anipassion.com

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Sthorel 


Récurrent
Récurrent

Voir le profil de l'utilisateur http://10-commandements-mitzvot.blogspot.fr/

Sthorel 


Récurrent
Récurrent
On cite souvent dans Actes 15:20, qu'en tant que païens convertis, il nous est recommandé simplement de s'abstenir des souillures des idoles, de l'impudicité, des animaux étouffés et du sang. 

On se garde bien souvent de lire le verset 21 juste après:

Actes 15:21 "Car, depuis bien des générations, Moshé ('Moïse)' a dans chaque ville des gens qui le prêchent, puisqu'on le lit tous les jours de sabbat dans les synagogues."

On comprend ici que les convertis allaient donc ensuite, chaque Sabbat, se rendre dans les synagogues, pour apprendre, étudier et connaître les Ecritures dans leur totalité.

Il n'y avait pas d'imprimerie, on sait que les Ecritures étaient sur des rouleaux et le peuple ne pouvait posséder ces rouleaux. YAHUSHUA (Jésus) lui-même enseignait chaque sabbat dans les synagogues et au Temple de Jerusalem ...

Des chrétiens aiment également à citer Colossiens 2:16-17, pour affirmer qu'il n'y a plus de sabbat ou de loi alimentaire avec la grâce dans le sacrifice de YAHUSHUA (Jésus) :

Colossiens 2 "Que personne donc ne vous juge au sujet du manger ou du boire, ou au sujet d'une fête, d'une nouvelle lune, ou des sabbats"

Mais en lisant bien ces versets dans le contexte de l'église de Colosse (la plupart des chrétiens de cette église était issus du paganisme - Col 1:21; 2.13), on y comprend au contraire une exhortation à ne pas se laisser intimider ou distraire, et à suivre au contraire la Loi alimentaire de YAHUVEH ('L'Eternel'), les fêtes Saintes (pessah, soukkot, shavouot etc...) ou encore les sabbats.


En effet, par YAHUSHUA, son Fils, nous sommes rattachés aux croyants dans Seul DIEU véritable, YAHUVEH (le juifs disent "hashem" ou "adonaï", de crainte de prononcer Son Nom Ineffable), et apprenons sa Torah pour vouloir la mettre en pratique un petit peu plus chaque jour ...


Comme au temps des Pères, nous croyons au DIEU de Moïse, d'Isaac, d'Abraham, de Jacob, à ceci de différent que nous croyons désormais par Son Fils YAHUSHUA, étant scellés par le baptême dans Sa RUACH HA KODESH ... 


La venue de YAHUSHUA révèle en partie le mystère de la Trinité Sainte, qui est déjà "pré-annoncée" dans le Tanakh.


Le sacrifice de YAHUSHUA sur la croix est l'accomplissement parfait, tout ce à quoi devaient amener la Tente du Rendez-Vous, le Temple, les sacrifices rituels ... afin que nous puissions vouloir et espérer nous réconcilier avec notre Créateur TOUT-PUISSANT, Père, Fils, et "Spiration Sainte".

Voir le profil de l'utilisateur http://10-commandements-mitzvot.blogspot.fr/

Salâh Ed-Dîn 


Enthousiaste
Enthousiaste
Sthorel  a écrit
Le sacrifice de YAHUSHUA sur la croix est l'accomplissement parfait, tout ce à quoi devaient amener la Tente du Rendez-Vous, le Temple, les sacrifices rituels ... afin que nous puissions vouloir et espérer nous réconcilier avec notre Créateur TOUT-PUISSANT, Père, Fils, et "Spiration Sainte

Maintenant sur le net. J’ai lu des articles dans lesquels l’utilisation du nom “Jésus” était dénoncée comme étant païenne et même occulte.

Ayant toutes ces évidences, on  doit  se demander pourquoi les Bibles appellent le Sauveur par le nom de Jésus, nom qui n’est ni juif ni hébreu. Jésus n’a aucune traduction dans quelque langue que ce soit

Le rabbin Levi bar Ido cite Hans Lamer qui affirme qu'à cause du fait que le grec IESOUS (Jésus) est la forme masculine du nom de la déesse grecque de la guérison IESO, le culte de IESOUS (Jésus) était mieux accueilli chez les grecs convertis au christianisme

Les tenants de la théorie de l'origine païenne du nom de Jésus affirment que le Jésus occidental n’est pas le Yeshua de la Bible, que ce Jésus est l’autre Yeshua dont parlait Paul dans sa deuxième épître aux Corinthiens, qu’il est une parodie du vrai messie, celui utilisé par le diable pour séduire les habitants de la terre.

Car, si quelqu'un vient vous prêcher un autre Jésus que celui que nous avons prêché, ou si vous recevez un autre Esprit que celui que vous avez reçu, ou un autre Évangile que celui que vous avez embrassé, vous le supportez fort bien.” (2 Corinthiens 11 : 4)

selon la Thora dans le temple reconstruit. Le nom de Jésus n'étant pas le nom hébreu du Messie, ce nom ne peut pas sauver puisque seul le nom hébreu du Messie a été donné pour le salut des hommes

Le nom du Messie en hébreu est Yeshua (dit Yeshu en araméen). On affirme que Yeshua (Salut, Il sauve) est une contraction de Yehoshua (Dieu sauve, le salut de YHWH), même si on ne retrouve aucun autre nom où le Yeho aurait été transformé en Ye. Ces deux variantes seraient utilisées dans la Bible même en référence à une seule et même personne.
Monte Judah affirme que le nom du Messie ne peut être que Yeshua et non Yehoshua car, le nom Yehoshua (comme Yahshua) veut dire “le Salut de Dieu” tandis que le nom Yeshua veut simplement dire “Salut”. Il s'appui notamment sur le jeu des mots que l'on retrouve dans la Bible au sujet du nom du Messie. L’Ange avait déclaré à Marie que son fils serait nommé “Salut” car il sauvera son peuple (Luc 1 : 31) et  Siméon en voyant  le Messie avait affirmé "mes yeux ont vu ton salut".  

Bien qu'on ne le remarque pas dans nos différentes traduction de la Bible, le nom Yeshua se retrouve à 39 reprises dans l'Ancien Testament, pour nommer au moins 5 personnes différentes et un village de la partie du Sud du royaume de Juda (ex. : Esdras 2 : 2, 2 Chroniques 31 : 15).

On retrouve le nom Yeshua dans Esdras 2:2, 2:6, 2:36, 2:40, 3:2, 3:8, 3:9, 3:10, 3:18, 4:3, 8:33; Néhémie 3:19, 7:7, 7:11, 7:39, 7:43, 8:7, 8:17, 9:4, 9:5, 11:26, 12:1, 12:7, 12:8, 12:10, 12:24, 12:26; 1 Chroniques 24:11; et 2 Chroniques 31:15. En Néhémie 8 : 17 il est utilisé pour Josué fils de Nun

la vraie forme du nom du Messie est Yahshua (ou "Yahushua", ou encore "Yahoshua").

C'étaient des juifs qui avaient transcrit le nom Yeshua en Iesous plusieurs centaines d'années avant la venue du Messie sur la terre.

Il n'y a de salut en aucun autre; car il n'y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés.” (Actes 4 : 12)
Selon les tenants de la théorie de l'utilisation exclusive du nom Yeshua, comme il n'y a qu'un nom qui a été donné par lequel nous devions être sauvés, il est impossible d'être sauvé sans connaître la vraie prononciation du nom du Messie.

Ayant toutes ces évidences, nous devons demander pourquoi nos Bibles appellent le Sauveur par le nom de Jésus, nom qui n’est ni juif ni hébreu. Jésus n’a aucune traduction dans quelque langue que ce soit.

Ainsi le nom du Prophète Al Massih Yssa est la parfaite traduction  du nom  Yeshua
Rappelle-toi) quand les Anges dirent: «Ô Marie, voilà qu’Allah   t’annonce une parole de Sa part: son nom sera «Al-Masīh», «Yssā», Ibn Myriem, illustre ici-bas comme dans l’au-delà, et l’un des rapprochés d’Allah»

Voir le profil de l'utilisateur

Starheater 


Résident
Résident
@Sthorel a écrit:On cite souvent dans Actes 15:20, qu'en tant que païens convertis, il nous est recommandé simplement de s'abstenir des souillures des idoles, de l'impudicité, des animaux étouffés et du sang. 

On se garde bien souvent de lire le verset 21 juste après:

Actes 15:21 "Car, depuis bien des générations, Moshé ('Moïse)' a dans chaque ville des gens qui le prêchent, puisqu'on le lit tous les jours de sabbat dans les synagogues."

On comprend ici que les convertis allaient donc ensuite, chaque Sabbat, se rendre dans les synagogues, pour apprendre, étudier et connaître les Ecritures dans leur totalité.

Il n'y avait pas d'imprimerie, on sait que les Ecritures étaient sur des rouleaux et le peuple ne pouvait posséder ces rouleaux. YAHUSHUA (Jésus) lui-même enseignait chaque sabbat dans les synagogues et au Temple de Jerusalem ...

Des chrétiens aiment également à citer Colossiens 2:16-17, pour affirmer qu'il n'y a plus de sabbat ou de loi alimentaire avec la grâce dans le sacrifice de YAHUSHUA (Jésus) :

Colossiens 2 "Que personne donc ne vous juge au sujet du manger ou du boire, ou au sujet d'une fête, d'une nouvelle lune, ou des sabbats"

Mais en lisant bien ces versets dans le contexte de l'église de Colosse (la plupart des chrétiens de cette église était issus du paganisme - Col 1:21; 2.13), on y comprend au contraire une exhortation à ne pas se laisser intimider ou distraire, et à suivre au contraire la Loi alimentaire de YAHUVEH ('L'Eternel'), les fêtes Saintes (pessah, soukkot, shavouot etc...) ou encore les sabbats.


En effet, par YAHUSHUA, son Fils, nous sommes rattachés aux croyants dans Seul DIEU véritable, YAHUVEH (le juifs disent "hashem" ou "adonaï", de crainte de prononcer Son Nom Ineffable), et apprenons sa Torah pour vouloir la mettre en pratique un petit peu plus chaque jour ...


Comme au temps des Pères, nous croyons au DIEU de Moïse, d'Isaac, d'Abraham, de Jacob, à ceci de différent que nous croyons désormais par Son Fils YAHUSHUA, étant scellés par le baptême dans Sa RUACH HA KODESH ... 


La venue de YAHUSHUA révèle en partie le mystère de la Trinité Sainte, qui est déjà "pré-annoncée" dans le Tanakh.


Le sacrifice de YAHUSHUA sur la croix est l'accomplissement parfait, tout ce à quoi devaient amener la Tente du Rendez-Vous, le Temple, les sacrifices rituels ... afin que nous puissions vouloir et espérer nous réconcilier avec notre Créateur TOUT-PUISSANT, Père, Fils, et "Spiration Sainte".

Le Sabbat a été fait pour l'homme, et non l'homme pour le Sabbat. C'est le Christ qui a dis cela.

Starheater

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé 


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum