Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 2 sur 5]

bahhous 


Novice
Novice
salam !


personnellement je suis musulman et c'est tout !!
 toutes les sectes sunnites ; chiites ; ibadites ....ect toutes sans exceptions sont des égarés !
et les causes  de l’égarement  des  sunnites ( car je suis  ex sunnite) c'est chaffi qui est le premier avoir dit aprés deux siecles aprés la mort du prophete que l'islam est fondé  sur deux sources la sunna et le coran .... donc toute personne qui se base sur autre source que le livre d'Allah est polythéiste ... le livre d'Allah est claire et parfaitement détaillé et complet  il  n 'a besoin ni des hadiths ni des interprétations des hommes ...
les versets du livre d'Allah sur lesquels se basent les sunnites pour justifier que la sunna explique et complete le livre d'Allah sont des versets dont l'interpretation est manipulé par les interpretateurs .... je pourrais montrer que ces versets n'ont aucun rapport avec la sunna ...
pour eviter tout mal entendu je dirais que la sunna est :  les pratiques des rites religieuses qui nous ont été transmises de pere en fils et il existe un verset qui recommande aux croyants de suivre le messager pour la pratique de ces rites ... donc à part la sunna sur les rites tous les hadiths et ce qui est appelé sunna n'a aucun rapport avec notre religion .... la umma s'est divisé en sectes à cause des hadiths et ce qu'on appelle sunna ...

Voir le profil de l'utilisateur

Yassine 


Vétéran
Vétéran
@bahhous a écrit:pour eviter tout mal entendu je dirais que la sunna est : les pratiques des rites religieuses qui nous ont été transmises de pere en fils et il existe un verset qui recommande aux croyants de suivre le messager pour la pratique de ces rites ... donc à part la sunna sur les rites tous les hadiths et ce qui est appelé sunna n'a aucun rapport avec notre religion ...
Et c'est quoi qui est "rite" de ce qui ne l'est pas ?

Voir le profil de l'utilisateur http://www.forumreligion.com

bahhous 


Novice
Novice
yassine a écrit ;

Et c'est quoi qui est "rite" de ce qui ne l'est pas ?

c'est le prophete qui nous  a enseigné commet faire la salat ; la zakat et le pelerinage !!
 donc la sunna se resume à la pratique de ces rites ni plus ni moins !! 

Voir le profil de l'utilisateur

Azzedine 


Chevronné
Chevronné
@bahhous,

que penses tu de la moutaa ?

Voir le profil de l'utilisateur

bahhous 


Novice
Novice
Azzedine   a écrit :

@bahhous,

que penses tu de la moutaa ?
la moutaa et misyar partiqué par les saoudiens jusqu'à nos jours est une sorte de  MOULK EL YAMIN !!!
le MOULK EL YAMIN est  mariage temporaire est hallal mentionné plusieurs fois dans le coran ...
 et le prophete et ses compagnons ont pratiqué  MOULK EL YAMIN puis le calif omar l'a interdit ... mais il faut bien comprendre que interdire ne veut pas dire haram car le haram est divin  et eternel  ; mais le hallal ne s'exerce qu'en interdisant et en autorisant ; l'interdit n'est jamais eternel ... donc omar en tant calif pour des raisons particulière de sa société de  l’époque peut interdire le MOULK EL YAMIN  et cet interdiction n'est pas éternelle ; ce qui a été   interdit par omar peut être autoriser de nouveau dans le futur car il est hallal !!

il faut bien comprendre : le hallal s'exerce en interdisant et en autorisant !!

Voir le profil de l'utilisateur

Azzedine 


Chevronné
Chevronné
@bahhous

donc, je pourrais personnellement pratiquer la moutaa avec ta sœur, ta cousine , ta fille , ta meilleur amie ,  même pour une seule nuit , c'est bien ca ??

Voir le profil de l'utilisateur

Yassine 


Vétéran
Vétéran
@bahhous a écrit:c'est le prophete qui nous a enseigné commet faire la salat ; la zakat et le pelerinage !!
donc la sunna se resume à la pratique de ces rites ni plus ni moins !!
La Zakat c'est le rite ou c'est la Charia ?

Voir le profil de l'utilisateur http://www.forumreligion.com

Azzedine 


Chevronné
Chevronné
@bahhous ,

tu es toujours la ?

Voir le profil de l'utilisateur

bahhous 


Novice
Novice
Yassine  A ECRIT /



@bahhous

donc, je pourrais personnellement pratiquer la moutaa avec ta sœur, ta cousine , ta fille , ta meilleur amie ,  même pour une seule nuit , c'est bien ca ??

CELA EST SOIT DISANT UN ARGUMENT SOLIDE DES SALAFISTES BËTES ET IGNORANTS §§

 je t'avais bien dit que ce mariage est temporaire est hallal est prescrit dans le coran 
ensuite ce mariage est faire consentement entre l'homme et une femme non marié et doit être public .. mais comme tu es un salafiste bête tu preferes les hadiths aux enseignement mentionnés dans la révélation divine !!
quant à ta  question animal ; tu veux faire cela avec ma soeur ; il faut demander à ma soeur et non pas à moi ... si tu insiste dans ta methode ignoble ; je vais te ridiculiser et te mettre à nu et commencer par montrer  que tu es ignorant salafiste polytheiste et ton dieu boukhari et moslem sont les premiers ennemis de l'islam et que toi tu n'es qu'un pauvre égaré ...

Voir le profil de l'utilisateur

Azzedine 


Chevronné
Chevronné
@bahhous

hé , piniouf

Yassine n'a rien avoir avec la réponse que je t'aie donnée !!

ok , je vais poser ma question autrement , avec respect .
si ta fille et moi consentons a se marier pour une seule et unique nuit , t'y opposerais tu ?

Voir le profil de l'utilisateur

Yassine 


Vétéran
Vétéran
@bahhous a écrit: je t'avais bien dit que ce mariage est temporaire est hallal est prescrit dans le coran
Où ça ?

Voir le profil de l'utilisateur http://www.forumreligion.com

yahia 


Novice
Novice
Ali (P.A.a) a rapporté que le Messager d'Allah  صلى الله عليه وسلم a interdit le mariage temporaire et la consommation de la viande des anes domestiques au temps de Khaybar.»



Une autre version dit: «Il a interdit le mariage temporaire et la consommation de la viande des anes domestiques  le jour de Khaybar.» (Rapporté par al-Bokhari, 3979 et par Mouslim,1407).


D'après Rabii ibn Sirah al-Djouhani son père lui a raconté qu'il était avec le Prophète  صلى الله عليه وسلم quand il a dit: «Ô gens! Je vous avais permis de vous amuser avec les femmes dans le cadre d'un mariage temporaire. Maintenant, Allah l'a interdit jusqu'au jour de la Résurrection. Quiconque a une femme épousée de la sorte doit la libérer sans rien récupérer de ce quil lui avait donné.» (Rapporté par Mouslim,1406).




Un Article du journal le Point sur le mariage temporaire en Iran:
"

Une couverture religieuse à la prostitution.


Ce mariage à durée déterminée ne rétablit pas l'égalité entre homme et femme. Si l'homme peut cumuler autant de mariages temporaires qu'il le désire, ce cumul est interdit pour la femme. Et celle-ci n'hérite pas de son mari temporaire en cas de décès.

En revanche, en cas de naissance, l'enfant bénéficie des mêmes droits qu'un enfant né dans un mariage permanent (le père légitime conserve la possibilité de ne pas reconnaître l'enfant si le mariage temporaire n'a pas été officialisé auprès d'un mollah, NDLR).


Enfin, même si le Code civil iranien prévoit ce type de mariage, il ne faut pas considérer cette pratique comme courante dans une société restée, en dehors des grandes agglomérations, très traditionaliste. En fait, la loi du sigheh passe surtout comme un moyen d'offrir une couverture religieuse à la prostitution, qui, elle, est proscrite.


Si un mariage temporaire de plusieurs mois, précédant une union définitive, peut se justifier, en revanche, comment défendre un contrat... d'une heure ? Un grand ayatollah iranien a pourtant prononcé une fatwa considérant que le mariage temporaire était une "précaution obligatoire" avant d'avoir des relations sexuelles avec une prostituée. Seule obligation : cette dernière doit exprimer son repentir...

Voir le profil de l'utilisateur

akime 


Enthousiaste
Enthousiaste
8. Ô les croyants! Soyez stricts (dans vos devoirs) envers Allah et (soyez) des témoins équitables. Et que la haine pour un peuple ne vous incite pas à être injuste. Pratiquez l'équité : cela est plus proche de la piété. Et craignez Allah. Car Allah est certes Parfaitement Connaisseur de ce que vous faites.





e vous faites.

Voir le profil de l'utilisateur

Tumadir 


Averti
Averti
@akime a écrit:
Spoiler:
8. Ô les croyants! Soyez stricts (dans vos devoirs) envers Allah et (soyez) des témoins équitables. Et que la haine pour un peuple ne vous incite pas à être injuste. Pratiquez l'équité : cela est plus proche de la piété. Et craignez Allah. Car Allah est certes Parfaitement Connaisseur de ce que vous faites.
e vous faites.
Je ne mets pas en doute ta sincérité, mais le cheykh de la vidéo divague et ne réponds pas à la problématique.

Nous sommes là pour discuter les arguments étayés dans le premier post par "Yassine" en début de ce topic. Je voudrais, cher "akime", que tu nous expliques lequel des courants chiites est le plus proche de la croyance sunnite, car le chiisme n'est pas un courant unique mais englobe plusieurs courants et pensées. Le courant le plus extrémiste est le duodécimain qui insultent les compagnons, les autres courants s'ils ne les insultent pas, ils ont d'autres croyances communes à tous les courants chiites.

Je te présente une discussion exceptionnelle entre un prédicateur sunnite et un chiite.

Voir le profil de l'utilisateur

Kadhafi 


Enthousiaste
Enthousiaste
si je peux me permettre, le coup de "et s'il s'agissait de ta soeur, ta cousine" au niveau argumentaire c'est vraiment très bas. je suis cependant assez choqué par cette pratique de mariage temporaire .

Voir le profil de l'utilisateur

Azzedine 


Chevronné
Chevronné
@Kadhafi a écrit:si je peux me permettre, le coup de "et s'il s'agissait de ta soeur, ta cousine" au niveau argumentaire c'est vraiment très bas. je suis cependant assez choqué par cette pratique de mariage temporaire .

je n'ai fais que lui prendre conscience de sa croyance issue du chiisme ,des soit disant musulmans salissant la réputation du prophète , de sa femme aicha , et de ses  califes , 
http://www.forumreligion.com/t5036p15-pourquoi-les-chiites-ne-sont-pas-musulmans#169025[/url]
ils osent même confirmer que le coran est falsifié  ,  prétendant qu'un certain el mahdi chiite détiendrai l'original , vivant dans une grotte ou je ne sais quoi ,   attendant le signal de son Dieu afin de le montrer au monde entier ,   c'est du Délire !!!!

pour le peu que je sache sur cette secte diabolique , rien qu'a les lire je réalise que le mal n'a pas de limite !  et si tu as bien lu le début du topic  ,  ce qui m'étonnerait bien fort!!  tu constaterai de toi même  les méfaits de leurs pratiques religieuses qui n'ont absolument rien avoir avec le pur message du coran .
mais bien entendu , tu n'en a que foutre  ! n'est ce pas le roumain ?!  

un bon conseil , évites dorénavant de venir me chatouiller les orteils , avec toute ton  intelligence   et instruction , tu ferai mieux d'apporter ton aide a ton pays "la Roumanie"
qui aurait grand besoin d'un coup de pouce pour la faire bouger !  

ps:  je te serai reconnaissant de dire a tes cousins et cousines de cesser de se faire passer pour des musulmans quand ils font la manche sur les trottoir .

Dernière chose  :  ce que moi je trouve de si bas , c'est d'exposer son bébé aux yeux du monde pour attirer l'attention et gagner un peu d'argent .

Voir le profil de l'utilisateur

Tumadir 


Averti
Averti
@Kadhafi a écrit:si je peux me permettre, le coup de "et s'il s'agissait de ta soeur, ta cousine" au niveau argumentaire c'est vraiment très bas. je suis cependant assez choqué par cette pratique de mariage temporaire .
On a beau répéter que le membre n'est pas le sujet, et je suis d'accord avec toi que ce coup est bas dans le sens où, dans un débat, quand on vise personnellement  notre interlocuteur celui-ci peut céder à la provocation et la discussion tourne en querelle.

Mais ce coup reste un argument puissant et un piège à ceux qui prônent la pensée des soit disant adeptes des ahl el beyt.

On peut quand même poser la question intelligemment d'une autre manière :

Un chiite acceptera-t-il que sa soeur, sa fille ou sa mère pratique le mariage de jouissance ?

Voir le profil de l'utilisateur

Azzedine 


Chevronné
Chevronné
@Tumadir

ce que j'ai du mal a comprendre , c'est non seulement @bahhous n'est pas chiite , mais il appuies leur doctrine !  peux tu m'expliquer stp ?

les chiites  prônent la moutaa , mais il faut surtout pas toucher a leur famille , encore moins a leur mahdi!!!!!  il semblerait que la frustration prend le dessus comme le montre cette vidéo :



ont vit dans un drôle de monde !

Voir le profil de l'utilisateur

Kadhafi 


Enthousiaste
Enthousiaste
@Azzedine a écrit:
@Kadhafi a écrit:si je peux me permettre, le coup de "et s'il s'agissait de ta soeur, ta cousine" au niveau argumentaire c'est vraiment très bas. je suis cependant assez choqué par cette pratique de mariage temporaire .

je n'ai fais que lui prendre conscience de sa croyance issue du chiisme ,des soit disant musulmans salissant la réputation du prophète , de sa femme aicha , et de ses  califes , 
http://www.forumreligion.com/t5036p15-pourquoi-les-chiites-ne-sont-pas-musulmans#169025[/url]
ils osent même confirmer que le coran est falsifié  ,  prétendant qu'un certain el mahdi chiite détiendrai l'original , vivant dans une grotte ou je ne sais quoi ,   attendant le signal de son Dieu afin de le montrer au monde entier ,   c'est du Délire !!!!

pour le peu que je sache sur cette secte diabolique , rien qu'a les lire je réalise que le mal n'a pas de limite !  et si tu as bien lu le début du topic  ,  ce qui m'étonnerait bien fort!!  tu constaterai de toi même  les méfaits de leurs pratiques religieuses qui n'ont absolument rien avoir avec le pur message du coran .
mais bien entendu , tu n'en a que foutre  ! n'est ce pas le roumain ?!  

un bon conseil , évites dorénavant de venir me chatouiller les orteils , avec toute ton  intelligence   et instruction , tu ferai mieux d'apporter ton aide a ton pays "la Roumanie"
qui aurait grand besoin d'un coup de pouce pour la faire bouger !  

ps:  je te serai reconnaissant de dire a tes cousins et cousines de cesser de se faire passer pour des musulmans quand ils font la manche sur les trottoir .

Dernière chose  :  ce que moi je trouve de si bas , c'est d'exposer son bébé aux yeux du monde pour attirer l'attention et gagner un peu d'argent .
j'ai bien lu le début du topic et j'ai suvi les messages. mais la question n'est pas là en ce qui concerne mon intervention, je dénonçais juste une rhétorique des plus nulles et bêtes. je veux bien que la question du mariage temporaire soit une abbération, parcontre ce genre de reflexion l'est tout autant. ce n'est pas comme si la parole de Dieu pouvait être jugé selon ce qu'on désire pour nos proches, à notre niveau humain. est-ce que Dieu autorise ou non cette pratique, et il y a le Coran et les Hadiths pour répondre à la question. On s'en fout de ce que toi tu veux pour ta soeur, ce n'est en rien définitoire sur aucun plan, la loi éternelle elle est pas adaptable à tes désirs et volontés petit égotiste narquois.

qu'est-ce que j'en ai à foutre car "roumain"? milles pardons, j'oubliais que cette religion Universelle qui s'étend jusqu'au tatarstan et dont le plus de répresentants sont indonésiens, était le privilège intimiste des arabes. puisse Dieu te pardonner pour tes reflexions qui rèfletent tout autre communautarisme, beaucoup moins vertical, que celui de la foi dans le créateur.

avec la volonté de Dieu, à mon humble niveau, j'aide ma famille et mes prochains sans que je leur demande leur passeport. la roumanie va mieux que certains pays et moins bien que d'autres ... . à chaque nation ses épreuves, ses erreurs passés et sacrifices qui attribuent un futur au présent. ce terrain de reflexion une fois de plus est bien nul, je ne m'y aventurerais pas dessus car il fausse les reflexions et les rapports. sans compter que si j'emploi ce schèma réducteur de pensée, je n'aurais qu'haine et dégout envers le monde arabe vu ce qu'il se passe en Palestine et le manque total de solidarité.

ps: anecdotisme misérable qui ne te fait pas honneur mon interlocuteur, est-ce du second dègré ou tu es réellement nigaud et absurde?

Voir le profil de l'utilisateur

Kadhafi 


Enthousiaste
Enthousiaste
@Tumadir a écrit:
@Kadhafi a écrit:si je peux me permettre, le coup de "et s'il s'agissait de ta soeur, ta cousine" au niveau argumentaire c'est vraiment très bas. je suis cependant assez choqué par cette pratique de mariage temporaire .
On a beau répéter que le membre n'est pas le sujet, et je suis d'accord avec toi que ce coup est bas dans le sens où, dans un débat, quand on vise personnellement  notre interlocuteur celui-ci peut céder à la provocation et la discussion tourne en querelle.

Mais ce coup reste un argument puissant et un piège à ceux qui prônent la pensée des soit disant adeptes des ahl el beyt.

On peut quand même poser la question intelligemment d'une autre manière :

Un chiite acceptera-t-il que sa soeur, sa fille ou sa mère pratique le mariage de jouissance ?
peut-etre qu'il n'acceptera pas, et il est donc incohérent dans sa croyance. peut-etre qu'il l'accepte et que c'est un homme sans grandes bases morales, ça ne change toujours rien sur le plan de l'argumentaire, cet exemple de mise en situation est fallacieux.

je ne souhaiterais pas que mon fils soit chatié, ici ou ailleurs, s'il est voleur. cependant, ça constitue pas un argument dans la discussion à savoir si le vol est un pêché et un crime. 

bref, c'était juste pour pointer du doigt un illogisme assez énorme, désolé de m'être mêlé à votre démonstration.

Voir le profil de l'utilisateur

akime 


Enthousiaste
Enthousiaste
@Tumadir a écrit:
@akime a écrit:
Spoiler:
8. Ô les croyants! Soyez stricts (dans vos devoirs) envers Allah et (soyez) des témoins équitables. Et que la haine pour un peuple ne vous incite pas à être injuste. Pratiquez l'équité : cela est plus proche de la piété. Et craignez Allah. Car Allah est certes Parfaitement Connaisseur de ce que vous faites.
e vous faites.
Je ne mets pas en doute ta sincérité, mais le cheykh de la vidéo divague et ne réponds pas à la problématique.

Nous sommes là pour discuter les arguments étayés dans le premier post par "Yassine" en début de ce topic. Je voudrais, cher "akime", que tu nous expliques lequel des courants chiites est le plus proche de la croyance sunnite, car le chiisme n'est pas un courant unique mais englobe plusieurs courants et pensées. Le courant le plus extrémiste est le duodécimain qui insultent les compagnons, les autres courants s'ils ne les insultent pas, ils ont d'autres croyances communes à tous les courants chiites.

Je te présente une discussion exceptionnelle entre un prédicateur sunnite et un chiite.

Salam Tumadir,

Je vais te répondre en toute sincérité, avant tout excuse moi d’être H-S et de dévier du sujet, je ne vois pas du tout l’intérêt de mettre en exergue nos différents, Dieu ne nous a pas conféré un mandat pour designer qui est musulman est qui ne l’est pas, comme tu l‘as souligné les chiites ne forment pas un bloc monolithique et homogène, exactement comme nous les sunnites, donc mettre tout le monde dans le même sac et dire les chiites sont ou ne sont pas au sens large du terme est un non sens.
Laisser le champs libre aux voix extrémistes des deux camps nous mènera forcement à plus de divergence, de discorde, voir un bain de sang, le moyen orient est à feu et à sang, la devise «  diviser pour mieux régner » est toujours d’actualité, les bailleurs de fonds saoudiens y travailleurs d’arrache pieds.
Pourquoi mettre l’accent sur ce qui nous divise et pas sur ce qui nous unit.

Voir le profil de l'utilisateur

Azzedine 


Chevronné
Chevronné
@kadhafi a écrit:bref, c'était juste pour pointer du doigt un illogisme assez énorme, désolé de m'être mêlé à votre démonstration.

comme quoi il ne faut jamais se précipiter dans certaines circonstances qui pourraient porter préjudice et pincer ton petit cœur si fragile au point d'aller pleurnicher ton  désarroi a une interlocutrice , petit.

si tu veux pointer du doigt , fais le en direction de ton pays "la Roumanie"  ou la corruption ronge les cœurs de ses ignobles personnes au pouvoir , laissant ainsi le peuple roumains dans l'agonie d'une vie meilleurs .

Voir le profil de l'utilisateur

Kadhafi 


Enthousiaste
Enthousiaste
Je pleurniche où? Quel ton méprisant pour quelqu'un qui ne sait pas prendre une remarque valable par son sens, sans prendre un coup à l'orgueil et avoir une réaction dsproportionné et des propos absurdes et puérils. Quelle petitesse, petit

J'ai déjà pas beaucoup d'affection pour les frontière physiques je ne vais pas m'en imposer d'avantage. D'ailleurs qui te dit que je ne le fais pas? Et qu'est ce qui te fait croire que je serais monodénonciation? Mais si tu veux, je laisse aux arabes pures et de souche le soins d'abbérer à coup d'argumentation naive et plus populiste que logique. J'attendrais que mon pays soit débrassé de corruption avant de parler de logique ou de religion évwntuellement. Quel ignoble imbécile tu es Azzedine

Voir le profil de l'utilisateur

Azzedine 


Chevronné
Chevronné
le désespoir des  Roms  ,

Ils sont nombreux à quitter la Roumanie et la Bulgarie pour venir tenter leur chance en France. Le Journal International a interviewé des Roms de Lyon, originaires de Roumanie, sur les raisons de leur départ.         
On parle beaucoup (trop ?) de ces migrants de l’est de l’Europe qui viennent en France, et en particulier des Roms. L’incompréhension domine quant à leurs motivations. Pourquoi quittent-ils leurs pays alors que les conditions de vie en France de la plupart d’entre eux sont loin d’être réjouissantes ? Et pourquoi de nouveaux arrivants continuent d’affluer malgré les lois discriminatoires et les expulsions médiatisées ? Ces questions peuvent être posées à de nombreux migrants sur tous les continents. A ceux qui s’arrachent à leur terre dans l’espoir d’une vie meilleure et se heurtent à une vie difficile, dans des pays rarement ravis de les accueillir. A ceux qui continuent à venir malgré tout. On connaît l’histoire de ces immigrés maghrébins qui rentrent au bled pour les vacances et n’arrivent pas à convaincre leurs voisins, candidats à l’immigration, des difficultés qu’ils rencontrent ici en France. Il y a un fossé entre la France rêvée et la réalité.

Nous avons demandé à Maria (tous les prénoms ont été modifiés), une Rom originaire d’un petit village de Roumanie, à la frontière hongroise, ce qui l’avait poussé à venir en France plutôt que dans un autre pays d’Europe. Embarrassée, elle nous dit qu’elle ne sait pas bien. Pour elle, personne ne sait vraiment pourquoi, mais « tout le monde parle de la France ». Comme un leitmotiv dont personne ne connaitrait l’origine. Quelques années auparavant, les migrants seraient sans doute partis pour la RDA, mais la situation a changé. Elle a vu beaucoup de Roms partir pour la France, jamais pour l’Allemagne ou l’Italie. Parce qu’on dit qu’en France, « il y a des droits ». Peut-être aussi parce qu’ils ont tous appris un peu de français à l’école, même si ce n'est pas suffisant pour se débrouiller. Dans son village d’origine, il n’y a presque plus de Roms, « ils sont tous partis maintenant, en France ou dans d’autres régions de Roumanie ». Ces départs massifs sonnent comme la conséquence d’une situation déplorable et alarmante des Roms dans certaines régions de Roumanie.

Si le choix de la France n’a pas été véritablement délibéré, la décision de l’émigration est en revanche motivée par de nombreux facteurs. « En Roumanie, il n’y a pas de travail, pas d’école pour les enfants, pas de droits sociaux » résume Georges, un Rom installé en France depuis 2010. La destination importait finalement moins que le départ pour eux. Il fallait partir, sortir de l’ornière, « pour que les enfants aient une autre vie ».


La scolarisation : un moteur de l’émigration

L’avenir des enfants. Ce souci pousse de nombreux parents à choisir l’émigration à en croire les témoignages. « Je suis venu ici parce qu’en Roumanie c’est la misère, et surtout parce qu’ici mon fils peut aller à l’école », nous dit Georges. Si l’école est obligatoire de 6 à 15 ans, en Roumanie, les Roms rencontrent parfois des difficultés à y inscrire leurs enfants. Maria nous raconte qu’on lui a souvent dit que la classe était déjà pleine, qu’il n’y avait plus de chaises libres pour ses enfants. « En France, les maitresses sont gentilles », nous dit Georges, soulignant la discrimination que certains ont pu subir là-bas. Selon le recensement roumain de 2002, les Roms (se reconnaissant comme tels) étaient alors[url=http://www.etudestsiganes.asso.fr/tablesrevue/PDFs/vol 38 roms de roumanie.pdf] six fois moins scolarisés que la moyenne nationale[/url]. Si plusieurs facteurs rentrent en jeu dans cette faible scolarisation, et que les disparités sont grandes entre les régions et les groupes sociaux, on ne peut nier ce défaut de scolarisation qui pèse sur les parents. Ils ne veulent pas que leurs enfants rencontrent les mêmes difficultés qu’eux à l’âge adulte.


« Je travaillais, mais je ne gagnais rien »

L’absence de perspective professionnelle est l’autre cause de départ avancée par les Roms interrogés. « En Roumanie, c’est la misère », « c’est la catastrophe ». Au-delà de ce constat sans appel, le problème n’est pas tant l’absence de travail, que l’absence de revenus. Maria nous explique qu’après avoir obtenu l’équivalent du baccalauréat, elle a travaillé comme vendeuse, mais son salaire était insuffisant pour vivre décemment. Partir, c’est pour beaucoup tenter la promotion sociale par le travail, sortir d’une situation sans avenir. Une solution envisagée également par de nombreux Roumains, non Roms. Le taux d’émigration roumaine vers les pays d’Europe de l’Ouest, des plus élevés de l’UE, est le même pour les Roms et les non-Roms selon les chiffres nationaux.


Quand corruption et discrimination vont de paire

Outre l’émigration économique, qui n’est pas propre aux Roms, il y a la question du rejet de cette minorité. Les Roms souffrent de discriminations diverses, au travail, à l’école et surtout dans l’administration, selon Maria : « Les Roms sont mal vus partout, à la mairie par exemple, il faut toujours faire la queue plus longtemps, chez le médecin, l’avocat. On te parle mal, on ne te respecte pas ». Mais elle nuance aussitôt son propos : « en fait, quand on est pauvre, on est mal vu en Roumanie. Il faut toujours donner de l’argent, et si tu n’en as pas, tu n’es pas respecté ». Une démarche peut trainer en longueur si elle n’est agrémentée d’un bakchich. Maria dénonce une discrimination économique au quotidien, qui empêche certaines catégories de Roumains, les plus pauvres et en particulier les Roms, d’accéder à des services fondamentaux. 

L’avant et l’après Ceausescu

Les discriminations envers les Roms ont-elles augmenté depuis la fin du régime communiste, expliquant l’émigration massive de cette population ces dernières années ? On a pu parler de la recrudescence de la haine envers les Roms avec la chute de Ceausescu en raison des privilèges dont ils auraient bénéficié pendant la période de Ceausescu. Les Roms se sont effectivement vu allouer des maisons, un salaire minimum et des aides diverses dans le cadre d’une politique de sédentarisation et de « roumanisation » forcée. Cela aurait eu pour conséquence de cristalliser les discriminations au sortir du communisme. Les Roms devenaient les boucs émissaires du nouveau régime.

Dans les années 1990, des pogroms anti-Roms ont secoué la Roumanie postsoviétique. Mais Maria, qui a passé son enfance et son adolescence sous le régime de Ceausescu, a une perception tout autre de la situation. Pour elle, rien n’a changé. Les Roms étaient autant discriminés avant qu’après la chute de Ceausescu. Simplement, les violences étaient moins perceptibles en raison de la fermeture des frontières. Maria se souvient du rejet quotidien. Exclus des villages, ils étaient mis à l’écart, le pope refusait parfois de venir célébrer une messe, ou d’enterrer les Roms dans le cimetière communal, à la manière des suicidés ou des condamnés. Elle se souvient des villages brûlés, des disparitions fréquentes dans les familles roms, disparitions classées sans suite par la police locale. Pour Maria, les discriminations ne sont pas récentes, c’est bien l’ouverture des frontières qui a offert l’opportunité du départ.

De nombreux Roms de l’est de l’Europe ont repris la route. Mais leurs migrations ne doivent rien au nomadisme que beaucoup leur attribuent à tort. Contrairement aux Tziganes de France qualifiés de « gens du voyage » depuis le XIXe siècle, les Roms venus de l’Est sont pour la plupart sédentarisés depuis des siècles. Ce n’est pas un mode de vie, plutôt la fuite d’un passé effrayant, d’un futur sans avenir. 

pas mal l'article , n'est ce pas ?!  pauvre tache va

Voir le profil de l'utilisateur

Kadhafi 


Enthousiaste
Enthousiaste
Et ?????????






edit pour le plaisir d'extrapoler ta bêtise: donc, en résumé, étant donné qu'il y a des tziganes discriminés en roumanie, et que mes parents en sont originaires, ma remarque concernant le fait qu'on ne peut pas juger ce qui s'apparente à une directive divine par notre volonté et notre désir personnel (qu'on pourrait avoir envers ses proches ou peu importe), bah du coup ça devient faux, car gitans qui souffrent?  laugh laugh laugh

Voir le profil de l'utilisateur

Tumadir 


Averti
Averti
@Azzedine a écrit:
Spoiler:
le désespoir des  Roms  ,

Ils sont nombreux à quitter la Roumanie et la Bulgarie pour venir tenter leur chance en France. Le Journal International a interviewé des Roms de Lyon, originaires de Roumanie, sur les raisons de leur départ.         
On parle beaucoup (trop ?) de ces migrants de l’est de l’Europe qui viennent en France, et en particulier des Roms. L’incompréhension domine quant à leurs motivations. Pourquoi quittent-ils leurs pays alors que les conditions de vie en France de la plupart d’entre eux sont loin d’être réjouissantes ? Et pourquoi de nouveaux arrivants continuent d’affluer malgré les lois discriminatoires et les expulsions médiatisées ? Ces questions peuvent être posées à de nombreux migrants sur tous les continents. A ceux qui s’arrachent à leur terre dans l’espoir d’une vie meilleure et se heurtent à une vie difficile, dans des pays rarement ravis de les accueillir. A ceux qui continuent à venir malgré tout. On connaît l’histoire de ces immigrés maghrébins qui rentrent au bled pour les vacances et n’arrivent pas à convaincre leurs voisins, candidats à l’immigration, des difficultés qu’ils rencontrent ici en France. Il y a un fossé entre la France rêvée et la réalité.

Nous avons demandé à Maria (tous les prénoms ont été modifiés), une Rom originaire d’un petit village de Roumanie, à la frontière hongroise, ce qui l’avait poussé à venir en France plutôt que dans un autre pays d’Europe. Embarrassée, elle nous dit qu’elle ne sait pas bien. Pour elle, personne ne sait vraiment pourquoi, mais « tout le monde parle de la France ». Comme un leitmotiv dont personne ne connaitrait l’origine. Quelques années auparavant, les migrants seraient sans doute partis pour la RDA, mais la situation a changé. Elle a vu beaucoup de Roms partir pour la France, jamais pour l’Allemagne ou l’Italie. Parce qu’on dit qu’en France, « il y a des droits ». Peut-être aussi parce qu’ils ont tous appris un peu de français à l’école, même si ce n'est pas suffisant pour se débrouiller. Dans son village d’origine, il n’y a presque plus de Roms, « ils sont tous partis maintenant, en France ou dans d’autres régions de Roumanie ». Ces départs massifs sonnent comme la conséquence d’une situation déplorable et alarmante des Roms dans certaines régions de Roumanie.

Si le choix de la France n’a pas été véritablement délibéré, la décision de l’émigration est en revanche motivée par de nombreux facteurs. « En Roumanie, il n’y a pas de travail, pas d’école pour les enfants, pas de droits sociaux » résume Georges, un Rom installé en France depuis 2010. La destination importait finalement moins que le départ pour eux. Il fallait partir, sortir de l’ornière, « pour que les enfants aient une autre vie ».


La scolarisation : un moteur de l’émigration



L’avenir des enfants. Ce souci pousse de nombreux parents à choisir l’émigration à en croire les témoignages. « Je suis venu ici parce qu’en Roumanie c’est la misère, et surtout parce qu’ici mon fils peut aller à l’école », nous dit Georges. Si l’école est obligatoire de 6 à 15 ans, en Roumanie, les Roms rencontrent parfois des difficultés à y inscrire leurs enfants. Maria nous raconte qu’on lui a souvent dit que la classe était déjà pleine, qu’il n’y avait plus de chaises libres pour ses enfants. « En France, les maitresses sont gentilles », nous dit Georges, soulignant la discrimination que certains ont pu subir là-bas. Selon le recensement roumain de 2002, les Roms (se reconnaissant comme tels) étaient alors[url=http://www.etudestsiganes.asso.fr/tablesrevue/PDFs/vol 38 roms de roumanie.pdf] six fois moins scolarisés que la moyenne nationale[/url]. Si plusieurs facteurs rentrent en jeu dans cette faible scolarisation, et que les disparités sont grandes entre les régions et les groupes sociaux, on ne peut nier ce défaut de scolarisation qui pèse sur les parents. Ils ne veulent pas que leurs enfants rencontrent les mêmes difficultés qu’eux à l’âge adulte.


« Je travaillais, mais je ne gagnais rien »



L’absence de perspective professionnelle est l’autre cause de départ avancée par les Roms interrogés. « En Roumanie, c’est la misère », « c’est la catastrophe ». Au-delà de ce constat sans appel, le problème n’est pas tant l’absence de travail, que l’absence de revenus. Maria nous explique qu’après avoir obtenu l’équivalent du baccalauréat, elle a travaillé comme vendeuse, mais son salaire était insuffisant pour vivre décemment. Partir, c’est pour beaucoup tenter la promotion sociale par le travail, sortir d’une situation sans avenir. Une solution envisagée également par de nombreux Roumains, non Roms. Le taux d’émigration roumaine vers les pays d’Europe de l’Ouest, des plus élevés de l’UE, est le même pour les Roms et les non-Roms selon les chiffres nationaux.


Quand corruption et discrimination vont de paire



Outre l’émigration économique, qui n’est pas propre aux Roms, il y a la question du rejet de cette minorité. Les Roms souffrent de discriminations diverses, au travail, à l’école et surtout dans l’administration, selon Maria : « Les Roms sont mal vus partout, à la mairie par exemple, il faut toujours faire la queue plus longtemps, chez le médecin, l’avocat. On te parle mal, on ne te respecte pas ». Mais elle nuance aussitôt son propos : « en fait, quand on est pauvre, on est mal vu en Roumanie. Il faut toujours donner de l’argent, et si tu n’en as pas, tu n’es pas respecté ». Une démarche peut trainer en longueur si elle n’est agrémentée d’un bakchich. Maria dénonce une discrimination économique au quotidien, qui empêche certaines catégories de Roumains, les plus pauvres et en particulier les Roms, d’accéder à des services fondamentaux. 

L’avant et l’après Ceausescu



Les discriminations envers les Roms ont-elles augmenté depuis la fin du régime communiste, expliquant l’émigration massive de cette population ces dernières années ? On a pu parler de la recrudescence de la haine envers les Roms avec la chute de Ceausescu en raison des privilèges dont ils auraient bénéficié pendant la période de Ceausescu. Les Roms se sont effectivement vu allouer des maisons, un salaire minimum et des aides diverses dans le cadre d’une politique de sédentarisation et de « roumanisation » forcée. Cela aurait eu pour conséquence de cristalliser les discriminations au sortir du communisme. Les Roms devenaient les boucs émissaires du nouveau régime.

Dans les années 1990, des pogroms anti-Roms ont secoué la Roumanie postsoviétique. Mais Maria, qui a passé son enfance et son adolescence sous le régime de Ceausescu, a une perception tout autre de la situation. Pour elle, rien n’a changé. Les Roms étaient autant discriminés avant qu’après la chute de Ceausescu. Simplement, les violences étaient moins perceptibles en raison de la fermeture des frontières. Maria se souvient du rejet quotidien. Exclus des villages, ils étaient mis à l’écart, le pope refusait parfois de venir célébrer une messe, ou d’enterrer les Roms dans le cimetière communal, à la manière des suicidés ou des condamnés. Elle se souvient des villages brûlés, des disparitions fréquentes dans les familles roms, disparitions classées sans suite par la police locale. Pour Maria, les discriminations ne sont pas récentes, c’est bien l’ouverture des frontières qui a offert l’opportunité du départ.

De nombreux Roms de l’est de l’Europe ont repris la route. Mais leurs migrations ne doivent rien au nomadisme que beaucoup leur attribuent à tort. Contrairement aux Tziganes de France qualifiés de « gens du voyage » depuis le XIXe siècle, les Roms venus de l’Est sont pour la plupart sédentarisés depuis des siècles. Ce n’est pas un mode de vie, plutôt la fuite d’un passé effrayant, d’un futur sans avenir. 

pas mal l'article , n'est ce pas ?!  pauvre tache va
C'est hors sujet mais très intéressant, on a toujours voulu nous faire croire que les arabes sont les peuples les plus pauvres et les plus arriérés, mais il existe des peuples bien pire et qui vivent dans la misère en Europe et aux Amériques.

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé 


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 2 sur 5]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum