Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 3]

1L'esclavage en islam le Mer 23 Avr - 19:30

Terre 


Novice
Novice
Salam, bonjour,


Une question a été posé sur le sujet de l'esclavage en islam. Je vous met le lien

http://terre-islam.forumactif.org/t256-des-esclaves-ches-les-musulmans#1914

Voir le profil de l'utilisateur

2Re: L'esclavage en islam le Jeu 1 Mai - 1:32

chatra 


Inscrit
Inscrit
Tu parles de certaines pratiques chez des gens qui se disent musulmans. l'islam a abolit l'esclavagisme.

Voir le profil de l'utilisateur

3Re: L'esclavage en islam le Jeu 1 Mai - 17:25

moame 


Enthousiaste
Enthousiaste
L'Islam a abolit l'esclavagisme O_o
vaut mieu etre sourd que d'entendre des idioties pareils xD
Va relire le coran un coup cava te faire tout drole

Voir le profil de l'utilisateur

4Re: L'esclavage en islam le Ven 2 Mai - 18:05

Amazigh 


Enthousiaste
Enthousiaste
Va toi relire le coran et non chatra. L'esclavage est strictement interdit, chez dieu le croyant riche/roi et le croyant pauvre/esclave  n'auront pas le même cadeau de la part de dieu, le jour du jugement est tellement lent que l'homme attend son destin avec une peur et une patience extraordinaire, alors que les pauvres entreront le paradis en premier à cause de sa patience.

Voir le profil de l'utilisateur

5Re: L'esclavage en islam le Ven 2 Mai - 18:40

moame 


Enthousiaste
Enthousiaste
C'est bien le coran d'uthman que tu lis chez toi ?
Parce que dans le coran que j'ai à la maison il est ecrit nul part que "l'esclavage est strictement interdit"

Nan mais franchement faut arreter avec la desinformation et les mensonges gratuits ca en devient risible.
La seule chose qui fait que les arabes ont cessés l'esclavage c'est pas l'arrivée de l'islam mais un bon coup de colonisation europeene.

Voir le profil de l'utilisateur

6Re: L'esclavage en islam le Ven 2 Mai - 19:44

Amazigh 


Enthousiaste
Enthousiaste
Le coran n'a pas de versions, les musulmans n'ont jamais dit coran de ce mec ou de l'autre, ce n'est pas la bible qui a la version du roi james...ect
 
Après qu'Abou Bakr  eut été convaincu du bien-fondé de la suggestion de Omar ben Al-Khattab  de recueillir le Coran, après la mort de 70 Compagnons faisant partie de ceux qui mémorisaient le Coran en entier, au cours de la bataille d'Al-Yamama, menée contre l'imposteur Mousaylama. Il demanda à Zayd ben Thabit le secrétaire du Prophète de s'en charger. Le travail de Zayd  consista à rassembler les Sourates et les versets coraniques qui étaient déjà enregistrés du temps du Prophète d'Allah mais écrits d'une façon éparse, sur des parchemins, des omoplates de chameaux, etc., et en faire un recueil complet, dans lequel les Sourates seraient réunies dans leur totalité.
Après la mort d'Abou Bakr son successeur Omar ben Al-Khattab ordonna que l'on regroupe l'ensemble du texte en un et unique volume, afin qu'il soit conservé. Ce Saint manuscrit fut conservée par Hafça bent Omar et mère des Croyants (qu'Allah les agrée).


Même la Sahaba rapportaient beaucoup de paroles sur l'esclavage comme la parole trés connu de Omar Bnou Al Khattab quand il a dit "Quand avez-vous fait des gens des esclaves alors que leurs méres ont donné naissance leurs fils libres ?"
L'islam dit d'avoir des serveurs et des femmes de ménages (ouvriers chez toi) mais avec des conditions bien sur, c'est les non-musulmans qui ont traduit les hadiths dans l'occident les mots en arabe par "esclaves".

Voir le profil de l'utilisateur

7Re: L'esclavage en islam le Sam 3 Mai - 5:54

moame 


Enthousiaste
Enthousiaste
attend t'es serieux la ou tu te moque de moi?
Je sais meme pas quoi te repondre tellement c'est enorme ce que t'es entrain d'ecrire.

des serveurs, des ouvrier et des femmes de menages ?
avec des conditions? Quoi comme condition soit plus clair.

Voir le profil de l'utilisateur

8Re: L'esclavage en islam le Sam 3 Mai - 15:28

Amazigh 


Enthousiaste
Enthousiaste
Tu sais bien de quoi je suis en train de parler ;) Ne la joue pas l'idiot ! J'ai écris l'histoire de la sauvegarde du coran  quand tu as dis quel coran as tu et la parole de Omar contre l'esclavage.

Voir le profil de l'utilisateur

9Re: L'esclavage en islam le Dim 4 Mai - 5:12

moame 


Enthousiaste
Enthousiaste
Nan mais les fait sont la pour t'ouvrir les yeux : le monde arabo musulman a reduit en esclavage 16 millions de noirs d'afrique ! En comparaison les europeens ont envoye   10 millions de noirs vers les ameriques! Renseigne toi avant de me parler de femmes de menages et de servantes !

Un marche aux esclaves tu sais ce que c'est ?
Tiens lis cet article cava te raffranchir es idees :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Traite_arabe

On parlera ensuite de ton coran compile par uthman

Voir le profil de l'utilisateur

10Re: L'esclavage en islam le Dim 4 Mai - 10:23

Yassine 


Vétéran
Vétéran
16 millions ??

Voir le profil de l'utilisateur http://www.forumreligion.com

11Re: L'esclavage en islam le Dim 4 Mai - 10:54

Amazigh 


Enthousiaste
Enthousiaste
Yassine, il a oublié les centaines de millions de musulmans qui ont été tué et pris pour des esclaves par la France et L'UK, L'allemagne et les autres quand ils ont attaqué Le Grand Maghreb et les autres pays arabes et africains.

Voir le profil de l'utilisateur

12Re: L'esclavage en islam le Dim 4 Mai - 11:47

Yassine 


Vétéran
Vétéran
Premièrement il y a pas de traite en Islam, donc si des gens ont fait des choses ce n'est pas de notre responsabilité. On peut prendre des esclaves que dans une guerre légitime, si on veut. Mais pas de raids juste pour ramener des esclaves. Deuxièmement, le statut des esclaves en Islam n'a absolument rien à voir que celui existant à l’époque en Occident et en Amérique.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.forumreligion.com

13Re: L'esclavage en islam le Dim 4 Mai - 12:10

Amazigh 


Enthousiaste
Enthousiaste
Yep

Voir le profil de l'utilisateur

14Re: L'esclavage en islam le Jeu 16 Oct - 9:47

Logia1978 


Novice
Novice
Le coran ordonne de liberer les esclaves et prendre les armes pour délier les jougs...


C'est ce qui a fait que les noirs américains comme Malcolmx et Muhammad Ali ont embrassé l'Islam.




Le prophète de l'islam a dit:


Un arabe n'est pas meilleur qu'un non arabe, un blanc n'est pas meilleur qu'un noir.


Il dit encore:


Je serai l’adversaire de trois catégories de personnes le Jour du Jugement. Et parmi ces trois catégories, il cita celui qui asservit un homme libre, celui qui le vend et celui qui récolte cet argent.





Le coran dit:



« Ceux de vos esclaves qui cherchent un contrat d'affranchissement, concluez ce contrat avec eux avec le bien que vous reconnaissez en eux » (Coran, sourate 24,verset 33)


Le coran demande meme de prendre les armes lorsque possible pour délivrer les gens de l'esclavage:


« La bonté pieuse ne consiste pas à tourner vos visages vers le Levant ou le Couchant. Mais la bonté pieuse est de croire en Dieu, au Jour dernier, aux Anges, au Livre et aux prophètes, de donner de son bien, quelqu'amour qu'on en ait, aux proches, aux orphelins, aux nécessiteux, aux voyageurs indigents et à ceux qui demandent l'aide et pour délier les jougs, d'accomplir la Salat et d'acquitter la Zakat. Et ceux qui remplissent leurs engagements lorsqu'ils se sont engagés, ceux qui sont endurants dans la misère, la maladie et quand les combats font rage, les voilà les véridiques et les voilà les vrais pieux ! »
Sourate La vache, V177

Voir le profil de l'utilisateur

15Re: L'esclavage en islam le Sam 7 Fév - 14:49

@chatra a écrit:Tu parles de certaines pratiques chez des gens qui se disent musulmans. l'islam a abolit l'esclavagisme.

Cela part d'un bon sentiment d'affirmer cela, mais c'est historiquement totalement faux.
Le Coran prescrit l'esclavage, il le réglemente... peut-être l'adoucit-il parfois. Mais en légiférant sur lui, il le légitime de toutes sa supposée origine divine.
« En avez-vous, parmi les esclaves que vos mains possèdent, que vous associiez à ce que Nous vous avons attribué, de sorte que vous en deveniez égaux ? » (Sourate 30, 28) et Sourate 16 (71).
Un verset promet même la miséricorde de Dieu à celui qui aura violé une esclave ! « Ne contraignez pas vos esclaves femmes à la prostitution si elles veulent le mariage. Les contraint-on ? Dieu est alors, quand elles ont été contraintes, pardonneur, miséricordieux, vraiment ! » (Sourate 24, 33).
 
Et la conséquences des multiples versets qui ordonnent l'esclavage, c'est que les  musulmans ont toujours pratiqué l'esclavage, et cela jusqu’à nos jours.
La façon dont sont traités les travailleurs immigrés dans les pays du golf, illustre parfaitement l'esclavage soft qui reste leur statut au nom de l'islam et du Coran.

Voir le profil de l'utilisateur

16Re: L'esclavage en islam le Sam 7 Fév - 15:31

Tumadir 


Averti
Averti
prière de citer les versets qui ordonnent l'esclavage.

Voir le profil de l'utilisateur

17Re: L'esclavage en islam le Sam 7 Fév - 17:13

@Tumadir a écrit:prière de citer les versets qui ordonnent l'esclavage.


Mais bien volontiers mon amie !
Le Coran n'interdit pas l'esclavage. Au contraire, en légiférant sur lui, il le légitime de toute la puissance de son origine divine supposée.
Il est vrai que la bonté envers l’esclave est préconisée ainsi que son affranchissement (S. 4, 36), soit par le financement de l'état (S. 9, 60), soit par la charité privée (S. 24, 33 ; S. 2, 177 ; S. 90, 13). Le souci d'adoucir les conditions de l'esclavage a donc prévalu, mais, que ce soit maladresse inconsciente ou subtile cruauté, le seul fait de légiférer sur lui sans l’abolir l'a en fait rendu licite au nom d'Allah.
- La domination du maître sur l'esclave est voulue par Allah : « Dieu a donné aux uns d'entre vous excellence sur les autres. Or, ceux à qui excellence a été donnée n'ont point à rendre leur portion aux esclaves au point qu'il en deviennent égaux. » (S. 16, 71) et Sourate 30 (28).
- L'esclave reste une monnaie d'échange. Affranchir un esclave permet au croyant de racheter un meurtre (S. 4, 92), de se remarier avec la même femme après un divorce un peu hâtif (S. 58, 3) et d'éviter de respecter un serment hasardeux : « Dieu ne s'en prend pas à vous pour la frivolité de vos serments, mais Il s'en prend à vous pour les serments que vous contractez délibérément. L'expiation en sera ... de libérer un esclave. » (S. 5, 89).
- Le concubinage avec les esclaves est licite (S. 4, 3) et sans limite de nombre (S. 23, 1-6 ; S. 3, 50-52 et S. 70, 30). « Vous sont interdites...les femmes, sauf si vous les avez obtenues comme esclaves en toute propriété. Prescription de Dieu sur vous » (S. 4, 23-24). En cas d'adultère, les femmes esclaves sont moins punies que les femmes libres, ce qui semble signifier que l'on ne leur a pas demandé leur consentement : « Si, mariées elles commentent une turpitude, sur elles alors la moitié du châtiment qui revient aux femmes libres mariées. » (S. 4, 25).
- Les esclaves sont bien à la disposition sexuelle de leur maître et ceci de toutes les façons imaginables. Ainsi, à l'occasion d'un verset sur la circulation dans le gynécée, la castration des esclaves hommes est-elle implicitement acceptée. Qu'un simple sous-entendu serve à justifier un tel acte est totalement invraisemblable et conduit à s'interroger sur la nature même du Coran : Mohamed ne semble pas avoir eu conscience de l'impact de ses paroles. « Que les croyantes … ne montent leurs parures qu'à leur mari, ou à leurs fils, ou au fils de leur mari, ou à leurs frères, ou aux fils de leurs frères, ou aux fils de leurs sœurs, ou à leur compagnes ou aux esclaves que leurs mains possèdent ou aux domestiques mâles qui n'ont pas le désir, ou aux garçons qui n'ont pas encore puissance sur les parties cachées des femmes » (S. 24, 31). La castration en elle-même n'est pas directement citée, elle ne fait l'objet d'aucune consigne. Mais le seul sous-entendu au sujet des « domestiques mâles qui n'ont pas le désir » la rend légale. Cette autorisation indirecte sera parfaitement comprise puisque des eunuques garderont la Kaaba jusqu'à la fin du XXe siècle.
- Le corps des filles esclaves appartient clairement à leur maître. Ainsi, le viol des filles esclaves et leur prostitution, s'ils ne sont pas recommandés, font-ils l'objet de la miséricorde divine... On peut même se demander si ce n'est pas la victime qui fait l'objet de la miséricorde divine, plutôt que son violeur ! Pour des crimes si graves, le viol et le proxénétisme, l'absence de châtiment est incompréhensible, surtout comparée à la cruauté des châtiments prescrits pour des choses bien moins graves : « Ne contraignez pas vos esclaves femmes à la prostitution si elles veulent le mariage. Les contraint-on ? Dieu est alors, quand elles ont été contraintes, pardonneur, miséricordieux, vraiment ! » (S. 24, 33). Pour un vol, on coupe la main du voleur (S. 5, 38) ; pour un viol, la victime peut espérer le pardon d'Allah … Dans bien des sociétés archaïques, la femme violée, donc victime, s'est ainsi vu transformée en coupable du crime de son violeur. Le Coran s'inscrit dans cet archaïsme.
Le Coran autorise donc par de simples sous-entendus des conduites absolument perverses. Ainsi deviennent licites - ordonnés par Allah -, l'esclavage en général, la castration des esclaves hommes (S. 24, 31), le viol des esclaves femmes (S. 24, 33) et, la pédophilie, puisqu'il est simplement légiféré sur les conditions de divorce des filles pré-pubères (S. 65, 4). À l'opposé, le Coran réglemente des comportements banals par une surabondance de précisions dérisoires. Par exemple, la façon licite de dîner chez son voisin est détaillée jusqu'à l'absurde : « À l'aveugle nul grief, et au boiteux nul grief, et au malade nul grief non plus qu'à vous, de manger dans votre maison, ou dans la maison de votre père, ou dans la maison de votre mère, ou dans la maison de votre frère, ou dans la maison de votre sœur, ou dans la maison de votre oncle paternel, ou dans la maison de votre tante paternelle, ou dans la maison de votre oncle maternel, ou dans la maison de votre tante maternelle, ou dans celle dont vous possédez les clefs, ou chez votre ami. Nul grief à vous, non plus de manger ensemble ou séparément. » (S. 24, 61). Le Coran qui porte l'avenir législatif de la civilisation musulmane, semble avoir été défini au hasard des circonstances de la vie de Mohamed et sans tenir compte de la hiérarchisation des sujets traités.


Finalement, le Coran, en voulant adoucir la condition de l'esclave en terre d'islam, a en fait légitimé l'esclavage de toute la puissance de son origine divine supposée. Mais aucune loi ne peut rendre l'esclavage acceptable, même adouci par Dieu. De nos jours, le quasi esclavage de certains travailleurs immigrés dans les pays musulmans procède de la légitimation coranique de l'esclavage. 
Comment toi qui te prétend une bonne musulmane, peux-tu ignorer que le Coran a prescrit l’esclavage et que pendant toute leur longue histoire les peuples musulmans l'ont pratiqué ? Seule la pression des nations chrétiennes a obligé les musulmans à renoncer à l'esclavage...et encore, on le voit encore resurgir ici ou là en terres d'islam !

Voir le profil de l'utilisateur

18Re: L'esclavage en islam le Sam 7 Fév - 18:40

Azzedine 


Chevronné
Chevronné

Voir le profil de l'utilisateur

19Re: L'esclavage en islam le Sam 7 Fév - 20:03

Yassine 


Vétéran
Vétéran
C'est une machine à copier coller lui !

Voir le profil de l'utilisateur http://www.forumreligion.com

20Re: L'esclavage en islam le Sam 7 Fév - 20:08

Tumadir 


Averti
Averti
@Pierre-Elie Suzanne a écrit:
@Tumadir a écrit:prière de citer les versets qui ordonnent l'esclavage.
Spoiler:



Mais bien volontiers mon amie !
Le Coran n'interdit pas l'esclavage. Au contraire, en légiférant sur lui, il le légitime de toute la puissance de son origine divine supposée.
Il est vrai que la bonté envers l’esclave est préconisée ainsi que son affranchissement (S. 4, 36), soit par le financement de l'état (S. 9, 60), soit par la charité privée (S. 24, 33 ; S. 2, 177 ; S. 90, 13). Le souci d'adoucir les conditions de l'esclavage a donc prévalu, mais, que ce soit maladresse inconsciente ou subtile cruauté, le seul fait de légiférer sur lui sans l’abolir l'a en fait rendu licite au nom d'Allah.
- La domination du maître sur l'esclave est voulue par Allah : « Dieu a donné aux uns d'entre vous excellence sur les autres. Or, ceux à qui excellence a été donnée n'ont point à rendre leur portion aux esclaves au point qu'il en deviennent égaux. » (S. 16, 71) et Sourate 30 (28).
- L'esclave reste une monnaie d'échange. Affranchir un esclave permet au croyant de racheter un meurtre (S. 4, 92), de se remarier avec la même femme après un divorce un peu hâtif (S. 58, 3) et d'éviter de respecter un serment hasardeux : « Dieu ne s'en prend pas à vous pour la frivolité de vos serments, mais Il s'en prend à vous pour les serments que vous contractez délibérément. L'expiation en sera ... de libérer un esclave. » (S. 5, 89).
- Le concubinage avec les esclaves est licite (S. 4, 3) et sans limite de nombre (S. 23, 1-6 ; S. 3, 50-52 et S. 70, 30). « Vous sont interdites...les femmes, sauf si vous les avez obtenues comme esclaves en toute propriété. Prescription de Dieu sur vous » (S. 4, 23-24). En cas d'adultère, les femmes esclaves sont moins punies que les femmes libres, ce qui semble signifier que l'on ne leur a pas demandé leur consentement : « Si, mariées elles commentent une turpitude, sur elles alors la moitié du châtiment qui revient aux femmes libres mariées. » (S. 4, 25).
- Les esclaves sont bien à la disposition sexuelle de leur maître et ceci de toutes les façons imaginables. Ainsi, à l'occasion d'un verset sur la circulation dans le gynécée, la castration des esclaves hommes est-elle implicitement acceptée. Qu'un simple sous-entendu serve à justifier un tel acte est totalement invraisemblable et conduit à s'interroger sur la nature même du Coran : Mohamed ne semble pas avoir eu conscience de l'impact de ses paroles. « Que les croyantes … ne montent leurs parures qu'à leur mari, ou à leurs fils, ou au fils de leur mari, ou à leurs frères, ou aux fils de leurs frères, ou aux fils de leurs sœurs, ou à leur compagnes ou aux esclaves que leurs mains possèdent ou aux domestiques mâles qui n'ont pas le désir, ou aux garçons qui n'ont pas encore puissance sur les parties cachées des femmes » (S. 24, 31). La castration en elle-même n'est pas directement citée, elle ne fait l'objet d'aucune consigne. Mais le seul sous-entendu au sujet des « domestiques mâles qui n'ont pas le désir » la rend légale. Cette autorisation indirecte sera parfaitement comprise puisque des eunuques garderont la Kaaba jusqu'à la fin du XXe siècle.
- Le corps des filles esclaves appartient clairement à leur maître. Ainsi, le viol des filles esclaves et leur prostitution, s'ils ne sont pas recommandés, font-ils l'objet de la miséricorde divine... On peut même se demander si ce n'est pas la victime qui fait l'objet de la miséricorde divine, plutôt que son violeur ! Pour des crimes si graves, le viol et le proxénétisme, l'absence de châtiment est incompréhensible, surtout comparée à la cruauté des châtiments prescrits pour des choses bien moins graves : « Ne contraignez pas vos esclaves femmes à la prostitution si elles veulent le mariage. Les contraint-on ? Dieu est alors, quand elles ont été contraintes, pardonneur, miséricordieux, vraiment ! » (S. 24, 33). Pour un vol, on coupe la main du voleur (S. 5, 38) ; pour un viol, la victime peut espérer le pardon d'Allah … Dans bien des sociétés archaïques, la femme violée, donc victime, s'est ainsi vu transformée en coupable du crime de son violeur. Le Coran s'inscrit dans cet archaïsme.
Le Coran autorise donc par de simples sous-entendus des conduites absolument perverses. Ainsi deviennent licites - ordonnés par Allah -, l'esclavage en général, la castration des esclaves hommes (S. 24, 31), le viol des esclaves femmes (S. 24, 33) et, la pédophilie, puisqu'il est simplement légiféré sur les conditions de divorce des filles pré-pubères (S. 65, 4). À l'opposé, le Coran réglemente des comportements banals par une surabondance de précisions dérisoires. Par exemple, la façon licite de dîner chez son voisin est détaillée jusqu'à l'absurde : « À l'aveugle nul grief, et au boiteux nul grief, et au malade nul grief non plus qu'à vous, de manger dans votre maison, ou dans la maison de votre père, ou dans la maison de votre mère, ou dans la maison de votre frère, ou dans la maison de votre sœur, ou dans la maison de votre oncle paternel, ou dans la maison de votre tante paternelle, ou dans la maison de votre oncle maternel, ou dans la maison de votre tante maternelle, ou dans celle dont vous possédez les clefs, ou chez votre ami. Nul grief à vous, non plus de manger ensemble ou séparément. » (S. 24, 61). Le Coran qui porte l'avenir législatif de la civilisation musulmane, semble avoir été défini au hasard des circonstances de la vie de Mohamed et sans tenir compte de la hiérarchisation des sujets traités.


Finalement, le Coran, en voulant adoucir la condition de l'esclave en terre d'islam, a en fait légitimé l'esclavage de toute la puissance de son origine divine supposée. Mais aucune loi ne peut rendre l'esclavage acceptable, même adouci par Dieu. De nos jours, le quasi esclavage de certains travailleurs immigrés dans les pays musulmans procède de la légitimation coranique de l'esclavage. 
Comment toi qui te prétend une bonne musulmane, peux-tu ignorer que le Coran a prescrit l’esclavage et que pendant toute leur longue histoire les peuples musulmans l'ont pratiqué ? Seule la pression des nations chrétiennes a obligé les musulmans à renoncer à l'esclavage...et encore, on le voit encore resurgir ici ou là en terres d'islam !
prière de répondre à la question et de citer uniquement les versets tels quels.

et j'attends une réponse sur l'autre question dans l'autre sujet.

Voir le profil de l'utilisateur

21Re: L'esclavage en islam le Sam 7 Fév - 20:49

@Tumadir a écrit:prière de répondre à la question et de citer uniquement les versets tels quels.

et j'attends une réponse sur l'autre question dans l'autre sujet.
Extraordinaire Tumadir !

Je vois que tu n'aimes pas ma prose !
Contrairement au message juste au dessus, ce texte est de moi.. j'en suis assez fier, je dois dire. Il n'est pas mal, non ? Il analyse le Coran, en travaillant sur un seul thème, ici l'esclavage, pour comprendre comment fonctionne la révélation coranique.

Et bien, Tumadir , je te laisse prendre une paire de ciseau et découper le texte autour des versets du Coran... tu n'auras ainsi que des versets du Coran qui parlent d'esclavage. 
Tu avais l'air de douter que le Coran prescrive l'esclavage... je pense avoir maintenant longuement démontré que le Coran parle de l'esclavage, prescrit l'esclavage... et donc légitime l'esclavage au nom de Dieu... à supposer bien sur que Dieu ait inspiré le Coran... ce qui n'a jamais été démontré.

Que la paix de Dieu soit avec toi et qu'Il t'aide à découvrir la Vérité sur Son Saint Nom !


PS :  je vais essayer de trouver l'autre sujet où tu attends ma réponse. Je suis bien content d'avoir déjà séduit une lectrice aussi impatiente !

Voir le profil de l'utilisateur

22Re: L'esclavage en islam le Sam 7 Fév - 20:53

Azzedine 


Chevronné
Chevronné
@Pierre-Elie Suzanne a écrit:
@Tumadir a écrit:prière de répondre à la question et de citer uniquement les versets tels quels.

et j'attends une réponse sur l'autre question dans l'autre sujet.
Extraordinaire Tumadir !

Je vois que tu n'aimes pas ma prose !
Contrairement au message juste au dessus, ce texte est de moi.. j'en suis assez fier, je dois dire. Il n'est pas mal, non ? Il analyse le Coran, en travaillant sur un seul thème, ici l'esclavage, pour comprendre comment fonctionne la révélation coranique.

Et bien, Tumadir , je te laisse prendre une paire de ciseau et découper le texte autour des versets du Coran... tu n'auras ainsi que des versets du Coran qui parlent d'esclavage. 
Tu avais l'air de douter que le Coran prescrive l'esclavage... je pense avoir maintenant longuement démontré que le Coran parle de l'esclavage, prescrit l'esclavage... et donc légitime l'esclavage au nom de Dieu... à supposer bien sur que Dieu ait inspiré le Coran... ce qui n'a jamais été démontré.

Que la paix de Dieu soit avec toi et qu'Il t'aide à découvrir la Vérité sur Son Saint Nom !


PS :  je vais essayer de trouver l'autre sujet où tu attends ma réponse. Je suis bien content d'avoir déjà séduit une lectrice aussi impatiente !

pauvre Con ! tu prends tes désirs pour la réalité papi

 tu connais le dicton : quand on lance une pierre en amont  c'est sur la tronche qu'on risque de la recevoir

Voir le profil de l'utilisateur

23Re: L'esclavage en islam le Sam 7 Fév - 21:40

Tumadir 


Averti
Averti
@Pierre-Elie Suzanne a écrit:
@Tumadir a écrit:prière de répondre à la question et de citer uniquement les versets tels quels.

et j'attends une réponse sur l'autre question dans l'autre sujet.
Extraordinaire Tumadir !

Je vois que tu n'aimes pas ma prose !
Contrairement au message juste au dessus, ce texte est de moi..
je préfère la parole d'Allah aza oua jall et celle du prophète prière et bénédiction sur lui, ainsi que celles des pieux prédécesseurs.

alors ?

Voir le profil de l'utilisateur

24Re: L'esclavage en islam le Sam 7 Fév - 21:44

Azzedine 


Chevronné
Chevronné
@Tumadir a écrit:
@Pierre-Elie Suzanne a écrit:
@Tumadir a écrit:prière de répondre à la question et de citer uniquement les versets tels quels.

et j'attends une réponse sur l'autre question dans l'autre sujet.
Extraordinaire Tumadir !

Je vois que tu n'aimes pas ma prose !
Contrairement au message juste au dessus, ce texte est de moi..
je préfère la parole d'Allah aza oua jall et celle du prophète prière et bénédiction sur lui, ainsi que celles des pieux prédécesseurs.

alors ?

tu peux toujours attendre Tumadir , il ne reste pas plus de Cinque minutes dans le forum a chaque fois ! incapable de faire face a ses interlocuteurs !! 
a quoi il joue ?

Voir le profil de l'utilisateur

25Re: L'esclavage en islam le Sam 7 Fév - 21:51

Tumadir 


Averti
Averti
@Azzedine a écrit:
@Tumadir a écrit:
@Pierre-Elie Suzanne a écrit:
@Tumadir a écrit:prière de répondre à la question et de citer uniquement les versets tels quels.

et j'attends une réponse sur l'autre question dans l'autre sujet.
Extraordinaire Tumadir !

Je vois que tu n'aimes pas ma prose !
Contrairement au message juste au dessus, ce texte est de moi..
je préfère la parole d'Allah aza oua jall et celle du prophète prière et bénédiction sur lui, ainsi que celles des pieux prédécesseurs.

alors ?

tu peux toujours attendre Tumadir , il ne reste pas plus de Cinque minutes dans le forum a chaque fois ! incapable de faire face a ses interlocuteurs !! 
a quoi il joue ?
il fait de la boxe :)

Voir le profil de l'utilisateur

26Re: L'esclavage en islam Aujourd'hui à 21:16

Contenu sponsorisé 


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 3]

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum