Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1le coran...une lumière le Lun 8 Nov - 11:46

بسم الله الرحمن الرحيم



le coran...une lumière

L'humanité a eu connaissance des commandements de Dieu par deux voies : la première est la parole d'Allah عز وجل , la seconde est l'oeuvre des prophètes qui ont été choisis par Dieu afin de communiquer sa volonté aux êtres humains. Ces deux voies vont de pair et toute tentative pour connaître la volonté de Dieu en négligeant l'une ou l'autre est illusoire.

Les Hindous, délaissant leurs prophètes, se plongèrent dans leurs livres qui se révélèrent être des labyrinthes dans lesquels ils s'égarèrent. Les Chrétiens, quand à eux, ne prêtèrent guère d'intérêt au livre d'Allah et n'accordèrent d'importance qu'au Christ, non seulement ils lui donnèrent rang de divinité, mais ils négligèrent jusqu'à l'essence du monothéisme (Tawhid) contenu dans la Bible.

En réalité, les principales écritures révélées avant le Coran, c'est-à-dire l'Ancien Testament et l'Evangile, n'ont été transcrites sous formes de livres qu'après le temps des prophètes (et se fut alors après traduction) car les disciples de Moïse et de Jésus ne firent que peu d'efforts pour préserver ces révélations du vivant de leurs prophètes. Elles ne furent écrites que longtemps après la disparition de ceux auxquels elles avaient été révélées. C'est ainsi que la Bible telle que nous la connaissons aujourd'hui (l'Ancien et le Nouveau Testament) est l'agencement de plusieurs récits (qui concernent les révélations primitives et dont nous ne possédons que les traductions) ainsi que des ajouts, changements et suppressions qui y ont été faits par les disciples.



A l'opposé, le Coran (le dernier livre révélé par Allah عز وجل ) subsiste dans sa forme originale. Allah عز وجل a veillé Lui-même à ce qu'il soit préservé. C'est la raison pour laquelle le Coran a entièrement été écrit du vivant du Prophète Mohammad sur des feuilles de palmier, des morceaux de parchemin, des os...

De plus, des milliers de compagnons du Prophète mémorisèrent le Coran dans sa totalité. Le Prophète lui-même le récitait à l'ange Jibril (Gabriel) [...].

Plus tard, le premier Calife Abou Bakr :ra: chargea Zeid Ibn Thabit , le scribe du Prophète :pbsl: , de rassembler les écrits du Coran en un seul volume qui ne quitta pas Abou Bakr jusqu'à sa mort.

Il passa alors aux mains du second Calife Omar :ra: , puis à celles de Hafsa , l'épouse du Prophète .

Le troisième Calife Othman fit faire plusieurs copies de ce volume original et les expédia dans les différents territoires musulmans. Le Coran fut méticuleusement préservé car il devait être le livre des commandements qui allaient guider l'humanité pour l'éternité. C'est pour cette raison qu'il ne s'adresse pas seulement aux Arabes bien qu'il fut révélé dans leur langue. Il s'adresse à l'homme en tant qu'être humain.



L'application des préceptes coraniques est démontrée par la vie exemplaire de Mohammad ainsi que par celles de tous les bons musulmans.

Le Coran renferme des règles qui, s'appuyant sur les ressources accessibles à l'homme, ont pour but le bien être de l'individu. La sagesse coranique décide en toute chose. Elle ne condamne ni ne martyrise la chair mais elle ne néglige pas l'âme. Elle ne donne pas forme humaine à Dieu et elle ne défie pas l'homme. Chaque chose a sa place dans la création.

Ceux qui prétendent que Mohammad :pbsl: est l'auteur du Coran soutiennent quelque chose d'humainement impossible. Un homme du sixième siècle de l'ère chrétienne aurait-il pu émettre des vérités scientifiques semblables à celles que contient le Coran ? Aurait-il pu décrire l'évolution de l'embryon dans l'utérus avec autant de précisions que la science moderne le fait elle-même ?



D'autre part, peut-on logiquement penser que Mohammad :pbsl: , qui jusqu'à l'âge de 40 ans n'était connu que pour son honnêteté et son intégrité, aurait soudainement entreprit la rédaction d'un livre dont la qualité littéraire reste inégalée et dont l'équivalent n'a jamais été reproduit par aucun de ceux qui forment le pinacle des plus grands poètes et orateurs arabes ?

Enfin, est-il justifié de dire que Mohammad :pbsl: , surnommé Al-Amine (celui qui est digne de confiance) par ces contemporains et dont les érudits non-musulmans continuent d'admirer l'honnêteté et l'intégrité, aurait soutenu de faux énoncés et entraîné à sa suite des milliers d'hommes de caractère, honnêtes et intègres, capables d'établir la meilleure société humaine sur terre, avec des mensonges ?



Tous ceux qui cherchent la vérité avec sincérité et impartialité croiront que le Coran est le livre de Dieu.


Voir le profil de l'utilisateur

2Re: le coran...une lumière le Mar 9 Nov - 3:20

arbimassihi 


Enthousiaste
Enthousiaste
bonjour
Dans tout ça tu ne fais pas part de l'épisode du nassekh wal manssoukh,
ça mérite quelque éclaircissement.tu as aussi oublier qu'il était écrit sur des tablettes de pierres et qu il est parvenu avec des erreur de grammaire et d'orthographe (Nahwe wa chekle)
maida 69
baqara 62
taha 63
almaida 101
yassine 38
anaam 104
al ahzab 37
etc......

Voir le profil de l'utilisateur

3Re: le coran...une lumière le Mar 9 Nov - 10:19

Yassine 


Vétéran
Vétéran
@arbimassihi a écrit:tu as aussi oublier qu'il était écrit sur des tablettes de pierres
Quelle tablette de pierre ?

et qu il est parvenu avec des erreur de grammaire et d'orthographe (Nahwe wa chekle)
Tu peux nous donner un exemple ?

Voir le profil de l'utilisateur http://www.forumreligion.com

4Re: le coran...une lumière le Mar 9 Nov - 11:16

@arbimassihi a écrit:bonjour
Dans tout ça tu ne fais pas part de l'épisode du nassekh wal manssoukh,

ça mérite quelque éclaircissement.tu as aussi oublier qu'il était écrit sur des tablettes de pierres et qu il est parvenu avec des erreur de grammaire et d'orthographe (Nahwe wa chekle)
maida 69
baqara 62
taha 63
almaida 101
yassine 38
anaam 104
al ahzab 37
etc......

Après tout, je suis ici pour sa
de quel erreur tu parle !

Voir le profil de l'utilisateur

5Re: le coran...une lumière le Mer 10 Nov - 12:52

Gabriel 


Récurrent
Récurrent
« Ne laisse personne te dire qu’il détient la totalité du Coran. Comment peut-on savoir ce qu’est la totalité du Coran ? Beaucoup de choses du Coran ont disparu à jamais [laqad dhahaba minhou qurânun kathîrun] » (Ainsi s’adressait ‘Abdallah, fils pieux de ‘Umar ibn al Khattab et récitant expert du Coran, au calife ‘Uthmân).

Abu ‘Ubayd al Qâsim (838), dans son livre fadha’il al Qorân, fait état de « censures » effectués par ‘Uthmân sur les textes oraux et écrits anciens du Coran. Ainsi, deux sourates, intitulées al hafd et al khal sont simplement supprimées par le conseil réuni par ce Calife.


Sources: http://anglesdevue.canalblog.com/archives/2007/12/02/7099933.html

Et bien d'autres!!

c'est un débat sur l'authenticité du Coran!!! Bonne lecture

Voir le profil de l'utilisateur

6Re: le coran...une lumière le Mer 10 Nov - 13:05

arbimassihi 


Enthousiaste
Enthousiaste
@TetSpider a écrit:
@arbimassihi a écrit:tu as aussi oublier qu'il était écrit sur des tablettes de pierres
Quelle tablette de pierre ?

et qu il est parvenu avec des erreur de grammaire et d'orthographe (Nahwe wa chekle)
Tu peux nous donner un exemple ?

voilà l'exemple est ne l'effacé pas quand ça ne vous arrange pas

En 5:69

"Ceux qui ont cru, ceux qui se sont judaïsés, les Sabéens, et les Chrétiens, ceux parmi eux qui croient en Allah, au Jour Dernier et qui accomplissent les bonnes œuvres, pas de crainte sur eux, et ils ne seront point affligés."

"Innal-ladhîna 'âmanoû wal-ladhîna hâdoû was-Sâbi'oûna wan-Nasârâ man 'âmana bilâhi wal-Yaoumil-'âkhiri wa 'amila sâli-hanfalâ khaou-foun 'alaï-him wa lâ houm yah-zanoûn."

Il y a une erreur grammaticale dans le verset ci-dessus. Le mot 'Sâbi'oûna' n'a pas été décliné correctement. Dans deux autres versets, le même mot, dans exactement la même situation grammaticale, a été décliné correctement.

2:62 "Innal-ladhîna 'âmanoû wal-ladhîna hâdoû wan-Nasârâ was-Sâbi'îna ..."

22:17 Innal-ladhîna 'âmanoû wal-ladhîna hâdoû was-Sâbi'îna wan-Nasârâ ..."

Vous constaterez que le mot était écrit 'Sâbi'oûna' en 5:69 mais 'Sâbi'îna' en 2:62 et 22:17. Dans les deux derniers versets, il a été décliné correctement parce que le mot 'inna' au début de la phrase appelle une déclinaison appelée 'nasb' (comme dans le cas de l'accusatif ou du subjonctif) et le 'î' est la marque du 'nasb'. Mais dans le mot 'Sâbi'oûna' en 5:59, il porte le 'oû' qui est la marque du 'raf'a' (comme dans le cas du nominatif ou de l'indicatif). C'est une faute de grammaire flagrante.

Ce changement de cas est similaire aux changements de nombre, personne et temps. Tous sont utilisés dans le Coran pour des raisons de rhétorique dans leurs contextes. C'est une caractéristique appelée 'iltifât', dont les exemples sont nombreux en arabe. Comment ces mesures rhétoriques sont utilisées dans le Coran a été couvert en détail dans le plus grand livre de sciences du Coran intitulé Al-Burhan par Zarkashi.
La deuxième erreur

En 4:162

"Mais ceux d'entre eux qui sont enracinés dans la connaissance, ainsi que les croyants, tous ont foi à ce qu'on a fait descendre sur toi et à ce qu'on a fait descendre avant toi. Et quant à ceux qui accomplissent la ç alât, paient la Zakât et croient en Allah et au Jour Dernier, ceux-là Nous leur donnerons une énorme récompense."

"Lâkinir-Râsi-khoûna fil-'ilmi minhoum wal-Mou'-minoûna you'-minoûna bi-maâ 'ounzila 'ilaïka wa maâ 'ounzila min-qablika wal-mouqîmîn as-Salâta wal mou'-toûnaz-Zakâta wal-Mou'-mi-noûna billâhi wal-Yawmil-'âkhir: 'ulaâ 'ika sanu'-tî-him 'ajran 'adhîmâ."

Le mot "mouquîmîn" devrait être "mouquimoûn". Le mot aurait dû être décliné selon la marque "raf'a" comme les autres noms dans la phrase. En effet, les deux noms qui le précèdent ("râsikhoûn" et "mou'minoûn") et le nom qui le succède ("moui'toûn") sont déclinés correctement. Certains ont affirmés que ce mot était décliné différemment afin de distinguer et de glorifier l'acte de prier, mais le savant Ibn al-Khatib dit que c'est une façon de penser idiote. ("al-Fourqan" by Mohammad M. 'abd al-Latif Ibn al-Katib, Dar al-Koutoub al-'elmiyah, Beyrouth, p.43). Une telle manière de raisonner défie toute logique. Pourquoi faire une distinction sur le mot prière qui est un pilier de la religion et pas la foi qui est le fondement et la racine de la religion ? De plus, est-ce que cette logique est applicable à l'erreur de déclinaison du verset précédent ? Doit-on conclure que les "Sabi'în" sont plus distingués que ceux qui sont croyants et appartiennent aux Peuples du Livre ? Et pourquoi seraient-ils plus distingués dans un verse que dans un autre comme nous l'avons vu ? Dieu est bien plus grand que cette logique idiote. Voilà encore une faute de grammaire flagrante.

Ce cas est le même que celui expliqué dans ma réponse à la première prétendue erreur.
La troisième erreur

En 20:63
"Ils dirent : "Voici deux magiciens..."

"Qâloû in hâdhâni la-sâhirâni ..."

Le mot "sâhirâni" aurait dû être "sâhiraïn". Le mot "sâhirâni" a été décliné incorrectement, parce que le mot au début de la phrase appelle une déclinaison appelée "nasb" (nominatif) et le son "ya" est le signe du "nasb". C'est la troisième erreur grammaticale.

Ceci est une autre figure rhétorique qui a été analysée en détail par les linguistes arabes. Par exemple, T. Hasan dans son livre " Al-lugha Al-'arabiyyah".
La quatrième erreur

En 2:177

"La bonté pieuse ne consiste pas à tourner vos visages vers le Levant ou le Couchant. Mais la bonté pieuse est de croire en Allah, au Jour Dernier, [...] de donner son bien, [...] pour délier les jougs [des esclaves], d'accomplir la ç alât et d'acquitter la Zakat. Et ceux qui remplissent leurs engagements [...], ceux qui sont endurants dans la misère, ..."

"Laïsal-birra 'an-touwalloû woujoûhakoum qibalal-Machriqi wal-Maghrib wa lâkinnal-birra man 'âmana billâhi wal-Yawmil-'âkhiri wal-malaâ-'ikati wal-Kitâbi wan-nabiyyîn: wa 'âtal-mâla 'alâ houbbihî zawilqourbâ wal-yatâmâ wal-masâkîna wabnas-sabîli was-saâ-'ilîna wa fir-riqâb: wa'aqâmas-çalâta wa 'âtaz-Zakâta; wal-moûfoûna bi'ahdihim 'idhâ 'âhadoû was-çâbirîna fil-ba'-saâ'i wazzarraâ-'i ..."

Dans le verset ci-dessus, on peut constater cinq erreurs grammaticales. Dans quatre d'entre elles, le mauvais temps a été utilisé, car la phrase commence au présent avec le verbe "touwalloû" alors que les autres verbes sont écrits au passé :

'âman aurait dû être tou'minoû;

'âta aurait dû être tou'toû;

'aqâma aurait dû être touqimoû;

'âta aurait dû être tou'toû.

Le traducteur a gardé le présent et les verbes "croire", "donner", "accomplir" et "acquitter" sont tous [sous-entendus] au présent [(par le verbe "...est de...") qui les précède.]

La cinquième erreur est la fausse déclinaison du mot "çâbirîna", il aurait dû être décliné "çâbiroûna" comme le mot "moûfoûna" qui le précède.

Le premier cas doit être au présent (par exemple en français on a la règle suivante : après le verbe aller, on a un verbe à l'infinitif : on dit "je vais manger", et pas "je vais mangeras" ou "j'allais mangeai". C'est une règle claire en français. Des règles similaires mais différentes du français, s'appliquent en arabe. Si on traduisait du français à l'arabe en gardant toujours les mêmes temps, sans tenir compte des règles de l'arabe, ce serait grammatiquement incorrect. Cette prétendue erreur démontre une méconnaissance de la grammaire arabe de base. Pour ce qui est de "sâbioûna" voir ma réponse à la première prétendue erreur.
La cinquième erreur

En 3:59

"Pour Allah, Jésus est comme Adam qu'Il créa de poussière, puis Il lui dit : "Sois" et il fut."

"Inna massala 'Isâ 'indal-lâhi ka-masali 'Adam; khalaqahoû min-tourâbin-soum-ma qâla lahoû koun fa-yakoûn."

Le verset ci-dessus, s'il était traduit mot à mot de l'arabe, donnerait : La similitude de Jésus avec Allah est comme la similitude d'Adam. Il le créa de poussière, puis Il lui dit : "Sois" et il est."

Le mot "yakoûn" ("est" in français) aurait dû être "kâna" ("était") en arabe pour être consistent avec le passé du verbe précédent "dit", comme cela a été corrigé par le traducteur. C'est la cinquième erreur.

C'est une figure grammaticale qui est identifiée en arabe par "Al-Hikaya" qui consiste à prendre un bloc et à le présenter comme il est sans en changer une partie, comme vous ne changeriez pas une partie d'une expression idiomatique pour s'accorder avec un genre, un nombre ou un temps. Par exemple, je pousse quelqu'un à bout, on me répondra "Ne pousse pas Mémé dans les orties". Cette personne n'est ni ma grand-mère, et il n'y a pas d'orties autour. Est-ce une erreur grammaticale de sa part ? Non - et je ne pourrais même pas changer l'expression en "...dansl'ortie".
La sixième erreur

En 21:3

"...et les injustes tiennent des conversations secrètes..."

"Lâhiyatan - qouloûbouhoum. Wa 'asarroun-najwalladhîn dhalamoû..."

Le mot "'asarrou" devrait être "'asarra". C'est une phrase verbale, et la règle pour une telle phrase, où le verbe vient avant le sujet (masculin), est que le verbe doit être à la troisième personne (au masculin) du singulier, si le sujet actif de la phrase verbale est présent dans la phrase. (La même règle s'applique aussi au féminin). Cependant, le verbe dans le verset ci-dessus, est au pluriel. Voir des exemples de cette règle dans les versets suivants : 3:52, 10:2, 16:27, 16:35, 3:42, 49:14.

Il y a des réponses tout aussi valables à ça :

1, On peut comprendre que "alladhîn dhalamoû" est mis en apposition au nom pluriel pour les condamner pour leur malice et déclarer que c'est leur malice qui les a menés à l'acte.

2, C'est une variation dialectale acceptée et reconnue en arabe classique, connue dans les textes de grammaire sous le nom de "loughat akalouni al-baraghith", où nous avons le pronom pluriel (pas singulier) suivit du sujet comme dans le verset ci-dessus. C'est un usage parfaitement acceptable de l'arabe classique.
La septième erreur

En 22:19

"Voici des clans adverses qui disputaient au sujet de leur Seigneur."

"hâzâni Khismani 'ikhtasamoû fi rabbihim ..."

En arabe, comme en français, les mots sont déclinés ou conjugués en accord avec le nombre. En français nous avons le singulier et le pluriel. Par exemple, "deux hommes" sera considéré pluriels. Mais en arabe, il y a trois nombres : singulier, duel, et pluriel. Ainsi en arabe, les verbes s'accordent en fonction du singulier, du duel ou du pluriel. Le verbe dans ce verset a été conjugué comme si le sujet était plus que deux. Mais le verset ne parle que de deux. Donc la règle du duel devrait être suivie et le verbe "'ikhtsamoû" aurait dû être "'ikhtasamâ". Voilà encore une faute.

Le duel se réfère à deux entités : les croyants et les incroyants et le pluriel fait référence à la pluralité du nombre des individus dans chaque camp. En français, on pourrait dire par exemple "Le gouvernement allemand veut bannir le bœuf anglais. Ils disent qu'il est dangereux." Le mot "gouvernement" est singulier et donc, on a "veut", et pluriel car le gouvernement contient plusieurs personnes, et donc on a "ils disent".
La huitième erreur

En 49:9

"Et si deux groupes de croyants se combattent, faites la conciliation entre eux."

"wa 'in-taâ-'ifatâni mi-nal-Mou'-minîn aq-tatalu fa-'aslihoû baïnahoumâ."

L'erreur dans ce verset est la même que dans le verset précédent. Le nombre est encore une fois duel, mais le verbe est conjugué comme si le sujet était pluriel. Le verbe "aq'tatalou" devrait être "aq-tatalata".

Même réponse que pour la prétendue erreur précédente.
La neuvième erreur

En 63:10

"..."Seigneur ! Si seulement Tum'accordais un court délai : je ferais l'aumône et serais parmi les gens de bien."

"... Rabbi law laâ 'akhartaniî 'ilaâ 'ajalin-qarîbin-fa-'assaddaqa wa 'akoum-minas-çalihîn."

Le verbe "'akoun' est conjugué incorrectement, il devrait être "'akouna", c-à-d la dernière consonne devrait avoir la voyelle "a", au lieu de n'avoir aucun voyelle, parce que le verbe "'akoun" est au subjonctif. En effet, le verbe précédent ("'assaddaqa") est conjugué correctement au subjonctif. La raison en est qu'en arabe, le présent devient un subjonctif, s'il est précédé par certains mots (hourouf nasebah), l'un de ces mots étant le causatif "fa".

Premièrement, selon l'une des manières valables de lecture du Coran (l'une des sept lectures standard), on lit "akouna".

On peut lire de la manière ci-dessus, car c'est en conjonction avec le "mahall" de "'assaddaqa" qui est "jazm" dans le sens de "si vous me retardez, je donnerai en charité, et serai parmi les gens de bien." "'atf 'ala al-mahall" est une figure grammaticale arabe bien connue.
La dixième erreur

En 91:5
"Et par le ciel et Celui qui l'a construit!"

"was-samaâ-'i wa mâ ba-nâhâ."

Le mot "mâ" en arabe est utilisé pour l'impersonnel. Mais le sujet du verset ci-dessus est Dieu. Le mot qui devrait donc être utilisé est le mot arabe "man" (signifiant "celui qui"). Le traducteur a corrigé cette erreur et transformé le "mâ" (ce qui) en "Celui qui". Il corrige aussi les deux versets qui suivent :

"Et par la terre et Celui qui l'a étendue !". Q. 91:6.

"Et par l'âme et Celui qui l'a harmonieusement façonnée !" Q. 91:7.

Dans les traductions en anglais du Coran on trouve différentes versions. Yusuf Ali, par exemple, pour contourner le problème traduit le verset en question par : "Par le firmament et sa structure merveilleuse". Le sujet "Dieu" n'est donc par présent du tout. Il donne la raison à sa traduction dans une note de bas de page : "Le "mâ masdariya" en arabe, dans ce verset et les deux suivants rend mieux en anglais par des noms." Mais le mot "bana" dans "banaha" n'est pas un nom mais un verbe au passé et donc a été traduit correctement par deux autres traducteurs (Pickthall et Arberry), comme par le traducteur français. Le mot "mâ" aurait dû être "man" (c-à-d "celui") et dans ce contexte, traduit par "Celui" avec majuscule.

"mâ " dans ce verset n'est pas un pronom se référant à Dieu mais il est "masdariyya" c-à-d qu'il signifie "l'acte de [construire]..." et non pas "celui qui [l'a construit]". Yusuf Ali, l'un des traducteurs anglais, ayant été éduqué selon la tradition des madrasa, maîtrise mieux l'arabe que les deux autres traducteurs anglais.
La onzième erreur

En 41:11

"Il s'est ensuite adressé au ciel qui était alors fumée et lui dit, ainsi qu'à la terre : "Venez tous deux, bon gré, mal gré". Tous deux dirent : "Nous venons obéissants."

"... faqal laha wa lel-Arad 'itiya taw'ân aw karha qalata ataïna ta'i'în."

Ciel est terre en arabe sont des mots féminins, le mot traduit par "tous deux dirent" est en arabe, féminin et duel ("qalata") comme il se doit, mais l'adjectif traduit par "obéissants" en arabe est au masculin pluriel ("ta'i'în"), en contradiction avec la règle selon laquelle les adjectifs doivent s'accorder avec les noms en nombre et genre, et donc "ta'i'în" aurait dû être "ta'i'ataïn", la forme du duel féminin.

Il y a plusieurs ciels et terres. En arabe classique, ils peuvent être au masculin ou au féminin. Ce que vous mentionnez ici est une transformation qui eut lieu en arabe moderne. Vous serez surpris de savoir, par exemple, qu'en arabe classique, il est correct de dire "qâla an-nisa'" [verbe au masculin singulier pour un sujet féminin singulier] et "qâlat ar-rijâl" [verbe au féminin pour un sujet au masculin pluriel], alors que tous deux sont faux en arabe moderne. Voir également ma réponse à la septième prétendue erreur.
La douzième erreur

En 7:56

"...la miséricorde d'Allah est proche des bienfaisants."

"... inna rahmata Allahi qariboun min al-mouhsinîn."

Le verset ci-dessus est une proposition nominale. Dans une telle proposition, le prédicat doit s'accorder avec le sujet (rahmata) en genre. Le mot "qariboun" (signifiant "proche") est le prédicat de "rahmata Allahi" (la miséricorde d'Allah), et ils devraient s'accorder en genre. Mais ce n'est pas le cas dans le texte arabe. "Rahmata" est un mot féminin en arabe et le mot "qariboun" (qui est ici au masculin) devrait être "qaribah" (sa forme féminine).

Cette règle est suivie correctement dans d'autres verset coraniques, par exemple en 9:40, on peut lire : "Kalimatoul-llah hiya al-'oulya." Ici, "kalimat" et "hiya" sont tous deux féminins". Dire en revanche "Kalimato ul-llah houwa al-'a'la." ne serait pas correct. Aussi faux que dans le verset ci-dessus.

Une telle structure est bien connue en arabe, et "qariboun" sert comme adverbe plutôt que comme adjectif. C'est une autre simplification de l'arabe moderne. Utiliser la grammaire moderne arabe comme base revient au même que critiquer Molière ou Rabelais parce que leur grammaire diffère du français moderne !
Treizième erreur

En 7:160

"Nous les répartîmes en douze tribus."

"wa qata'nahoum 'ithnata 'ashrata asbatan."

Au lieu de "asbatan", on devrait lire "sebtan".

Dans le texte arabe, il est littéralement dit "douze tribus". C'est correct en français mais pas en arabe. En arabe, on doit dire "douze tribu", parce que tout nom dont le nombre va au-delà de dix doit être au singulier. Cette règle est observée correctement dans d'autres versets tels que 7:142, 2:60, 5:12, 9:36, 12:4.

Si Allah avait dit "douze tribu", Il l'aurait laissé au singulier. Mais Il parle des nombreux "asbat" à l'intérieur de chaque tribu. "asbatan" signifie "petits-fils" et pas "tribus", dans chaque tribu. Pour plus d'information, voir le tafsir de Zamakhshari. Il mentionne cette objection et y répond.

http://www.islam-christianity.net/islamchristianity/video/hewaralhaq/video/06.ram
a visionné avec real player

Voir le profil de l'utilisateur

7Re: le coran...une lumière le Mer 10 Nov - 13:08

arbimassihi 


Enthousiaste
Enthousiaste
@TetSpider a écrit:
@arbimassihi a écrit:tu as aussi oublier qu'il était écrit sur des tablettes de pierres
Quelle tablette de pierre ?

et qu il est parvenu avec des erreur de grammaire et d'orthographe (Nahwe wa chekle)
Tu peux nous donner un exemple ?


ta as les références versets dans mon post

Voir le profil de l'utilisateur

8Re: le coran...une lumière le Mer 10 Nov - 13:17

mamoutcha 


Enthousiaste
Enthousiaste
arbimassihi ,

arrete de copier et coller betement tu me donne l'impression que tu n'as aucune idée sur l'arabe

TS a demandé UN exemple , tu colle tout une page donc veut dire que toi meme t'as pas lu ce que tu as collé la

et les explications apporté c'est a vomir...

cdlt,

Voir le profil de l'utilisateur http://<a href="http://www.neobux.com/?r=lakhal99"&

9Re: le coran...une lumière le Mer 10 Nov - 13:18

Yassine 


Vétéran
Vétéran
@Gabriel a écrit:« Ne laisse personne te dire qu’il détient la totalité du Coran. Comment peut-on savoir ce qu’est la totalité du Coran ? Beaucoup de choses du Coran ont disparu à jamais [laqad dhahaba minhou qurânun kathîrun] » (Ainsi s’adressait ‘Abdallah, fils pieux de ‘Umar ibn al Khattab et récitant expert du Coran, au calife ‘Uthmân).

Abu ‘Ubayd al Qâsim (838), dans son livre fadha’il al Qorân, fait état de « censures » effectués par ‘Uthmân sur les textes oraux et écrits anciens du Coran. Ainsi, deux sourates, intitulées al hafd et al khal sont simplement supprimées par le conseil réuni par ce Calife.


Sources: http://anglesdevue.canalblog.com/archives/2007/12/02/7099933.html
Un blog n'importe et c'est tout ?

Voir le profil de l'utilisateur http://www.forumreligion.com

10Re: le coran...une lumière le Mer 10 Nov - 13:18

Yassine 


Vétéran
Vétéran
@arbimassihi a écrit:ta as les références versets dans mon post
Oui mais donne nous un exemple de ton choix pour qu'on l'étudie ensemble.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.forumreligion.com

11Re: le coran...une lumière le Mer 10 Nov - 14:59

Gabriel 


Récurrent
Récurrent
@mamoutcha a écrit:arbimassihi ,

arrete de copier et coller betement tu me donne l'impression que tu n'as aucune idée sur l'arabe

TS a demandé UN exemple , tu colle tout une page donc veut dire que toi meme t'as pas lu ce que tu as collé la

et les explications apporté c'est a vomir...

cdlt,

Donc, l'Islam c'est de l'arabisation??? pour que les peuples de la terre comprennent la dernière version de Dieu, faut qu'ils apprennent l'arabe?? worried

Voir le profil de l'utilisateur

12Re: le coran...une lumière le Mer 10 Nov - 15:02

Yassine 


Vétéran
Vétéran
@Gabriel a écrit:Donc, l'Islam c'est de l'arabisation??? pour que les peuples de la terre comprenne la dernière version de Dieu, faut qu'ils apprennent l'arabe?? worried
Tu n'as pas suivi le fil de la discussion, il parles d'erreur de grammaire dans le Coran et nous on lui demande des preuves.

Pour ce qui est pourquoi le Coran est seulement en arabe c'est un autre sujet.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.forumreligion.com

13Re: le coran...une lumière le Mer 10 Nov - 15:58


Le Coran la parole de Dieu et personne parle Après la parole de dieu

Je ne suis pas surpris parce que vous avez

changez lEvangile

Voir le profil de l'utilisateur

14Re: le coran...une lumière le Jeu 11 Nov - 2:22

arbimassihi 


Enthousiaste
Enthousiaste
@mamoutcha a écrit:arbimassihi ,

arrete de copier et coller betement tu me donne l'impression que tu n'as aucune idée sur l'arabe

TS a demandé UN exemple , tu colle tout une page donc veut dire que toi meme t'as pas lu ce que tu as collé la

et les explications apporté c'est a vomir...

cdlt,
Je ne suis pas con je lis avant de poster un copier et toi tu le lis et tu as une réponse ou seulement des remarques
lis et répond même si c'est du copier coller vous le faites aussi non quand vous êtes face a un dilemme vous parler de la météo.
ce copier coller contiens des question qui méritent réponse et ne crois qu'en me disant de m'abstenir de faire du copier que tu aura satisfait ma curiosité quand a ton savoir face a ces questionnement tu me rappel
dicton "si on veut se débarrasser de son chien on l'accuse d'avoir la rage."
parceque vous pensez que les verset de la bible que vous nous citer vous les connaissez ou vous les avez étudier vous avez été les glaner sur le net en demandant au cher ami google et le premier résultat vous cliquez dessus...ce n'est interdit de faire du copier coller quand le sujet a son mérite..
Dieu te bénisse abondamment et te donne la paix qui surpasse toute
intelligence

1 Corinthiens 2 : 12
Or nous, nous n'avons pas reçu l'esprit du monde, mais l'Esprit qui vient de Dieu, afin que nous connaissions les choses que Dieu nous a données par sa grâce.

Philippiens 4 : 7
Et la paix de Dieu, qui surpasse toute intelligence, gardera vos coeurs et vos pensées en Jésus-Christ.

Voir le profil de l'utilisateur

15tablette de pierre le Jeu 11 Nov - 2:36

arbimassihi 


Enthousiaste
Enthousiaste
je t'ai trouvé ça

'A'isha (rA) a dit qu'il avait été révélé dans le saint Coran que .... *dans tafssir ibn katir du sourah La table servie (Al-Maidah) verset 100 ... ils ont été écrits sur un morceau de papier et se sont conservés sous mon oreiller. ... des os feuilles de palmiers pierres minces

t'aurais pu aussi demander a gogle

Voir le profil de l'utilisateur

16Re: le coran...une lumière le Jeu 11 Nov - 2:48

arbimassihi 


Enthousiaste
Enthousiaste
@TetSpider a écrit:
@arbimassihi a écrit:ta as les références versets dans mon post
Oui mais donne nous un exemple de ton choix pour qu'on l'étudie ensemble.


cette histoire youne yinne

"Innal-ladhîna 'âmanoû wal-ladhîna hâdoû was-Sâbi'oûna wan-Nasârâ man 'âmana bilâhi wal-Yaoumil-'âkhiri wa 'amila sâli-hanfalâ khaou-foun 'alaï-him wa lâ houm yah-zanoûn."


2:62 "Innal-ladhîna 'âmanoû wal-ladhîna hâdoû wan-Nasârâ was-Sâbi'îna ..."

22:17 Innal-ladhîna 'âmanoû wal-ladhîna hâdoû was-Sâbi'îna wan-Nasârâ ..."

commençons déjà par ce qui en surbrillance rouge et ne viens pas me donner comme réponse comme quoi le coran est au dessus de la grammaires et des accord et de l'orthographe et le reste(Nahwe wa chekl fi qawa3ed el i3rabe)

et aprés on s'occupera du reste.
Dieu te benisse fortement

Voir le profil de l'utilisateur

17Re: le coran...une lumière le Jeu 11 Nov - 2:54

arbimassihi 


Enthousiaste
Enthousiaste
@imen elkoloub a écrit:
@arbimassihi a écrit:bonjour
Dans tout ça tu ne fais pas part de l'épisode du nassekh wal manssoukh,

ça mérite quelque éclaircissement.tu as aussi oublier qu'il était écrit sur des tablettes de pierres et qu il est parvenu avec des erreur de grammaire et d'orthographe (Nahwe wa chekle)
maida 69
baqara 62
taha 63
almaida 101
yassine 38
anaam 104
al ahzab 37
etc......

Après tout, je suis ici pour sa
de quel erreur tu parle !



taha 63
قَالُوا إِنْ هَذَانِ لَسَاحِرَانِ يُرِيدَانِ أَن يُخْرِجَاكُم مِّنْ أَرْضِكُم بِسِحْرِهِمَا وَيَذْهَبَا بِطَرِيقَتِكُمُ الْمُثْلَى
ils ont dit ina hadan la sahirane....

Dans ce verset le mot « hadani » est une erreur grammaticale ; car le mot exact doit être « hadeïni ».


pas de réponse comme le coran est audessus de tout

Dieu te benisse abondament

Voir le profil de l'utilisateur

18Re: le coran...une lumière le Jeu 11 Nov - 3:14

arbimassihi 


Enthousiaste
Enthousiaste
@TetSpider a écrit:
@arbimassihi a écrit:ta as les références versets dans mon post
Oui mais donne nous un exemple de ton choix pour qu'on l'étudie ensemble.


Vous avez une drôle de façon de détourner le sujet pour l'amener là ou il ne faut pas avec toute la liste des verset et des références tu n'a pas pu dire dans ta tête tiens je vais lui répondre sur ce verset.Je te montre la lune et tu me parle de moi doigt qui pointé vers elle.
tu le sais trés bien que ces versets sont archi connus et nul ne peut répondre la réponses que j'ai entendu pour justifier de telle erreur Ah mais le coran est au-dessus de tout,et la plus drôle c'est Allah a3lem.
revois ma liste tiens un resumé
maida 69
baqara 62
taha 63
almaida 101
yassine 38
anaam 104
al ahzab 37
etc......

Avec toutes mes benediction

Voir le profil de l'utilisateur

19Re: le coran...une lumière le Jeu 11 Nov - 10:02

Yassine 


Vétéran
Vétéran
Donc tu choisi laquelle pour qu'on la discute ensemble, mais si tu es nul en arabe alors tu t'abstiens.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.forumreligion.com

20Re: le coran...une lumière le Ven 12 Nov - 1:05

arbimassihi 


Enthousiaste
Enthousiaste
@TetSpider a écrit:Donc tu choisi laquelle pour qu'on la discute ensemble, mais si tu es nul en arabe alors tu t'abstiens.

tu aurais pu les citée toutes et me faire un long post...
avec la conclusion Allah a3lem elles y sont ces erreurs.
t'as pas les balles dans ton camps et elles sont sur ton terrain
moi j'ai dejé fais les cours ces erreurs et je les trouve catastrophiques a tout égard.

a tout honneur tout bonheur et la bénédiction t'environne et la plénitude te couvre

Voir le profil de l'utilisateur

21Re: le coran...une lumière le Ven 12 Nov - 3:13

Yassine 


Vétéran
Vétéran
Donc ce cas si tu es nul en arabe alors tu te tais Keyboardzapper.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.forumreligion.com

22Re: le coran...une lumière le Ven 12 Nov - 15:23

mamoutcha 


Enthousiaste
Enthousiaste
@arbimassihi a écrit:
@TetSpider a écrit:Donc tu choisi laquelle pour qu'on la discute ensemble, mais si tu es nul en arabe alors tu t'abstiens.

tu aurais pu les citée toutes et me faire un long post...
avec la conclusion Allah a3lem elles y sont ces erreurs.
t'as pas les balles dans ton camps et elles sont sur ton terrain
moi j'ai dejé fais les cours ces erreurs et je les trouve catastrophiques a tout égard.

a tout honneur tout bonheur et la bénédiction t'environne et la plénitude te couvre

je vais descendre a ton niveau de comprehension

une erreur gramatical ,hadaine et non hadane c'est ça ? : c'est quoi la difference entre les deux arbimasikhi ?

cdlt,

Voir le profil de l'utilisateur http://<a href="http://www.neobux.com/?r=lakhal99"&

23Re: le coran...une lumière le Sam 27 Nov - 9:17

arbimassihi 


Enthousiaste
Enthousiaste
@mamoutcha a écrit:
@arbimassihi a écrit:
@TetSpider a écrit:Donc tu choisi laquelle pour qu'on la discute ensemble, mais si tu es nul en arabe alors tu t'abstiens.

tu aurais pu les citée toutes et me faire un long post...
avec la conclusion Allah a3lem elles y sont ces erreurs.
t'as pas les balles dans ton camps et elles sont sur ton terrain
moi j'ai dejé fais les cours ces erreurs et je les trouve catastrophiques a tout égard.

a tout honneur tout bonheur et la bénédiction t'environne et la plénitude te couvre

je vais descendre a ton niveau de comprehension


une erreur gramatical ,hadaine et non hadane c'est ça ? : c'est quoi la difference entre les deux arbimasikhi ?

cdlt,


garde ton niveau et explique moi pour quoi ces erreurs et ne te défiles pas
la différence elle est dans le ina.

Voir le profil de l'utilisateur

24Re: le coran...une lumière le Dim 26 Mai - 17:13

malikou 


Récurrent
Récurrent
Dieu a cree douloumat et nour donc les tenebres et la lumiere
Les anges sont surement de lumiere ,je ne sais pas si on peut parler de
photons, la lumiere spirituelle et satan est des tenebres spirituelles

Quand on est en acte de servir Allah, dans notre coeur il y a la lumiere
spirituelle, notre etat d ame s illumine par le nour (on le voit pas
physiquement mais ca existe)

et quand on est en situation de peche, mentir, trahir, etre pervers,
desobeir... ca c est les tenebres, on le voit pas physiquement
Satan est cet etre rebelle tenebreux et les anges sont des etres de lumiere spirituelle

L homme est cet etre chez qui lumiere et tenebres se rencontrent, il
faut aller vers la lumiere et s eloigner des tenebres, aller vers la
verite et delaisser le faux

Le coran est une lumiere, la parole de dieu est la lumiere et a travers les prophetes il y la lumiere et chez les personnages pieux de la lumiere, le tout venant de Allah

Allah est mieux savant

Voir le profil de l'utilisateur

25Re: le coran...une lumière Aujourd'hui à 7:46

Contenu sponsorisé 


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum