Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Yassine 


Vétéran
Vétéran
Ils n'ont rien à faire là. Les chameaux ne faisaient pas partie du quotidien des patriarches de la Bible, comme Abraham, selon des archéologues de l'université de Tel Aviv (Israël), rapporte le New York Times (en anglais). Et pourtant, ces animaux sont mentionnés à plus de vingt reprises dans les récits qui racontent leur histoire, comptabilise le journal américain.

Erez Ben-Yosef et Lidar Sapir-Hen, deux archéologues, sont parvenus à ces conclusions en datant au carbone des os de chameaux retrouvés dans d'anciennes fonderies de cuivre en Israël et en Jordanie. Selon leurs résultats, les premiers chameaux domestiqués ne sont arrivés dans la région qu'au Xe siècle avant Jésus-Christ, bien après Abraham.

"Attention à ne pas tirer de conclusions hâtives et dire que ces découvertes enlèvent toute valeur historique à la Bible", prévient Noam Mizrahi, un professeur de culture hébraïque interrogé par le New York Times. Ces éléments sont seulement la preuve que certains passages du livre saint ont été écrits ou réécrits bien après les événements qu'ils sont censés raconter. Et le quotidien de rappeler qu'à l'époque des Rois mages, les chameaux étaient en revanche bien une réalité à Bethléem.

www.francetvinfo.fr/decouverte/les-chameaux-dans-la-bible-sont-anachroniques-selon-des-archeologues_527029.html

Voir le profil de l'utilisateur http://www.forumreligion.com

samamuz 


Novice
Novice
Il est dit dans la Genese, (Ge XII, 16), que les Egyptiens firent présent à Abraham de diverses sortes d'animaux parmi lesquelles sont nommés les chameaux ; et dans l'Exode, (Ex IX, 3), on voit encore mentionnés les chameaux avec les animaux que Dieu menace de frapper de la peste si le pharaon ne donnait aux Hébreux la liberté réclamée par Moïse. Cependant il semble que le chameau était, non pas inconnu aux anciens Egyptiens, mais repoussé par eux. «Un fait très-digne de remarque, dit M.Champollion-Figeac (Histoire d'Egypte, dans l'Univers Pittoresque, publié par Didot, pag: 106, col. 1), c'est qu'on ne trouve sur aucun monument la figure ni la mention du chameau; habitant de l'Arabie, ce précieux animal paraît avoir été inconnu aux anciens Egyptiens pour leur service.» En effet, durant la famine qui désola l'Egypte sous l'administration de Joseph, les Egyptiens engagèrent leurs troupeaux, tous leurs animaux utiles et même leur liberté pour avoir du blé; le texte fait mention de leurs chevaux, deleurs brebis, de leurs boeufs, de leurs ânes, mais nullement de leurs chameaux Voyez (Ge XLVII, 14-17) : donc ils n'avaient probablement point de chameaux. Cette conclusion, dont on voit la réserve, n'eit encore que conjecturale, et sans lui accorder plus de valeur, on pourrait dire que, probablement aussi, les textes cités présentent une contradiction. M. Delaborde a vu cette difficulté, et voici en quels termes s'exprime:
 
Les auteurs grecs et latins (Hérodote, Diodore de Sicile, Strabon, Pline, Pomponius Méla, Dion Cassius, Plutarque, etc.), l'histoire de toutes les guerres de l'antiquité, dans la Perse, la Médie, la Phrygie (Hérodote, Diodore, Elien, Plutarque, Frontin, Hérodieu, etc.), concourent avec la Genèse entière pour nous apprendre que le chameau était en usage dans l'Asie dès la plus haute antiquité, et dès lors nous devons croire qu'il est originaire de cette partie du monde.
 
Les Egyptiens, qui avaient des rapports commerciaux avec les peuplades de la Syrie, voyaient arriver chaque jour sur leurs frontières les innombrables caravanes de chameaux qui apportaient les matières premières et les esclaves que les Madianites et les Ismaélites échangeaient contre les objets manufacturés. Ils voyaient aussi ceux qui venaient, soit de la côte de la mer Rouge, soit de l'intérieur de l'Afrique ; ils souffraient dans leur voisinage, et sur les terrains qu'ils concédaient, que des peuples nomades élevassent ces animaux. Un de leurs pharaons fait chercher, dans ces tribus de pasteurs; des chameaux pour les donner à Abraham (Ge XII, 16); et cependant tout porte à croire qu'un préjugé ou un précepte religieux s'opposait à ce qu'ils en fissent usage.

http://456-bible.123-bible.com/calmet/C/chameau.htm

Voir le profil de l'utilisateur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum