Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 6 sur 10]

Credo 


Averti
Averti
Zantafio a écrit : Tu rigoles? Quand on est endormi, notre esprit est inconscient: on ne se rend compte de rien du tout. La vigilance est suspendue et la réactivité aux stimulations amoindrie. Alors cesses de dire n'importe quoi !  

Tu as dû sécher tes cours de sciences à l'école !.L'activité cérébrale ne cesse jamais même dans le sommeil. Quand elle cesse, c'est qu'on est mort.

Ceux qui sont 'passés de la mort à la vie maintenant' ne peuvent pas être des personnes mortes au sens littéral et se trouvant dans la tombe.]

Suite de ces versets : 28 Ne vous étonnez pas de cela ; car l'heure vient où tous ceux qui sont dans les sépulcres entendront sa voix, et en sortiront.

Dans les sépulcres : c'est bien le séjour des morts que symbolisent les sépulcres, ce n'est pas juste une mort au sens spirituel du terme comme cela est dit dans d'autres versets. La voix du Christ retentit jusque dans le séjour des morts et c'est bien là que s'est rendu le Christ pour en ramener les captifs .

Voir le profil de l'utilisateur

Credo 


Averti
Averti
Zantafio a écrit : On notera dans un premier temps que l'expression "Fils de Dieu" désigne principalement Jésus Christ, mais il y a aussi les anges qui furent créés par Jéhovah, Adam avant qu'il ne pèche (donc lorsqu'il était parfait)

Adam était un ange ????? Mais un ange n'est pas né de la poussière comme l'homme qu'a toujours été Adam.

Credo, si tu nies que "les fils du vrai Dieu" de Genèse 6:2-4 étaient des anges (ou créatures spirituelles), alors ces déclarations des écrivains chrétiens deviennent énigmatiques, car plus rien n'explique en quoi les anges désobéirent, ni le rapport qui existe entre cette désobéissance et l'époque de Noé. Il est certain que des anges se matérialisèrent parfois en prenant un corps humain, allant jusqu'à manger et boire avec les hommes. Lis Genèse 18:1 à 22; 19:1 à 3 !

A l'époque de Noé, les hommes se détournent de Dieu. Et alors ? Y a-t-il besoin que des anges aient des relations sexuelles avec des hommes pour que les hommes désobéissent ? Non. Adam et Eve ont désobéi et, que l'on sache, n'ont pas eu d'expérience sexuelle avec des anges et c'est pareil pour Caïn et tous les autres.
Quand aux anges, quand ils se matérialisent, c'est pour être visibles des hommes et tout est illusion puisque il n'y a que l'homme qui soit fait de glaise, qui soit matériel et que les anges sont assexués, le Christ Lui-même nous disant qu'il n'y a ni femme ni homme chez les anges. Les anges ont chuté avant que l'homme ne soit crée donc l"homme n'a rien à voir non plus avec la chute des anges.

Toutefois, cela ne veut pas dire que les créatures angéliques étaient incapables de se matérialiser sous une forme humaine et de contracter mariage avec des femmes.

Etant de nature spirituelle, ils n'ont pas l'appareil génital necessaire pour la reproduction. C'est quand même pas compliqué à faire la différence entre un être spirituel et un être matériel comme nous. Chacun sa nature. Les être hybrides ça n'existe pas.

Nous avons le livre de Tobie dans la Bible catholique et voilà les verset 19 du chapitre 12 dans lequel l'ange Raphaël s'exprime : :" Il vous a paru que je mangeais et buvais avec vous; mais je me nourrissais d'un aliment invisible et d'une boisson que l'oeil de l'homme ne peut atteindre."

Quant à Sodome et Gomorrhe, quand on te parle de fornication en excèset d'usage de la chair contre nature, ce n'est pas une histoire d'ange mais de sodomie. Ca tombe sous le sens.

Voir le profil de l'utilisateur

Edmond77 


Habitué
Habitué
Crédo bonjour,
Il y a un gouffre entre l’époque de Jean qui écrivit pour la dernière fois en 98 de notre ére sous inspiration divine et l’apparition des péres apostoliques. Qu’on est loin de la congrégation chrétienne unie et unique qui a vu le jour à la Pentecôte de l’an 33!  

. Un professeur de théologie, R. Hanson, déclare: “Avant que n’éclate la controverse arienne [au IVe siècle], on ne trouve aucun théologien, ni dans l’Église d’Orient ni dans l’Église d’Occident, qui ne tienne pas d’une façon ou d’une autre le Fils pour subordonné au Père.” — La recherche de la doctrine chrétienne sur Dieu (angl.).

Constate Crédo qu’une certaine “ pensée chrétienne ” primitive s’est bel et bien écartée des enseignements de Christ et de ses apôtres. Par exemple, contrairement aux instructions données par Jésus lors du Repas du Seigneur ou Cène, l’auteur de La Didachè préconise de faire passer le vin avant le pain Mat. 26:26, 27. Il affirme en outre que, faute d’un point d’eau permettant l’immersion, il suffit de verser de l’eau sur la tête du candidat au baptême Marc 1:9, 10- Act.8:36, 38. Le même texte recommande des rituels tels que le jeûne deux fois par semaine ou la récitation du Notre Père trois fois par jour. — Mat. 6:5-13 ; Luc 18:12.
Pour sa part, Ignace a repensé l’organisation de la congrégation chrétienne, stipulant qu’un évêque “ tient la place de Dieu ” et préside seul sur les autres prêtres. Ces changements étaient annonciateurs de nouvelles vagues d’enseignements contraires aux Écritures. — Mat. 23:8, 9.
À la même époque, de nombreux prétendus chrétiens abandonnaient les enseignements de Jésus et de ses apôtres. Loin d’endiguer l’apostasie montante, les Pères apostoliques se sont laissé porter par elle et ont contaminé les eaux de la vérité. À propos des hommes de ce genre, l’apôtre Jean déclarait : “ Tout homme qui va de l’avant et ne demeure pas dans l’enseignement du Christ n’a pas Dieu. ” 2 Jean 9. Un avertissement divin on ne peut plus clair pour ceux qui sont sincèrement épris de la vérité biblique, qu’en penses- tu ?

Dans sa parabole, Jésus a laissé entendre qu’il y aurait toujours sur la terre de véritables chrétiens oints. Il les a comparés à du “ blé ” au milieu duquel pousse de la “ mauvaise herbe ”. Mat. 13:30. Je t’accorde Crédo que nous ne pouvons déterminer avec certitude quels individus ou groupes ont fait partie de ce “ blé ”. Mais nous pouvons être sûrs qu’il y a toujours eu des personnes qui ont défendu courageusement la Parole de Dieu et dénoncé les enseignements non bibliques de l’Église. Juste quelques exemples.
L’archevêque Agobard de Lyon (779-840) s’insurgea contre le culte des images, la dédicace d’églises à des saints, ainsi que la liturgie et les rituels non conformes aux Écritures. L’évêque Claude de Turin, un de ses contemporains, rejeta lui aussi les traditions ecclésiastiques et condamna les prières adressées aux saints et la vénération des reliques. Au XIe siècle, l’archidiacre Bérenger de Tours fut excommunié pour avoir rejeté l’enseignement catholique de la transsubstantiation. Pour lui, l’autorité de la Bible devait l’emporter sur les traditions de l’Église.
Au XIIe siècle, deux hommes attachés à la vérité biblique se distinguèrent : Pierre de Bruys et Henri de Lausanne. Le premier quitta la prêtrise, car il ne parvenait pas à concilier les Écritures et les enseignements catholiques relatifs au baptême des petits enfants, à la transsubstantiation, aux prières pour les morts et à l’adoration de la croix. En 1140, ses croyances lui valurent d’être brûlé vif. Le second, qui était moine, dénonça les pratiques corrompues de l’Église ainsi que le caractère non biblique de la liturgie. Il fut arrêté en 1148 et finit ses jours en prison.
Une analyse objective doit nous faire admettre que  l’apostasie ne s’est pas infiltrée par surprise dans la congrégation. Le Christ, Chef de la congrégation, a veillé à ce que ses disciples en soient prévenus bien à l’avance, permettant ainsi d’identifier clairement qui était l’homme qui allait mépriser la loi.
Bonne journée à tous-Edmond77

Voir le profil de l'utilisateur

Tumadir 


Averti
Averti
@Credo a écrit:
Zantafio a écrit : Tu rigoles? Quand on est endormi, notre esprit est inconscient: on ne se rend compte de rien du tout. La vigilance est suspendue et la réactivité aux stimulations amoindrie. Alors cesses de dire n'importe quoi !  

Tu as dû sécher tes cours de sciences à l'école !.L'activité cérébrale ne cesse jamais même dans le sommeil. Quand elle cesse, c'est qu'on est mort.
Bonjour;

tout dépend à quoi on fait allusion

L'esprit est constitué par l'ensemble des facultés intellectuelles. Dans de nombreuses traditions religieuses, il s'agit d'un principe de la vie incorporelle de l'être humain. En philosophie, la notion d'esprit est au cœur des traditions dites spiritualistes. On oppose en ce sens corps et esprit (nommé plus volontiers conscience par la philosophie et âme par certaines religions). En psychologie contemporaine, le terme devient synonyme de l'ensemble des activités mentales humaines, conscientes et non-conscientes.
En métaphysique et dans les religions, le mot esprit désigne normalement l'élément immatériel incarné en l'être humain1.
Par extension se dit aussi de tous les êtres immatériels supposés doués d'intelligence : Dieu, les anges, les démons, etc. : voir esprit (surnaturel).
En psychologie, le mot esprit désigne les processus mentaux et la faculté de penser propre à l'homme. Ce terme fut parfois rejeté pour les connotations religieuses ou spiritualistes qu'il convoyait, les auteurs, en particulier dans l'école psychanalytique, lui préférant celui, plus neutre, de psyché. Depuis la fin du xxe siècle, sous l'influence des écrits anglophones, le mot esprit a retrouvé un usage plus fréquent comme traduction du terme mind. On retrouve, par exemple, l'expression dans le titre français d'un ouvrage de vulgarisation par Steven Pinker, Comment fonctionne l'esprit.
Dans le langage ordinaire, le mot esprit renvoie non seulement à l'activité mentale mais aussi à certaines facultés ou dons intellectuels, particulièrement de vivacité, de finesse, d'humour.


http://fr.wikipedia.org/wiki/Esprit

Voir le profil de l'utilisateur

Credo 


Averti
Averti
Edmond 77 a écrit : Il y a un gouffre entre l’époque de Jean qui écrivit pour la dernière fois en 98 de notre ére sous inspiration divine et l’apparition des péres apostoliques. Qu’on est loin de la congrégation chrétienne unie et unique qui a vu le jour à la Pentecôte de l’an 33!

On appelle pères apostoliques ceux qui ont été instruits directement par les apôtres. Alors le gouffre n'est-il pas plutôt entre les apôtres et les theories de Russel sur l'Ange Michael devenu Jesus, théorie complétement ignorée des apôtres et de leurs successeurs, jamais prêchée par personne à part Russel 19 siècles plus tard ?

“Avant que n’éclate la controverse arienne [au IVe siècle], on ne trouve aucun théologien, ni dans l’Église d’Orient ni dans l’Église d’Occident, qui ne tienne pas d’une façon ou d’une autre le Fils pour subordonné au Père.”
C'est normal. Tout le monde a compris ce n'est pas parce que le Fils exécute la volonté du Père qu'il Lui est inférieur.

Par exemple, contrairement aux instructions données par Jésus lors du Repas du Seigneur ou Cène, l’auteur de La Didachè préconise de faire passer le vin avant le pain Mat. 26:26, 27. Il affirme en outre que, faute d’un point d’eau permettant l’immersion, il suffit de verser de l’eau sur la tête du candidat au baptême Marc 1:9, 10- Act.8:36, 38. Le même texte recommande des rituels tels que le jeûne deux fois par semaine ou la récitation du Notre Père trois fois par jour. — Mat. 6:5-13 ; Luc 18:12.

La Didaché est le plus ancien livre trouvé sur l'organisation de l'église primitive. Il fait des recommandations sur la façon de se tenir loin du péché et de servir Dieu. Il est interessant car il montre comment s'organise l'église primitive.
Il est écrit par un juif converti c'est la raison pour laquelle il a encore du mal à se détacher de sa foi spécifiquement juive tel que faire passer en premier la coupe qu'il appelle "la vigne de David" bien qu'à chaque fois qu'il parle de l'eucharistie, il respecte l'ordre ex: que personne ne mange ni ne boive de votre eucharistie etc..." . Quant au jeune et au Notre Père, je ne vois pas où est le problème et pour le baptème, il dit "si tu n'as pas d'eau vive baptise avec une autre eau.". Tout le monde n'habite pas à côté d'une source.
C'est le tout début de l'église et c'est un juif pas un païen converti. C'est normal. Il y a encore des hésitations sur la façon d'organiser la communauté chrétienne.

Pour sa part, Ignace a repensé l’organisation de la congrégation chrétienne, stipulant qu’un évêque “ tient la place de Dieu ” et préside seul sur les autres prêtres. Ces changements étaient annonciateurs de nouvelles vagues d’enseignements contraires aux Écritures. — Mat. 23:8, 9.
Les evêques sont ceux qui ont reçu l'esprit saint des apôtres eux-même pour continuer leur travail et les "presbytres" (mot qui deviendra "prêtre" et se trouve dans le NT) les aide dans leurs tâches. Donc ils sont au service de l'evêque et de la communauté. Cette organisation existe déjà. Il y avait les apôtres aidés des presbytres et diacres. Un évêque ne tient pas la place de Dieu. C'est le Christ qui agit par lui tout comme Paul a dit "ce n'est plus moi qui agit mais le Christ qui est en moi".L'Esprit Saint donné par les apôtres à ceux qui ont continué leur mission s'est donné de successeurs en successeurs depuis 2000 ans. Paul d'ailleurs recommande à Timothée qui a reçu l'Esprit Saint d'un collège de presbytres (1 Tim 4,14 ) de ne pas donné l'Esprit Saint à son tour à n'importe qui (1Tim5,22 ). Cette transmission ne s'est jamais arrêté depuis. Cette organisation de l'eglise est donc bien en place dès le NT.

Une analyse objective doit nous faire admettre que l’apostasie ne s’est pas infiltrée par surprise dans la congrégation. Le Christ, Chef de la congrégation, a veillé à ce que ses disciples en soient prévenus bien à l’avance, permettant ainsi d’identifier clairement qui était l’homme qui allait mépriser la loi.

Toi tu te fies à ceux qui ont quitté l'Eglise ou qui parlent contre elle. Moi je me fie à ceux qui, aidé par l'Esprit Saint transmis par les apôtres, ont oeuvré pour elle et par elle, traversant toutes les vissicitudes propres à chaque âge de l'histoire humaine depuis 20 siècles. Certes, tous n'ont pas eu une conduite parfaite mais le Christ a toujours soutenu son Eglise, la remettant sans cesse sur le chemin de la vérité car il l'a promis : les portes de l'Hadès ne prévaudront pas contre elle. Et je crois en ces paroles. Si l'eglise était une oeuvre entièrement humaine et non guidé par l'Esprit Saint, elle n'aurait pas perduré 2000 ans.
Alors ouvre les yeux et voit où le mal se trouve: certainement pas dans le pape qui le dénonce. Pense aussi à ta foi : elle est issue de l'imagination d'un homme. Pas des premières communautés chrétiennes, de l'église primitive à laquelle vous vous référez tout le temps alors qu'elle ignore complétement votre théorie.

Voir le profil de l'utilisateur

Zantafio 


Passionné
Passionné
@Credo a écrit:
Zantafio a écrit : Tu rigoles? Quand on est endormi, notre esprit est inconscient: on ne se rend compte de rien du tout. La vigilance est suspendue et la réactivité aux stimulations amoindrie. Alors cesses de dire n'importe quoi !

Tu as dû sécher tes cours de sciences à l'école !.L'activité cérébrale ne cesse jamais même dans le sommeil. Quand elle cesse, c'est qu'on est mort.
Sommeil n.m. (lat. somnus). 1. État physiologique périodique de l'organisme (notamm. du système nerveux) pendant lequel la vigilance est suspendue et la réactivité aux stimulations amoindrie. 2. État momentané d'inactivité.- Dictionnaire Le Petit Larousse 2010.

Encore une fois, selon Jean 11:11-14 la mort est comparée au sommeil qui est un 'état momentané d'inactivité, d'inconscience'. Donc il est clair que les morts sont inconscients et inactifs. Ils ne savent rien et ne peuvent ni nous voir, ni nous entendre, ni nous parler. D'autre part, je n'ai jamais dis que l'activité cérébrale cessait dans le sommeil, mais plutôt que la vigilance ["l'attention"] est suspendue [momentanément arrêté], nuance! Manifestement, tu n'es pas perspicace et n'as pas l'esprit cultivé, car tu es en désaccord tant avec la science qu'avec la Bible !

Voir le profil de l'utilisateur http://religionsmondiales.forumprod.com/

Zantafio 


Passionné
Passionné
@Credo a écrit:
Zantafio a écrit : On notera dans un premier temps que l'expression "Fils de Dieu" désigne principalement Jésus Christ, mais il y a aussi les anges qui furent créés par Jéhovah, Adam avant qu'il ne pèche (donc lorsqu'il était parfait)

Adam était un ange ????? Mais un ange n'est pas né de la poussière comme l'homme qu'a toujours été Adam.
Non, Adam était un "fils de Dieu", à savoir un humain parfait avant qu'il ne pèche contre Jéhovah !

@Credo a écrit:Adam et Eve ont désobéi et, que l'on sache, n'ont pas eu d'expérience sexuelle avec des anges
Bien sûr que non, puisque les Écritures n'établissent nulle part un pareil événement !

@Credo a écrit:Les anges ont chuté avant que l'homme ne soit crée donc l"homme n'a rien à voir non plus avec la chute des anges.
Puisque tu dis que les anges ont chuté (ou désobéi, ce qui est exact), alors dis-moi en quoi ils ont désobéi, car moi, je t'ai déjà fourni la réponse; mais toi, tu restes muette. Serais-tu à court d'arguments ?

@Credo a écrit:Les être hybrides ça n'existe pas.
Les Nephilim ont existé: ils figurent en Genèse 6:4. Si tu n'y crois pas, alors convertis-toi à l'Athéisme !

@Credo a écrit:Quant à Sodome et Gomorrhe, quand on te parle de fornication en excès et d'usage de la chair contre nature, ce n'est pas une histoire d'ange mais de sodomie. Ca tombe sous le sens.
Ah non? Pourtant Jude est très clair. Il a dit:"6 Et les anges qui n'ont pas gardé leur position originelle, mais ont abandonné leur demeure naturelle, il les a réservés avec des liens éternels, sous l'obscurité profonde, pour le jugement du grand jour. 7 Pareillement Sodome et Gomorrhe et les villes d'alentour, après qu'elles eurent commis, de la même manière que ceux-là, la fornication avec excès et furent allées après la chair pour un usage contre nature, sont placées devant [nous] comme un exemple [qui est un avertissement] en subissant la punition judiciaire d'un feu éternel."

Qui le terme "ceux-là" désigne-t-il ? Les anges bien sûr, et ne le nies pas. De plus, retenons aussi que Jude a parlé de "fornication avec excès et [...] contre nature", ce qui inclut, outre la sodomie, tous les autres actes sexuels contre nature auxquels ces anges s'étaient livrés !

Voir le profil de l'utilisateur http://religionsmondiales.forumprod.com/

Edmond77 


Habitué
Habitué
Bonjour Crédo,
Tu déclares concernant la Trinité « C'est normal. Tout le monde a compris ce n'est pas parce que le Fils exécute la volonté du Père qu'il Lui est inférieur. »
J’oserais te répondre Crédo que bien au contraire, « personne n’à comprit n’y ne comprend la trinité »pas même tes théologiens qui répondent que c’est un mystère impénétrable qu’ils ne comprennent pas eux même, alors pour ce qui est du petit peuple n’en parlons pas.
Quelle différence entre l’enseignement simple et clair de jésus et l’enseignement apostat que fait apparaitre l’homme qui méprise la loi. Il n’est pas rare que les gens instruits emploient un vocabulaire qui dépasse leurs auditeurs. Mais si les autres ne nous comprennent pas, comment tireront-ils profit de notre connaissance ?
Lorsqu’il enseignait, Jésus ne choisissait jamais des mots trop compliqués. Imagine crédo la richesse du vocabulaire qu’il était capable de manier. Or, malgré l’étendue de sa connaissance, il pensait à ses auditeurs et non à lui. Il savait que nombre d’entre eux étaient ‘ sans instruction et ordinaires ’. Act. 4:13.
Pour les toucher, il recourait à un langage à la portée de ces gens. Si ses mots étaient simples, les vérités qu’ils véhiculaient n’en étaient pas moins profondes. Je pense crédo que ta foi repose essentiellement sur l’émotion et la tradition et non sur la raison et les écritures inspirées auxquelles tu n’as aucunement foi.
Pose-toi la question de savoir si ce dogme païen de la trinité est utile ou nuisible ?
Je dirais haut et fort OUI il est nuisible : Ce dogme si répandu porte atteinte aux vérités bibliques suivantes: d’abord, Jéhovah seul est l’Être suprême; ensuite, Jésus est son Fils; enfin, l’esprit saint est la force active de Dieu. Cette doctrine fait naître la confusion en enveloppant l’idée de Dieu d’un voile de mystère, qui engendre l’obscurité spirituelle.
Nous ne sommes pas obligés de vivre dans cette obscurité comme le veux Satan. Considère plutôt la clarté qui émane de ces quelques vérités:
Le dogme de la Trinité ne figure pas dans la Bible. Il s’agit d’une “élaboration théologique” qui a vu le jour des siècles après Jésus et qui a été imposée sous la menace du bûcher et NON DE L'ESPRIT SAINT. Ce dogme a dévalorisé et salit le culte de l’Être suprême, en faisant croire à un mystère.
Jésus a dit que pour avoir la vie éternelle il fallait apprendre à le connaître, lui ainsi que Jéhovah, “le seul vrai Dieu”. — Jean 17:3.

Pourquoi cette doctrine a-t-elle connu un tel succès?
Cela ne sert assurément pas Dieu que de le présenter de façon confuse et mystérieuse dans ses rapports avec Son fils et Son esprit saint; et les humains qui sont victimes de cette confusion ne s’en portent pas mieux. D’un autre côté, plus la personne et les desseins de Dieu sont flous dans l’esprit des gens, plus Satan le Diable y trouve son intérêt; en effet, cet opposant à Dieu, qui est lui-même le ‘dieu de ce monde’, s’emploie à ‘aveugler l’esprit des incrédules’. 2 Corint. 4:4.
Quant aux responsables religieux de la chrétienté, ils se satisfont pleinement de cette doctrine puisqu’elle fait croire aux hommes que seuls les théologiens peuvent comprendre les enseignements bibliques. Cette situation les aide donc à maintenir leur emprise sur les foules.
Bon weekend à tous-Edmond77

Voir le profil de l'utilisateur

Credo 


Averti
Averti
Edmond77 a écrit : J’oserais te répondre Crédo que bien au contraire, « personne n’à comprit n’y ne comprend la trinité »pas même tes théologiens qui répondent que c’est un mystère impénétrable qu’ils ne comprennent pas eux même, alors pour ce qui est du petit peuple n’en parlons pas.

Affirmer que Dieu est un Père et un Fils unis par un même Esprit, c'est pas vraiment compliqué. Ce n'est pas parce que toi n'y adhères pas que cela l'est. Tu dis que c'est un enseignement apostat alors que dire du tien qui n'a aucun rapport avec les apôtres, , ni même leurs successeurs, car aucun d'eux n'a jamais enseigné que le Christ est l'ange Michael à part Russel 19 siécles plus tard ?

. Je pense crédo que ta foi repose essentiellement sur l’émotion et la tradition et non sur la raison et les écritures inspirées auxquelles tu n’as aucunement foi.

La tradition commence avec l'enseignement des apôtres, donc leurs lettres que nous avons tous dans nos bibles.
Quand tu lis dans la Bible que Jean dit "La Parole était auprès de Dieu, la Parole était Dieu" (car l'article "un" c'est vous qui l'avait rajouté) ou que Thomas, devant le Christ, dit "Mon Seigneur et mon Dieu', il est ensuite logique que Polycarpe, disciple de Jean, dise, 'mon Dieu" en parlant du Christ et que la génération suivante, Irénée dise "le Père est Dieu, le Fils est Dieu". Tu vois, tout se tient. Et toi, d'où sort ton Jesus=ange Michael ? Qui le prêche dans l'eglise primitive ?

Il s’agit d’une “élaboration théologique” qui a vu le jour des siècles après Jésus
. La Trinité ça commence avec Tertullien et s'est définitivement adopté au concile de Chalcedoine parce que, au contraire, médité longuement et prudement au fil des siècles et après avoir compris dès le premier siècle que le Christ était égal au Père.. Ta foi ne nait-elle pas dans l'esprit de Russel ?

Pourquoi cette doctrine a-t-elle connu un tel succès?
Parce qu'elle est la Vérité. Dès le tout premier siècle, on est convaincu que le Christ est l'égal du Père, est Dieu, et, dès lors, on se demande comment cela est-il possible puisqu'il n'y a qu'un seul Dieu. C'est là que Tertullien nous parle de Trinité. Si on est honnête, on s'aperçoit qu'il existe un cheminement spirituel commencé avec les apôtres tandis que votre foi apparait subitement avec Russel.

Il n'y a pas d'emprise sur les foules, il n'y a que l'Esprit Saint qui nous guide vers la Vérité. Vous, vous avez choisi de suivre un homme du XIX eme siècle, nous, nous avons choisi de suivre un cheminement spirituel commencé il y a 2000 ans.

Voir le profil de l'utilisateur

Credo 


Averti
Averti
Zantafio a écrit : Puisque tu dis que les anges ont chuté (ou désobéi, ce qui est exact), alors dis-moi en quoi ils ont désobéi, car moi, je t'ai déjà fourni la réponse; mais toi, tu restes muette. Serais-tu à court d'arguments ?

1 Tim 3:6 Il ne faut pas qu'il soit un nouveau converti, de peur qu'enflé d'orgueil il ne tombe sous le jugement du diable.. L'orgueil nous conduit à recevoir le même jugement que le diable car l'orgueil est le motif de la chute de Satan. Il désirait être Dieu, et non un serviteur de Dieu. Isaïe 14 : 12-15. Ezéchiel 28 : 12-15 décrivent Satan comme un ange extrêmement beau. Satan était en quelque sorte le plus élevé des anges, le plus beau de toutes les créations de Dieu, mais il ne se contentait pas de cette position. Bien au contraire, Satan désirait être Dieu, et c’est justement la même tentation qu’il offrit à Adam et Eve dans le jardin d’Eden.

Les Nephilim ont existé: ils figurent en Genèse 6:4. Si tu n'y crois pas, alors convertis-toi à l'Athéisme !

Je crois en Christ qui me dit que les anges n'ont ni chair ni os et qu'il n'y a point d'hommes et femmes parmi les anges. Ils sont donc assexués. Il ne dit pas qu'ils ont un corps pour venir parmi nous et pas de corps au ciel. Il affirme qu'ils n'en ont pas et sa parole est vérité. Non pas que ce que disent les hommes dans ces versets parlant de nephilim soient des menteurs mais leur connaissance n'est pas celle du Christ. Alors je préfère croire à la parole du Christ qu'en la leur.

Ah non? Pourtant Jude est très clair. Il a dit:"6 Et les anges qui n'ont pas gardé leur position originelle, mais ont abandonné leur demeure naturelle, il les a réservés avec des liens éternels, sous l'obscurité profonde, pour le jugement du grand jour. 7 Pareillement Sodome et Gomorrhe et les villes d'alentour, après qu'elles eurent commis, de la même manière que ceux-là, la fornication avec excès et furent allées après la chair pour un usage contre nature, sont placées devant [nous] comme un exemple [qui est un avertissement] en subissant la punition judiciaire d'un feu éternel."

Qui le terme "ceux-là" désigne-t-il ? Les anges bien sûr, et ne le nies pas. De plus, retenons aussi que Jude a parlé de "fornication avec excès et [...] contre nature", ce qui inclut, outre la sodomie, tous les autres actes sexuels contre nature auxquels ces anges s'étaient livrés !

Mais si tu lis le passage le la chute de Sodome dans la Genèse, tu verras qu'il n'est aucunement question d'anges déchus mais simplement de deux anges qui sauvent Lot de la destruction.

Jude fait référence qu livre d'Enoch quand il s'adressent à des juifs qui donc le connaissent. Il compare le péché des hommes à celui de ces anges. Le livre d'Enoch parle beaucoup de relations de ce type entre les anges déchus et les hommes. Cependant il n'a été retenu ni pour le canon de la bible hébraïque ni pour celui de la Bible chrétienne.
Donc il ne faut pas le considérer plus que de la manière dont le considère Jude : une comparaison pour faire comprendre aux juifs qui eux le connaissent toute l'horreur du péché des hommes qui a conduit Dieu à détruire Sodome et qu'il faut se garder de toute perversité pour ne pas être condamnés. C'est cela qui est à retenir pas l'histoire des anges tirée du livre d'Enoch.

Voir le profil de l'utilisateur

Edmond77 


Habitué
Habitué
Crédo bonjour,
Dans l’illustration sur le blé et la mauvaise herbe, Jésus a annoncé que la vraie religion serait quasiment enfouie dans les ténèbres.  Dans un champ, Jésus a semé du blé, “ de la belle semence ”, ce qui représente les disciples fidèles qui composeraient la congrégation chrétienne initiale. Il a averti qu’“ un ennemi ”, Satan le Diable, sèmerait par-dessus “ de la mauvaise herbe ”, c’est-à-dire des gens qui prétendraient être disciples de Jésus Christ, mais qui en fait rejetteraient ses enseignements.

Dan. 12:9, 10  dit encore : «  Va, Daniel, car ces paroles sont secrètes et scellées jusqu’au temps de [la] fin.  Beaucoup se purifieront et se blanchiront et seront affinés. À coup sûr les méchants agiront méchamment, et aucun méchant ne comprendra ; mais les perspicaces comprendront. »

Remarque crédo que la compréhension des écritures ne sera descellée qu’au temps de la fin et seules les perspicaces comprendront. Les prophéties que tu récuses avec force montre de toute évidence que le temps de la fin à commencé en 1914, note aussi qu’au temps de la fin  « Beaucoup se purifieront et se blanchiront et seront affinés ».
C’est précisément là que des hommes comme Charles Russel entrent en scène, voilà qui était cet homme sur lequel tu focalises sur tous tes posts.
Russell était différent de ceux qui, à son époque, aspiraient à une réforme. En effet, il ne prêchait pas une approche particulière de Dieu ni ne se targuait d’avoir contemplé des visions ou reçu des révélations divines. Il n’a pas découvert de messages ésotériques sous la forme de livres cachés, ni sous quelque autre forme que ce soit, et n’a jamais prétendu pouvoir guérir les malades. Par ailleurs, il ne s’est jamais dit capable d’interpréter la Bible. S’offrant volontairement comme instrument entre les mains de Dieu, il a su résister à toute tentation d’éclipser la lumière divine en faisant “brûler son propre cierge”.
En 1900, Russell a écrit: “C’est la vérité, et non son serviteur, qui doit être honorée et proclamée.” Et d’ajouter: “On est bien trop enclin à porter la vérité au crédit du prédicateur, en oubliant que toute vérité vient de Dieu, qui utilise selon son bon plaisir tel serviteur ou tel autre.”  
Remarque aussi crédo que loin de s’enrichir par ses activités religieuses, Charles Russell a dépensé toutes ses ressources dans l’œuvre du Seigneur. Après sa mort, La Tour de Garde a écrit: “Il a mis toute sa fortune personnelle au service de la cause à laquelle il a consacré sa vie. Il recevait la somme de 11 dollars par mois pour ses dépenses personnelles. Il est mort sans laisser aucun bien derrière lui.”

Russel commença humblement à blanchir et affiner ce christianisme contrefait par l’homme qui méprise la loi.

Il écrivit entre autres : “Dans quel fouillis de contradictions et de confusion se trouvent ceux qui disent que Jésus et le Père sont un seul Dieu! Cela voudrait dire que notre Seigneur Jésus a joué les hypocrites quand il était sur terre, qu’il a seulement fait semblant de s’adresser à Dieu dans la prière, puisque lui-même était aussi ce Dieu. (...) En outre, le Père étant immortel depuis toujours, il ne pouvait pas mourir. Comment, dans ce cas, Jésus a-t-il pu mourir? Si Jésus n’est pas mort, les apôtres sont tous des faux témoins lorsqu’ils annoncent sa mort et sa résurrection. Pourtant, les Écritures déclarent qu’il est bel et bien mort.”
Plus tard, après avoir vu par lui-même ce que la Bible enseigne en réalité, il aurait dit, selon un de ses compagnons: “Si la Bible enseigne vraiment que les supplices éternels sont le destin de tous sauf des saints, il faut le prêcher, oui, le crier sur tous les toits, et ce à longueur de semaines, de jours, d’heures; par contre, si elle n’enseigne pas cela, il faut le faire savoir, et ôter cette infâme tache qui déshonore le saint nom de Dieu.”

Il y a beaucoup à dire sur cet homme admirable   qui consacra sa vie à combattre le mensonge. Si tu tiens à soutenir la comparaison rappelle toi que des hommes comme Constantin ou Charlemagne furent des hommes qui firent couler le sang d’une manière éhontée ; il est manifeste que ces hommes cruels ne pouvaient bénéficier en aucun cas de l’esprit saint offert par un créateur plein d’amour.

Souviens toi et compare avec le cardinal Wolsey d’Angleterre (1475-1530) est un autre exemple de la puissante influence que la religion exerçait naguère sur les affaires politiques. L’Encyclopédie britannique le présente comme un “cardinal et homme d’État qui a dominé le gouvernement du roi d’Angleterre Henri VIII. (...) En décembre 1515, Wolsey est devenu lord-chancelier d’Angleterre. (...) Il a utilisé son immense pouvoir séculier et ecclésiastique pour amasser une fortune qui n’était surpassée que par celle du roi

Un autre exemple célèbre de l’influence de la religion sur les affaires de l’État est celui du cardinal et duc de Richelieu (1585-1642), qui a exercé un grand pouvoir en France et, comme le fait remarquer l’Encyclopédie britannique, a lui aussi accumulé des richesses “démesurées, même par rapport aux normes de l’époque”.

Un autre cardinal lui a succédé, Jules Mazarin (1602-1661); il a été premier ministre de France sous le règne du roi Louis XIV. Sans avoir jamais été ordonné prêtre, il a été nommé cardinal en 1641 par le pape Urbain VIII. Lui aussi était avide de richesses. L’encyclopédie déclare: “Les ennemis de Mazarin lui ont reproché sa cupidité. Il avait multiplié les fonctions, les bénéfices ecclésiastiques et avait parfois confondu les revenus royaux avec les siens.”
Je répète ma question en insistant; penses tu vraiment que Jéhovah le grand Dieu d'amour et de justice allait donner son esprit- saint à de tels personnages ?

Bonne méditation et bon dimanche crédo-Edmond77

Voir le profil de l'utilisateur

Zantafio 


Passionné
Passionné
@Credo a écrit:
Zantafio a écrit : Puisque tu dis que les anges ont chuté (ou désobéi, ce qui est exact), alors dis-moi en quoi ils ont désobéi, car moi, je t'ai déjà fourni la réponse; mais toi, tu restes muette. Serais-tu à court d'arguments ?

1 Tim 3:6 Il ne faut pas qu'il soit un nouveau converti, de peur qu'enflé d'orgueil il ne tombe sous le jugement du diable.. L'orgueil nous conduit à recevoir le même jugement que le diable car l'orgueil est le motif de la chute de Satan. Il désirait être Dieu, et non un serviteur de Dieu.
Effectivement. Soulignons qu'au départ Satan était un fils parfait de Dieu, mais ensuite il est devenu orgueilleux en ayant envié le culte exclusif rendu à Dieu et a incité Adam et Ève à lui obéir plutôt qu'à Jéhovah !

@Credo a écrit:
Les Nephilim ont existé: ils figurent en Genèse 6:4. Si tu n'y crois pas, alors convertis-toi à l'Athéisme !

Je crois en Christ qui me dit que les anges n'ont ni chair ni os et qu'il n'y a point d'hommes et femmes parmi les anges. Ils sont donc assexués. Il ne dit pas qu'ils ont un corps pour venir parmi nous et pas de corps au ciel.
Les anges, purs esprits, sont en effet asexués et n'ont ni chair, ni sang, ni os. Il n'y a aucun corps de chair, de sang et d'os au ciel, ça c'est correct, car "la chair et le sang ne peuvent [pas] hériter le royaume de Dieu" selon 1Corinthiens 15:50. Mais ces anges déchus [ou démons] en Genèse 6:2,4, au départ, ont bien reçu par Dieu le don de se matérialiser en humain et ont pu alors, aux jours de Noé, avoir des rapports avec des femmes, ayant ainsi donné vie aux "hommes forts" ou "Nephilim", qui étaient des géants. Et puisque "toute Écriture est inspirée de Dieu", les "Nephilim" ont donc bien existé: ce n'est pas un mythe. Si tu n'as pas foi à ça, tu fais de Dieu un menteur (2Timothée 3:16; 1Jean 5:10) !

@Credo a écrit:
Ah non? Pourtant Jude est très clair. Il a dit:"6 Et les anges qui n'ont pas gardé leur position originelle, mais ont abandonné leur demeure naturelle, il les a réservés avec des liens éternels, sous l'obscurité profonde, pour le jugement du grand jour. 7 Pareillement Sodome et Gomorrhe et les villes d'alentour, après qu'elles eurent commis, de la même manière que ceux-là, la fornication avec excès et furent allées après la chair pour un usage contre nature, sont placées devant [nous] comme un exemple [qui est un avertissement] en subissant la punition judiciaire d'un feu éternel."

Qui le terme "ceux-là" désigne-t-il ? Les anges bien sûr, et ne le nies pas. De plus, retenons aussi que Jude a parlé de "fornication avec excès et [...] contre nature", ce qui inclut, outre la sodomie, tous les autres actes sexuels contre nature auxquels ces anges s'étaient livrés !

Mais si tu lis le passage le la chute de Sodome dans la Genèse, tu verras qu'il n'est aucunement question d'anges déchus mais simplement de deux anges qui sauvent Lot de la destruction.
Oui, mais ces deux anges fidèles s'étaient matérialisés en humain puisqu'en Genèse 19:3 il est écrit qu'"ils se mirent à manger" avec Lot :

"Mais il insista beaucoup auprès d'eux, si bien qu'ils firent un détour vers lui et entrèrent dans sa maison. Alors il leur fit un festin, et il fit cuire des gâteaux sans levain, et ils se mirent à manger." Les anges purement spirituels ne mangent pas, mais les humains et les anges matérialisés oui !

Voir le profil de l'utilisateur http://religionsmondiales.forumprod.com/

Zantafio 


Passionné
Passionné
@Credo a écrit:Suite de ces versets : 28 Ne vous étonnez pas de cela ; car l'heure vient où tous ceux qui sont dans les sépulcres entendront sa voix, et en sortiront.
Comme je l'ai expliqué récemment, la Bible emploie très souvent les termes "entendre" et "écouter" au sens d'"être attentif" ou d'"obéir". En outre, selon le Dictionnaire "Le Petit Larousse 2010", le mot "entendre" peut signifier 'consentir à suivre un conseil'. Par conséquent, tous ceux qui sont dans les sépulcres entendront la voix de Jésus et en sortiront en ce sens qu'ils ressusciteront en obéissant à sa voix, point barre !

Voir le profil de l'utilisateur http://religionsmondiales.forumprod.com/

Credo 


Averti
Averti
Edmond 77 a écrit : Dans l’illustration sur le blé et la mauvaise herbe, Jésus a annoncé que la vraie religion serait quasiment enfouie dans les ténèbres.

Le blé sont ceux qui sont acquis au Christ et l'ivraie, ceux qui s'y opposent. Il n'est pas question de vraie religion enfouie dans les ténèbres, mais d'un monde, le champ, où vivent ensemble disciples et ennemis du Christ car là où il y a le Christ, son adversaire se manifeste également. A nous de faire partie du blé pour ne pas être livré au feu au jour du jugement.

Les prophéties que tu récuses avec force montre de toute évidence que le temps de la fin à commencé en 1914, note aussi qu’au temps de la fin  « Beaucoup se purifieront et se blanchiront et seront affinés »

Je ne renie pas mes prophéties mais les datations. Le Christ nous dit qu'il ne nous est pas donné de connaitre le jour et l'heure, nous dit à plusieurs reprises de veiller car ce jour arrive comme un voleur, et vous, vous essayez à tout prix de deviner ce qui se passe dans le ciel en proposant des dates. Je t'ai donné le lien où l'on trouve toutes ces dates où, fatalement, jamais rien ne s'est produit. Et 1914 c'est idem. C'est pas moi qui le dit, c'est le Christ qui nous dit que nul ne connait le jour et l'heure sinon le Père.

Russel commença humblement à blanchir et affiner ce christianisme contrefait par l’homme qui méprise la loi.

Russel, emporté par son imagination, a enseigné une theorie que même un apôtre n'a jamais enseigné .

Il écrivit entre autres : “Dans quel fouillis de contradictions et de confusion se trouvent ceux qui disent que Jésus et le Père sont un seul Dieu/quote]

Justement comme il ne comprenait rien, il a adapté la Bible à sa propre compréhension.

En outre, le Père étant immortel depuis toujours, il ne pouvait pas mourir.

Tu vois qu'il ne comprenait rien. On n'a jamais dit que c'est le Père qui est mort sur une croix !

Si tu tiens à soutenir la comparaison rappelle toi que des hommes comme Constantin ou Charlemagne furent des hommes qui firent couler le sang d’une manière éhontée ; il est manifeste que ces hommes cruels ne pouvaient bénéficier en aucun cas de l’esprit saint offert par un créateur plein d’amour.

Tu ne retiens que ce qui t'arrange d'en retenir, c'est tout. Par exemple, en quoi est-il cruel de stopper les persécutions chrétiennes et de maintenir la paix entre les partisans et les opposants d'Arius ? Car les empereurs qui suivront rétabliront les cultes païens et, une fois ce sont les chrétiens pro-Arius qui seront persécutés, et avec l'empereur suivant, les anti-Ariens alors que Constantin avait fait régner la paix entre eux.

Un autre exemple célèbre de l’influence de la religion sur les affaires de l’État est celui du cardinal et duc de Richelieu (1585-1642), qui a exercé un grand pouvoir en France et, comme le fait remarquer l’Encyclopédie britannique, a lui aussi accumulé des richesses “démesurées, même par rapport aux normes de l’époque”.

Ce n'est pas la peine de tous les citer. C'est connu et archi connu. Mais il y a la foi qui est sainte et l'homme qui est pécheur. Judas n'a-t-il pas livrer Jesus alors qu'il a suivi son enseignement comme les autres apôtres ? Pierre n'a-t-il pas, par peur, renier 3 fois Jesus ? Thomas, n'accordait-il pas peu de confiance aux autres apôtres qu'il lui a fallu toucher le Christ ? Eh bien dans l'église, il y a des Juda, des Pierre, des Thomas mais aussi des Jean et des Paul, des Matthieu...mais la fois reste sainte tout comme Judas duquel on ne peut pas dire qu'il n'avait pas reçu du Christ la Vérité.

Alors oui, tout baptisé reçoit l'Esprit Saint mais il y a ceux qui le laissent travailler en eux et le suivent, et ceux qui l'étouffent pour suivre l'esprit du monde, ou ceux qui oublient qu'il est en eux et ne veillent pas, restant tièdes.

Voir le profil de l'utilisateur

Zantafio 


Passionné
Passionné
@Credo a écrit:4:8 C'est pourquoi il est dit : Étant monté en haut, il a emmené des captifs, Et il a fait des dons aux hommes.
4:9 Or, que signifie : Il est monté, sinon qu'il est aussi descendu dans les régions inférieures de la terre ?

Il est descendu dans les régions inférieures de la terre (le sejour des morts) pour en ramener des captifs.
Jésus Christ "a emmené des captifs", à savoir qu'il a soustrait des hommes au pouvoir de Satan afin de les utiliser comme dons pour "la construction" de la congrégation chrétienne (Éphésiens 4:8,11-13). D'autre part, le Christ "est aussi descendu dans les régions inférieures de la terre" en ce sens qu'il était resté, à sa mort, trois jours et trois nuits dans la tombe [ou l'Hadès] (Matthieu 12:40), mais il n'est pas du tout dit dans ces versets que tu cites que le Christ est allé prêcher aux morts. Cela n'est pas biblique !

Voir le profil de l'utilisateur http://religionsmondiales.forumprod.com/

Credo 


Averti
Averti
Zantafio a écrit : ce n'est pas un mythe. Si tu n'as pas foi à ça, tu fais de Dieu un menteur (2Timothée 3:16; 1Jean 5:10) !

Justement je crois que le Christ est la Vérité et qu'il est plus que n'importe quel auteur, même inspiré, de la Bible. Si donc le Christ dit qu'un esprit n'a ni chair ni os et qu'il est assexué, c'est que c'est vrai. Et de ce fait, les anges ne peuvent se reproduire ni entre eux ni avec nous.

Oui, mais ces deux anges fidèles s'étaient matérialisés en humain puisqu'en Genèse 19:3 il est écrit qu'"ils se mirent à manger" avec Lot :

Dans le NT, les hommes se demandent, aussi bien lorsque Jesus apparait au cénacle que lorsqu'Il marche sur l'eau, s'ils ont ou non un esprit devant eux. S'ils en viennent à confondre un esprit avec un homme, c'est que la ressemblance est parfaite mais, comme le Christ a dit qu'un esprit n'a ni chair ni os, cela fait de cette apparence humaine non pas une réalité mais une illusion destinée simplement à se rendre visible aux humains, sans plus.

Comme je l'ai expliqué récemment, la Bible emploie très souvent les termes "entendre" et "écouter" au sens d'"être attentif" ou d'"obéir". En outre, selon le Dictionnaire "Le Petit Larousse 2010", le mot "entendre" peut signifier 'consentir à suivre un conseil'.

Que cela soit entendre, écouter, être attentif ou obéir, dans tous les cas de figure, il faut être en vie pour tout cela. Et on n'est pas encore au temps de la résurrection puisque Jean te dit que l'heure est DEJA venue. C'est à dire qu'il est descendu dans ce séjour des morts pour prêcher la Bonne Nouvelle et en ramener les captifs afin qu'ils aient la vie éternelle lorsque viendra le jour du jugement :
1P 4:6 Car l'Évangile a été aussi annoncé aux morts, afin que, après avoir été jugés comme les hommes quant à la chair, ils vivent selon Dieu quant à l'Esprit.
Pourquoi dire que l'évangile a été annoncé aux morts s'ils ne peuvent rien entendre ? C'est que si leur corps est redevenu poussière, leur âme, elle, subsiste. Car il est bien écrit "a été annoncé" et non "sera annoncé".

Voir le profil de l'utilisateur

Credo 


Averti
Averti
Zantafio a écrit :mais il n'est pas du tout dit dans ces versets que tu cites que le Christ est allé prêcher aux morts. Cela n'est pas biblique !

Et ça , c'est pas biblique :

1P 4:6 Car l'Évangile a été aussi annoncé aux morts, afin que, après avoir été jugés comme les hommes quant à la chair, ils vivent selon Dieu quant à l'Esprit.

Voir le profil de l'utilisateur

Zantafio 


Passionné
Passionné
@Credo a écrit:
1P 4:6 Car l'Évangile a été aussi annoncé aux [gens] morts [spirituellement], afin que, après avoir été jugés comme les hommes quant à la chair, ils vivent selon Dieu quant à l'Esprit.
Là, on est entièrement d'accord !

@Credo a écrit:Pourquoi dire que l'évangile a été annoncé aux morts s'ils ne peuvent rien entendre ? C'est que si leur corps est redevenu poussière, leur âme, elle, subsiste.
"La croyance selon laquelle l'âme continue d'exister après la dissolution du corps est matière à spéculations philosophiques ou théologiques plutôt que simple article de foi; d'ailleurs, nulle part les Saintes Écritures n'enseignent expressément cette croyance."-The Jewish Encyclopedia (1910), tome VI, p.564.

D'autre part, quelle est la condition d'un humain avant qu'il ne vienne à la vie ? Où étais-tu avant que les cellules microscopiques issues de tes parents ne fusionnent pour former la personne vivante que tu es ? Si l'être humain possède un élément invisible qui survit à la mort, où cet élément réside-t-il avant la conception ? La vérité est que tu n'as aucune existence préhumaine à te rappeler. Avant d'être conçu, tu n'existais pas !

Il est donc logique de conclure qu'à ta mort ton état de conscience revient exactement au même point qu'avant ton existence. C'est ce que Dieu a déclaré à Adam après sa désobéissance:"Car tu es poussière et tu retourneras à la poussière."(Genèse 3:19). À cet égard, les humains ne sont en rien différents des animaux. Comme la Parole de Dieu l'enseigne concernant la condition des morts, "il n'y a pas de supériorité de l'homme sur la bête"!- Ecclésiaste 3:19,20.

Voir le profil de l'utilisateur http://religionsmondiales.forumprod.com/

Zantafio 


Passionné
Passionné
@Credo a écrit:le Christ a dit qu'un esprit n'a ni chair ni os,
Les anges purement spirituels n'ont ni chair ni os, mais les humains ET les anges matérialisés OUI !!

Voir le profil de l'utilisateur http://religionsmondiales.forumprod.com/

Edmond77 


Habitué
Habitué
Bonjour Crédo,
Tu déclares « Ce n'est pas la peine de tous les citer. C'est connu et archi connu. Mais il y a la foi qui est sainte et l'homme qui est pécheur. Judas n'a-t-il pas livré Jésus alors qu'il a suivi son enseignement comme les autres apôtres ? Pierre n'a-t-il pas, par peur, renier 3 fois Jésus ? …. Eh bien dans l'église, il y a des Juda, des Pierre, des Thomas mais aussi des Jean et des Paul, des Matthieu...mais la foi reste sainte tout comme Judas duquel on ne peut pas dire qu'il n'avait pas reçu du Christ la Vérité. »

D’accord avec toi Crédo, lorsque que Jésus comparaissait devant le grand prêtre, Pierre renia effectivement le Seigneur. Mais, tout de suite après, quand il vit Jésus tourner vers lui un regard éloquent, que fit-il ?  Relis bien le texte, Pierre sortit et pleura amèrement Luc 22:54-62.
Bien que profondément peiné, Pierre tira profit de ce que lui avait fait comprendre un simple “regard”. La réaction qui monta du plus profond de son cœur l’aida par la suite à être une tour forte pour ses frères.
Compare les deux personnages ; Judas avait lui aussi côtoyé Jésus et les autres apôtres pendant environ deux ans. Il avait été enseigné et repris par Jésus lui-même et avait également vu toutes ses œuvres magnifiques. Mais rien de tout cela ne l’avait touché. Son cœur n’avait été ému ni par les guérisons miraculeuses que Jésus accomplit, ni par la bonté qu’il manifesta en formant et en disciplinant ses compagnons.
Bien au contraire, Judas entretint son avidité en volant dans la caisse où Jésus et les apôtres mettaient de quoi pourvoir à leurs besoins et aider les pauvres, et il s’endurcit progressivement Jean 12:6; 13:29.
Comme Judas était ingrat n’est ce pas ? Quand Jésus lui dit, la nuit qui précéda sa mort: “Ce que tu fais, fais-le plus promptement”, Judas ne réagit pas du tout comme le fit Pierre par suite du simple coup d’œil de Jésus selon Jean 13:27. Fais- tu la différence entre les deux cas de figure ? Judas reçu t’il des privilèges dans la congrégation ?
Judas sortit, déterminé à mener à bien son plan criminel. Même quand son péché retomba sur lui, il ne se tourna pas vers Dieu dans la prière ni vers les apôtres, mais il revint vers les meurtriers auxquels il avait vendu Jésus. Il essaya vilement de leur rendre les trente pièces d’argent, comme si cela pouvait diminuer un tant soit peu la gravité du crime dont il s’était rendu coupable. Après que ses complices l’eurent éconduit, il alla se pendre.

Tu reprends mes paroles concernant  Constantin, Charlemagne,  les cardinaux Wolsey d’Angleterre, Richelieu et Jules Mazarin et tu dis ceci  « Ce n'est pas la peine de tous les citer. C'est connu et archi connu ».
Question crédo ; tu connais apparemment bien ces hommes mais tu les vois comment ? Dans la catégorie Pierre ou judas ?
Tu dis encore  « Mais il y a la foi qui est sainte et l'homme qui est pécheur. » alors que penses tu de ses paroles de jacques 2 :17 «  De même aussi la foi, si elle n’a pas d’œuvres, est morte en elle-même.» ?
Amicalement-Edmond77

Voir le profil de l'utilisateur

Zantafio 


Passionné
Passionné
@Credo a écrit:
Les prophéties que tu récuses avec force montre de toute évidence que le temps de la fin à commencé en 1914, note aussi qu’au temps de la fin  « Beaucoup se purifieront et se blanchiront et seront affinés »

Je ne renie pas mes prophéties mais les datations. Le Christ nous dit qu'il ne nous est pas donné de connaitre le jour et l'heure, nous dit à plusieurs reprises de veiller car ce jour arrive comme un voleur, et vous, vous essayez à tout prix de deviner ce qui se passe dans le ciel en proposant des dates. Je t'ai donné le lien où l'on trouve toutes ces dates où, fatalement, jamais rien ne s'est produit. Et 1914 c'est idem. C'est pas moi qui le dit, c'est le Christ qui nous dit que nul ne connait le jour et l'heure sinon le Père.
On sait, d'après les Écritures, quand Jésus Christ a commencé à régner en tant que Roi du Royaume céleste de Dieu: 1914. Toutefois, ce que l'on ignore c'est le jour et l'heure d'Harmaguédon, "la guerre du grand jour de Dieu le Tout-Puissant", voilà la vérité (Matthieu 24:36; Révélation 16:14,16). Manifestement, tu ne sais pas faire la distinction entre Harmaguédon et l'année où le Royaume de Dieu fut établi !

Voir le profil de l'utilisateur http://religionsmondiales.forumprod.com/

Credo 


Averti
Averti
Zantafio a écrit : On sait, d'après les Écritures, quand Jésus Christ a commencé à régner en tant que Roi du Royaume céleste de Dieu: 1914. Toutefois, ce que l'on ignore c'est le jour et l'heure d'Harmaguédon, "la guerre du grand jour de Dieu le Tout-Puissant", voilà la vérité (Matthieu 24:36; Révélation 16:14,16). Manifestement, tu ne sais pas faire la distinction entre Harmaguédon et l'année où le Royaume de Dieu fut établi !

Moi je sais que je fais confiance au Seigneur. Je veille comme Il l'a demandé aussi je n'ai aucun besoin de connaître des dates surtout qu'elles sont complètement inventées !Parce que le Christ règne à la droite de Dieu depuis qu'il est remonté vers le Père, après sa résurrection et sa résurrection c'est pas en 1914! Mais vous n'êtes pas à une date près de toute façon. Il y en a tellement eu ! et même celle de 1914 a, un temps, été changé pour redevenir 1914 !
Voir la liste de tous ces retours imaginaires :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Controverses_li%C3%A9es_aux_T%C3%A9moins_de_J%C3%A9hovah

Les anges purement spirituels n'ont ni chair ni os, mais les humains ET les anges matérialisés OUI !!

Quand Thomas voit Jesus, il le prend pour un esprit or Jesus est bien visible que je sache. Donc il le prend pour un esprit matérialisé. . La réponse de Jesus est claire : un esprit n'a ni chair ni os. Donc la réponse porte sur un esprit matérialisé puisque Jesus est visible à ce moment là.

La vérité est que tu n'as aucune existence préhumaine à te rappeler. Avant d'être conçu, tu n'existais pas !
Bien ça c'est sur. Mais nous prenons vie dans le sein de notre mère et c'est bien là que nous recevons notre âme de Dieu.

Comme la Parole de Dieu l'enseigne concernant la condition des morts, "il n'y a pas de supériorité de l'homme sur la bête"!- Ecclésiaste 3:19,20.

Ce n'est pas la parole de Dieu c'est l'ecclesiaste qui se pose des questions sur l'existence humaine par rapport à Dieu. Un animal n'a pas été crée à l'image de Dieu donc nous ne sommes pas identiques aux animaux même si notre corps est poussière comme le leur.

Voir le profil de l'utilisateur

Credo 


Averti
Averti
Edmond77 a écrit :D’accord avec toi Crédo, lorsque que Jésus comparaissait devant le grand prêtre, Pierre renia effectivement le Seigneur. Mais, tout de suite après, quand il vit Jésus tourner vers lui un regard éloquent, que fit-il ?  Relis bien le texte, Pierre sortit et pleura amèrement Luc 22:54-62.

Bien sûr. Ce que je cherche à te montrer, c'est que les 12 apôtres ont reçu le me^me enseignement de Jesus mais y ont réagi différemment et Judas est l'extrême. Lui n'a pas changé. Il est resté cupide. Il en est de même dans l'Eglise du Christ. La foi est sainte mais les fidèles sont à l'image des apôtres : il y a ceux qui vivent leur foi, ceux qui l'oublient un instant de leur vie pour y revenir lorsque la problématique travail et enfants est passée, d'autres qui y reviennent à cause d'un malheur, d' autres qui s'en détournent complétement.

La foi sans les oeuvres : les oeuvres témoignent de notre foi mais notre vie à tous n'est pas un long fleuve tranquille. Constantin a certes combattu des populations mais il a fait stopper des persécutions et établi la paix dans son royaume. Et c'est grâce à l'arrêt de ces persécutions que la foi chrétienne a pu se répandre plus avant. Personne n'est tout blanc ou tout noir. Le seul qui est sans péché est le Christ. Personne d'autre.

Quand Jacques dit qu'une foi qui n'agit pas est une foi morte c'est que nous prouvons notre foi par nos actes. Cela ne signifie pas que notre foi est fausse mais que nous ne la suivons pas et, en quelque sorte, nous nous contentons de dire "Seigneur, Seigneur" mais notre coeur n'y est pas. Pense à Judas. Sa foi est sainte mais lui, comme oeuvre, a vendu le Christ pour de l'argent. Mais sa foi, il l'avait reçu du Christ donc elle était bien sainte. Contrairement à lui.

Voir le profil de l'utilisateur

Edmond77 


Habitué
Habitué
Crédo bonjour,
Ta façon d’absoudre un homme tel que Constantin est choquante.
 N’oublie pas  que  l’“homme qui méprise la loi” veut être le seul dieu sur la scène terrestre, oui, le dieu des dieux de la terre.
2 Thes.2 :4.
Cela va se voir rapidement dans les relations que l’Église religieuse de la chrétienté entretient avec l’État politique. Dans cette union Église-État le clergé s’est toujours efforcé d’avoir le premier rôle, de commander. Le mariage entre l’Église et l’État date du temps de Constantin. C’est un mariage de raison, le clergé ne voyant que ce qu’il peut en retirer en fait d’autorité, de prestige, de protection, d’immunités, de subventions et autres avantages égoïstes.

Concernant “L’Église et l’État”, remarque ce qui est dit dans l’Encyclopédie américaine, Volume 6, pages 657, 658:
 C’est une lutte très âpre, qui met en jeu d’énormes intérêts et qui a porté au premier plan des débats mémorables. Elle a suscité des soulèvements de toutes sortes et se trouve à l’origine de toute une série d’écrits fulminatoires sans pareils en dehors du domaine des luttes politiques. Elle a été assez souvent une pure querelle politique (...)
Sous Constantin, l’Église est entrée dans l’arène de l’action universelle, en vue de coopérer à la civilisation des peuples. Reconnue pour chef spirituel, elle a progressivement acquis un lieu de demeure et la réputation de souverain temporel. Elle est devenue une puissance mondiale. Cette réussite fut à l’origine de tous les nombreux désastres de l’Église (...). De Constantin à Charlemagne, le pouvoir civil, tout en accordant à l’Église la reconnaissance légale, est intervenu dans son action gouvernementale. De Charlemagne jusqu’à une époque voisine de celle de la Réforme, l’Église et l’État furent étroitement unis et la subordination de l’autorité civile à l’autorité religieuse était reconnue de tous.
C’est un fait historique Crédo que les empereurs de l’Empire romain étaient rangés parmi les dieux et qu’on leur offrait, à ce titre, de l’encens. Dès l’époque de l’empereur Constantin le Grand, au quatrième siècle, les évêques de l’“apostasie” s’unirent en mariage à l’État et cherchèrent à s’élever au-dessus de l’empereur romain divinisé. L’empereur Constantin, s’efforçant de réaliser une fusion entre le paganisme et le christianisme, décréta que la religion des évêques apostats serait la religion d’État. Jusqu’au jour de sa mort survenue en 337, il porta le titre païen de Pontifex maximus, le chef des affaires religieuses. C’est en cette qualité que Constantin, qui ne s’était pas encore fait baptiser, convoqua le Concile de Nicée de l’an 325 en vue de régler les querelles religieuses qui divisaient les évêques. À l’époque il prit position pour la doctrine païenne de la Trinité.

Quoi que tu en dises, ce fut au temps de Constantin que prit forme la chrétienté telle que nous la connaissons aujourd’hui. À compter de cette époque, le christianisme dégénéré, qui avait pris racine, ne se limitait plus à une simple organisation religieuse. Il s’était intégré à l’État, et ses dirigeants avaient acquis un rôle politique considérable.
L’Église apostate finit par faire de son pouvoir un usage diamétralement opposé au christianisme biblique,l’homme qui méprise la loi marquait des points, mais pas pour longtemps. 2Thes.2:7.
Bonne journée-Edmond77

Voir le profil de l'utilisateur

Zantafio 


Passionné
Passionné
@Credo a écrit:
Zantafio a écrit : On sait, d'après les Écritures, quand Jésus Christ a commencé à régner en tant que Roi du Royaume céleste de Dieu: 1914. Toutefois, ce que l'on ignore c'est le jour et l'heure d'Harmaguédon, "la guerre du grand jour de Dieu le Tout-Puissant", voilà la vérité (Matthieu 24:36; Révélation 16:14,16). Manifestement, tu ne sais pas faire la distinction entre Harmaguédon et l'année où le Royaume de Dieu fut établi !

Moi je sais que je fais confiance au Seigneur. Je veille comme Il l'a demandé aussi je n'ai aucun besoin de connaître des dates surtout qu'elles sont complètement inventées !
1914 n'est pas une date inventée !  
http://www.forumreligion.com/t1967-le-royaume-de-dieu-fut-etabli-en-1914#70817

@Credo a écrit:Parce que le Christ règne à la droite de Dieu depuis qu'il est remonté vers le Père, après sa résurrection
Faux! Quand le Christ retourna au ciel après sa résurrection, il ne se mit pas aussitôt à régner car un temps d'attente devait s'écouler :

"Celui-ci [Christ] a offert à perpétuité un seul sacrifice pour les péchés et s'est assis à la droite de Dieu, attendant désormais jusqu'à ce que ses ennemis soient placés comme un escabeau pour ses pieds."(Hébreux 10:12,13). Puis, quand vint pour Jésus Christ le moment de régner, Jéhovah lui dit:"Va soumettre [ou vaincre] au milieu de tes ennemis."(Psaume 110:1,2,5,6). Mais à quelle année le Christ a-t-il commencé à régner ?

Selon Révélation 12:7,8, "une guerre a éclaté dans le ciel", et le verset 9 dit que Satan et ses anges ont été jetés sur la terre. Ensuite, une voix disait:"Maintenant sont arrivés le salut et la puissance et le royaume de notre Dieu et l'autorité de son Christ!"(Verset 10).
  
Le fait que Satan et ses anges furent jetés sur terre causa des malheurs énormes, tels que la Première Guerre mondiale de 1914 ayant inauguré une période de tribulation qui s'est étendue jusqu'à aujourd'hui! Selon ce que dit Révélation 12:9,10 et d'après les malheurs qui ont eu lieu en 1914, il est affirmatif que Jésus a commencé à régner en tant que Roi du Royaume de Dieu cette année-là !

@Credo a écrit:
Comme la Parole de Dieu l'enseigne concernant la condition des morts, "il n'y a pas de supériorité de l'homme sur la bête"!- Ecclésiaste 3:19,20.

Ce n'est pas la parole de Dieu c'est l'ecclesiaste qui se pose des questions sur l'existence humaine par rapport à Dieu.
L'Ecclésiaste est un livre inspiré de Dieu !

Voir le profil de l'utilisateur http://religionsmondiales.forumprod.com/

Credo 


Averti
Averti
Zantafio a écrit : 1914 n'est pas une date inventée !

Mias bien sûr que si. Elle se base sur la destruction du temple de Jerusalem en 607 avJC. Or c'était peut être la date avancée par les chercheurs un temps, mais avec les progrès technologiques et les nouvelles découvertes archeologiques, on a revu la date qui est 587 av. JC. Tout le monde le sait et tous les livres d'histoire enseigne cette date sauf que vous ne pouviez plus changer votre prediction sous peine de passer pour des illuminés. Alors vous vous accrochez à une date fausse, 607, et vous arrivez donc à une date toute aussi fausse , de toute façon vouée à être fausse  car on n'est pas chrétien pour faire des prédictions à la Nostradamus mais pour annoncer l'évangile à toutes les nations.

Faux! Quand le Christ retourna au ciel après sa résurrection, il ne se mit pas aussitôt à régner car un temps d'attente devait s'écouler

Mais il n'a jamais cessé de régner puisqu'Il dit Lui-même à Pilate qu'il est Roi d'un royaume qui n'est pas de ce monde, donc du royaume des cieux. Et un roi...règne.

Quant à l'Apocalypse, il cite des faits déjà produits et en cours et d'autres à venir. Car, au cas où tu ne t'en rappelerai plus, Satan est dèjà sur terre au moment où Adam y est également et Jesus chasse déjà de son temps les démons.

L'Ecclésiaste est un livre inspiré de Dieu

L'ecclesiaste c'est l'autre nom de Qoelet, un sage juif, qui se pose la question de la condition de l'homme. Il constate que, sous le soleil, juste comme impies ont la même fin, que l'homme et l'animal ont la même fin, que les richesses sensées être attribuées au juste, ce sont des personnes qui n'ont rien fait de forcément juste qui en hérite. Donc il trouve qu'il n'y a pas vraiment de justice sur cette terre. Et il en vient à recommander de bien garder les commandements du Seigneur car on sera jugé selon nos oeuvres. Il pense déjà qu'il y a donc quelque choses après le sheol alors que pour le juif lambda, il n'y a rien. Donc quand il te dit que l'homme et l'animal ont une même fin, c'est une partie de sa réflexion et non l'affirmation d'une quelconque égalité entre l'homme et l'animal. Le sage pressent autre chose au-delà du sheol mais c'est encore flou pour lui. C'est le Christ qui apportera la réponse.

C'est ainsi qu'au temps du Christ, on trouvera des saduccéens qui croient que la vie finit au sheol et des pharisiens qui, à l'instar de ce sage, pense qu'il y a autre chose après le shéol, dont un jugement entre les justes et les impies. C'est effectivement Dieu qui leur inspire cette reflexion, préparant ainsi les juifs à comprendre la résurrection de son Fils et son message sur la vie éternelle.

Ce livre est donc celui d'un sage dont la reflexion est inspirée par Dieu pour un évènement bien précis : la venue de notre Sauveur Jesus Christ, le Fils de Dieu.

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé 


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 6 sur 10]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum