Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1Le Talmud et le Coran le Jeu 28 Jan - 11:07

LeNeutre 


Chevronné
Chevronné
Ce post peut être dangereux pour certains, j'édite.



Dernière édition par LeNeutre le Ven 29 Jan - 8:20, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur

2Re: Le Talmud et le Coran le Jeu 28 Jan - 11:22

Yassine 


Vétéran
Vétéran
@LeNeutre a écrit:Vu les similitudes qu'il existe comme par exemple dans le verset ou Allah ta3ala dit dans le sens : On a prescrit aux Enfants d'Israël que celui qui tue un homme c'est comme si il avait tué l'humanité jusqu'à la fin du verset.
Waalikom Salam,

Oui justement. On va dire juste que les juifs ont tant trafiqué (délibérément ou pas) leur écrits qu'ils ont mêlé tous, textes d'origine et tradition. Ainsi tu vas trouver un texte inventé de toute pièce introduit dans l'AT, puis un autre qui a été réellement révélé passé dans la Tradition Talmudique.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.forumreligion.com

3Re: Le Talmud et le Coran le Jeu 28 Jan - 15:19

SAEL 


Passionné
Passionné
@ mon frère LeNeutre.


En prenant en compte cette belle réponse de Yassine, qu'y a t-il de rajouter de plus. Mais comme tu demandes une aide, mon devoir consiste à répondre à ton SOS.


Insensiblement parfois, l'homme se met à douter de la parole de son vis-à-vis. Tout discours de vérité comporte des indices inutiles qui n'influent aucunement sur l'intrigue si on les taisent; mais que dénotent la fidélité aucunement mensongère de ce que rapporte celui qui nous parle. Ainsi et sans se rendre compte, on sent qu'il est entrain de nous dire la vérité. C'est ce que les policiers, lors d'un interrogatoire, appellent faussement et par ignorance le sixième sens.
Mon cher LeNeutre, sais-tu ce qui m'impressionne tant et plus dans le Saint Coran ? C'est l'épisode de la création d'Adam (as).
Je te pose une question à propos de la réunion auguste:

Penses-tu vraiment que Dieu en créant une nouvelle créature si importante, s'abstient d'en informer ses anges ?

Voir le profil de l'utilisateur

4Re: Le Talmud et le Coran le Ven 29 Jan - 7:10

LeNeutre 


Chevronné
Chevronné
Salam alaykoum wa baarakAllahfikoum pour vos réponses.

J'ai fait quelques recherches sur les passages du Talmud soit disant similaire aux verset de Quran. Je ne les ai trouvé nul part, ils n'existent sûrement pas.

Voir le profil de l'utilisateur

5Re: Le Talmud et le Coran le Ven 29 Jan - 8:19

LeNeutre 


Chevronné
Chevronné
D'ailleurs si ça intéresse quelqu'un voilà les quelques réponses que j'ai pu trouvé.

Par exemple l'un des arguments des juifs ou des chrétiens pour discréditer l'histoire de Suleyman avec la Reine de Sabba dans le Quran est de dire que le Quran a plagié le " Targum Sheni " sorte de commentaires qui existe dans le Talmud. L'histoire de Suleyman dans ce livre et dans le Quran sont similaire le problème c'est que les Juifs ont oublié que ce livre à été écrit et complété bien après la révélation du Quran, vers le 8 ème siècle.

Bref si un jour un juif vous sors cet argument voilà le lien en question pour le réfuter scientifiquement :

Le lien traduit en français

Et Allah sait mieux.

Voir le profil de l'utilisateur

6Re: Le Talmud et le Coran le Ven 29 Jan - 10:47

yahia 


Novice
Novice



Il y a un point important que certains musulmans ne connaissent pas comment s’est élaboré l’ancien ainsi que le nouveau testament.
on se demande pourquoi avoir introduit certains écrits dans le corpus biblique et en avoir écarté d’autres ?Ils ont été appelés Apocryphes ou cachés.
L' histoire religieuse a été souvent réécrite, remaniée et manipulée par les hommes pour ne laisser la place qu' à un seul point de vue.

Question
:
« Pourquoi autant de livres ont-ils été exclus des Canons Bibliques ? »
« Qui , au sein du judaïsme , décide de rendre un livre Canonique ou non-Canonique ( Apocryphe ) ? »
« Sur quelle base se réfèrent-ils pour rendre un livre canonique ou non Canonique ( Apocryphe ) ? »
Le choix des livres formant l'Ancien Testament actuel eut lieu après la destruction du Temple de Jérusalem en
70 après J-C , dans la ville de Jamnia . Ce tri sélectif a été mener sous la direction du prêtre Rabbi Yohanan Ben
Zakkaï , lors de la Synode ( Réunion ) de Jamnia
En Deutéronome Dieu met en garde contre les rajouts ou de retrancher:
12.32 Vous observerez et vous mettrez en pratique toutes les choses que je vous ordonne; vous n'y ajouterez rien, et vous n'en retrancherez rien.
Mais vu comment ils se sont comportés avec les prophètes peut-on dire qu'ils ont vraiment observés ces commandements divins!.

Et Moise dit en Deutéronome :

31.24 Lorsque Moïse eut complètement achevé d'écrire dans un livre les paroles de cette loi,
31.25 il donna cet ordre aux Lévites qui portaient l'arche de l'alliance de l'Éternel:

31.26 Prenez ce livre de la loi, et mettez-le à côté de l'arche de l'alliance de l'Éternel, votre Dieu, et il sera là comme témoin contre toi.

31.27 Car je connais ton esprit de rébellion et la roideur de ton cou. Si vous êtes rebelles contre l'Éternel pendant que je suis encore vivant au milieu de vous, combien plus le serez-vous après ma mort!

31.28 Assemblez devant moi tous les anciens de vos tribus et vos officiers; je dirai ces paroles en leur présence, et je prendrai à témoin contre eux le ciel et la terre.

31.29 Car je sais qu'après ma mort vous vous corromprez, et que vous vous détournerez de la voie que je vous ai prescrite; et le malheur finira par vous atteindre, quand vous ferez ce qui est mal aux yeux de l'Éternel, au point de l'irriter par l'oeuvre de vos mains.

31.30 Moïse prononça dans leur entier les paroles de ce cantique, en présence de toute l'assemblée d'Israël

Des personnaalités Judéo-chrétiennes ont dit que la Bible juive c'est à dire la liste officielle des livres , est fixé lors de la réunion de Jamna vers 90 de lère chrétienne, à savoir quelques temps après la grande catastrophe, la destruction du temple de Jérusalem par les Romains en 70. Ils n'ont conservé que les livres écrits en hébreu et répartis dans trois sous ensembles intitulés la Loi, les Prophètes et les Ecrits, soit un ensemble de 39 livres.

Les autres livres écrits en grec, en araméen.sont rejetés, ce sont les apocryphes.La recherche a montré que ces textes de l'Ancien Testament ont plusieurs auteurs, que ces derniers ont cherché à exprimer le point de vue de leur communauté, de leur groupe social, par exemple tel ou tel livre émane du clergé juif, ou de Juifs de cour, c'est le cas du livre de Daniel, du livre de Qohéleth.

Voir le profil de l'utilisateur

7Re: Le Talmud et le Coran le Ven 29 Jan - 10:48

yahia 


Novice
Novice



L’exemple du talmud c’est l’explication orale de la torah où il y a du vrai comme il y a du faux.

Les pharisiens puis les rabbins, contrairement aux sadducéens puis aux karaïtes du Moyen Âge, ont toujours affirmé l'existence d'une Torah orale transmise de génération en génération, de maître à élèves. Pour le judaïsme, il n'est pas possible d'appliquer les préceptes bibliques sans passer par l'interprétation que les Sages en ont faite. De plus la Torah écrite ordonne d'écouter les sages de sa génération (Parachat Choftim, Dévarim chap.17 versets 8 à 11).

Cette Torah orale prend son origine avec Moïse lui-même qui, après avoir reçu les tables de la Loi sur le mont Sinaï et en avoir réalisé plusieurs copies pour les dignitaires, la « transmet » à Josué, qui la transmet à son tour à ses successeurs spirituels et ainsi de suite jusqu’à la Grande Assemblée, ancêtre du Sanhédrin


Du point de vue historique et littéraire, elle se développe concurremment à la littérature apocalyptique, apocryphe ou pseudépigraphique, qui tente de prolonger le message biblique par la lettre, tandis que la Torah orale le fait par l’esprit, au moyen d’un enseignement exclusivement oral.



Après la deuxième destruction du Temple, les successeurs des pharisiens, les docteurs de la Loi, portent désormais le titre de rabbi (littéralement « mon maître » en hébreu) et prennent en main le destin de la nation. Ils créent un judaïsme sans temple et ouvrent des académies à Yavné, puis en Galilée, afin de se livrer à un travail d'interprétation de l’Écriture suivant des canons d'herméneutique qui s'affinent progressivement et mettent en ordre les traditions transmises.


Lorsque les circonstances politiques agitant la Judée au IIe siècle menacent la pérennité de cet enseignement, il est décidé de procéder à la mise par écrit de celui-ci. Ces travaux sont consignés dans les recueils dits 'Midrachei Halakha', qui offrent un commentaire des textes législatifs du Pentateuque, verset par verset.
On considère généralement qu'aux alentours du Ier siècle, la rédaction de la Mishna est entamée, les lois et leurs interprétations étant organisées non plus par verset biblique mais par thème. Elle est clôturée par Rabbi Yehouda Ha-Nassi, aux environs de 200 ap. J.-C.


Du IIIe au Ve siècle, les rabbins (désormais appelés Amoraïm et non plus Tannaïm) se donnent pour tâche d'élucider les textes de la Mishna, de les commenter, d'en rechercher les sources bibliques et d'en concilier les contradictions apparentes, et cela tant en Palestine qu'en Babylonie. La rédaction du Talmud s'achève aux environs de l'an 500 ap. J.-C.


Au sein de ce corpus, le terme talmud désigne originellement l’un des quatre domaines de la science traditionnelle, à côté de la halakha (connaissance des lois du judaïsme), de la aggada (exposition d’un ou plusieurs versets bibliques) et du midrash qui représente comme lui une forme d’exégèse5. Cependant, alors que le midrash prend le texte biblique pour point de départ afin d’en tirer des lois qui, pour en être inspirées, n’y sont pas écrites, le talmud vise à retrouver les versets dans ces lois orales.


Le terme talmud, qui désormais est interchangeable avec guemara (son équivalent araméen) et halakha, acquiert alors un sens plus large, décrivant toute élucidation d’un passage de halakha par quelque procédé qui soit(comparaison de la clause de la Mishna avec une ou des traditions orales extracanoniques, appelées collectivement Baraïta, élaboration herméneutique…).

Voir le profil de l'utilisateur

8Re: Le Talmud et le Coran le Ven 29 Jan - 10:48

yahia 


Novice
Novice


Par conséquent on peut dire que le Coran est venu corriger les erreurs et dire voila ce qui est vrai et ce qui n’est pas vrai un rajout des scribes.

Voici entre autre un verset qui accuse particulièrement cette parenté:"Le Coran est l'ouvrage de Dieu. Il confirme la vérité des écritures qui le précèdent Il en est l'interprétation. On n'en saurait douter :Le souverain des mondes l'a fait descendre des cieux".(10/38).

Toutefois cette parenté laisse bien au Coran son caractère propre sur beaucoup de points .Il semble compléter ou même corriger la donnée biblique. Tout en affichant ostensiblement similitudes et sa parenté avec les écritures antérieures,le Coran n'en conserve pas moins sa physionomie propre dans chaque chapitre de la pensée monothéiste.

l'enseignement rabbinique avait fondé sur la promesse faite à Abraham et sur le privilège de l'élection de Jacob tout un système religieux nationaliste. Dieu y était à quelque chose près une divinité nationale.

Par ailleurs de son coté la pensée chrétienne créera tout un système théologique trinitaire fondé sur le mystère de la trinité. Or la thèse coranique a tiré d'un seul coup l'ultime conclusion de la pensée monothéiste:Dieu est invisible et universel. Elle dégage ainsi Dieu du particularisme judaïque et du pluralisme chrétien.


Celui qui a lu le Coran verra qu'il rapporte les faits cités dans les livres antérieurs différemment avec des nouveautés qui ne se trouvaient pas dans les livres antérieures et rendant les faits plus acceptable .Qu'il a corrigé de graves erreurs qui se trouvaient dans les livres antérieures









Voir le profil de l'utilisateur

9Re: Le Talmud et le Coran le Ven 29 Jan - 11:18

LeNeutre 


Chevronné
Chevronné
BaarakAllah fik pour la contribution, j'ai aussi trouvé ça :

Max Dimont, auteur juif bien connu, écrit:

L'usage antique était d'insérer des notes et des commentaires dans le texte même, à la suite des passages à commenter. Etudiant le texte sous la conduite d'un maître, le fidèle apprenait à distinguer le texte originel des notes des commentateurs. Et il semble que, lors de la reconstitution du texte de la Torah, des commentaires et des développements, écrits auparavant par des scribes en tant que notes, aient été incorporés au texte lui-même.

Il faut surtout précisé que certaines parties du Talmud ont été complété après la révélation du Quran comme dit plus haut pour le Targum Sheni ou l'histoire de Salmon est présente.

Voir le profil de l'utilisateur

10Re: Le Talmud et le Coran Aujourd'hui à 4:59

Contenu sponsorisé 


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum