Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1Le dialogue prophétique le Sam 22 Fév - 19:43

Dieu est un 


Récurrent
Récurrent

Le Dialogue prophétique

 

Le dialogue entre les êtres humains est le moyen principal de communication, avant d’être un moyen éducatif ou autre. L’homme est un être social qui ne peut vivre qu’au sein d’un groupe de personnes, donc pour qu’il puisse vivre avec ce groupe et exprimer ses besoins essentiels il doit absolument dialoguer avec les gens autour de lui ; l’enfant a besoin de demander à ses parents ce qu’il veut et ainsi de suite.

 

Le dialogue prophétique

 

Celui qui médite la biographie du messager – que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui – équitablement aperçoit que Mohammad – que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui – est réellement et véritablement le messager d’Allah, car il est impossible à un homme de rassembler dans sa vie et dans ses conduites la quintessence des vertus ainsi que les moyens humains supérieurs dans le comportement avec les gens sauf s’il est un prophète infaillible qui reçoit la révélation.

 

Chaque spécialiste et expert dans son domaine peut puiser de la source de la vie du messager d’Allah – que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui ; le prédicateur réformateur atteindra son but, le politicien apprendra des leçons significatives, le commandant militaire obtiendra sa demande et le psychiatre apprendra également du messager d’Allah – que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui, comment ne le peuvent-ils pas ? or Allah Le Tout-Puissant avait dit : « En effet, vous avez dans le Messager d'Allah un excellent modèle [à suivre], pour quiconque espère en Allah et au Jour dernier et invoque Allah fréquemment » (Al-Ahzab 21).

 

De surcroît, le messager - que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui – était absolument le meilleur en l’utilisation du dialogue ; il connaissait - que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui – la fonction du dialogue, ses avantages, ses styles, ses formes et ses manières, il l’a pratiqué de la manière la plus convenable durant toute sa vie avec le musulman et le mécréant, avec l’homme et la femme ainsi qu’avec le vieux et l’enfant de pareille façon.

 

Le messager d’Allah - que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui – utilisait le dialogue en tant que moyen de communication et de compassion avec les autres.

 

Le dialogue et la communication avec les autres

 

La communication est une grande valeur dans la vie du messager - que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui, le messager – chaque messager – a pour mission d’appeler et de transmettre, il ne peut accomplir cette mission que s’il parle et discute avec les gens et eux-mêmes parlent et discutent avec lui :{ Ô Messager, transmets ce qui t'a été descendu de la part de ton Seigneur. Si tu ne le faisait pas, alors tu n'aurais pas communiqué Son message…} (Al-Maida 67).

 

Le messager ne peut pas être une personne introvertie, solitaire qui ne ni parle ni discute avec les gens, en plus d’être sévère et grossier, Le Tout-Puissant dit : « C'est par quelque miséricorde de la part d'Allah que tu (Muhammad) as été si doux envers eux! Mais si tu étais rude, au cœur dur, ils se seraient enfuis de ton entourage… » (Al-Imran 159).

 

La mission de la transmission du message comme il le faut ainsi que la responsabilité de la réunion des cœurs des gens sont liées à l’adoption du dialogue comme un moyen de communication avec eux.

 

Le dialogue est aussi un moyen de compassion.

 

Oui, je dis : un moyen de compassion !!

 

Il était - que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui – clément et aimable, sa miséricorde est le facteur commun qui se manifeste à travers toutes ses conversations.

 

Le prophète avait discuté avec les croyants et les mécréants, la miséricorde, la gentillesse et la douceur rayonnaient dans le dialogue avec tous, il n’était ni brutal ni mauvais envers qui que ce soit peu importe son jeune âge ou sa basse classe sociale.

 

Le prophète - que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui – discuter pour cajoler, ou pour enseigner et éduquer, ou pour appeler à l’islam, ou pour négocier, ou bien pour coexister avec son entourage, tous ces moyens ont besoin de la miséricorde, Le Tout-Puissant a dit vrai quand il a dit : « Et Nous ne t'avons envoyé qu'en miséricorde pour l'univers «  (Les prophètes 107).

 

Cependant, beaucoup de musulmans œuvrent à chercher les types du dialogue et de la communication avec autrui dans les livres occidentaux et chez des écrivains et des auteurs qui ne pourront jamais atteindre, en dépit du haut niveau de leur habileté, le dixième des capacités des habilités que possédait le messager d’Allah - que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui – dans l’art du dialogue et de la communication.

 

Le dialogue était l’un des signes du mode de vie du messager - que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui, non pas un événement rare dans des situations passagères ; le messager - que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui – n’était pas un dictateur qui ordonne et interdit et qui ne tolère pas entendre une autre opinion comme beaucoup de gens chez eux, ou comme les dirigeants dans leurs propriétés, mais lui - que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui – il dialoguait souvent et écoutait attentivement les autres.

 

Les caractères du dialogue prophétique avec ses compagnons

 

Le dialogue prophétique était caractérisé par deux choses importantes, à savoir :

 

1-     La beauté des objectifs

2-     La beauté des moyens

 

La beauté des objectifs du dialogue prophétique

 

Le messager - que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui – n’entamait pas un dialogue pour passer le temps ou en tant qu’un loisir (pour occuper le temps libre), de même, il - que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui – n’exploitait pas le dialogue pour s’acharner dans la querelle ou bien pour triompher et dominer, mais son dialogue visait des objectifs magnifiques, en plus, il réalisait souvent plus d’un but dans le même dialogue, ou atteignait l’ensemble de ces objectifs, parmi lesquels se trouvent :

 

Faire connaissance des autres : 


 

Il - que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui – faisait la connaissance des autres à travers le dialogue, puisque la connaissance des autres est l’un des plus grands objectifs dans la vie du musulman, à tel point que Allah L’Exalté l’a citée comme étant l’un des buts de rendre les gens vivant dans des nations et des tributs : « Ô hommes! Nous vous avons créés d'un mâle et d'une femelle, et Nous avons fait de vous des nations et des tribus, pour que vous vous entreconnaissiez. Le plus noble d'entre vous, auprès d'Allah, est le plus pieux. Allah est certes Omniscient et Grand-Connaisseur » (Les Appartements 13).

 

Adoucir les relations avec le compagnon :

 

Le messager - que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui – utilisait le dialogue pour adoucir l’atmosphère entre lui et ses compagnons ; ils avaient – qu’Allah les agrée – une grande vénération pour lui, laquelle peut les rendre réservés dans leur comportement avec lui - que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui – tandis que lui - que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui – voulait être aimable et plaisanter avec eux pour s’assurer que tout va bien pour eux ; Jabir Ibn Abdullah raconta : «  nous étions dans une expédition avec le prophète - que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui. Sur le chemin du retour, dès que nous fûmes proches de La Médine, j’ai voulu que mon chameau si lent prend un rythme accéléré, un passager derrière moi m’a rejoint et piqua mon chameau avec un bâton qui était avec lui, par conséquent, mon chameau marcha de la meilleure façon que tu peux voir, ensuite je me tourna, c’était le messager d’Allah - que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui – j’ai dit : O messager d’Allah, je viens de célébrer mes noces. Il dit : « est-ce que tu t’es marié? » j’ai répondu : « oui ». Il m’interrogea : « une vierge ou une femme déjà mariée ?» j’ai répondu : « une femme déjà mariée ». Il me demanda « mais pourquoi n’as-tu pas épouser une jeune vierge de sorte que tu puisses plaisanter avec elle et qu’elle puisse plaisanter avec toi ? ». Jabir continua : une fois arrivés, chacun partit pour rentrer chez lui, il (le messager) dit : « retardez-vous jusqu’à ce que vous rentriez la nuit – c'est-à-dire le soir, afin que la femme ébouriffée puisse se coiffer et que la femme dont l’époux est absent puisse se raser ».

 

C’est ainsi que le messager - que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui – intervient dans les affaires les plus intimes de la vie des compagnons à travers le dialogue, dans le but de s’assurer que tout va bien pour eux et pour les orienter ; on trouve une addition dans un autre hadith rapporté par Muslim d’après Jabir : j’ai dit : ô messager d’Allah, j’ai des sœurs et j’ai craint qu’elle s’interpose entre moi et elles. Il répondit : « je comprends ; on épouse la femme soit pour son attachement à la religion, soit pour son argent, soit pour sa beauté. Choisis plutôt celle qui est attachée à la religion, puissent tes mains se couvrir de poussière (sinon tu seras perdant) ».

 

Enseigner

 

L’homme le plus important qui a pratiqué le dialogue pour enseigner est le messager d’Allah - que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui, qui était le meilleur enseignant pour sa nation, voire pour toute l’humanité, ainsi, les situations des conversations du messager - que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui – avec ses compagnons dans le but de les enseigner sont innombrables, parmi lesquelles on a retenu ce qui suit :

 

Un jour, le messager - que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui - étais assis avec ses compagnons, puis il leur avait dit – d’après ce que raconte Abu-Hurayrah, qu’Allah l’agrée, selon le prophète - que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui : « Savez-vous qui est l'homme en faillite ? » Les gens présents ont dit : "L'homme d’entre nous en faillite, est celui qui n'a plus ni dirhams ni biens." Il leur dit : "L'homme en faillite de ma communauté est celui qui viendra le Jour de la Résurrection avec plein de prière, de jeûne et d'aumône tout en ayant insulté celui-ci, diffamé celui-là, consommé l'argent d'un tel, versé le sang d'un autre et frappé tel autre. On donnera à celui-ci de ses bonnes actions, à celui-là de ses bonnes actions, et lorsque ses bonnes actions seront épuisées avant d’indemniser ses victimes, on prendra les fautes de ces derniers pour qu'il les assume et on le jettera en enfer ».

 

Dans ce hadith, le messager - que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui – a utilisé le dialogue pour corriger une notion chez les compagnons, qui est le sens de « la faillite », que les gens comprennent comme étant une faillite matérielle, et c’était en fait la réponse des compagnons à la question du messager d’Allah - que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui, ils ont dit : « L'homme d’entre nous en faillite, est celui qui n'a plus ni dirhams ni biens ». A ce moment-là, le messager - que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui – rectifie cette notion et l’associe au jour de la résurrection et au jugement qui s’y déroule, il leur a expliqué que la vraie faillite c’est que le serviteur vient avec plusieurs bonnes actions, cependant il vient avec de nombreuses injustices commises contre les serviteurs, par conséquent, on donne à ses victimes de ses bonnes actions jusqu’à ce qu’elles s’épuisent, ainsi il devient réellement en faillite, ensuite il assume une partie de leurs péchés, puis on le jette en enfer chagriné.

 

Ainsi, le messager d’Allah - que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui – a enraciné dans les esprits des compagnons, grâce à cette manière unique, la détestation de faire tort aux gens, pour qu’ils ne perdent point leurs bonnes actions et deviennent des faillis selon les normes de l’au-delà.

 

Anéantir les soupçons :

De même que le messager d’Allah - que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui – enseignait aux gens les choses correctes à travers le dialogue, il utilisait ce dernier pour anéantir les soupçons qui les saisissaient ; Abu-Hurayrah, qu’Allah l’agrée, a dit : des gens parmi les compagnons du prophète - que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui – sont venus et lui demandèrent : nous trouvons dans nos cœurs ce que chacun de nous n’ose pas révéler. Il demanda: « l’avez-vous vraiment trouvé ? ». Ils répondirent : « oui », il dit : « c’est la claire et pure foi ».

 

On trouve ici que le prophète - que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui – rassurent les compagnons à qui le diable vient pour souffler du mal dans leurs poitrines au sujet d’Allah Le Tout-Puissant, ainsi qu’il (le prophète) leur explique que cela leur arrive à cause de la pureté de leur foi.

 

La beauté des moyens dans le dialogue prophétique

 

De même que nous avons constaté que le messager - que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui – représente un modèle et un exemple à suivre en ce qui concerne la beauté de ses objectifs du dialogue, nous le trouvons pareil dans ses moyens utilisés au cours des conversations, on résume ces méthodes dans les points suivants :

 


  1. La politesse dans l’expression et la sélection des mots
  2. Ecouter attentivement autrui
  3. Le sourire durant le dialogue
  4. Accepter l’opinion des autres et ne pas entamer un long débat
  5. Etre patient en face de la nuisance de l’autre
  6. Avoir l’esprit ouvert et ne pas manifester l’ennui à cause des questions fréquentes de l’autre
  7. La considération de l’état d’esprit de l’autre
  8. Veiller à soutenir l’autre et développer son énergie
  9. Ne pas embarrasser l’autre et surtout devant les gens
  10. S’arrêter en cas de manque de connaissances et ne pas donner la Fatwa (l’avis juridique) sans savoir.
  11. Parler aux gens à propos de ce qu’ils comprennent et ce qu’ils assimilent
  12. Se limiter dans la réponse à la question même, donner plus de détails selon le désir de l’interrogateur et parfois donner un peu de détails comme cadeau.
  13. Ne pas ridiculiser ou se moquer des erreurs stupides
  14. Louer sans mentir et faire des compliments sans exagérer
  15. Adresser des reproches rapides et éphémères en cas d’apparition de fautes légères chez l’autre
  16. Etre fort dans le vrai
  17. Orienter vers le plus important sans traiter les sujets qui ne le concernent pas
  18. Susciter la curiosité pour chasser l’ennui et attirer l’attention
  19. Etre clair sans hésitation
  20. Supporter la grossièreté des autres ou le manque de son estimation comme il le faut
  21. Manifester l’amour et le souci envers autrui


 

Texte original en arabe sur rasoulallah.net

Voir le profil de l'utilisateur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum