Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

ZALTAN 


Novice
Novice
L'essentiel Cerveau & Psycho N° 5 Février-avril 2011
Cerveau Homme / Femme OUI ILE NE SONT PAS IDENTIQUES NI PHYSIQUEMENT NI MENTALEMENT


[Le Prophète] صلى الله عليه وسلم a expliqué que la déficience dans la raison [de la femme] est du côté du manque de mémorisation, et du fait que son témoignage doit être renforcé par celui d’une autre femme, et ce pour ajuster le témoignage, car elle peut oublier et ajouter [des choses] au témoignage, ou en diminuer. Comme Allah, glorifié soit-Il, a dit :
sourat
2/281 les croyants! Quand vous contractez une dette à échéance déterminée, mettez-la en écrit; et qu'un scribe l'écrive, entre vous, en toute justice; un scribe n'a pas à refuser d'écrire selon ce qu'Allah lui a enseigné; qu'il écrive donc, et que dicte le débiteur: qu'il craigne Allah son Seigneur, et se garde d'en rien diminuer. Si le débiteur est gaspilleur ou faible, ou incapable de dicter lui-même, que son représentant dicte alors en toute justice. Faites-en témoigner par deux témoins d'entre vos hommes;età défaut de deux hommes, un homme et deux femmes d'entre ceux que vous agréez comme témoins, en sorte que si l'une d'elles s'égare, l'autre puisse lui rappeler.
2 femmes qui témoignenent à la place d'un seul homme notament en??
Les périodes apportent des nuits sans sommeil
Amy Norton Reuters Mercredi 15 février 2006
 
Les changements hormonaux que les filles d'adolescent interviennent quand elles commencent leurs périodes peuvent expliquer pourquoi ils ont le sommeil d'ennui Les filles adolescentes semblent être à un plus grand risque d'insomnie  après qu'elles commencent la menstruation, une étude a trouvé.
Ceci suggère que les changements hormonaux jouent un rôle en développant le désordre de sommeil, les chercheurs disent dans la pédiatrie de journal.
Les chercheurs ont trouvé cela parmi plus de 1000 13 - à 16 années dans l'étude, presque 11% avait souffert l'insomnie à un certain point.
L'insomnie, basée sur des critères cliniques formels, a été définie comme tomber de problèmes endormi ou rester au moins des quatre périodes endormies par semaine pendant un mois ou plus longtemps.
Typiquement, l'étude a trouvé, les années de l'adolescence commencées avoir des perturbations de sommeil autour de l'âge de 11.
Avant la menstruation, les filles étaient environ aussi que des garçons pour avoir l'insomnie.Mais après qu'elles aient commencé leurs filles menstruelles de périodes ont eu plus de deux fois  le risque d'insomnie comme garçons.
http://www.abc.net.au/science/articles/2006/02/15/1570322.htm

The difference between men and women
La différence entre les hommes et les femmes
Though the evidence is far from conclusive Dean points out some intriguing support for her argument. Cognitive tests which favour men (as opposed to women) find males scoring higher than women in visual spatial tasks such as mental rotation of figures, map reading, rod and frame tests, remembering positions of numbers, right and left discrimination, disembedding figures and localizing points.
Bien que la preuve est loin d'être concluants Dean souligne un certain soutien intrigante pour son argument. Les tests cognitifs qui favorisent les hommes (par opposition aux femmes ) trouver les hommes obtenant un score supérieur femmes dans des tâches visuelles spatiales telles que la rotation mentale de chiffres , la lecture de cartes , des essais de barres et de cadre , les positions se souvenir de numéros , le droit et la discrimination à gauche, les chiffres de dé et de localisation points

LA SUITE
http://www.abc.net.au/science/articles/1999/03/24/20341.htm?site=science&topic=latest
  A SUIVRE

Voir le profil de l'utilisateur

ZALTAN 


Novice
Novice
 magazine Science et Vie N° 1116 SEPTEMBER 2010:


Hommes-femmes : pas le même cerveau Les hommes ont plus de neurones, les femmes sont plus douées pour le langage… Non ce ne sont pas les élucubrations de misogynes mais le résultat d'études scientifiques ! Des chercheurs ont comparé les cerveaux et les aptitudes cognitives des deux sexes et les résultats sont surprenants…
 la suite
http://www.doctissimo.fr/html/psychologie/mag_2002/mag0322/ps_5300_cerveau_sexe.htm
En bref : le cerveau est-il différent chez l'homme et la femme ?
Le cerveau est-il un organe sexué ? Oui, si l’on en croit la science. Dans une revue récente, une équipe britannique a récapitulé toutes les différences cérébrales entre les hommes et les femmes découvertes ces deux dernières décennies. Ce bilan global pourrait aider les neurobiologistes à mieux comprendre certaines pathologies mentales.
  Quoi qu’on en dise, les hommes et les femmes sont bien différents et n’ont généralement pas les mêmes goûts, envies, aptitudes, comportements et intérêts. Pourquoi ? Ce sujet controversé fait l’objet de nombreuses études scientifiques sérieuses, en particulier en ce qui concerne la structure du cerveau. Afin de faire le point, des chercheurs de l’université de Cambridge (Royaume-Uni) ont examiné en détail la littérature de ces 20 dernières années. Au total, ils ont épluché 126 publications scientifiques traitant cette thématique à toutes les phases de la vie, allant de la naissance à 80 ans. Leurs conclusions, publiées dans la revue Neuroscience and Biobehavioral Reviews, rappellent les dissemblances entre les cerveaux des gents féminine et masculine.
La différence majeure concerne la taille : en moyenne, les hommes ont un cerveau plus volumineux que celui des femmes. Dans le détail, l’excédent de volume chez les hommes est de 12 % pour le crâne, de 9 % pour la matière grise, de 13 % pour la matière blanche et de 9 % pour le cervelet. Les auteurs ont également observé un contraste de structure entre les cerveaux des deux sexes. En effet, la densité et le volume de certains tissus sont plus importants dans certaines régions du cerveau des hommes alors qu’elles le sont dans d’autres zones cérébrales chez les femmes.

« Les différences cérébrales entre les deux sexes touchent certaines régions, comme le système limbique, impliquées dans le développement de troubles psychiatriques comme l’autisme, la schizophrénie ou la dépression, explique John Suckling, un des auteurs. Cette analyse pourrait nous aider à mieux comprendre pourquoi certaines de ces pathologies se développent chez un genre plutôt que l’autre. »

 Images du cerveau montrant la différence de volume de la matière grise entre les hommes et les femmes. Les régions où la substance grise est plus volumineuse sont en rouge pour la femme et en bleu pour l’homme. © Neuroscience and Biobehavioral Reviews, cc by nc sa 3.0
  la suite
http://www.futura-sciences.com/magazines/sante/infos/actu/d/biologie-bref-cerveau-il-different-chez-homme-femme-52284/

Voir le profil de l'utilisateur

ZALTAN 


Novice
Novice




 a suivre

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé 


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum