Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 5 sur 5]

101Re: Hallelujah le Dim 11 Sep - 13:41

SAEL 


Passionné
Passionné
@Dearhind a écrit:


Hallelujah : de l'hébreu Hallel = chant de louange et Yah = diminutif de YAHVE. Le diminutif Yah s'employait surtout dans les psaumes ou les louanges car plus pratique pour l'insérer dans les rimes. D'après la Mishna ce Hallel était chanté au temple et dans les synagogues à la Pâque et aux fêtes de la Pentecôte, des Huttes et de l'Inauguration. 



@Sael a écrit:


Et vous, les TJ, quand vous faites ou vous entonnez des hallelujah, qu'est-ce-que vous dites ?
 
@GRIT a écrit :
 


En voici quelques  exemples :
cantique n 1 - "Les attributs de Jéhovah" - inspiré de Révélation 4: 11

"
Ô Jéhovah , suprême en puissance,
Source de vie, de lumière, d'abondance !
La création magnifie ta vigueur ;
Plus grand sera ton Jour sauveur.

Fixe est ton trône sur la vraie justice.
Tes saints décrets et tes lois réjouissent.
Profonde, immense, infinie, ta sagesse
Par ta Parole rayonne sans cesse.

Tu es surtout parfait en amour.
Nul ne pourrait te donner en retour.
Tes attributs et ton nom merveilleux
Nous les louons en chants joyeux.

LOUEZ-YAH !
                                                                   

cantique n15 -  "la création révèle la gloire de Jéhovah" 
- inspiré du Psaume 19

Ô Jéhovah, je suis émerveillé
Devant ta gloire par les cieux révélée !
Car nuit et jour, sans un mot , sans clameur, 
Le firmament annonce ta splendeur.

Des océans , tu calmes la fureur.
Des luminaires tu es l'ordonnateur.
Les yeux levés vers un si vaste ciel, 
Je n'ose croire que tu penses au mortel.
Les yeux levés vers un si vaste ciel, 
J'aime à songer que tu penses au mortel.

Ta loi est pure, parfaits sont tes rappels.
Tes jugements ont la douceur du miel ;
Ils rendent sage, ils sont plus fins que l'or.
A les garder, je deviendrai plus fort .

LOUEZ-YAH


JL

 
@Sael a écrit :
 
Bonjour, GRIT.
 
Tu dis que la première forme versifiée est inspirée de Révélation 4 :11, tandis que la deuxième elle l’est du Psaume 19 ; ce qui signifie  qu’elles ont un, deux ou plusieurs auteurs faisant des éloges à Jéhovah. Qui sont ces auteurs ? Proviennent-elles de l’Hymne ?
 
Et en plus, je ne vois ni les halleluah ni les louanges, mais des éloges adressées à Jéhovah ou des glorifications. Quant à « LOUEZ-YAH » et «  HALLELU-YAH » ce sont des formes  d’ordre sommant les fidèles à le faire.

Voir le profil de l'utilisateur

102Re: Hallelujah le Sam 17 Sep - 14:51

GRIT 


Averti
Averti
@SAEL a écrit:@Dearhind a écrit:


Hallelujah : de l'hébreu Hallel = chant de louange et Yah = diminutif de YAHVE. Le diminutif Yah s'employait surtout dans les psaumes ou les louanges car plus pratique pour l'insérer dans les rimes. D'après la Mishna ce Hallel était chanté au temple et dans les synagogues à la Pâque et aux fêtes de la Pentecôte, des Huttes et de l'Inauguration.                     



@Sael a écrit:


Et vous, les TJ, quand vous faites ou vous entonnez des hallelujah, qu'est-ce-que vous dites ?
 
@GRIT a écrit :
 


En voici quelques  exemples :
cantique n 1 - "Les attributs de Jéhovah" - inspiré de Révélation 4: 11

"
Ô Jéhovah , suprême en puissance,
Source de vie, de lumière, d'abondance !
La création magnifie ta vigueur ;
Plus grand sera ton Jour sauveur.

Fixe est ton trône sur la vraie justice.
Tes saints décrets et tes lois réjouissent.
Profonde, immense, infinie, ta sagesse
Par ta Parole rayonne sans cesse.

Tu es surtout parfait en amour.
Nul ne pourrait te donner en retour.
Tes attributs et ton nom merveilleux
Nous les louons en chants joyeux.

LOUEZ-YAH !
                                                                   

cantique n15 -  "la création révèle la gloire de Jéhovah" 
- inspiré du Psaume 19

Ô Jéhovah, je suis émerveillé
Devant ta gloire par les cieux révélée !
Car nuit et jour, sans un mot , sans clameur, 
Le firmament annonce ta splendeur.

Des océans , tu calmes la fureur.
Des luminaires tu es l'ordonnateur.
Les yeux levés vers un si vaste ciel, 
Je n'ose croire que tu penses au mortel.
Les yeux levés vers un si vaste ciel, 
J'aime à songer que tu penses au mortel.

Ta loi est pure, parfaits sont tes rappels.
Tes jugements ont la douceur du miel ;
Ils rendent sage, ils sont plus fins que l'or.
A les garder, je deviendrai plus fort .

LOUEZ-YAH


JL

 
@Sael a écrit :
 
Bonjour, GRIT.
 
Tu dis que la première forme versifiée est inspirée de Révélation 4 :11, tandis que la deuxième elle l’est du Psaume 19 ; ce qui signifie  qu’elles ont un, deux ou plusieurs auteurs faisant des éloges à Jéhovah. Qui sont ces auteurs ? Proviennent-elles de l’Hymne ?
Bonjour Sael

"Louer Yah" signifie "parler en bien de Jéhovah ! " QUELQUE SOIT LE MOMENT, L'ENDROIT OU LE LIEU , SEUL OU EN GROUPE.

Chaque serviteur de Dieu, peut louer Dieu à sa manière, soit par des chants, des prières , des remerciements ou par la prédication lors de discussions avec autrui.
Aider des personnes à connaître Dieu en les enseignant à percevoir sa personnalité et ses qualités au travers de son Livre la Bible est une façon de louer Dieu! 

Lorsque nous parlons de Dieu en bien , nous louons Jéhovah Dieu , LE CREATEUR DE L'UNIVERS.

Et en plus, je ne vois ni les halleluah ni les louanges, mais des éloges adressées à Jéhovah ou des glorifications.
Glorifier ou faire les éloges de notre Dieu Jéhovah c'est le LOUER = d'où le terme  "Alléluyah" !

Quant à « LOUEZ-YAH » et «  HALLELU-YAH » ce sont des formes  d’ordre sommant les fidèles à le faire.

C'EST UNE INVITATION A LE FAIRE !
Celui qui le fait, c'est parce que son coeur déborde d'amour et de reconnaissance pour son Créateur!

Quand je regarde la création merveilleuse de Dieu par des documentaires sur la nature devant mon poste de TV :  un beau coucher de soleil, un écureuil sur une branche qui s'agite, un majestueux lion dans la savane africaine,  je m'exclame comme le faisait David : "Que tes oeuvres sont belles Jéhovah, toutes tu les as faites pour le plaisir de nos yeux ! " = je loue ainsi Dieu !

Amicalement  JL angel

Voir le profil de l'utilisateur

103Re: Hallelujah le Lun 19 Sep - 14:13

SAEL 


Passionné
Passionné
@Dearhind a écrit:


Hallelujah : de l'hébreu Hallel = chant de louange et Yah = diminutif de YAHVE. Le diminutif Yah s'employait surtout dans les psaumes ou les louanges car plus pratique pour l'insérer dans les rimes. D'après la Mishna ce Hallel était chanté au temple et dans les synagogues à la Pâque et aux fêtes de la Pentecôte, des Huttes et de l'Inauguration.                     



@Sael a écrit:


Et vous, les TJ, quand vous faites ou vous entonnez des hallelujah, qu'est-ce-que vous dites ? 
 
@GRIT a écrit :
 


En voici quelques  exemples :
cantique n 1 - "Les attributs de Jéhovah" - inspiré de Révélation 4: 11

"
Ô Jéhovah , suprême en puissance,
Source de vie, de lumière, d'abondance !
La création magnifie ta vigueur ;
Plus grand sera ton Jour sauveur.

Fixe est ton trône sur la vraie justice.
Tes saints décrets et tes lois réjouissent.
Profonde, immense, infinie, ta sagesse
Par ta Parole rayonne sans cesse.

Tu es surtout parfait en amour.
Nul ne pourrait te donner en retour.
Tes attributs et ton nom merveilleux
Nous les louons en chants joyeux.

LOUEZ-YAH !

                                                                   

cantique n15 -  "la création révèle la gloire de Jéhovah" 
- inspiré du Psaume 19

Ô Jéhovah, je suis émerveillé
Devant ta gloire par les cieux révélée !
Car nuit et jour, sans un mot , sans clameur, 
Le firmament annonce ta splendeur.

Des océans , tu calmes la fureur.
Des luminaires tu es l'ordonnateur.
Les yeux levés vers un si vaste ciel, 
Je n'ose croire que tu penses au mortel.
Les yeux levés vers un si vaste ciel, 
J'aime à songer que tu penses au mortel.

Ta loi est pure, parfaits sont tes rappels.
Tes jugements ont la douceur du miel ;
Ils rendent sage, ils sont plus fins que l'or.
A les garder, je deviendrai plus fort .

LOUEZ-YAH


JL

 
@Sael a écrit :
 
Bonjour, GRIT.
 
Tu dis que la première forme versifiée est inspirée de Révélation 4 :11, tandis que la deuxième elle l’est du Psaume 19 ; ce qui signifie  qu’elles ont un, deux ou plusieurs auteurs faisant des éloges à Jéhovah. Qui sont ces auteurs ? Proviennent-elles de l’Hymne ?


Bonjour Sael 

"Louer Yah" signifie "parler en bien de Jéhovah "
 QUELQUE SOIT LE MOMENT, L'ENDROIT OU LE LIEU , SEUL OU EN GROUPE.

Chaque serviteur de Dieu, peut louer Dieu à sa manière, soit par des chants, des prières , des remerciements ou par la prédication lors de discussions avec autrui.
Aider des personnes à connaître Dieu en les enseignant à percevoir sa personnalité et ses qualités au travers de son Livre la Bible est une façon de louer Dieu!  

Lorsque nous parlons de Dieu en bien , nous louons Jéhovah Dieu , LE CREATEUR DE L'UNIVERS.


Et en plus, je ne vois ni les halleluah ni les louanges, mais des éloges adressées à Jéhovah ou des glorifications.


Glorifier ou faire les éloges de notre Dieu Jéhovah c'est le LOUER = d'où le terme  "Alléluyah" !

Quant à « LOUEZ-YAH » et «  HALLELU-YAH » ce sont des formes  d’ordre sommant les fidèles à le faire.



C'EST UNE INVITATION A LE FAIRE !
Celui qui le fait, c'est parce que son coeur déborde d'amour et de reconnaissance pour son Créateur!

Quand je regarde la création merveilleuse de Dieu par des documentaires sur la nature devant mon poste de TV :  un beau coucher de soleil, un écureuil sur une branche qui s'agite, un majestueux lion dans la savane africaine,  je m'exclame comme le faisait David : 
"Que tes oeuvres sont belles Jéhovah, toutes tu les as faites pour le plaisir de nos yeux ! " = je loue ainsi Dieu !

Amicalement  JL                     

 
@Sael a écrit :
 
Bonjour, Grit !
 
Montres-moi où se trouvent, au sens strict, les glorifications, les louanges, les sanctifications et les alléluias, dans ce qui est mentionné ci-dessous :
 
1)      Quand tu vois un magnifique engin passer, à tombeau ouvert, devant toi et que tu pousses, subjuguée, une forte exclamation qui se résume ainsi :
 « Oh, quelle belle voiture ! Je suis prête à jurer que l’ingénieur qui l’avait construite, est un génie hors du commun ! ».
 
 
2)      Une personne est touchée par un grand malheur insupportable, elle ne s’emporte pas contre dieu et dit ceci :
 
 «  Seigneur ! je sais que le mal ne peut venir que de nous-même et de nos semblables, mais, en réciproque, tout le bien ne peut venir que de Toi, et nul ne pourra nous sortir de cette situation si ce n’est Toi. Tu es le détenteur de la grâce d’ici-bas et de l’au-delà. Nous te remercions, et que Ton Nom soit sanctifié à jamais. Amine ! Et louanges aux Seigneurs des mondes.
 
3)      Ton Nom est au-dessus de tout nom. Je le prononce lors de mon éveil et même dans mes rêves. Pas une fois j’en ai eu souvenance que mes yeux ne s’enchevêtrent dans des pleurs inextinguibles.
 
4)      Dieu, point de dieu à part Toi. Quels qu’en soient le degré de ma foi, de ma piété, et le volume de mes bonnes œuvres, point de salut si ce n’est par ta grâce ! Dieu, pas de dieu en dehors de toi. Tu veilles constamment sur nous et aucune insomnie ni sommeil te saisissent. Quelle Miséricorde ! Ô Seigneur de tout l’univers ! Point de dieu si ce n’est Toi.

Voir le profil de l'utilisateur

104Re: Hallelujah le Lun 19 Sep - 15:48

GRIT 


Averti
Averti
@SAEL a écrit:@Dearhind a écrit:


Hallelujah : de l'hébreu Hallel = chant de louange et Yah = diminutif de YAHVE. Le diminutif Yah s'employait surtout dans les psaumes ou les louanges car plus pratique pour l'insérer dans les rimes. D'après la Mishna ce Hallel était chanté au temple et dans les synagogues à la Pâque et aux fêtes de la Pentecôte, des Huttes et de l'Inauguration.                     



@Sael a écrit:


Et vous, les TJ, quand vous faites ou vous entonnez des hallelujah, qu'est-ce-que vous dites ? 
 
@GRIT a écrit :
 


En voici quelques  exemples :
cantique n 1 - "Les attributs de Jéhovah" - inspiré de Révélation 4: 11

"
Ô Jéhovah , suprême en puissance,
Source de vie, de lumière, d'abondance !
La création magnifie ta vigueur ;
Plus grand sera ton Jour sauveur.

Fixe est ton trône sur la vraie justice.
Tes saints décrets et tes lois réjouissent.
Profonde, immense, infinie, ta sagesse
Par ta Parole rayonne sans cesse.

Tu es surtout parfait en amour.
Nul ne pourrait te donner en retour.
Tes attributs et ton nom merveilleux
Nous les louons en chants joyeux.

LOUEZ-YAH !

                                                                   

cantique n15 -  "la création révèle la gloire de Jéhovah" 
- inspiré du Psaume 19

Ô Jéhovah, je suis émerveillé
Devant ta gloire par les cieux révélée !
Car nuit et jour, sans un mot , sans clameur, 
Le firmament annonce ta splendeur.

Des océans , tu calmes la fureur.
Des luminaires tu es l'ordonnateur.
Les yeux levés vers un si vaste ciel, 
Je n'ose croire que tu penses au mortel.
Les yeux levés vers un si vaste ciel, 
J'aime à songer que tu penses au mortel.

Ta loi est pure, parfaits sont tes rappels.
Tes jugements ont la douceur du miel ;
Ils rendent sage, ils sont plus fins que l'or.
A les garder, je deviendrai plus fort .

LOUEZ-YAH


JL

 
@Sael a écrit :
 
Bonjour, GRIT.
 
Tu dis que la première forme versifiée est inspirée de Révélation 4 :11, tandis que la deuxième elle l’est du Psaume 19 ; ce qui signifie  qu’elles ont un, deux ou plusieurs auteurs faisant des éloges à Jéhovah. Qui sont ces auteurs ? Proviennent-elles de l’Hymne ?


Bonjour Sael 

"Louer Yah" signifie "parler en bien de Jéhovah "
 QUELQUE SOIT LE MOMENT, L'ENDROIT OU LE LIEU , SEUL OU EN GROUPE.

Chaque serviteur de Dieu, peut louer Dieu à sa manière, soit par des chants, des prières , des remerciements ou par la prédication lors de discussions avec autrui.
Aider des personnes à connaître Dieu en les enseignant à percevoir sa personnalité et ses qualités au travers de son Livre la Bible est une façon de louer Dieu!  

Lorsque nous parlons de Dieu en bien , nous louons Jéhovah Dieu , LE CREATEUR DE L'UNIVERS.


Et en plus, je ne vois ni les halleluah ni les louanges, mais des éloges adressées à Jéhovah ou des glorifications.


Glorifier ou faire les éloges de notre Dieu Jéhovah c'est le LOUER = d'où le terme  "Alléluyah" !

Quant à « LOUEZ-YAH » et «  HALLELU-YAH » ce sont des formes  d’ordre sommant les fidèles à le faire.



C'EST UNE INVITATION A LE FAIRE !
Celui qui le fait, c'est parce que son coeur déborde d'amour et de reconnaissance pour son Créateur!

Quand je regarde la création merveilleuse de Dieu par des documentaires sur la nature devant mon poste de TV :  un beau coucher de soleil, un écureuil sur une branche qui s'agite, un majestueux lion dans la savane africaine,  je m'exclame comme le faisait David : 
"Que tes oeuvres sont belles Jéhovah, toutes tu les as faites pour le plaisir de nos yeux ! " = je loue ainsi Dieu !

Amicalement  JL                     

 
@Sael a écrit :
 
Bonjour, Grit !
 
Montres-moi où se trouvent, au sens strict, les glorifications, les louanges, les sanctifications et les alléluias, dans ce qui est mentionné ci-dessous :
 
1)      Quand tu vois un magnifique engin passer, à tombeau ouvert, devant toi et que tu pousses, subjuguée, une forte exclamation qui se résume ainsi :
 « Oh, quelle belle voiture ! Je suis prête à jurer que l’ingénieur qui l’avait construite, est un génie hors du commun ! ».
Je suis tout simplement ADMIRATIVE !
Dieu m'a donné le sens de la vue :  2 yeux pour apprécier ce qui est beau autour de moi !

2)      Une personne est touchée par un grand malheur insupportable, elle ne s’emporte pas contre dieu et dit ceci :
 
 «  Seigneur ! je sais que le mal ne peut venir que de nous-même et de nos semblables, mais, en réciproque, tout le bien ne peut venir que de Toi, et nul ne pourra nous sortir de cette situation si ce n’est Toi. Tu es le détenteur de la grâce d’ici-bas et de l’au-delà. Nous te remercions, et que Ton Nom soit sanctifié à jamais. Amine ! Et louanges aux Seigneurs des mondes.
C'est de la RESILIENCE !

3)      Ton Nom est au-dessus de tout nom. Je le prononce lors de mon éveil et même dans mes rêves. Pas une fois j’en ai eu souvenance que mes yeux ne s’enchevêtrent dans des pleurs inextinguibles.
C'est une déclaration de foi ou une prière qui loue Dieu !

4)      Dieu, point de dieu à part Toi. Quels qu’en soient le degré de ma foi, de ma piété, et le volume de mes bonnes œuvres, point de salut si ce n’est par ta grâce ! Dieu, pas de dieu en dehors de toi. Tu veilles constamment sur nous et aucune insomnie ni sommeil te saisissent. Quelle Miséricorde ! Ô Seigneur de tout l’univers ! Point de dieu si ce n’est Toi.
Déclaration qui ATTESTE que Dieu est Unique et en dehors de lui il n'y a pas d'autres dieux que DIEU (en l'occurrence YHWH puisqu'il n'existe qu'UN SEUL DIEU)
(Exode 20: 1 à 7 Jérémie 10: 3 à 15 )
(Prière qui loue le Dieu de David = Jéhovah = Psaume de David 86: 1 à 17)

Il y a encore bien d'autres versets mais je n'ai plus le temps, je dois aller faire des courses !

PS : En arabe le nom de Dieu se prononce = YAHWAH . Tu remarqueras qu'il possède les mêmes consonnes que l'hébreu = YHWH

Amicalement   JL

Voir le profil de l'utilisateur

105Re: Hallelujah le Lun 26 Sep - 13:32

SAEL 


Passionné
Passionné
Bonjour, Grit !

Montres-moi où se trouvent, au sens strict, les glorifications, les louanges, les sanctifications et les alléluias, dans ce qui est mentionné ci-dessous :
 
1)      Quand tu vois un magnifique engin passer, à tombeau ouvert, devant toi et que tu pousses, subjuguée, une forte exclamation qui se résume ainsi :
 « Oh, quelle belle voiture ! Je suis prête à jurer que l’ingénieur qui l’avait construite, est un génie hors du commun ! ».


@GRIT a écrit :


Je suis tout simplement ADMIRATIVE !
Dieu m'a donné le sens de la vue : 2 yeux pour apprécier ce qui est beau autour de moi !

 
@Sael a écrit :
 
Ce serait mieux de dire : deux yeux pour apprécier la création de Dieu.
Et lors de cette appréciation, qu’on soit en extase ou non, on prononce le « Tassbih » qui, en vérité, n’a pas de sens strict en langue française. Donc, on le traduit par  louange ou célébration. 
 
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
 
@Sael a écrit :

2)      Une personne est touchée par un grand malheur insupportable, elle ne s’emporte pas contre dieu et dit ceci :
 
 «  Seigneur ! je sais que le mal ne peut venir que de nous-même et de nos semblables, mais, en réciproque, tout le bien ne peut venir que de Toi, et nul ne pourra nous sortir de cette situation si ce n’est Toi. Tu es le détenteur de la grâce d’ici-bas et de l’au-delà. Nous te remercions, et que Ton Nom soit sanctifié à jamais. Amine ! Et louanges aux Seigneurs des mondes.
 



@GRIT a écrit :
 
C'est de la RESILIENCE !
 
@Sael a écrit :
 
La résilience, GRIT, est une propriété qui permet à l’individu de résister aux épreuves. Mais cette reconnaissance, ci-dessus mentionnée, est une sorte de « Tahmid » face aux circonstances difficiles. Souvent, on traduit ce mot, au sens le plus large, par le mot louange, qui, en vérité, ne convient pas à une telle situation.
 
@Sael a écrit :

3)      Ton Nom est au-dessus de tout nom. Je le prononce lors de mon éveil et même dans mes rêves. Pas une fois j’en ai eu souvenance que mes yeux ne s’enchevêtrent dans des pleurs inextinguibles.


@GRIT a écrit :
 
C'est une déclaration de foi ou une prière qui loue Dieu !

@Sael a écrit :
 
C’est une sanctification du nom de Dieu (Azza wa djall) = « El-Taqdiss ».
 
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
 
 
4)      Dieu, point de dieu à part Toi. Quels qu’en soient le degré de ma foi, de ma piété, et le volume de mes bonnes œuvres, point de salut si ce n’est par ta grâce ! Dieu, pas de dieu en dehors de toi. Tu veilles constamment sur nous et aucune insomnie ni sommeil te saisissent. Quelle Miséricorde ! Ô Seigneur de tout l’univers ! Point de dieu si ce n’est Toi.


 
@GRIT a érit :


Déclaration qui ATTESTE que Dieu est Unique et en dehors de lui il n'y a pas d'autres dieux que DIEU (en l'occurrence YHWH puisqu'il n'existe qu'UN SEUL DIEU)

(Exode 20: 1 à 7 ;  Jérémie 10: 3 à 15 )
(Prière qui loue le Dieu de David = Jéhovah = Psaume de David 86: 1 à 17)
 
Il y a encore bien d'autres versets mais je n'ai plus le temps, je dois aller faire des courses !

 
@Sael a écrit :
 
Ce sont des alléluia.
 
@GRIT a érit :

PS : En arabe le nom de Dieu se prononce = 
YAHWAH . Tu remarqueras qu'il possède les mêmes consonnes que l'hébreu = YHWH

Amicalement   JL

 
@Sael a écrit :
 
L’Arabe et l’Hébreux sont deux Langues sœurs et que « YAHWAH », selon les 2, signifie « Ô LUI ».
On ne peut adresser une particule phonétique et d’exclamation à quelqu’un qui est absent et même si on ne voit pas Dieu (azza wa djall), on dit : « Ô TOI »


« YA » cette particule phonétique et d’exclamation peut-être adressée autoritairement à un individu afin de parvenir psychologiquement à le raisonner sans encourir à une intervention violente, tel que le cas des Koraïchites au Prophète (Salla Allah’u Allay’hi Wa Salam) : « YA MOHAMMED ! ».
Elle peut être aussi enveloppée de douceur afin de parvenir à raisonner quelqu’un qu’on aime, tel que le cas d’Abraham ( Alayhi Es’salam) à son père : « YA ABBA’TAH ! », et celui de Dieu (Azza Wa Djall) à Son Prophète (Salla Allah’u Allay’hi Wa Salam) : « YA AYOU’HA AN’NABI’Y ».  
 
Un arabe ou un hébreux peut lire sa Langue sans l’aide des connotations (ou les voyelles). Penses-tu, donc, que les Fils d’Israël, en voulant cacher le Nom de Dieu (Azza Wa Djall), auraient laissé, au complet, les consonnes du tétragramme !!!??? 

Voir le profil de l'utilisateur

106Re: Hallelujah le Lun 26 Sep - 20:38

GRIT 


Averti
Averti
@SAEL a écrit:Bonjour, Grit !

Montres-moi où se trouvent, au sens strict, les glorifications, les louanges, les sanctifications et les alléluias, dans ce qui est mentionné ci-dessous :
 
1)      Quand tu vois un magnifique engin passer, à tombeau ouvert, devant toi et que tu pousses, subjuguée, une forte exclamation qui se résume ainsi :
 « Oh, quelle belle voiture ! Je suis prête à jurer que l’ingénieur qui l’avait construite, est un génie hors du commun ! ».


@GRIT a écrit :


Je suis tout simplement ADMIRATIVE !
Dieu m'a donné le sens de la vue : 2 yeux pour apprécier ce qui est beau autour de moi !

 
@Sael a écrit :
 
Ce serait mieux de dire : deux yeux pour apprécier la création de Dieu.
Et lors de cette appréciation, qu’on soit en extase ou non, on prononce le « Tassbih » qui, en vérité, n’a pas de sens strict en langue française. Donc, on le traduit par  louange ou célébration. 
Ah ! Je ne savais pas qu'une belle voiture était une création de Dieu ?

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
 
@Sael a écrit :

2)      Une personne est touchée par un grand malheur insupportable, elle ne s’emporte pas contre dieu et dit ceci :
 
 «  Seigneur ! je sais que le mal ne peut venir que de nous-même et de nos semblables, mais, en réciproque, tout le bien ne peut venir que de Toi, et nul ne pourra nous sortir de cette situation si ce n’est Toi. Tu es le détenteur de la grâce d’ici-bas et de l’au-delà. Nous te remercions, et que Ton Nom soit sanctifié à jamais. Amine ! Et louanges aux Seigneurs des mondes.
 

@GRIT a écrit :
 
C'est de la RESILIENCE !
 
@Sael a écrit :
 
La résilience, GRIT, est une propriété qui permet à l’individu de résister aux épreuves. Mais cette reconnaissance, ci-dessus mentionnée, est une sorte de « Tahmid » face aux circonstances difficiles. Souvent, on traduit ce mot, au sens le plus large, par le mot louange, qui, en vérité, ne convient pas à une telle situation.
COMME JE NE CONNAIS PAS LA LANGUE ARABE, je ne sais pas ce que veux dire "Tahmid"

@Sael a écrit :

3)      Ton Nom est au-dessus de tout nom. Je le prononce lors de mon éveil et même dans mes rêves. Pas une fois j’en ai eu souvenance que mes yeux ne s’enchevêtrent dans des pleurs inextinguibles.


@GRIT a écrit :
 
C'est une déclaration de foi ou une prière qui loue le Nom de Dieu !

@Sael a écrit :
 
C’est une sanctification du nom de Dieu (Azza wa djall) = « El-Taqdiss ».
Le Nom de Dieu est Jéhovah :
Psaumes chapitres = 149 et 150 (relis tous les les chapitres des Psaume , tous louent le nom de DIEU dès les premières phrases à partir du psaume 111)

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
 
 
4)      Dieu, point de dieu à part Toi. Quels qu’en soient le degré de ma foi, de ma piété, et le volume de mes bonnes œuvres, point de salut si ce n’est par ta grâce ! Dieu, pas de dieu en dehors de toi. Tu veilles constamment sur nous et aucune insomnie ni sommeil te saisissent. Quelle Miséricorde ! Ô Seigneur de tout l’univers ! Point de dieu si ce n’est Toi.
Esaïe  43: 11 ;   44: 6  ;   45: 5, 22  ;  Deutéronome 4: 35 ;    1Rois 8: 60 ;  


@GRIT a érit :


Déclaration qui ATTESTE que Dieu est Unique et en dehors de lui il n'y a pas d'autres dieux que DIEU (en l'occurrence YHWH puisqu'il n'existe qu'UN SEUL DIEU)

(Exode 20: 1 à 7 ;  Jérémie 10: 3 à 15 )
(Prière qui loue le Dieu de David = Jéhovah = Psaume de David 86: 1 à 17)
 
Il y a encore bien d'autres versets mais je n'ai plus le temps, je dois aller faire des courses !

 
@Sael a écrit :
 
Ce sont des alléluia.
 
@GRIT a érit :

PS : En arabe le nom de Dieu se prononce = 
YAHWAH . Tu remarqueras qu'il possède les mêmes consonnes que l'hébreu = YHWH

Amicalement   JL

 
@Sael a écrit :
 
L’Arabe et l’Hébreux sont deux Langues sœurs et que « YAHWAH », selon les 2, signifie « Ô LUI ».
L'imam Fakhrad Din Razi dit que le Nom est HUWA  (LUI) selon que rapportent les gens du dévoilement (les Juifs et les chrétiens)
"c'est pour cette raison que ce "nom" a été tenu caché et ne peut être reconnu que par la REALISATION effective de la Vérité."  = (voir traité de l'imam Fakr ad Din Razi sur le nom suprême de Dieu : page 245 / 9)

"Lui" = Huwa" dérive de "YAHWA" ou "YHWH".
D'où  AL-LAH  = Le Dieu  = LE =  LUI = IL = YAH WAH = le nom que l'on ne doit pas prononcer et qu'on doit tenir caché !
(qui contredit Exode 9: 16)

(sourate 59: 22 à 24) = ou (Lui = Le = Il = "Je Suis" en EXODE 3:4  (Darby) 

 YÂ-SIN = 36: 82 = "Quand il veut une chose, son commandement consiste à dire : "sois" et c'est"  d'où la signification du Nom de Dieu YHWH,  en Exode 3: 14, 15
ou "Je me révèlerai Être" (ce que JE SUIS) = ou "Je me ferai connaître par des actions grandioses = MN
.
ou YHWH (Jéhovah) qui signifie = JE fais devenir" (tout ce qui me plaît de faire selon ma volonté)




On ne peut adresser une particule phonétique et d’exclamation à quelqu’un qui est absent et même si on ne voit pas Dieu (azza wa djall), on dit : « Ô TOI »
KIFKIF =  LE , Lui ,  Celui,  IL

« YA » cette particule phonétique et d’exclamation peut-être adressée autoritairement à un individu afin de parvenir psychologiquement à le raisonner sans encourir à une intervention violente, tel que le cas des Koraïchites au Prophète (Salla Allah’u Allay’hi Wa Salam) : « YA MOHAMMED ! ».
Elle peut être aussi enveloppée de douceur afin de parvenir à raisonner quelqu’un qu’on aime, tel que le cas d’Abraham ( Alayhi Es’salam) à son père : « YA ABBA’TAH ! », et celui de Dieu (Azza Wa Djall) à Son Prophète (Salla Allah’u Allay’hi Wa Salam) : « YA AYOU’HA AN’NABI’Y ».  
 
Un arabe ou un hébreux peut lire sa Langue sans l’aide des connotations (ou les voyelles). Penses-tu, donc, que les Fils d’Israël, en voulant cacher le Nom de Dieu (Azza Wa Djall), auraient laissé, au complet, les consonnes du tétragramme !!!??? 
Bien entendu les scribes étaient très méticuleux en recopiant les Ecritures ; à chaque ligne, ils contrôlaient et comptaient les lettres  !  
Ce sont les Prêtres et les Pharisiens superstitieux qui REFUSAIENT DE PRONONCER LE NOM DE DIEU.

D'ailleurs, même encore aujourd'hui , les Juifs ne prononcent même pas le mot DIEU ET L'ECRIVENT =
D. ieu de peur que le ciel leur tombe sur la tête !

Et la majeure partie des traducteurs "chrétiens" ont suivi cette coutume en remplaçant le nom de Dieu (YHWH = YAHWEH) par "L'ETERNEL"

Mais les Témoins de Jéhovah n'ont pas suivi cette "tradition" juive et ont laissé le Nom YHWH, (ou Jéhovah en Français)  dans tous les versets de la Bible  où il se trouvait à l'origine !

Voir le profil de l'utilisateur

107Re: Hallelujah le Mar 27 Sep - 18:40

SAEL 


Passionné
Passionné
@SAEL a écrit:
 
Bonjour, Grit !

Montres-moi où se trouvent, au sens strict, les glorifications, les louanges, les sanctifications et les alléluias, dans ce qui est mentionné ci-dessous :
 
1)      Quand tu vois un magnifique engin passer, à tombeau ouvert, devant toi et que tu pousses, subjuguée, une forte exclamation qui se résume ainsi :
 « Oh, quelle belle voiture! Je suis prête à jurer que l’ingénieur qui l’avait construite, est un génie hors du commun ! ».


@GRIT a écrit :


Je suis tout simplement ADMIRATIVE !
Dieu m'a donné le sens de la vue : 2 yeux pour apprécier ce qui est beau
 autour de moi !
 
@Sael a écrit :
 
Ce serait mieux de dire : deux yeux pour apprécier la création de Dieu. 
Et lors de cette appréciation, qu’on soit en extase ou non, on prononce le « Tassbih » qui, en vérité, n’a pas de sens strict en langue française. Donc, on le traduit par  louange ou célébration. 
 
@GRIT a écrit :


Ah ! Je ne savais pas qu'une belle voiture était une création de Dieu ?
 
@Sael a écrit :
 
L’ingénieur qui l’avait construite, est un génie hors du commun ! ».
Á moins que l’ingénieur qui l’avait construite est, bel et bien, une invention humaine ; un robot peut-être.
 
En disant « Oh, quelle belle voiture ! », celle-ci t’a-t-elle entendue ?
 
Si tu es subjuguée par une belle invention, tu rends hommage à celle-ci ou bien à son inventeur ?
 
N’as-tu pas écrit, au post 1O2, ce qui est mentionné ci-dessous ? C’est à partir de ça que je me suis inspiré en te rapportant cette histoire de ce génie, inventeur de cette belle voiture.
 
Quand je regarde la création merveilleuse de Dieu par des documentaires sur la nature devant mon poste de TV :  un beau coucher de soleil, un écureuil sur une branche qui s'agite, un majestueux lion dans la savane africaine,  je m'exclame comme le faisait David : "Que tes oeuvres sont belles Jéhovah, toutes tu les as faites pour le plaisir de nos yeux ! " = je loue ainsi Dieu !
 
Cette dernière phrase écrite en rouge est, au sens strict, un « Tassbih qui convient le mieux à une telle situation », mais au sens large une louange.
 
« Tassbih » est une sorte de célébration. On peut faire du « Tassbih » au Nom de Dieu (Azza wa djall), et on peut aussi le faire par « Hamdi Rabbana » (C’est-à-dire, par rapprochement seulement, célébrer les louanges divines .). 
 
 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
 
@Sael a écrit :

2)      Une personne est touchée par un grand malheur insupportable, elle ne s’emporte pas contre dieu et dit ceci :
 
 «  Seigneur ! je sais que le mal ne peut venir que de nous-même et de nos semblables, mais, en réciproque, tout le bien ne peut venir que de Toi, et nul ne pourra nous sortir de cette situation si ce n’est Toi. Tu es le détenteur de la grâce d’ici-bas et de l’au-delà. Nous te remercions, et que Ton Nom soit sanctifié à jamais. Amine ! Et louanges aux Seigneurs des mondes.
 

@GRIT a écrit :
 
C'est de la RESILIENCE !
 
@Sael a écrit :
 
La résilience, GRIT, est une propriété qui permet à l’individu de résister aux épreuves. Mais cette reconnaissance, ci-dessus mentionnée, est une sorte de « Tahmid » face aux circonstances difficiles. Souvent, on traduit ce mot, au sens le plus large, par le mot louange, qui, en vérité, ne convient pas à une telle situation.
 
@GRIT a écrit :


COMME JE NE CONNAIS PAS LA LANGUE ARABE, je ne sais pas ce que veux dire "Tahmid".
 
@Sael a écrit :
 
C’est dommage ! Mais je peux te donner quelques indications seulement :
Quelques soient les situations, et en tout temps, on dit : « El-Hamdu li l’Allah ».
Quand on est, à titre d’exemple, malade ou en bonne santé, ou en a devant nous une nourriture médiocre ou consistante, moins quantitative ou satisfaisante, on prononce cette formule.
Á mon avis « El-Tahmid » est une sorte de reconnaissance vis-à-vis des bienfaits de Dieu. Une nourriture quantitativement très faible n’est-elle pas un cadeau venant de Dieu ? Un malade souffrant n’a-t-il pas en lui ces innombrables particules qui mènent un combat acharné contre toute maladie et douleur causées par notre imprudence ? Alors d’où vient tout ça si ce n’est des bienfaits de Dieu (Azza wa Djall) ? Et même des circonstances extérieures, Il nous protège.
 
Peut-on appeler ça des louanges, GRIT ?    
 
 
@Sael a écrit :

3)      Ton Nom est au-dessus de tout nom. Je le prononce lors de mon éveil et même dans mes rêves. Pas une fois j’en ai eu souvenance que mes yeux ne s’enchevêtrent dans des pleurs inextinguibles.


@GRIT a écrit :
 
C'est une déclaration de foi ou une prière qui loue le Nom de Dieu !

@Sael a écrit :
 
C’est une sanctification du nom de Dieu (Azza wa djall) = « El-Taqdiss ».


@GRIT a écrit :
 
Le Nom de Dieu est Jéhovah :
Psaumes chapitres = 149 et 150 (relis tous les les chapitres des Psaume , tous louent le nom de DIEU dès les premières phrases à partir du psaume 111)

 
@Sael a écrit
 
Malheureusement, il n’y pas que les louanges.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
  @Sael a écrit:
  
4)      Dieu, point de dieu à part Toi. Quels qu’en soient le degré de ma foi, de ma piété, et le volume de mes bonnes œuvres, point de salut si ce n’est par ta grâce ! Dieu, pas de dieu en dehors de toi. Tu veilles constamment sur nous et aucune insomnie ni sommeil te saisissent. Quelle Miséricorde ! Ô Seigneur de tout l’univers ! Point de dieu si ce n’est Toi.
 

@Grit a écrit:


Esaïe  43: 11 ;   44: 6  ;   45: 5, 22  ;  Deutéronome 4: 35 ;    1Rois 8: 60 ;  

Déclaration qui ATTESTE que Dieu est Unique et en dehors de lui il n'y a pas d'autres dieux que DIEU (en l'occurrence YHWH puisqu'il n'existe qu'UN SEUL DIEU)

(Exode 20: 1 à 7 ;  Jérémie 10: 3 à 15 )
(Prière qui loue le Dieu de David = Jéhovah = Psaume de David 86: 1 à 17)
 
Il y a encore bien d'autres versets mais je n'ai plus le temps, je dois aller faire des courses !

 
@Sael a écrit :
 
Ce sont des alléluia.
 
@GRIT a érit :

PS : En arabe le nom de Dieu se prononce = YAHWAH . Tu remarqueras qu'il possède les mêmes consonnes que l'hébreu = YHWH

Amicalement   JL

 
@Sael a écrit : 
 
L’Arabe et l’Hébreux sont deux Langues sœurs et que « YAHWAH », selon les 2, signifie « Ô LUI ».


@GRIT a écrit:


L'imam Fakhrad Din Razi dit que le Nom est HUWA  (LUI) selon que rapportent les gens du dévoilement (les Juifs et les chrétiens)
"c'est pour cette raison que ce "nom" a été tenu caché et ne peut être reconnu que par la REALISATION effective de la Vérité."  = (voir traité de l'imam Fakr ad Din Razi sur le nom suprême de Dieu : page 245 / 9)

"Lui" = Huwa" dérive de "YAHWA" ou "YHWH".
D'où  AL-LAH  = Le Dieu  = LE =  LUI = IL = YAH WAH = le nom que l'on ne doit pas prononcer et qu'on doit tenir caché !
(qui contredit Exode 9: 16)


(sourate 59: 22 à 24) = ou (Lui = Le = Il = "Je Suis" en EXODE 3:4  (Darby)  

 
YÂ-SIN = 36: 82 = "Quand il veut une chose, son commandement consiste à dire : "sois" et c'est"   d'où la signification du Nom de Dieu YHWH,  en Exode 3: 14, 15
ou "Je me révèlerai Être" (ce que JE SUIS) = ou
 "Je me ferai connaître par des actions grandioses = MN.
ou YHWH (Jéhovah) qui signifie = JE fais devenir" (tout ce qui me plaît de faire selon ma volonté)



@Sael a écrit :


Ce Razi est tellement clairvoyant qu'il nous donne la signification de YÂ-SIN. Qu'il nous donne celles des 13 autres sourates!
 
Avant que Dieu (Azza wa Djall) ne donne un nom à quelqu’un, il faut qu’il soit courant dans sa propre Parole. Razi spécule à l’exemple de ces chrétiens qui voyant un chiffre 3 dans une certaine Ecriture penseront qu’il symbolise la Trinité ou ceux qui font de la morsure du serpent de Genèse, le sacrifice de Jésus, qu’ Eve symbolise je ne sais quoi et Adam l’innocent, sans qu’ils ne se rendent compte, fut oublié dans l’édifice de l’abstrait.
 
Je pose la question une fois de plus : Qu’est-ce-que ça veut dire « Asher » ? Et donnez-moi le nom de Satan au moment où il adorait Dieu et lui obéissait.
 
-------------------------------------------------------------------------------------------------  
 
@Sael a écrit :

On ne peut adresser une particule phonétique et d’exclamation à quelqu’un qui est absent et même si on ne voit pas Dieu (azza wa djall), on dit : « Ô TOI »


@GRIT a écrit :
 
KIFKIF =  LE , Lui ,  Celui,  IL
 
@Sael a écrit :
 
Quand tu t’adresses à quelqu’un, tu lui dis « Ô toi » ou bien « Ô lui » !?
 
 
@Sael a écrit

« YA » cette particule phonétique et d’exclamation peut-être adressée autoritairement à un individu afin de parvenir psychologiquement à le raisonner sans encourir à une intervention violente, tel que le cas des Koraïchites au Prophète (Salla Allah’u Allay’hi Wa Salam) : « YA MOHAMMED ! ». 
Elle peut être aussi enveloppée de douceur afin de parvenir à raisonner quelqu’un qu’on aime, tel que le cas d’Abraham ( Alayhi Es’salam) à son père : « YA ABBA’TAH ! », et celui de Dieu (Azza Wa Djall) à Son Prophète (Salla Allah’u Allay’hi Wa Salam) : « YA AYOU’HA AN’NABI’Y ».  
 
Un arabe ou un hébreux peut lire sa Langue sans l’aide des connotations (ou les voyelles). Penses-tu, donc, que les Fils d’Israël, en voulant cacher le Nom de Dieu (Azza Wa Djall), auraient laissé, au complet, les consonnes du tétragramme !!!??? 
 
@GRIT a écrit :
 
Bien entendu les scribes étaient très méticuleux en recopiant les Ecritures ; à chaque ligne, ils contrôlaient et comptaient les lettres  !   
Ce sont les Prêtres et les Pharisiens superstitieux qui REFUSAIENT DE
 PRONONCER LE NOM DE DIEU.

D'ailleurs, même encore aujourd'hui , les Juifs ne prononcent même pas le mot DIEU ET L'ECRIVENT =
D. ieu de peur que le ciel leur tombe sur la tête !

Et la majeure partie des traducteurs "chrétiens" ont suivi cette coutume en remplaçant le nom de Dieu (YHWH = YAHWEH) par "L'ETERNEL"

Mais les Témoins de Jéhovah n'ont pas suivi cette "tradition" juive et ont laissé le Nom YHWH, (ou Jéhovah en Français)  dans tous les versets de la Bible  où il se trouvait à l'origine !



@Sael a écrit :
 
Beaucoup de gens font l’erreur suivante : Ils pensent qu’en changeant les connotations d’un mot ou plusieurs à l’intérieur d’une phrase, la signification de celle-ci change. C’est complètement faux ! Car si vous changez la connotation rien que d’un seul mot, la phrase n’aura absolument aucun sens. Alors que pourrons-nous dire de 2 mots et plus.
 
Je vais me baser sur la Langue française en te demandant de déchiffrer ce tétragramme : TRTR

Voir le profil de l'utilisateur

108Re: Hallelujah Aujourd'hui à 10:40

Contenu sponsorisé 


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 5 sur 5]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum