Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 3 sur 8]

Arké 


Habitué
Habitué
Paix,


Parfois je me demande si cette Lilith n'était pas Lucie-fer !
Une étoile (chérubin protecteur) qui s'est retournée contre celui qu'elle devait protéger.
La fée Clochette me fait penser à ce personnage !


A une certaine époque on disait que le Soleil tournait autour de la Terre, alors imaginons que ce mini Soleil ait été bien proche de la Terre, à environs  100 000 lieues.


Que resterait-il de cet astre brillant de nos jours ?.....


Ft.

Voir le profil de l'utilisateur

Starheater 


Résident
Résident
@Arké a écrit:Paix,


Parfois je me demande si cette Lilith n'était pas Lucie-fer !
Une étoile (chérubin protecteur) qui s'est retournée contre celui qu'elle devait protéger.
La fée Clochette me fait penser à ce personnage !


A une certaine époque on disait que le Soleil tournait autour de la Terre, alors imaginons que ce mini Soleil ait été bien proche de la Terre, à environs  100 000 lieues.


Que resterait-il de cet astre brillant de nos jours ?.....


Ft.


Bonjour Arké

Voici ce que dit le Prophète Esaïe sur Lilith, et je cite:
Esaïe 34:14  Les chats sauvages rencontreront les hyènes, le satyre appellera le satyre, là encore se tapira Lilith, elle trouvera le repos.
Les chats sauvages et les hyènes sont des animaux, pour ce qui est du satyre c'était supposé être un animal de la mythologie Grec. Or il se peut que les Grec aient donné ce nom à un animal ainsi que Lilith. Car le Prophète parle d'animaux, il est donc logique que les 2 autres soient aussi des animaux.
Maintenant, pour ce qui est de Lucifer, c'est le nom que les Romains donnèrent à la Planète Vénus. 
Mais il y eut des bouleversements dans notre Système Solaire, mais ceci est dû au fait que la Planète qui se situait entre Jupiter et Mars explosa, pour quel raison? Moi personnelement, je pense qu'il y a eu une Guerre entre 2 Planètes rivales.
Je me suis posé la question: Comment se fait-il qu'il y ait des Noirs, et des Jaunes au yeux bridés? Les caractéristiques des Blanc comparés aux Noirs ne sont vraiment pas similaires, ceci sans parlé des Chinois et les Japonais, ils sont moins grand qu'un Blanc ou un Noir.
De plus, dans le Bible il est question que Dieu va punir ceux qui habitent dans le Ciel, et je cite:


Rév. 12:12  Soyez donc dans la joie, vous, les cieux et leurs habitants. Malheur à vous, la terre et la mer, car le Diable est descendu chez vous, frémissant de colère et sachant que ses jours sont comptés.


Isaïe 24:21 21  En ce temps-là, l’Eternel châtiera dans le ciel l’armée d’en haut, Et sur la terre les rois de la terre

Starheater

Voir le profil de l'utilisateur

Arké 


Habitué
Habitué
Bonjour Starheater


Personnellement je ne crois pas une seule seconde que cette Lilith soit un animal.
Je pense plutôt que Lilith est le féminin de Satan.
Lorsque Dieu parle d'animaux sauvages, je crois qu'il fait part de notre bestialité portée à son paroxysme.
Ainsi l'homme et la femme se comportent comme des bêtes et non plus comme des humains éduqués selon sa loi.
A ce propos nous avons un film assez explicite sur le sujet : "La planète des singes".
Si le singe du dernier Opus se nomme César, ce n'est pas anodin !


Fraternellement.

Voir le profil de l'utilisateur

Starheater 


Résident
Résident
@Arké a écrit:Bonjour Starheater


Personnellement je ne crois pas une seule seconde que cette Lilith soit un animal.
Je pense plutôt que Lilith est le féminin de Satan.
Lorsque Dieu parle d'animaux sauvages, je crois qu'il fait part de notre bestialité portée à son paroxysme.
Ainsi l'homme et la femme se comportent comme des bêtes et non plus comme des humains éduqués selon sa loi.
A ce propos nous avons un film assez explicite sur le sujet : "La planète des singes".
Si le singe du dernier Opus se nomme César, ce n'est pas anodin !


Fraternellement.


Bonjour Arké

Es-tu Musulman ou Bouddhiste? Si tu es Musulman, je ne savais pas que que l'homme descend du singe, et si tu es Bouddhiste, dans ce cas-là, je te dirais que Dieu n'a pas de sexe comme les Anges d'ailleurs.
Bon, je crois que ça t'en prend plus pour te convaincre, et je cite.
Esaïe 34:9-15
9    Ses torrents se changent en poix, sa poussière en soufre, son pays devient de la poix brûlante.
10  Nuit et jour il ne s’éteint pas, éternellement s’élève sa fumée, d’âge en âge il sera desséché, toujours et à jamais, personne n’y passera.
11  Ce sera le domaine du pélican et du hérisson, la chouette et le corbeau l’habiteront; Yahvé y tendra le cordeau du chaos et le niveau du vide.
12  De nobles, il n’y en a plus pour proclamer la royauté, c’en est fini de tous ses princes.
13  Dans ses bastions croîtront les ronces, dans ses forteresses, l’ortie et l’épine; ce sera une tanière de chacals, un enclos pour les autruches.
14  Les chats sauvages rencontreront les hyènes, le satyre appellera le satyre, là encore se tapira Lilith, elle trouvera le repos.
15  Là nichera le serpent, il pondra, fera éclore ses oeufs, groupera ses petits à l’ombre. Là encore se rassembleront les vautours, les uns vers les autres.

Le Satyre qui appelle le Satyre, c'est le mâle qui appelle la femelle, ou l'inverse. Je peux me trompé, mais la description ressemble beaucoup à l'Égypte, sur le bord du Nil il y a des Pélicans. L'Égypte est près de l'Afrique, tu as des Hyènes en Afrique, le Chacal est typiquement Égyptien.

De plus, c'est ce pays qui a fait souffrir beaucoup les Hébreux, enfin, je ne suis pas un spécialiste de la faune de l'Égypte, mais en tout cas, ça me semble être l'endroit dont il est parlé.


Starheater

Voir le profil de l'utilisateur

Arké 


Habitué
Habitué
Donc, il semblerait que cette Lilith soit la reine d'Egypte (pays d'esclavage et de luxure.
Le Satyre appellera le Satyre = homosexualité.
la chouette et le corbeau l’habiteront = sorcellerie
 Les chats sauvages rencontreront les hyènes = Libertinage
Là encore se rassembleront les vautours, les uns vers les autres.= Charognards faisant le commerce des corps d'hommes (organes).

Dans ses bastions croîtront les ronces, dans ses forteresses, l’ortie et l’épine;= Mauvais fruits, mauvais comportements, mauvaise doctrine.



Enfin c'est ma vision.


Fraternellement.

Voir le profil de l'utilisateur

Starheater 


Résident
Résident
@Arké a écrit:Donc, il semblerait que cette Lilith soit la reine d'Egypte (pays d'esclavage et de luxure.
Le Satyre appellera le Satyre = homosexualité.
la chouette et le corbeau l’habiteront = sorcellerie
 Les chats sauvages rencontreront les hyènes = Libertinage
Là encore se rassembleront les vautours, les uns vers les autres.= Charognards faisant le commerce des corps d'hommes (organes).

Dans ses bastions croîtront les ronces, dans ses forteresses, l’ortie et l’épine;= Mauvais fruits, mauvais comportements, mauvaise doctrine.



Enfin c'est ma vision.


Fraternellement.


Bonjour Arké

En terme Biblique on appelle cela; "une interprétation particulière". Tu n'es pas sans savoir qu'il y a plusieurs versions de la Bible.
Dans la Bible, dans l'épisode de Noé, le Corbeau est un bon oiseau, plus tard, Noé lâcha une Colombe, tu dois certainement le savoir. 
Pour ce qui est de la Chouette, où a tu pris l'idée que la Chouette sert pour la Sorcellerie, est-ce que tu ferais de la sorcellerie?
Pourquoi pas un chat noir tant qu'à y être!!

Genèse 8:6-8 

6   Au bout de quarante jours, Noé ouvrit la fenêtre qu’il avait faite à l’arche.
7  Il lâcha le corbeau, qui sortit, partant et revenant, jusqu’à ce que les eaux eussent séché sur la terre.
8  Il lâcha aussi la colombe, pour voir si les eaux avaient diminué à la surface de la terre.

Dans les animaux, tu a oublié le "Pélican et le Hérisson", plus dure a convertir dans ce que tu en a fait?

C'est facile de faire ce que tu as fait, voyons voir...

9  Ses torrents se changent en poix, sa poussière en soufre, son pays devient de la poix brûlante.

Torrents changent en poix = Pétrole
Sa poussière en soufre = Sable brûlant du désert 
Pays devient de la poix brûlante = Le sol est tellement chaud qu'il attire le Pétrole brut à la surface.

Mais maintenant que tu es parti pour faire de l'interprétation, je vais te demandé de l'interprété au complet, c'est-à-dire: Esaïe 34:1-17 (1 à 17).



Starheater


Voir le profil de l'utilisateur

Arké 


Habitué
Habitué
Dans l'iconographie et la symbolique chrétienne occidentale, le pélican symbolise le sacrifice du Christ, qui verse son sang pour le salut du genre humain, et la charité.

En hébreu, "pélican" viendrait du nom ABRAHAM (AB = Père et Raham ou Rarham= pélican). D'où la symbolique hébraïque qui fait d'Abraham  le "Père Pélican" ou "Père miséricordieux".


Pour les Romains de l'Antiquité, le hérisson était un animal d’une grande importance lors d’une coutume qui est encore familière aujourd’hui. En effet, le 2 février de chaque année, les anciens Romains tentaient de prévoir l’arrivée du printemps en observant le hérisson sortir de son terrier. Si le hérisson voyait son ombre (et avait peur), cela signifiait que l’hiver allait durer encore six semaines. Dans le cas contraire, cela signalait l’arrivée du printemps. Aujourd’hui, cette coutume est célébrée avec le jour de la marmotte, mais c’est le hérisson qui en était à l’origine.



La chouette chevêche est le symbole de la sagesse dans le monde antique. Elle est liée à la déesse grecque Athéna, à laquelle Homère attache déjà l'épithète de glaukopis ("aux-yeux-de-chevêche")5, peut-être pour sa perspicacité dans les ténèbres (de la nuit pour l'oiseau et de l'ignorance pour la déesse). Déesse des Arts et de la sagesse, de la guerre défensive et de l'activité intelligente, elle prête son symbole ailé à la ville d'Athènes, qui frappe monnaie à l'effigie de l'animal qui se retrouve actuellement sur la pièce grecque de un euro.




Le corbeau est un oiseau psychopompe. C’est parce qu’il fréquente les champs de bataille qu’il est devenu, en Europe, un oiseau de mauvais augure. Mais s’il annonce parfois la mort, celle-ci n’est pas considérée comme une fin mais comme le milieu d’une longue vie. Le corbeau est un passeur, un guide, un esprit protecteur et un héraut du Renouveau.
En Orient, le corbeau est un oiseau bon augure. C’est un animal solaire. Il symbolise l’intelligence et la perspicacité.

Dans l’antiquité, il se fait prophète. En alchimie, il représente la phase de putréfaction, l’Œuvre au noir.



Donc, la terre dévastée sera la demeure de la sagesse, du Christ et de ses protégés.




Pour les autres animaux, en effet il s'agit des gens qui se comportent comme la symbolique de ces animaux.


Ft.

Voir le profil de l'utilisateur

Starheater 


Résident
Résident
@Arké a écrit:Dans l'iconographie et la symbolique chrétienne occidentale, le pélican symbolise le sacrifice du Christ, qui verse son sang pour le salut du genre humain, et la charité.

En hébreu, "pélican" viendrait du nom ABRAHAM (AB = Père et Raham ou Rarham= pélican). D'où la symbolique hébraïque qui fait d'Abraham  le "Père Pélican" ou "Père miséricordieux".

Pour les Romains de l'Antiquité, le hérisson était un animal d’une grande importance lors d’une coutume qui est encore familière aujourd’hui. En effet, le 2 février de chaque année, les anciens Romains tentaient de prévoir l’arrivée du printemps en observant le hérisson sortir de son terrier. Si le hérisson voyait son ombre (et avait peur), cela signifiait que l’hiver allait durer encore six semaines. Dans le cas contraire, cela signalait l’arrivée du printemps. Aujourd’hui, cette coutume est célébrée avec le jour de la marmotte, mais c’est le hérisson qui en était à l’origine.



La chouette chevêche est le symbole de la sagesse dans le monde antique. Elle est liée à la déesse grecque Athéna, à laquelle Homère attache déjà l'épithète de glaukopis ("aux-yeux-de-chevêche")5, peut-être pour sa perspicacité dans les ténèbres (de la nuit pour l'oiseau et de l'ignorance pour la déesse). Déesse des Arts et de la sagesse, de la guerre défensive et de l'activité intelligente, elle prête son symbole ailé à la ville d'Athènes, qui frappe monnaie à l'effigie de l'animal qui se retrouve actuellement sur la pièce grecque de un euro.




Le corbeau est un oiseau psychopompe. C’est parce qu’il fréquente les champs de bataille qu’il est devenu, en Europe, un oiseau de mauvais augure. Mais s’il annonce parfois la mort, celle-ci n’est pas considérée comme une fin mais comme le milieu d’une longue vie. Le corbeau est un passeur, un guide, un esprit protecteur et un héraut du Renouveau.
En Orient, le corbeau est un oiseau bon augure. C’est un animal solaire. Il symbolise l’intelligence et la perspicacité.

Dans l’antiquité, il se fait prophète. En alchimie, il représente la phase de putréfaction, l’Œuvre au noir.



Donc, la terre dévastée sera la demeure de la sagesse, du Christ et de ses protégés.




Pour les autres animaux, en effet il s'agit des gens qui se comportent comme la symbolique de ces animaux.


Ft.


Bonjour Arké


Je ne sais pas de quel religion tu es, néanmoins, le symbolisme que tu rattaches à la Bible n'est pas exact. D'autre part, l'Ancien Testament (l'Ancienne Alliance) comparé à la Nouvelle Alliance sont régis par les mêmes "symboles". 
La Bible n'a pas été fait par les Romains, de plus il n'y a aucune référence du Pélican qui se rattache au Christ, et cela, ni de près, ni de loin.
Quand on fait une "interprétation particulière" dans la Bible, il en résulte plusieurs interprétations qui est en fait, "selon celui qui l'interprète", si un autre arrive, l'interprétation peut changer. C'est pour cette raison que la Bible "elle-même" donne la juste interprétation. Exemple: pour un Peuple le corbeau est un oiseau de malheur, pour un autre c'est un oiseau de bonne augure, il en résulte à ce moment-là une défragmentation qui entraîne le désordre dans ce que le Texte dit.
Ton exemple du "Satyre qui appelle le Satyre" peut te faire pensée à de l'homosexualité, mais il n'en ait rien, car quand on regarde le contexte globale, il est parlé d'une destruction, d'un malheur, d'un événement physique qui va arrivé ou qui est peut-être arrivé. Sur la Terre il y a des lieux qui ont été abandonné pour une raison ou pour une autre, ces lieux en question sont livrés à la végétations faute d'avoir quelqu'un pour les entretenir, c'est de cela que le Texte parle.
Les Peuple ont toujours eu des superstitions qui circulent, et cela, tous les Peuples sans exceptions.
Je ne sais pas de quel religion tu adhère, tu peux être Bouddhiste, Musulman ou Chrétien, pour moi, ça n'a pas d'importance réel, ce qui est important, c'est que tu ne sembles pas "comprendre" la Bible et la manière dont elle fonctionne, ce n'est pas un reproche que je te fais, il y a bien des Chrétiens qui ne l'a comprenne pas eux-mêmes, comme il y a bien des Musulmans qui ont des versions et des vues différents du Coran, mais bon...

Starheater

Voir le profil de l'utilisateur

Arké 


Habitué
Habitué
Bonjour Starheater,


Il est assez facile de dire : "tu ne comprends pas bien et tu interprète mal".
Il est cependant vraiment plus acceptable de donner une version plus logique des compréhensions.

Franchement, est-ce que Dieu avait besoin de nous renseigner sur le type d'animaux qui vivrait dans les zones anciennement civilisées ?

De plus le Satyre est un animal mythologique mi-homme mi-bouc.
A ce sujet, la Bible parle bien des hommes en tant que brebis ou boucs.

Alors, sans vouloir t'offenser, tes explications ne me convainquent pas du tout.
Je ne prétends pas avoir la vérité infuse et je me trompe comme tout le monde.
Ce sera à partir d'un consensus entre plusieurs points de vue que nous pourrons éclaircir ce mystère.

Fraternellement.

Voir le profil de l'utilisateur

Oiseau du paradis 


Récurrent
Récurrent

@Arké a écrit:Ce sera à partir d'un consensus entre plusieurs points de vue que nous pourrons éclaircir ce mystère.
D'accord, voici donc mon grain de sel.

Déesse ailée des rêves érotiques et
le symbole des plaisirs interdits et de la sorcellerie.
Lilith est liée à la mythologie des sumériens, des babyloniens et aux cultures hébraïques.


Oeuvre d'art de la région sumérienne, datée d'autour 2000 ans avant J.C.
Femme ailée avec des griffes aux pieds, debout sur deux lions,
faisant face dans des directions opposées
et entourée de chouettes.
http://pandore.net/magies/creatures/lilith.htm/lilith.php

Voir le profil de l'utilisateur

Starheater 


Résident
Résident
@Arké a écrit:Bonjour Starheater,


Il est assez facile de dire : "tu ne comprends pas bien et tu interprète mal".
Il est cependant vraiment plus acceptable de donner une version plus logique des compréhensions.

Franchement, est-ce que Dieu avait besoin de nous renseigner sur le type d'animaux qui vivrait dans les zones anciennement civilisées ?

De plus le Satyre est un animal mythologique mi-homme mi-bouc.
A ce sujet, la Bible parle bien des hommes en tant que brebis ou boucs.

Alors, sans vouloir t'offenser, tes explications ne me convainquent pas du tout.
Je ne prétends pas avoir la vérité infuse et je me trompe comme tout le monde.
Ce sera à partir d'un consensus entre plusieurs points de vue que nous pourrons éclaircir ce mystère.

Fraternellement.


Bonjour Arké


Je comprend ce que tu veux dire, mais tu viens toi-même de donner la réponse; tu dis que le Satyre est un "animal mythologique", qui viens des Grecs ou des Romains n'a pas d'importances.
Voici la version de la Bible de Jérusalem:
1   Approchez, nations, pour écouter, peuples, soyez attentifs, que la terre écoute, et ce qui l’emplit, le monde et tout son peuplement.
2  Car c’est une colère de Yahvé contre toutes les nations, une fureur contre toute leur armée. Il les a vouées à l’anathème, livrées au carnage.
3  Leurs victimes sont jetées dehors, la puanteur de leurs cadavres se répand, les montagnes ruissellent de sang,
4  toute l’armée des cieux se disloque. Les cieux s’enroulent comme un livre, toute leur armée se flétrit, comme se flétrissent les feuilles qui tombent de la vigne, comme se flétrissent celles qui tombent du figuier.
5  Car mon épée s’est abreuvée dans les cieux: Voici qu’elle s’abat sur Édom, sur le peuple voué à l’anathème, pour le punir.
6  L’épée de Yahvé est pleine de sang, gluante de graisse, du sang des agneaux et des boucs, de la graisse de rognons de béliers; car il y a pour Yahvé un sacrifice à Boçra, un grand carnage au pays d’Édom.
7  Les buffles tombent avec eux, les veaux avec les boeufs gras, leur terre est abreuvée de sang, leur poussière engluée de graisse.
8  Car c’est un jour de vengeance pour Yahvé, l’année de la rétribution, dans le procès de Sion.
9   Ses torrents se changent en poix, sa poussière en soufre, son pays devient de la poix brûlante.
10  Nuit et jour il ne s’éteint pas, éternellement s’élève sa fumée, d’âge en âge il sera desséché, toujours et à jamais, personne n’y passera.
11  Ce sera le domaine du pélican et du hérisson, la chouette et le corbeau l’habiteront; Yahvé y tendra le cordeau du chaos et le niveau du vide.
12  De nobles, il n’y en a plus pour proclamer la royauté, c’en est fini de tous ses princes.
13  Dans ses bastions croîtront les ronces, dans ses forteresses, l’ortie et l’épine; ce sera une tanière de chacals, un enclos pour les autruches.
14  Les chats sauvages rencontreront les hyènes, le satyre appellera le satyre, là encore se tapira Lilith, elle trouvera le repos.
15  Là nichera le serpent, il pondra, fera éclore ses oeufs, groupera ses petits à l’ombre. Là encore se rassembleront les vautours, les uns vers les autres.
16  Cherchez dans le livre de Yahvé et lisez: il n’en manque pas un, pas un n’est privé de son compagnon. C’est ainsi que sa bouche l’a ordonné, son esprit, lui, les rassemble.
17  Et c’est lui qui pour eux a jeté le sort, sa main a fixé leur part au cordeau, pour toujours ils la posséderont, d’âge en âge ils y habiteront.

Maintenant la version Louis Segond:

1  Approchez, nations, pour entendre ! Peuples, soyez attentifs ! Que la terre écoute, elle et ce qui la remplit, Le monde et tout ce qu’il produit !
2  Car la colère de l’Eternel va fondre sur toutes les nations, Et sa fureur sur toute leur armée : Il les voue à l’extermination, Il les livre au carnage.
3  Leurs morts sont jetés, Leurs cadavres exhalent la puanteur, Et les montagnes se fondent dans leur sang.
4  Toute l’armée des cieux se dissout ; Les cieux sont roulés comme un livre, Et toute leur armée tombe, Comme tombe la feuille de la vigne, Comme tombe celle du figuier.
5  Mon épée s’est enivrée dans les cieux ; Voici, elle va descendre sur Edom, Sur le peuple que j’ai voué à l’extermination, pour le châtier.
6  L’épée de l’Eternel est pleine de sang, couverte de graisse, Du sang des agneaux et des boucs, De la graisse des reins des béliers ; Car il y a des victimes de l’Eternel à Botsra, Et un grand carnage dans le pays d’Edom,
7  Les buffles tombent avec eux, Et les bœufs avec les taureaux ; La terre s’abreuve de sang, Et le sol est imprégné de graisse.
8  Car c’est un jour de vengeance pour l’Eternel, Une année de représailles pour la cause de Sion.
9  Les torrents d’Edom seront changés en poix, Et sa poussière en soufre ; Et sa terre sera comme de la poix qui brûle.
10  Elle ne s’éteindra ni jour ni nuit, La fumée s’en élèvera éternellement ; D’âge en âge elle sera désolée, A tout jamais personne n’y passera.
11  Le pélican et le hérisson la posséderont, La chouette et le corbeau l’habiteront. On y étendra le cordeau de la désolation, Et le niveau de la destruction.
12  Il n’y aura plus de grands pour proclamer un roi, Tous ses princes seront anéantis.
13  Les épines croîtront dans ses palais, Les ronces et les chardons dans ses forteresses. Ce sera la demeure des chacals, Le repaire des autruches ;
14  Les animaux du désert y rencontreront les chiens sauvages, Et les boucs s’y appelleront les uns les autres ; Là le spectre de la nuit aura sa demeure, Et trouvera son lieu de repos ;
15  Là le serpent fera son nid, déposera ses œufs, Les couvera, et recueillera ses petits à son ombre ; Là se rassembleront tous les vautours.
16  Consultez le livre de l’Eternel, et lisez ! Aucun d’eux ne fera défaut, Ni l’un ni l’autre ne manqueront ; Car sa bouche l’a ordonné. C’est son esprit qui les rassemblera.
17  Il a jeté pour eux le sort, Et sa main leur a partagé cette terre au cordeau, Ils la posséderont toujours, Ils l’habiteront d’âge en âge.

Édom est identifié à Esaü, donc tous les Pays Arabe, Jacob (Israël) ayant quitté les lieux, sauf pour Juda (Les Juifs avec une demi tribu de Benjamin et une demi de Lévi, (Lévite)) 

Ceci est une Prophétie qui sois déjà arrivé dans le passé ou qui arrivera dans le futur. Pour Dieu, tout s'était déjà produit car l'Esprit de Dieu est dans tous les Temps:

Révélation 4:8

8   Les quatre êtres vivants ont chacun six ailes, et ils sont remplis d’yeux tout autour et au dedans. Ils ne cessent de dire jour et nuit : Saint, saint, saint est le Seigneur Dieu, le Tout-Puissant, qui était, qui est, et qui vient !

Comme tu peux voir dans le verset 8 que j'ai souligné il est question de "temps". maintenant pour ce qu'ils s'agit du "symbolisme" spécial, la Bible ne fonctionne pas comme le Coran ni comme le Rig Véda  ou le Mahabharata.

Dans la Bible certain animaux sont utilisés dans les Prophéties, mais pas tous, tu as le Lion, le Taureau, l'Agneau, l'Aigle, mais ceux-ci sont des "symboles" pour expliquer certaines Prophéties, mais ce n'est pas tous les animaux qui servent dans la Prophétie, il y a des animaux réelles aussi, et dans ce cas-ci, c'est le cas.

D'autre part, si mes paroles ne te convaincre pas, il n'y a aucune raison de continuer cette entretien, ça ne servirais qu'à me faire perdre mon temps. 



Starheater 

Voir le profil de l'utilisateur

Oiseau du paradis 


Récurrent
Récurrent
Selon Wikipedia https://fr.wikipedia.org/wiki/T%C3%A9tramorphe le tétramorphe, ou les « quatre vivants », ou encore les « quatre êtres vivants », représente les quatre animaux ailés tirant le char de la vision d'Ezéchiel (Ez 1 ; 1-14). D'abord cité dans le Livre d'Ezechiel, il est repris avec saint Jean dans l'Apocalypse (Apoc 4; 7-8). Plus tard, les Pères de l'Église y ont vu l'emblème des quatre Évangélistes : le lion pour Marc, le taureau pour Luc, l'homme pour Matthieu et l'aigle pour Jean. Ils accompagnent souvent les représentations du Christ en majesté.

  • L’homme est Matthieu : son évangile débute par la généalogie humaine de Jésus.
  • Le lion est Marc : dans les premières lignes de son évangile, Jean-Baptiste crie dans le désert (« un cri surgit dans le désert »).
  • Le taureau est Luc : aux premiers versets de son évangile, il fait allusion à Zacharie qui offre un sacrifice à Dieu, or dans le bestiaire traditionnel, le taureau est signe de sacrifice.
  • L’aigle est Jean : son évangile commence par le mystère céleste.

Peintures murales de la chapelle St-Jean-Baptiste de l'église de Souday



Et ici, nous retrouvons plus clairement les figures symboliques des 4 évangélistes ainsi que celles du pélican et de l'agneau.
http://arras.catholique.fr/page-15872.html

Voir le profil de l'utilisateur

Arké 


Habitué
Habitué
@Starheater a écrit:D'autre part, si mes paroles ne te convaincre pas, il n'y a aucune raison de continuer cette entretien, ça ne servirais qu'à me faire perdre mon temps. 

Paix,

Ce n'est pas parce que sur ce sujet, tu ne m'a pas convaincu que ce sera toujours le cas !
Il m'arrive de me tromper, pas toi ?

C'est grâce à l'échange que l'on progresse.
Le partage des connaissances est précieux, mais on ne peut pas toujours acquiescer sans raison.

J'aime bien dialoguer avec des personnes respectueuses et tu en fais partie Starheater.
Changeons simplement de sujet, ok ?

Voir le profil de l'utilisateur

Arké 


Habitué
Habitué
Paix,


Oiseau du paradis
[*]L’homme est Matthieu : son évangile débute par la généalogie humaine de Jésus.


[*]Le lion est Marc : dans les premières lignes de son évangile, Jean-Baptiste crie dans le désert (« un cri surgit dans le désert »).


[*]Le taureau est Luc : aux premiers versets de son évangile, il fait allusion à Zacharie qui offre un sacrifice à Dieu, or dans le bestiaire traditionnel, le taureau est signe de sacrifice.


[*]L’aigle est Jean : son évangile commence par le mystère céleste.


Qu'en as-tu déduis de tout ce mystère ?
Fraternellement.

Voir le profil de l'utilisateur

Oiseau du paradis 


Récurrent
Récurrent
@Arké a écrit:Paix,

Qu'en as-tu déduis de tout ce mystère ?

Fraternellement.
Que je n'y connais pratiquement rien en mythologie et ses symboles bestiaires. J'ignorais aussi que les enlumineurs médiévaux rendaient grâce au Créateur en peignant les merveilles du monde animal.

La symbolique du bestiaire médiéval tire sa source de multiples références à l’Ancien et au Nouveau Testament. Animaux exotiques ou fantastiques et parfois familiers sont interprétés en fonction de la leçon dogmatique ou morale qu’on veut en tirer.

Les exemples du bien sont généralement le lion, la panthère, la licorne, le cerf, l’aigle, le pélican, le phénix; ils symbolisent tous le Christ. La fourmi, la sirène, l’autruche, la colombe, la salamandre symbolisent le bon chrétien, tandis que le crocodile, le dragon, le loup, l’ours, le renard, l’âne sauvage (onagre), le singe représentent le mal et figurent le diable. http://expositions.bnf.fr/bestiaire/pedago/fiches/2.pdf
Je cherche présentement plein d'informations sur le web afin de combler mon ignorance. Si quelqu'un trouvait une liste à savoir tel animal = tel attribut et/ou symbole, n'hésitez pas à m'en fournir le lien. Ma tâche en serait grandement simplifiée.

Amitiés virtuelles.

Voir le profil de l'utilisateur

Starheater 


Résident
Résident
@Arké a écrit:
@Starheater a écrit:D'autre part, si mes paroles ne te convaincre pas, il n'y a aucune raison de continuer cette entretien, ça ne servirais qu'à me faire perdre mon temps. 

Paix,

Ce n'est pas parce que sur ce sujet, tu ne m'a pas convaincu que ce sera toujours le cas !
Il m'arrive de me tromper, pas toi ?

C'est grâce à l'échange que l'on progresse.
Le partage des connaissances est précieux, mais on ne peut pas toujours acquiescer sans raison.

J'aime bien dialoguer avec des personnes respectueuses et tu en fais partie Starheater.
Changeons simplement de sujet, ok ?


Bonjour Arké

Pour ta première question; oui ça m'est arrivé de me tromper. Pour ce qui est du deuxième paragraphe; j'ai la même opinion que toi.
Pour ce qui est de dialoguer avec des personnes respectueuses, c'est pareil pour moi. 



Starheater

Voir le profil de l'utilisateur

Arké 


Habitué
Habitué
@ Oiseau du paradis

L’aigle est un animal totem et symbole dont les attributs et significations sont nombreuses. En voici les plus courants :

  • L’aigle est le messager du monde des esprits

  • Le pouvoir de concentration

  • La capacité à prendre les devants lorsque le moment opportun se présente

  • Le pouvoir de voir, d’avoir une vision claire des situations

  • Le totem de l’aigle a un lien fort avec le monde de la sagesse et des esprits

  • Symbole de la conscience spirituelle


L'aigle symbolise donc un être ayant une vision spirituelle pleine de sagesse et capable de prendre les devants lorsque l'occasion se présente.
Ainsi Jean dans les Evangiles, est celui qui prend la relève en matière d'enseignement spirituel.


C'est bien, je n'avais jamais pensé à cela.


Jean et Marc ne sont qu'un seul homme :


Actes 12:12 Après avoir réfléchi, il se dirigea vers la maison de Marie, mère de Jean, surnomméMarc, où beaucoup de personnes étaient réunies et priaient.
Actes 12:25 Barnabas et Saul, après s'être acquittés de leur message, s'en retournèrent de Jérusalem, emmenant avec eux Jean, surnommé Marc.
Actes 15:37 Barnabas voulait emmener aussi Jean, surnommé Marc ;

Ce qui veut dire qu'en fait il n'y a que trois Evangiles :

Jean
Matthieu
Luc

Luc ne faisait pas partie des apôtres mais il en a accompagné quelques-uns en tant que médecin.
Il ne reste donc que deux Evangiles issus des apôtres ayant connu Jésus ! Jean et Matthieu.
L'un est le Lion, l'autre l'Aigle.
C'est étrange que sur 11 apôtres ayant connu Jésus, seul deux témoignages ont étés transmis.
Ft.






Fraternellement.

Voir le profil de l'utilisateur

Starheater 


Résident
Résident
@Arké a écrit:@ Oiseau du paradis

L’aigle est un animal totem et symbole dont les attributs et significations sont nombreuses. En voici les plus courants :

  • L’aigle est le messager du monde des esprits

  • Le pouvoir de concentration

  • La capacité à prendre les devants lorsque le moment opportun se présente

  • Le pouvoir de voir, d’avoir une vision claire des situations

  • Le totem de l’aigle a un lien fort avec le monde de la sagesse et des esprits

  • Symbole de la conscience spirituelle


L'aigle symbolise donc un être ayant une vision spirituelle pleine de sagesse et capable de prendre les devants lorsque l'occasion se présente.
Ainsi Jean dans les Evangiles, est celui qui prend la relève en matière d'enseignement spirituel.


C'est bien, je n'avais jamais pensé à cela.


Jean et Marc ne sont qu'un seul homme :


Actes 12:12 Après avoir réfléchi, il se dirigea vers la maison de Marie, mère de Jean, surnomméMarc, où beaucoup de personnes étaient réunies et priaient.
Actes 12:25 Barnabas et Saul, après s'être acquittés de leur message, s'en retournèrent de Jérusalem, emmenant avec eux Jean, surnommé Marc.
Actes 15:37 Barnabas voulait emmener aussi Jean, surnommé Marc ;
Ce qui veut dire qu'en fait il n'y a que trois Evangiles :
Jean
Matthieu
Luc
Luc ne faisait pas partie des apôtres mais il en a accompagné quelques-uns en tant que médecin.
Il ne reste donc que deux Evangiles issus des apôtres ayant connu Jésus ! Jean et Matthieu.
L'un est le Lion, l'autre l'Aigle.
C'est étrange que sur 11 apôtres ayant connu Jésus, seul deux témoignages ont étés transmis.
Ft.





Fraternellement.


laugh Bien essayé mon petit Musulman, c'est plutôt drôle.



Starheater   wink

Voir le profil de l'utilisateur

Oiseau du paradis 


Récurrent
Récurrent
Décidément, notre Arké se démarque des autres. Dans un court laps de temps, il peut passer du pince-sans-rire autoritaire à une imagination débordante dans des propos qui me laissent tantôt perplexe, tantôt souriante. Et bien que j'ai parfois de la difficulté à saisir la juste mesure entre sa plume discursive et intuitive, c'est un personnage haut en couleur que j'apprécie lire.
@Arké a écrit:Jean et Marc ne sont qu'un seul homme :

Actes 12:12 Après avoir réfléchi, il se dirigea vers la maison de Marie, mère de Jean, surnomméMarc, où beaucoup de personnes étaient réunies et priaient.
Actes 12:25 Barnabas et Saul, après s'être acquittés de leur message, s'en retournèrent de Jérusalem, emmenant avec eux Jean, surnommé Marc.
Actes 15:37 Barnabas voulait emmener aussi Jean, surnommé Marc.
Ce qui veut dire qu'en fait il n'y a que trois Évangiles :
Jean
Matthieu
Luc
Luc ne faisait pas partie des apôtres mais il en a accompagné quelques-uns en tant que médecin.
Il ne reste donc que deux Évangiles issus des apôtres ayant connu Jésus ! Jean et Matthieu.
De mon côté, j'opte pour le récit de 12 apôtres qui évoque les 12 tribus d'Israel. En voici la liste, selon les 4 évangilistes. Pourquoi celle de Jean diffère-t-elle des 3 autres? Allez donc savoir après 2,000 ans d'histoire plus ou moins remaniée! https://fr.wikipedia.org/wiki/Douze_Ap%C3%B4tres#Les_douze_ap.C3.B4tres_relat.C3.A9s_par_les_quatre_.C3.A9vang.C3.A9listes

Voir le profil de l'utilisateur

Oiseau du paradis 


Récurrent
Récurrent
@Arké a écrit:L’aigle est un animal totem et symbole dont les attributs et significations sont nombreuses. En voici les plus courants :


  • L’aigle est le messager du monde des esprits

  • Le pouvoir de concentration

  • La capacité à prendre les devants lorsque le moment opportun se présente

  • Le pouvoir de voir, d’avoir une vision claire des situations

  • Le totem de l’aigle a un lien fort avec le monde de la sagesse et des esprits

  • Symbole de la conscience spirituelle


L'aigle symbolise donc un être ayant une vision spirituelle pleine de sagesse et capable de prendre les devants lorsque l'occasion se présente.
Là, j'ai le fou rire parce que je viens de découvrir un autre bestiaire. Celui de l'alchimie et de l'astrologie dans le sens de l'hermétisme qui est une doctrine ésotérique fondée sur des écrits de l'époque gréco-romaine attribués à l'inspiration du dieu Hermès Trismégiste. Drôlement plus intéressant que nos évangilistes et je suis en train de me taper le livre en entier.

La table d’émeraude

  1. Publiée en 1618 par le graveur suisse Matthäus Merian pour illustrer l'«Opus Medico-Chemycum » de Daniel Mylius, cette « Table d'émeraude » synthétise le contenu de l'ouvrage du même nom attribué au légendaire Hermès Trismégiste.
  2. L'image est divisée entre l'« En-Haut » et l'« En-Bas » par un trait de séparation bien évident. En Haut, le Soleil de l'Esprit Unique, brille derrière le soleil qu'Hermès appelle l'« Esprit Démiurge » où volent 29 chérubins qui sont les pensées archétypales de Dieu. 29 étant équivalent à 2 (2+9=11, 1+1=2), ce chiffre exprime la division embryonnaire de cet Esprit Unique qui créa l'Esprit démiurge auteur de la création première grâce aux archétypes. Trois soleils figurent au milieu des chérubins: c'est la Sainte Trinité des alchimistes: le Soufre (avec le tétragramme de Jéhovah - Dieu le Père), le Mercure (le fils, l'Agneau sacrificiel) et le Sel (la Colombe de l'Esprit cachée dans la matière), ou encore: l'Esprit unique, la Transformation et la Chose unique et primordiale.
  3. L'En-Bas est divisé en jour solaire et nuit lunaire. À la partie inférieure: les 4 éléments purifiés dans des boules de cristal que 2 oiseaux abritent sous leurs ailes. À gauche le feu et l'air prennent leur essor, suivant le Phénix renaissant, processus spirituel, tandis qu'à droite l'eau et la terre sont ramenées vers le sol par un oiseau réel, l'aigle, processus physique.
  4. La partie solaire du tableau symbolise la Calcination. Le Lion rouge symbolise l'énergie masculine du Grand Oeuvre. Il porte un collier d'étoiles qui est la constellation du Lion. Sa patte droite repose sur un soleil à 7 rayons et la gauche sur l'aile du Phénix. Un homme nu lui remet un soleil à 13 rayons, symbole des mystères hermétiques autrefois révélés à l'humanité: c'est Sol, le Soleil, composante masculine de la nature, dont le sexe et le sein droit sont couverts d'un petit soleil, tandis que son autre sein l'est d'une petite lune, élément féminin qui existe en tout homme. Les 7 rayons des autres soleils sont les 7 « marches des lumières » qui constituent la Formule d'Émeraude. Sol est enchaîné par la main gauche aux Nuages de l'Ignorance, qui nous empêchent d'accéder aux splendeurs d'En-Haut.
  5. La sombre partie lunaire représente la Dissolution. Le « Cerf fugitif » des alchimistes symbolise l'énergie féminine de l'Oeuvre. Chacun de ses 12 andouilles est surmonté d'une étoile: le zodiac. C'est Actéon le chasseur, transformé en cerf par Artémis pour l'avoir surprise au bain. Diane-Artémis exprime les pouvoirs créateurs et curatifs du subconscient et de la nature. Le pied gauche d'Actéon repose sur la terre et le droit sur l'aile de l'aigle. Il tient de la main gauche un trèfle à trois feuilles, les 3 forces célestes qui s'expriment dans la nature, tandis que de l'autre main, il remet la Lune à la femme dévêtue, Luna, la composante  féminine de chaque personnalité. Son sexe et son sein gauche sont couverts d'un croissant de lune et son sein droit d'un soleil à 7 rayons, la force active mais intuitive des femmes dont s'écoule un flot d'étoiles, la Voie lactée, qui disparaît aussitôt dans la terre. Elle enjambe le Fleuve hermétique pour poser son pied droit sur l'aigle. De la main droite, elle tient une grappe de raisin, symbole de sacrifice et est, elle aussi, reliée aux Nuages de l'Ignorance.
  6. La partie centrale d'En-Bas est occupée par un hermaphrodite brandissant 2 outils constellés qui sont les facultés de Discernement et de Séparation: c'est l'Alchimiste qui a pu trancher les chaînes de l'ignorance qui entravent Sol et Luna et équilibrer les puissantes forces de l'attraction sexuelle. Il a pu voir au-delà des Nuages de l'Ignorance, dominer ses instincts et faire jouer l'influence des puissances archétypales. Il est l'heureuse conjonction des forces qui s'opposent à sa droite et à sa gauche. La moitié de sa robe est noire et constellée d'étoiles blanches et l'autre semblable, mais de couleurs inversées. Chaque aspect de sa personnalité contient donc en germe son opposé qu'il n'a pas détruit, mais harmonieusement intégré. Il se tient à flanc de montagne sur 2 lions qui n'ont qu'une seule tête: le Lion Rouge à gauche et le Lion Vert à droite. Les sources de feu et d'eau qui jaillissent derrière eux indiquent qu'il s'agit du Soufre et du Mercure que l'alchimiste unit pour donner le Ferment, précurseur de la Pierre philosophale, cette substance qui coule de la gueule commune des monstres. L'alchimiste est lui-même union du Feu et de l'Eau, de la raison et de l'irrationnel, de la réflexion et de l'instinct, du masculin et du féminin.
  7. Derrière l'alchimiste se dressent 3 rangées d'arbres représentant les 7 opérations alchimiques que l'on doit faire 3 fois. Les 2 premières rangées contiennent 6 arbustes surplombés par L'Arbre d'Or au sommet de la montagne. Chaque arbuste porte des signes alchimiques désignant des composés métalliques. Les arbustes sont entourés d'arbres disposés en demi‑cercle dont chacun porte le signe d'un métal pur. Les Nuages de l'Ignorance et les puissances d'En-Haut touchent le sommet de l'arbre central portant le signe de l'or. C'est la Fermentation de l'essence purifiée par lesdites puissances. Une ligne verticale joint le Ferment s'écoulant de la gueule du double lion, en Bas et le nom de Dieu, en Haut. C'est l'Axe cosmique de la réalité qui relie l'Alchimiste, à travers l'Arbre de l'Or et la Pierre centrale, directement à Dieu et traverse les trois domaines de la Matière, de l'Âme et de l'Esprit au point culminant.
  8. Le premier domaine rencontré en suivant cet axe est l'Anneau des Étoiles dont les 7 plus grandes symbolisent les 7 opérations alchimiques en tant que principes universellement accessibles aux êtres doués de sens. On trouve ensuite un demi-cercle où sont symbolisées les 5 étapes de la Quintessence, l'Anneau des Planètes dont les tableaux présentent l'oiseau associé à chacune d'elles: le corbeau noir de la calcination (Saturne), l'oie blanche de la dissolution (Jupiter), le coq de la conjonction (Terre), le pélican de la distillation (Vénus) et le phénix de la coagulation (Soleil).
  9. Au dessus des Anneaux des Étoiles et des Planètes, on trouve une sphère centrale qui participe de tous les domaines et se compose de 7 couches concentriques. Les 7 étapes à franchir pour parvenir à la Pierre, la sphère où s'inscrit un triangle. La première sphère contient les signes du zodiaque, archétypes de la personnalité qui sont brûlés par les feux de l'existence au cour de la Calcination. La deuxième porte des inscriptions latines « Année des Vents », « Année du Soleil », « Année des Étoiles », archétypes transpersonnels issus du long processus de Dissolution. La troisième sphère désigne les 3 sortes de mercure (commun, somatique et philosophique) qui correspondent aux 3 essences de l'âme dégagées au cours des 2 opérations précédentes et conservées grâce au processus de Séparation. La 4ième sphère nomme les 3 sortes de Soufre (combustible, fixe, volatile ou éthéré). Ces forces sont les passions motrices spirituelles de la Conjonction au cours de laquelle les parts opposées de notre personnalité, le mercure et le soufre de notre être sont unis en vue de leur objectif commun de Transformation. La 5ième sphère est celle de la Quintessence, une matière ou un sel révélé par la Fermentation et y sont inscrits les 3 types de Sel (l'élémentaire, le sel de la terre, et le sel  central). La 6ième sphère contient un message en latin: « Il te faut franchir les quatre degrés du Feu de l’Oeuvre ». On a vu que ces 4 degrés ont trait aux différents états de conscience qu'il convient de purifier et d'unir pendant la Distillation pour qu'ils ne contaminent pas l'Oeuvre à son stade final.
  10. La septième sphère, la sphère centrale, contient un triangle de Feu, pointe en haut, qui représente le stade sublimé de l'état de conscience figé au sein de l'En-Haut. Dans ce triangle est dessiné le symbole du Mercure exalté, de la Monade ou de la Chose Unique parfaite qui est la Pierre philosophale. Au milieu du symbole on trouve un simple point qui est le centre de toute la composition, autour duquel gravitent le ciel et la terre. C'est là que convergent dans nos consciences et nos personnalités toutes choses pour se fondre en la chose unique. À gauche du grand triangle, on en voit un plus petit, pointe en bas qui représente l'eau ou le mercure; à droite un autre triangle, pointe en haut, symbolise le feu ou le soufre. En dessous c'est l'étoile de David qui symbolise le sel, l'union du feu et de l'eau, la convergence permanente de l'En-Haut et de l'En-Bas.
  11. L'ensemble du tableau montre comment le Mercure de nos esprits est purifié par le Grand Oeuvre lorsque, uni au Soufre de nos âmes il subit la Coagulation pour former le Sel des Philosophes, cet état de conscience, immortel, de permanente illumination et totalement incarné qu'est la Pierre philosophale. Comme la cible qu'elle constitue au centre de cette gravure, elle est notre être parvenu à la perfection, notre ultime foyer.

Source: "The Emerald Tablet” (Penguin 1999) by Dennis William HAUCK

Voir le profil de l'utilisateur

Arké 


Habitué
Habitué
Bonjour,

Elle est bien compliquée cette table d'émeraude.

En ce qui concerne Jean et Marc, on remarquera que ce Marc n'est pas un des apôtres cités dans les évangiles....
J'avais cependant oublié 

Pierre
Paul
Jacques
Jude
+
Jean
Mathieu

On a donc le récit de cinq apôtres + 2 apôtres n'ayant pas connu Jésus de son vivant (Luc/Paul).

Tout ça pour dire quoi ?
Je n'en sais rien !  laugh

Ps: Je ne suis pas uniquement musulman, je suis aussi chrétien, bouddhiste, Bahaie.

Voir le profil de l'utilisateur

Oiseau du paradis 


Récurrent
Récurrent
@Arké a écrit:Elle est bien compliquée cette table d'émeraude.
Pour ma part, je la trouve non seulement spirituelle mais scientifique et empreinte de mysticisme. Et cette merveilleuse représentation en est un résumé fort simple et concis. Enfin, si nous nous donnons l'opportunité d'en lire le condensé, ça va de soi.

Si je l'ai rapatriée ici c'est, dans un premier temps, parce qu'il était question de bestiaire et que ton intervention sur l'aigle est arrivée à point nommé. Une synchronicité en quelque sorte puisque j'étudiais cette partie du tableau au même moment.

À gauche le feu et l'air prennent leur essor, suivant le phénix renaissant, processus spirituel, tandis qu'à droite l'eau et la terre sont ramenées vers le sol par un oiseau réel, l'aigle, processus physique.
Ensuite, il va sans dire que le personnage mythique a donné lieu à quelques variations littéraires. Entre autres, nous retrouvons Baudelaire qui applique à Satan, assimilé à Hermès, l'épithète « trismégiste » (« trois fois très grand » en grec) dans Au Lecteur, le poème prologue des Fleurs du Mal :

« Sur l'oreiller du mal c'est Satan Trismégiste
Qui berce longuement notre esprit enchanté,
Et le riche métal de notre volonté
Est tout vaporisé par ce savant chimiste. »

La  dernière raison et non la moindre a trait justement à la religion dans une approche multidisciplinaire prônée par toi et Pierre-Ali. Alors, si j'ai éveillé un quelconque intérêt, j'offre ce copié/collé au cas où il vous serait éventuellement utile.
Aussi n'est-il pas surprenant de remarquer combien l'alchimie suscita de brillantes expressions dans les dispensations antérieures dont la Beauté Bénie fait écho dans ses Tablettes. Deux figures emblématiques se détachent: Hermès Trismégiste et Apollonius de Tyane. Toutes les deux sont bien connues des milieux ésotériques.

 À l'évidence, Baha'u'llah éprouve pour Hermès Trismégiste un amour et un respect qui témoignent de son rang éminent atteint dans la philosophie:

"La première personne à se consacrer à la philosophie fut Idris. Ainsi fut-il appelé. Certains l'appelèrent aussi Hermès. Dans chaque langue, il avait un nom particulier. Il est celui qui a formulé, dans toutes les branches de la philosophie, des énoncés précis et convaincants." (Tablette de la Sagesse - Note 4 - Les Tablettes de Baha'u'llah - Page 155.)

De cette pluralité des noms donnés à Hermès Trismégiste, il est intéressant de savoir que dans la tradition judaïque et chrétienne, il est identifié au prophète Hénoch par des érudits comme Henry Corbin. (Henry Corbin - En islam iranien - Tome II, page 227 - Tome III, page 37 - Gallimard.), Michel Chodkiewicz (Les illuminations de La Mecque par Ibn 'Arabi - Introduction page 64 - Albin Michel.) et Stéphane Ruspol (L'alchimie du bonheur parfait - Mohyiddin Ibn'Arabi - Traduction et présentation par Stéphane Ruspoli - Note 1 - Page 76 - Berg International.)

Une double correspondance s'établit entre Hermès = Idris = Hénoch qui marque bien sa position centrale dans la Connaissance. Pour la Gloire des Gloires, Hermès Trismégiste est avant tout un précurseur. Dans la Tablette de la Sagesse, il est gratifié du titre de "père de la philosophie":

"Je te parlerai aussi de l'invocation lancée par Balinus qui connaissait bien les théories avancées par le père de la philosophie au sujet des mystères de la création telles qu'il les a développées dans ses tablettes de chrysolithe." (Tablette de la Sagesse - Les Tablettes de Baha'u'llah - Page 154.)

Pour un hermétiste, cette reconnaissance est magnifique car Baha'u'llah réintègre d'office une connaissance primordiale dans le corpus de Sa Révélation. Le propos est loin d'être innocent. En identifiant Hermès à Idris, la Gloire des Gloires témoigne que les traités hermétiques sont une véritable philosophie liée au rang prophétique, faisant allusion à ce verset du Coran où Idris est confirmé dans sa qualité de prophète:

"Et honore Idris dans le Livre, car il fut un homme de vérité, un prophète; et Nous lui avons accordé un rang élevé dans les cieux." (Coran, Sourate XIX, versets 57 et 58.)

À partir de cette double confirmation, nous pouvons entrevoir comment l'oeuvre d'Hermès Trismégiste est récurrente au processus de la révélation progressive dont le cycle ouvert par Baha'u'llah signifie la restauration collective dans le champ même de la société. Bien entendu, la connaissance hermétique appartient au Savoir Divin et s'applique dorénavant à une double transformation; puisqu'aussi bien elle travaille à rendre l'homme parfait qu'à établir un degré de civilisation planétaire réellement paradisiaque qui attestera l'avènement de la Plus Grande Paix:

"Une impiété corrosive ronge les forces vitales de la société: quoi d'autre que l'élixir de cette puissante révélation pourrait la purifier et lui rendre la vie? Est-il au pouvoir de l'homme, Ô Hakim, d'apporter aux éléments constituant les molécules de n'importe quelle matière un changement tel, que cette matière soit transmuée en or pur? Eh bien, quelque troublante et difficile que paraisse cette tâche, le pouvoir Nous a été donné d'accomplir la tâche bien plus ardue de convertir les forces sataniques en puissances célestes. " (Extraits des Ecrits de Baha'u'llah - XCIX - Page 131 - M.E.B.)
Maintenant tu connais en partie la raison de ton dernier message. Je viens de découvrir une petite mine d'or à explorer grâce à l'ouverture de ce fil. Alors me voici, me voilà Hermès Trismégiste et Apollonius de Tyane ! J'en ai pour des heures et des heures de lecture enchantée et de découvertes mystiques auprès de ces auteurs dont j'ignorais tout jusqu'à aujourd'hui.

Amitiés virtuelles et bonne fin de journée tt' el' mundo. divilish

Voir le profil de l'utilisateur

Starheater 


Résident
Résident
@Oiseau du paradis a écrit:
@Arké a écrit:L’aigle est un animal totem et symbole dont les attributs et significations sont nombreuses. En voici les plus courants :


  • L’aigle est le messager du monde des esprits

  • Le pouvoir de concentration

  • La capacité à prendre les devants lorsque le moment opportun se présente

  • Le pouvoir de voir, d’avoir une vision claire des situations

  • Le totem de l’aigle a un lien fort avec le monde de la sagesse et des esprits

  • Symbole de la conscience spirituelle


L'aigle symbolise donc un être ayant une vision spirituelle pleine de sagesse et capable de prendre les devants lorsque l'occasion se présente.
Là, j'ai le fou rire parce que je viens de découvrir un autre bestiaire. Celui de l'alchimie et de l'astrologie dans le sens de l'hermétisme qui est une doctrine ésotérique fondée sur des écrits de l'époque gréco-romaine attribués à l'inspiration du dieu Hermès Trismégiste. Drôlement plus intéressant que nos évangilistes et je suis en train de me taper le livre en entier.
La table d’émeraude

  1. Publiée en 1618 par le graveur suisse Matthäus Merian pour illustrer l'«Opus Medico-Chemycum » de Daniel Mylius, cette « Table d'émeraude » synthétise le contenu de l'ouvrage du même nom attribué au légendaire Hermès Trismégiste.
  2. L'image est divisée entre l'« En-Haut » et l'« En-Bas » par un trait de séparation bien évident. En Haut, le Soleil de l'Esprit Unique, brille derrière le soleil qu'Hermès appelle l'« Esprit Démiurge » où volent 29 chérubins qui sont les pensées archétypales de Dieu. 29 étant équivalent à 2 (2+9=11, 1+1=2), ce chiffre exprime la division embryonnaire de cet Esprit Unique qui créa l'Esprit démiurge auteur de la création première grâce aux archétypes. Trois soleils figurent au milieu des chérubins: c'est la Sainte Trinité des alchimistes: le Soufre (avec le tétragramme de Jéhovah - Dieu le Père), le Mercure (le fils, l'Agneau sacrificiel) et le Sel (la Colombe de l'Esprit cachée dans la matière), ou encore: l'Esprit unique, la Transformation et la Chose unique et primordiale.
  3. L'En-Bas est divisé en jour solaire et nuit lunaire. À la partie inférieure: les 4 éléments purifiés dans des boules de cristal que 2 oiseaux abritent sous leurs ailes. À gauche le feu et l'air prennent leur essor, suivant le Phénix renaissant, processus spirituel, tandis qu'à droite l'eau et la terre sont ramenées vers le sol par un oiseau réel, l'aigle, processus physique.
  4. La partie solaire du tableau symbolise la Calcination. Le Lion rouge symbolise l'énergie masculine du Grand Oeuvre. Il porte un collier d'étoiles qui est la constellation du Lion. Sa patte droite repose sur un soleil à 7 rayons et la gauche sur l'aile du Phénix. Un homme nu lui remet un soleil à 13 rayons, symbole des mystères hermétiques autrefois révélés à l'humanité: c'est Sol, le Soleil, composante masculine de la nature, dont le sexe et le sein droit sont couverts d'un petit soleil, tandis que son autre sein l'est d'une petite lune, élément féminin qui existe en tout homme. Les 7 rayons des autres soleils sont les 7 « marches des lumières » qui constituent la Formule d'Émeraude. Sol est enchaîné par la main gauche aux Nuages de l'Ignorance, qui nous empêchent d'accéder aux splendeurs d'En-Haut.
  5. La sombre partie lunaire représente la Dissolution. Le « Cerf fugitif » des alchimistes symbolise l'énergie féminine de l'Oeuvre. Chacun de ses 12 andouilles est surmonté d'une étoile: le zodiac. C'est Actéon le chasseur, transformé en cerf par Artémis pour l'avoir surprise au bain. Diane-Artémis exprime les pouvoirs créateurs et curatifs du subconscient et de la nature. Le pied gauche d'Actéon repose sur la terre et le droit sur l'aile de l'aigle. Il tient de la main gauche un trèfle à trois feuilles, les 3 forces célestes qui s'expriment dans la nature, tandis que de l'autre main, il remet la Lune à la femme dévêtue, Luna, la composante  féminine de chaque personnalité. Son sexe et son sein gauche sont couverts d'un croissant de lune et son sein droit d'un soleil à 7 rayons, la force active mais intuitive des femmes dont s'écoule un flot d'étoiles, la Voie lactée, qui disparaît aussitôt dans la terre. Elle enjambe le Fleuve hermétique pour poser son pied droit sur l'aigle. De la main droite, elle tient une grappe de raisin, symbole de sacrifice et est, elle aussi, reliée aux Nuages de l'Ignorance.
  6. La partie centrale d'En-Bas est occupée par un hermaphrodite brandissant 2 outils constellés qui sont les facultés de Discernement et de Séparation: c'est l'Alchimiste qui a pu trancher les chaînes de l'ignorance qui entravent Sol et Luna et équilibrer les puissantes forces de l'attraction sexuelle. Il a pu voir au-delà des Nuages de l'Ignorance, dominer ses instincts et faire jouer l'influence des puissances archétypales. Il est l'heureuse conjonction des forces qui s'opposent à sa droite et à sa gauche. La moitié de sa robe est noire et constellée d'étoiles blanches et l'autre semblable, mais de couleurs inversées. Chaque aspect de sa personnalité contient donc en germe son opposé qu'il n'a pas détruit, mais harmonieusement intégré. Il se tient à flanc de montagne sur 2 lions qui n'ont qu'une seule tête: le Lion Rouge à gauche et le Lion Vert à droite. Les sources de feu et d'eau qui jaillissent derrière eux indiquent qu'il s'agit du Soufre et du Mercure que l'alchimiste unit pour donner le Ferment, précurseur de la Pierre philosophale, cette substance qui coule de la gueule commune des monstres. L'alchimiste est lui-même union du Feu et de l'Eau, de la raison et de l'irrationnel, de la réflexion et de l'instinct, du masculin et du féminin.
  7. Derrière l'alchimiste se dressent 3 rangées d'arbres représentant les 7 opérations alchimiques que l'on doit faire 3 fois. Les 2 premières rangées contiennent 6 arbustes surplombés par L'Arbre d'Or au sommet de la montagne. Chaque arbuste porte des signes alchimiques désignant des composés métalliques. Les arbustes sont entourés d'arbres disposés en demi‑cercle dont chacun porte le signe d'un métal pur. Les Nuages de l'Ignorance et les puissances d'En-Haut touchent le sommet de l'arbre central portant le signe de l'or. C'est la Fermentation de l'essence purifiée par lesdites puissances. Une ligne verticale joint le Ferment s'écoulant de la gueule du double lion, en Bas et le nom de Dieu, en Haut. C'est l'Axe cosmique de la réalité qui relie l'Alchimiste, à travers l'Arbre de l'Or et la Pierre centrale, directement à Dieu et traverse les trois domaines de la Matière, de l'Âme et de l'Esprit au point culminant.
  8. Le premier domaine rencontré en suivant cet axe est l'Anneau des Étoiles dont les 7 plus grandes symbolisent les 7 opérations alchimiques en tant que principes universellement accessibles aux êtres doués de sens. On trouve ensuite un demi-cercle où sont symbolisées les 5 étapes de la Quintessence, l'Anneau des Planètes dont les tableaux présentent l'oiseau associé à chacune d'elles: le corbeau noir de la calcination (Saturne), l'oie blanche de la dissolution (Jupiter), le coq de la conjonction (Terre), le pélican de la distillation (Vénus) et le phénix de la coagulation (Soleil).
  9. Au dessus des Anneaux des Étoiles et des Planètes, on trouve une sphère centrale qui participe de tous les domaines et se compose de 7 couches concentriques. Les 7 étapes à franchir pour parvenir à la Pierre, la sphère où s'inscrit un triangle. La première sphère contient les signes du zodiaque, archétypes de la personnalité qui sont brûlés par les feux de l'existence au cour de la Calcination. La deuxième porte des inscriptions latines « Année des Vents », « Année du Soleil », « Année des Étoiles », archétypes transpersonnels issus du long processus de Dissolution. La troisième sphère désigne les 3 sortes de mercure (commun, somatique et philosophique) qui correspondent aux 3 essences de l'âme dégagées au cours des 2 opérations précédentes et conservées grâce au processus de Séparation. La 4ième sphère nomme les 3 sortes de Soufre (combustible, fixe, volatile ou éthéré). Ces forces sont les passions motrices spirituelles de la Conjonction au cours de laquelle les parts opposées de notre personnalité, le mercure et le soufre de notre être sont unis en vue de leur objectif commun de Transformation. La 5ième sphère est celle de la Quintessence, une matière ou un sel révélé par la Fermentation et y sont inscrits les 3 types de Sel (l'élémentaire, le sel de la terre, et le sel  central). La 6ième sphère contient un message en latin: « Il te faut franchir les quatre degrés du Feu de l’Oeuvre ». On a vu que ces 4 degrés ont trait aux différents états de conscience qu'il convient de purifier et d'unir pendant la Distillation pour qu'ils ne contaminent pas l'Oeuvre à son stade final.
  10. La septième sphère, la sphère centrale, contient un triangle de Feu, pointe en haut, qui représente le stade sublimé de l'état de conscience figé au sein de l'En-Haut. Dans ce triangle est dessiné le symbole du Mercure exalté, de la Monade ou de la Chose Unique parfaite qui est la Pierre philosophale. Au milieu du symbole on trouve un simple point qui est le centre de toute la composition, autour duquel gravitent le ciel et la terre. C'est là que convergent dans nos consciences et nos personnalités toutes choses pour se fondre en la chose unique. À gauche du grand triangle, on en voit un plus petit, pointe en bas qui représente l'eau ou le mercure; à droite un autre triangle, pointe en haut, symbolise le feu ou le soufre. En dessous c'est l'étoile de David qui symbolise le sel, l'union du feu et de l'eau, la convergence permanente de l'En-Haut et de l'En-Bas.
  11. L'ensemble du tableau montre comment le Mercure de nos esprits est purifié par le Grand Oeuvre lorsque, uni au Soufre de nos âmes il subit la Coagulation pour former le Sel des Philosophes, cet état de conscience, immortel, de permanente illumination et totalement incarné qu'est la Pierre philosophale. Comme la cible qu'elle constitue au centre de cette gravure, elle est notre être parvenu à la perfection, notre ultime foyer.

Source: "The Emerald Tablet” (Penguin 1999) by Dennis William HAUCK


Bonjour Oiseau du Paradis

Mr. Hauch est un méchant moineau, c'est ce qu'on appelle en principe de la "parapsychologie". De plus, ça ne sert qu'aux initiés des "Sociétés Secrètes". Au numéro 2. on y expose ce que j'appelle une "opération théosophique" qui consiste à réduire un nombre à plusieurs chiffres vers un nombre simple, exemple: 2016 l'année où nous sommes:
2+0+1+6 = 9
Or les nombres autrefois avait chacun leur signification, exemple le chiffre 5, celui-ci étant le milieu des chiffres représentait la "Justice", le chiffre "1" représentait le TOUT, et le chiffre "9" la complétude, ceci naturellement est mon interprétation de ces 3 chiffres, elles ne sont pas nécessairement vraie, je m'en sers seulement à titre d'exemple.
Et puisque nous parlons de "symbolisme", j'ai remarqué "l'idéogramme" au dessous de ton nom, il montre clairement le mot "EVIL" qui est un mot Anglais qui veux dire "MAUVAIS". Faudrait peut-être que tu pense à le changé au cas où d'autres personnes t'en feraient la remarque, pour ce qui est de moi, ça ne me dérange pas du tout.

Starheater

Voir le profil de l'utilisateur

Oiseau du paradis 


Récurrent
Récurrent
@Starheater a écrit:Et puisque nous parlons de "symbolisme", j'ai remarqué "l'idéogramme" au dessous de ton nom, il montre clairement le mot "EVIL" qui est un mot Anglais qui veux dire "MAUVAIS". Faudrait peut-être que tu pense à le changé au cas où d'autres personnes t'en feraient la remarque, pour ce qui est de moi, ça ne me dérange pas du tout.
La calligraphie arabe de cet idéogramme est Ya Baha'u'l-Abha, qui veut dire "Ô Gloire du Très-Glorieux". L'expression est aussi utilisée en guise de salutations chez certains membres de confession baha'ie. Quant à l'étoile à 9 branches derrière la mention, elle symbolise la grande unité de Dieu et de ses Messagers, et donc des religions accomplies par la révélation de Baha (dont l'équivalent numérique est aussi 9 selon l'ancien système Abjad). Et, afin d'apaiser d'éventuelles clameurs sataniques susceptibles d'offenser certains membres, j'offre ce lien qui illustre de façon succincte la teneur de mes propos. http://www.bahai.com/lesbahais/pp52.htm

Et là, j'ai le goût de m'arrêter sur le contenu d'un cri du coeur de la part de 77,700 personnes en ce qui suit. Et voilà, c'est parti, musique maestro !


@Starheater a écrit:Mr. Hauch est un méchant moineau, c'est ce qu'on appelle en principe de la "parapsychologie". De plus, ça ne sert qu'aux initiés des "Sociétés Secrètes". Au numéro 2. on y expose ce que j'appelle une "opération théosophique" qui consiste à réduire un nombre à plusieurs chiffres vers un nombre simple, exemple: 2016 l'année où nous sommes:
2+0+1+6 = 9
Or les nombres autrefois avait chacun leur signification, exemple le chiffre 5, celui-ci étant le milieu des chiffres représentait la "Justice", le chiffre "1" représentait le TOUT, et le chiffre "9" la complétude, ceci naturellement est mon interprétation de ces 3 chiffres, elles ne sont pas nécessairement vraie, je m'en sers seulement à titre d'exemple.
Et bien oui, il faut bien que Satan serve à quelque chose ! 

Pour ma part, j’ai apprécié son utilisation de la numérologie classique qui m’est quelque peu familière et j’ai l’élan de parfaire mes connaissances de base en la matière. Il y a plusieurs tableaux de correspondance en numérologie et, bien que les couleurs de la page agresse l’œil, Cosmos2000 nous en offre un excellent échantillon sur cette page. http://cosmos2000.chez.com/Nombres/Numerologie.html#section8
 
En arithmomancie classique, le 2 est le nombre de l’association, de l’union, du couple. C’est le symbole de la dualité : bien/mal , homme/femme, vie/mort. Sur la représentation de la Table d'émeraude, nous retrouvons : l'union de l'en-haut et l'en-bas, Sol et Luna, la gauche et la droite, la clarté et les ténèbres, etc.

Quant à l'extrapolation au niveau des années, je la considère valable qu'en ce qui a trait à l'année de naissance d'une personne à savoir l'influence de l'année en cours si, et seulement si, l'on se prête au jeu d'une nomenclature qui serait susceptible d'influencer déroulement d'événements tout à fait aléatoires. En ce qui a trait aux sociétés secrètes, le charlatanisme et tout leur bataclan, que Dieu m'en préserve !

Au plaisir de participer aux échanges sur ce fil. 

Voir le profil de l'utilisateur

Oiseau du paradis 


Récurrent
Récurrent
Tiens, un cadeau expressément pour toi, Arké, puisque la compréhension de la Table d'émeraude semble t'échapper. Je l'ai simplifiée au maximum en gardant authentique la traduction de son contenu puisque j'ai l'intention de l'apprendre par coeur ces prochaines semaines.

Je me suis bien marrée quand j'ai réalisé qu'on la commercialise sous divers objets de consommation, dont l'oreiller qui évoque le poème prologue de Beaudelaire que j'ai cité plus haut. C'est aussi à tête reposée que j'étudiais le mieux un sujet qui me semblait ardu quand j'étais au secondaire.



Et sous forme audiovisuelle, c'est celle-ci que je préfère.


Amitiés virutelles, jeune homme.  

Voir le profil de l'utilisateur

Starheater 


Résident
Résident
@Oiseau du paradis a écrit:
@Starheater a écrit:Et puisque nous parlons de "symbolisme", j'ai remarqué "l'idéogramme" au dessous de ton nom, il montre clairement le mot "EVIL" qui est un mot Anglais qui veux dire "MAUVAIS". Faudrait peut-être que tu pense à le changé au cas où d'autres personnes t'en feraient la remarque, pour ce qui est de moi, ça ne me dérange pas du tout.
La calligraphie arabe de cet idéogramme est Ya Baha'u'l-Abha, qui veut dire "Ô Gloire du Très-Glorieux". L'expression est aussi utilisée en guise de salutations chez certains membres de confession baha'ie. Quant à l'étoile à 9 branches derrière la mention, elle symbolise la grande unité de Dieu et de ses Messagers, et donc des religions accomplies par la révélation de Baha (dont l'équivalent numérique est aussi 9 selon l'ancien système Abjad). Et, afin d'apaiser d'éventuelles clameurs sataniques susceptibles d'offenser certains membres, j'offre ce lien qui illustre de façon succincte la teneur de mes propos. http://www.bahai.com/lesbahais/pp52.htm

Et là, j'ai le goût de m'arrêter sur le contenu d'un cri du coeur de la part de 77,700 personnes en ce qui suit. Et voilà, c'est parti, musique maestro !


@Starheater a écrit:Mr. Hauch est un méchant moineau, c'est ce qu'on appelle en principe de la "parapsychologie". De plus, ça ne sert qu'aux initiés des "Sociétés Secrètes". Au numéro 2. on y expose ce que j'appelle une "opération théosophique" qui consiste à réduire un nombre à plusieurs chiffres vers un nombre simple, exemple: 2016 l'année où nous sommes:
2+0+1+6 = 9
Or les nombres autrefois avait chacun leur signification, exemple le chiffre 5, celui-ci étant le milieu des chiffres représentait la "Justice", le chiffre "1" représentait le TOUT, et le chiffre "9" la complétude, ceci naturellement est mon interprétation de ces 3 chiffres, elles ne sont pas nécessairement vraie, je m'en sers seulement à titre d'exemple.
Et bien oui, il faut bien que Satan serve à quelque chose ! 

Pour ma part, j’ai apprécié son utilisation de la numérologie classique qui m’est quelque peu familière et j’ai l’élan de parfaire mes connaissances de base en la matière. Il y a plusieurs tableaux de correspondance en numérologie et, bien que les couleurs de la page agresse l’œil, Cosmos2000 nous en offre un excellent échantillon sur cette page. http://cosmos2000.chez.com/Nombres/Numerologie.html#section8
 
En arithmomancie classique, le 2 est le nombre de l’association, de l’union, du couple. C’est le symbole de la dualité : bien/mal , homme/femme, vie/mort. Sur la représentation de la Table d'émeraude, nous retrouvons : l'union de l'en-haut et l'en-bas, Sol et Luna, la gauche et la droite, la clarté et les ténèbres, etc.

Quant à l'extrapolation au niveau des années, je la considère valable qu'en ce qui a trait à l'année de naissance d'une personne à savoir l'influence de l'année en cours si, et seulement si, l'on se prête au jeu d'une nomenclature qui serait susceptible d'influencer déroulement d'événements tout à fait aléatoires. En ce qui a trait aux sociétés secrètes, le charlatanisme et tout leur bataclan, que Dieu m'en préserve !

Au plaisir de participer aux échanges sur ce fil. 


Bonjour Oiseau du Paradis

Dans l'ensemble c'est comme si tu me dirais qu'il y a rien de nouveau sous le Soleil. Les symboles ont longtemps bénéficier de notre attention, naturellement je parle de l'être humain. Dans le Ciel, jamais la Terre ne passe au même endroit, celle-ci tournant alentour du Soleil qui lui-même poursuit sa course droit devant.
Mais nous les êtres humains ont ne changent pas, c'est-à-dire qu'on est toujours attiré par ce qui est "Mystérieux", par ce qui est inexplicable, l'intangible, les Forces agissantes de la Nature, si je peux employé ce terme. Pour faire court, on amasse beaucoup de Connaissances, mais on n'a pas le temps de les développés vers quelque chose d'utile et de concret.
Puisque tu aimes bien les chiffres, prenons le chiffre "8", ce chiffre illustre ce que je veux t'expliqué, si tu suis son parcours avec un crayon tu va te rendre vite compte que tu fais toujours le même circuit. Or, enlève environ la moitié de la partie du bas de ce chiffre, qu'est-ce qui arrive? Le circuit est brisé à la répétition du "sans cesse", l'éternel recommencement si tu préfère. 
Mais qu'est-ce que cela peut bien vouloir dire?
Cela veux dire que tu n'es plus dans le circuit, tu en es sorti. Maintenant, il te restera plus qu'à retrouvé ce qui peux t'en faire sortir.

Starheater

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé 


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 3 sur 8]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum