anipassion.com

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 6 sur 12]

Kadhafi 


Enthousiaste
Enthousiaste
Fallait lui parler des petits hommes gris il aurait fui de sa propre initiative

Voir le profil de l'utilisateur

Credo 


Averti
Averti
C'est pas dit. Peut-être il aurait demandé à leur parler à eux aussi !

Voir le profil de l'utilisateur

GRIT 


Averti
Averti
@Starheater a écrit:



Chère Jeannine, ce n'est pas un jugement, c'est une constatation, même les yeux fermés, je le saurais qu'il y a quelque chose qui cloche pas. Car vois-tu, le non de jéhovah n'est pas le seul à être faux, il y a aussi les noms de Yahwé et Yahvé, alors ta sentence de me regarder dans le miroir pour voir les 2 poutres est inapproprié.
Autre chose, je n'ai pas dit que tu étais né avec ce nom dans la bouche, j'ai écris "probablement", et cela, par tes parents, je ne connais pas ta vie, tout ce que je sais c'est que tu es une Tj (en faite, si je le met en majuscule, c'est pour qu'il soit visible, rien de plus).
Pour ce qui est de 1 Co 13: 8-13, je vais te le reproduire ici:
8  La charité ne passe jamais. Les prophéties? elles disparaîtront. Les langues? elles se tairont. La science? elle disparaîtra.
Donc, la "science" ou la connaissance DISPARAITRA ou SERA ABOLIE car ce qui disparaît n'existe plus !


9  Car partielle est notre science, partielle aussi notre prophétie.
10  Mais quand viendra ce qui est parfait, ce qui est partiel disparaîtra.
Ce qui est "PARFAIT" VIENDRA DANS LE PARADIS TERRESTRE LORSQUE LES HUMAINS AURONT ATTEINT LA PERFECTION ET N'AURONT PLUS BESOIN DE CE QUI A ETE "PARTIEL" AU 1ER SIECLE AVEC LES APÔTRES ;  c'est à dire des DONS DE L'ESPRIT SAINT QUI ONT ETE UN TEMOIGNAGE AU 1ER SIECLE POUR CONVAINCRE LES GENS DE LA VERACITE DU CHRISTIANISME NAISSANT.

Ce TEMOIGNAGE  figure dans les SAINTES ECRITURES donc après la mort du dernier apôtre, les dons de l'esprit (les miracles) n'ont plus eu leur utilité jusqu'à nos jours!


11  Lorsque j’étais enfant, je parlais en enfant, je pensais en enfant, je raisonnais en enfant; une fois devenu homme, j’ai fait disparaître ce qui était de l’enfant.
Cette image signifie qu'au premier siècle , la congrégation chrétienne était comparée à un enfant qui n'avait pas la pleine connaissance de Dieu et qui avait besoin de l'esprit saint comme tuteur pour accomplir toutes leurs activités (dons des langues, prophéties, miracles etc... = 1Corinthiens 12: 4 à 11)
Mais une fois devenue "HOMME" ou adulte, QUAND LE CHRISTIANISME AURAIT FAIT SES PREUVES, "l'enfant" n'aurait plus besoin des dons de l'esprit pour donner le TEMOIGNAGE AUX GENS CAR ILS AVAIENT LE TEMOIGNAGE ECRIT PAR LES APÖTRES DANS LA PAROLE DE DIEU.


12  Car nous voyons, à présent, dans un miroir, en énigme, mais alors ce sera face à face. A présent, je connais d’une manière partielle; mais alors je connaîtrai comme je suis connu.
13  Maintenant donc demeurent foi, espérance, charité, ces trois choses, mais la plus grande d’entre elles, c’est la charité.
C'est pourquoi Paul ajoute ces paroles !
Et c'est pourquoi les dons de l'esprit n'existent plus !

Elles n'ont pas été aboli. Elles vont disparaître quand le Parfait va apparaître.
Oui, les dons de l'esprit ont disparus après la mort de Jean à la fin du 1er siècle !

Comme tu peux t'en apercevoir, tu es loin d'avoir la science infuse , tu n'es qu'un imposteur !


Pour ce qui est du non de Dieu et de sa prononciation: l'Alphabet Hébreu contient 22 lettres, dont 5 qui sont cachés. Le premier nom à être sorti est; Yahwé, le "h" n'est pas ajouter parce dans notre langue il ne se prononce pas.
D'après les experts Juifs en Israël, le nom le plus proche de la bonne prononciation est Yahwé et non Yahvé, ceci grâce à des "marqueurs" sous forme de points, c'est pour cette raison que certaine personne appelle le Seigneur Jésus "Yeshoua".
Donc, si on veut rester logique, ce qui est admis pour Jésus doit l'être aussi pour Jéhovah !
Si "Jésus" est la traduction en français de "Yeshoua" , Yahwé peut aussi se traduire en français par Jéhovah , n'est-ce pas ?  Pourquoi avoir 2 poids, 2 mesures ?


Au environ des années 1700, 2 lettres fut ajouter à notre alphabet, je ne sais pas s'ils furent ajouté en une seul fois ou une à la fois dans cette période, mais notre ancien alphabet était composé de 24 lettres. Voici ce que dis Wikipédia:

YHWH



[ltr] Cette page contient des caractères hébreux. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
 Pour le Dieu unique du judaïsme, voir les articles Adonai et Elohim. Pour la divinité du Proche-Orient ancien, voir Yahweh.[/ltr]








Le Tétragramme en phénicien, en araméen  ancien et en hébreu carré.
Donc, selon les langues , phénicien et araméen,  les caractères changent de l'hébreu carré !


[ltr]
Le tétragramme YHWH (יהוה) est un nom hébraïque se composant des quatre lettres yōḏ (י),  (ה), wāw (ו),  (ה). Le terme de « tétragramme » vient du grec et signifie « mot de quatre lettres1 ».

Présenté comme le « nom propre » de Dieu dans le judaïsme, « YHWH » est désigné comme « le Tétragramme », avec une majuscule. Ses quatre lettres sont issues de la racine trilittère היה (HYH) du verbe « être »2. Le Tanakh (la Bible hébraïque) rapporte que ce nom fut entendu par Moïse au sommet du mont Horeb dans le désert du Sinaï, lors de l'épisode du Buisson ardent3.

Dans son ouvrage Mishné TorahMaïmonide explique que seuls les prêtres du Temple de Jérusalem étaient habilités à prononcer le Tétragramme, lors de la bénédiction sacerdotale quotidienne des fidèles4,5. Après la mort du grand-prêtre Shimon HaTzadik au iiie siècle av. J.-C., les prêtres ont cessé de réciter cette bénédiction qui accompagnait le Nom.
La prononciation originelle du Tétragramme demeure imprécise depuis cette époque6. En outre, comme seules les consonnes étaient écrites, il est impossible de reconstituer le Nom avec certitude6.
Le Talmud énonce l'interdiction de le prononcer7, en vertu du Troisième Commandement: « Tu ne prononceras pas le nom de YHWH en vain… »
[/ltr]

Les Juifs ont fait une mauvaise interprétation du 3ème commandement :  Ne pas prononcer le nom de YHWH en vain signifiait de ne pas le prononcer dans les injures ou dans les moments de colère , ce qui serait profaner le nom divin !

En le supprimant totalement de leur culte et de leur  langage , les Juifs allaient à l'encontre de la Parole de Dieu (Exode 9: 16 ; Esaïe 12: 4 ; Joël 2: 32)

Mais Jésus est venu sur la terre pour rectifier cette erreur des Juifs apostats en FAISANT CONNAÎTRE LA VRAI PRONOCIATION DU NOM DE DIEU sur la terre  (Jean 17: 25, 26)
[ltr]

Dans leurs prières ou pendant la lecture de la Torah, les Juifs le remplacent par « Adonaï », dont la traduction courante est « mon Seigneur », et « Adonaï » est remplacé par « HaShem », « Le Nom », dans la vie de tous les jours. L'écriture du tétragramme dans la Bible s'est standardisée dans le contexte de l'évolution d'un polythéisme vers le monothéisme et de la sacralisation du nom, probablement pour le distinguer de l'élément divin yahu dans des noms propres théophores8.

[/ltr]
C'est pourquoi Dieu a rejeté ce peuple indigne car ils ont profané son Nom à plusieurs reprises  (Ezéchiel 36: 21, 22, 23 ; Matthieu 23: 36, 37, 38)
[ltr]


Certaines traductions bibliques l’ont parfois transcrit par « Yahvé », « Yahweh » ou « Jéhovah ». Depuis le pontificat de Benoît XVI, l’Église catholique préconise, entre autres par respect pour les juifs, de ne plus prononcer « Yahvé » mais d'employer à la place l'expression « le Seigneur »9. Du reste, la Vulgate (suivant en cela la Septante, qui transcrit Κυρίος ) écrit "Dominus", et la traduction liturgique porte "Seigneur".
[/ltr]
Donc, l'église catholique à plus de poids que Dieu lui-même !  Tout cela pour faire PLAISIR AUX JUIFS que Dieu a rejeté en tant que peuple !

[size=24]VOUS NE VOYEZ PAS LE PIEGE DE SATAN CONTRE DIEU ?  En supprimant son NOM IL VEUT PRENDRE SA PLACE CHEZ LES INCREDULES EN DEVENANT VOTRE "dieu"  (2Corinthiens 4: 3, 4)
[size=13][size=18]A l'inverse les TJ ont bien compris le piège de Satan concernant le Nom de Dieu, et ils le proclament haut et fort (PSAUME 83: 18) (l'Eternel = JEHOVAH)
[/size][/size][/size]











Le Tétragramme sur la stèle de Meshamusée du Louvre

[ltr]
La forme YHWH correspond à une flexion verbale atypique de la racine trilittère היה, HYH (« être, devenir, arriver, il fait devenir»).
[/ltr]
Ce qui signifie que le nom de Jéhovah en français veut dire "IL fait devenir" ce qu'Il veut , quand IL veut ; autrement dit Jéhovah est le CREATEUR de toutes choses =  "Il dit "sois!" et "il est !" (pour les musulmans)
[ltr]

Tel était déjà l’avis des grammairiens juifs du Moyen Âge, conforté par celui de Baruch Spinoza.

La plus ancienne mention épigraphique connue du Tétragramme est un nom théophore, c'est-à-dire « portant [le nom de] Dieu », daté de 820 av. J.-C. sur la stèle de Tel Dan. Une inscription plus explicite, datée de 810 av. J.-C., a été trouvée sur la stèle de Mesha6,10.
Selon la Jewish Encyclopedia (1906), le Tétragramme apparaît 5 410 fois dans le Tanakh. Ces occurrences se répartissent ainsi : 1 419 dans la Torah11, 2 696 dans les Prophètes (Nevi'im) et 1 295 dans les Écrits (Ketouvim)12. Pour Douglas Knight (2011)13, le Tétragramme est écrit 6 828 fois dans les éditions de Kittel et de Stuttgart. Le dictionnaire BDB indique quant à lui un total de 6 518 occurrences.
Dans les Ecritures Hébraïques, le nom personnel divin apparaît près de 7000 fois.

Interdit de prononciation dans le judaïsme[modifier | modifier le code]

[/ltr]
Si le nom de Dieu (YHWH = Jéhovah) apparaît près de 7000 fois dans les Ecritures c'est bien parce que Dieu ne veut pas qu'il soit oublié ou supprimé par ceux qui veulent le connaître et le servir !
Et ce ne sont pas, ni les Juifs ni l'Eglise catholique ni qui d'autres qui pourront entraver la volonté de Dieu concernant son Nom qui doit être proclamer sur toute la terre comme IL l'a prophétisé dans SA PAROLE ECRITE.
Tous ceux qui vont à l'encontre de la Parole de Jéhovah se font ses ennemis !
[ltr]






Les Juifs s’imposent une interdiction de prononcer le Tétragramme, fondée sur le Troisième Commandement : « Tu n’invoqueras pas le Nom de YHWH ton Dieu en vain » (Ex 20:7). Le grand-rabbin Lazare Wogue, traducteur de la Torah, précise : « Quant au saint Tétragramme, on sait que le judaïsme, de temps immémorial et dans toutes ses sectes sans exception, s’est abstenu de le prononcer selon sa forme véritable 
[/ltr]
Donc, ils désobéissent au commandement de DIEU !

Esaïe 42: 8 "JE SUIS JEHOVAH . C'EST LA MON NOM ; et je ne donnerai ma gloire à AUCUN AUTRE, NI MA LOUANGE AUX IMAGES TAILLEES"
[ltr]

:
les rabbanites oupharisiens disaient Adônaï, les Samaritains Schimâ14. » Lorsque le Tétragramme est inscrit dans les Écritures hébraïques, d’autres mots lui sont substitués à l’oral, le plus souvent Adonaï (אדני, « mon Seigneur ») et de temps en temps Elohim (« Puissances »)15. Cette substitution16 explique les points-voyelles utilisés dans plusieurs transcriptions du Pentateuque selon qu'il faut lire Adonaï ou Elohim. Dans la conversation, on utilise de préférence HaShem (« le Nom », cf. Lv 24:11). À l’école, on dit aussi « Eloqim ». Lors des bénédictions, à la synagogue ou à la table familiale, les participants saluent la prononciation d’« Adonaï » par la formule « Baroukh Hou ou Baroukh Shemo » (« Béni [soit]-Il et Béni [soit] Son Nom »).
[/ltr]







Feuille d'argent (c. 600 AEC) comportant la bénédiction sacerdotale (Nb 6:24-26) : « Que YHWH te bénisse et te garde. »

[ltr]
La prononciation exacte du Tétragramme, à supposer qu’elle soit possible, demeure incertaine. Le doute ne porte pas sur les consonnes, qui sont fixes, mais sur la place et le type des voyelles.
[/ltr]
L'incertitude l'est , non seulement pour Jéhovah, mais sur tous les noms bibliques en hébreu écrits sans voyelles mais aussi pour tout l'Ancien Testament , de la Genèse à Malachie, car l'hébreu s'écrivait qu'en consonnes.
Tous ces arguments ne sont que foutaises et son ignobles à l'égard de Dieu lui-même qui veut  que son nom soit connu et reconnu sur la terre entière !
[ltr]


L'incertitude a trait à l’existence même de cette prononciation. Joel M. Hoffman, par exemple17, soutient que le Tétragramme n’a jamais été prononcé. Néanmoins, la plupart des hébraïsants sont d’un avis contraire. Ils s’appuient entre autres sur les noms théophores et sur les chapitres du Pentateuque contenant le Tétragramme. En particulier un passage couramment appelé « Le songe d’Isaïe », dont la prosodie et les assonances en « O » et « OU » suggèrent une prononciation usitée à l’époque de la rédaction du texte, c’est-à-dire avant l’interdiction comme le signalent nombre de nom théophores 18 composés avec le tétragramme généralement considéré comme l’un des plus anciens du corpus biblique, rédigé vers le viiie siècle avant l’ère commune19.
L'interdit va si loin qu'il modifie la numération hébraïque. Celle-ci est de type décimal ; la lettre yud (י) représente le chiffre 10. De 11 à 19 inclus, les chiffres sont écrits sur le modèle « 10 + n » : 11 = 10 + 1, 12 = 10 + 2, et ainsi de suite. Or, en suivant ce schéma, les nombres 15 et 16 seraient formés l'un et l'autre par deux des lettres du Tétragramme : le yod (י) et le  (ה) pour 15 (10+5), et le yod (י) et le waw (ו) pour 16 (10+6). La numération est donc modifiée : la lettre thet (ט), qui ne fait pas partie du Tétragramme et a pour valeur 9, est substituée au yod (10). Le chiffre 15 s'écrit (9+6) טו , et 16 s'écrit (9+7) טז. C'est pourquoi on emploie la numération avec le thet en désignant par Tou Bichvat et Tou Beav les fêtes du 15 Chevat et du 15 Av.

Prononciations dans le christianisme[modifier | modifier le code]

[/ltr]







Le Tétragramme dans une sacristie, en Suède, avec les voyelles de « Jéhovah »

[ltr]
L’interdiction de prononcer le nom propre de Dieu ne concerne pas seulement les Juifs, mais aussi les premiers chrétiens, qui peut-être n’ont jamais connu sa prononciation. Dans la liturgie chrétienne comme dans les copies tardives de la Septante et ensuite dans la Vulgate, le Tétragramme est remplacé par les mots Kurios (Kûριος en grec), et Dominus (en latin), c’est-à-dire « Seigneur ». Toutefois, dans son Prologus Galeatus, préface aux livres de Samuel et des Rois, Jérôme de Stridon dit avoir rencontré le Nom en caractères archaïques dans des rouleaux grecs. Jérôme évoque aussi des Grecs ignorants qui ont entrepris de transcrire le Nom divin20.
Au Moyen Âge21, « certains chrétiens qui lisaient la Bible dans sa version originale ont lu YHWH en lui appliquant la vocalisation du terme Adonaï, c’est-à-dire en intercalant ses trois voyelles « ĕ »22, « ō » et « ā », et obtenu ainsi le nom Jéhovah23 ». Cette hypothèse refait surface dans l'ésotérisme de la Renaissance, lorsque Johannes Reuchlin émet une théorie sur le rapport entre le Tétragramme et le nom de Jésus. Dans son De verbo mirifico, il affirme que le nom de Jésus, retranscrit vers l'hébreu, donne le pentagramme YHSVH ou IHSUH, c'est-à-dire les quatre lettres du Tétragramme YHVH ou IHUH, au cœur duquel il en a inséré une cinquième, le Sh : ש (shin). Selon cette hypothèse, cette consonne supplémentaire rendrait le nom prononçable. Celui-ci se lirait alors Yehoshuah, c'est-à-dire Jésus24. Cette théorie n'est pas retenue par les spécialistes de la langue hébraïque. Luther, lui-même traducteur de la Bible, l'avait déjà disqualifiée en expliquant que la prétendue similitude entre Jéhovah et Jéhoshuah aurait nécessité non seulement l'ajout d'une consonne (le shin) à Jéhovah mais aussi la suppression d'une autre (le ayin de Jéhoshuah25).
Le mot « Jéhovah », d’apparence scientifique, est contestable sur les plans historique et théologique. Pour André-Marie Gerard26, cette version « n’appartient à aucune langue… si ce n’est celle de Racine et de Victor Hugo ! ». Longtemps tombée dans l’oubli, la transcription Jéhovah est abandonnée au début du xixe siècle par les spécialistes après les travaux du linguiste allemand Wilhelm Gesenius, qui la remplace par la transcription « Yahweh ». Cependant, l'hypothèse Jéhovah reste populaire au cours du xixe siècle dans la littérature française27, parallèlement à la traduction de la Bible par John Nelson Darby et par les Témoins de Jéhovah28. Au début du xxe siècle, le philologue Paul Joüon se réfère à l’édition de 1894 de la traduction Crampon, qui emploie le mot « Jéhovah ». Il adopte à son tour cette solution, préférant cette « forme littéraire et usuelle en français » à l’« hypothétique » forme Yahweh29.
Cependant, à la suite de Gesenius, le catholicisme a utilisé de préférence la transcription Yahweh (ou « Yahvé » par francisation) durant tout le xxe siècle. Cette forme a été appliquée dans les éditions non liturgiques de la Bible, par exemple la Bible de Jérusalem. Ainsi le philologue André Lemaire a-t-il pu remarquer en 2001 : « On hésite généralement aujourd'hui entre deux vocalisations : Yahwoh et Yahwéh. Avec la plupart des traductions, nous adopterons ici la vocalisation conventionnelle Yahwéh6. »
Or, à la fin du xxe siècle, l’Église catholique est devenue plus réticente à l’égard de cette formulation. En 2001, « par directive du Saint-Père », la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements a déclaré : « En se conformant à une tradition immémoriale, évidente déjà dans la Septante, le nom de Dieu tout-puissant, exprimé en hébreu dans le Tétragramme, et traduit en latin par le mot Dominus30, doit être rendu dans chaque langue vernaculaire par un mot de la même signification31. » Cette directive a été rappelée le 29 juin 2008 par une lettre aux conférences épiscopales et mise en pratique en octobre 2008 par le Synode des évêques sur la parole de Dieu dans la vie et la mission de l’Église.
Le Tétragramme est donc traduit par « le Seigneur ».
La plupart des Bibles des protestants francophones rendent le Tétragramme par « l’Éternel » à l'instar de Pierre Robert Olivétan (1509-1538), cousin de Jean Calvin, et qui fut le premier à traduire la Bible en français à partir des textes originaux hébreux, araméens et grecs ; cette version est dite « Olivétan-Synodale ».
Dans la Traduction œcuménique de la Bible (TOB), qui combine l’effort de spécialistes principalement catholiques et protestants, mais aussi orthodoxes (en particulier pour l’Ancien Testament), le Tétragramme est traduit par « le SEIGNEUR », en lettres capitales.

Le verbe « être »[modifier | modifier le code]





Articles détaillés : Buisson ardent et en: I Am that I Am .

La révélation du Buisson ardent[modifier | modifier le code]

[/ltr]







Le Tétragramme sur l'un des ostraca de[size=24] Lakish
[/size]
Le Nom de Jéhovah (YHWH) était même connu chez les païens (les Egyptiens, les Cananéens et  bien d'autres : Exode 5: 2 ; Josué 2: 9, 10, 11) et quand ils prononçaient YHWH avec leur bouche,  ils ajoutaient les voyelles dans leur langage !

Pour prononcer la consonne H , tu dis bien "ach" avec une voyelle, non ?  Et quand tu prononces  Y tu dis bien "Ye" avec une voyelle !  Quand tu prononce le W dans un mot , tu dis bien "Wou" comme Holywood
= ce qui donne pour le nom de Dieu :  YeW
oHaH en Hébreu ou JEHOVAH EN FRANCAIS !



[ltr]
L’explication du Tétragramme est fournie par la Bible en Ex 3:13-14, lors de l'épisode du Buisson ardent, lorsque Moïse demande à Dieu de se nommer. La réponse est donnée en deux temps. Tout d'abord, Dieu répond : « Eyeh Asher Eyeh », jeu de mots théologique pour lequel il existe plusieurs traductions mais qui contient deux fois le verbe « être ». Puis, devant l'insistance de Moïse, Dieu prononce lui-même le Tétragramme : « YHWH », qui provient du même verbe être[size=11]32.[/size]
Le récit biblique est traduit en ces termes par la Bible de Jérusalem :

[13] « Moïse dit à Dieu : '"Voici, je vais trouver les Israélites et je leur dis : “Le Dieu de vos pères m’a envoyé vers vous.” Mais s’ils me disent : “Quel est son nom ?”, que leur dirai-je ?" [14] Dieu dit à Moïse : "Je suis celui qui est[Ehyeh Asher Ehyeh אֶֽהְיֶה אֲשֶׁר אֶֽהְיֶה]". Et il dit : "Voici ce que tu diras aux Israélites : Je suis m’a envoyé vers vous." »
C'est au verset suivant (Ex 3:15) que Dieu prononce le Tétragramme devant Moïse[size=11]33.
[/size]

Selon la tradition juive, il s'agit plutôt d'un refus de révélation, ce passage biblique préparant le tabou du nom tout en « spéculant » dessus32.

Approche philosophique[modifier | modifier le code]

[/ltr]
BEN VOYONS !  les Juifs sont les maîtres de la falsification !  Mais, on ne la fait pas à Dieu qui est le gardien de la VERITE !
[ltr]




L’expression Ehyeh Asher Ehyeh peut être rendue en français par Je suis celui qui est, ou par Je suis celui qui suis (dans la traduction due à Louis Segond, qui traduit aussi par l'Éternel) ou encore par Je suis qui je serai dans la TOB34. La Bible du Rabbinat traduit par Être invariable35, ce que regrette Henri Meschonnic36, qui y détecte une contamination du « Theos » grec de la Septante.
L'emploi répétitif du verbe « être » dans cette formule et sa réapparition dans le Tétragramme, ainsi que la diversité des traductions qui en découlent, ne vont pas sans « aimanter » la philosophie elle-même selon Xavier Tilliette37. Le Eyeh Asher Eyeh peut être perçu comme « l'étonnante déclaration d'où procède le Nom par excellence, le Nom imprononçable37 ». C'est ici, dans la révélation sur le mont Horeb, que le Dieu d'Abraham rejoint le Dieu des philosophes.

La question de Ex 3:14 se pose depuis le christianisme médiéval jusqu'à la « métaphysique de l'Exode » étudiée par Étienne Gilson et à la « souveraine liberté » divine définie par Luigi Pareyson.
Le thomisme perçoit dans le Eyeh Asher Eyeh une expression de l'« acte d'être » et traduit par Je suis Celui qui est, ce qui infléchit la formule vers l'ontologie37Étienne Gilson, faisant sienne cette traduction, écrit38 : « Il n'y a qu'un seul Dieu, et ce Dieu est l'Être, telle est la pierre d'angle de toute la philosophie chrétienne, et ce n'est pas Platon, pas même Aristote, mais c'est Moïse qui l'a posée. » À l'inverse, Ernst Bloch, favorable à la traduction Je suis Celui qui sera, propose la vision « utopique » d'une sorte de « Dieu-Exode » cheminant sans cesse, en perpétuel devenir, « coextensif à l'humanité »37.

Traditions et œuvres liées au Tétragramme[modifier | modifier le code]


[/ltr]
Seul Moïse a reçu de la bouche même de DIEU LA SIGNIFICATION ET LA PRONONCIATION DE SON NOM !
Les religieux et les intellectuels cités ne sont rien que des palabreurs ! Donc, du   BLA BLA BLA ....... du vent !
[ltr]

   
[/ltr]

Attention, si tu me dis que Wiki n'est pas une bonne référence, sache que les Tjs le sont encore moins.
WIKI ne fait que rapporter des informations de diverses sources religieuses et d'intellectuels qui n'ont rien à voir avec la Parole de Dieu car ils contredisent la Bible par ignorance ! Et toi, tu plonges dedans tête baissée !




Voir le profil de l'utilisateur

Vercingétorix 


Récurrent
Récurrent
Donc, si on veut rester logique, ce qui est admis pour Jésus doit l'être aussi pour Jéhovah !
Si "Jésus" est la traduction en français de "Yeshoua" , Yahwé peut aussi se traduire en français par Jéhovah , n'est-ce pas ?  Pourquoi avoir 2 poids, 2 mesures ?

Yah est le nom profane de Dieu exprimé en Exode 3/14 par une forme raccourcie du tétragramme.

De manière respectueuse les Juifs avaient coutume d'y faire référence.

Le tétragramme en revanche était réservé à l'usage sacerdotale à l'occasion des fêtes.

En Israël la forme raccourcie du tétragramme existait pour être utilisé pour prénommer les Israélites avec la racine yah.

C'est pourquoi il est donc faux et malhonnête de prétendre que l'intégralité du tétragramme se trouve dans la forme juive du prénom Jésus.

Voir le profil de l'utilisateur

Starheater 


Résident
Résident
@Kadhafi a écrit:Fallait lui parler des petits hommes gris il aurait fui de sa propre initiative


laugh Je n'y malheureusement pas pensé.

Starheater

Voir le profil de l'utilisateur

Starheater 


Résident
Résident
@Credo a écrit:C'est pas dit. Peut-être il aurait demandé à leur parler à eux aussi !


J'ose pas pensé la tête qu'il aurait fait si ça aurait été un Petit Gris qui lui aurait ouvert la porte .


Starheater

Voir le profil de l'utilisateur

GRIT 


Averti
Averti
@Vercingétorix a écrit:
Donc, si on veut rester logique, ce qui est admis pour Jésus doit l'être aussi pour Jéhovah !
Si "Jésus" est la traduction en français de "Yeshoua" , Yahwé peut aussi se traduire en français par Jéhovah , n'est-ce pas ?  Pourquoi avoir 2 poids, 2 mesures ?

Yah est le nom profane de Dieu exprimé en Exode 3/14 par une forme raccourcie du tétragramme.
Yah est la forme raccourcie ou abrégée ou encore contractée du nom de JEHOVAH. Ce n'est pas un nom profane puisqu'il est employé dans la Bible ! 
Que l'on dise Jéhovah ou Yah, il est toujours question du DIEU de la Bible !

On peut procéder de la même façon avec  d'autres noms :

Joseph = José
Antoine = Tony

Matthieu = Matt




De manière respectueuse les Juifs avaient coutume d'y faire référence.

Le tétragramme en revanche était réservé à l'usage sacerdotale à l'occasion des fêtes.
Chez les Juifs apostats peut-être mais pas dans la Bible!

Dans tous les livres de la Bible, les Prophètes  mentionnent près de 7000 fois le tétragramme YHWH (Jéhovah) et seulement 50 fois dans sa forme abrégée,  Yah



En Israël la forme raccourcie du tétragramme existait pour être utilisé pour prénommer les Israélites avec la racine yah.

C'est pourquoi il est donc faux et malhonnête de prétendre que l'intégralité du tétragramme se trouve dans la forme juive du prénom Jésus.

Le nom de Jésus  signifie "Jéhovah sauve" ou "YAH SAUVE"  (Matthieu 1: 21 ; Jean 3: 17 ; Jean 4: 42 ; 1Jean 4: 14 ; Jean 12: 47 ; Actes 5: 31 )
 

Voir le profil de l'utilisateur

Vercingétorix 


Récurrent
Récurrent
Le tétragramme est employé dans la bible mais pas sa forme vocalisée !

La vocalisation du tétragramme n'est pas mentionné dans la bible.

PAS UNE SEULE FOIS LE NOM DE DIEU CONFIE A MOISE NE FIGURE DANS LA BIBLE!!!

Même les rouleaux de la mer morte ne font mention d'aucun nom de Dieu à part le tétragramme.

GRIT...GRIT mon petit... s'il te plait... cry

ARRETE DE PRENDRE LES GENS POUR DES C--- !!! angry

Voir le profil de l'utilisateur

Credo 


Averti
Averti
@Grit a écrit:Et c'est pourquoi les dons de l'esprit n'existent plus !
Don de crainte : Dans la Bible, il désigne le respect, l’adoration du croyant devant l’infinie grandeur de Dieu. Nous donne une profonde aversion du péché.
Le don de piété filiale : Nous recevons dans nos cœurs la tendresse de Jésus pour son Père ce qui nous permet d’avoir une authentique relation filiale avec notre Père par son Fils.
Le don de force : Nous permet de persévérer dans les petites choses du quotidien, de ne pas nous laisser abattre devant les difficultés et garder notre foi bien enracinée.
Le don de conseil Ce que nous devons faire pour accomplir la volonté de Dieu.
Le don d’intelligence Il vient parfaire la vertu de foi et fait de nous des chercheurs de Vérité.
Le don de science :Il nous éveille à la présence de Dieu dans sa création, nous permet de dépasser les apparences pour percevoir la dimension surnaturelle des choses comme croire à ce que nous ne pouvons voir, ni entendre, ni toucher.
Le don de sagesse : nous comprenons la manière dont Dieu nous aime, ce qu'il fait pour nous dans son infinie sagesse.


Ce que Dieu donne, Il ne le reprend pas. Il nous offre des dons par le Christ  dans l'Esprit Saint et ce, jusqu'à la fin des temps. Dieu est fidèle en tout ce qu'il fait.

Voir le profil de l'utilisateur

GRIT 


Averti
Averti
@Credo a écrit:
@Grit a écrit:Et c'est pourquoi les dons de l'esprit n'existent plus !
Don de crainte : Dans la Bible, il désigne le respect, l’adoration du croyant devant l’infinie grandeur de Dieu. Nous donne une profonde aversion du péché.
Le don de piété filiale : Nous recevons dans nos cœurs la tendresse de Jésus pour son Père ce qui nous permet d’avoir une authentique relation filiale avec notre Père par son Fils.
Le don de force : Nous permet de persévérer dans les petites choses du quotidien, de ne pas nous laisser abattre devant les difficultés et garder notre foi bien enracinée.
Le don de conseil Ce que nous devons faire pour accomplir la volonté de Dieu.
Le don d’intelligence Il vient parfaire la vertu de foi et fait de nous des chercheurs de Vérité.
Le don de science :Il nous éveille à la présence de Dieu dans sa création, nous permet de dépasser les apparences pour percevoir la dimension surnaturelle des choses comme croire à ce que nous ne pouvons voir, ni entendre, ni toucher.
Le don de sagesse : nous comprenons la manière dont Dieu nous aime, ce qu'il fait pour nous dans son infinie sagesse.
Ces dons , Dieu les donne à ses serviteurs sur le PLAN PERSONNEL afin de vivre sa vie de chrétien !




Ce que Dieu donne, Il ne le reprend pas. Il nous offre des dons par le Christ  dans l'Esprit Saint et ce, jusqu'à la fin des temps. Dieu est fidèle en tout ce qu'il fait.
Crédo, il faut faire la différence entre les dons de l'esprit qui permettaient de faire des miracles extraordinaires comme les guérisons, le don des langues étrangères qui étaient bénéfiques au public , etc ... pour l'accroissement du christianisme , et le don de l'esprit qui est un puissance  , que Dieu octroie à ses serviteurs sur le plan personnel afin qu'ils puissent endurer une épreuve , faire un discours dans de bonnes conditions , avoir les mots pour consoler quelqu'un dans la  peine , ou encore pour étudier la Bible afin que par sa lecture notre foi augmente !


Voir le profil de l'utilisateur

Starheater 


Résident
Résident
@GRIT a écrit:
@Credo a écrit:
Don de crainte : Dans la Bible, il désigne le respect, l’adoration du croyant devant l’infinie grandeur de Dieu. Nous donne une profonde aversion du péché.
Le don de piété filiale : Nous recevons dans nos cœurs la tendresse de Jésus pour son Père ce qui nous permet d’avoir une authentique relation filiale avec notre Père par son Fils.
Le don de force : Nous permet de persévérer dans les petites choses du quotidien, de ne pas nous laisser abattre devant les difficultés et garder notre foi bien enracinée.
Le don de conseil Ce que nous devons faire pour accomplir la volonté de Dieu.
Le don d’intelligence Il vient parfaire la vertu de foi et fait de nous des chercheurs de Vérité.
Le don de science :Il nous éveille à la présence de Dieu dans sa création, nous permet de dépasser les apparences pour percevoir la dimension surnaturelle des choses comme croire à ce que nous ne pouvons voir, ni entendre, ni toucher.
Le don de sagesse : nous comprenons la manière dont Dieu nous aime, ce qu'il fait pour nous dans son infinie sagesse.





Ce que Dieu donne, Il ne le reprend pas. Il nous offre des dons par le Christ  dans l'Esprit Saint et ce, jusqu'à la fin des temps. Dieu est fidèle en tout ce qu'il fait.





D'où vient ton pseudo de Grit. J'ai travaillé longtemps dans le bois, et pour sabler le bois on utilise différent "grit" de papiers sablés, exemple; du 40 qui se trouve à être du gros grain, et cela va jusqu'à 2000, qui est utilisé pour polir qui est utilisé avec de l'eau. Est-ce que je me trompe?


Starheater

Voir le profil de l'utilisateur

Kadhafi 


Enthousiaste
Enthousiaste
De l'autre côté de l'atlantique on appelle cela du papier ponce tabernak. Si je dis pas de betise grit c'est qui defini un trait de caractère defini a l'americaine avec enthousiasme et motivation extreme un peu a leur façon abrutie de tout surexagerer.

Voir le profil de l'utilisateur

Starheater 


Résident
Résident
@Kadhafi a écrit:De l'autre côté de l'atlantique on appelle cela du papier ponce tabernak. Si je dis pas de betise grit c'est qui defini un trait de caractère defini a l'americaine avec enthousiasme et motivation extreme un peu a leur façon abrutie de tout surexagerer.


Kadhafi, tu peux appelé cela du papier ponce tabernouche, ça ne me dérange pas du tout. Tu viens de faire du "non-talk", c'est-à-dire, l'art de parler sans rien dire. Les Politiciens utilisent souvent cette technique.


Starheater

Voir le profil de l'utilisateur

Kadhafi 


Enthousiaste
Enthousiaste
De l'autre coté de l'atlantique on appelle cela la langue de bois tabernak.

Voir le profil de l'utilisateur

Credo 


Averti
Averti
@Grit

je suis bien d'accord concernant les deux "catégories", si on peut dire ainsi, de dons spirituels. Mais comme, au début, tu n'avais pas précisé, je pensais que tu croyais que l'Esprit Saint n'en distribuait plus du tout. Donc c'est OK. Je n'ai rien à ajouter :))

Voir le profil de l'utilisateur

GRIT 


Averti
Averti
@Vercingétorix a écrit:Le tétragramme est employé dans la bible mais pas sa forme vocalisée !
La vocalisation du tétragramme n'est pas mentionné dans la bible.

Tu n'es vraiment pas futfut !  tu as déjà entendu un livre qui parle ?



PAS UNE SEULE FOIS LE NOM DE DIEU CONFIE A MOISE NE FIGURE DANS LA BIBLE!!!
C'est que tu es AVEUGLE !

Exode 3: 15 "PUIS DIEU DIT ENCORE A MOÏSE :

"Voici ce que tu diras aux fils d'Israël : "YHWH (VOCALISE : YAHWEH = YaHWeH) le Dieu d'Abraham, le Dieu d'Isaac et le Dieu de Jacob, m'a envoyé vers vous."

C'EST LA MON NOM POUR DES TEMPS INDEFINIS ET C'EST LA MON MEMORIAL DE GENERATION EN GENERATION.

Dieu ne s'est pas adressé à Moïse en ne  prononçant que des consonnes ! 
Essaie un peu de lire la même phrase qu'en employant que les consonnes car telle était l'ECRITURE des Hébreux!

"ps D dt ncr Ms  : YHWH l D d vs nctrs, l D d'brhm, l D d'sc t l D d Jcb, m' nv vrs vs.  C'st l mn nm pr ds tmps ndfns t mn mmrl d gnrtn n gnrtn.


Maintenant , essaie de relire en ajoutant les voyelles adaptées !


Même les rouleaux de la mer morte ne font mention d'aucun nom de Dieu à part le tétragramme.

Mais le Tétragramme YHWH EST LE NOM PERSONNEL DE DIEU ,  YeHoWaH EST LA FORME ECRITE AVEC DES VOYELLES AJOUTEES POUR LA COMPREHENSION COMME CELA A ETE FAIT POUR TOUT LE TEXTE ECRIT EN HEBREU DE LA GENESE A MALACHIE.

 mon petit... s'il te plait... cry

ARRETE DE PRENDRE LES GENS POUR DES C--- !!! angry

Voir le profil de l'utilisateur

Salâh Ed-Dîn 


Enthousiaste
Enthousiaste
Certains biblistes modernes sont contre l’utilisation de la forme " Jéhovah ", lui préférant " Yahweh " ou " Yahvé ", ou encore la forme non vocalisée du tétragramme, comme c’est le cas aujourd’hui parmi les Juifs orthodoxes.
L’argument des premiers consiste principalement à montrer que " Jéhovah " n’était certainement pas la prononciation originale, et qu’il s’agit d’un terme inventé — ou à tout le moins utilisé en premier — par le moine espagnol Raymundus Martini dans son livre Pugeo Fidei en 1270.
L’autre argument, qui est celui des Juifs, est basé sur la tradition, le nom étant considéré comme trop sacré pour être prononcé lors d’une conversation ordinaire.
Il est mentionné dans la Mishna (enseignements rabbiniques recueillis au cours des siècles) :
Dans le Temple le Nom était prononcé comme il s’écrivait, mais dans les provinces on lui en substituait un autre. " (Sota VII, 6) 
Sanhédrin VII, 5 rapporte qu’un blasphémateur n’était coupable ‘ que s’il prononçait distinctement le Nom ’.
Il est dit en Sanhédrin X, 1 que " celui qui prononce le nom divin selon les lettres qui le composent ’ fait partie de ceux qui n’ont pas part au monde futur ".
Le contre argument de la Société Watch Tower, qui a un certain poids, est que la façon dont on prononce le nom n’a pas d’importance, puisqu’elle sera différente selon la langue employée et qu’elle sera parfois très éloignée de la prononciation originale, et que c’est le fait d’utiliser le nom qui est important.
L’exemple donné est celui du nom " Jésus ", ainsi que " Jérémie " et " Ésaïe ", puisqu’en hébreu ces noms étaient plutôt prononcés " Yéshoua ", " Yirmeyahou " et " Yeshayahou ".
 
Ils disent que l’on ne s’abstient pas de dire " Jésus ", même s’il ne s’agit pas de la prononciation exacte et originale de ce nom.
Ils accusent donc ceux qui n’emploient pas " Jéhovah " d’être incohérents, puisque ces mêmes personnes utilisent le nom de Jésus. 
Si la prononciation exacte du nom divin a disparu, et si la prononciation " Jéhovah " est née des mélanges des voyelles des noms substantifs avec le tétragramme,
Pourquoi faut-il encore insister sur son emploi erroné ?
Pourquoi affirmer encore que Dieu s'appelle " Jéhovah " ? N'est-ce pas du fanatisme, une déformation délibérée de la vérité ? 

Voir le profil de l'utilisateur

Vercingétorix 


Récurrent
Récurrent
Le contre argument de la Société Watch Tower, qui a un certain poids, est que la façon dont on prononce le nom n’a pas d’importance, puisqu’elle sera différente selon la langue employée et qu’elle sera parfois très éloignée de la prononciation originale, et que c’est le fait d’utiliser le nom qui est important.

Le plus piquant dans l'histoire est que Jésus lui-même affirmera à ses disciples "leur avoir fait connaître ton nom" donc celui de son Père...sauf qu'en aucune façon dans les évangiles on pourra lire une telle chose.

Conclusion, pour Jésus "faire connaître le nom de son Père" n'avait certainement pas la même évidence que pour les adorateurs de Jéhovah dans la mesure où la manière de comprendre le nom du Père est tout à fait différente pour le Jésus des évangiles et vise à enseigner une sagesse et une vérité théologique.

Voir le profil de l'utilisateur

Salâh Ed-Dîn 


Enthousiaste
Enthousiaste
@Vercingétorix a écrit:
Le plus piquant dans l'histoire est que Jésus lui-même affirmera à ses disciples "leur avoir fait connaître ton nom" donc celui de son Père...sauf qu'en aucune façon dans les évangiles on pourra lire une telle chose.

Conclusion, pour Jésus "faire connaître le nom de son Père" n'avait certainement pas la même évidence que pour les adorateurs de Jéhovah dans la mesure où la manière de comprendre le nom du Père est tout à fait différente pour le Jésus des évangiles et vise à enseigner une sagesse et une vérité théologique.
La seule explication plausible est que la prononciation
"Jéhovah" est née des mélanges des voyelles des noms substantifs avec le tétragramme.

Voir le profil de l'utilisateur

Nouth. 


Novice
Novice
Comment reconnaître un tj ?

C'est simple un Témoin de Jehova a une traduction de Bible (appelé: la bible du monde nouveau) plus différente des autres traductions de Bible et il croit que Jésus est l'Archange Mikaël. Il ne reconnaît pas de divinité en Jésus. Il ne mange pas de boudin noir, il a tendance à vouloir être végétarien (aucun lien avec le boudin mais il y a une histoire avec le sang que je ne sais plus), il croit que Jésus n'a pas était crucifié sur une croix mais sur un poteau.

Pour faire plus simple il faut lui demander qui est Jésus pour lui? Et qu'est ce que Jésus était avant Abraham? Dès qu'il vous dira qu'avant Abraham il était un archange vous avez déjà plus ou moins compris que vous parlez à un Témoin de Jehova.

Voir le profil de l'utilisateur

Starheater 


Résident
Résident
@Salâh Ed-Dîn a écrit:
@Vercingétorix a écrit:
Le plus piquant dans l'histoire est que Jésus lui-même affirmera à ses disciples "leur avoir fait connaître ton nom" donc celui de son Père...sauf qu'en aucune façon dans les évangiles on pourra lire une telle chose.

Conclusion, pour Jésus "faire connaître le nom de son Père" n'avait certainement pas la même évidence que pour les adorateurs de Jéhovah dans la mesure où la manière de comprendre le nom du Père est tout à fait différente pour le Jésus des évangiles et vise à enseigner une sagesse et une vérité théologique.
La seule explication plausible est que la prononciation
"Jéhovah" est née des mélanges des voyelles des noms substantifs avec le tétragramme.


Tu as raison Salâh Ed-Dîn, vers les années 1700 (cette date est approximative) de lettres ont été rajoutés à notre Alphabet, n'étant pas certain des lettre ajoutées, car je pourrais t'entraîné dans l'erreur, je préfère m'en abstenir. Je ne sais pas qu'elle fut leur idée de changer de nom de dénomination car il ne portait pas ce nom auparavant. Peut-être est-ce dû à un état d'esprit, peut-être faisait-il parti d'une "société secrète", il y en avait beaucoup à cette époque.
Maintenant, j'ai fait une "mise à jour" de mon logiciel de la Bible, comme je l'avais dis auparavant le Coran y était dans l'ancienne version, mais avec cette mise à jour je me suis assuré qui y soit, maintenant il me reste plus qu'à ré-appendre les nouvelles fonctions. Je me suis aperçu que je n'ai pas besoin de payer pour avoir le Coran. J'avais la version 4.08 si je ne me trompe pas, je suis rendu à la version 4.28, maintenant, il va me resté à l'exploré.
Que la Paix d'Allah soit sur toi

Starheater

Voir le profil de l'utilisateur

NIKOLAJ 


Récurrent
Récurrent
Comment reconnaître un témoin de Jéhovah ?

Un témoin de Jéhovah, parle de lui en bien, honore sa personne respectueusement, le révère, invoque son NOM Sacré,((YaHaWaH)), il fait le maximum de bien à tous, il (elle) lit et étudie la Bible et aussi tous les ouvrages disponibles qui l'expliquent ou en proposent le sens , etc...

Et comment connaître, et reconnaître un Témoin pour et de IHVH,  et Témoin pour et de Jésus-Christ ? 

Voir le profil de l'utilisateur http://bibles.forumactif.com/

Starheater 


Résident
Résident
@Salâh Ed-Dîn a écrit:
Certains biblistes modernes sont contre l’utilisation de la forme " Jéhovah ", lui préférant " Yahweh " ou " Yahvé ", ou encore la forme non vocalisée du tétragramme, comme c’est le cas aujourd’hui parmi les Juifs orthodoxes.
L’argument des premiers consiste principalement à montrer que " Jéhovah " n’était certainement pas la prononciation originale, et qu’il s’agit d’un terme inventé — ou à tout le moins utilisé en premier — par le moine espagnol Raymundus Martini dans son livre Pugeo Fidei en 1270.
L’autre argument, qui est celui des Juifs, est basé sur la tradition, le nom étant considéré comme trop sacré pour être prononcé lors d’une conversation ordinaire.
Il est mentionné dans la Mishna (enseignements rabbiniques recueillis au cours des siècles) :
Dans le Temple le Nom était prononcé comme il s’écrivait, mais dans les provinces on lui en substituait un autre. " (Sota VII, 6) 
Sanhédrin VII, 5 rapporte qu’un blasphémateur n’était coupable ‘ que s’il prononçait distinctement le Nom ’.
Il est dit en Sanhédrin X, 1 que " celui qui prononce le nom divin selon les lettres qui le composent ’ fait partie de ceux qui n’ont pas part au monde futur ".
Le contre argument de la Société Watch Tower, qui a un certain poids, est que la façon dont on prononce le nom n’a pas d’importance, puisqu’elle sera différente selon la langue employée et qu’elle sera parfois très éloignée de la prononciation originale, et que c’est le fait d’utiliser le nom qui est important.
L’exemple donné est celui du nom " Jésus ", ainsi que " Jérémie " et " Ésaïe ", puisqu’en hébreu ces noms étaient plutôt prononcés " Yéshoua ", " Yirmeyahou " et " Yeshayahou ".
 
Ils disent que l’on ne s’abstient pas de dire " Jésus ", même s’il ne s’agit pas de la prononciation exacte et originale de ce nom.
Ils accusent donc ceux qui n’emploient pas " Jéhovah " d’être incohérents, puisque ces mêmes personnes utilisent le nom de Jésus. 
Si la prononciation exacte du nom divin a disparu, et si la prononciation " Jéhovah " est née des mélanges des voyelles des noms substantifs avec le tétragramme,
Pourquoi faut-il encore insister sur son emploi erroné ?
Pourquoi affirmer encore que Dieu s'appelle " Jéhovah " ? N'est-ce pas du fanatisme, une déformation délibérée de la vérité ? 


Salâh Ed-Dîn, pour ce qu'il s'agit de moi, le nom de "jéhovah" est associé à des pratiques liés au sang (l'abstinence de transfusion de sang). Dieu a donné des "dons" aux êtres humains, comme tu le sais, la médecine en fait partie:
Genèse 2:9
9  L’Eternel Dieu fit pousser du sol des arbres de toute espèce, agréables à voir et bons à manger, et l’arbre de la vie au milieu du jardin, et l’arbre de la connaissance du bien et du mal.

Or, dans le Sang il y a juste la vie du corps, le sang est matériel, il ne peut donc pas changé ton état d'esprit. Le Dieu Tout Puissant est "infiniment intelligent",  il aurait fait l'erreur de donner un pouvoir au Sang que cela domine sur tout le reste? inconcevable, illogique.

Mais maintenant ils sont coincé entre l'arbre et l'écorce si je peux employer cette figure.

Qu'est-ce qui les a fait bifurqué se sont ces 2 versets de base:

Actes 15:20 Qu’on leur mande seulement de s’abstenir de ce qui a été souillé par les idoles, des unions illégitimes, des chairs étouffées et du sang.
Actes 15:29 vous abstenir des viandes immolées aux idoles, du sang, des chairs étouffées et des unions illégitimes. Vous ferez bien de vous en garder. Adieu. 


Mais ceci fut interprété d'un autre manière à l'époque de leur début. Pour être bref, j'ai 3 griefs contre eux:

1. Passer de maison en maison

Quand eux-même veulent se visité entre-eux, ils s'appellent pour savoir si l'autre est capable de les recevoir, c'est la moindre des politesses. Il y a un certain nombre d'années de cela, le Nom du Seigneur Jésus n'était pas apprécier, pourtant tout a été remis entre ses mains comme le dit la Bible, c'est pour cette raison que ce NOM (Jésus) fonctionne quand on l'évoque pour guérir les malades.

2. Le nom qu'il porte

Il est dit dans les Écritures que l'on doit porté le Nom de notre Père, notre Père c'est le Christ = Christien, même racine de mot pour le Français, même s'il est écrit dans la Bible le mot "Chrétien", et même s'il est bon parce que mentionné par la Bible, et il l'est aussi. Bon on pourrait m'accusé de vouloir partir une nouvelle religion, ce n'est pas du tout la Vérité, c'est juste pour que ça soit plus évident. Je sais que le mot Chrétien est bon, mais quand on lit la Bible, on se rend compte qu'il n'est pas pareil, parce qu'il dépend de d'autre racines. Mais quand on dit le mot "Chrétien", il faut entendre en nous le mot "Christien", parce que le Christ est notre Père.

3. Le Sang

Le sang c'est la vie du corps, pas autre chose. Qu'il est causé la mort au début des transfusions, quoique ça n'a pas été le cas de tout le monde. Aujourd'hui ce n'est plus le cas.

Je sais que les Tjs souffre, mais c'est à la mesure de leur "Orgueil", vont-ils être meilleurs après quand il vont sortir de leur clan? Probablement, mais il n'y a plus de raisons pour que cette organisation existe, elle ne ferait qu'en entraîné d'autre dans l'erreur.

L'Archange Michel n'est pas le Christ, il porte le Nom en Lui, mais il n'est pas le Christ. Le Dieu Tout Puissant (Elohim) à créer les Anges parce qu'IL était trop Puissant.

Je le répète encore, sur le Mont Sinaï, ce n'était pas le Christ, c'était un Ange de Dieu. Nous sommes encore sous le Ministère des Anges.


Starheater

Voir le profil de l'utilisateur
@Starheater a écrit:



Mais ceci fut interprété d'un autre manière à l'époque de leur début. Pour être bref, j'ai 3 griefs contre eux:

1. Passer de maison en maison

Quand eux-même veulent se visité entre-eux, ils s'appellent pour savoir si l'autre est capable de les recevoir, c'est la moindre des politesses. Il y a un certain nombre d'années de cela, le Nom du Seigneur Jésus n'était pas apprécier, pourtant tout a été remis entre ses mains comme le dit la Bible, c'est pour cette raison que ce NOM (Jésus) fonctionne quand on l'évoque pour guérir les malades.


Les témoins de Jéhovah mettent en application la parole de Dieu chose que toi tu ne fais pas en tant que chrétienne. Quand ils font du porte à porte ils ne vont pas pour demander la charité ou se faire inviter pour un repas. En plus, quand ils se présentent chez les gens, ils ne défoncent pas les portes, je ne pense pas qu’il y a des personnes qui peuvent se plaindre, et dire qu’ils se sont fait agresser par des témoins de Jéhovah à coup de bible. Ils sont polis et courtois. Si la personne est favorable pour une discussion ils en sont ravis, sinon ils la laissent en paix. Mathieu 10 :11 11 “ Dans quelque ville ou village que vous entriez, cherchez qui en [cet endroit] est digne et restez là jusqu’à ce que vous partiez. 12 Quand vous entrerez dans la maison, saluez la maisonnée ; 13 et si la maison en est digne, que la paix que vous lui souhaitez vienne sur elle ; mais si elle n’en est pas digne, que votre paix retourne sur vous. 14 Partout où quelqu’un ne vous recevra pas ou n’écoutera pas vos paroles, en sortant de cette maison ou de cette ville secouez la poussière de vos pieds.
Alors au lieu de venir sur un forum les critiqués comme tu le fais vas faire la même chose vu que tu es chrétienne tu dois mettre en application la parole de Jésus Mathieu 28 : 19 Allez donc et faites des disciples de gens d’entre toutes les nations, les baptisant au nom du Père et du Fils et de l’esprit saint, 20 leur enseignant à observer tout ce que je vous ai commandé. Et, voyez, je suis avec vous tous les jours jusqu’à l’achèvement du système de choses. ”
Quand  tu vois un trou dans un bateau qui s’apprête à prendre le large tu peux avoir deux réactions. Soit tu es égoïste tu ne fais pas le voyage mais tu ne préviens personne. Soit, ton amour du prochain te pousse à avertir tout les passagers que le bateau a un grave problème, et que s’ils embarquent ils risquent leur vie.
Et bien c’est ce que font les témoins de Jéhovah l’amour du prochain les pousse à avertir tout le monde.
“ Chaque jour, dans le temple et de maison en maison, ils continuaient sans arrêt à enseigner et à annoncer la bonne nouvelle concernant le Christ, Jésus. ” — ACTES 5:42 Jean 10 :1616 
Donc le fait que les témoins de Jéhovah passent de maison en maison malgré que certaines personnes les insultes ça ne les arrête pas parce qu’ils ont l’amour du prochains et ils veulent que beaucoup soient sauvé.
C’est grâce à la prédication de maison en maison  qu’il y a maintenant plus de 8millions de Jéhovah dans le monde. Le dernier rapport mondial donne les chiffres suivants : 240 pays et territoires, 19.862.783 fidèles (assistants au Mémorial) dont 8.220.105 fidèles militants (proclamateurs), 89 bureaux nationaux ou internationaux, 118.016 assemblées locales (congrégations) et un accroissement de 1,5 % sur l'année précédente (260.273 personnes sont devenues Témoins de Jéhovah en se faisant baptiser dans cette confession entre septembre 2014 et août 2015). Esaie 60 :22 22 Le petit deviendra un millier et l’infime une nation forte. Moi, Jéhovah, j’accélérerai cela en son temps. ”


2. Le nom qu'il porte

Il est dit dans les Écritures que l'on doit porté le Nom de notre Père, notre Père c'est le Christ = Christien, même racine de mot pour le Français, même s'il est écrit dans la Bible le mot "Chrétien", et même s'il est bon parce que mentionné par la Bible, et il l'est aussi. Bon on pourrait m'accusé de vouloir partir une nouvelle religion, ce n'est pas du tout la Vérité, c'est juste pour que ça soit plus évident. Je sais que le mot Chrétien est bon, mais quand on lit la Bible, on se rend compte qu'il n'est pas pareil, parce qu'il dépend de d'autre racines. Mais quand on dit le mot "Chrétien", il faut entendre en nous le mot "Christien", parce que le Christ est notre Père.

Encore une fois tu dis n'importe quoi, Jésus n'a jamais dit qu'il était le Père au contraire il a dit que le Père était plus grand que lui Jean 14:28 
"Vous avez entendu que je vous ai dit : Je m’en vais et je [re]viens vers vous. Si vous m’aimiez, vous vous réjouiriez de ce que je vais vers le Père, parce que le Père est plus grand que moi. 

Jésus avait une mission primordiale celle de faire connaître le nom de son Père "JEHOVAH

“ Je leur ai fait connaître ton nom ”
“ J’ai manifesté ton nom aux hommes que tu m’as donnés du milieu du monde. [...] je leur ai fait connaître ton nom et je le ferai connaître. ” —JEAN 17:6, 26.
Jésus a fait connaître le nom de Dieu en l’utilisant dans son ministère. Très souvent, il lisait les Écritures et prononçait donc le nom personnel de Dieu (Luc 4:16-21). Il enseignait ses disciples à prier : “ Père, que ton nom soit sanctifié. ” — Luc 11:2.
[size=13]Esaie 43:10  “ Vous êtes mes témoins ”, c’est là ce que déclare Jéhovah, “ oui mon serviteur que j’ai choisi, afin que vous me connaissiez et ayez foi en moi, et que vous compreniez que je suis le Même+. Il n’y a pas eu de Dieu formé avant moi, et après moi il n’y en a toujours pas eu.
 11  Moi, moi je suis Jéhovah, et en dehors de moi il n’y a pas de sauveur. ”
[/size]

3. Le Sang

Le sang c'est la vie du corps, pas autre chose. Qu'il est causé la mort au début des transfusions, quoique ça n'a pas été le cas de tout le monde. Aujourd'hui ce n'est plus le cas.

Plusieurs versets dans la bible ordonnent de s’abstenir du sang donc les témoins de Jéhovah n’inventent rien du tout. Genése 9 :3 Tout animal qui se meut [et] qui est vivant pourra vous servir de nourriture. Comme pour la végétation verte, oui je vous donne tout cela.  Seulement la chair avec son âme  son sang vous ne devez pas la manger.
Lévitique 17:10 Bible avec notes et références
10 “ ‘ Quant à tout homme de la maison d’Israël ou à tout résident étranger qui réside comme étranger au milieu de vous, qui mange n’importe quelle sorte de sang+, oui je tournerai ma face contre l’âme qui mange le sang et je la retrancherai bel et bien du milieu de son peuple.
Actes 15:28, 29 Bible avec notes et références
28 Car l’esprit saint et nous-mêmes avons jugé bon de ne pas vous ajouter d’autre fardeau, si ce n’est ces choses-ci qui sont nécessaires : 29 vous abstenir des choses qui ont été sacrifiées aux idoles, et du sang, et de ce qui est étouffé, et de la fornication. Si vous vous gardez soigneusement de ces choses, vous prospérerez. Portez-vous bien ! ”
De plus en plus de chirurgiens optent pour des opération sans transfusion


https://youtu.be/GKdxF42UQvk

https://youtu.be/vcKPbUvGSMY

http://www.sciencepresse.qc.ca/archives/2006/cap1809063.html

http://compusat.tripod.com/bloodlssadv.htm


Je sais que les Tjs souffre, mais c'est à la mesure de leur "Orgueil", vont-ils être meilleurs après quand il vont sortir de leur clan? Probablement, mais il n'y a plus de raisons pour que cette organisation existe, elle ne ferait qu'en entraîné d'autre dans l'erreur.
Les témoins de Jéhovah souffrent quand ils entendent des gens comme toi qui les critiques et les jugent sans les connaître ou inventent des mensonges les concernant.

L'Archange Michel n'est pas le Christ, il porte le Nom en Lui, mais il n'est pas le Christ. Le Dieu Tout Puissant (Elohim) à créer les Anges parce qu'IL était trop Puissant.

Je le répète encore, sur le Mont Sinaï, ce n'était pas le Christ, c'était un Ange de Dieu. Nous sommes encore sous le Ministère des Anges.
Michel (de l'hébreu Mîkhâ'êl signifiant « Qui est comme Dieu, donc qui est comme Dieu?

Isaïe 9:6

[size=13]6  Car un enfant nous est né, un fils nous a été donné ; et la domination princière sera sur son épaule. Et on l’appellera du nom de Conseiller merveilleux, Dieu fort, Père éternel, Prince de paix.
[/size]
Daniel 10:21
[size=13]21  Mais je t’indiquerai les choses qui sont inscrites dans l’écrit de vérité, et il n’y a personne qui tienne ferme avec moi dans ces [choses], sinon Mikaël, votre prince.[/size]

Daniel 12:1 “ Et durant ce temps-là se lèvera Mikaël, le grand prince qui se tient là en faveur des fils de ton peuple. Et à coup sûr ce sera un temps de détresse tel qu’il n’y en a pas eu depuis qu’une nation a paru jusqu’à ce temps-là. Et durant ce temps-là ton peuple échappera, tous ceux qui seront trouvés inscrits dans le livre.  Et beaucoup de ceux qui sont endormis dans le sol de poussière se réveilleront, ceux-ci pour la vie de durée indéfinie et ceux-là pour les opprobres [et] pour l’aversion de durée indéfinie

Matthieu 24:30


30  Et alors le signe du Fils de l’homme apparaîtra dans le ciel, et alors toutes les tribus de la terre se frapperont la poitrine en se lamentant, et elles verront le Fils de l’homme venir sur les nuages du ciel avec puissance et grande gloire. 
Tu vois bien que ces deux versets parlent de Jésus c'est lui qui est comme Dieu mais n'est pas Dieu, il est aussi prince de paix, 

Michel ou Mikaël qui signifie « Qui est comme Dieu ? » est le seul ange, excepté Gabriel, qui est nommé dans la Bible, mais il est aussi le seul à être appelé "archange" (Jude 9.) La première mention de ce nom figure dans le dixième chapitre de Daniel, où Mikaël est présenté comme “ un des principaux princes ("chefs"  dans la traduction Segond); il vint en aide à un ange moins puissant à qui s’opposait «le prince du royaume de Perse». Mikaël était appelé «votre prince [celui du peuple de Daniel]» et «le grand prince, défenseur des enfants de ton peuple» (Dn 10:13, 20, 21 ; 12:1). Ces indications identifient Mikaël à l’ange qui conduisit les Israélites à travers le désert (Ex 23:20,21,23; 32:34; 33:2). Cette déduction est confirmée par le fait que «Mikaël l’archange eut un différend avec le Diable et qu’il discutait au sujet du corps de Moïse» (Jude 9).

Seul Mikaël est appelé «l’archange», mot qui signifie «ange en chef» ou «ange principal». Ce terme n’existe qu’au singulier dans la Bible. Cela laisse supposer que Dieu n’a désigné qu’un seul chef de l’armée angélique. En 1 Thessaloniciens 4:16, la voix du Seigneur Jésus Christ ressuscité est qualifiée de voix d’archange [én phônê arkhaggélou], ce qui donne à penser qu’en fait il est lui-même l’archange car une voix d’archange ne peut venir que d’un archange. En outre, nul autre que Jésus n’a reçu le pouvoir de ressusciter les morts "et le Seigneur lui-même descendra du ciel. Ceux qui seront morts en croyant au Christ se relèveront les premiers". 
Par conséquent, cette vibrante prophétie corrobore l’idée selon laquelle Jésus est bien l’archange Michel.

Ce texte le représente descendant du ciel avec « un cri de commandement ». Logiquement, le qualificatif s’appliquant à la voix qui lance ce cri de commandement ne devrait ni diminuer ni rabaisser le grand pouvoir que Christ Jésus possède désormais en tant que Roi des rois et Seigneur des seigneurs (Mt 28:18; Ré 17:14).

Des événements remarquables sont relatés en Révélation, chapitre 12, versets 7 à 17, concernant “le jour du Seigneur”. L’archange Michel précipite des cieux sur la terre Satan, le renégat. Plus tard, comme on peut le lire en Révélation, chapitre 19, versets 11 à 16, quelqu’un est appelé “Fidèle et Vrai”. Ce personnage céleste a pour nom "Roi des rois et Seigneur des seigneurs". Il est facile de l’identifier à celui dont Paul fait mention en 1 Timothée 6 :16 et qui est Jésus Christ.

D’autres analogies établissent également que Mikaël (ou Michel) est bien Jésus-Christ dans la gloire céleste. Après avoir mentionné Mikaël pour la première fois (Dn 10:13), Daniel énonça une prophétie qui s’accomplirait jusqu’au «temps de la fin» (Dn 11:40), puis il ajouta : «En ce temps-là se lèvera Micaël, le grand chef qui là pour les fils de ton peuple» (Darby, Dn 12:1). Si ce texte est mis en parallèle de celui de l’évangile de Matthieu (25:31), l’action «se lever» se rapporte à l’action de celui qui prend possession du pouvoir royal. Cela confirme que Mikaël est bien Jésus Christ, puisque Jésus est le Roi établi par Dieu (Dan 7:13-14).

Dans son existence pré humaine, Jésus était appelé « la Parole » (Jn 1:1). En outre, il portait le nom personnel de Mikaël. En gardant le nom de Jésus après sa résurrection (Ac 9:5), « la Parole » indique qu’elle ne fait qu’un avec le ministère de Jésus-Christ sur la terre. En reprenant son nom céleste, Mikaël, et son titre (ou nom), « La Parole de Dieu » (Ré 19:13), Jésus établit le lien avec son existence pré humaine. 

Michel étant appelé archange, certains considèrent que l’assimiler à Jésus abaisse en quelque manière ce dernier. Mais, le nom même de Mikaël ou Michel, qui pose la question « Qui est comme Dieu ? » montre que Yehwah (nom hébreu de Dieu) est sans égal et que son archange Mikaël est son grand envoyé. Ce nom attire notre attention sur le ministère du Christ, et nous pourrions dire : « Qui est comme Dieu ... pour réaliser une œuvre semblable ? »

 

Complément suite à un courriel


  • Dan 10:13 , Michel l'un des premiers princes (ce qui signifie aussi l'une des premières créatures), vient en aide à l'ange 

  • Dan 10:21 Michel est le prince qui veille sur Israël, tout autant que Jésus qui veille sur l'Israël spirituel (Mat 28:20)

  •  Dan 12:1 "au temps de la fin Michel se lève en faveur des fils de ton peuple" (ceux qui sont introduits dans l'alliance, et par conséquent dans la nouvelle alliance. Il s'agit des israélites spirituels, puisque nous sommes au temps de la fin. Voir l'exposé sur la Nouvelle Alliance). 

  • Le seul qui se lèvera en faveur du peuple de Dieu est celui qui en aura reçu l'autorité (Dan 7:13, Mat 25:31) 



Jésus ressuscité est le seul personnage qui corresponde à l'énoncé des versets ci-dessus. De plus, dans une expression allégorique, saint Paul montre qu'un ange particulier veillait sur les israélites et que cet ange était Christ (1 Cor 10:4). De fait, le prince Michel qui veillait sur Israël est donc le Christ. Et pour appuyer cette idée entre le Prince protecteur et Jésus : "Jérusalem, Jérusalem, (...) que de foisJ'AI voulu rassembler tes enfants, comme une poule rassemble ses poussins sous ses ailes! Mais vous ne l'avez pas voulu" (Mat 23:37).

De cette courte réflexion, on peut conclure que Michel et Jésus sont le même personnage.

 



Starheater

Voir le profil de l'utilisateur
@colombe du desert a écrit:
@Starheater a écrit:



Mais ceci fut interprété d'un autre manière à l'époque de leur début. Pour être bref, j'ai 3 griefs contre eux:

1. Passer de maison en maison

Quand eux-même veulent se visité entre-eux, ils s'appellent pour savoir si l'autre est capable de les recevoir, c'est la moindre des politesses. Il y a un certain nombre d'années de cela, le Nom du Seigneur Jésus n'était pas apprécier, pourtant tout a été remis entre ses mains comme le dit la Bible, c'est pour cette raison que ce NOM (Jésus) fonctionne quand on l'évoque pour guérir les malades.


Les témoins de Jéhovah mettent en application la parole de Dieu chose que toi tu ne fais pas en tant que chrétienne. Quand ils font du porte à porte ils ne vont pas pour demander la charité ou se faire inviter pour un repas. En plus, quand ils se présentent chez les gens, ils ne défoncent pas les portes, je ne pense pas qu’il y a des personnes qui peuvent se plaindre, et dire qu’ils se sont fait agresser par des témoins de Jéhovah à coup de bible. Ils sont polis et courtois. Si la personne est favorable pour une discussion ils en sont ravis, sinon ils la laissent en paix. Mathieu 10 :11 11 “ Dans quelque ville ou village que vous entriez, cherchez qui en [cet endroit] est digne et restez là jusqu’à ce que vous partiez. 12 Quand vous entrerez dans la maison, saluez la maisonnée ; 13 et si la maison en est digne, que la paix que vous lui souhaitez vienne sur elle ; mais si elle n’en est pas digne, que votre paix retourne sur vous. 14 Partout où quelqu’un ne vous recevra pas ou n’écoutera pas vos paroles, en sortant de cette maison ou de cette ville secouez la poussière de vos pieds.
Alors au lieu de venir sur un forum les critiqués comme tu le fais vas faire la même chose vu que tu es chrétienne tu dois mettre en application la parole de Jésus Mathieu 28 : 19 Allez donc et faites des disciples de gens d’entre toutes les nations, les baptisant au nom du Père et du Fils et de l’esprit saint, 20 leur enseignant à observer tout ce que je vous ai commandé. Et, voyez, je suis avec vous tous les jours jusqu’à l’achèvement du système de choses. ”
Quand  tu vois un trou dans un bateau qui s’apprête à prendre le large tu peux avoir deux réactions. Soit tu es égoïste tu ne fais pas le voyage mais tu ne préviens personne. Soit, ton amour du prochain te pousse à avertir tout les passagers que le bateau a un grave problème, et que s’ils embarquent ils risquent leur vie.
Et bien c’est ce que font les témoins de Jéhovah l’amour du prochain les pousse à avertir tout le monde.
“ Chaque jour, dans le temple et de maison en maison, ils continuaient sans arrêt à enseigner et à annoncer la bonne nouvelle concernant le Christ, Jésus. ” — ACTES 5:42 Jean 10 :1616 
Donc le fait que les témoins de Jéhovah passent de maison en maison malgré que certaines personnes les insultes ça ne les arrête pas parce qu’ils ont l’amour du prochains et ils veulent que beaucoup soient sauvé.
C’est grâce à la prédication de maison en maison  qu’il y a maintenant plus de 8millions de témoins de Jéhovah dans le monde. Le dernier rapport mondial donne les chiffres suivants : 240 pays et territoires, 19.862.783 fidèles (assistants au Mémorial) dont 8.220.105 fidèles militants (proclamateurs), 89 bureaux nationaux ou internationaux, 118.016 assemblées locales (congrégations) et un accroissement de 1,5 % sur l'année précédente (260.273 personnes sont devenues Témoins de Jéhovah en se faisant baptiser dans cette confession entre septembre 2014 et août 2015). Esaie 60 :22 22 Le petit deviendra un millier et l’infime une nation forte. Moi, Jéhovah, j’accélérerai cela en son temps. ”


2. Le nom qu'il porte

Il est dit dans les Écritures que l'on doit porté le Nom de notre Père, notre Père c'est le Christ = Christien, même racine de mot pour le Français, même s'il est écrit dans la Bible le mot "Chrétien", et même s'il est bon parce que mentionné par la Bible, et il l'est aussi. Bon on pourrait m'accusé de vouloir partir une nouvelle religion, ce n'est pas du tout la Vérité, c'est juste pour que ça soit plus évident. Je sais que le mot Chrétien est bon, mais quand on lit la Bible, on se rend compte qu'il n'est pas pareil, parce qu'il dépend de d'autre racines. Mais quand on dit le mot "Chrétien", il faut entendre en nous le mot "Christien", parce que le Christ est notre Père.

Encore une fois tu dis n'importe quoi, Jésus n'a jamais dit qu'il était le Père au contraire il a dit que le Père était plus grand que lui Jean 14:28 
"Vous avez entendu que je vous ai dit : Je m’en vais et je [re]viens vers vous. Si vous m’aimiez, vous vous réjouiriez de ce que je vais vers le Père, parce que le Père est plus grand que moi. 

Jésus avait une mission primordiale celle de faire connaître le nom de son Père "JEHOVAH

“ Je leur ai fait connaître ton nom ”
“ J’ai manifesté ton nom aux hommes que tu m’as donnés du milieu du monde. [...] je leur ai fait connaître ton nom et je le ferai connaître. ” —JEAN 17:6, 26.
Jésus a fait connaître le nom de Dieu en l’utilisant dans son ministère. Très souvent, il lisait les Écritures et prononçait donc le nom personnel de Dieu (Luc 4:16-21). Il enseignait ses disciples à prier : “ Père, que ton nom soit sanctifié. ” — Luc 11:2.
[size=13]Esaie 43:10  “ Vous êtes mes témoins ”, c’est là ce que déclare Jéhovah, “ oui mon serviteur que j’ai choisi, afin que vous me connaissiez et ayez foi en moi, et que vous compreniez que je suis le Même+. Il n’y a pas eu de Dieu formé avant moi, et après moi il n’y en a toujours pas eu.
 11  Moi, moi je suis Jéhovah, et en dehors de moi il n’y a pas de sauveur. ”
[/size]

3. Le Sang

Le sang c'est la vie du corps, pas autre chose. Qu'il est causé la mort au début des transfusions, quoique ça n'a pas été le cas de tout le monde. Aujourd'hui ce n'est plus le cas.

Plusieurs versets dans la bible ordonnent de s’abstenir du sang donc les témoins de Jéhovah n’inventent rien du tout. Genése 9 :3 Tout animal qui se meut [et] qui est vivant pourra vous servir de nourriture. Comme pour la végétation verte, oui je vous donne tout cela.  Seulement la chair avec son âme  son sang vous ne devez pas la manger.
Lévitique 17:10 Bible avec notes et références
10 “ ‘ Quant à tout homme de la maison d’Israël ou à tout résident étranger qui réside comme étranger au milieu de vous, qui mange n’importe quelle sorte de sang+, oui je tournerai ma face contre l’âme qui mange le sang et je la retrancherai bel et bien du milieu de son peuple.
Actes 15:28, 29 Bible avec notes et références
28 Car l’esprit saint et nous-mêmes avons jugé bon de ne pas vous ajouter d’autre fardeau, si ce n’est ces choses-ci qui sont nécessaires : 29 vous abstenir des choses qui ont été sacrifiées aux idoles, et du sang, et de ce qui est étouffé, et de la fornication. Si vous vous gardez soigneusement de ces choses, vous prospérerez. Portez-vous bien ! ”
De plus en plus de chirurgiens optent pour des opération sans transfusion


https://youtu.be/GKdxF42UQvk

https://youtu.be/vcKPbUvGSMY

http://www.sciencepresse.qc.ca/archives/2006/cap1809063.html

http://compusat.tripod.com/bloodlssadv.htm


Je sais que les Tjs souffre, mais c'est à la mesure de leur "Orgueil", vont-ils être meilleurs après quand il vont sortir de leur clan? Probablement, mais il n'y a plus de raisons pour que cette organisation existe, elle ne ferait qu'en entraîné d'autre dans l'erreur.
Les témoins de Jéhovah souffrent quand ils entendent des gens comme toi qui les critiques et les jugent sans les connaître ou inventent des mensonges les concernant.

L'Archange Michel n'est pas le Christ, il porte le Nom en Lui, mais il n'est pas le Christ. Le Dieu Tout Puissant (Elohim) à créer les Anges parce qu'IL était trop Puissant.

Je le répète encore, sur le Mont Sinaï, ce n'était pas le Christ, c'était un Ange de Dieu. Nous sommes encore sous le Ministère des Anges.
Michel (de l'hébreu Mîkhâ'êl signifiant « Qui est comme Dieu, donc qui est comme Dieu?


Isaïe 9:6



[size=13]6  Car un enfant nous est né, un fils nous a été donné ; et la domination princière sera sur son épaule. Et on l’appellera du nom de Conseiller merveilleux, Dieu fort, Père éternel, Prince de paix.
[/size]
Daniel 10:21
[size=13]21  Mais je t’indiquerai les choses qui sont inscrites dans l’écrit de vérité, et il n’y a personne qui tienne ferme avec moi dans ces [choses], sinon Mikaël, votre prince.[/size]

Daniel 12:1 “ Et durant ce temps-là se lèvera Mikaël, le grand prince qui se tient là en faveur des fils de ton peuple. Et à coup sûr ce sera un temps de détresse tel qu’il n’y en a pas eu depuis qu’une nation a paru jusqu’à ce temps-là. Et durant ce temps-là ton peuple échappera, tous ceux qui seront trouvés inscrits dans le livre.  Et beaucoup de ceux qui sont endormis dans le sol de poussière se réveilleront, ceux-ci pour la vie de durée indéfinie et ceux-là pour les opprobres [et] pour l’aversion de durée indéfinie


Matthieu 24:30



30  Et alors le signe du Fils de l’homme apparaîtra dans le ciel, et alors toutes les tribus de la terre se frapperont la poitrine en se lamentant, et elles verront le Fils de l’homme venir sur les nuages du ciel avec puissance et grande gloire. 
Tu vois bien que ces deux versets parlent de Jésus c'est lui qui est comme Dieu mais n'est pas Dieu, il est aussi prince de paix, 


Michel ou Mikaël qui signifie « Qui est comme Dieu ? » est le seul ange, excepté Gabriel, qui est nommé dans la Bible, mais il est aussi le seul à être appelé "archange" (Jude 9.) La première mention de ce nom figure dans le dixième chapitre de Daniel, où Mikaël est présenté comme “ un des principaux princes ("chefs"  dans la traduction Segond); il vint en aide à un ange moins puissant à qui s’opposait «le prince du royaume de Perse». Mikaël était appelé «votre prince [celui du peuple de Daniel]» et «le grand prince, défenseur des enfants de ton peuple» (Dn 10:13, 20, 21 ; 12:1). Ces indications identifient Mikaël à l’ange qui conduisit les Israélites à travers le désert (Ex 23:20,21,23; 32:34; 33:2). Cette déduction est confirmée par le fait que «Mikaël l’archange eut un différend avec le Diable et qu’il discutait au sujet du corps de Moïse» (Jude 9).

Seul Mikaël est appelé «l’archange», mot qui signifie «ange en chef» ou «ange principal». Ce terme n’existe qu’au singulier dans la Bible. Cela laisse supposer que Dieu n’a désigné qu’un seul chef de l’armée angélique. En 1 Thessaloniciens 4:16, la voix du Seigneur Jésus Christ ressuscité est qualifiée de voix d’archange [én phônê arkhaggélou], ce qui donne à penser qu’en fait il est lui-même l’archange car une voix d’archange ne peut venir que d’un archange. En outre, nul autre que Jésus n’a reçu le pouvoir de ressusciter les morts "et le Seigneur lui-même descendra du ciel. Ceux qui seront morts en croyant au Christ se relèveront les premiers". 
Par conséquent, cette vibrante prophétie corrobore l’idée selon laquelle Jésus est bien l’archange Michel.


Ce texte le représente descendant du ciel avec « un cri de commandement ». Logiquement, le qualificatif s’appliquant à la voix qui lance ce cri de commandement ne devrait ni diminuer ni rabaisser le grand pouvoir que Christ Jésus possède désormais en tant que Roi des rois et Seigneur des seigneurs (Mt 28:18; Ré 17:14).

Des événements remarquables sont relatés en Révélation, chapitre 12, versets 7 à 17, concernant “le jour du Seigneur”. L’archange Michel précipite des cieux sur la terre Satan, le renégat. Plus tard, comme on peut le lire en Révélation, chapitre 19, versets 11 à 16, quelqu’un est appelé “Fidèle et Vrai”. Ce personnage céleste a pour nom "Roi des rois et Seigneur des seigneurs". Il est facile de l’identifier à celui dont Paul fait mention en 1 Timothée 6 :16 et qui est Jésus Christ.

D’autres analogies établissent également que Mikaël (ou Michel) est bien Jésus-Christ dans la gloire céleste. Après avoir mentionné Mikaël pour la première fois (Dn 10:13), Daniel énonça une prophétie qui s’accomplirait jusqu’au «temps de la fin» (Dn 11:40), puis il ajouta : «En ce temps-là se lèvera Micaël, le grand chef qui là pour les fils de ton peuple» (Darby, Dn 12:1). Si ce texte est mis en parallèle de celui de l’évangile de Matthieu (25:31), l’action «se lever» se rapporte à l’action de celui qui prend possession du pouvoir royal. Cela confirme que Mikaël est bien Jésus Christ, puisque Jésus est le Roi établi par Dieu (Dan 7:13-14).

Dans son existence pré humaine, Jésus était appelé « la Parole » (Jn 1:1). En outre, il portait le nom personnel de Mikaël. En gardant le nom de Jésus après sa résurrection (Ac 9:5), « la Parole » indique qu’elle ne fait qu’un avec le ministère de Jésus-Christ sur la terre. En reprenant son nom céleste, Mikaël, et son titre (ou nom), « La Parole de Dieu » (Ré 19:13), Jésus établit le lien avec son existence pré humaine. 

Michel étant appelé archange, certains considèrent que l’assimiler à Jésus abaisse en quelque manière ce dernier. Mais, le nom même de Mikaël ou Michel, qui pose la question « Qui est comme Dieu ? » montre que Yehwah (nom hébreu de Dieu) est sans égal et que son archange Mikaël est son grand envoyé. Ce nom attire notre attention sur le ministère du Christ, et nous pourrions dire : « Qui est comme Dieu ... pour réaliser une œuvre semblable ? »

 

Complément suite à un courriel


  • Dan 10:13 , Michel l'un des premiers princes (ce qui signifie aussi l'une des premières créatures), vient en aide à l'ange 
  • Dan 10:21 Michel est le prince qui veille sur Israël, tout autant que Jésus qui veille sur l'Israël spirituel (Mat 28:20)
  •  Dan 12:1 "au temps de la fin Michel se lève en faveur des fils de ton peuple" (ceux qui sont introduits dans l'alliance, et par conséquent dans la nouvelle alliance. Il s'agit des israélites spirituels, puisque nous sommes au temps de la fin. Voir l'exposé sur la Nouvelle Alliance). 
  • Le seul qui se lèvera en faveur du peuple de Dieu est celui qui en aura reçu l'autorité (Dan 7:13, Mat 25:31) 



Jésus ressuscité est le seul personnage qui corresponde à l'énoncé des versets ci-dessus. De plus, dans une expression allégorique, saint Paul montre qu'un ange particulier veillait sur les israélites et que cet ange était Christ (1 Cor 10:4). De fait, le prince Michel qui veillait sur Israël est donc le Christ. Et pour appuyer cette idée entre le Prince protecteur et Jésus : "Jérusalem, Jérusalem, (...) que de foisJ'AI voulu rassembler tes enfants, comme une poule rassemble ses poussins sous ses ailes! Mais vous ne l'avez pas voulu" (Mat 23:37).

De cette courte réflexion, on peut conclure que Michel et Jésus sont le même personnage.

 



Starheater

Voir le profil de l'utilisateur

Kadhafi 


Enthousiaste
Enthousiaste
Du coup tu penses que Jésus est l'ange Michel ou vice versa??

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé 


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 6 sur 12]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 10, 11, 12  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum