset 21, et plus encore dans les textes dans lesquels Paul démontre qu'on peut consommer des viandes sacrifiées aux idoles, à condition de ne pas être une pierre d'achoppement pour les faibles (Rom. 14.2-3 ; 1 Co. 8.4-13 ; 1 Tim. 4.4-5).

Cette position de Paul montre clairement que les prescriptions du concile de Jérusalem étaient de cette nature. De plus il affirme :

"Que personne donc ne vous juge au sujet du manger ou du boire, ou au sujet d'une fête, d'une nouvelle lune, ou des sabbats : c'était l'ombre des choses à venir, mais le corps est en Christ." (Col. 2.16-17)

Voir le profil de l'utilisateur

zizou 


Novice
Novice
disciple a écrit:Pour nos amis musulmans, comment un de vos coreligionnaire qui consommerait de l'alcool par perfusion serait il considéré au regard du commandement contenu dans le Coran ?
je constate que tu es qu'elqu'un de mauvaise foi !!

a mon tour de te poser une question : 

serai tu réellement capable de laisser mourir ta famille pour la cause de ton vénéré Jéhovah ?

exuses moi d'etre aussi direct, mais j'aimerai savoir ce que tu as  vraiment dans le ventre ?

Voir le profil de l'utilisateur

disciple2 


Novice
Novice
Bonjour Zizou,

J'ai déjà répondu à cette question plus haut et ceci très clairement. Merci à toi de rester respectueux. Je ne cherche pas la polémique mais le dialogue.

Voir le profil de l'utilisateur

SAEL 


Passionné
Passionné
@Disciple2 a écrit :   
 Bonjour à tous,
  
Dieu est en effet un modèle de miséricorde autan dans la Bible que dans le Coran. Cependant sa miséricorde ne doit pas nous autoriser à enfreindre sa loi. Comment pouvons-nous démontrer la profondeur de notre foi si on renonce à obéir à Dieu face à l'adversité ?
Jacques 2:24-26 - 24 Vous voyez qu’un homme sera déclaré juste par les œuvres, et non par la foi seule. 25 Pareillement Rahab la prostituée n’a-t-elle pas aussi été déclarée juste par des œuvres, après avoir accueilli les messagers avec hospitalité et les avoir fait partir par un autre chemin ? 26 Oui, comme le corps sans esprit est mort, de même aussi la foi sans œuvres est morte.
 Il est à noter que dans l'exemple de Rahab elle a risqué sa vie pour protéger les 2 messagers et ainsi prouver sa foi. Ce n'est donc pas interdit, surtout pour ceux qui ont confiance que Dieu peut les sauver ou leur redonner vie.
 Tu évoques des passages où il pourrait sembler que le Christ ne suivait plus la loi sur le Sabbat en cas de force majeur, mais ce sont les chefs religieux hypocrites qui pensaient cela. Dans ces passages Jésus dévoile en fait leur mauvaise connaissance de la loi de Dieu. En effet le Sabbat avait pour but de libérer du temps au peuple afin qu'il puisse s'occuper du culte de Dieu pas simplement pour se reposer. Pour preuve les sacrifices particuliers qui devaient être offert à Dieu pendant le Sabbat et le fait que le travail au temple n'était pas interrompu ce jour-là.
Nombres 28:9 - 9 “ ‘ Mais le jour du sabbat, il y aura deux agneaux âgés d’un an, sans défaut, et deux dixièmes de fleur de farine, en offrande de grain arrosée d’huile, avec sa libation
Matthieu 12:5 5 ou bien, n’avez-vous pas lu dans la Loi que, les sabbats, les prêtres dans le temple considèrent le sabbat comme non sacré et restent [pourtant] innocents ?
 
Dans les passages que tu as cités Jésus les fait donc réfléchir par des questions pour qu'ils comprennent qu'aider quelqu'un pendant le Sabbat ce n'est pas violer la loi. De plus ce miracle attirait l'attention sur le message que Dieu avait demandé à Jésus de transmettre, c'était donc une forme de culte et donc pleinement en accord avec le Sabbat.
 
Jésus n'était donc pas en train d'inciter les serviteurs de Dieu à violer la loi si les contraintes leur paraissaient trop dures. Il en va de même pour la loi sur le sang.
 
Je reviendrais dans mon prochain message sur le point de vue de Dieu sur l'usage du sang.  
 
@Sael a écrit :

Si jésus avait voulu profaner le jour du Sabbat, il aurait agi autrement : en y travaillant ou en demandant à ses disciples de le faire. Mais Jésus (as) voulait donner une leçon aux docteurs de la loi pour leur signifier leur « poids deux mesures » profitant à leur passion, et de leurs démontrer clairement qu’en cas de nécessités et besoins impérieux, il faut y répondre même un jour de Sabbat.
Et c’est quoi une nécessité absolue si ce n’est de sauver une vie humaine ou de guérir un malade souffrant ? Les gestes de Jésus (as) sont très forts en enseignements : si les docteurs de la loi faisaient boire leurs ânes, qui est aussi une nécessité, le jour du Sabbat, lui, par une grande miséricorde guérissait les gens.
Et je renchéris bibliquement :
Les pharisiens ont posé cette question à Jésus (as) : Est-il permis de faire une guérison les jours du sabbat ?
En Matthieu, il répliqua :
Matt 12 :11  
Il leurs répondit : Lequel d’entre vous, s’il n’a qu’une brebis et qu’elle tombe dans une fausse le jour du sabbat, ne la saisira pour l’en retirer ?
Matt 12 :12
Combien un homme ne vaut-il pas plus qu’une brebis ! Il est donc permis de faire du bien les jours du sabbat.


Jésus (as) ne profanait le sabbat que pour une nécessité noble et de miséricorde.  Alors, combien ne vaut-il pas d’enfreindre une loi pour sauver une femme et son bébé encore dans son ventre ! Il est donc permis de faire du bien nécessaire à une survie, qu’elle soit humaine, animale ou florale au détriment d’une loi.
Si Jésus (as), à propos du sabbat, agissait ainsi, penses-tu qu’il aurait laissé mourir cette femme et son enfin à cause d’une transfusion qui n’arrive qu’une seule fois la vie durant ?

Voir le profil de l'utilisateur

JPG 


Habitué
Habitué
disciple a écrit:Pour nos amis musulmans, comment un de vos coreligionnaire qui consommerait de l'alcool par perfusion serait il considéré au regard du commandement contenu dans le Coran ?
 
Intéressant comme question.

Vraiment!

L'Éternel Dieu dit de ne pas mangé de chair avec son sang en plusieurs endroit dans les écritures. Une transfusion, équivaut-il a manger de la chair avec le sang? Que je décide de ne pas recevoir de sang pour sauver ma chair de sa faiblesse; signifie-t-il que je ne doive en donné pour quelqu'un qui veut de mon sang, parce qu'il croit que cela permettra de sauver sa vie? Il a peut être raison, si cela lui donne du temps supplémentaire pour se repentir en Dieu. N'est-il pas?

Toi, qui est si attaché à ce commandement; est-ce que tu mange du porc? Respecte-tu le sabbat de Dieu, pour ne pas faire ton plaisir ni de t'enrichir pendant le sabbat? Quand tu t'es trompé dans ton chemin, est-ce que tu freine brusquement, risquant de provoquer un accident ou continue tu jusqu'à ce que tu trouve un endroit sécuritaire pour retourner où tu devais tourner?

J'aimerais bien savoir si un musulman qui prend de l'alcool par intraveineuse est considéré comme un buveur d'alcool?

JP

Voir le profil de l'utilisateur

Starheater 


Résident
Résident
@disciple2 a écrit:Bonjour Zizou,

J'ai déjà répondu à cette question plus haut et ceci très clairement. Merci à toi de rester respectueux. Je ne cherche pas la polémique mais le dialogue.


Disciple2, si tu te fais arraché une dent tu vas forcément avalé du Sang. Tu es au volant de ton auto, tu as une accident et pour une raison ou autre tu avale du Sang, qu'est-ce qui arrive?
Tu ne vois donc pas que ça n'a pas de sens ce que tu dis. Si tu me dis que tu ne l'as pas fait exprès pour l'avaler et que Dieu va te pardonné, à plus forte raison si tu as une transfusion de Sang.
Tout ceci est ridicule, c'est un Mythe créé par vos faux prophètes qui n'arrive même pas à quelque chose de logique. Tout cela, c'est de la pure invention.

Starheater

Voir le profil de l'utilisateur

jesusvit 


Habitué
Habitué
Le sang ou l' effusion du sang dans la bible, c' est le point central du livre.
Sachant qu' un animal devient fou à l' odeur du sang, le sang attire le sang.
L' effusion du sang crée tout simplement l' effusion du sang,  le diable sanguinaire le sait d' où son verset introduit dans la bible "sans effusion de sang il n y a pas de pardon". Cette croyance macabre a entrainé jadis  et encore maintenant de se purifier en s aspergeant de sang.
On croirait un film d horreur et bien non , c est tout simplement la bible.
D" ailleurs beaucoup de personnes croivent à la bible ou autres livres au lieu de croire en Dieu.

Voir le profil de l'utilisateur

jesusvit 


Habitué
Habitué
@jesusvit a écrit:Le sang ou l' effusion du sang dans la bible, c' est le point central du livre.
Sachant qu' un animal devient fou à l' odeur du sang, le sang attire le sang.
L' effusion du sang crée tout simplement l' effusion du sang,  le diable sanguinaire le sait d' où son verset introduit dans la bible "sans effusion de sang il n y a pas de pardon". Cette croyance macabre a entrainé jadis  et encore maintenant de se purifier en s aspergeant de sang.
On croirait un film d horreur et bien non , c est tout simplement la bible.
D" ailleurs beaucoup de personnes croivent à la bible ou autres livres au lieu de croire en Dieu.

Pour preuve la premiere effusion de sang en sacrifice dans la bible pour ce dieu sanguinaire est fait par Abel qui rendant fou Cain, le tuant. Le diable sait ce qu il fait dés le début préférant le sang au lieu des légumes en offrande.

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé 


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum