anipassion.com

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1Les mots de l''ascetisme en arabe le Dim 27 Oct - 20:17

Laz 


Passionné
Passionné
Salam Alaykoum

Quelle différence  y a t-il entre le zuhd , le  tazkiyyatun nafs et le tasawwuf?

Voir le profil de l'utilisateur

Yassine 


Vétéran
Vétéran
Zuhd : se contenter du minium dans la vie. Wikipédia le traduit par l'ascétisme.

Tazkiyyatun Nafs : Une expression qui vient dans le verset 53.32, Hamudullah le traduit par "Se vanter sa pureté", Shiadmi par "Porter un jugement favorable sur sois même". Ce qui est détestable.

Tasawwuf : Soufisme, à l'origine ça été assimilé au Zuhd, mais maintenant ça renvoie à toute sorte de déviances dans la religion.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.forumreligion.com

Laz 


Passionné
Passionné
@Yassine a écrit:Zuhd : se contenter du minium dans la vie. Wikipédia le traduit par l'ascétisme.

Tazkiyyatun Nafs : Une expression qui vient dans le verset 53.32, Hamudullah le traduit par "Se vanter sa pureté", Shiadmi par "Porter un jugement favorable sur sois même". Ce qui est détestable.

Tasawwuf : Soufisme, à l'origine ça été assimilé au Zuhd, mais maintenant ça renvoie à toute sorte de déviances dans la religion.
Sur tazkiyyatun nafs le verset que tu cites parle de vanter sa propre pureté  mais dans d'autres versets il est dit :
Qad aflaha man zakkaha (en parlant de l'âme dans la surah shams )
-al ladhi yu'ti malahu yatazakka (surah layl)

Voir le profil de l'utilisateur

Yassine 


Vétéran
Vétéran
Ici un autre sens, celui de purifier l’âme par les actes d'adoration. Mais 'tazkiyat nafs' comme expression elle a le sens comme dans le verset 53.32.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.forumreligion.com

Tumadir 


Averti
Averti
salam aaleykom;

excellente question mais ce n'est pas simple d'y répondre

les salafiya parlent de "zuhd"

les moutassaouifa parlent de "tassaouf"

les deux font référence à "tazkiyyatun nafs" perçue sous deux angles différents.
--

liissan el-arab :

"zuh زُهد" et "zahâda زَهادة" sont synonyme : c'est l'opposé de désirer

"zahîd" : "inférieur", "peu", "minimum"

"zuhd fi adouniya" ou "zuhd aane adouniya" : ne pas trop désirer la vie du bas monde
--

traducteur google : "zuhd" = "tempérance"

الزَّهادةُ في الدُّنيا ليست بتحريمِ الحلالِ ولا إضاعةِ المالِ ، ولكن الزَّهادةَ في الدُّنيا ألَّا تكونَ بما في يدِك أوثقَ منك بما في يدِ اللهِ . وأن تكونَ في ثوابِ المصيبةِ إذا أنت أصبتَ بها أرغبَ فيها لو أنَّها أُبقِيَتْ لك

الراوي: أنس بن مالك المحدث: المنذري .الترغيب والترهيب الصفحة أو الرقم: 4/220
خلاصة حكم المحدث: [إسناده صحيح أو حسن أو ما قاربهما]

traduction approximative du hadith rapporté par Anas bnou Malek :

azahâda n'est pas l'interdiction de tout ce qui est halal, et ce n'est pas d'abandonner tous les biens. mais azahâda c'est que tu sois convaincu que tous les biens que tu possèdes viennent d'Allah, et que tu acceptes le malheur qui te touche comme source d'expiation de tes péchés même s'il perdure
--

lissan el aarab

"zakâ'e زكاء" est synonyme de "namâ'e نماء": "évolution, élèvation, croissance, ou fructification parlant des plantes"

certains disent que l'aumône annuelle est appelée "zakât" parce qu'elle purifie le seviteur de l'avarice et de l'orgueil et purifie. d'autres disent qu'elle est appelée "zakât" puisqu'elle suscite la baraka (fructifie les richesses). les deux sont vrais.

"zakât" avant que ça devienne un terme religieux avait le sens de "pureté"

وقيل لما يُخْرَج من المال للمساكين من حقوقهم زَكاةٌ لأَنه تطهيرٌ للمال وتَثْميرٌ وإِصْلاحٌ ونماء، كل ذلك قيل، وقد تكرر ذكر الزكاةِ والتَّزْكِيةِ في الحديث، قال: وأَصل الزكاة في اللغة الطهارة والنَّماء والبَركةُ والمَدْح وكله قد استعمل في القرآن والحديث

2:276. Allah anéantit l'intérêt usuraire et fait fructifier les aumônes. Et Allah n'aime pas le mécréant pécheur.
--

pour le "tassaouf", les soufis ne se gênent pas de dire que "soufisme" tire son nom de "laine, "toison" (as-sof الصُّوف). en biologie, le terme "tassaouf" signifie formation de mycelium (pelote de chamignons). 


les occidentaux donnent au "tassaouf" le sens de "mysticisme" (traducteur google). rien à voir avec la purification de l'âme.
--

http://www.saaid.net/feraq/sufyah/52.htm

http://library.islamweb.net/newlibrary/display_book.php?idfrom=4091&idto=4333&lang=&bk_no=5&ID=1537

http://library.islamweb.net/newlibrary/display_book.php?bk_no=79&ID=250&idfrom=10530&idto=10567&bookid=79&startno=6

http://www.baheth.net/all.jsp?term=%D8%AA%D8%B2%D9%83%D9%8A%D8%A9

ou'Allahou aalam



Dernière édition par Amat Allah le Ven 1 Nov - 22:28, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur

Tumadir 


Averti
Averti
62:2. C'est Lui qui a envoyé à des gens sans Livre (les Arabes) un Messager des leurs qui leur récite Ses versets, les purifie (oua youzakkihim) et leur enseigne le Livre et la Sagesse, bien qu'ils étaient auparavant dans un égarement évident,

tazkiyatoun nafs n'est-ce pas de suivre la sounna du prophète صلى الله عليه وسلم ?

Voir le profil de l'utilisateur

Tumadir 


Averti
Averti
Spoiler:
En islam, l’ascétisme (en arabe Az-Zouhd) consiste non pas à délaisser cette vie ici-bas mais de s'en désintéresser. C’est de s'élever de telle sorte que nul et rien, en dehors d'Allah, n'occupe l'esprit, car tout ce qui est en dehors de Lui ne vaut pas l'aile d'un moucheron.

Aboul-Abbas Sahl Ibn Sa’d al-Sa’idi (Radhiya Allahou ‘Anhou) a dit :« Un homme vint auprès du Messager d’Allah (Salla Allahou Alayhi wa sallam) et lui dit : ô Messager d’Allah ! Indique-moi une œuvre qui, lorsque je l’accomplis, Allah m’aime et les gens m’aiment. Il lui dit : Ne convoite pas ce monde, Allah t’aimera et ne convoite pas les biens des gens, les gens t’aimeront ». (Hadith authentique rapporté par At-Tabarani)

Ce hadith montre qu’Allah aime les ascètes qui ne convoitent pas les biens de ce monde. Du reste, on a dit à ce sujet : « Si l’amour de ce monde est la meilleure des stations, l’ascétisme dans ce monde est le meilleur des états ». Ainsi, l’ascétisme consiste en ce que le désir se détache de l’objet pour rechercher ce qui est meilleur. Quant à la connaissance qui produit cet état, elle consiste à savoir que l’objet délaissé est méprisable au même titre que celui qui est convoité. Ainsi, celui qui sait que ce qui est auprès d’Allah est impérissable et que la Vie Futur est meilleure sait également que le diamant est meilleur que la glace. Car le monde d’ici-bas s’apparente à de la glace exposée au soleil, qui ne cesse de fondre sous la chaleur. En revanche, la Vie Future s’apparente à une pierre précieuse indestructible. Aussi, c’est en fonction de la certitude de l’inégalité entre le monde d’ici-bas et la Vie Future que s’intensifie le désir d’échanger l’un pour gagner l’autre. Du reste, le Coran loue dans plusieurs passages l’ascétisme dans cette vie ici-bas et blâme la convoitise (sens des versets):
« Vous préférez la vie de ce monde alors que la vie de l’Au-delà est meilleure et qu’elle durera éternellement » (Coran : 87/16 et 17).
« Vous voulez les biens de ce monde. Allah veut, pour vous, la Vie Future » (Coran : 8/67).
« Ils ont joui de la vie de ce monde. Qu’est donc la vie de ce monde en comparaison de la vie dernière sinon comme une jouissance éphémère ?» (Coran : 13/26).


De même, nombreux sont les hadiths sur le dédain de ce bas monde. En effet, il est rapporté dans le recueil de Mouslim, d’après Djâbir (Radhiya Allahou ‘Anhou), que  le Prophète (Salla Allahou Alayhi wa sallam) traversait le marché avec des gens autour de lui. Passant près d’une carcasse d’un chevreau qui avait de petites oreilles, il le prit par une oreille et dit : « Lequel de vous le veut pour un dirham ?» Les gens présents lui dirent : Nous ne le voulons pour rien ! Que pouvons-nous faire de lui ? Il leur dit : « Vous aimeriez l’avoir ? » Ils dirent : Par Allah ! vivant il a déjà une malformation ! N’en parlons pas quand il est mort. Il leur dit : « Par Allah ! Le bas monde est pour Allah plus méprisable que ce chevreau pour vous »
Il est rapporté également dans le même recueil d’après al-Mustawird Ibn Shaddad al-Fihri (Radhiya Allahou ‘Anhou) que le Prophète (Salla Allahou Alayhi wa sallam) a dit : « Ce bas monde par rapport à la Vie Future s’apparente au geste de l’un de vous qui trempe son doigt dans un fleuve : Qu’il voit ce qu’il peut en retirer ».
De son coté, At-Tirmidhi recense dans son recueil le hadith rapporté par Sahl Ibn Sa’d où le Prophète (Salla Allahou Alayhi wa sallam) dit : « Si le bas monde valait auprès d’Allah l’aile d’un insecte, Il n’en abreuverait pas le mécréant d’une goutte d’eau ».
Donc l’ascétisme, c’est le fait de se détourner d’une chose, de la mépriser et de s’en passer. Yunus Ibn Maysara dit à ce sujet : « L’ascétisme dans ce bas monde, ce n’est pas d’interdire ce qui est licite ou de dilapider un bien, c’est d’être plus confiant en ce qui est la main d’Allah qu’en ce qui est dans ta main ; c’est que ton état dans l’adversité et à l’abri de l’adversité soit le même et que ton attitude soit la même envers celui qui te loue et celui qui te critique justement ». Il explique ainsi l’ascétisme dans ce bas monde par trois choses qui relèvent de l’action du cœur et non de celle des organes.


La première des ces trois choses consiste en ce que le serviteur soit plus confiant dans ce qui est dans la main d’Allah que dans ce qu’il possède lui-même.
La deuxième chose consiste en ce que le serviteur, en subissant une adversité comme la perte d’un bien ou d’un être cher etc.… soit plus attaché à la rétribution qui en découle, qu’à la garde et la possession de ce bien. Ceci aussi naît de la certitude parfaite.

Ali (Radhiya Allahou ‘Anhou) a dit : « Celui qui renonce à ce bas monde supporte aisément les coups de l’adversité ». Un ancien sage a dit également : « Si ce n’étaient les épreuves de ce bas monde, nous atteindrions la Vie Future complètement dépourvus de bonnes actions ».

La troisième chose consiste en ce que pour le serviteur soit égal qu’on le complimente ou qu’on le dénigre pour la vérité. C’est-à-dire que lorsque l’attachement est grand dans le cœur du serviteur pour ce bas monde, il préfère les compliments et déteste les critiques. Ceci l’amène souvent à délaisser beaucoup de vérité par crainte des critiques et à commettre beaucoup d’erreurs et de futilités par espoir des compliments.
http://www.islamweb.net/frh/index.php?page=articles&id=159097

Voir le profil de l'utilisateur

Wayell 


Résident
Résident
@Laz a écrit:Salam Alaykoum

Quelle différence  y a t-il entre le zuhd , le  tazkiyyatun nafs et le tasawwuf?
wa 'alaykom as-salam.

Il y a un excellent ouvrage d'Abou Al-faraj ibn Al-Jawzî (descendant d'Abou Bakr [Radiya Llahou 3anh]) intitulé "La pensée intime" (Sayed al-khatir en arabe je crois) où il traite magistralement cette question. Je le recommande à la lecture si t'as le temps.

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé 


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum