Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1Qui est Allah ?!! 2ème partie .. le Sam 25 Juil - 19:13

rayessafa 


Résident
Résident


Allah le vrai Dieu , l’Exalté :




Allah est Un. Rien n’est semblable à Lui. Dieu ne fut pas enfanté pour partager sa gloire avec quiconque, ni n'engendra un héritier pour lui succéder à sa mort. Cesser d’être ne peut jamais s’appliquer à Lui. Il existe par Lui-même.  

Gloire à Lui dont l'existence précéda tout ,Il est Ancien, Son Existence est Ancienne , Eternelle et ne cessera jamais. Il a précédé le temps et transcendé la durée, il n'est sujet ni à une augmentation ni à une diminution.

- Que Sa Mention Soit Exaltée - n’a point d’image et rien n’est semblable à Lui. Il ne peut prendre forme et qu’Il est, Exalté Soit-Il, élevé au-dessus du " comment ", du " combien " et du " pourquoi ".

Nulle imagination ne le conçoit, nulle intelligence ne le mesure, nulle demande ne le gêne, nul don ne diminue ses trésors. Il ne voit pas avec l'œil, ne s'enferme pas dans un lieu, et n'a point de semblable: il ne ressent aucun besoin; les gens ne sauraient l'atteindre; personne ne lui est comparable... Dieu agit sans l’aide d'un instrument, agit sans avoir besoin de réfléchir; il est riche sans chercher un profit, il n'est pas soumis au temps, et se passe d'organes; son existence, son essence, son éternité ont précédé toute durée, tout début , tout néant.

Quiconque le qualifie, renie son unicité. Quiconque le compare se trompe. Celui qui l'assimile ne le désigne point. Celui qui le montre et l'imagine ne s'adresse pas à lui.  Rien ne Lui ressemble. Tout ce qui effleure l’esprit comme illusion, fiction, pensée dans une imagination, représentation ou adaptation ne peut guère Lui être attribué, car ce sont des attributs des créatures et Il est leur Créateur. Il ne peut donc être décrit par cela.

Il - que Sa grandeur soit exaltée - n’est guère dans un endroit, ou sur un endroit : Il n’est circoncis dans aucun endroit. Tout ce qu’il y a dans le monde est sous Son Trône, Son Trône est sous Sa Toute-Puissance, Soumis à Son Ordre, et Il est avant le Trône, sans endroit.

Tout ce qui est déterminé a été créé. Toute chose qui dépend d'une autre n'est qu'effet.

Son Istiwâ’ sur le Trône est comme Il a dit, conformément à ce qu’Il a dit, et avec le sens qu’Il veut. Un Istiwâ’ exempt (munazzah) de toute fixation (istiqrâr), exempt de tout contact (mumâssah), exempt de confinement (tamakkun), exempt de manifestation (hulûl) , exempt de tout déplacement. Il est, Exalté Soit-Il, au-dessus du Trône et au-dessus de toute chose.

Il a les épithètes de la Beauté et les Attributs de la Gloire, exempt (munazzah) de disparition ou de déplacement. Il est Parfait, exempt du besoin pour un endroit, et ce avant et après la création du Trône. Il est tel qu’Il est depuis toujours, nul changement ni transformation ne surviennent à Ses Attributs. Il est - Exalté Soit-Il - exempt de tout attribut des créatures. Il est Le Maître, nul royaume autre que le Sien.

Il s'est révélé à la raison par la perfection de ses œuvres et ses décrets inéluctables.

De même qu’Il sait tout et Son Savoir a tout cerné , Il entend tout et voit tout par Une Ouie Unique et Une Vue Unique ; Son Ouie n’est aucunement par des oreilles, et Sa Vue n’est point par des yeux ni autres organes. Il informe sans le secours d'une langue ni d'une gorge.  Il retient sans mémoire, il veut sans intention, aime et accorde ses faveurs sans pour autant faire preuve de faiblesse, il déteste et se fâche sans souffrir.  

De même que Son Savoir n’émane pas d’une pensée, Son Acte n’émane pas d’instruments ou d’outils,  Il ne peut être décrit comme étant un ensemble de parties, d'organes ou de membres ou un phénomène quelconque, on ne peut le connaître par le "qui" et le "comment"; on ne peut parler à son propos de limite ou de fin, de rupture et de but.  

Les choses ne sauraient le contenir ni pour le rehausser ni pour le rabaisser; aucune chose ne peut l'incliner ni l'équilibrer. Il ne s'incarne ni ne se désincarne.

Tout, peu ou prou, grand ou petit, bien ou mal, utile ou nuisible, croissance ou décroissance, repos ou mauvaise santé, tout est par Son Jugement, Sa Gestion, Sa Volonté , Sa Décision et Son Ordre.

Son Ordre est Sa Parole Il dit à ce qu'il veut créer: Soit ! Et elle est aussitôt , sans proférer ni lancer un appel retentissant.  

Sa Parole est Son Attribut et tous Ses Attributs sont éternellement Anciens. Alors que la parole pour l’humain est faite de lettres et de sons, la Parole d’Allah transcende toute lettre et tout son.

Cependant son Verbe est en lui-même un acte qu'il a créé et modulé de par sa grâce. Le Verbe n'existait pas avant qu'il ne l'eût créé car s'il pouvait exister, Il y aurait eu alors un second Dieu.

Allah est Omniscient, Omnipotent, Audient et Clairvoyant, Il Parle et Sa Parole est sans gorge, langue, bouche ou dents. Le Coran est Sa Parole, ainsi que la Thora, l’Evangile, les Psaumes et les livres révélés aux prophètes, que la paix soit sur eux tous.

Tout ce qu’il y a dans le monde est Sa créature, Exalté soit-Il. Il n’a point d’associé, ni de créateur. Il est l’Unique Créateur. Tout ce qu’Il crée comme fatigue, maladie, pauvreté, handicap ou ignorance, est Justice de Sa Part. L’Injustice est impossible dans Ses Actes, car l’injuste est de celui qui intervient dans la propriété d’autrui, alors que Le Créateur Exalté Soit-Il n’agit que sur Sa Propriété et Il n’a guère de partenaires en cela.

Tout ce qui est et sera Lui appartient. Il est Le Propriétaire, sans semblable, ni associé. Nul ne peut s’opposer à Lui par un "non" ou un "comment". A Lui appartiennent le Jugement et l’Ordre dans tous Ses Actes, et tout autre ne peut que se soumettre et contempler sa création et être satisfait de Ce qu’Il décide.

Loué soit le Seigneur ;  

Il n'y a de Dieu que Lui. Il a éclairé de sa lumière toute obscurité. De même qu'Il assombrit de ses obscurités toute lumière.

En dotant les sens de sensibilité il a été reconnu comme n'ayant point de sens; en accordant la contradiction aux choses, il a été reconnu comme n'ayant point de contradictions; en confrontant les choses, il a été reconnu comme n'ayant point de semblable.

Nulle limite ne le borne, nul calcul ne le dénombre. Cependant les outils se limitent et les machines se comparent entre elles. "Depuis", "peut-être", "cependant" sont des termes inapplicables à son antériorité, à son éternité et à sa perfection.

Par ses attributs il s'est laissé pressentir par la raison et par eux il s'est refusé aux regards; il n'est soumis ni à l'immobilité, ni au mouvement. Comment serait-il donc soumis à son œuvre? S'il en était autrement, son essence serait multiple et son éternité aléatoire; il aurait eu un prédécesseur ; s'il avait un successeur, et il aurait cherché la perfection s'il avait une imperfection. Alors, il serait marqué du cachet du créé et serait devenu signe au lieu d'être source de référence. Il aurait perdu son pouvoir d'invulnérabilité et aurait été affecté par les choses comme chaque créature.

Il est immuable, éternel, ne connaît pas de fin. Il n'engendra point pour qu'il soit engendré; il ne fut pas engendré pour connaître des limites.

Il est au-dessus de toute paternité et de toute souillure féminine; l'imagination ne l'atteint point pour pouvoir l'évaluer; les intelligences ne le conçoivent point pour pouvoir le décrire; les sens ne parviennent point à le saisir pour en avoir une sensation; les mains ne sauraient le toucher pour en prendre contact; il ne change point d'état, les circonstances n'influent point sur lui.

On ne peut dire de Lui: Il fut après n'avoir pas été, sinon il aurait été soumis aux lois de la création; et il n'y aurait point de différence entre la création et Lui, il n'aurait point de supériorité sur elle. Alors le créateur égalerait la créature, le maître d'œuvre, l'œuvre.

Allah conçut les créatures sans modèle préexistant et ne recourut à aucune de ses créatures pour l'aider. son œuvre ne connut point de faiblesse, ni d'ébranlement. Il la domine par sa puissance et sa gloire. Il en connaît les secrets grâce à sa science et à sa sagesse. Il est au-dessus de toute chose par sa majesté et sa puissance.

Rien ne peut s'opposer à ses désirs, ni s'opposer à Lui ou le vaincre, ni être plus rapide que Lui ou le dépasser. II n'a nul besoin d'une possession pour s'enrichir. Les choses Lui sont soumises et se courbent humblement devant Sa grandeur; elles ne sauraient échapper à Sa puissance pour un autre et se dérober ainsi à Ses faveurs ou Ses sanctions.

Il n'a point de semblable pour se comparer à Lui ni d'adversaire pour se mesurer à Lui. C'est Lui qui anéantira la création et ce qui restera du monde sera comme ce qui en manquera.

L'anéantissement du monde après sa création, est-il donc plus étonnant que son modelage et sa création?

Si tous les êtres quels que soient leurs genres, leurs races ou leurs espèces, leurs communautés intelligentes ou inintelligentes, si tous s'unissaient pour créer le plus petit des insectes, ils en seraient incapables et ne sauraient comment lui insuffler la vie leurs intelligences les plongeraient dans l'indécision et les égareraient; leurs forces seraient pour toujours impuissantes. Ils finiraient par être avilis, épuisés et reconnaîtraient leur défaite, leur incapacité de créer le plus petit insecte.

Dieu (que son nom soit béni) redeviendra absolument seul après la disparition du monde; tel qu'il était avant la création du monde, il sera après la disparition de celui-ci. II n'y aura ni temps, ni espace, ni moment, ni durée. Les termes et les destinées disparaîtraient, alors les années et les heures subiraient le même sort. Rien d'autre qu’Allah, l'unique et le dominateur de qui dépendent toutes choses.

Il a créé le monde sans qu'il ait besoin de son aide et l'anéantira sans le consulter. S'il pouvait se refuser à sa puissance, le monde demeurerait éternel. Nulle création ne lui a coûté un effort et n'a été pour lui une charge. Il n'a pas créé le monde pour renforcer une puissance, ni par peur de disparition ou d'affaiblissement, ou pour en recevoir un quelconque appui contre quiconque, ni pour se protéger contre un adversaire séditieux, ni pour étendre par lui son empire, ni pour se faire des associés dans son royaume, ni pour combler une solitude.

Puis, il anéantira le monde après sa création non par lassitude, née de son organisation et de sa direction, ni pour prendre repos ou pour se débarrasser d'une charge. Dieu n'est point rebuté par une longue durée pour être porté à en hâter la fin.

Il a aménagé le monde par sa mansuétude, l'a maintenu par ses ordres, et l'a perfectionné par son vouloir. Il le reconstitue après sa disparition sans qu'il en ait besoin, sans se faire aider par qui que ce soit, ni pour se débarrasser de l'isolement en faveur d'une compagnie, ni pour se tirer d'une situation d'ignorance et d'aveuglement à un état de connaissance et de clairvoyance, ni pour se tirer d'un état de pauvreté et de besoin à un état de richesse et d'abondance, ni d'un avilissement et de bassesse à une situation de grandeur et de puissance.
[/font]



http://www.forumreligion.com/t4763-qui-est-Allah-1ere-partie




Voir le profil de l'utilisateur

Salâh Ed-Dîn 


Enthousiaste
Enthousiaste
«Allahu Akbar»
هد أن لآ إلَـهَ اِلا الله وأشهد أن محمدا رسول الله
Je témoigne qu’il n’y a de Dieu qu’Allah et je témoigne que Mohamed est son messager
Allahu Akbar ?!!
Cela ne saurait étymologiquement être correctement traduit en français. La traduction en langue française par la formule Dieu est [le plus] Grand est assez relative, car elle amoindrit beaucoup trop l'ampleur d'une telle formule. Sa traduction en anglais par la formule God is The Greatest est davantage plus parlante.

Allahu Akbar rejoint indirectement la fameuse formule
"Il n’y a de dieu que Dieu". C’est à dire que Dieu est au delà de toute création, de toute créature, de tout espace, de toute dimension quelconque, temporelle et/ou atemporelle, de toute chose que quelconque homme pourrait idolâtrer de par le monde ou dans son existence, que ce soient des humains comme lui, des personnages de mythologie, des stars, des statues, des icônes, des astres, des désirs, des passions, des angoisses, des rêves, du luxe, de l’opulence, de l’argent, des soucis quelconques, des tentatives d’imagination de Dieu, des anthropomorphismes effectués par les hommes à son égard, des approximations.....

Allahu Akbar entend que Dieu dépasse toute chose, toute comparaison, et tout entendement.

Estimez l’immensité de l’univers, la taille de la voie lactée dedans, la taille de la terre dans la voie lactée, la taille de l’homme par rapport à la terre, et la taille de tout individu par rapport à l’humanité, et par rapport à l’ensemble de l’univers

Dieu est au-delà de tout cela, toute tentative de le cerner avec les 1300 grammes à peu près de cellules grises qui bientôt défailleront serait veine et non avenue. Oui, il nous sera vain de tenter de comparer via nos étroits repères l’Etre Absolu qui créa l’immensité ; cette immensité même qui serait incapable de le contenir.
Toute notion de spacialité, de temporalité, de matérialité ne saurait seyer  à Dieu, car c’est lui qui créa et l’espace, et le temps, et la matière. Le créé ne pourrait contenir le Créateur, mais juste porter ses innombrables traces.

Lors du fameux tremblement de terre qui avait eu lieu au Pakistan voilà quelques années. sur un plateau télévisé. Le speaker, en sentant la forte secousse qui de partout ravageait le pays, et en voyant peut-être la mort devant lui, il ne cria pas comme une fofolle (waaaaaa); il n’adressa pas de dernières paroles à sa femme ou à ses enfants qui pouvaient le regarder à la télé; il ne rassura pas le public; il ne paniqua pas en courant chercher un refuge quelque part; non. Non, en toute sérénité, il lança: Allahu Akbar, Allahu Akbar ; insinuant par ce que la grandeur de Dieu est au delà de toute chose, au-delà d’un tremblement de terre, au-delà de la mort éminente, et je atteste qu’il n’y a rien qu’il lui soit égal.

C’est une affirmation d’un monothéisme pur et parfait, que rien d’autre n’ébranlera. Il n’y a de dieu que Dieu, et rien d’autre au-delà.


 
 

Voir le profil de l'utilisateur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum