Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1l'âme d'un enfant avorté le Ven 13 Mai - 0:53

Kadhafi 


Enthousiaste
Enthousiaste
J'aimerais savoir quand est il? Accède il directement au paradis comme notre logique humain nous pousserait à croire? Il y a des élements dans les scriptures tratant ce sujet? (les réponses de mes amis musulmans sont également très bienvenues)

Voir le profil de l'utilisateur

2Re: l'âme d'un enfant avorté le Sam 14 Mai - 0:03

Credo 


Averti
Averti
Un enfant avorté est une victime, qui ne peut se défendre. Dieu est toujours du côté des plus faibles. Alors je n'ai pas trouvé de versets exacts là-dessus (peut-être y en a-t-il ?) mais, en toute logique, si le bon larron mort en croix à côté de Jésus, a pu y accéder de par son repentir alors qu'il n'a pas fait de bonnes choses dans sa vie, combien plus peut y accéder un enfant innocent qui n'a même pas eu le temps de voir le jour donc, de commettre le moindre péché.

Voir le profil de l'utilisateur

3Re: l'âme d'un enfant avorté le Dim 15 Mai - 12:41

Starheater 


Résident
Résident
@Credo a écrit:Un enfant avorté est une victime, qui ne peut se défendre. Dieu est toujours du côté des plus faibles. Alors je n'ai pas trouvé de versets exacts là-dessus (peut-être y en a-t-il ?) mais, en toute logique, si le bon larron mort en croix à côté de Jésus, a pu y accéder de par son repentir alors qu'il n'a pas fait de bonnes choses dans sa vie, combien plus peut y accéder un enfant innocent qui n'a même pas eu le temps de voir le jour donc, de commettre le moindre péché.


Excuse-moi Credo de te tomber encore sur la tête, mais le bon larron n'a pas eu accès au Paradis. 
Je sais que tu vas le rejeté comme la dernière fois qu'il en a été question, mais je vais essayé par la logique de te l'expliqué, ne prend pas cela pour de la prétention, c'est juste une explication qui m'a été fourni il y a quelques années.
C'est une question de "virgule", et je cite:
Luc 23:43  Et il lui dit: En vérité, je te le dis, aujourd’hui tu seras avec moi dans le Paradis.

Ce verset suggère que le Christ non seulement va monté au Paradis, mais qu'il va amené le bon larron avec Lui. Mais regarde ce qui arrive quand je déplace la virgule, et je cite:

Luc 23:43  Et il lui dit: En vérité, je te le dis aujourd’hui, tu seras avec moi dans le Paradis.

Comme tu peux le voir, ça change beaucoup le sens de la phrase. Maintenant pour ce qui est de la logique, et je cite:


Hébreux 9:27  Et comme les hommes ne meurent qu’une fois, après quoi il y a un jugement,

Le Jugement se fait aussitôt que l'on meure, cela est dû au fait que nous avons le mini-mini-mini Esprit Saint en nous  smile, LOL. Adam quand il a été créer, il était Saint, dans la Bible le Fils d'Adam Abel est appelé le Juste, et je cite:

Hébreux 11:4  Par la foi, Abel offrit à Dieu un sacrifice de plus grande valeur que celui de Caïn; aussi fut-il proclamé juste, Dieu ayant rendu témoignage à ses dons, et par elle aussi, bien que mort, il parle encore.

Donc, l'Esprit de Dieu est dans l'homme (mini-mini  big-smile depuis le début de la Création, et je cite:

Genèse 1:27-28  27  Dieu créa l’homme à son image, il le créa à l’image de Dieu, il créa l’homme et la femme.
28  Dieu les bénit, et Dieu leur dit : Soyez féconds, multipliez, remplissez la terre, et l’assujettissez ; et dominez sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, et sur tout animal qui se meut sur la terre.

Tu pourrais pensé que le fait qu'Adam et Ève eurent désobéi que cela changea la Bénédiction en Malédiction, pas du tout, c'est le Sol qui fut Maudit.

Donc pour reprendre ta logique, si le larron est monté au Ciel avec le Seigneur Jésus, cela veux dire que nous avons pas besoin de Jugement Dernier. De plus le Seigneur Jésus aurait été obligé de redescendre alors qu'il avait dit à ses disciples de ne pas le "toucher" car IL n'était pas encore monté au Ciel vers son Père. Or il est connu que le Seigneur Jésus quand il mourut sur la croix, certains qui reposaient dans leurs tombes Ressuscitèrent. Ce qui veux dire que le Bon Larron doit être réveiller seulement quand le Seigneur Jésus va revenir.






Starheater



 

Voir le profil de l'utilisateur

4Re: l'âme d'un enfant avorté le Dim 15 Mai - 13:14

Kadhafi 


Enthousiaste
Enthousiaste
Startounet, le sais tu d'ou provient cette virgule déplacé ailleurs? Bible qui n'a pas le droit de s'intituler ainsi de nos amis qui pensent appeller l'Eternel par son petit prénom ...

Ce que la virgule change finalement c'est de savoir si on est jugé après la mort directement ou "à la fin des temps". Et encore c'est loin d'etre aussi simple et irrevocable comme preuve. Et peut etre que les deux peuvent meme subsister en parallele ... mais bref, pour moi cet aujourd'hui n'implique rien d'autre


Et ces paroles ne disent pas qu'il n'y aura pas de jugement dernier, mais que quiconque se repenti bénéficera de la misericorde immense du Seigneur. Et Jesus de pars sa nature peut juger de la sincerité de quelqu'un, pour celà qu'il peut lui adresser cette promesse. Le plus important à comprendre pour moi de cet enseignement avant de le dissequer jusqu'a en perdre le bon sens c'est qu'il n'est jamais trop tard pour se repentir et qu'on n'est jamais trop pecheurs pour le faire. Le reste devient abstrait et c'est à prendre avec pincettes.

Voir le profil de l'utilisateur

5Re: l'âme d'un enfant avorté le Dim 15 Mai - 20:43

Starheater 


Résident
Résident
@Kadhafi a écrit:Startounet, le sais tu d'ou provient cette virgule déplacé ailleurs? Bible qui n'a pas le droit de s'intituler ainsi de nos amis qui pensent appeller l'Eternel par son petit prénom ...

Ce que la virgule change finalement c'est de savoir si on est jugé après la mort directement ou "à la fin des temps". Et encore c'est loin d'etre aussi simple et irrevocable comme preuve. Et peut etre que les deux peuvent meme subsister en parallele ... mais bref, pour moi cet aujourd'hui n'implique rien d'autre


Et ces paroles ne disent pas qu'il n'y aura pas de jugement dernier, mais que quiconque se repenti bénéficera de la misericorde immense du Seigneur. Et Jesus de pars sa nature peut juger de la sincerité de quelqu'un, pour celà qu'il peut lui adresser cette promesse. Le plus important à comprendre pour moi de cet enseignement avant de le dissequer jusqu'a en perdre le bon sens c'est qu'il n'est jamais trop tard pour se repentir et qu'on n'est jamais trop pecheurs pour le faire. Le reste devient abstrait et c'est à prendre avec pincettes.


Je comprend ton point de vu Kadhafi, "se repentir pour bénéficier de l'immense Miséricorde du Seigneur", mais là aussi ça se fait...comment pourrai-je le dire...automatiquement, consciemment, et même sans s'en rendre compte, un peu trop souvent, qui pourrait conduire de se repentir de s'être trop repenti. Tout cela à cause de notre esprit de Bonne Volonté à vouloir bien faire, et cela, pas nécessairement et directement à cause de la Bible, mais à cause de la Connaissance des principes que la Bible enseignent, de la Volonté de l'esprit à tendre vers les choses qui demeure éternellement comme la Vérité, la Foi, l'Espérance, la Logique, l'Amour du prochain (Amour-Justice), la Fraternité, la Droiture (tendre vers le positif), la Communion (mettre en commun et disponible aux autres la Vérité qui nous relie), la Justification (se justifier pour justifier les autres), la Méditation (médité sur toutes les voies qui sont droites, pour en écarté ceux qui ne le sont pas), la Sagesse (l'ensemble des principes qui mènent à la vie et qui nous permet de distinguer ce qui bien souvent crève les yeux), de ne pas trop s'éparpillé en disséquant négativement un sujet positif..........  

Starheater

Voir le profil de l'utilisateur

6Re: l'âme d'un enfant avorté le Dim 15 Mai - 23:01

Credo 


Averti
Averti
@Khadafi a écrit:Le plus important à comprendre pour moi de cet enseignement avant de le dissequer jusqu'a en perdre le bon sens c'est qu'il n'est jamais trop tard pour se repentir et qu'on n'est jamais trop pecheurs pour le faire.
C'est aussi comme ça que je le prends. Et, en outre, qu'on déplace ou non la virgule, que ce soit au moment même, juste après sa mort, ou plus tard,au jour du jugement dernier, dans tous les cas, le bon larron se retrouvera au paradis. D'où l'histoire de la virgule ne change pas ce qui est effectivement le plus important à comprendre.

Voir le profil de l'utilisateur

7Re: l'âme d'un enfant avorté le Lun 16 Mai - 2:49

GRIT 


Averti
Averti
@Kadhafi a écrit:J'aimerais savoir quand est il? Accède il directement au paradis comme notre logique humain nous pousserait à croire? Il y a des élements dans les scriptures tratant ce sujet? (les réponses de mes amis musulmans sont également très bienvenues)
La Bible ne parle pas de la résurrection d'enfant avorté, mais elle dit que la vie d'un enfant dans le ventre de sa mère est précieuse aux yeux de Dieu!
Exode 21: 22, 23 fait la différence entre l'embryon , et l'enfant déjà formé près à naître.

Si dans une dispute un homme heurte une femme enceinte, et que celle-ci avorte d'un embryon , la punition sera une amende  ;  mais si l'enfant est déjà bien formé, s'il y a accident mortel , l'homme paiera de sa vie = vie pour vie

Cela sous-entend, que Dieu tient compte du temps de grossesse de la mère : à 2 ou 3 mois de grossesse, l'embryon n'est pas formé et n'est qu'une masse informe de sang.
A 7 ou 8 mois un enfant peut vivre si l'accouchement est provoqué accidentellement .  C'est pourquoi l'homme qui a provoqué l'avortement est considéré comme un meurtrier et mérite la mort .
Donc, pour l'embryon ,il n'y aura surement pas de résurrection mais pour l'enfant développé, il y aura certainement  une résurrection !  selon Jean 5: 25, 28
Cette résurrection se fera sur la terre pendant le règne de Jésus dans les cieux (1Thessaloniciens 4: 13, 14, 15, 16)

De plus , la Bible n'enseigne pas que l'âme monte directement au ciel après la mort. Tous les morts qui sont dans les cimetières attendent le "signal" de Jésus pour ressusciter SUR LA TERRE.

Elle enseigne que lorsqu'on meurt on retourne à la poussière et que c'est "l'esprit" ou le "souffle de vie" qui retourne à Dieu qui l'a donné  Ecclésiaste 12: 9  (Genèse 2: 7 - 1Corinthiens 15: 45 = Adam est DEVENU une âme vivante et il a reçu le souffle de vie  ; il n'a pas reçu une "âme")

Voir le profil de l'utilisateur

8Re: l'âme d'un enfant avorté le Lun 16 Mai - 3:44

Starheater 


Résident
Résident
@Credo a écrit:
@Khadafi a écrit:Le plus important à comprendre pour moi de cet enseignement avant de le dissequer jusqu'a en perdre le bon sens c'est qu'il n'est jamais trop tard pour se repentir et qu'on n'est jamais trop pecheurs pour le faire.
C'est aussi comme ça que je le prends. Et, en outre, qu'on déplace ou non la virgule, que ce soit au moment même, juste après sa mort, ou plus tard,au jour du jugement dernier, dans tous les cas, le bon larron se retrouvera au paradis. D'où l'histoire de la virgule ne change pas ce qui est effectivement le plus important à comprendre.


Voyons donc Credo, ce que tu dis et ce que tu pense réellement sont Deux choses complètement différentes. Je ne crois pas ce que tu me dis, Khadafi parle de "disséquer" jusqu'en perdre le bon sens, tu es d'accord, mais tu n'élabores pas, j'appelle cela "parler sans parler". J'ai connu un temps où tu étais plus expressive, plus détaillé; 
"Bah, j'ai peint le tableau, mais c'est le mieux que je peux faire" se dit-elle, si tu es trop occupé (ce qui m'arrive quelques fois), tu n'as qu'à me le dire, ce n'est pas plus compliqué, je bâcle de la même façon quand je suis occupé, c'est humain, non? Si tu continus de cette façon, tu vas avoir à te repentir souvent, ça c'est certain.
Il est vrai que nous ne pouvons pas toujours produire comme nous le voudrions, cela à cause de nombreux facteurs:
Matthieu 13:23  Et celui qui a été semé dans la bonne terre, c’est celui qui entend la Parole et la comprend: celui-là porte du fruit et produit tantôt cent, tantôt soixante, tantôt trente
Développe un peu plus. plain

Starheater

Voir le profil de l'utilisateur

9Re: l'âme d'un enfant avorté le Lun 16 Mai - 4:16

Starheater 


Résident
Résident
@GRIT a écrit:
@Kadhafi a écrit:J'aimerais savoir quand est il? Accède il directement au paradis comme notre logique humain nous pousserait à croire? Il y a des élements dans les scriptures tratant ce sujet? (les réponses de mes amis musulmans sont également très bienvenues)




Grit, tu t'es trompé légèrement sur Ecclésiaste 12:9, c'est écrit dans 12:7

Starheater

Voir le profil de l'utilisateur

10Re: l'âme d'un enfant avorté le Lun 16 Mai - 11:50

giliathnc 


Récurrent
Récurrent
Question complexe parce qu'il y en a deux dans une: 
1) Quel est le statut d'un enfant avorté ?
2) y a t'il un âge minimum pour être jugé devant le tribunal de Christ ? 

---
Grit a proposé un texte intéressant. Car en effet, une lecture textuelle nous permet de voir une distinction dans le statut d'un enfant avorté. Cependant, il n'est pas question de l'enfant dans ce texte... mais bien de rétribution à une blessure de la femme en tant que porteuse d'un successeur.  
En effet le mot Yeled: désigne un enfant mâle. 
On a ailleurs un même cas (une conjointe essayant de protéger son mari lors d'une rixe) avec une toute autre rétribution. Lire Deut 25:11. Le problème est ici inversé, c'est l'ennemi du couple qui se voit privé du "moyen" d'avoir des héritiers mâle (étant donné la culture juive)
Pour comprendre ce passage il faut prendre ce verset comme clef d'interprétation: "23 Mais s’il y a un accident, tu donneras vie pour vie."   

L'important était donc de savoir si l'accouchement prématuré impliqué qu'un enfant du querelleur soit tué en rétribution. Il a été établie que l'enfant devait avoir des formes humaines pour éviter les fausses "fausse couche".

Pour comprendre le statut d'un nouveau né, il faut avoir une vision plus globale. Dieu dit: 
- "Avant que je t’aie formé dans le ventre de ta mère, je te connaissais, et avant que tu sois sorti de son sein,..." parole dite à Jérémie.
A) Dieu forme... et permet la naissance, la croissance... ainsi même si les techniques d'insémination ont progressé la grossesse et la naissance sont des miracles. 
B) Dieu a une pensée pour chaque vie. Ce n'est pas tant le fait que Jérémie soit "élu" qui l'emporte... mais sur l'initiative de Dieu. Tout en considérant le libre arbitre qu'Il a créé. 
C) Dieu se place souvent comme un parent qui a un très grand soucis des enfants. 

Le terme hébreux a recherché pour parlé des "avorté" est negel. Il n'y a que 3 occurences: 
Psaume 58:9 parle de mort sans voir le soleil...
Job 3:16 associe le sort de l'infant au repos (sheol)
Eccle 6:3 idem
1 Cor 15:8 (hors contexte... un sobriquet pour indiquer un manque de maturité)

2) Il semble d'après les versets précédent que les morts nés ou nés avant terme ne seront pas jugé. 

--- Mis à part cela. 
Les juifs considéré par interprétation qu'avant la naissance l'enfant pouvaient avoir un penchant pour le mal. Ex: Jacob et Esaü, ou l'un des jumeaux essaye de "doubler" l'autre. 
La rencontre de Jésus avec l'aveugle né nous apprend qu'il ne considère pas que les enfants puissent avoir des malformations à cause des péchés de leur parent. Jésus ne semble pas sous entendre que ce soit à cause d'un péché, même de l'enfant d'ailleurs, dans le passage.

Il semble que l'âge de raison soit le moyen pour les juifs mâle d'être tenu pour responsable de leur péché. C'est âge est semble t'il 12ans... mais j'ignore ce qu'il en est du sexe féminin et c'est de toute manière une interprétation culturelle.



Dernière édition par giliathnc le Lun 16 Mai - 11:52, édité 1 fois (Raison : oubli)

Voir le profil de l'utilisateur

11Re: l'âme d'un enfant avorté le Lun 16 Mai - 12:50

GRIT 


Averti
Averti
@Starheater a écrit:
@GRIT a écrit:


Grit, tu t'es trompé légèrement sur Ecclésiaste 12:9, c'est écrit dans 12:7
Starheater
Exact !  Peut-être à cause de l'heure tardive !

Voir le profil de l'utilisateur

12Re: l'âme d'un enfant avorté le Lun 16 Mai - 19:48

Starheater 


Résident
Résident
@Kadhafi a écrit:Startounet, le sais tu d'ou provient cette virgule déplacé ailleurs? Bible qui n'a pas le droit de s'intituler ainsi de nos amis qui pensent appeller l'Eternel par son petit prénom ...

Ce que la virgule change finalement c'est de savoir si on est jugé après la mort directement ou "à la fin des temps". Et encore c'est loin d'etre aussi simple et irrevocable comme preuve. Et peut etre que les deux peuvent meme subsister en parallele ... mais bref, pour moi cet aujourd'hui n'implique rien d'autre


Et ces paroles ne disent pas qu'il n'y aura pas de jugement dernier, mais que quiconque se repenti bénéficera de la misericorde immense du Seigneur. Et Jesus de pars sa nature peut juger de la sincerité de quelqu'un, pour celà qu'il peut lui adresser cette promesse. Le plus important à comprendre pour moi de cet enseignement avant de le dissequer jusqu'a en perdre le bon sens c'est qu'il n'est jamais trop tard pour se repentir et qu'on n'est jamais trop pecheurs pour le faire. Le reste devient abstrait et c'est à prendre avec pincettes.



Khadafi pour répondre à ta question; oui je sais d'où provient cette virgule. Les textes originaux sur ce que j'ai appris de mon ancienne Église ne comporte pas de virgules, se sont les traducteurs qui les disposes dans le textes selon le sens compris de la phrase pour ajouter les ponctuations. Je n'ai jamais entendu parlé que les Textes de la Bibles avaient des ponctuations à part d'un signe pour indiquer la fin d'une phrase. (à vérifier, pas certain à 100%)
Maintenant en guise de préambule, je ferai remarquai que la question concerne la Médecine actuel, et non pas la Loi de Moïse, car ici, il s'agit bien de la Loi de Moïse. Or quand le Seigneur parlait de "MAGNIFIER" la Loi, IL parlait des 10 Commandements de Dieu, ils ne parlait pas des 6?? quelques préceptes et prescriptions de la Loi de Moïse. 
Or il est écrit dans le NT ceci:
Jacques 2:10  Aurait-on observé la Loi tout entière, si l’on commet un écart sur un seul point, c’est du tout qu’on devient justiciable.  (Bible de Jérusalem)
Galates 3:10  Car tous ceux qui s’attachent aux œuvres de la loi sont sous la malédiction ; car il est écrit : Maudit est quiconque n’observe pas tout ce qui est écrit dans le livre de la loi, et ne le met pas en pratique.
Jacques 2:10  Car quiconque observe toute la loi, mais pèche contre un seul commandement, devient coupable de tous. (Bible Louis Segond)

Donc, si vous suivez un point de la Loi de Moïse, il faudra toutes les suivre, ici, il ne faudrait pas contracté le "syndrome de Job" qui avait une tel "crainte" de l'Éternel qu'il priait pour les péchés secrets (qui pouvait êtres "caché" dans son coeur sans qu'il s'en rende compte), de plus il priait tout autant pour ses enfants qui aurait pu transgressé sans s'en rendre compte.

Or, je le répète, l'Éternel a donné des "dons" aux hommes, la Médecine est l'un de ces dons. Donc, cela reviens au Médecins de ce prononcer sur le sujet, c'est lui qui peut guidé la femme dans son choix.

Starheater

Voir le profil de l'utilisateur

13Re: l'âme d'un enfant avorté le Lun 16 Mai - 19:49

Starheater 


Résident
Résident
@GRIT a écrit:
@Starheater a écrit:



Grit, tu t'es trompé légèrement sur Ecclésiaste 12:9, c'est écrit dans 12:7
Starheater




Ça m'arrive à moi aussi.


Starheater

Voir le profil de l'utilisateur

14Re: l'âme d'un enfant avorté le Lun 16 Mai - 19:57

Kadhafi 


Enthousiaste
Enthousiaste
Au medecins de se prononcer sur quel sijet, je n'ai pas compris

Voir le profil de l'utilisateur

15Re: l'âme d'un enfant avorté le Lun 16 Mai - 23:33

Credo 


Averti
Averti
@Grit a écrit:Donc, pour l'embryon ,il n'y aura surement pas de résurrection
Une mère fait tout pour que son petit vienne au monde en bonne santé et ce, depuis sa conception. L'amour de Dieu étant infini, contrairement au nôtre, on ne peut pas douter un seul instant qu'à partir du moment où la vie nait en nous, Dieu ne puisse la connaitre et l'aimer. Et puisqu'Il l'aime, même embryon, s'il meurt il ressuscitera avec le corps qu'il aurait eu s'il avait été à terme.

Jr 1:5- Avant même de te former au ventre maternel, je t'ai connu;

La vie est sacrée car elle vient de Dieu, c'est pourquoi elle doit être protégée depuis sa conception jusqu'à sa fin naturelle.

Un embryon n'est ni plus ni moins qu'un enfant en développement :
 Au 2eme mois, ses bras et ses jambes se forment. Son visage se dessine. Les deux hémisphères cérébraux sont bien formés, ainsi que l'estomac, le pancréas et le foie. À la sixième semaine, le sexe est déterminé (bien qu'il ne soit pas encore visible). Vient ensuite la formation des yeux, des doigts et des orteils.À la fin des huit premières semaines tous ses organes sont en place.

Alors même s'il est encore disproportionné et pas bien grand, on a bien à faire à une être humain vivant en cours de développement, connu et aimé de Dieu.

Voir le profil de l'utilisateur

16Re: l'âme d'un enfant avorté le Lun 16 Mai - 23:54

Kadhafi 


Enthousiaste
Enthousiaste
en effet celà parrait très juste et en corrélation avec cette phrase, Dieu qui nous connait avant de venir au monde (et c'est trognon l'explication de la formation de l'embryon  laugh )

Voir le profil de l'utilisateur

17Re: l'âme d'un enfant avorté le Mar 17 Mai - 7:15

Starheater 


Résident
Résident
@giliathnc a écrit:Question complexe parce qu'il y en a deux dans une: 
1) Quel est le statut d'un enfant avorté ?
2) y a t'il un âge minimum pour être jugé devant le tribunal de Christ ? 

---
Grit a proposé un texte intéressant. Car en effet, une lecture textuelle nous permet de voir une distinction dans le statut d'un enfant avorté. Cependant, il n'est pas question de l'enfant dans ce texte... mais bien de rétribution à une blessure de la femme en tant que porteuse d'un successeur.  
En effet le mot Yeled: désigne un enfant mâle. 
On a ailleurs un même cas (une conjointe essayant de protéger son mari lors d'une rixe) avec une toute autre rétribution. Lire Deut 25:11. Le problème est ici inversé, c'est l'ennemi du couple qui se voit privé du "moyen" d'avoir des héritiers mâle (étant donné la culture juive)
Pour comprendre ce passage il faut prendre ce verset comme clef d'interprétation: "23 Mais s’il y a un accident, tu donneras vie pour vie."   

L'important était donc de savoir si l'accouchement prématuré impliqué qu'un enfant du querelleur soit tué en rétribution. Il a été établie que l'enfant devait avoir des formes humaines pour éviter les fausses "fausse couche".

Pour comprendre le statut d'un nouveau né, il faut avoir une vision plus globale. Dieu dit: 
- "Avant que je t’aie formé dans le ventre de ta mère, je te connaissais, et avant que tu sois sorti de son sein,..." parole dite à Jérémie.
A) Dieu forme... et permet la naissance, la croissance... ainsi même si les techniques d'insémination ont progressé la grossesse et la naissance sont des miracles. 
B) Dieu a une pensée pour chaque vie. Ce n'est pas tant le fait que Jérémie soit "élu" qui l'emporte... mais sur l'initiative de Dieu. Tout en considérant le libre arbitre qu'Il a créé. 
C) Dieu se place souvent comme un parent qui a un très grand soucis des enfants. 

Le terme hébreux a recherché pour parlé des "avorté" est negel. Il n'y a que 3 occurences: 
Psaume 58:9 parle de mort sans voir le soleil...
Job 3:16 associe le sort de l'infant au repos (sheol)
Eccle 6:3 idem
1 Cor 15:8 (hors contexte... un sobriquet pour indiquer un manque de maturité)

2) Il semble d'après les versets précédent que les morts nés ou nés avant terme ne seront pas jugé. 

--- Mis à part cela. 
Les juifs considéré par interprétation qu'avant la naissance l'enfant pouvaient avoir un penchant pour le mal. Ex: Jacob et Esaü, ou l'un des jumeaux essaye de "doubler" l'autre. 
La rencontre de Jésus avec l'aveugle né nous apprend qu'il ne considère pas que les enfants puissent avoir des malformations à cause des péchés de leur parent. Jésus ne semble pas sous entendre que ce soit à cause d'un péché, même de l'enfant d'ailleurs, dans le passage.

Il semble que l'âge de raison soit le moyen pour les juifs mâle d'être tenu pour responsable de leur péché. C'est âge est semble t'il 12ans... mais j'ignore ce qu'il en est du sexe féminin et c'est de toute manière une interprétation culturelle.


Giliathnc, pour répondre à ta dernière question, l'âge de l'enfant pour être considéré comme adulte chez les Juifs est de 12 ans chez les "filles", et 14 ans pour les garçons, d'ailleurs ce dernier se verra fêtés ces 14 ans par tous les adultes invités, je ne me souviens plus si les femmes sont présentes pour la fête du garçon (peut-être sa mère seulement (?)), mais choses certaines le garçon est à l'honneur et la fierté cette étape est souligné par un petit rituel, pour ce qui est des filles, je ne sais pas comment ça se déroule, mais je crois que ça doit être tout aussi important, car les Juifs respecte autant les femme que les hommes.
Selon les Textes Bibliques de l'AT, il est à noter que la même loi semblait exister à l'époque de l'AT la jeune fille qui se marie ne porte pas l'appellation de jeune femme, il se peut que l'âge de la jeune fille soit mentionné, je n'en suis pas certain, je n'ai pas fait d'étude approfondi sur le sujet du droit d'adulte, mais les Juifs reconnaissent qu'une fille devient jeune femme quand elle a ses menstruations, à ce moment elle est considéré comme prête à avoir des enfants. Pour ceux qui ne les ont pas eue dans la moyenne du temps pour cette étape de leur vie, un âge fixe sert à accorder le droit d'être considéré comme jeune femme, cette jeune femme profite alors d'un autre statut comme les garçons.
Pour ce qui est du sujet:
Galates 3:10  Car tous ceux qui s’attachent aux œuvres de la loi sont sous la malédiction ; car il est écrit : Maudit est quiconque n’observe pas tout ce qui est écrit dans le livre de la loi, et ne le met pas en pratique.


Jacques 2:10  Car quiconque observe toute la loi, mais pèche contre un seul commandement, devient coupable de tous.

Je sais où l'on veut en venir, c'est pour exercer notre jugement, mais même là, même si vous "disséquez" le sujet bien à fond, pour cherchez quand la vie apparaît dans le foetus, vous ne le saurez jamais, ce n'est pas écrit.  
Or le Dieu Tout Puissant possède la mémoire de tous événements, sinon, comment le Seigneur Jésus pourrait jugé?
Le Passé existe encore, le Présent aussi, ainsi que le Futur (car le futur existe), et cela à cause du Nom du Seigneur Jésus: "IL Était, IL Est, et IL Vient", sinon, comment IL pourrait avoir la mémoire de TOUT ce qui est Passé? 

Les reste est dans CES mains, c'est-à-dire le Comment, c'est pour cela que la Bible ne traite pas ce sujet à fond, l'importance n'y ait qu'à notre esprit curieux, de le savoir ne nous donnera rien de plus et rien de moins, c'est de la connaissances que j'appelle "statiques", neutre, nullement nécessaire à notre avancement spirituel. 
Ce sujet serait plutôt réservé aux "médecins" d'hôpitaux, car se sont eux qui sont chargé du "don" qu'ils ont reçu de Dieu pour préserver et entretenir la vie. Ceux-ci avec les progrès constant de la science médicale sont tous habilités à connaître quand se manifeste la vie. Les lois qui existaient dans les Temps de nos Ancêtres est révolus, les frontières de la mort sont repoussé quelque peu. 
Néanmoins, ces même progrès en médecine font que certaines difficultés qui représente une trop lourde charge de certains parents, certains sont dans l'obligation de suspendre cette vie, c'est la réalité, dans certain cas il est conseillé de se faire avorté, exemple: ceux-qui ont une solide dépendance à la drogue, avoir un enfant dans cette condition de vie peut amené celui-ci à devenir pire que ses parents. Il y a aussi le cas d'exception; comme ceux qui "pourrait naître avec une difformité ou une maladie qui entraînerait des coûts que les parents ne pourraient pas absorbé. Ceci sans compté ceux qui ont des maladies mentales, à ce moment le meilleur conseillé est le médecin, la Bible peut amené un certain appui, mais dans le concret, le médecin est tout indiqué. 


Starheater  

Voir le profil de l'utilisateur

18Re: l'âme d'un enfant avorté le Mar 17 Mai - 7:23

Starheater 


Résident
Résident
@Credo a écrit:
@Grit a écrit:Donc, pour l'embryon ,il n'y aura surement pas de résurrection
Une mère fait tout pour que son petit vienne au monde en bonne santé et ce, depuis sa conception. L'amour de Dieu étant infini, contrairement au nôtre, on ne peut pas douter un seul instant qu'à partir du moment où la vie nait en nous, Dieu ne puisse la connaitre et l'aimer. Et puisqu'Il l'aime, même embryon, s'il meurt il ressuscitera avec le corps qu'il aurait eu s'il avait été à terme.

Jr 1:5- Avant même de te former au ventre maternel, je t'ai connu;

La vie est sacrée car elle vient de Dieu, c'est pourquoi elle doit être protégée depuis sa conception jusqu'à sa fin naturelle.

Un embryon n'est ni plus ni moins qu'un enfant en développement :
 Au 2eme mois, ses bras et ses jambes se forment. Son visage se dessine. Les deux hémisphères cérébraux sont bien formés, ainsi que l'estomac, le pancréas et le foie. À la sixième semaine, le sexe est déterminé (bien qu'il ne soit pas encore visible). Vient ensuite la formation des yeux, des doigts et des orteils.À la fin des huit premières semaines tous ses organes sont en place.

Alors même s'il est encore disproportionné et pas bien grand, on a bien à faire à une être humain vivant en cours de développement, connu et aimé de Dieu.


C'est "très logique", rien a rajouter. smile


Starheater

Voir le profil de l'utilisateur

19Re: l'âme d'un enfant avorté le Mar 17 Mai - 9:22

GRIT 


Averti
Averti
@Credo a écrit:
@Grit a écrit:
Une mère fait tout pour que son petit vienne au monde en bonne santé et ce, depuis sa conception. L'amour de Dieu étant infini, contrairement au nôtre, on ne peut pas douter un seul instant qu'à partir du moment où la vie nait en nous, Dieu ne puisse la connaitre et l'aimer. Et puisqu'Il l'aime, même embryon, s'il meurt il ressuscitera avec le corps qu'il aurait eu s'il avait été à terme.

Jr 1:5- Avant même de te former au ventre maternel, je t'ai connu;
Excusez-moi !
Je reviens sur Exode 21: 22, 23 car je me suis rendue compte de mon erreur de compréhension concernant l'enfant à naître , il n'est pas question d'embryon mais de l'enfant viable dans les 2 cas : s'il y a accident mortel ou pas !

"Si des hommes se querellent, et qu'ils heurtent une femme enceinte, et la fasse accoucher, SANS AUTRE ACCIDENT(sans la mort de l'enfant) , ILS SERONT PUNIS D'UNE AMENDE imposée par le mari de la femme, et qu'ils paieront devant des juges.
MAIS S'IL Y A UN ACCIDENT (qui provoque la mort de l'enfant) , TU DONNERAS VIE POUR VIE.

Dans ce cas-là, la résurrection est possible !

JL

Voir le profil de l'utilisateur

20Re: l'âme d'un enfant avorté le Mar 17 Mai - 13:08

@Kadhafi a écrit: Et ces paroles ne disent pas qu'il n'y aura pas de jugement dernier, mais que quiconque se repenti bénéficera de la misericorde immense du Seigneur 


Le jugement appartient au Christ, il le dit clairement :  “Et Jésus nous a ordonné de prêcher au peuple et d'attester que c'est lui qui a été établi par Dieu juge des vivants et des morts. “ (Actes 10, 42).
Nous ne pouvons donc pas connaitre le détail de ce qui nous attend dans l'au-delà, mais ce qui est certain c'est que la Bible nous donne tous les moyens d'échapper à la damnation et tout particulièrement par le Baptême : Repentez-vous donc et convertissez-vous, pour que vos péchés soient pardonnés, " (Actes 2, 38).




En ce qui concerne ce jugement de l'au-delà, dès l'Ancien Testament des prophètes l'ont évoqué. Effectivement, notre comportement ici bas à des répercutions sur notre salut éternel dans la béatitude :
  "Et beaucoup de ceux qui sont endormis dans le sol de poussière se réveilleront, ceux-ci pour la vie de durée indéfinie et ceux-là pour les opprobres [et] pour l’aversion de durée indéfinie. " (Daniel 12, 2).





Les enfants non baptisés, et tout particulièrement les victimes d'avortement, sont des innocents qui accéderont donc au paradis, puisqu'ils n'ont pas péché volontairement et consciemment. Quant aux adultes responsables de leur mort... prions pour qu'ils sachent se repentir, demander pardon à Dieu et faire pénitence. 




Dieu est bon et miséricordieux. 

Voir le profil de l'utilisateur

21Re: l'âme d'un enfant avorté le Mer 18 Mai - 2:57

Starheater 


Résident
Résident
@Pierre-Elie Suzanne a écrit:
@Kadhafi a écrit: Et ces paroles ne disent pas qu'il n'y aura pas de jugement dernier, mais que quiconque se repenti bénéficera de la misericorde immense du Seigneur 


Le jugement appartient au Christ, il le dit clairement :  “Et Jésus nous a ordonné de prêcher au peuple et d'attester que c'est lui qui a été établi par Dieu juge des vivants et des morts. “ (Actes 10, 42).
Nous ne pouvons donc pas connaitre le détail de ce qui nous attend dans l'au-delà, mais ce qui est certain c'est que la Bible nous donne tous les moyens d'échapper à la damnation et tout particulièrement par le Baptême : Repentez-vous donc et convertissez-vous, pour que vos péchés soient pardonnés, " (Actes 2, 38).




En ce qui concerne ce jugement de l'au-delà, dès l'Ancien Testament des prophètes l'ont évoqué. Effectivement, notre comportement ici bas à des répercutions sur notre salut éternel dans la béatitude :
  "Et beaucoup de ceux qui sont endormis dans le sol de poussière se réveilleront, ceux-ci pour la vie de durée indéfinie et ceux-là pour les opprobres [et] pour l’aversion de durée indéfinie. " (Daniel 12, 2).





Les enfants non baptisés, et tout particulièrement les victimes d'avortement, sont des innocents qui accéderont donc au paradis, puisqu'ils n'ont pas péché volontairement et consciemment. Quant aux adultes responsables de leur mort... prions pour qu'ils sachent se repentir, demander pardon à Dieu et faire pénitence. 




Dieu est bon et miséricordieux. 


Juste pour savoir Pierre-Élie, quel version de la Bible as-tu? Car dans toutes les versions que j'ai, toutes mentionne "qu'ils vont se réveillez pour l'opprobre éternel". 


Starheater

Voir le profil de l'utilisateur

22Re: l'âme d'un enfant avorté le Mer 18 Mai - 3:30

Starheater 


Résident
Résident
@GRIT a écrit:
@Credo a écrit:
Une mère fait tout pour que son petit vienne au monde en bonne santé et ce, depuis sa conception. L'amour de Dieu étant infini, contrairement au nôtre, on ne peut pas douter un seul instant qu'à partir du moment où la vie nait en nous, Dieu ne puisse la connaitre et l'aimer. Et puisqu'Il l'aime, même embryon, s'il meurt il ressuscitera avec le corps qu'il aurait eu s'il avait été à terme.

Jr 1:5- Avant même de te former au ventre maternel, je t'ai connu;






Job 3:16  Ou bien, tel l’avorton caché, je n’aurais pas existé, comme les petits qui ne voient pas le jour.


Les petits qui ne voient pas le jour sont les enfants qui ne sont pas sortis du ventre de leurs mères. Ce qui est certain, c'est que le Dieu Tout Puissant se souviens de tout.
L'exacte Vérité nous est pas essentiel en ce qui nous concerne sur la Terre, à cette époque ce l'était, puisque c'est l'Ange de Dieu qui édicta cette Loi à observer pour que la Nation d'Israël ait un "code de loi civil" pour débattre des questions de la perte d'un enfant. Ces Lois servaient à responsabiliser tous les membres de la Communauté d'Israël, créant ainsi une "prudence" très accentué sur tous ces membres en question, tout comme la tête de la hache qui se détache de son manche tuant un autre bûcheron, ceci est du ressort de la "négligence criminelle" aujourd'hui, les membres de la Communauté faisaient plus attention les uns envers les autres.



Starheater

Voir le profil de l'utilisateur

23Re: l'âme d'un enfant avorté Aujourd'hui à 5:03

Contenu sponsorisé 


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum