Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 5 sur 6]

101Re: La Femme dans la Bible le Sam 24 Sep - 14:24

GRIT 


Averti
Averti
@Tumadir a écrit:
@vulgate a écrit:
Qu'elle s'est rendue coupable d'une transgression.
Il dit que ce n'est pas Adam qui a été séduit.

@vulgate a écrit:
Mais c'est l'homme qui était responsable devant Dieu et c'est lui qui a la responsabilité du péché et de la mort, pas la femme.
ça c'est toi, ce n'est pas la Bible.

@vulgate a écrit:
Mais la responsabilité des conséquences du péché et de la mort ne lui incombent pas. La Bible est très claire à ce sujet, sauf bien sûr pour ceux qui, pour les raisons qu'on connaît, cherchent à lui faire dire ce qu'elle ne dit pas.
Justement, tu lui fais dire ce qu'elle ne dit pas.
Quand à l'arbre de la connaissance du bon et du mauvais, TU NE DOIS PAS EN MANGER (Genèse 2: 17)

Le commandement de Dieu était net et précis et IRREVOCABLE !

Quand Eve a été créée, Adam lui a transmis cet ordre divin.  Elle le connaissait bien et a été capable de le redire presque mot par mot (Genèse 3: 1 à 3)
Elle l'a répété à un être qui s'est fait passer pour un serpent, un animal prudent.
Cet être était en réalité SATAN LE DIABLE, un fils spirituel de Dieu qui s'était laissé aller à nourrir un DESIR D'INDEPENDANCE ET DE POUVOIR (Jacques 1: 14, 15).     Pour parvenir à ses fins, il a accusé Dieu de mensonge.  Il a affirmé à Eve que, si elle prenait son indépendance, ELLE NE MOURRAIT PAS MAIS DEVIENDRAIT COMME DIEU (Genèse 3: 4, 5).    
ELLE L'A CRU, et a revendiqué son INDEPENDANCE EN MANGEANT DU FRUIT ET A PERSUADER ADAM D'EN FAIRE AUTANT (Genèse 3: 6, 17)
Le Diable avait MENTI (1Timothée 2: 14).   
Pourtant , Adam a "ECOUTE LA VOIX DE SA FEMME".
Le serpent avait peut-être l'air d'un ami, mais SATAN LE DIABLE ETAIT EN FAIT UN ENNEMI CRUEL, QUI N'IGNORAIT RIEN DES CONSEQUENCES MORTELLES DE CE QU'IL PROPOSAIT A EVE.




@vulgate a écrit:
Non, c'est à toi de trouver un verset qui prétend que la femme est moins intelligente que l'homme. De plus, les verset comme Proverbe 17:24 parlent de l'intelligence humaine, et pas de l'intelligence masculine ou féminine.

Voir le profil de l'utilisateur

102Re: La Femme dans la Bible le Ven 30 Sep - 12:17

SAEL 


Passionné
Passionné
@Starlight


Tu n'as pas répondu à mes questions au post 77, alors je te donne cet exemple ci-dessous pour t'aider:
 
« Lahada’ni tachanudj athna’â el-rakdh »


"Une Crampe m’avait ralenti lors de la course"
 
Au post 66, tu dis que le Prophète (SAaws) avait frappé sa femme (Ra), alors qu’il ne lui avait adressée qu’une « lahda » qu’on ne puisse faire qu’à un (e) époux (x) ou un (e) fiancé (e) ou un (e) ami (e). c
 
Donc, à quel moment on fait une « lahda » à quelqu’un qui nous est très proche ?

Voir le profil de l'utilisateur

103Re: La Femme dans la Bible le Ven 30 Sep - 15:33

Starlight 


Novice
Novice
Okay, ton post 77  était :
@SAEL a écrit:C'est quoi une "لهدة " (lahda) ? Un coup violent ? Et à quelle occasion on le fait ?
C'était pour répondre à ma citation des hadiths concernant les violences faites aux femmes y compris les femmes musulmanes. Et voici ce qui est arrivé à Aisha et Hafsa.


D’après Djâbir ibn 'Abdillah,  : « Abû Bakr, avança pour prendre la permission d'entrer chez le Messager d'Allah [...] Ensuite, 'Umar,  arriva et demanda la permission d'entrer et on le lui permit également. Il trouva le Prophète, , assis, entouré de ses épouses, et gardant le silence » 
Djâbir poursuivit : « 'Umar se dit alors : « Je vais essayer d’amuser le Prophète, peut être qu’il rira ».
Il lui dit donc :
« Ô, Messager d'Allah ! Si tu avais vu mon épouse, elle m’a demandé sa part à l'entretien financier de la famille, je lui ai donné alors, en retour, un coup au cou
Le Prophète, , se mit alors à rire jusqu'à découvrir ses molaires et dit :« Elles m'entourent justement pour réclamer leur part à l'entretien de la famille ».
Abû Bakr, se leva donc pour frapper Aïcha alors que Umar se dirigea vers Hafsa pour lui tordre le cou, et chacun d'eux gronda sa fille en disant :« Vous demandez au Messager d’Allah, , ce qu'il ne possède pas ?! »



J'aimerai que tu m'expliques ta question? 

Voir le profil de l'utilisateur

104Re: La Femme dans la Bible le Ven 30 Sep - 17:56

SAEL 


Passionné
Passionné
Tu m’excuses Starlight, car je vois que tu ne fais aucune différence entre une intimidation humoristique et une intention réelle d’agir.


Les deux compagnons (ra) se seraient coupés les deux bras que d’élever leur voix devant le Prophète (SAaws) si ce n’est dans un geste humoristique. N’as-tu pas remarqué l’étonnante coïncidence entre ce qu’affirme Omar (ra) et la réponse du Prophète (SAaws) sur un même et unique fait semblable, et l’intention du premier de vouloir faire rire le second (SAaws) ? Ce genre de comportement envers les femmes et les demandes humoristiques des parts à l’entretien financier, de celles-ci, existent même de nos jours.


Ce qui amuse énormément et spécialement  les arabes et leurs femmes, aussi, c’est ce genre d’histoires.


De nos jours, les femmes modernes travaillent et ce genre d’histoires fut enseveli dans les replis de l’oubli, sauf chez les bédouins qui vivent loin de l’agitation mondaine.  
 
Quand une grande amie te fait, par exemple, une blague, mais en te voyant rougir, elle t’informe. Suite à ce fait, tu la pousses, un peu violemment par la poitrine ou bien tu la pinces avec tes deux doigts, ou tu lui assène une claque au niveau de l’épaule en lui causant une petite douleur instantanée. C’est ça ce qu’on appelle une « lahda »


Une « lahda » est assénée avec un geste lent et peut même être synonyme d’un grand amour.


 « Lahadani el-himlu el-ladhi kana 3alla dhahri ».
"Le fardeau qui était sur mon dos m’a alourdi"
  
Selon ce que rapporte Mohammed Ibn Qaïs, la mère des croyants Aïsha (ra) parle de « lahda » et non d’un geste de violence.

Voir le profil de l'utilisateur

105Re: La Femme dans la Bible le Ven 30 Sep - 23:22

Starlight 


Novice
Novice
Merci d'avoir été plus claire car j'avoue que je n'avais pas compris au départ ou tu voulais en venir. 
@SAEL a écrit:Tu m’excuses Starlight, car je vois que tu ne fais aucune différence entre une intimidation humoristique et une intention réelle d’agir.
Déjà 
1) Le fait d'intimider quelqu'un (surtout de la part d'un homme/père adulte à une femme mariée devant son mari) est déjà un acte non toléré dans une société normale.
Tu n'intimides personne car Dieu te fera payer ce que tu fais aux autres.
2) Intention? Elles ont été frappé et tordu le cou. Ce n'est plus une INTENTION mais un FAIT réelle. Ils sont passé à l'acte. ACTE de VIOLENCE envers elles ont été commis.

Les deux compagnons (ra) se seraient coupés les deux bras que d’élever leur voix devant le Prophète (SAaws) si ce n’est dans un geste humoristique. N’as-tu pas remarqué l’étonnante coïncidence entre ce qu’affirme Omar (ra) et la réponse du Prophète (SAaws) sur un même et unique fait semblable, et l’intention du premier de vouloir faire rire le second (SAaws) ? Ce genre de comportement envers les femmes et les demandes humoristiques des parts à l’entretien financier, de celles-ci, existent même de nos jours.
D'abord je vais t'expliquer ce qu'il a fait pour faire rire "le prophète". 

« 'Umar se dit alors : « Je vais essayer d’amuser le Prophète, peut être qu’il rira ».
Il lui dit donc :
« Ô, Messager d'Allah ! Si tu avais vu mon épouse, elle m’a demandé sa part à l'entretien financier de la famille, je lui ai donné alors, en retour, un coup au cou ! 


Il voulait faire RIRE, son prophète en racontant CE QU'IL AVAIT FAIT à son épouse. Ce qu'il a raconté n'a rien de drôle. Tu as du trouver ça drôle peut-être? Ou les hommes rigolent quand des choses comme ça arrivent à leur grand-mères, mères, tantes, sœurs, épouses, filles. Et aucun humain sérieux  et avec un coeur n'oserait rire d'un humour pareille. Et je doute qu'il oserait mentir à Mahomet. SAUF QUE.
Le Prophète, , se mit alors à rire jusqu'à découvrir ses molaires.

Pourquoi est ce que ça lui fait rire qu'une femme a reçu "un coup au cou" de la part de son mari.
Rire du malheur des autres ou de la souffrance des autres. Ou faire une blague sur ça, espérant faire rire son prophète.
 Une chose est sure, il savait que son prophète AIME ça. Ce qui Prouve qu'il n'est pas "une miséricorde pour l'humanité". C'est le contraire. Jésus n'aurait jamais rigolé d'une chose pareille. Et n'aurais jamais laissé ses disciples rire de ça.
MAHOMET = Aucun sens de la justice, aucun amour, aucune pitié, aucune compassion.
Qui voudrait suivre ou aimer un homme pareil?
Ce qui amuse énormément et spécialement  les arabes et leurs femmes, aussi, c’est ce genre d’histoires.

Histoires? Un homme fait rire un autre homme en lui racontant comment il a battu sa femme EST AMUSANT chez vous?
2 personnes se sont faites "frapper" et "tordre le cou" devant leur propre mari. Est ce que ça vous amuse d'assister à une scène pareille? MOI NON.
Et dire que les infidèles(mécréants) traitent leur femmes et familles mieux que les musulmans. (commentaire d'une musulmane qui demandait le divorce à son polygame de mari).
De nos jours, les femmes modernes travaillent et ce genre d’histoires fut enseveli dans les replis de l’oubli, sauf chez les bédouins qui vivent loin de l’agitation mondaine.  

Non, c'est parce que beaucoup de femmes musulmanes se sont réveillées et connaissent leur droits et qu'elles ne toléreraient plus de subir une violence pareille. Ni qu'on se moque d'elles.

Puis, vu qu'elles travaillent, elles n'ont plus besoin d'un mari pour les entretenir. Elles sont beaucoup plus indépendantes donc ne sont plus esclave de ces violences. 
Quand une grande amie te fait, par exemple, une blague, mais en te voyant rougir, elle t’informe. Suite à ce fait, tu la pousses, un peu violemment par la poitrine ou bien tu la pinces avec tes deux doigts, ou tu lui assène une claque au niveau de l’épaule en lui causant une petite douleur instantanée. C’est ça ce qu’on appelle une « lahda » 

Sauf que la ce n'est pas le cas d'une "petite pousse, pincée avec deux doigts, une claque..."

C'est DEUX HOMMES adultes (parfaitement conscient) qui ont frapper et tordu le cou de deux personnes de sexe féminin (faible en force et incapable de se défendre).
Pas besoin de faire un dessin pour savoir comment ils ont fait, ni si ça fait mal ou non.
Une « lahda » est assénée avec un geste lent et peut même être synonyme d’un grand amour.
Selon ce que rapporte Mohammed Ibn Qaïs, la mère des croyants Aïsha (ra) parle de « lahda » et non d’un geste de violence.

J'espère que des hommes plus fort et plus musclé que toi, te feront un "lahda" toute ta vie. Puisque c'est synonyme d'un grand amour (selon toi) donc ce n'est pas un geste de violence.

Je voudrais qu'ils te fassent la même chose qu'ils ont fait à Aisha et Hafsa.

Que Dieu le Tout Puissant te bénit de beaucoup de séance de "lahda" Sael.

Voir le profil de l'utilisateur

106Re: La Femme dans la Bible le Sam 1 Oct - 14:43

Stitten 


Récurrent
Récurrent
@Starlight
Sans noter  ton a priori, je crois que tu as oublié de lire la suite du Hadith

 Le Prophète, (ﷺ), interdit à ses deux Compagnons d'agir de la sorte alors que ses épouses s’écrièrent :
 « Par Allah ! On ne demandera plus dorénavant au Messager d'Allah ce qu'il ne·possède pas ! ».
Ensuite, le Messager d’Allah, (ﷺ),, les abandonna un mois ou vingt-neuf jours, suite auxquels le verset suivant lui fut révélé :
« Ô Prophète ! Dis à tes épouses : « Si c’est la vie présente que vous désirez et sa parure, alors venez ! Je vous donnerai [les moyens] d’en jouir et vous libérerai [par un divorce] sans préjudice ».
« Mais si c’est Allah que vous voulez et Son messager ainsi que la Demeure dernière, Allah a préparé pour les bienfaisantes parmi vous une énorme récompense. »
(Coran 33/28-29).



Dernière édition par Stitten le Sam 1 Oct - 19:48, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur

107Re: La Femme dans la Bible le Sam 1 Oct - 15:57

SAEL 


Passionné
Passionné
@Starlight a écrit :
 
Merci d'avoir été plus claire car j'avoue que je n'avais pas compris au départ ou tu voulais en venir.
 
@Sael a écrit :
 
Apparemment, il me semble que tu n’as encore rien compris.
 
« Starlight et la chèvre qui ne cesse de trotter dans sa cervelle » :
 
Une chèvre quels qu’en soient les conséquences est, par entêtement, bel et bien une chèvre même si elle prend son envol dans un grand battement d’ailes. Si j’ai été plus clair, Alors c’est quoi une « lahda » ??? Une gifle assénée à la poitrine d’une femme ? Et si un homme veut vraiment frapper sa femme, lui donne-t-il un coup sur sa joue, sur une autre partie du corps ou bien sur sa poitrine ?
 
Aïsha (ra), dans son Hadith, déclare que le Prophète (SAaws) lui a donné une « lahda » sur sa poitrine. 
 
 
 __________________________________________________________



@SAEL a écrit:
 
Tu m’excuses Starlight, car je vois que tu ne fais aucune différence entre une intimidation humoristique et une intention réelle d’agir.
@Starlight a écrit :
 
Déjà 
1) Le fait d'intimider quelqu'un (surtout de la part d'un homme/père adulte à une femme mariée devant son mari) est déjà un acte non toléré dans une société normale.

 
@Sael a écrit :
 
Tu veux dire une société normale laïque ou chrétienne !? L’amour qu’ont les compagnons à l’égard du Prophète (SAaws) de Dieu (Azza Wa Djall) ne les a jamais poussés à prendre leurs jambes à leur cou en le laissant seul face à son sort.
 
Et dénué toujours de compréhension, tu passes comme un boulet de canon à côté de contexte. Tu t’es demandé pourquoi, au moins, le Prophète (SAaws) gardait-il le silence entourée de ses femmes, au point où son compagnon (ra) cherchait vainement à le faire rire ? Pour lui faire plaisir ? Aucunement et nullement, car ses femmes lui avaient adressé verbalement une demande matérielle qui va à contre-sens au principe le plus cher à sa moralité et à son enseignement, lui qui aime donner aux pauvres que de subvenir aux besoins de sa famille, d’où la réplique inconsciente et incontrôlée de ses compagnons qui ont vilipendé leurs filles sans les frapper : «  Pourquoi demandez-vous au Messager d’Allah ce qu’il ne possède pas !? ».
 
Il n’y qu’une personne désintéressée qui peut réussir ce qu’avait réussi le Prophète (SAaws), et d’une parole étrangement miraculeuse et vivante, la miséricorde avait cinglé et continue à le faire, comme une ondée qui pleuvait des hallebardes de sérénité sur les cœurs des croyants.
 
Les deux compagnons (ra), qui l’aimaient plus que leur soi-même, ne pouvaient frapper leurs filles devant la sainte face du Prophète (SAaws)      
 
@Starlight a écrit :

Tu n'intimides personne car Dieu te fera payer ce que tu fais aux autres.
 
@Sael a écrit :
 
« Races de vipères, comment échapperez-vous au feu de la géhenne ? »
 
Et cette citation était-ce une bénédiction par une sorte d’euphémisme ?
 
@Starlight a écrit :

2) Intention? Elles ont été frappé et tordu le cou. Ce n'est plus une INTENTION mais un FAIT réelle. Ils sont passé à l'acte. ACTE de VIOLENCE envers elles ont été commis.



@Sael a écrit :
 
Les deux compagnons (ra) en grondant leurs deux filles, qui les a empêchés de passer à l’acte de violence !? Et comment appelles-tu ça une intimidation de ne point récidiver, surtout s’il s’agit du Prophète (SAaws), ou une violence « à la flamme bénie ».
 
Sais-tu, au moins, ce que c’est « une flamme bénie », ou bien la laïcité t’a fait oublier ça ? Peut-il exister dans ce monde « une flamme bénie » !? Une flamme qui fait cuir une pauvre femme vivante sur un bûcher expiatoire du péché de sorcellerie, sexualité et hérésie.  
 
 
 
@Sael a écrit :
 
Les deux compagnons (ra) se seraient coupés les deux bras que d’élever leur voix devant le Prophète (SAaws) si ce n’est dans un geste humoristique. N’as-tu pas remarqué l’étonnante coïncidence entre ce qu’affirme Omar (ra) et la réponse du Prophète (SAaws) sur un même et unique fait semblable, et l’intention du premier de vouloir faire rire le second (SAaws) ? Ce genre de comportement envers les femmes et les demandes humoristiques des parts à l’entretien financier, de celles-ci, existent même de nos jours.
 
@Starlight a écrit :
 
D'abord je vais t'expliquer ce qu'il a fait pour faire rire "le prophète".
 
@Sael a écrit : 
 
M’expliquer quoi au juste !? Sur ce quoi tu n’as rien compris !?


 
@Starlight a écrit :

« 'Umar se dit alors : « Je vais essayer d’amuser le Prophète, peut-être qu’il rira ».
Il lui dit donc :
« Ô, Messager d'Allah ! Si tu avais vu mon épouse, elle m’a demandé sa part à l'entretien financier de la famille, je lui ai donné alors, en retour, un coup au cou !

 
 @Sael a écrit :

Le museau d’un tamanoir qui cherch
e une fourmi sur un grand tapis de valeur.
 
Dans tous les hadiths que tu rapportes, tu ne cherches que le mot « coup » au lieu de t’arrêter pour un bivouac de méditation et d’analyse. Omar (ra) avait eu un problème « x » avec sa femme, il se rend chez le Prophète « SAaws » et se retrouve nez-à-nez avec un problème « x » identique au sien. Qui avait déclenché ce phénomène mystérieux pour que, étonnement, les deux pères (ra) des deux femmes du Prophètes (SAaws) se rendent chez lui (SAaws) afin de parer, par intimidation, au problème mentionné même dans le Saint Coran : Sourate El-Ahzab (28.29).
 
Alors dis-moi franchement, Starlight : Pourquoi ce phénomène mystérieux y eut lieu, tout en sachant que le Prophète (SAaws) est fortement en mesure de pouvoir régler son problème tout seul ?
 
Et je te réponds : Parce que tout simplement c’est un homme (SAaws) qui n’élève point la voix ni envers ses femmes ni envers un ami ni envers un ennemi, et une miséricorde envoyée aux mondes.
 
Á cet égard, le Prophète (SAaws) a dit :
 
« N’a-t-il pas celui d’entre vous qui frappe sa femme tel qu’il frappe son étalon ou son esclave, alors qu’il se permettra peut-être ensuite de l’embrasser ! » (Mouslim). 
 
Après la bataille des coalisés, les muhadjirines, suite à l’amélioration de leurs niveau de vie, ne dépendaient plus du soutien de leurs hôtes, alors comment le Premier musulman et chef (SAaws) ne pouvait avoir rien à offrir à ses femmes au point de vivre un tel problème ?
 
Par que, tout simplement, c’est une grande miséricorde envoyée par Dieu (Azza Wa Djall) à tout l’univers et qu’il était d’une moralité sans commune mesure.
 
Quand à votre clergé, il amasse des fortunes colossales en n’envoyant que politiquement et par des gestes ostentatoires, des miettes à ceux qui souffrent dans le silence.   
 
@Starlight a écrit :
 

Il voulait faire RIRE, son prophète en racontant CE QU'IL AVAIT FAIT à son é pouse. Ce qu'il a raconté n'a rien de drôle. Tu as du trouver ça drôle peut-être? Ou les hommes rigolent quand des choses comme ça arrivent à leur grand-mères, mères, tantes, sœurs, épouses, filles. Et aucun humain sérieux  et avec un coeur n'oserait rire d'un humour pareille. Et je doute qu'il oserait mentir à Mahomet. SAUF QUE.
Le Prophète, , se mit alors à rire jusqu'à découvrir ses molaires.
Pourquoi est ce que ça lui fait rire qu'une femme a reçu "un coup au cou" de la part de son mari.
Rire du malheur des autres ou de la souffrance des autres. Ou faire une blague sur ça, espérant faire rire son prophète.
 Une chose est sure, il savait que son prophète AIME ça.
Ce qui Prouve qu'il n'est pas "une miséricorde pour l'humanité". C'est le contraire. Jésus n'aurait jamais rigolé d'une chose pareille. Et n'aurais jamais laissé ses disciples rire de ça.
 
@Sael a écrit :
 
Pourquoi jésus prêchait-il aux disciples de ne point riposter aux provocations ni aux insultes et de rendre à César ce qui appartient à César ? Et dis-moi que pouvait-il faire en prêchant le contraire ?
 
« Rendre à César ce qui appartient à César » un piège pharisien idiot que n’importe quel homme dans ce monde l’aurait évité pour parer à toute éventualité conflictuelle face à la puissance romaine.  
 
@Starlight a écrit :

MAHOMET = Aucun sens de la justice, aucun amour, aucune pitié, aucune compassion.
 
@Sael a écrit :
 
Moi je ne connais pas ce dont tu parles. Sous le joug de la puissance romaine et la force des juifs, Jésus pouvait-il prêchait autre chose que l’amour ? Du point de vue justice, pitié et compassion n’enseignait-il pas à ses disciples d’honorer leurs mères en appelant la sienne « femme ». Et cette autre pauvre femme suppliante, était-elle vraiment une chienne ?
 
 @Starlight a écrit :

Qui  suivre ou aimer un homme pareil?
 
@Sael a écrit :
 
Quand Dieu dit à Abraham (as) de regarder les étoiles, en lui affirmant s’il peut les compter. Celui-ci (as) avait-il réussit à les compter ? Non ! Eh bien, se sont au nombre de ces étoiles ceux qui suivent le Prophète (SAaws), sauf les « étoilelight »
 
___________________________________________________________________________
 
 
@Sael a écrit :
 
 
Ce qui amuse énormément et spécialement  les arabes et leurs femmes, aussi, c’est ce genre d’histoires.
 
@Starlight a écrit :

Histoires? Un homme fait rire un autre homme en lui racontant comment il a battu sa femme EST AMUSANT chez vous?
2 personnes se sont faites "frapper" et "tordre le cou" devant leur propre mari. Est ce que ça vous amuse d'assister à une scène pareille? MOI NON.
Et dire que les infidèles(mécréants) traitent leur femmes et familles mieux que les musulmans. (commentaire d'une musulmane qui demandait le divorce à son polygame de mari).


@Sael a écrit :
 
Tu penses que le Prophète avait ri à cause du comportement de son compagnon envers sa femme ou bien à cause de la ressemblance de son problème au sien ! ?  
 
Mais cette femme qui demandait le divorce à son polygame de mari, pouvait-elle vivre sous le joug d’un mari insupportable et dans une vraie prison conjugale, durant toute sa vie, sans qu’elle n’ait le droit de demander le divorce ?
 
Alors, dis-moi, Starlight, comment va-t-elle se libérer d’une telle situation inadmissible, incompréhensible et vachement insupportable ? Moi, je ne vois qu’une seule solution mais qui est mauvaise : commettre un adultère.
 
@Sael a écrit :
 
De nos jours, les femmes modernes travaillent et ce genre d’histoires fut enseveli dans les replis de l’oubli, sauf chez les bédouins qui vivent loin de l’agitation mondaine.  
 
@Starlight a écrit :

Non, c'est parce que beaucoup de femmes musulmanes se sont réveillées et connaissent leur droits et qu'elles ne toléreraient plus de subir une violence pareille. Ni qu'on se moque d'elles.


@Sael a écrit :
 
Qui avait donné, depuis belle lurette, leurs droits aux femmes si ce n’est l’islam ? Et pour les européennes, le christianisme ou la laïcité qui suppliciait, en larguant un déluge de bombes, faune et flore ?
 
Mais il se trouve que parmi cette dernière (faune), il y a des femmes, des bébés, des vieillards, tous les animaux des champs et les fleurs de l’amour.
 
Je te pose ces questions : Pourquoi la femme a-t-elle sa journée mondiale ? N’était-ce pas une grande preuve que le grand bien (la femme) de ce monde avait été maltraité depuis qu’il avait mangé de cet arbre ?  
 
@Starlight a écrit :

Puis, vu qu'elles travaillent, elles n'ont plus besoin d'un mari pour les entretenir. Elles sont beaucoup plus indépendantes donc ne sont plus esclave de ces violences. 


@Sael a écrit :
 
Quand une grande amie te fait, par exemple, une blague, mais en te voyant rougir, elle t’informe. Suite à ce fait, tu la pousses, un peu violemment par la poitrine ou bien tu la pinces avec tes deux doigts, ou tu lui assène une claque au niveau de l’épaule en lui causant une petite douleur instantanée. C’est ça ce qu’on appelle une « lahda » 
@Sael a écrit :

Sauf que la ce n'est pas le cas d'une "petite pousse, pincée avec deux doigts, une claque..."

C'est DEUX HOMMES adultes (parfaitement conscient) qui ont frapper et tordu le cou de deux personnes de sexe féminin (faible en force et incapable de se défendre).
Pas besoin de faire un dessin pour savoir comment ils ont fait, ni si ça fait mal ou non.

 
@Sael a écrit :
 
Es-tu borgne ? Mais relis le hadith de Djabir Ibnu Abdallah ! Pourquoi tu l’a coupé en deux ou où est sa suite !?



Une « lahda » est assénée avec un geste lent et peut même être synonyme d’un grand amour.
Selon ce que rapporte Mohammed Ibn Qaïs, la mère des croyants Aïsha (ra) parle de « lahda » et non d’un geste de violence.
 
@Starlight a écrit :

J'espère que des hommes plus fort et plus musclé que toi, te feront un "lahda" toute ta vie. Puisque c'est synonyme d'un grand amour (selon toi) donc ce n'est pas un geste de violence.


@Sael a écrit :
 
Exactement ce n’est pas un geste de violence ! belle Starlight. Sinon apportes-moi tes preuves si tu es véridique.
 
@Starlight a écrit :

Je voudrais qu'ils te fassent lcea même chose qu'ils ont fait à Aisha et Hafsa.

Que Dieu le Tout Puissant te bénit de beaucoup de séance de "lahda" Sael.
 
@Sael a écrit :
 
Merci ! Seulement je doute que ton invocation ne puisse s’élever plus que ton vertex et pourrait, probablement, se retourner contre ta belle chevelure blonde. (Amicalement ! comme le dit mon amie GRIT.)

Voir le profil de l'utilisateur

108Re: La Femme dans la Bible le Lun 3 Oct - 13:35

vulgate 


Averti
Averti
@SAEL a écrit:Sais-tu, au moins, ce que tu es entrain de dire ?
Absolument !

@SAEL a écrit:Puisqu’il s’agit de la première mort, et que Dieu a quelques fois regardé favorablement certains sacrifices ; donc, Abel n’a pas été tué par son frère, vu, selon ton raisonnement, qu’il n’a ni vieilli ni n’est mort ?
Il est mort, puisqu'il a été assassiné.

@SAEL a écrit:Exactement, Il est Dieu. Mais, puisque tu prends les choses ainsi, il me sied, donc, de dire la même chose de toi : Il est Dieu et pas toi qui rejette ce qui est fondamental chez les catholiques, toi qui avait passé le plus clair de son âge en tant que catholique. Il est Dieu et pas toi qui prend les miettes chez les TG en rejetant, probablement, le gros de la galette. Alors, cesses de te prendre pour un mastodonte de lumière.      
Si tu ne remettais pas tout en cause sans raisons, je te répondrais autrement. Ceci-dit, je ne rejette que ce qui n'est pas en accord avec la Parole de Dieu, la Bible. Je rejette donc l'enseignement catholique pour cette raison et je ne prends aucune miette chez les uns ou les autres.

@SAEL a écrit:@SAEL a écrit :

Quel est le nom de cette créature divine ? (avec sources).

@Vulgate a écrit :

La Sainte Bible le nomme La Parole, c'est à dire 'le porte parole de Dieu', ce qu'il fut au cours de l'histoire humaine.

@Sael a écrit :

Mais, dis-moi, quel est son nom, au lieu de t’accrocher aux brindilles ?
Je viens de te le dire, c'est la Parole (Jean 1:1 et 18). Quand il est devenu humain il a été nommé Jésus.

@SAEL a écrit:@Sael a écrit :

Personne n’est en mesure de contredire une écriture si elle-même ne se contredit.
Alors pourquoi essaies-tu quand même ?

Voir le profil de l'utilisateur

109Re: La Femme dans la Bible le Lun 3 Oct - 18:54

Stitten 


Récurrent
Récurrent
Le lévirat est un mariage qui oblige une veuve à épouser le frère du défunt lorsque ce dernier n'a pas d'enfants. Ce type de mariage était pratiqué durant l'antiquité, son but était de poursuivre la lignée du défunt. Cette pratique est considérée comme une injustice envers la femme.
Ce qui est étonnant c'est que cette pratique se trouve dans la Bible
 
Deutéronome 25
5  Lorsque des frères demeureront ensemble, et que l'un d'eux mourra sans laisser de fils, la femme du défunt ne se mariera point au dehors avec un étranger, mais son beau–frère ira vers elle, la prendra pour femme, et l'épousera comme beau–frère.
6  Le premier–né qu'elle enfantera succédera au frère mort et portera son nom, afin que ce nom ne soit pas effacé d'Israël.
7  Si cet homme ne veut pas prendre sa belle–soeur, elle montera à la porte vers les anciens, et dira: Mon beau–frère refuse de relever en Israël le nom de son frère, il ne veut pas m'épouser par droit de beau–frère.
8  Les anciens de la ville l'appelleront, et lui parleront. S'il persiste, et dit: Je ne veux pas la prendre,
9  alors sa belle–soeur s'approchera de lui en présence des anciens, lui ôtera son soulier du pied, et lui crachera au visage. Et prenant la parole, elle dira: Ainsi sera fait à l'homme qui ne relève pas la maison de son frère.
10 Et sa maison sera appelée en Israël la maison du déchaussé.
 

Ainsi selon la Bible la femme dont le mari meurt sans laisser d'enfants ne pourra pas se remarier avec un homme de son choix, mais sera tenu d'épouser le frère du défunt, ceci afin que le nom de son mari ne disparaisse pas

Voir le profil de l'utilisateur

110Re: La Femme dans la Bible le Lun 3 Oct - 19:26

vulgate 


Averti
Averti
@Stitten a écrit:
Le lévirat est un mariage qui oblige une veuve à épouser le frère du défunt lorsque ce dernier n'a pas d'enfants. Ce type de mariage était pratiqué durant l'antiquité, son but était de poursuivre la lignée du défunt. Cette pratique est considérée comme une injustice envers la femme.
Ce qui est étonnant c'est que cette pratique se trouve dans la Bible
Non, puisque Dieu l'a voulu dans le but de perpétrer la lignée du mort. Puis il ne faut pas oublier que ce principe existait déjà sous forme de tradition chez les patriarches avant d'être intégré par Dieu à la Loi Mosaïque. De plus, cette coutume était peu pratiquée à cause des conditions qu'il fallait remplir pour qu'elle soit mise à exécution.

Voir le profil de l'utilisateur

111Re: La Femme dans la Bible le Lun 3 Oct - 20:05

Stitten 


Récurrent
Récurrent
Ainsi la femme dont le mari meurt sans avoir eu d'enfants est condamné a se marier avec le frère de son mari, sinon avec un autre parent proche, et ainsi de suite.
Mais supposons qu'une femme se mari avec un homme qui a plusieurs frère. Son mari meurt sans avoir eu d'enfants, donc elle devra se marier avec un de ses frères. Si son nouveau mari meurt sans laisser d'enfants, elle devra encore se marier avec un des autres frères, et ainsi de suite. Ce cas est déjà arrivé et est cité dans la Bible : Genèse 38.1
Il existe aussi un autre cas cité dans la Bible. Il est rapporté dans les Evangiles que les sadducéens ont présenté à Jésus le cas d'une femme qui a épousé 7 frères : Marc 12.18.
Or Jésus n'a pas contesté cette loi, ni même le fait qu'elle puisse s'appliquer sur une femme et sept frères. Ce qui signifie que même si cette histoire était une invention, ce cas pouvait quand même bien se produire et rien ne l'interdirait

Voir le profil de l'utilisateur

112Re: La Femme dans la Bible le Mar 4 Oct - 9:40

vulgate 


Averti
Averti
@Stitten a écrit:
Ainsi la femme dont le mari meurt sans avoir eu d'enfants est condamné a se marier avec le frère de son mari, sinon avec un autre parent proche, et ainsi de suite.
Mais supposons qu'une femme se mari avec un homme qui a plusieurs frère. Son mari meurt sans avoir eu d'enfants, donc elle devra se marier avec un de ses frères. Si son nouveau mari meurt sans laisser d'enfants, elle devra encore se marier avec un des autres frères, et ainsi de suite. Ce cas est déjà arrivé et est cité dans la Bible : Genèse 38.1
Tu cites là un cas très particulier qui ne s'est produit qu'une fois.

@Stitten a écrit:
Il existe aussi un autre cas cité dans la Bible. Il est rapporté dans les Evangiles que les sadducéens ont présenté à Jésus le cas d'une femme qui a épousé 7 frères : Marc 12.18.
Or Jésus n'a pas contesté cette loi, ni même le fait qu'elle puisse s'appliquer sur une femme et sept frères. Ce qui signifie que même si cette histoire était une invention, ce cas pouvait quand même bien se produire et rien ne l'interdirait
Pourquoi Jésus aurait-il contesté cette loi ? Puis en Marc 12:18 les Sadducéens ne citent pas une situation réelle, ils donnent l'exemple d'une situation qui n'avait aucune chance de se produire. Leur but était de piéger Jésus, car ils croyaient qu'il ne saurait pas quoi leur répondre.
Mais où veux-tu en venir au juste ?

Voir le profil de l'utilisateur

113Re: La Femme dans la Bible le Mar 4 Oct - 12:28

Stitten 


Récurrent
Récurrent
La femme chrétienne doit se couvrir d'un voile afin d'être soumise à son mari ou à son père, et l’autre raison pour laquelle la femme doit se voiler est le fait qu'il y présence des anges :
 
1 Corinthiens 11.10
C'est pourquoi la femme, à cause des anges, doit avoir sur la tête une marque de l'autorité dont elle dépend.
 
Comment les femmes peuvent elles tenter les anges? Hé bien, selon la Bible c'est possible, puisque nous lisons que des anges ont été tentés par des femmes :

Genèse 6
1 Lorsque les hommes eurent commencé à se multiplier sur la face de la terre, et que des filles leur furent nées,
2 les fils de Dieu virent que les filles des hommes étaient belles, et ils en prirent pour femmes parmi toutes celles qu'ils choisirent.
3 Alors l'Eternel dit: Mon esprit ne restera pas à toujours dans l'homme, car l'homme n'est que chair, et ses jours seront de cent vingt ans.
4 Les géants étaient sur la terre en ces temps-là, après que les fils de Dieu furent venus vers les filles des hommes, et qu'elles leur eurent donné des enfants: ce sont ces héros qui furent fameux dans l'antiquité.
Les fils de Dieu ont été tentés par des femmes et les ont prisent pour eux. Or ces fils de Dieu sont en fait des anges.

En fait, la Bible dit même que les anges peuvent pécher :
Job 4.18 
Si Dieu n'a pas confiance en ses serviteurs, S'il trouve de la folie chez ses anges,

Voir le profil de l'utilisateur

114Re: La Femme dans la Bible le Mar 4 Oct - 13:30

vulgate 


Averti
Averti
Au lieu de passer sans arrêt du coq à l'âne, ça serait sympa de répondre aux questions qu'on te pose.

Voir le profil de l'utilisateur

115Re: La Femme dans la Bible le Mar 4 Oct - 15:55

Stitten 


Récurrent
Récurrent
Bien évidemment je ne veux froisser personne, généralement je ne réponds qu’aux questions intelligentes ?
Mon commentaire du post N° 113 porte sur la Femme dans la Bible.
Mais où veux-tu en venir au juste ?
N’est nullement une question qui mérite une réponse !!!!!

Voir le profil de l'utilisateur

116Re: La Femme dans la Bible le Mar 4 Oct - 15:57

Stitten 


Récurrent
Récurrent
Ce que dit la Bible au sujet des femmes  
1 Corinthiens 11
4  Tout homme qui prie ou qui prophétise, la tête couverte, déshonore son chef.
5  Toute femme, au contraire, qui prie ou qui prophétise, la tête non voilée, déshonore son chef : c'est comme si elle était rasée.
6  Car si une femme n'est pas voilée, qu'elle se coupe aussi les cheveux. Or, s'il est honteux pour une femme d'avoir les cheveux coupés ou d'être rasée, qu'elle se voile.
7  L'homme ne doit pas se couvrir la tête, puisqu'il est l'image et la gloire de Dieu, tandis que la femme est la gloire de l'homme.
8  En effet, l'homme n'a pas été tiré de la femme, mais la femme a été tirée de l'homme ;
9  et l'homme n'a pas été créé à cause de la femme, mais la femme a été créée à cause de l'homme.
10 C'est pourquoi la femme, à cause des anges, doit avoir sur la tête une marque de l'autorité dont elle dépend.
13 Jugez-en vous-mêmes: est-il convenable qu'une femme prie Dieu sans être voilée?
 
Ce passage nous dit que la femme doit être voilé afin de ne pas déshonorer son chef, l'homme. Paul dit aussi qu'elle doit se voiler parce qu'elle n'est pas à l'image de la gloire de Dieu, mais est à l'image de la gloire de l'homme. Ainsi, la femme doit être voilé en signe de soumission à son mari.
 
Jean Calvin nous explique que la femme doit porter le voile parce qu'elle est inférieure à l'homme :
Il confirme par deux arguments la prééminence, laquelle il avait attribuée aux hommes par-dessus les femmes. Le premier est, que la femme tient son commencement de l'homme : elle est donc après l'homme, quant à l'ordre. Le second est, que la femme est créée pour l'homme : elle lui est donc inférieure...Ainsi donc toutes femelles sont nées à cette condition, qu'il faut qu'elles se reconnaissent inférieures au regard de l'excellence du sexe masculin. Jean CALVIN, Commentaires sur le Nouveau Testament. TOME 3 :
 
Tertullien sur le voile des vierges :
I. Entraîné par la défense de mon opinion, je prouverai aussi en latin qu'il faut voiler nos vierges dès qu'elles sortent de l'enfance; qu'ainsi le demande la vérité, contre laquelle rien ne peut prescrire, ni le temps ni la dignité des personnes, ni le privilège des contrées; car le plus souvent la coutume née de l'ignorance ou de la simplicité des hommes se fortifie par l'usage dans la succession des temps, et par là prévaut contre la vérité.
Tertullien, Du Voile des Vierges.
 
Saint Jérôme dit qu'il faut que la femme couvre son cou, sa poitrine et sa tête lorsqu'elle sort dehors :
Celle-là doit vous paraître belle et digne d'être admise dans votre société, qui ignore qu'elle est belle; qui ne tire point parti de ses avantages extérieurs; qui, se produisant en public, ne découvre ni son cou ni sa poitrine; qui reste la tête couverte de son voile, et qui ne l'écarte que pour se ménager l'ouverture nécessaire pour guider sa marche. Saint Jérôme, SÉRIE VII. FRAGMENTS DIVERS.

Voir le profil de l'utilisateur

117Re: La Femme dans la Bible le Mar 4 Oct - 16:21

vulgate 


Averti
Averti
@Stitten a écrit:
Mais où veux-tu en venir au juste ?
N’est nullement une question qui mérite une réponse !!!!!
Mais si, parce que tu cites des versets bibliques concernant les femmes, mais ce qui n'est pas clair, c'est dans quel but tu le fais.

Voir le profil de l'utilisateur

118Re: La Femme dans la Bible le Mar 4 Oct - 16:40

vulgate 


Averti
Averti
@Stitten a écrit:Ce que dit la Bible au sujet des femmes  
1 Corinthiens 11
4  Tout homme qui prie ou qui prophétise, la tête couverte, déshonore son chef.
5  Toute femme, au contraire, qui prie ou qui prophétise, la tête non voilée, déshonore son chef : c'est comme si elle était rasée.
6  Car si une femme n'est pas voilée, qu'elle se coupe aussi les cheveux. Or, s'il est honteux pour une femme d'avoir les cheveux coupés ou d'être rasée, qu'elle se voile.
7  L'homme ne doit pas se couvrir la tête, puisqu'il est l'image et la gloire de Dieu, tandis que la femme est la gloire de l'homme.
8  En effet, l'homme n'a pas été tiré de la femme, mais la femme a été tirée de l'homme ;
9  et l'homme n'a pas été créé à cause de la femme, mais la femme a été créée à cause de l'homme.
10 C'est pourquoi la femme, à cause des anges, doit avoir sur la tête une marque de l'autorité dont elle dépend.
13 Jugez-en vous-mêmes: est-il convenable qu'une femme prie Dieu sans être voilée?
 
Ce passage nous dit que la femme doit être voilé afin de ne pas déshonorer son chef, l'homme. Paul dit aussi qu'elle doit se voiler parce qu'elle n'est pas à l'image de la gloire de Dieu, mais est à l'image de la gloire de l'homme. Ainsi, la femme doit être voilé en signe de soumission à son mari.
Il ne t'aura certainement pas échappé que c'est en certaines circonstances que les femmes chrétiennes doivent être voilées, pas en permanence. Quant à ce que disent les uns et les autres à ce sujet, ce n'est que leurs idées personnelles sur la question. Par exemple, tu cites Calvin qui a dit que la femme est inférieure à l'homme. Mais de quel point de vue le serait-elle ? Il n'en dit rien. Et la Bible ne dit pas que la femme est inférieure à l'homme. Manifestement, Calvin était un phallocrate que la prétendue infériorité des femmes arrangeait bien.

Voir le profil de l'utilisateur

119Re: La Femme dans la Bible le Mar 4 Oct - 17:22

Tumadir 


Averti
Averti
@vulgate a écrit: Et la Bible ne dit pas que la femme est inférieure à l'homme.
Elle dit mieux, nul n'est intelligent, ni l'homme ni la femme Romains 3:11.

Voir le profil de l'utilisateur

120Re: La Femme dans la Bible le Mar 4 Oct - 18:29

SAEL 


Passionné
Passionné
@SAEL a écrit:
 
Sais-tu, au moins, ce que tu es entrain de dire ?
 
@Vulgate a écrit :
 
Absolument !

@SAEL a écrit:
 
Genèse le précise clairement : Si tu manges de cet arbre, tu mourras !
 
Il y eut, malheureusement, péché originel, seulement selon la doctrine chrétienne, celui-ci est transmissible de père en fils, non, uniquement en terme de vieillir et mourir, mais aussi en terme de salut. Ce qui poussa Jésus au sacrifice expiatoire en endossant la malédiction afin de sauver tous ceux qui croiront en lui.  
 
Moi, je te parle d’une idée bien précise et toi tu répands une colle puissante sous tes pieds. Le péché originel, comme tu le dis et tu as raison, est une condamnation à vieillir et mourir. Alors quelle influence a le sacrifice expiatoire de Jésus sur Abel dont l’offrande, offerte sincèrement, avait été la cause directe d’un favorable regard divin ?
 
Est-ce c’est ce regard divin qui va sauver Abel, assassiné par son frère quelque temps après, ou le sacrifice expiatoire de Jésus ???
 
@Sael a écrit :
 
Puisqu’il s’agit de la première mort, et que Dieu a quelques fois regardé favorablement certains sacrifices ; donc, Abel n’a pas été tué par son frère, vu, selon ton raisonnement, qu’il n’a ni vieilli ni n’est mort ?
 
@Vulgate a écrit :
 
Il est mort, puisqu'il a été assassiné.
 
@Sael a écrit :
 
La mort d’Abel est tributaire du péché transmissible de ses parents, et son salut l’est de quoi ?



@SAEL a écrit:
 
Exactement, Il est Dieu. Mais, puisque tu prends les choses ainsi, il me sied, donc, de dire la même chose de toi : Il est Dieu et pas toi qui rejette ce qui est fondamental chez les catholiques, toi qui avait passé le plus clair de son âge en tant que catholique. Il est Dieu et pas toi qui prend les miettes chez les TG en rejetant, probablement, le gros de la galette. Alors, cesses de te prendre pour un mastodonte de lumière.
 
@Vulgate a écrit :      
Si tu ne remettais pas tout en cause sans raisons, je te répondrais autrement. Ceci-dit, je ne rejette que ce qui n'est pas en accord avec la Parole de Dieu, la Bible. Je rejette donc l'enseignement catholique pour cette raison et je ne prends aucune miette chez les uns ou les autres.
 
@Sael a écrit :
 
Nous sommes tous porteurs de défauts, mais l’humble, parmi nous, ne reproche point, ceux qui sont en lui, aux autres.


@SAEL a écrit : 

Quel est le nom de cette créature divine ? (avec sources).

@Vulgate a écrit :

La Sainte Bible le nomme La Parole, c'est à dire 'le porte parole de Dieu', ce qu'il fut au cours de l'histoire humaine.

@Sael a écrit : 

Mais, dis-moi, quel est son nom, au lieu de t’accrocher aux brindilles ?
 
@Vulgate a écrit :
 
Je viens de te le dire, c'est la Parole (Jean 1:1 et 18). Quand il est devenu humain il a été nommé Jésus.

@SAEL a écrit:
 
Jean dit que la Parole était Dieu. Donc, Jésus est le deuxième de deux ?
 
Jean dit que personne n’a jamais vu Dieu, sauf celui qui était dans son sein qui l’a fait connaître. Donc, toi qui suit le Christ, dis-moi comment est Dieu ?
 
@Sael a écrit :

Personne n’est en mesure de contredire une écriture si elle-même ne se contredit.
 
@Vulgate a écrit :


Alors pourquoi essaies-tu quand même 
 
@Sael a écrit :
 
Quoique je n’ai jamais vu quelqu’un effectuer l’étalonnage de ses lunettes, mais à celui qui n’est plus jeune, je l’exhorte, avec tous mes respects, à le faire immédiatement.  

Voir le profil de l'utilisateur

121Re: La Femme dans la Bible le Mar 4 Oct - 23:16

GRIT 


Averti
Averti
@Stitten a écrit:Ce que dit la Bible au sujet des femmes  
1 Corinthiens 11
4  Tout homme qui prie ou qui prophétise, la tête couverte, déshonore son chef.
5  Toute femme, au contraire, qui prie ou qui prophétise, la tête non voilée, déshonore son chef : c'est comme si elle était rasée.
Il est question ici, de la femme qui prie ou qui prophétise dans l'assemblée de Dieu, c'est à dire , quand elle donne un enseignement devant une foule où il y a des hommes.  A CAUSE DE LEUR PRESENCE, ELLE DOIT SE COUVRIR LA TÊTE EN SIGNE DE "SOUMISSION" =  cette "soumission" est le RESPECT qu'elle doit à l'AUTORITE que Dieu a donné à l'homme son chef qui est son mari  =

6  Car si une femme n'est pas voilée, qu'elle se coupe aussi les cheveux. Or, s'il est honteux pour une femme d'avoir les cheveux coupés ou d'être rasée, qu'elle se voile.
7  L'homme ne doit pas se couvrir la tête, puisqu'il est l'image et la gloire de Dieu, tandis que la femme est la gloire de l'homme.
8  En effet, l'homme n'a pas été tiré de la femme, mais la femme a été tirée de l'homme ;
9  et l'homme n'a pas été créé à cause de la femme, mais la femme a été créée à cause de l'homme.
10 C'est pourquoi la femme, à cause des anges, doit avoir sur la tête une marque de l'autorité dont elle dépend.
L'autorité dont elle dépend est celle de son mari!
Etant donné que la femme a été créée pour l'homme, BIEN APRES LA CREATION D'ADAM,  le voile sur le PLAN RELIGIEUX, démontrait que les femmes se soumettaient volontiers aux exigences de Dieu concernant l'autorité de son mari, son chef , TOUT COMME LES ANGES SONT  SOUMIS , EUX AUSSI, A DIEU
, LEUR CREATEUR. 
Ne pas obéir à l'ordre théocratique concernant la soumission, elles leurs donnaient non seulement un mauvais exemple, mais aussi, ils portaient sur elles un jugement défavorable  !


13 Jugez-en vous-mêmes: est-il convenable qu'une femme prie Dieu sans être voilée?
En dehors de l'église et dans la vie courante , donc, en dehors des pratiques religieuses, la femme ne portaient pas le voile !  (sauf pour se protéger du vent, du soleil ou de la pluie ; dans de tels cas ce n'était pas un signe de soumission)
Ce passage nous dit que la femme doit être voilé afin de ne pas déshonorer son chef, l'homme. Paul dit aussi qu'elle doit se voiler parce qu'elle n'est pas à l'image de la gloire de Dieu, mais est à l'image de la gloire de l'homme. Ainsi, la femme doit être voilé en signe de soumission à son mari.
Dans le cadre religieux, quand elle prie et enseigne dans l'église !  A la maison et dans la rue :  dans ses activités journalières civiles , elle pouvait vivre sans voile ! 
L'autorité de son mari n'était pas mis en cause devant les anges et devant DIEU !

Cependant , la femme restait toujours soumise à son mari , son chef, en ce qui concernait les responsabilités familiales ,mais elle n'avait aucune obligation de porter le voile qui était réservé que dans le culte à l'intérieur de l'église !


 
Jean Calvin nous explique que la femme doit porter le voile parce qu'elle est inférieure à l'homme :
Il confirme par deux arguments la prééminence, laquelle il avait attribuée aux hommes par-dessus les femmes. Le premier est, que la femme tient son commencement de l'homme : elle est donc après l'homme, quant à l'ordre. Le second est, que la femme est créée pour l'homme : elle lui est donc inférieure...Ainsi donc toutes femelles sont nées à cette condition, qu'il faut qu'elles se reconnaissent inférieures au regard de l'excellence du sexe masculin. Jean CALVIN, Commentaires sur le Nouveau Testament. TOME 3 :
Jean Calvin n'avait pas la bonne compréhension des textes bibliques car sa religion était apostate , née après la mort des Apôtres (Matthieu 24: 4, 5, 11, 24)

 
Tertullien sur le voile des vierges :
I. Entraîné par la défense de mon opinion, je prouverai aussi en latin qu'il faut voiler nos vierges dès qu'elles sortent de l'enfance; qu'ainsi le demande la vérité, contre laquelle rien ne peut prescrire, ni le temps ni la dignité des personnes, ni le privilège des contrées; car le plus souvent la coutume née de l'ignorance ou de la simplicité des hommes se fortifie par l'usage dans la succession des temps, et par là prévaut contre la vérité.
Tertullien, Du Voile des Vierges.
KIFKIF comme CALVIN !

 
Saint Jérôme dit qu'il faut que la femme couvre son cou, sa poitrine et sa tête lorsqu'elle sort dehors :
Celle-là doit vous paraître belle et digne d'être admise dans votre société, qui ignore qu'elle est belle; qui ne tire point parti de ses avantages extérieurs; qui, se produisant en public, ne découvre ni son cou ni sa poitrine; qui reste la tête couverte de son voile, et qui ne l'écarte que pour se ménager l'ouverture nécessaire pour guider sa marche. Saint Jérôme, SÉRIE VII. FRAGMENTS DIVERS.
KIFKIF comme CALVIN ET TERTULLIEN . DES FAUX PROPHETES !

Stitten, les "perspicaces" , conduits par l'esprit de Dieu discernent les mots qui éclairent la compréhension des Ecritures!
Comme tu peux le constater , l'esprit de Dieu ne se trouve pas dans toutes les religions ..... sauf UNE !
  = Daniel 12: 10 ; Amos 3: 7

Amicalement  !

Voir le profil de l'utilisateur

122Re: La Femme dans la Bible le Mer 5 Oct - 12:29

jesusvit 


Habitué
Habitué
@Yassine a écrit:
@bkfsolo a écrit:NE VENEZ PAS NOUS APPLIQUER LES DOCTRINES DU CORAN NOUS SOMMES CHRÉTIENS ET NOUS NE PRENONS PAS EN CONSIDÉRATION LES ENSEIGNEMENT DU CORAN NOUS NE LUI RECONNAISSONS AUCUNES AUTORITÉ NI LES POINTS DE VUE DES MUSULMANS.
Personne ne vous impose quoi que ce soit, est ce que tu as les musulmans vous imposer quoi que ce soit dans ce domaine ? vous pouvez même designer des femmes, des gays des lesbiennes c'est votre problème. Et vous devez être fière.

Je ne sais s ils sont aussi fiers comme certains musulmans voyant des mosquées homosexuels.
http://www.lemonde.fr/societe/article/2012/11/30/une-mosquee-ouverte-aux-homosexuels-pres-de-paris_1798351_3224.html

Voir le profil de l'utilisateur

123Re: La Femme dans la Bible le Mer 5 Oct - 14:33

Stitten 


Récurrent
Récurrent
Commençons par ce que dit Paul :
Tite 2
3 Dis que les femmes âgées doivent aussi avoir l'extérieur qui convient à la sainteté, n'être ni médisantes, ni adonnées au vin; qu'elles doivent donner de bonnes instructions,
4 dans le but d'apprendre aux jeunes femmes à aimer leurs maris et leurs enfants,
5 à être retenues, chastes, occupées aux soins domestiques, bonnes, soumises à leurs maris, afin que la parole de Dieu ne soit pas blasphémée.
Il est clair que ce passage ne permet pas aux femmes de travailler mais qu'il leur enjoint de se borner à accomplir des taches domestiques.  
 Paul continue et dit :
1Timothée 5
11 Mais refuse les jeunes veuves; car, lorsque la volupté les détache du Christ, elles veulent se marier,
12 et se rendent coupables en ce qu'elles violent leur premier engagement.
13 Avec cela, étant oisives, elles apprennent à aller de maison en maison; et non seulement elles sont oisives, mais encore causeuses et intrigantes, disant ce qu'il ne faut pas dire.
14 Je veux donc que les jeunes se marient, qu'elles aient des enfants, qu'elles dirigent leur maison, qu'elles ne donnent à l'adversaire aucune occasion de médire;
 
Paul dit que c'est à la maison que la femme doit s'instruire :
 
1Corinthiens 14
34 que les femmes se taisent dans les assemblées, car il ne leur est pas permis d'y parler; mais qu'elles soient soumises, selon que le dit aussi la loi.
35 Si elles veulent s'instruire sur quelque chose, qu'elles interrogent leurs maris à la maison; car il est malséant à une femme de parler dans l'Eglise.
L'auteur du Psaume 128 décrit la femme comme étant une plante gardée dans la maison de son mari :
Psaumes 128.3 
Ta femme est comme une vigne féconde dans l'intérieur de ta maison; Tes fils sont comme des plants d'olivier, Autour de ta table.
Proverbes 27:15 
Une gouttière continue dans un jour de pluie Et une femme querelleuse sont choses semblables.
Luther dit que la femme qui refuse les rapports conjugaux à son mari peut être frappé et même tué : Ainsi, quand l'un refuse à l'autre le devoir, il lui fait un vol, il le spolie, et ce vol est défendu par le code conjugal, ce vol brise les liens du mariage. Le magistrat doit donc employer la force contre la femme revêche; en cas de besoin, le glaive. Si le magistrat use du glaive, le mari imaginera que sa femme a été enlevée et tuée par des voleurs, et il en prendra une autre
 
Bien sur tu me diras que les chrétiens ne sont pas censés suivre chaque propos de Luther comme des enseignements évangéliques.

Je ne pense pas que GRIT puisse être  plus chrétienne que  Jean Calvin, Tertullien  et Saint Jérôme qui sont les Pères de l’Eglise

Voir le profil de l'utilisateur

124Re: La Femme dans la Bible le Mer 5 Oct - 15:17

jesusvit 


Habitué
Habitué
Oui mais Paul  c est Paul et Jésus c est Jésus chacun est libre de penser

Voir le profil de l'utilisateur

125Re: La Femme dans la Bible le Mer 5 Oct - 15:27

Stitten 


Récurrent
Récurrent
Le  porte-voix du sans voix, !!!!!

Voir le profil de l'utilisateur

126Re: La Femme dans la Bible le Mer 5 Oct - 16:27

jesusvit 


Habitué
Habitué
@Stitten a écrit:
Le  porte-voix du sans voix, !!!!!

oui tu as toute à fait raison excuse moi du peu.

Mais ces textes là ne doivent pas etre pris au pied de la lettre et deplus ils sont stériles. Il est pour moi incomprehensible
de ne point  connaitre la bonne attitude que nous devons avoir envers les femmes, à moins d etre un monstre.

Voir le profil de l'utilisateur

127Re: La Femme dans la Bible Aujourd'hui à 16:35

Contenu sponsorisé 


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 5 sur 6]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum