Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 5]

1génocide algérien le Lun 20 Avr - 22:27

Tumadir 


Averti
Averti
on évoque le génocide arménien et on se force à glorifier le génocide algérien, quelle hypocrisie.



Le secrétaire d'État français chargé des Anciens combattants, Jean-Marc Todeschini, a affirmé que sa visite dans la ville de Sétif, dimanche 19 avril, est intervenue pour joindre le geste à la parole du président français François Hollande, venu en Algérie en 2012.

Le secrétaire d’Etat avait été reçu par son homologue des Moudjahidine, Tayeb Zitouni, et a déposé une gerbe de fleurs devant le Mausolée de la première victime de la répression du 8 mai 1945, Saal Bouzid,un jeune scout algérien.

Todeschini a notamment évoqué d’épouvantables massacres:« En me rendant à Sétif, je dis la reconnaissance par la France des souffrances endurées et rends hommage aux victimes algériennes et européennes de Sétif de Guelma et de Kheratta ». « au nom de la mémoire partagée par nos deux pays (…), à continuer d’avancer ensemble vers ce qui les réunit », a-t-il ajouté.

M.Todeschini a par contre affirmé que n’est pas dans un acte de repentance, cette visite  est la traduction des propos tenus par Francois Hollande.
Spoiler:
Les associations des pieds-noirs et harkis ont anticipé la visite en Algérie du secrétaire d’Etat français aux Anciens combattants, Jean-Marc Todeschini en tentant de faire pression en vue de transformer le bourreau en victime.

L’association des pieds-noirs ont remis une revendication au gouvernement français appelant « l’Etat français à reconnaître officiellement ses responsabilité de la tragédie humaine résultant de la décolonisation ».

L’association des pieds-noirs tente également de justifier les massacres de 8 mai 1945 en se référant à certaines œuvres d’écrivains français fidèles à « l’Algérie française».  

Il s’avère qu’à travers ce message et son timing, la droite française cherche à faire pression sur le gouvernement français afin que Todeschini ne fasse aucune concession, lors de sa visite en Algérie, notamment la présentation d’excuse pour les crimes coloniaux, sachant que le ministre français se rendra à Sétif en compagnie du ministre des Moudjahidine, Tayeb Zitouni où ils déposeront une gerbe de fleurs sur la tombe du martyr Bouzid Chaal, première victime des massacres de 8 mai 1945.  

Pour justifier ces massacres, les pieds-noirs ont fait référence à un livre dont l’auteur estime que les événements tragiques de 8 mai 1945 ont retardé de 10 ans le déclenchement de la Guerre de libération, une option qui, s’imposait, selon eux pour maintenir l’Algérie comme étant un département de la France coloniale.

En effet, les nostalgiques d’« Algérie française » ont accusé les responsables politiques français de leur avoir menti et esquivé de leurs revendications, en rappelant les promesses faites par Nicolas Sarkozy en 2007: « Si je suis élu président de la République, je reconnaîtrai officiellement la responsabilité de l’Etat français dans l’abandon des harkis et des pieds-noirs… ».

Côté algérien, « les pieds-noirs ont une grande part de responsabilité dans plusieurs crimes perpétrés en Algérie à l’époque coloniale, car ils disposaient alors de milices armées ». C’est ce qu’a révélé d’ailleurs le moudjahid et le porte-parole du FLN, Saïd Bouhadja.

Pour lui, les massacres de 8 mai 1945 et autres sont « des crimes de guerre que l’on ne puisse justifier. Il s’agit de crimes commis par une armée régulière, lourdement armée, contre des civils qui sont sortis pour manifester pacifiquement». Bouhadja estime que la visite du responsable français reflète « un sentiment de l’Eta français d’avoir commis un péché et qu’il faut se repentir à l’avenir ».

L’ancien secrétaire général de la Coordination des enfants de chouhada, Moussa Touati a estimé ,quant à lui, que le fait que les pieds-noirs mettent la barre de leurs revendications très haut était une preuve de la passivité des autorités algériennes dans la défense des droits de leur peuple.

« La visite du secrétaire d’Etat français aux Anciens combattants signifie que l’Algérie s’est réconciliée avec les fouetteurs d’hier parmi les pieds-noirs et les harkis, d’autant plus que ce ministre représente ceux qui ont agressé l’Algérie, violé sa souveraineté et anéanti son peuple », ajoute Moussa Touati dans une déclaration à Echorouk.  

«L’absence de la sincérité des autorités algériennes dans l’exigence de la France de présenter des excuses et de payer des indemnisations pour ses crimes coloniaux, encourage les pieds-noirs de placer sans vergogne plus haut la barre de leurs revendications », soutient-il.  
http://www.echoroukonline.com/ara/articles/240408.html

http://www.echoroukonline.com/ara/articles/240292.html

Voir le profil de l'utilisateur

2Re: génocide algérien le Mar 21 Avr - 13:53

Wayell 


Résident
Résident
Sans la déclassification des archives de la France, il n'y aura pas de repentance. D'ailleurs, les chiffres évoqués sont désué par rapport à la réalité tragique même si un grand pas est fait dans la bonne direction.

Voir le profil de l'utilisateur

3Re: génocide algérien le Mar 21 Avr - 14:12

Tumadir 


Averti
Averti
@Wayell a écrit:Sans la déclassification des archives de la France, il n'y aura pas de repentance. D'ailleurs, les chiffres évoqués sont désué par rapport à la réalité tragique même si un grand pas est fait dans la bonne direction.
salam aaleykom

"ne fais pas à ton prochain ce que tu ne voudrais pas que l'on te fasse", "aimer son prochain comme soi-même" etc etc

c'est le refrain éternel que ne cessent de répliquer les chrétiens. pourquoi donc humilier les turcs au sujet du génocide arménien alors qu'ils s'affolent lorsqu'on évoque les crimes de guerres commis en Afrique du nord depuis 1830 ?

nous n'avons pas besoin de leur repentance, mais juste pour 'évoquer l'hypocrisie du Vatican.

http://www.lemonde.fr/europe/article/2015/04/13/crise-diplomatique-entre-la-turquie-et-le-vatican_4614831_3214.html

Voir le profil de l'utilisateur

4Re: génocide algérien le Mar 21 Avr - 16:45

Wayell 


Résident
Résident
Salam wa ra7ma.

Je pense intimant que reconnaître les crimes aide à faire le deuil pour les familles. C'est mon point de vue même si on s'en fout de leur repentance.

Voir le profil de l'utilisateur

5Re: génocide algérien le Mar 21 Avr - 22:20

Tumadir 


Averti
Averti
@Wayell a écrit:Salam wa ra7ma.

Je pense intimant que reconnaître les crimes aide à faire le deuil pour les familles. C'est mon point de vue même si on s'en fout de leur repentance.
tu as raison, mais si tu as remarqué, ils se vantent de la colonisation et se forcent à occulter l'histoire.

Voir le profil de l'utilisateur

6Re: génocide algérien le Mer 22 Avr - 17:44

Wayell 


Résident
Résident
@Tumadir a écrit:
@Wayell a écrit:Salam wa ra7ma.

Je pense intimant que reconnaître les crimes aide à faire le deuil pour les familles. C'est mon point de vue même si on s'en fout de leur repentance.
tu as raison, mais si tu as remarqué, ils se vantent de la colonisation et se forcent à occulter l'histoire.

Ils sont obligés pour la simple raison qu'il ont inventé la charte des droits de l'homme et on ne peut pas être humaniste et avoir commis des exactions criminelles contre l'homme. Donc, ils tiennent un double discours pour occulter leur crime contre l'humanité (torture, napalm, guillotine, fusillade, test de bombe nucléaire, mutilation des morts...)

Ils préfèrent le négationnisme pour ne pas se voiler la face en mettant tout ces exactions aux crédit de la 3eme et 4eme république, comme si ces deux dernières n'étaient pas une partie intégrante de la France et de son histoire.

Voir le profil de l'utilisateur

7Re: génocide algérien le Mer 22 Avr - 20:18

Tumadir 


Averti
Averti
Le Petit Journal, l’émission de Canal + a extrait une vidéo dans laquelle François Hollande doit débattre d’histoire avec une lycéenne. La scène se déroule à l’issue de l’intervention du Président dans « Le supplément », un autre programme de la chaîne cryptée. L’échange avec la jeune fille est intéressant. Cette dernière le lance sur un sujet sensible et explique au président français que la France a mené « un génocide en Algérie ».

François Hollande réfute immédiatement et parle de « guerre d’Algérie et nous l’avons reconnue » et pas de génocide. « Un génocide c’est si nous avions voulu tuer tous les Algériens », lui répond le Chef d’État. Mais la lycéenne ne se défile pas et insiste : « c’est un peu ce que vous aviez commencé à faire », et est aidé par l’un de ses camarades qui lance au Président « vous les aviez privés d’éducation. Vous êtes Président, vous savez à quel point l’éducation est importante ».

François Hollande semble mal à l’aise mais ne perd pas patience avec ces lycéens et reconnaît l’importance de cette histoire commune entre la France et l’Algérie. Une réponse évidente alors que pour la première fois depuis 1962, un secrétaire d’État français s’est rendu à Sétif pour reconnaître les massacres perpétrés par la France en Algérie et pour honorer les victimes de ces exactions.

Regardez les images ici à partir de 9’20 :

http://www.tsa-algerie.com/20150421/francois-hollande-il-ny-a-pas-eu-de-genocide-en-algerie/

"la France ne voulait pas d'un génocide mais bel et bien de l'extermination de tout un peuple"

Voir le profil de l'utilisateur

8Re: génocide algérien le Jeu 23 Avr - 14:43

Tumadir 


Averti
Averti

Voir le profil de l'utilisateur

9Re: génocide algérien le Jeu 23 Avr - 14:59

Tumadir 


Averti
Averti
Maurice Audin, né le 14 février 1932 à Béja (Tunisie) et mort à Alger en 1957, est un mathématicien français, assistant à l’université d’Alger, membre du Parti communiste algérien et militant de l'indépendance algérienne.

Après son arrestation le 11 juin 1957 au cours de la bataille d'Alger, il meurt à une date inconnue.

Pour ses proches ainsi que pour nombre de journalistes et d'historiens, notamment Pierre Vidal-Naquet, il est mort pendant son interrogatoire par des parachutistes. Cette thèse a longtemps été rejetée par l'armée française, qui affirmait qu'il s'était évadé, jusqu'à ce que le général Aussaresses affirme avoir donné l'ordre de tuer Maurice Audin.

source -wikipedia-

Voir le profil de l'utilisateur

10Re: génocide algérien le Jeu 23 Avr - 17:31

Tumadir 


Averti
Averti
génocide tunisien, affaire Sakiet oubliée.

Voir le profil de l'utilisateur

11Re: génocide algérien le Jeu 23 Avr - 21:04

vulgate 


Averti
Averti
@Tumadir a écrit:génocide tunisien, affaire Sakiet oubliée.

C'est grave, c'est regretable, c'est inacceptable, nous sommes d'accord là-dessus, mais parler de génocide, c'est n'importe quoi !

Voir le profil de l'utilisateur

12Re: génocide algérien le Jeu 23 Avr - 22:14

Tumadir 


Averti
Averti
@vulgate a écrit:
@Tumadir a écrit:génocide tunisien, affaire Sakiet oubliée.

C'est grave, c'est regretable, c'est inacceptable, nous sommes d'accord là-dessus, mais parler de génocide, c'est n'importe quoi !
ce ne sont que des "musulmans" tués par des "croisés", ça n'intéresse personne.

Voir le profil de l'utilisateur

13Re: génocide algérien le Jeu 23 Avr - 22:39

Tumadir 


Averti
Averti
le mot "génocide" a été forgé pour la première fois par un juif polonais en 1944 -wikipedia-

que dit l'onu ?

L'article 2 de la Convention pour la prévention et la répression du crime de génocide adoptée par l'assemblée générale des Nations unies, le 9 décembre 1948, affirme :

« Dans la présente Convention, le génocide s'entend de l'un quelconque des actes ci-après commis dans l'intention de détruire, en tout ou en partie, un groupe national, ethnique, racial ou religieux, comme tel :

a) Meurtre de membres du groupe ;
b) Atteinte grave à l'intégrité physique ou mentale de membres du groupe ;
c) Soumission intentionnelle du groupe à des conditions d'existence devant entraîner sa destruction physique totale ou partielle ;
d) Mesures visant à entraver les naissances au sein du groupe ;
e) Transfert forcé d'enfants du groupe à un autre groupe.  »
Cette définition a été reprise dans l'article 610 du Statut de Rome le 17 juillet 1998, l'acte fondateur de la Cour pénale internationale. Elle précise qu'il s'agit d'un crime se distinguant par

l'intention d'extermination totale ou partielle d'une population ;
la mise en œuvre systématique de cette volonté.


La législation des États-Unis reprend cette définition sans modification (US Code, titre 18, paragraphe 1091).

Une précédente définition du génocide, adoptée lors de la première assemblée générale de l'ONU le 11 décembre 1946, intégrait la destruction d'un groupe politique, à côté des groupes raciaux, religieux et autres. En 1948, le groupe politique disparait de la définition onusienne : selon Bernard Bruneteau, professeur d'histoire contemporaine, c'est l'URSS, représentée par le procureur Vychinsky qui a fait retirer la référence au politique en raison de ce qu'elle pouvait se reprocher.
la définition exacte du terme reste ambiguë et varie selon l’intérêt de celui qui l'emploie.

Voir le profil de l'utilisateur

14Re: génocide algérien le Ven 24 Avr - 1:03

vulgate 


Averti
Averti
@Tumadir a écrit:le mot "génocide" a été forgé pour la première fois par un juif polonais en 1944 -wikipedia-

que dit l'onu ?

L'article 2 de la Convention pour la prévention et la répression du crime de génocide adoptée par l'assemblée générale des Nations unies, le 9 décembre 1948, affirme :

« Dans la présente Convention, le génocide s'entend de l'un quelconque des actes ci-après commis dans l'intention de détruire, en tout ou en partie, un groupe national, ethnique, racial ou religieux, comme tel :

a) Meurtre de membres du groupe ;
b) Atteinte grave à l'intégrité physique ou mentale de membres du groupe ;
c) Soumission intentionnelle du groupe à des conditions d'existence devant entraîner sa destruction physique totale ou partielle ;
d) Mesures visant à entraver les naissances au sein du groupe ;
e) Transfert forcé d'enfants du groupe à un autre groupe.  »
Cette définition a été reprise dans l'article 610 du Statut de Rome le 17 juillet 1998, l'acte fondateur de la Cour pénale internationale. Elle précise qu'il s'agit d'un crime se distinguant par

l'intention d'extermination totale ou partielle d'une population ;
la mise en œuvre systématique de cette volonté.


La législation des États-Unis reprend cette définition sans modification (US Code, titre 18, paragraphe 1091).

Une précédente définition du génocide, adoptée lors de la première assemblée générale de l'ONU le 11 décembre 1946, intégrait la destruction d'un groupe politique, à côté des groupes raciaux, religieux et autres. En 1948, le groupe politique disparait de la définition onusienne : selon Bernard Bruneteau, professeur d'histoire contemporaine, c'est l'URSS, représentée par le procureur dychinsky qui a fait retirer la référence au politique en raison de ce qu'elle pouvait se reprocher.
la définition exacte du terme reste ambiguë et varie selon l’intérêt de celui qui l'emploie.
La définition du terme est parfaitement claire au contraire :
Génocide :  Anéantissement méthodique d'un peuple , d'un groupe éthnique. Le mot de génocide fut créé en 1946 pour désigner la tentative d'extermination systématique des juifs, telle qu'elle avait été menée par les nationaux-socialistes allemands (les plans des nazis prévoyaient aussi la destruction progressive des peuples slaves par des méthodes analogues) : Le crime de génocide, étendu à toute extermination d'un peuple par un autre, figure désormais parmi les crimes de guerre susceptibles d'être condamnés par l'O.N.U.
Dictionnaire BORDAS de la Langue Française.



Dernière édition par vulgate le Ven 24 Avr - 1:17, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur

15Re: génocide algérien le Ven 24 Avr - 1:15

vulgate 


Averti
Averti
@Tumadir a écrit:
@vulgate a écrit:
@Tumadir a écrit:génocide tunisien, affaire Sakiet oubliée.

C'est grave, c'est regretable, c'est inacceptable, nous sommes d'accord là-dessus, mais parler de génocide, c'est n'importe quoi !
ce ne sont que des "musulmans" tués par des "croisés", ça n'intéresse personne.
Là n'est pas la question. Il faut arrêter de dire des conneries, Tumadir. Il n'y a pas eu de génocide en afrique du nord. Puis, en 1958, il n'y avait plus de croisés depuis de nombreux siècles. Par contre, les turcs ont commis un génocide en 1915 contre les arméniens !

Voir le profil de l'utilisateur

16Re: génocide algérien le Ven 24 Avr - 1:20

Tumadir 


Averti
Averti
@vulgate a écrit:
@Tumadir a écrit:
@vulgate a écrit:
@Tumadir a écrit:génocide tunisien, affaire Sakiet oubliée.

C'est grave, c'est regretable, c'est inacceptable, nous sommes d'accord là-dessus, mais parler de génocide, c'est n'importe quoi !
ce ne sont que des "musulmans" tués par des "croisés", ça n'intéresse personne.
Là n'est pas la question. Il faut arrêter de dire des conneries, Tumadir. Il n'y a pas eu de génocide en afrique du nord. Puis, en 1958, il n'y avait plus de croisés depuis de nombreux siècles. Par contre, les turcs ont commis un génocide en 1915 contre les arméniens !
n'empêche qu'il y ait eu une tuerie occultée en Tunisie.
passé génocidaire de la France

Voir le profil de l'utilisateur

17Re: génocide algérien le Ven 24 Avr - 1:23

Tumadir 


Averti
Averti
@vulgate a écrit:
Spoiler:

@Tumadir a écrit:le mot "génocide" a été forgé pour la première fois par un juif polonais en 1944 -wikipedia-

que dit l'onu ?

L'article 2 de la Convention pour la prévention et la répression du crime de génocide adoptée par l'assemblée générale des Nations unies, le 9 décembre 1948, affirme :

« Dans la présente Convention, le génocide s'entend de l'un quelconque des actes ci-après commis dans l'intention de détruire, en tout ou en partie, un groupe national, ethnique, racial ou religieux, comme tel :

a) Meurtre de membres du groupe ;
b) Atteinte grave à l'intégrité physique ou mentale de membres du groupe ;
c) Soumission intentionnelle du groupe à des conditions d'existence devant entraîner sa destruction physique totale ou partielle ;
d) Mesures visant à entraver les naissances au sein du groupe ;
e) Transfert forcé d'enfants du groupe à un autre groupe.  »
Cette définition a été reprise dans l'article 610 du Statut de Rome le 17 juillet 1998, l'acte fondateur de la Cour pénale internationale. Elle précise qu'il s'agit d'un crime se distinguant par

l'intention d'extermination totale ou partielle d'une population ;
la mise en œuvre systématique de cette volonté.


La législation des États-Unis reprend cette définition sans modification (US Code, titre 18, paragraphe 1091).

Une précédente définition du génocide, adoptée lors de la première assemblée générale de l'ONU le 11 décembre 1946, intégrait la destruction d'un groupe politique, à côté des groupes raciaux, religieux et autres. En 1948, le groupe politique disparait de la définition onusienne : selon Bernard Bruneteau, professeur d'histoire contemporaine, c'est l'URSS, représentée par le procureur dychinsky qui a fait retirer la référence au politique en raison de ce qu'elle pouvait se reprocher.
la définition exacte du terme reste ambiguë et varie selon l’intérêt de celui qui l'emploie.
La définition du terme est parfaitement claire au contraire :
Génocide :  Anéantissement méthodique d'un peuple , d'un groupe éthnique. Le mot de génocide fut créé en 1946 pour désigner la tentative d'extermination systématique des juifs, telle qu'elle avait été menée par les nationaux-socialistes allemands (les plans des nazis prévoyaient aussi la destruction progressive des peuples slaves par des méthodes analogues) : [i]Le crime de génocide, étendu à toute extermination d'un peuple par un autre, figure désormais parmi les crimes de guerre susceptibles d'être condamnés par l'O.N.U.
Dictionnaire BORDAS de la Langue Française.
il faut être juif pour être victime. les palestiniens comptent pour du beurre.

Voir le profil de l'utilisateur

18Re: génocide algérien le Ven 24 Avr - 1:38

vulgate 


Averti
Averti
@Tumadir a écrit:
@vulgate a écrit:
@Tumadir a écrit:
@vulgate a écrit:
C'est grave, c'est regretable, c'est inacceptable, nous sommes d'accord là-dessus, mais parler de génocide, c'est n'importe quoi !
ce ne sont que des "musulmans" tués par des "croisés", ça n'intéresse personne.
Là n'est pas la question. Il faut arrêter de dire des conneries, Tumadir. Il n'y a pas eu de génocide en afrique du nord. Puis, en 1958, il n'y avait plus de croisés depuis de nombreux siècles. Par contre, les turcs ont commis un génocide en 1915 contre les arméniens !
n'empêche qu'il y ait eu une tuerie occultée en Tunisie.
Une tuerie, aussi répréhensible soit-elle, n'est pas un génocide, loin s'en faut.

Les exactions commises sous l'ancien régime ne sont pas à ranger parmi les génocides car ça n'en est pas. En effet, il n'y a pas eu la volonté d'anéantissement méthodique d'un peuple et/ou d'un groupe éthnique, car, bien qu'évidemment répréhensible, le but de ces exactions était la soumission, pas l'anéantissement !

Voir le profil de l'utilisateur

19Re: génocide algérien le Ven 24 Avr - 11:16

Yassine 


Vétéran
Vétéran
Ce sont les laïcs turques qui ont massacré les Arméniens, tout comme les laïcs français ont massacré les Algériens.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.forumreligion.com

20Re: génocide algérien le Ven 24 Avr - 11:18

Tumadir 


Averti
Averti
@vulgate a écrit:
@Tumadir a écrit:
@vulgate a écrit:
@Tumadir a écrit:
ce ne sont que des "musulmans" tués par des "croisés", ça n'intéresse personne.
Là n'est pas la question. Il faut arrêter de dire des conneries, Tumadir. Il n'y a pas eu de génocide en afrique du nord. Puis, en 1958, il n'y avait plus de croisés depuis de nombreux siècles. Par contre, les turcs ont commis un génocide en 1915 contre les arméniens !
n'empêche qu'il y ait eu une tuerie occultée en Tunisie.
Une tuerie, aussi répréhensible soit-elle, n'est pas un génocide, loin s'en faut.

Les exactions commises sous l'ancien régime ne sont pas à ranger parmi les génocides car ça n'en est pas. En effet, il n'y a pas eu la volonté d'anéantissement méthodique d'un peuple et/ou d'un groupe éthnique, car, bien qu'évidemment répréhensible, le but de ces exactions était la soumission, pas l'anéantissement !
Article premier

Les Parties contractantes confirment que le génocide, qu'il soit commis en temps de paix ou en temps de guerre, est un crime du droit des gens, qu'elles s'engagent à prévenir et à punir.
Article II

Dans la présente Convention, le génocide s'entend de l'un quelconque des actes ci-après, commis dans l'intention de détruire, ou tout ou en partie, un groupe national, ethnique, racial ou religieux, comme tel :
a) Meurtre de membres du groupe;

b) Atteinte grave à l'intégrité physique ou mentale de membres du groupe;

c) Soumission intentionnelle du groupe à des conditions d'existence devant entraîner sa destruction physique totale ou partielle;

d) Mesures visant à entraver les naissances au sein du groupe;

e) Transfert forcé d'enfants du groupe à un autre groupe.


http://www.ohchr.org/FR/ProfessionalInterest/Pages/CrimeOfGenocide.aspx

Voir le profil de l'utilisateur

21Re: génocide algérien le Sam 25 Avr - 0:41

Tumadir 


Averti
Averti
Conférence de paix" dans le cadre du Centenaire de la Bataille des Dardanelles

Le président de la République Recep Tayyip Erdogan a déclaré que la Turquie était prête à ouvrir ses archives militaires concernant les incidents de 1915.

Lors de la Conférence de paix, tenue à Istanbul dans le cadre du Centenaire de la Bataille des Dardanelles, M. Erdogan a noté que la Première Guerre mondiale se poursuivait de manière cachée et que la coopération internationale était nécessaire pour instaurer la prospérité et la sérénité.

Rappelant que les assertions de la diaspora arménienne sur les incidents de 1915 étaient entièrement infondées, le président turc s’est adressé à l’Union européenne en ces mots : " Je dis toujours qu’il s’agit de près de 1 million de documents. Je dis également que nous sommes prêts à ouvrir nos archives militaires. Nous n’avons aucune inquiétude, aucune crainte à ce sujet. Nous croyons et savons que nos ancêtres n’ont pas commis d’oppression."

Soulignant qu’il publierait son second message à propos de ce qui a été vécu dans le passé durant les activités commémoratives qui seront organisées vendredi à Çanakkale, M. Erdogan a indiqué que le fait de favoriser les tragédies ne servirait à personne.

« Faire de l’histoire un instrument pour attiser la haine ne sera bénéfique ni pour la communauté arménienne ni pour les autres. Le message de paix et d’amitié que nous allons donner lors de la cérémonie à Çanakkale reflète totalement la vérité alors que les prises de position hostiles via les assertions arméniennes dans plusieurs pays sont fausses. J’appelle ceux qui soutiennent les assertions arméniennes infondées et ceux qui partagent les douleurs des Arméniens à ne pas ignorer non plus 4 millions de Turcs qui ont péri. Ne faites pas de distinction entre les tragédies » a-t-il affirmé.
http://www.alterinfo.net/Erdogan-nous-sommes-prets-a-ouvrir-nos-archives-militaires_a113202.html

Voir le profil de l'utilisateur

22Re: génocide algérien le Sam 25 Avr - 11:54

vulgate 


Averti
Averti
@Tumadir a écrit:
@vulgate a écrit:
@Tumadir a écrit:
@vulgate a écrit:
Là n'est pas la question. Il faut arrêter de dire des conneries, Tumadir. Il n'y a pas eu de génocide en afrique du nord. Puis, en 1958, il n'y avait plus de croisés depuis de nombreux siècles. Par contre, les turcs ont commis un génocide en 1915 contre les arméniens !
n'empêche qu'il y ait eu une tuerie occultée en Tunisie.
Une tuerie, aussi répréhensible soit-elle, n'est pas un génocide, loin s'en faut.

Les exactions commises sous l'ancien régime ne sont pas à ranger parmi les génocides car ça n'en est pas. En effet, il n'y a pas eu la volonté d'anéantissement méthodique d'un peuple et/ou d'un groupe éthnique, car, bien qu'évidemment répréhensible, le but de ces exactions était la soumission, pas l'anéantissement !
Article premier

Les Parties contractantes confirment que le génocide, qu'il soit commis en temps de paix ou en temps de guerre, est un crime du droit des gens, qu'elles s'engagent à prévenir et à punir.
Article II

Dans la présente Convention, le génocide s'entend de l'un quelconque des actes ci-après, commis dans l'intention de détruire, ou tout ou en partie, un groupe national, ethnique, racial ou religieux, comme tel :
a) Meurtre de membres du groupe;

b) Atteinte grave à l'intégrité physique ou mentale de membres du groupe;

c) Soumission intentionnelle du groupe à des conditions d'existence devant entraîner sa destruction physique totale ou partielle;

d) Mesures visant à entraver les naissances au sein du groupe;

e) Transfert forcé d'enfants du groupe à un autre groupe.


http://www.ohchr.org/FR/ProfessionalInterest/Pages/CrimeOfGenocide.aspx
Selon ta conception du génocide, de nombreuses nations ont commis des génocides, arabo-musulmans compris. Donc, je t'ai donné la signification du mot génocide, s'il ne te plait pas c'est ton problème. Mais, que tu l'admettes ou pas, la France n'a pas commis de génocide en afrique du nord. C'est trop facile d'essayer de faire passer la France pour le nazisme.

Voir le profil de l'utilisateur

23Re: génocide algérien le Sam 25 Avr - 12:45

Yassine 


Vétéran
Vétéran
Ok pas de génocide mais juste des massacres en masse dans le but de soumettre les autochtones et non dans les anéantir. Dieu merci on a été massacré dans le but de nous soumettre et pas dans un but génocidaire... Ahh je suis soulagé !

Voir le profil de l'utilisateur http://www.forumreligion.com

24Re: génocide algérien le Sam 25 Avr - 13:43

vulgate 


Averti
Averti
@Yassine a écrit:Ok pas de génocide mais juste des massacres en masse dans le but de soumettre les autochtones et non dans les anéantir. Dieu merci on a été massacré dans le but de nous soumettre et pas dans un but génocidaire... Ahh je suis soulagé !
Personne ne nie qu'il y a eu des exactions surtout sous l'ancien régime, mais des massacres en masse, il ne faut pas exagérer. Puis il faut dissocier l'attitude de l'ancien régime de celle des gouvernements d'après l'empire. Si les algériens avaient été massacrés, ils n'existeraient plus. Quand au bombardement de Sakiet en Tunisie, je ne sais pas quelle en a été la raison, mais ça ne pouvait pas être de commettre un génocide, ni même un massacre de la population, car si ça avait été le cas, il y aurait eu bien plus de 80 morts. Puis il faut savoir que, ce qui se passait en Algérie n'était pas très connu de l'immense majorité des français de métropole, même après 1954, car ils étaient plus préoccupés par les difficultés de l'époque liés au relèvement de la France d'après guerre. C'est le fait que de nombreux jeunes conscrits français devaient aller risquer leur vie en afrique du nord qui a amené les français métropolitains à s'intéresser un peu plus à ce qui se passait en Algérie. Alors vous pouvez toujours essayer de culpabiliser les français concernant ce qui est arrivé en Algérie, ça ne marchera pas car ils n'étaient même pas au courant de ce qui s'y passait la plupart du temps. Pour l'immense majorité des français, la France et l'Algérie, c'était deux mondes différents et séparés, c'est d'ailleurs pourquoi il y a eu tant d'incompréhension entre les français et les pieds noirs quant ces derniers sont arrivés en France en 1962.

Voir le profil de l'utilisateur

25Re: génocide algérien le Sam 25 Avr - 13:51

Yassine 


Vétéran
Vétéran
Bien sûr qu'il faut toujours dissocier le peuple du régime, nous inculpons pas les Français ordinaires mais les régimes en place. Et on dépit qu'on veulent nous faire croire que les systèmes en place émerge démocratiquement du peuple, ce n'est pas le cas jusqu’à nos jours, et les exactions contre les pays du Sud continuent jusqu’à nos jours, mais sous d'autre formes plus subtile, et peut être plus néfastes qu'à l’époque du colonialisme.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.forumreligion.com

26Re: génocide algérien Aujourd'hui à 19:12

Contenu sponsorisé 


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 5]

Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum