Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

J'ai remarqué bizarrement, que les Juifs dans la Torah, n'ont pas enlevé le mot Mohamed, oui!!! Mohamed, dans le texte de la Torah. J'ai regardé avec tous les logiciels de traduction et tous donnaient le même résultat: que le mot donnait Mohamed.

Le gros problème est que je pense que Mohamed, quelque soit ce que vous pensez, avait malheureusement joué un rôle dans la rédemption de l'humanité entière avec Jésus et qu'aujourd'hui, le monde n'aurait pas été ainsi et surtout, que la rédemption de l'humanité aurait pu avoir eu lieu déjà à l'avance si

Juifs auraient cru en Jésus et Mohamed,
Chrétiens auraient cru en Mohamed.

Que faire? Ce pauvre Machia'h malade assis à la porte de Rome (texte judaïque orthodoxe) et si il annonçait qu'il est Musulman!

Oui! L'effondrement des civilisations. Le grand oeuvre alchimique. Baphomet. Le monde l'aura rendu très certainement malade au point qu'il aie une âme étrange.

Le Cantique des Cantiques - Chapitre 5 - [rtl]שִׁיר הַשִּׁירִים[/rtl]
[rtl]א בָּאתִי לְגַנִּי, אֲחֹתִי כַלָּה--אָרִיתִי מוֹרִי עִם-בְּשָׂמִי, אָכַלְתִּי יַעְרִי עִם-דִּבְשִׁי שָׁתִיתִי יֵינִי עִם-חֲלָבִי; אִכְלוּ רֵעִים, שְׁתוּ וְשִׁכְרוּ דּוֹדִים.  {ס}[/rtl][ltr]1 Je suis entré dans mon jardin, ô ma sœur, ma fiancée; j'ai récolté ma myrrhe et mon baume, j'ai mangé de mes rayons de miel, j'ai bu mon vin et mon lait. Mangez, mes compagnons, buvez et enivrez-vous, amis.[/ltr]
[rtl]ב אֲנִי יְשֵׁנָה, וְלִבִּי עֵר; קוֹל דּוֹדִי דוֹפֵק, פִּתְחִי-לִי אֲחֹתִי רַעְיָתִי יוֹנָתִי תַמָּתִי--שֶׁרֹּאשִׁי נִמְלָא-טָל, קְוֻצּוֹתַי רְסִיסֵי לָיְלָה. [/rtl][ltr]2 Je dors, mais mon cœur est éveillé: c'est la voix de mon bien-aimé! Il frappe: " Ouvre-moi, ma sœur, ma compagne, ma colombe, mon amie accomplie; car ma tête est couverte de rosée, les boucles de mes cheveux sont humectées par les gouttelettes de la nuit."[/ltr]
[rtl]ג פָּשַׁטְתִּי, אֶת-כֻּתָּנְתִּי--אֵיכָכָה, אֶלְבָּשֶׁנָּה; רָחַצְתִּי אֶת-רַגְלַי, אֵיכָכָה אֲטַנְּפֵם. [/rtl][ltr]3 "J'ai enlevé ma tunique, comment pourrais-je la remettre? Je me suis lavé les pieds, comment pourrais-je les salir?"[/ltr]
[rtl]ד דּוֹדִי, שָׁלַח יָדוֹ מִן-הַחֹר, וּמֵעַי, הָמוּ עָלָיו. [/rtl][ltr]4 Mon bien-aimé retire sa main de la lucarne, et mes entrailles s'émeuvent en sa faveur.[/ltr]
[rtl]ה קַמְתִּי אֲנִי, לִפְתֹּחַ לְדוֹדִי; וְיָדַי נָטְפוּ-מוֹר, וְאֶצְבְּעֹתַי מוֹר עֹבֵר, עַל, כַּפּוֹת הַמַּנְעוּל. [/rtl][ltr]5 Je me lève pour ouvrir à mon bien-aimé; mes mains dégouttent de myrrhe, mes doigts laissent couler la myrrhe sur les poignées du verrou.[/ltr]
[rtl]ו פָּתַחְתִּי אֲנִי לְדוֹדִי, וְדוֹדִי חָמַק עָבָר; נַפְשִׁי, יָצְאָה בְדַבְּרוֹ--בִּקַּשְׁתִּיהוּ וְלֹא מְצָאתִיהוּ, קְרָאתִיו וְלֹא עָנָנִי. [/rtl][ltr]6 J'ouvre à mon bien-aimé, mais mon bien-aimé est parti, a disparu mon âme s'était pâmée pendant qu'il parlait; je le cherche et je ne le trouve point, je l'appelle et il ne me répond pas.[/ltr]
[rtl]ז מְצָאֻנִי הַשֹּׁמְרִים הַסֹּבְבִים בָּעִיר, הִכּוּנִי פְצָעוּנִי; נָשְׂאוּ אֶת-רְדִידִי מֵעָלַי, שֹׁמְרֵי הַחֹמוֹת. [/rtl][ltr]7 Les gardes qui font des rondes dans la ville me rencontrent, ils me frappent, me maltraitent; les gardiens des remparts m'enlèvent ma mantille.[/ltr]
[rtl]ח הִשְׁבַּעְתִּי אֶתְכֶם, בְּנוֹת יְרוּשָׁלִָם:  אִם-תִּמְצְאוּ, אֶת-דּוֹדִי--מַה-תַּגִּידוּ לוֹ, שֶׁחוֹלַת אַהֲבָה אָנִי. [/rtl][ltr]8 Je vous en conjure, ô filles de Jérusalem: Si vous rencontrez mon bien-aimé, que lui direz-vous? Que je suis malade d'amour![/ltr]
[rtl]ט מַה-דּוֹדֵךְ מִדּוֹד, הַיָּפָה בַּנָּשִׁים:  מַה-דּוֹדֵךְ מִדּוֹד, שֶׁכָּכָה הִשְׁבַּעְתָּנוּ. [/rtl][ltr]9 En quoi ton amant est-il supérieur aux autres amants, ô la plus belle des femmes? En quoi ton amant est-il supérieur aux autres amants, pour que tu nous conjures de la sorte?[/ltr]
[rtl]י דּוֹדִי צַח וְאָדוֹם, דָּגוּל מֵרְבָבָה. [/rtl][ltr]10 Mon amant est blanc et vermeil, distingué entre dix mille.[/ltr]
[rtl]יא רֹאשׁוֹ, כֶּתֶם פָּז; קְוֻצּוֹתָיו, תַּלְתַּלִּים, שְׁחֹרוֹת, כָּעוֹרֵב. [/rtl][ltr]11 Sa tête est comme l'or pur, les boucles de ses cheveux qui pendent sont noires comme le corbeau.[/ltr]
[rtl]יב עֵינָיו, כְּיוֹנִים עַל-אֲפִיקֵי מָיִם; רֹחֲצוֹת, בֶּחָלָב--יֹשְׁבוֹת, עַל-מִלֵּאת. [/rtl][ltr]12 Ses yeux sont comme des colombes sur le bord des cours d'eau: ils semblent baignés dans le lait, ils sont bien posés dans leur cadre.[/ltr]
[rtl]יג לְחָיָו כַּעֲרוּגַת הַבֹּשֶׂם, מִגְדְּלוֹת מֶרְקָחִים; שִׂפְתוֹתָיו, שׁוֹשַׁנִּים--נֹטְפוֹת, מוֹר עֹבֵר. [/rtl][ltr]13 Ses joues sont comme une plate-bande de baume, comme des tertres de plantes aromatiques; ses lèvres sont des roses, elles distillent la myrrhe liquide.[/ltr]
[rtl]יד יָדָיו גְּלִילֵי זָהָב, מְמֻלָּאִים בַּתַּרְשִׁישׁ; מֵעָיו עֶשֶׁת שֵׁן, מְעֻלֶּפֶת סַפִּירִים. [/rtl][ltr]14 Ses mains sont des cylindres d'or, incrustés d'onyx, son corps une œuvre d'art en ivoire, ornée de saphirs.[/ltr]
[rtl]טו שׁוֹקָיו עַמּוּדֵי שֵׁשׁ, מְיֻסָּדִים עַל-אַדְנֵי-פָז; מַרְאֵהוּ, כַּלְּבָנוֹן--בָּחוּר, כָּאֲרָזִים. [/rtl][ltr]15 Ses jambes sont des colonnes de marbre fixées sur des socles d'or; son aspect est celui du Liban, superbe comme les cèdres.[/ltr]
[rtl]טז חִכּוֹ, מַמְתַקִּים, וְכֻלּוֹ, מַחֲמַדִּים; זֶה דוֹדִי וְזֶה רֵעִי, בְּנוֹת יְרוּשָׁלִָם. [/rtl][ltr]16 Son palais n'est que douceur, tout en lui respire le charme. Tel est mon amant, tel est mon ami, ô filles de Jérusalem![/ltr]

Voir le profil de l'utilisateur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum