Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 2]

Moussa21 


Récurrent
Récurrent
La progression du christianisme dans l’Empire est sujette à de nouveaux débats. En effet, les sources à la disposition des historiens rendent ardue la quantification du développement du christianisme1.
Pendant longtemps a prévalu l’idée qu’au début du ive siècle, les provinces d’Orient sont majoritairement acquises au christianisme. En Occident, les provinces méditerranéennes sont plus touchées par la nouvelle religion que les autres. Mais partout dans cette partie de l’Empire romain, les campagnes restent profondément polythéistes2. Dans cette optique, la conversion de Constantin en 312 n’aurait été qu’un couronnement, et non un tournant de l’histoire de l’Empire3. Aujourd’hui l’ampleur de la christianisation de l’Empire est remise en question4. Robin Lane Fox pense que le paganisme est toujours très bien implanté au début du ive siècle et que le christianisme est encore un phénomène très minoritaire5. Selon lui les chrétiens ne représentent en 312, que 4 à 5 % de la population totale de l’Empire. Le débat est d’autant plus délicat que, derrière les chiffres, il y a un enjeu idéologique fort.
Certains points semblent néanmoins établis. L’inégalité de la christianisation selon les régions et le retard de la Gaule en particulier sont admis par tous. À un moindre degré, la situation est la même en Espagne et en Italie, mais avec en plus de fortes différences régionales. On pense qu’à Rome, la ville la plus christianisée d’Italie, peut-être un peu moins de 10 % des habitants sont chrétiens en 312. L’étude des papyrus égyptiens permet le chiffre de 20 % de chrétiens en 312 en Égypte6. En Asie Mineure, une proportion d’1/3 de chrétiens est envisageable, 10 à 20 % en Afrique. En 312, les chrétiens ne sont donc qu’une minorité dans l’Empire7.
La question du développement du christianisme a longtemps été posée en termes d’affrontement avec la culture antique. Le Bas Empire est, dans cette perspective, vu comme une période de triomphe de la foi nouvelle face aux religions traditionnelles ou aux cultes à mystères. Aujourd’hui, l’examen des sources pousse à modifier ce point de vue. Cette thèse ne fait pas l’unanimité parmi les historiens10.Le christianisme s’est nourri de la culture antique et s’en est servi pour se développer : il n’a donc pas détruit la culture antique8. G. Stroumsa explique le passage du paganisme au christianisme dans l’Empire romain par un processus d’intériorisation du culte. Une partie significative des habitants de l'empire ne se reconnaît plus dans les religions ritualistes et cherche une croyance qui soit plus personnelle. L’essor des religions du livre grâce à la généralisation du codex sert d’accélérateur à un nouveau souci de soi présent dans l’ascèse et la lecture, au passage de la religion civique aux religions communautaires et privées9
Le christianisme, en devenant la religion de l’Empire romain au ive siècle, sert à justifier un ordre politique autoritaire qui s’exerce au nom de Dieu. Il permet aussi, aux yeux des empereurs d’assurer la cohésion de l’Empire. Il devient un élément essentiel de la civilisation de l’Antiquité tardive. La conséquence en est l’exclusion de toutes les autres convictions religieuses. Les non-chrétiens sont désormais désolidarisés de l’idéal romain11.
Pour l’Église d’Occident, romanité et christianisme sont tellement indissociables que les évêques trouvent normal de défendre l’Empire face aux barbares12.

Voir le profil de l'utilisateur

Credo 


Averti
Averti
Moussa21 a écrit : Le christianisme, en devenant la religion de l’Empire romain au ive siècle,

Le christianisme n'a jamais été la religion officielle de l'empire romain au IVeme siècle. Les chrétiens ne représentaient environ que 10% de la population or tout comme un état laïc de nos jours s'appuie sur un parti majoritaire, un état antique s'appuyait sur la religion majoritaire.

A cette époque, l'empire romain était immense et il y avait 4 ou 5 empereurs. Tous devait être d'accord pour appliquer des lois dans l'empire. L'édit de Sardique promulgué par l'empereur Galère, devait accorder la tolérance au culte chrétien car les communautés chrétiennes grandissaient malgré les persécutions et l'empereur Galère, malade, avait peur que le dieu des chrétiens ne se venge sur lui. D'où cet édit qui ne sera pas appliqué de son vivant car il ne fait pas l'unanimité. Il sera appliqué par Constantin. C'est donc une décision prise déjà avant Constantin . C'est un édit de tolérance et non de reconnaissance de la foi chrétienne comme foi de l'empire. Constantin le reprendra et lui donnera son nom. Cela devient un édit qui admet toute religion dans l'empire romain avec, comme idée, être sûr de ne se mettre à dos aucun dieu quelqu'il soit.

Voir le profil de l'utilisateur

Moussa21 


Récurrent
Récurrent
Bonjour,

Cela est tiré de wikipédia, une encyclopédie. Je ne l'ai pas écrit moi-même.

Voir le profil de l'utilisateur

Credo 


Averti
Averti
Bonjour Moussa21,

Wikipédia est écrit par des gens cultivés qui parfois manque d'impartialité ou de connaissance plus poussée. Je m'en suis aperçue dans des sujets autre que la foi chrétienne également.

Cependant, quand on manque d'information, on a tous le reflexe wikipédia qui est la principale source d'information sur le net (tout du moins je n'en connais pas d'autres aussi fournies)

Voir le profil de l'utilisateur

septik 


Récurrent
Récurrent
@Credo a écrit:Bonjour Moussa21,

Wikipédia est écrit par des gens cultivés qui parfois manque  d'impartialité ou de connaissance plus poussée. Je m'en suis aperçue dans des sujets autre que la foi chrétienne également.  

Cependant, quand on manque d'information, on a tous le reflexe wikipédia qui est la principale source d'information sur le net (tout du moins je n'en connais pas d'autres aussi fournies)

Bonjour,
Plusieurs sites internet en dehord de Wikipédia disent que le christianisme devient religion officielle de l'empire romain avec l'édit de thessalonique en 380.

Voir le profil de l'utilisateur

Credo 


Averti
Averti
septik a écrit :Plusieurs sites internet en dehord de Wikipédia disent que le christianisme devient religion officielle de l'empire romain avec l'édit de thessalonique en 380.

Mais l'édit de Thessalonique, ce n'est pas sous Constantin.

Après Constantin, il y a eu l'empereur Julien qui a déclaré que seuls les ariens étaient chrétiens puisque Constantin s'était fait baptisé sur son lit de mort par un prêtre arien. Il s'est remis à persécuter les chrétiens mais uniquement ceux qui n'étaient pas ariens.

A sa mort, l'empereur suivant a voulu la paix et a trouvé un compromis pour stopper les persécutions. Il n'a régné que 8 mois.

On arrive à Théodose et son edit de Thessalonique,  qui déclare que le peuple doit se rallier à la foi chrétienne car l'empereur s'est fait baptisé non arien. De ce fait, il déclare hérétique les ariens qu'il chasse quand il ne les enferme pas. Il veut abolir le paganisme mais comme les païens sont encore nombreux et qu'il tient à son trône, il ne pourra pas l'éliminer complétement.

Au fil des siècles, le christianisme a vaincu le paganisme mais il a fallu du temps avant que le christianisme ne s'impose dans le plus grand empire d'Occident. Il n'y a pas d'intériorisation du paganisme dans le culte chrétien mais la foi chrétienne qui est universelle a profité de la portée quasi universelle de l'empire romain pour s'étendre en occident en agissant principalement par attraction et non par prosélytisme.

Voir le profil de l'utilisateur

Moussa21 


Récurrent
Récurrent
Il est fait question dans l'article de wikipédia, qui est le suivant sur internet: "christianisme dans l'empire romain". Que les premiers chrétiens étaient minoritaire et souvent persécutés et qu'ils ont profité ainsi de s'insérer dans l'Empire Romain pour avoir une part de pouvoir et cesser leurs persécutions, mais leur entrée dans le pouvoir de l'Empire romain a abouti à une intériorisation du paganisme et du culte de l'Empire.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Christianisme_dans_le_monde_romain

http://fr.wikipedia.org/wiki/Constantin_Ier_(empereur_romain)

Voir le profil de l'utilisateur

septik 


Récurrent
Récurrent
Mais l'édit de Thessalonique, ce n'est pas sous Constantin.
Après Constantin, il y a eu l'empereur Julien qui a déclaré que seuls les ariens étaient chrétiens puisque Constantin s'était fait baptisé sur son lit de mort par un prêtre arien. Il s'est remis à persécuter les chrétiens mais uniquement ceux qui n'étaient pas ariens.A sa mort, l'empereur suivant a voulu la paix et a trouvé un compromis pour stopper les persécutions. Il n'a régné que 8 mois.
On arrive à Théodose et son edit de Thessalonique,  qui déclare que le peuple doit se rallier à la foi chrétienne car l'empereur s'est fait baptisé non arien. De ce fait, il déclare hérétique les ariens qu'il chasse quand il ne les enferme pas. Il veut abolir le paganisme mais comme les païens sont encore nombreux et qu'il tient à son trône, il ne pourra pas l'éliminer complétement.
je vois pas pourquoi tu me parles de constantin, je dis que le christianisme devient religion officielle à la fin du 4e siècle, pas que c'est constantin qui la fait.
religion officielle veut dire que c'est la religion d'Etat, pas que la majorité des habitants de l'empire est chrétien.



Il n'y a pas d'intériorisation du paganisme dans le culte chrétien mais la foi chrétienne qui est universelle a profité de la portée quasi universelle de l'empire romain pour s'étendre en occident en agissant principalement par attraction et non par prosélytisme.
je suis pas d'accord, la fête de noël est bien une fête païenne qui a été intégrée au catholicisme.
ça a été fait pour mieux séduire les masses païennes.

Voir le profil de l'utilisateur

Credo 


Averti
Averti
septik a écrit : je vois pas pourquoi tu me parles de constantin, je dis que le christianisme devient religion officielle à la fin du 4e siècle, pas que c'est constantin qui la fait.

C'est ce que déclare beaucoup d'autres donc j'ai cru que toi aussi. Donc on efface tout, on recommence. Effectivement, l'empereur a demandé à son peuple de se rallier au christianisme par cet édit de Thessalonique

la fête de noël est bien une fête païenne qui a été intégrée au catholicisme.

A Noel on fête la nativité du Christ qui est bel et bien un évènement biblique décrit dans l'évangile selon St Luc.

Voir le profil de l'utilisateur

Credo 


Averti
Averti
Moussa21 a écrit : Il est fait question dans l'article de wikipédia, qui est le suivant sur internet: "christianisme dans l'empire romain". Que les premiers chrétiens étaient minoritaire et souvent persécutés et qu'ils ont profité ainsi de s'insérer dans l'Empire Romain pour avoir une part de pouvoir

Non point pour avoir une part de pouvoir mais par souci d'évangélisation qui est un devoir du chrétien. L'empire romain étant vaste, être libres de pratiquer leur culte leur a permis d'évangéliser un vaste territoire.

Voir le profil de l'utilisateur

septik 


Récurrent
Récurrent
@Credo a écrit:
la fête de noël est bien une fête païenne qui a été intégrée au catholicisme.

A Noel on fête la nativité du Christ qui est bel et bien un évènement biblique décrit dans l'évangile selon St Luc.

quels versets?

Voir le profil de l'utilisateur

Moussa21 


Récurrent
Récurrent
Oui mais Constantin Ier était parfaitement conscient qu'il ne pouvait imposer christianisme aux dirigeants et à l'élite bourgeoise parmi Rome et son empire, qui étaient tous païens.

Il intériorisa le culte païen dans la doctrine chrétienne pour la rendre religion d'Etat et ainsi faire de la religion chrétienne, la religion d'Etat de l'empire.

Les historiens sont tous unanimes sur le sujet.

Les sources sont mentionnés dans les articles en bas de page sur wikipédia.
Ce ne sont pas n'importe qui, qui ont publié cela.

Voir le profil de l'utilisateur

Credo 


Averti
Averti
Moussa 21 a écrit : Les sources sont mentionnés dans les articles en bas de page sur wikipédia.
Ce ne sont pas n'importe qui, qui ont publié cela.

Ecrire pour Wikipedia ne signifie pas être chrétien ni même connaître la foi chrétienne. Et, en l'occurence, c'est son ignorance qui a guidé ses écrits. Constantin n'a jamais fai de la foi chrétienne une religion d'Etat. C'est le traité de Thessalonique sous l'empereur Theodose qui l'a fait.

Voir le profil de l'utilisateur

Credo 


Averti
Averti
septik a écrit :quels versets?.

Naissance de Jesus, évangile selon St Luc :
2:6 Pendant qu'ils étaient là, le temps où Marie devait accoucher arriva,
2:7et elle enfanta son fils premier-né. Elle l'emmaillota, et le coucha dans une crèche, parce qu'il n'y avait pas de place pour eux dans l'hôtellerie.
2:8Il y avait, dans cette même contrée, des bergers qui passaient dans les champs les veilles de la nuit pour garder leurs troupeaux.
2:9Et voici, un ange du Seigneur leur apparut, et la gloire du Seigneur resplendit autour d'eux. Ils furent saisis d'une grande frayeur.
2:10Mais l'ange leur dit : Ne craignez point ; car je vous annonce une bonne nouvelle, qui sera pour tout le peuple le sujet d'une grande joie :
2:11c'est qu'aujourd'hui, dans la ville de David, il vous est né un Sauveur, qui est le Christ, le Seigneur.
2:12Et voici à quel signe vous le reconnaîtrez : vous trouverez un enfant emmailloté et couché dans une crèche.
2:13Et soudain il se joignit à l'ange une multitude de l'armée céleste, louant Dieu et disant :
2:14Gloire à Dieu dans les lieux très hauts, Et paix sur la terre parmi les hommes qu'il agrée !
2:15Lorsque les anges les eurent quittés pour retourner au ciel, les bergers se dirent les uns aux autres : Allons jusqu'à Bethléhem, et voyons ce qui est arrivé, ce que le Seigneur nous a fait connaître.
2:16Ils y allèrent en hâte, et ils trouvèrent Marie et Joseph, et le petit enfant couché dans la crèche.
2:17Après l'avoir vu, ils racontèrent ce qui leur avait été dit au sujet de ce petit enfant.
2:18Tous ceux qui les entendirent furent dans l'étonnement de ce que leur disaient les bergers.
2:19Marie gardait toutes ces choses, et les repassait dans son coeur.
2:20Et les bergers s'en retournèrent, glorifiant et louant Dieu pour tout ce qu'ils avaient entendu et vu, et qui était conforme à ce qui leur avait été annoncé.

Visite des rois mages, fêté par les orthodoxes le même jour que la Nativité alors que chez nous c'est 10 jours après, évangile selon St Matthieu :
2:1Jésus étant né à Bethléhem en Judée, au temps du roi Hérode, voici des mages d'Orient arrivèrent à Jérusalem,
2:2et dirent : Où est le roi des Juifs qui vient de naître ? car nous avons vu son étoile en Orient, et nous sommes venus pour l'adorer.
2:3Le roi Hérode, ayant appris cela, fut troublé, et tout Jérusalem avec lui.
2:4Il assembla tous les principaux sacrificateurs et les scribes du peuple, et il s'informa auprès d'eux où devait naître le Christ.
2:5Ils lui dirent : A Bethléhem en Judée ; car voici ce qui a été écrit par le prophète :
2:6Et toi, Bethléhem, terre de Juda, Tu n'es certes pas la moindre entre les principales villes de Juda, Car de toi sortira un chef Qui paîtra Israël, mon peuple.
2:7Alors Hérode fit appeler en secret les mages, et s'enquit soigneusement auprès d'eux depuis combien de temps l'étoile brillait.
2:8Puis il les envoya à Bethléhem, en disant : Allez, et prenez des informations exactes sur le petit enfant ; quand vous l'aurez trouvé, faites-le-moi savoir, afin que j'aille aussi moi-même l'adorer.
2:9Après avoir entendu le roi, ils partirent. Et voici, l'étoile qu'ils avaient vue en Orient marchait devant eux jusqu'à ce qu'étant arrivée au-dessus du lieu où était le petit enfant, elle s'arrêta.
2:10Quand ils aperçurent l'étoile, ils furent saisis d'une très grande joie.
2:11Ils entrèrent dans la maison, virent le petit enfant avec Marie, sa mère, se prosternèrent et l'adorèrent ; ils ouvrirent ensuite leurs trésors, et lui offrirent en présent de l'or, de l'encens et de la myrrhe.
2:12Puis, divinement avertis en songe de ne pas retourner vers Hérode, ils regagnèrent leur pays par un autre chemin.

La célébration de Noel est une messe tout à fait ordinaire mais dont le texte de l'évangile est celui de St Luc  pour signifier la naissance humaine de Jesus et le prologue de l'évangile de Jean pour signifier son origine divine. L'homélie est consacrée à la venue du Christ annoncée par les prophètes pendant les 800 ans qui ont précédé c'est-à-dire depuis Moïse. Comme tu vois, c'est tout  biblique..

Voir le profil de l'utilisateur

Moussa21 


Récurrent
Récurrent
Naissance de Jesus, évangile selon St Luc :
2:6 Pendant qu'ils étaient là, le temps où Marie devait accoucher arriva,
2:7et elle enfanta son fils premier-né. Elle l'emmaillota, et le coucha dans une crèche, parce qu'il n'y avait pas de place pour eux dans l'hôtellerie.
2:8Il y avait, dans cette même contrée, des bergers qui passaient dans les champs les veilles de la nuit pour garder leurs troupeaux.
2:9Et voici, un ange du Seigneur leur apparut, et la gloire du Seigneur resplendit autour d'eux. Ils furent saisis d'une grande frayeur.
2:10Mais l'ange leur dit : Ne craignez point ; car je vous annonce une bonne nouvelle, qui sera pour tout le peuple le sujet d'une grande joie :
2:11c'est qu'aujourd'hui, dans la ville de David, il vous est né un Sauveur, qui est le Christ, le Seigneur.
2:12Et voici à quel signe vous le reconnaîtrez : vous trouverez un enfant emmailloté et couché dans une crèche.
2:13Et soudain il se joignit à l'ange une multitude de l'armée céleste, louant Dieu et disant :
2:14Gloire à Dieu dans les lieux très hauts, Et paix sur la terre parmi les hommes qu'il agrée !
2:15Lorsque les anges les eurent quittés pour retourner au ciel, les bergers se dirent les uns aux autres : Allons jusqu'à Bethléhem, et voyons ce qui est arrivé, ce que le Seigneur nous a fait connaître.
2:16Ils y allèrent en hâte, et ils trouvèrent Marie et Joseph, et le petit enfant couché dans la crèche.
2:17Après l'avoir vu, ils racontèrent ce qui leur avait été dit au sujet de ce petit enfant.
2:18Tous ceux qui les entendirent furent dans l'étonnement de ce que leur disaient les bergers.
2:19Marie gardait toutes ces choses, et les repassait dans son coeur.
2:20Et les bergers s'en retournèrent, glorifiant et louant Dieu pour tout ce qu'ils avaient entendu et vu, et qui était conforme à ce qui leur avait été annoncé.


Tu connais le vrai sens de ce verset, pourquoi les bergers étaient étonnés?

Voir le profil de l'utilisateur

Credo 


Averti
Averti
Ce ne sont pas les bergers qui sont étonnés mais ceux qui les écoutent.

Voir le profil de l'utilisateur

Moussa21 


Récurrent
Récurrent
@Credo a écrit:Ce ne sont pas les bergers qui sont étonnés mais ceux qui les écoutent.
Je sais. Mais pourquoi sont-ils étonnés, le sais-tu?

Voir le profil de l'utilisateur

Credo 


Averti
Averti
Ils peuvent être aussi bien étonnés que cette grande nouvelle leur soit annoncée par des bergers qui sont des gens pauvres qui vivent à l'écart et parce qu'ils ne s'attendent pas à un Messie nouveau-né qui nait dans un endroit aussi humble, puisqu'en fait ils s'attendaient à voir un Messie style Roi David qui les sauverait de l'envahisseur romain

Voir le profil de l'utilisateur

Moussa21 


Récurrent
Récurrent
Un Messie style Roi David au berceau? Il devait faire la guerre au berceau?  smirk 


Voici la signification exacte citée dans le Livre du Rappel, c'est Jésus qui leur a parlé, et ceci au berceau.


« Quand les anges dirent: "Ô Marie, voilà qu’Allah t’annonce un Verbe de Sa part: son nom est le Messie, Jésus, fils de Marie, illustre ici-bas comme dans l’au-delà et l’un des rapprochés. Dans le berceau il parlera aux gens, tout comme en son âge mûr; et il sera du nombre des gens de bien."
Elle dit: "Seigneur! Comment y aurait-il pour moi un enfant, quand aucun homme ne m’a touchée?" – "Comme cela!" dit-Il. Allah crée ce qu’Il veut: quand Il décide d’une chose, rien d’autre, Il dit: "Sois!" et c’est. Et Allah lui enseigne le Livre et la sagesse et la Thora et l’Évangile. Et le voilà Messager aux enfants d’Israël… » (Saint Coran 3: 45-49)
« Puis elle vint avec le bébé le porter à son peuple. – Ils dirent: "Ô Marie, tu en es venue à une chose énorme! Fille d’Aaron, ô sœur, ton père n’était pas un homme de mal, ni ta mère une prostituée!" Elle fit alors un signe vers le bébé. – Ils dirent: "Comment parlerons-nous à unbébé au berceau?" Mais lui: "Je suis vraiment le serviteur d’Allah. Il m’a apporté le Livre, et désigné Prophète.

Voir le profil de l'utilisateur

Credo 


Averti
Averti
Je n'ai pas trop bien compris pourquoi ceux qui écoutent les bergers sont étonnés ? Est-ce parce qu'ils auraient rapporté que Jésus parlait au berceau ?

Voir le profil de l'utilisateur

Moussa21 


Récurrent
Récurrent
Oui. Mais vous ne le savez pas car Allah donne Sa science à qui Il veut.

Voir le profil de l'utilisateur

Credo 


Averti
Averti
On ne le sait pas parce que Mohamed n'est pas prophète pour nous donc nous n'étudions pas le Coran.

Voir le profil de l'utilisateur

Moussa21 


Récurrent
Récurrent
Ben, vous devriez, vous apprendrez beaucoup de choses sur notre religion (la Vérité révélée) et la vôtre aussi.

Voir le profil de l'utilisateur

septik 


Récurrent
Récurrent
@Credo a écrit:
septik a écrit :quels versets?.

Naissance de Jesus, évangile selon St Luc :
2:6 Pendant qu'ils étaient là, le temps où Marie devait accoucher arriva,
2:7et elle enfanta son fils premier-né. Elle l'emmaillota, et le coucha dans une crèche, parce qu'il n'y avait pas de place pour eux dans l'hôtellerie.
2:8Il y avait, dans cette même contrée, des bergers qui passaient dans les champs les veilles de la nuit pour garder leurs troupeaux.
2:9Et voici, un ange du Seigneur leur apparut, et la gloire du Seigneur resplendit autour d'eux. Ils furent saisis d'une grande frayeur.
2:10Mais l'ange leur dit : Ne craignez point ; car je vous annonce une bonne nouvelle, qui sera pour tout le peuple le sujet d'une grande joie :
2:11c'est qu'aujourd'hui, dans la ville de David, il vous est né un Sauveur, qui est le Christ, le Seigneur.
2:12Et voici à quel signe vous le reconnaîtrez : vous trouverez un enfant emmailloté et couché dans une crèche.
2:13Et soudain il se joignit à l'ange une multitude de l'armée céleste, louant Dieu et disant :
2:14Gloire à Dieu dans les lieux très hauts, Et paix sur la terre parmi les hommes qu'il agrée !
2:15Lorsque les anges les eurent quittés pour retourner au ciel, les bergers se dirent les uns aux autres : Allons jusqu'à Bethléhem, et voyons ce qui est arrivé, ce que le Seigneur nous a fait connaître.
2:16Ils y allèrent en hâte, et ils trouvèrent Marie et Joseph, et le petit enfant couché dans la crèche.
2:17Après l'avoir vu, ils racontèrent ce qui leur avait été dit au sujet de ce petit enfant.
2:18Tous ceux qui les entendirent furent dans l'étonnement de ce que leur disaient les bergers.
2:19Marie gardait toutes ces choses, et les repassait dans son coeur.
2:20Et les bergers s'en retournèrent, glorifiant et louant Dieu pour tout ce qu'ils avaient entendu et vu, et qui était conforme à ce qui leur avait été annoncé.

Visite des rois mages, fêté par les orthodoxes le même jour que la Nativité alors que chez nous c'est 10 jours après, évangile selon St Matthieu :
2:1Jésus étant né à Bethléhem en Judée, au temps du roi Hérode, voici des mages d'Orient arrivèrent à Jérusalem,
2:2et dirent : Où est le roi des Juifs qui vient de naître ? car nous avons vu son étoile en Orient, et nous sommes venus pour l'adorer.
2:3Le roi Hérode, ayant appris cela, fut troublé, et tout Jérusalem avec lui.
2:4Il assembla tous les principaux sacrificateurs et les scribes du peuple, et il s'informa auprès d'eux où devait naître le Christ.
2:5Ils lui dirent : A Bethléhem en Judée ; car voici ce qui a été écrit par le prophète :
2:6Et toi, Bethléhem, terre de Juda, Tu n'es certes pas la moindre entre les principales villes de Juda, Car de toi sortira un chef Qui paîtra Israël, mon peuple.
2:7Alors Hérode fit appeler en secret les mages, et s'enquit soigneusement auprès d'eux depuis combien de temps l'étoile brillait.
2:8Puis il les envoya à Bethléhem, en disant : Allez, et prenez des informations exactes sur le petit enfant ; quand vous l'aurez trouvé, faites-le-moi savoir, afin que j'aille aussi moi-même l'adorer.
2:9Après avoir entendu le roi, ils partirent. Et voici, l'étoile qu'ils avaient vue en Orient marchait devant eux jusqu'à ce qu'étant arrivée au-dessus du lieu où était le petit enfant, elle s'arrêta.
2:10Quand ils aperçurent l'étoile, ils furent saisis d'une très grande joie.
2:11Ils entrèrent dans la maison, virent le petit enfant avec Marie, sa mère, se prosternèrent et l'adorèrent ; ils ouvrirent ensuite leurs trésors, et lui offrirent en présent de l'or, de l'encens et de la myrrhe.
2:12Puis, divinement avertis en songe de ne pas retourner vers Hérode, ils regagnèrent leur pays par un autre chemin.

La célébration de Noel est une messe tout à fait ordinaire mais dont le texte de l'évangile est celui de St Luc  pour signifier la naissance humaine de Jesus et le prologue de l'évangile de Jean pour signifier son origine divine. L'homélie est consacrée à la venue du Christ annoncée par les prophètes pendant les 800 ans qui ont précédé c'est-à-dire depuis Moïse. Comme tu vois, c'est tout  biblique..
ces versets ne disent pas que jésus est né le 25 décembre.
la fête de noël, c'est en réalité le sol invictus.

Voir le profil de l'utilisateur

septik 


Récurrent
Récurrent
@Moussa21 a écrit:Ben, vous devriez, vous apprendrez beaucoup de choses sur notre religion (la Vérité révélée) et la vôtre aussi.
qu'est ce que les chrétiens doivent apprendre dans le coran?
que jésus était musulman et qu'il appliquait la charia? que lui et ses disciples ont fait la guerre pour imposer le christianisme?

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé 


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 2]

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum