Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Salâh Ed-Dîn 


Enthousiaste
Enthousiaste
LE CORAN INCREE  

Créé ou incréé ? : C’est une de ces querelles théologiques capitales qui remontent souvent à la surface, sans qu'au fond, les croyants s'en soucient ni ne cherchent vraiment à la comprendre.

Un peu comme le dogme de la Trinité chez les catholiques, (vécu plus profondément chez les orthodoxes): admis, mais non compris, objet de sacralité, puis on passe au quotidien: la morale et les prières

Je fais ici le point, non pas sur la question, mais beaucoup plus modestement sur ce que j'en ai compris

Donc, en Islam, tout le monde admet la sacralité du Coran, ce qui est l'essentiel, et la très grande majorité y associe le dogme déclarant qu'il est incréée, ce qui est beaucoup moins clair.

Dans leurs polémiques, tout comme les attributs, les chrétiens se méprennent ou déforment cette idée, et la présentent comme si une entité étrangère à Dieu coexistait de toute éternité à côté de lui, ce qui serait contraire à l'unité divine ( venant de trinitaires, le reproche ne manque pas de sel...).

Les différences entre ces tendances ne se résument pas à la croyance relative au statut créé ou incréé de la Parole de Dieu. Cependant, par souci de concision, nous nous contenterons d'évoquer ici la différence de croyances à propos du Coran et de la Parole de Dieu. 

Attention : quand les Mutazilites disent que le Coran est parole créée, ils ne veulent pas dire (comme le croient un certain nombre de non musulmans aujourd'hui) que le Coran est un propos créé par Muhammad ; ils divergent de l'orthodoxie sunnite quant à savoir si cette Parole, Dieu l'a dite directement à Gabriel qui l'a entendue être prononcée par Dieu Lui-même, ou bien si Dieu a créé dans un réceptacle cette parole exprimant ce qu'Il voulait dire. Mais ils ont bien comme croyance que le Coran est la Parole de Dieu et non celle de Muhammad.

Le Coran est Livre de Dieu dans la mesure aussi, d'autre part, où le texte coranique est également écrit, auprès de Dieu, dans le Livre originel ("umm ul-kitâb") :

"Par le Livre clair ! Nous en avons fait un Coran arabe, afin que vous raisonniez. Et il est [transcrit] dans le Livre originel auprès de Nous, certes élevé, empli de sagesse" (Coran 43/2-4).
"Dieu efface ce qu'Il veut et garde ce qu'Il veut ; et auprès de Lui se trouve le Livre originel" (Coran 13/39) ;

"Mais c'est un Coran glorieux, [écrit] dans une Tablette protégée" (Coran 85/21-22).

Ce Livre originel aussi a été écrit à un moment donné, quand Dieu l'a voulu ; et il a été écrit au moyen de la plume servant à écrire la révélation.

La parole qui constitue le Coran n'est qu'une partie de l'ensemble des paroles de Dieu il s'agit cependant de ce que Dieu a voulu adresser aux hommes – ce qu'Il a voulu faire descendre vers eux – en tant que texte récité comme "Sa parole" ("yuta'abbadu bi tilâwatih") et en tant que source pour leur conduite sur terre ("hudan li-n-nâs").

L'ange Gabriel a donc entendu la voix  de Dieu, qui est incréée, puis a transmis au Prophète Muhammad ce qu'il a entendu. Par contre, la voix de Gabriel récitant le texte coranique au Prophète, de même que la voix de tout homme récitant le texte coranique, sont bien sûr créées (comme d'ailleurs les anges et les humains le sont eux-mêmes).

Cependant, la parole que cette voix humaine (ou angélique) prononcéd est bien celle de Dieu, et elle est incréée : "
Jusqu'à ce qu'il [= le polythéiste] entende la parole de Dieu … " (Coran 9/6) ;

Ce polythéiste comme d'ailleurs tout autre homme  entendra forcément cette "parole de Dieu" de la bouche d'un homme qui la récite : il entendra bien la "parole de Dieu" – c'est ce que le verset dit explicitement –, mais il l'entendra récitée par une voix créée, celle d'un humain prononçant la parole de Dieu. Ceci car "la parole" est toujours attribuée à son auteur premier : 

L'homme qui récite un passage du Coran prononce donc bien la Parole incréée de Dieu, mais il la prononce avec sa voix humaine à lui, qui, elle, est créée

e Coran est donc incréé dans le sens où il procède de la parole "nafsî" de Dieu ; mais l'expression concrète que cette parole "nafsî" prit en langue arabe à l'époque du Prophète et qui se nomme "Coran" est, elle, créée

Les mu'tazilites, dans le fil de leur logique, considéraient que le Coran avait été créé, comme tous les autres objets de la création divine, ce qui facilitait la libéralisation des interprétation.

Les Sunnites par contre, appliquent leur logique des attributs à la Parole de Dieu, attribut préeternel :

ls en concluent que le Coran est incréé et c’est une évidence.

                ________________________________________
 
Sorry Mr Christoph Luxenberg auteur de  la Thèse Die syro-aramäische Lesart des Coran 

Reprise par Notre Curé Pierre-Elie dans son combat contre l’islam, pourtant il sait que Nous pouvons maintenant suivre  et écarter les dénigreurs !

Thèse intéressante et peut convenir aux occidentaux comme à ceux qui sont de faible foi et qui cherchent à discréditer l'Islam.

La chose est que dès le début j'ai vu que ces travaux ont été basés sur une base très faible ou encore sur une thèse farfelue qui de plus a été corrélé à une ignorance de plusieurs évidences historiques.

 "wa ma bouniya 3ala batel fahwa batel!"

En ce qui concerne l'histoire de la langue arabe est une langue écrite, il est mieux dépeint par le texte préislamique ainsi que les premières inscriptions arabes islamiques qui montrent le développement progressif de l'écriture arabe. Les inscriptions   montrent que l'écriture arabe avant l'avènement de l'Islam a clairement eu un alphabet bien développé.

- Il y avait des textes écris en arabe bien avant le coran! "almo3alla9at" étaient des chefs d'oeuvre de poésies écrites avec une encre dorée et accrochés sur les murs de la kaaba.

- La langue arabe a évolué!! Les nombreux dialectes que nous trouvons maintenant sont une conséquence de cette évolution.

Mais si le commun des arabophones peuvent encore comprendre "+ ou -" bien les poèmes de 3antara ou de emro2 al9ayess

C’est justement parce que le coran est resté intact depuis sa révélation.

La langue arabe "classique" a été préservée par le coran et par cette tradition de transmission orale!

16:103]  (An-Nahl) : "Et Nous savons parfaitement qu'ils disent : "Ce n'est qu'un être humain qui lui enseigne (le Coran)". Or, la langue de celui auquel ils font allusion est étrangère [non arabe], et celle-ci est une langue arabe bien claire"

- Dire que le prophète a "écris" le coran comme un aide mémoire alors qu'il ne savait ni lire ni écrire (comme décrit dans le coran, et je ne parle pas seulement du mot "ommey") est tout simplement ridicule..

- Est ce que ce "scientifique" a déjà entendu parler des différentes récitations du coran ?

Comment peut il expliquer leur existence et leur préservation quand il croit que le coran était transmis par l'écriture ? Sait il que les signes diacritiques au Maghreb sont assez différentes de celle de l'orient ?

La liste de ces fameux versets qui parlent de l'obligation du port de la ceinture aussi bien par les hommes que par les femmes!! Et dire que je prie depuis des décennies sans ceinture)))

Michel Orcel semble remettre en question les travaux de Christoph Luxenburg à cause de sa partialité. Il le décrit comme étant un « curieux savant islamophobe » caché sous ce pseudonyme.  

François de Blois, dans Journal of Qur'anic Studies, cite ;

En conclusion il est nécessaire, un peu à propos de l'auteur, ou plutôt la non paternité, le pseudonymat de ce livre. C'est, je pense, suffisamment clairement de cet examen que la personne en question n'est pas « un érudit des langues sémitiques anciennes ». C'est quelqu'un qui manifestement parle un dialecte arabe, a un passable, mais pas parfaite maîtrise de l'arabe classique, sait assez syriaque afin de pouvoir consulter un dictionnaire, mais il est innocent de toute compréhension réelle de la méthodologie de la linguistique sémitique comparative. Son livre n'est pas un travail d'érudition, mais de dilettantisme.

François de Blois poursuit en affirmant que "Christoph Luxenberg est un pseudonyme", de le comparer avec Salman Rushdie, Naguib Mahfouz et Suliman Bashear et de parler de « menacées de violence ainsi que la réticence généralisée sur les campus universitaires des États-Unis de critiquer les autres cultures ».

e ne sais pas ce que précisément l'auteur signifie avec « en Allemagne ». Selon mes informations, 'Christoph Luxenberg' n'est pas un allemand, mais un chrétien libanais. Il n'est donc pas une question de quelques intrépide philologue, versant sur livres poussiéreux en langues obscures quelque part dans les provinces de l'Allemagne et ensuite avoir à publier ses résultats sous un pseudonyme afin d'éviter des menaces de mort d'extrémistes musulmans enragés, en bref une tour d'Ivoire   une autre version de Salman Rushdie avec un excès de trouille

Soyons pas exagérer l'état de la liberté académique dans ce que nous aimons toujours appeler nos démocraties occidentales. Aucun érudit européen ou nord-américain de la linguistique, voire de linguistique arabe, il faut cacher son (ou ses) identité, ni qu'il (ou elle) a-t-il vraiment aucun droit de le faire. Ces questions doivent être discutées en public. Dans le Proche-Orient choses sont, bien sûr, très différente.

Patricia Crone, spécialiste de l'histoire de l’Islam, définit les travaux de Luxenberg comme « susceptibles de soulever de nombreuses objections scientifiques» et remarque un « amateurisme évident dans le cas de Luxenberg »[.  Elle conclut que l'on ne saurait prétendre que ces travaux aient apporté grand-chose.

Liliane Bénard (Professeur de philosophie à Paris. DEA d’anthropologie religieuse (95) à Paris IV sur l’Islam) « Un scandale de ce type est honteux surtout lorsqu’il repose sur des ignorances et vise à détruire contre l’évidence une religion au mépris d’une autre. »

Christoph Luxenberg peut être fort en langue syro-araméenne mais il est très faible dans l'histoire du Peuple Arabe

Appeler Luxenberg "Expert Prééminent" en Syriaque est très ridicule parce que :

1) Il a seulement édité un seul livre, sa thèse, avec l’église commanditaire.

2) Bien qu'il ait pu avoir enseigné le Syriaque à un certain niveau et à un certain point, il ne tient actuellement aucune position d'enseignement ou de recherches,

3) C'est tout à fait une insulte à plusieurs Professeurs Eminents (tel que Sebastian Brock) dont l’apport pour le Syriaque est inestimable.

Mais, pour une certaine Presse, n’importe qui essaye de nuire à l’Islam devient un superchampion, peu importe la crédibilité de ce qu’il présente.

Certains prétendent que c’est un Libanais et d’autres sources mentionnent que c’est un Syrien qui vit en Allemagne diplômé en construction mécanique. Il s'avère à la fin que son utilisation d'un pseudonyme était plutôt afin de cacher son manque de qualifications universitaires
Il est bien clair que derrière cette thèse se cache une manipulation à caractère de lutte religieuse christiano-islamique.

La nouvelle approche est simple, la langue franque de l’époque est le syro-araméen et le Coran devrait être riche en terminologie syro-araméen.

Déjà en 1927 Alphonse Mingana, d’origine irakienne, avait calculé qu’environ 70 % des mots étrangers dans le Coran sont empruntés au syriaque

Donc, là ou les Traducteurs Occidentaux ne sont pas aisé du texte Coranique, il faudrait le changer et le modifier. Les Islamologues seront satisfaits et contents et les Islamophobes apaisés et dormiront enfin en paix

Je ne vais pas errer dans les absurdités de cette thèse (origine judéo-chrétienne du Coran, forte influence syro-araméenne, incapacité de Muhammad  à expliquer certains versets, nouvelle explications de certains versets hors contexte du langage syro-araméenne, Mekka dont la signification en araméen ville basse alors qu’elle se trouve à 320 m d’altitude) 

Et en voit bien en clair que l’un des buts recherchés et de discréditer la thèse des "Houri Promises" aux martyrs qui risquent de trouver des raisins blancs au lieu des belles promises au Paradis quitte à interpréter autrement certains versets pour valider cette démarche.

D'autre part l'explication de port du voile par la ceinture est très ridicule

Elles doivent rabattre leurs ceintures au-dessus de leurs hanches” et je serai content de savoir ou est ce que le Coran insiste sur le port de la ceinture aussi bien pour l'homme que pour la femme Et dire que les miens et moi,  prions depuis des décennies sans ceinture)))

Nieztsche :"Si l’islam méprise le christianisme, il a 1000 fois raison : l’islam suppose des hommes pleinement virils […] Et quoi ? Faut il qu’un allemand soit un génie, faut il qu’il soit un esprit fort pour sentir de manière décente ? Je ne comprends pas comment un seul allemand a jamais pu sentir en chrétien»

 

PS/Pierre-Elie Suzanne lis l’histoire du monde arabe préislamique et trouve-moi des brins d’histoire concernant le port de la CEINTURE.


 

 

 

 

 

 

 

 

Voir le profil de l'utilisateur

Ibn Ali 


Novice
Novice
Ne pas confondre Qur'an céleste et Qur'an terrestre

Quand Allah parle du Qur'an Il s'agit bien évidemment de son équivalent céleste qui est auprès de Lui pas des exemplaires que nous fabriquons

Voir le profil de l'utilisateur

Salâh Ed-Dîn 


Enthousiaste
Enthousiaste
La chance des Musulmans est de pouvoir lire encore aujourd'hui les documents de leurs origines

Les sourates ne sont pas classées selon les longueurs, la preuve la première sourate (Al Fatiha) n'a que 7 versets, la deuxième sourate est la plus longue et est composé de 286 versets. La plus petite sourate composée de 3 versets (Al Kauther) arrive en 108ème position dans le Coran alors que le nombre total des Sourates est de 114.
Par ailleurs la composition chronologique n'a pas de sens car une Sourate peut avoir été révélée à différents moments et entre temps il y aurait eu d'autres sourates

Le classement actuel prend tout son sens lorsqu'on s'intéresse à la langue arabe et qu'on creuse un peu, on ne peut être qu'émerveillé du choix des mots utilisé.
Par exemple dans la Sourate 33 (Al Ahzab) verset 4 il est dit : "Allah n'a pas placé dans la poitrine de l'homme deux coeurs".

Le mot homme est pour le mâle et non pas pour l'humanité, car une femme peut avoir deux coeurs dans sa poitrine lorsqu'elle est enceinte.


Voir le profil de l'utilisateur

Djo54 


Novice
Novice
Pourquoi il est dit dans la sourate n°2 dans un ou 2 versets, qui visent les mécréants, les agnostiques (comme moi), les religieux issus d'une autre religion à recevoir un dur châtiment (brûlé) après la mort ?

S'agit-il des paroles de Dieu ?
Car cette idéologie même de vouloir punir des hommes et des femmes croyants ou non croyants après la mort est pour moi aberrante, surtout venant de la parole de Dieu.

Si quelqu'un pouvait m'éclaircir à ce sujet ..

Bien à vous

Voir le profil de l'utilisateur

Salâh Ed-Dîn 


Enthousiaste
Enthousiaste
Djo54  a   écrit
Pourquoi il est dit dans la sourate n°2 dans un ou 2 versets, qui visent les mécréants, les agnostiques (comme moi), les religieux issus d'une autre religion à recevoir un dur châtiment (brûlé) après la mort ?.
« Pour les infidèles, il leur est égal que tu les avertisses ou non : ils ne croiront pas. Dieu a apposé un sceau sur leurs cœurs et sur leurs oreilles ; leurs yeux sont couverts d'un bandeau, et le châtiment cruel les attend. » (Sourate 2, versets 5 et 6)

Les incrédules sont ceux qui dissimulent la vérité et la voilent. Que  tu les avertisses ou que tu ne les avertisses pas, c’est égal pour eux,   car ils ne croiront point à ce que tu leur apportes de la vérité
Le Coran condamne les «mécréants» ainsi que les «faux croyants», nommés les « hypocrites », mais pas spécifiquement les agnostiques

Dans le langage courant, le mécréant est considéré comme un vilain garçon
« Arrête tes bêtises, mécréant ! dit la mère à son enfant 

La mécréance est l’opposé de la croyance, tout comme l’obscurité est l’opposé de la lumière.
Elle se divise en trois catégories :
L’assimilation (tachbîh),
le démenti (takdhib),  
L’athéisme (ta`Tîl).   C’est la pire des mécréances
Certes, ceux qui ont mécru et ont empêché les gens de suivre la voie agréée par Allah puis sont morts mécréants, à ceux-là, Allah ne pardonne pas » [5ourate  47 34].

« Certes Allah ne pardonne pas qu’on adore autre que Lui et Il pardonne ce qui est en deçà à qui Il veut.  (5ourate 4/ 48

Réserve-nous un bonne part dans ce inonde et dans l’autre. Nous sommes ralliés entièrement à Ta cause. Il dit: Je châtie qui je veux. Et, d’autre part, ma clémence est infinie. Elle est acquise à ceux qui croient, font l’aumône et se rallient à nos signes. (s 6).
Ce qui signifie : “ La miséricorde de Dieu dans cette vie concerne le musulman et le non musulman et elle est spécifique   

S'agit-il des paroles de Dieu
Car cette idéologie même de vouloir punir des hommes et des femmes croyants ou non croyants après la mort est pour moi aberrante, surtout venant de la parole de Dieu.
Si quelqu'un pouvait m'éclaircir à ce sujet..

Tout le monde a, à juste titre, peur de mourir.  L’incertitude liée à ce qui se passe après fait peur.  De toutes les religions, c’est l’islam qui fournit le plus de détails sur ce qui arrive après la mort et de ce qui se trouve au-delà.  L’islam considère la mort comme un seuil naturel à franchir pour se rendre vers la prochaine étape d’existence. 
La doctrine islamique soutient qu’après la mort du corps humain, l’existence humaine se poursuit sous forme de résurrection spirituelle et physique.  Il existe une relation directe entre la conduite sur terre et la vie au-delà de la mort.  L’au-delà se compose de récompenses et de punitions en corrélation avec la conduite sur terre.  Un jour viendra où Dieu ressuscitera et rassemblera toute Sa création, du premier au dernier, et les jugera chacun en toute justice.  Le gens se rendront ensuite vers leur destination finale, l’Enfer ou le Paradis.  La croyance en la vie après la mort nous pousse à accomplir le bien et à éviter les péchés.  Dans cette vie, ici-bas, nous voyons parfois des personnes pieuses souffrir et des impies profiter de la vie.  Mais tous seront jugés un jour et justice sera rendue.

La croyance en la vie après la mort est l’une des six croyances fondamentales requises de tout musulman pour avoir une foi complète
En réalité, Dieu a pourvu l’homme d’une conscience rationnelle, esthétique et morale en plus de sa conscience perceptive. Cette conscience guide l’homme au milieu de réalités qui ne peuvent être vérifiées par le sens. C’est pour cette raison que les prophètes lorsqu’ils appellent les hommes à croire en Dieu et à l’existence d’une vie après la mort, font appel à la conscience esthétique, morale et rationnelle de l’homme. Ainsi par exemple, lorsque les idolâtres de la Mecque niaient jusqu’à la possibilité d’une vie après la mort, le Coran démontra la faiblesse de leur position par des arguments logiques et rationnels:
“Il pensa donner un exemple de Notre incapacité, oubliant sa propre création, et dit: Qui fait revivre les ossements une fois réduits en poussière?

Dis: Celui qui les a créés une première fois les fera revivre et il se connaît parfaitement en toute création. Lui qui a fait pour vous du feu à partir des arbres verts et voilà que c’est de ce feu que vous allumez (vos brasiers). Celui qui a créé les cieux et la terre, serait-Il incapable de créer leur pareil? Bien sûr que si! Et Il est Le Créateur par excellence et L’Omniscient.” (S. 36, V. 78-81) ..

Ailleurs, le Coran dit clairement que les incroyants n’ont pas d’arguments solides pour nier la vie après la mort, que cela est basé sur des conjectures:
Ils disent: Il ne s’agit que de notre vie ici-bas. Nous mourons et nous venons à la vie et seul le temps qui passe nous fait périr. Ils n’ont de cela aucune science mais ne font que conjecturer. Quand on leur récite nos versets bien clairs leur seul argument est de dire: Faites venir nos ancêtres si ce que vous dites est vrai” (S. 45, V. 24-25).
Dieu ressuscitera tous les morts. Mais Dieu décide du déroulement des événements. un jour certain viendra où l’univers sera entièrement anéanti, après quoi les morts seront ressuscités pour comparaître devant Dieu. Ce jour sera le commencement de la vie éternelle, et ce jour là chacun sera récompensé par Dieu selon ses bonnes ou mauvaises actions.

L’explication donnée par le Coran à propos de la vie après la mort correspond à ce que notre simple conscience morale d’homme réclame. En réalité, si la vie après la mort n’existait pas, la croyance en Dieu, elle même, devient inutile, car, si l’on croit malgré tout en Dieu, il s’agirait alors d’un Dieu injuste et indifférent: après avoir créé l’homme, Il se désintéresserait du destin de celui-ci! Les criminels et les innocents connaitraient-ils le même sort?

Or Dieu est juste. Il punit les tyrans dont les crimes sont innombrables: Ceux qui ont tué des centaines de personnes innocentes, corrompu leur société, réduit en esclavage nombre de gens afin de satisfaire leurs passions etc...Et grande sera la récompense des croyants.



 


Voir le profil de l'utilisateur

Djo54 


Novice
Novice
Pourquoi condamnerait-il malgré tous les non croyants ? Même si il épargnerait les agnostiques.
Les non croyants ne devraient pas être considéré comme des infidèles mais comme des gens manipulés, privés de culture (suivant le pays), interdit à une quelconque liberté ou encore d'une vie misérable, aveuglés ou préoccupés par la dureté de la vie ici-bas. Dieu est celui qui sait tout, il devrait donc être en mesure de faire la part des choses suivant la vie et le vécu de chacun, qui justifie le choix de nous tous à être croyants, ou agnostiques, ou non croyants.

"Pour les infidèles, il leur est égal que tu les avertisses ou non : ils ne croiront pas."


Je ne suis pas forcément d'accord sur ces dires, car un homme tel qu'il soit, peut changer d'avis et peut remettre les choses à cause par rapport à ses idées de base.
Rien que ma personne même en est la preuve, étant "infidèle" (non croyant) durant plus de 20 ans, je suis "devenu" agnostique en m'intéressant à la religion. Tout ça grâce à la discussion avec des chrétiens, musulmans, bouddhistes..
Un "infidèle" peut finir par changer d'avis, l'homme a le pouvoir de la conscience rationnelle comme lui a pourvu Dieu, il est donc en mesure de se remettre en question, de s'instruire, de s'ouvrir au monde, à la culture de notre peuple, aux relations humaines et au(x) croyance(s) de chacun.

Voir le profil de l'utilisateur

Salâh Ed-Dîn 


Enthousiaste
Enthousiaste
L’islam n'est pas « la religion des Arabes »

L'islam est un message universel d'amour et de paix, une conception de l'univers et de la vie sur terre, une volonté de rechercher un accord complet avec ce que Dieu agrée (sens de « soumission », en arabe : « islam »), un ensemble de croyances, de valeurs, de principes et de règles, auxquels n'importe quel être humain peut adhérer.
L'islam accueille toutes celles et tous ceux qui choisissent de plein gré d'adhérer à son message. Et tous ces gens deviennent musulmans et musulmanes au même titre que celles et ceux qui l'étaient déjà avant eux.

Dieu dit : « Ô vous les hommes, nous vous avons créés à partir d'un seul homme et d'une seule femme, et nous avons fait de vous des nations et des tribus pour que vous vous entre-connaissiez. Le plus noble d'entre vous, auprès de Dieu, est le plus pieux d'entre vous. Dieu est omniscient, Grand Connaisseur. » (S 49/13).
Il dit aussi :
 Aucune contrainte ne peut être exercée dans  l'islam. Le Coran est clair : « Pas de contrainte en religion : la vérité s'est distinguée de l'erreur. »(S 2 56).


Voir le profil de l'utilisateur

Djo54 


Novice
Novice
Pourquoi me dis-tu que l'islam n'est pas la religion des Arabes ?

On peut très bien s'appeler David habiter en Irlande et être musulman. Non ?

Voir le profil de l'utilisateur

Salâh Ed-Dîn 


Enthousiaste
Enthousiaste
@Djo54 a écrit:Pourquoi me dis-tu que l'islam n'est pas la religion des Arabes ?

On peut très bien s'appeler David habiter en Irlande et être musulman. Non ?
Je commence à comprendre ce jeu d’esprit tordu, avec l’allure  des hystériques qui déforment les propos voyant tout à l’envers, tout juste pour mettre son grain de sable

J
e te conseille vivement de prendre ton souffle et relis mon texte  doucement pour le comprendre

Voir le profil de l'utilisateur

Salâh Ed-Dîn 


Enthousiaste
Enthousiaste
Le prophète sws a amorcé la 2eme période mecquoise entre 610-613. On y trouve 3 épisodes :
- Les 3 première années où la prédication était secrète. Les gens se réunissaient dans la demeure de Al Arham abi al Arkam.


-Proclamation public de son message. La 1ere sourate révélée dont Allah a demandé de la transmettre publiquement est la sourate An Najm.
Selon Ibn Mas’oud, un des premiers compagnons qui maitrisait les circonstances de la révélation, disait : «  c’était la 1ere sourate que le messager d’Allah sws récite publiquement à la Mecque ».
Sourate n°23 dans l’ordre chronologique de la révélation. Celle d’avant étant Ikhlass.


Le prophéte sws a appelé les Quraichite pour réciter cette sourate. Parmi l’auditoire il y avait des croyants et non croyants. Arrivé au verset 19 :




53.19

Que vous en semble [des divinités] Lat et Uzza,

'Afara'aytumu Al-Lāta Wa Al-`Uzzá


53.20

ainsi que Manat, cette troisième autre?

Wa Manāata Ath-Thālithata Al-'Ukh


 

Le Coran cite de manière explicite 3 noms de divinité Quraichite pour en invalidant la croyance, afin de montrer que ce ne sont que des noms inventés par vous et vos parents.

A la fin de la sourate il y a un verset de prosternation (Chez les Malikite : 11)
 



53.62

Prosternez-vous donc à Allah et adorez-Le.

Fāsjudū Lillāhi Wa A`budū


 

Le prophète sws dans son humilité exemplaire et sa sensibilité spirituel s’est immédiatement prosterné. Les croyants et infidèles en ont fait autant (les non croyants l’on fait par ignorance car ils ont entendu parler de leurs divinité). Il parait que dans cette sourate il y aurait un faux verset, selon les grands savants cette histoire est apocryphe, avec une chaine de transmission douteuse, car Ibn Abbas, à cette époque-là était qu’un enfant et ne pouvait assister au cours du prophète sws. Cette histoire mais donc en doute l’infaillibilité du prophète et la parole divine. Il est possible parmi les mouchrikine que quelqu’un imitait les paroles du prophète et en y ajoutant ces fameux verset dit « sataniques »Cette authenticité est elle-même confirmé par la sourate An Najm :







53.1

Par l´étoile à son déclin!

Wa An-Najmi 'Idhā Hawá

 Allah jure par une créature majestueuse qui sont les étoiles (astres) qui indiquent l’omnipotence d’Allah (le Qasem = jurer).

En disant le mot « compagnon » cela permet d’apaiser le cœur des gens (car ils le connaissent).



53.2

Votre compagnon ne s´est pas égaré et n´a pas été induit en erreur

Mā Đalla Şāĥibukum Wa Mā Ghawá





53.3

et il ne prononce rien sous l´effet de la passion;

Wa Mā Yanţiqu `Ani Al-Hawá


53.4

ce n´est rien d´autre qu´une révélation inspirée.

'In Huwa 'Illā Waĥyun Yūĥá


Donc tout ce que dit le prophète sws ne provient pas de ses propres passions mais que ces paroles ont bien une origine transcendantale.

Le prophète est la seule créature qui a reçu l’honneur d’être le réceptacle de la volonté d’Allah. La vérité Mohamedienne consiste à cette capacité surhumaine à recevoir la volonté et la parole divine. Tout ce que dit le prophète ne vient pas d’une conscience humaine, mais n’est qu’un miroir par lequel se reflète la parole d’Allah. Il est une sorte d’enveloppe humaine, de socle, qui porte la transcendance divine (il la reçoit, habite sa conscience lumineuse puis la retransmet).
Sans l’intermédiaire prophétique, la parole divine serait restait inaccessible à l’humanité, voilà pourquoi nous devons faire du prophète un modèle unique, car c’est Allah qui l’a élu pour être la seule personne dans le monde à recevoir cette parole.



Même si d’autres prophètes ont reçu un message divin, Allah leur donne la possibilité de faire le rappel en leurs langues respectives. Alors que pour le prophète, Allah lui a inculqué dans sa conscience et la forme et le contenue (telle une dictée reçu et immédiatement retransmise).

Allah rappelle ensuite que le prophète a vu l’Ange Gabriel (entre la terre et les cieux) mais aussi lorsqu’il a vu les grands signes d’Allah .
 



53.13

Il l´a pourtant vu, lors d´une autre descente,

Wa Laqad Ra'āhu Nazlatan 'Ukh


53.14

près de la Sidrat-ul-Muntaha,

`Inda Sidrati Al-Muntahá


53.17

La vue n´a nullement dévié ni outrepassé la mesure.

Mā Zāgha Al-Başaru Wa Mā Ţaghá


53.18

Il a bien vu certaines des grandes merveilles de son Seigneur.

Laqad Ra'á Min 'Āyāti Rabbihi Al-Kubrá

Allusion à l’ascension. Le prophète à dis « je suis arrivé à un niveau où j’ai entendu la plume divine ».

Il a vu les grands signes d’Allah « 'Āyāti Rabbihi Al-Kubrá », LE plus grand signe, qui est inconnu pour nous. Le prophète a laissé la parole ouverte afin que l’on puisse en choisir la meilleure des interpretations. Quoi qu’il en soit Allah a permis à son prophète de contempler ces signes.

Cette sourate est un tournant décisif dans la Sira car elle définit la vérité Mouhamadia. C’est la 1ere sourate qui évoque la relation qu’Allah a avec son prophète, elle confirme qu’il est sincère dans tous ce qu’il transmet, que le Coran n’est pas le produit d’un être humain, mais que c’est la dictée, la parole qu’Allah a inculqué directement dans le cœur du prophète (définition du Coran).

 

Le coran est le 2eme signe qui montre la trace divine sans aucun doute.
Les univers qui est créé et le Coran qui est incréé > 2 signes. Pour connaitre Allah on doit passer par ces 2 pistes (contempler le livre de la nature et du Coran).


3 enseignements :


  • Nous devons retrouver la vérité profonde de la Nouboua (prophétie) et du Prophète. Ce n’est pas un être historique qui a amené un message et est parti. C’est l’être le plus notable car il a reçu la parole. Nous devons sortir avec plus d’amour et plus d’attachement tout en le considérant comme homme parmi les hommes (attention shirk !!).

  • [size=15]Ecarter toute remise en question du Coran. Tout cela est infondé, quelques soit les arguments car les preuves sont dans le Coran.[/size]

  • [size=15]Bilal (en esclave) souffrait pour Allah et Abu Bakr l’a affranchit pour Allah. Un appel pour que tout ce que l’on fait soit fait pour Allah.
    Ce que nous devons chercher c’est la « Face d’Allah ».

     
     [/size]

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé 


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum