Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Salâh Ed-Dîn 


Enthousiaste
Enthousiaste


Le journal populaire allemand Bild a mentionné sur son site web que le député allemand du Parti Démocratique National d’extrême droite (NPD), Werner Klawun, s’est converti à l’islam à l’âge de 75 ans. Klawun est devenu aujourd’hui le plus grand soutien des migrants et des réfugiés dans la ville de Dresde, ville qui a connu la naissance et le développement du mouvement néo-Nazi, islamophobe et raciste (PEGIDA).
Dans l'interview qu’il a accordé au journal Mr. Klawun affirme que ses idées ont totalement changé après sa conversion à l’islam et sa rupture avec son passé de membre actif du parti d’extrême droite.
Mr. Klawun indique au journal que cette conversion s’est déclenché après son cuisant échec aux municipales de la ville Dresde en 2009 et de là il a songé à changer sa vie.
Mr. Klawun, qui a pris comme prénom Ibrahim, a révélé au journal qu’il a commencé à s’intéresser à l’islam après avoir lu le florilège oriental du grand poète allemand Johann Wolfgang Von Goethe, connu pour sa parfaite maîtrise de la langue arabe et ses nombreux poèmes faisant l’éloge du Prophète Mohammad ().
Il assure avoir pris la décision d’embrasser l’islam après avoir lu la traduction du Coran en allemand.
Il a avisé que sa rupture avec son passé d’adhérent à un parti d’extrême droite qui haïssait les étrangers n’était pas suffisante et qu’il devait accomplir une initiative positive qui annihilerait moralement les effets néfastes de ce passé !

Klawun a tenu à indiquer qu’il a commencé à héberger chez lui 4 migrants syriens, âgés entre 18 et 30 ans, après que son épouse l’ait quitté en 2014 avec ses enfants et que ces migrants sont devenus sa famille. Il les aide dans leurs démarches administratives et eux lui proposent quelques repas pour remédier à l'insuffisance de sa maigre retraite de 900 euros.

Voir le profil de l'utilisateur

Stitten 


Récurrent
Récurrent
Comment un ennemi aussi virulent en vers l’islam peut-il devenir musulman ?
Sincèrement je trouve que l’islam n’est pas un club, il n’est pas une recrue, musulman c’est pour lui et pour lui seul ; non musulman, c’est encore pour lui et pour lui seul. La seul personne concernée c’est lui et uniquement lui.  
"Sauf celui qui se repent, croit et accomplit une bonne oeuvre; ceux-là Allah changera leurs mauvaises actions en bonnes, et Allah est Pardonneur et Miséricordieux;"
Coran 70.25   
Surtout, il faut noter qu’il suffit de mesurer la qualité de ceux qui quittent l’Islam sans jamais être de vrais Musulmans, et de ceux qui reviennent vers l’Islam après une mure conviction appuyer par des études d’abord, pour constater que la différence est de taille. 

Voir le profil de l'utilisateur
Le type est passé du nazisme à l'islam... tout est dit.

Il suffit de lire le Coran pour voir la parenté avec le nazisme. Cela explique d'ailleurs que Hitler appréciait l'islam, et avait sympathisé avec le mufti de Jérusalem.









Le nazisme a défini les races autorisées (les autres étant tuées), le Coran a défini les religions autorisées (les autres étant tuées).
Le nazisme sanctifie Hitler, et a tué ses opposants ; l'islam sanctifie Mahomet et tue ses opposants.
Le nazisme est un totalitarisme s'occupant de tous les aspects de la vie, l'islam aussi,
Le nazisme interdit toute critique, l'islam interdit toute liberté d'expression.
etc etc.

Effectivement, je ne suis pas certain que les musulmans doivent être fiers de ce genre de recru.



Dernière édition par Pierre-Elie Suzanne le Ven 18 Nov - 21:42, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur

Tumadir 


Averti
Averti
C'est le vatican qui sanctifie hitler et le nazisme.

As-tu déjà entendu parler des massacres de masse des balkans ?



Dernière édition par Tumadir le Ven 18 Nov - 21:45, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur
@Tumadir a écrit:C'est le vatican qui sanctifie hitler et le nazisme.


Quelles sont tes sources ?


Moi j'ai une photo pour illustrer la sympathie du grand mufti de Jérusalem avec Hitler !


Voir le profil de l'utilisateur

Tumadir 


Averti
Averti
@Pierre-Elie Suzanne a écrit:
@Tumadir a écrit:C'est le vatican qui sanctifie hitler et le nazisme.
Quelles sont tes sources ?
Une photos ne veut rien dire, mais des témoignages historiques si.

http://religions.religionboard.net/t356-genocides-occultees-les-crimes-de-l-etat-independant-de-croatie

https://books.google.fr/books/about/Le_Genocide_Occulte.html?hl=fr&id=QwBnceJfwgUC

Voir le profil de l'utilisateur

Tumadir 


Averti
Averti
( Livre )
Âge d'homme (L')
octobre 1998, 320 p., 22.87 euros

ISBN : 282511152X

« L'État indépendant de Croatie fut créée en avril 1941 sur les décombres du Royaume de Yougoslavie, envahi par les forces de l'Axe. Il disparut avec la défaite de l'Allemagne nazie et la reconstitution d'une fédération yougoslave sous régime communiste.

Durant se brève existence, cet État s'illustra par un zèle exterminateur qui scandalisa jusqu'à ses protecteurs allemands. Dès son instauration, le gouvernement oustachi d'Ante Pavelic adopta une politique officielle d'éradication des minorités ethniques et religieuses, au premier chef orthodoxe et juive. Conformément à ce programme, un million de non-catholiques (Serbes, Juifs, Tziganes) furent massacrés, soit les 15 à 20 % de la population de l'État.

La rhétorique raciste, commune à l'époque, masquait en Croatie une "croisade" spécifique, résultat d'une haine séculaire des "schismatique". La conversion forcée et le génocide furent conçus et mis en œuvre par des catholiques pratiquants, avec la participation des prêtres et des moines, la bénédiction de l'épiscopat croate et la complicité - à tout le moins par omission de dénonciation - de la Curie romaine.

Pour divers motifs, dont la complaisance politique n'est pas le moindre, l'historiographie de l'après-guerre a ignoré ce crime unique. Marco Aurelio Rivelli, a consacré vingt ans de recherches à mettre en lumière ce "trou noir" de l'histoire moderne, dont il a fait son sujet de thèse de doctorat. Sa relation du génocide se fonde sur une masse imposante d'actes officiels, de documents imprudemment oubliés par les bourreaux en fuite, de rapports rédigés par des témoins oculaires, notamment des officiers italiens ou allemands qui, bien qu'alliés des Oustachis, se révoltèrent dans de nombreux cas contre les massacres et tentèrent de les empêcher ou de les limiter.
L'étude de Marco Rivelli met également en évidence la terrible responsabilité pastorale de l'archevêque de Zagreb, Mgr Alojz Stepinac, pourtant considéré comme un martyr par une partie de l'opinion catholique.

Enfin, cette édition tient compte des plus récentes recherches effectuées sur le sauvetage des criminels oustachis et de leur butin, notamment du rapport publié en juin 1998 par le sous-secrétaire d'État américain Stuart Eizenstat. » (présentation de l'éditeur)

Un réquisitoire très sévère du régime oustachi qui a régné sur la Croatie de 1941 à 1945. Les chiffres fournis, souvent de sources serbes, sont souvent exagérés, mais la folie meurtrière que décrit l'auteur fut bien une des caractéristiques de ce régime. L'attitude de l'Église catholique y est décrite sans nuance, mais on ne peut nier la lourde responsabilité qui fut la sienne dans la mise en place du régime.

http://www.bibliomonde.com/livre/genocide-occulte-206.html

Voir le profil de l'utilisateur

Yassine 


Vétéran
Vétéran








Voir le profil de l'utilisateur http://www.forumreligion.com

Tumadir 


Averti
Averti
En fait les photos parlent d'elles-mêmes parfois.....

Voir le profil de l'utilisateur

Credo 


Averti
Averti
@Tumadir

De 1938 à 1945, 2 720 prêtres, religieux et séminaristes sont déportés dans le camp de concentration de Dachau, près de Munich.
Dachau fut le camp central où étaient envoyés les prisonniers chrétiens, essentiellement des catholiques bavarois et polonais, mais aussi des protestants, essentiellement en raison de leur résistance spirituelle ou active. Dans ce "Bloc des prêtres" se trouvaient 2 720 prêtres (dont 2 579 catholiques). La majorité était polonaise (1 780) ; 1 034 sont morts au camp. (source Wikipedia  )

A la fin de la guerre,  le Gd Rabin de Rome s'est converti au christianisme. Il a déclaré : "Peu après la Libération, le rabbin Zolli se convertit, avec son épouse, au catholicisme. Pour prénom de baptême, il choisit de s'appeler « Eugenio Pio », en hommage au pape Pie XII, né Eugenio Pacelli, en raison de son action pour les Juifs de Rome pendant la Seconde Guerre mondiale. Selon l'ephemeride du journal Directmatin: "Il avait été très impressionné par l’attitude du pontife pendant la guerre. Il écrira : «Il n’existe pas de lieu de souffrances que l’esprit d’amour de Pie XII n’ait atteint… Au cours de l’Histoire, aucun héros n’a commandé une telle armée. Aucune force militaire n’a été plus combattante, aucune n’a été plus combattue, aucune n’a été plus héroïque que celle menée par Pie XII au nom de la charité chrétienne.»  « La rayonnante charité du Pape, penché sur toutes les misères engendrées par la guerre, sa bonté pour mes coreligionnaires traqués, furent pour moi l'ouragan qui balaya mes scrupules à me faire catholique. »4" (source Wikipedia)

Ceux qui ont reellement connu la guerre sont les plus à même de témoigner et non des photos hors contexte publiées des decennies plus tard. En Allemagne, la religion la plus répandue est le protestantisme. Le catholicisme avait besoin d'une "autorisation" pour enseigner, ce qu'on appelle un concordat, à renouveler régulièrement.Le concordat du 20 juillet 1933 est un accord signé entre le Saint-Siège, représenté par le cardinal Pacelli (futur pape Pie XII), secrétaire d'État, et le Reich allemand, représenté par le vice-chancelier Franz von Papen. Ayant vu sa validité confirmée en 1957, il est encore en vigueur de nos jours.(source wikipedia)De ce fait, ces photos ne datent pas de la guerre mais de 1933, au moment de la signature du concordat et/ou des entretiens qui l'ont précédé.

Le pape a condamné le nazisme à mots couverts dans son message de Noêl 1941 pour éviter que plus de prêtres soient persécutés car ce sont eux qui cachaient et sauvaient des juifs dans leurs presbytères ou monastères. Le remerciement des juifs après la guerre et la conversion du gd rabbin de Rome attestent de sa position véritable anti-nazie.

Voir le profil de l'utilisateur

Tumadir 


Averti
Averti
@Credo a écrit:@Tumadir

De 1938 à 1945, 2 720 prêtres, religieux et séminaristes sont déportés dans le camp de concentration de Dachau, près de Munich.
Dachau fut le camp central où étaient envoyés les prisonniers chrétiens, essentiellement des catholiques bavarois et polonais, mais aussi des protestants, essentiellement en raison de leur résistance spirituelle ou active. Dans ce "Bloc des prêtres" se trouvaient 2 720 prêtres (dont 2 579 catholiques). La majorité était polonaise (1 780) ; 1 034 sont morts au camp. (source Wikipedia  )
Ceux-là sont ceux qui s'opposaient au projet vaticano-nazi, évidemment qu'il y eut des résistants catholique, y en a toujours aujourd'hui.

Ceux qui ont reellement connu la guerre sont les plus à même de témoigner et non des photos hors contexte publiées des decennies plus tard.
Les témoignages sortent de la bouche d'un italien : Marco Aurelio Rivelli, témoin contemporain des faits, dans son livre "Le génocide occulté".

https://books.google.fr/books/about/Le_Genocide_Occulte.html?hl=fr&id=QwBnceJfwgUC

A la fin de la guerre,  le Gd Rabin de Rome s'est converti au christianisme. Il a déclaré : "Peu après la Libération, le rabbin Zolli se convertit, avec son épouse, au catholicisme. Pour prénom de baptême, il choisit de s'appeler « Eugenio Pio », en hommage au pape Pie XII, né Eugenio Pacelli, en raison de son action pour les Juifs de Rome pendant la Seconde Guerre mondiale.
Ce n'est pas étonnant, la plupart des juifs, pour ne pas dire la totalité, adhèrent à la religion chrétienne, la pierre fondatrice du sionisme.

Résultat : L'envahissement de la Palestine.

Notre ami "kadhafi" nous a recommandé une fois de lire russes errants sans terre promise où une catholique explique comment l'élite adore créer des martyres toujours dans les plus basses classes et comment le judaisme est d'une violence inouie même entre juifs par rapports aux classes sociales.

http://www.forumreligion.com/t4768p125-comprendre-le-conflit-israelo-palestinien#170961

Voir le profil de l'utilisateur

Séleucide 


Récurrent
Récurrent
@Tumadir a écrit:En fait les photos parlent d'elles-mêmes parfois.....
Pour les ignorants, peut-être.

Le cas du christianisme allemand sous le nazisme est une affaire compliquée, mélangeant différentes professions (catholicisme et protestantisme) et différents échelons (les simples fidèles, le clergé, la papauté, etc). Sans parler des christianismes positifs, aryens, qui virent le jour en cette époque. Cela étant, il me semble bien que l'Eglise catholique ait condamné la doctrine national-socialiste de la race en 1939. Quel est donc l'intérêt de ce genre de photos, sinon d'alimenter la confusion ?

Voir le profil de l'utilisateur

Yassine 


Vétéran
Vétéran
@Séleucide a écrit:Quel est donc l'intérêt de ce genre de photos, sinon d'alimenter la confusion ?
Aller demander à @Pierre-Elie Suzanne.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.forumreligion.com

Séleucide 


Récurrent
Récurrent
Ce n'est pas faux.

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé 


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum