Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 10]

Edmond77 


Habitué
Habitué
2 Thessaloniciens 2 :8 déclare «..sera révélé celui qui méprise la loi, lui que le seigneur jésus supprimera.. »
Nous sommes à une époque où règne le mépris de la loi et cela à une échelle mondiale. Force est d’admettre qu’on ressent partout cette crainte qu’inspirent des individus sans scrupules, menaces véritables pour notre personne et nos biens.

 Pourtant, il existe quelqu’un dont le mépris de la loi est bien plus dangereux qu’il n’y paraît et qui est à l’œuvre depuis des siècles. La Bible l’appelle “l’homme qui méprise la loi”.

 Il nous faut absolument identifier qui est cet homme qui méprise la loi.
Pourquoi cela? Parce qu’il est décidé à ruiner nos bonnes relations avec Dieu et notre espérance de vie éternelle. Comment s’y prend-il? Il cherche à nous faire abandonner la vérité au profit de mensonges, afin que nous n’adorions plus Dieu “avec l’esprit et la vérité”. Jean 4:23

Voir le profil de l'utilisateur

Edmond77 


Habitué
Habitué
Avons-nous des pistes dans l’écriture pour identifier l’homme qui méprise la loi ?
(Ou selon d’autres traductions, l’homme impie  trad. de Jérusalem, l’homme de la révolte trad. du Semeur, l’homme d’illégalité selon TMN et l’homme de péché trad. Segond)
Pourquoi nous faut-il absolument savoir qui est cet homme?  Les actions de ce triste personnage qui méprise la loi montrent à l’évidence qu’il s’oppose à Dieu, à ses desseins, et à son peuple.
Comment la Bible attire-t-elle notre attention sur l’homme qui méprise la loi?

En 2 Thessaloniciens 2:3, la Bible nous parle de cet homme qui méprise la loi. Inspiré par l’esprit de Dieu, l’apôtre Paul écrit: “Que personne ne vous séduise d’aucune manière, car [le jour de Jéhovah, jour où il détruira le système de choses,] ne viendra pas à moins que d’abord ne vienne l’apostasie et que ne se révèle l’homme qui méprise la loi.”

Paul prédisait ici qu’avant la fin du système de choses l’apostasie prendrait naissance et que surviendrait un homme qui mépriserait la loi. En outre, Paul déclare au verset 7: “Le mystère de ce mépris de la loi est déjà à l’œuvre.”
Par conséquent, au Ier siècle de notre ère, cet homme qui méprise la loi avait commencé de se manifester.
Qui est-il ?  
Edmond77

Voir le profil de l'utilisateur

patience 


Enthousiaste
Enthousiaste
@Edmond77 a écrit:2 Thessaloniciens 2 :8 déclare «..sera révélé celui qui méprise la loi, lui que le seigneur jésus supprimera.. »
Nous sommes à une époque où règne le mépris de la loi et cela à une échelle mondiale. Force est d’admettre qu’on ressent partout cette crainte qu’inspirent des individus sans scrupules, menaces véritables pour notre personne et nos biens.

 Pourtant, il existe quelqu’un dont le mépris de la loi est bien plus dangereux qu’il n’y paraît et qui est à l’œuvre depuis des siècles. La Bible l’appelle “l’homme qui méprise la loi”.

 Il nous faut absolument identifier qui est cet homme qui méprise la loi.
Pourquoi cela? Parce qu’il est décidé à ruiner nos bonnes relations avec Dieu et notre espérance de vie éternelle. Comment s’y prend-il? Il cherche à nous faire abandonner la vérité au profit de mensonges, afin que nous n’adorions plus Dieu “avec l’esprit et la vérité”. Jean 4:23
 
 
 
 
 

Bonjour Edmond,
 
  
 
Si l’on s’accorde de la loi ici pour le bien et le mal on doit en tirer sa justice dans la connaissance que l’on n’a de la notre.
 
Ce qui me fait penser en reprenant à  la genèse ce passage…..
 
Gn 3:5- Mais Dieu sait que, le jour où vous en mangerez, vos yeux s'ouvriront et vous serez comme des dieux, qui connaissent le bien et le mal.  
 
 Il me semble que l’on est en droit de se poser également  la question suivante, y avait t’il une loi avant que l’homme n’est connaissance du bien et du mal.
 
Avoir connaissance du bien et du mal, c’est aussi prendre connaissance de loi humaine et de sa justice, revenons  à ce passage ou jésus doit être jugé.
 
Et souvenons nous de ces mots à la suite de cet épisode avec un garde.
 
Jn 18:21- Pourquoi m'interroges-tu ? Demande à ceux qui ont entendu ce que je leur ai enseigné ; eux, ils savent ce que j'ai dit. " 
 
 Jn 18:22- A ces mots, l'un des gardes, qui se tenait là, donna une gifle à Jésus en disant : " C'est ainsi que tu réponds au grand prêtre ? "  
 
Jn 18:23- Jésus lui répondit : " Si j'ai mal parlé, témoigne de ce qui est mal ; mais si j'ai bien parlé, pourquoi me frappes-tu ? "  
 
Si l’humain a connaissance du bien et du mal, il ne peut connaître sa justice……
 
Qui peut répondre de la justice si ce n’est le juste parmi les justes, relevons la citation qu etu cites “l’homme qui méprise la loi”.
 
Pourrait on lui porté méprise, évidement non, pourtant il a bien était jugé par la loi ce n’est pas la justice qui l'a jugé, mais la loi des hommes.
 
Si l’on considère alors la parole de jésus pour la parole du monde, ce qui est mon cas, on doit aussi considérer la gifle du garde comme une sentence à venir.
 
 Le bien s’accorde ici d’entendre le mal parler, mais aussi d’entendre le bien s’en acquitter, je m’en explique.
 
La justice ne sera pas dite par celui  qui viendra relever la loi humaine d’une loi mal acquise pour la justice qu’il rend dans ce monde.
 
Lui se fera entendre dans sa justice, c’est une toute autre loi, c’elle de la vérité à venir justice du monde.
 
Ainsi pour reprendre avec l’esprit de vérité combien de fois, sait on entendu dire en nous, quel mal ai-je fais, pour s’entendre dire par la loi de l’homme c’est de ta faute.
 
Qui peux permettre à l’un de nous, de nous emmener vers elle, si ce n’est, le mal lui-même ! 
 
Jésus n’est pas venu abolir, mais accomplir, la loi reste la loi mais la justice restera la sienne  si le monde va si mal que tu sembles le dire, je ne peux évidement qu’approuver le sens du propos, il a toujours été aussi mal.
 
Le mal ne naît pas du monde mais de celui qui en a connaissance, si moi je commets un mal, je peux un temps m’en absoudre par lui, le temps venu la mal réapparaît en moi et il vient me dire, as-tu vu ce que tu as dis ? Ou ce que tu as fais ?
 
Comment lui échappé si ce n’est que par son mensonge le mal  ne s’enorgueillit  pas de justice ou de loi mais de faits, restons avec ce que tu dis dans l’espoir que la vérité soit dite, non pas pour nous, mais pour ce que lui nous à laisser entendre, dans l’espoir que chacun de nous puissions être juger avec équité, car nous le serons tous, au moment du juge.
 
Cette vérité  ne pourra en rien, je dis bien en rien, s’acquitter de la loi de ce monde car lui donnera justice pour justice et rendra la loi à sa loi. 
 
Alors si tu penses être séparer de Dieu et de sa loi, moi je dis tu n’es pas séparer de sa justice car elle rendra au juste tout ce que la loi à pris au premier d’entre nous.
 
Mais elle rendra au dernier au plus injuste tout ce qu’il a pris à sa justice, c’est la sans doute la plus belle espérance que nous puissions avoir, d’entendre  enfin la vérité parler en son nom.
 
L’homme dons tu parles ne serait ‘il pas, l’homme connaissant le bien et le mal ?

 

Voir le profil de l'utilisateur

Edmond77 


Habitué
Habitué
Patience bonjour,
Ta philosophie sur le bien et le mal est intéressante-
Devant tant de choix, il est indéniablement souhaitable d’être capable de distinguer entre ce qui est bien et ce qui est mal, ou entre ce qui semble être bien et ce qui l’est vraiment pour reprendre ta perception du sujet.
La Bible déclare en effet : “ Il existe une voie qui est droite devant un homme, mais les voies de la mort en sont la fin par la suite. ” Prov. 14:12. Demandons-nous donc : ‘ Comment acquiert-on la faculté de distinguer et le bien et le mal ? Où trouver des conseils pour prendre de bonnes décisions ? Qu’ont fait les humains dans le passé, que font-ils à présent, et avec quel résultat ? Je reste persuadé pour mille raisons que l’étalon de référence permettant de dire ce qui est  bien et ce qui est mal est la parole de Dieu la Bible ? Mais cela ouvre un autre débat  passionnant  qui est   «  la Bible est- elle vraiment la parole de Dieu ? ».

Je reviens sur ta question,  « L’homme dons tu parles ne serait ‘il pas, l’homme connaissant le bien et le mal ? »
Comme ton pseudo l’indique tu dois être quelqu’un de très patient c’est pourquoi je t’invite à regarder  « patiemment » les différents indices  qui ressortent des chapitres 1et 2 de la lettre de Paul aux thessaloniciens-

Je pense qu’il y a 3 questions à se poser-  
a)  Qui est à l’origine de l’homme qui méprise la loi, et qui le soutient?
Paul répond: “La présence de celui qui méprise la loi est selon l’opération de Satan, avec toutes les œuvres de puissance, et avec des signes et des présages mensongers, et avec toutes les tromperies de l’injustice pour ceux qui périssent, ce qui leur advient en châtiment, pour n’avoir pas accepté l’amour de la vérité afin d’être sauvés.” 2 Thes. 2:9, 10. C’est donc Satan qui est le père et le soutien de l’homme qui méprise la loi. En outre, qu’il en ait ou non conscience, l’homme qui méprise la loi est, comme Satan, opposé à Jéhovah, à ses desseins et à son peuple.

b)  Quel sort attend celui qui méprise la loi et ceux qui font cause commune avec lui?
Ceux qui font cause commune avec cet homme qui méprise la loi partageront son sort, la destruction. Paul écrit: “Sera révélé celui qui méprise la loi, lui que le Seigneur Jésus supprimera (...) et réduira à néant par la manifestation de sa présence.” 2 Thes. 2:8. Pour l’homme qui méprise la loi et pour ses partisans (“ceux qui périssent”), l’heure de la destruction va bientôt sonner, “lors de la révélation du Seigneur Jésus, du ciel, avec ses anges puissants, dans un feu flamboyant, quand il fera venir la vengeance sur ceux qui ne connaissent pas Dieu et sur ceux qui n’obéissent pas à la bonne nouvelle au sujet de notre Seigneur Jésus. Ceux-là subiront le châtiment judiciaire de la destruction éternelle”.  2 Thes. 1:6-9.

C)  Paul nous donne un troisième indice concernant l’homme qui méprise la loi.
Un peu plus loin, Paul dit de cet homme qui méprise la loi: “Il se dresse en adversaire et s’élève au-dessus de quiconque est appelé ‘dieu’ ou est objet de vénération, si bien qu’il s’assoit dans le temple du Dieu, s’exhibant lui-même en public comme dieu.” (2 Thessaloniciens 2:4). Paul avertissait donc que Satan susciterait quelqu’un qui mépriserait la loi, qui serait l’objet d’une vénération usurpée, et qui se placerait même au-dessus de la loi de Dieu.

Bonne méditation-Edmond77

Voir le profil de l'utilisateur

Credo 


Averti
Averti
N'as-tu jamais pensé, Edmond77, que le mot "homme" peut désigner "tout homme" et non un homme en particulier et que dès lors les versets définissent à quoi l'on reconnaît tout homme qui méprise la loi tout comme il existe des versets qui expliquent à quoi on reconnaît un faux prophète ?

Voir le profil de l'utilisateur

ami de la vérité 


Chevronné
Chevronné
Bonjour Edmond77,

Cet adversaire, cet homme qui s'élève au-dessus de tous et méprise la loi, n'est-ce pas ce qui est couramment appelé l'antichrist ?

Voir le profil de l'utilisateur

Edmond77 


Habitué
Habitué
Bonjour Crédo,
Tu déclares : « que le mot "homme" peut désigner "tout homme" et non un homme en particulier »

Paul parle-t-il d’une seule personne? Non, car il dit que cet “homme” est manifeste à son époque et qu’il demeurera jusqu’à ce que Jéhovah le détruise à la fin du système de choses. Cet homme existe donc depuis des siècles. Évidemment, aucun homme, au sens littéral du terme, n’a jamais vécu aussi longtemps. Par conséquent, l’expression “homme qui méprise la loi” doit représenter une classe de personnes.
Note par ailleurs Crédo qu’en 2 Thessaloniciens 2:7, Paul l’appelle “le mystère de ce mépris de la loi”. Au Ier siècle, c’était un mystère, car il n’allait être dévoilé que bien longtemps après la mort des apôtres.
Bon dimanche-Edmond77-

Voir le profil de l'utilisateur

Edmond77 


Habitué
Habitué
Ami de la vérité bonjour,
Parmi ceux qui font partie de l’antichrist, Jean range explicitement les apostats, ceux qui, dit-il, “ sont sortis de chez nous ”, abandonnant la congrégation chrétienne.1Jn 2:18, 19.
L’antichrist englobe par conséquent “ l’homme d’illégalité,( qui méprise la loi) ”  ou “ le fils de destruction ” que décrit Paul, ainsi que les “ faux enseignants ” auxquels Pierre reproche de former des sectes destructrices et de ‘ renier même le propriétaire qui les a achetés.
A bientôt-Edmond77-

Voir le profil de l'utilisateur

Credo 


Averti
Averti
Edmond77 a écrit : Note par ailleurs Crédo qu’en 2 Thessaloniciens 2:7, Paul l’appelle “le mystère de ce mépris de la loi”. Au Ier siècle, c’était un mystère,

le mépris de la loi c'est le mal et le mal est bien un mystère. Le mal agissait déjà avant le Christ mais après le Christ, il est allé en grandissant, ce que nous dit ce verset : 2:7 Car le mystère de l'iniquité agit déjà ; il faut seulement que celui qui le retient encore ait disparu..

Les persécutions subies par les premiers chrétiens en témoignent et les chrétiens sont, de nos jours, de plus en plus persécutés. Le mal va en grandissant. Mais il est plus pernicieux. Les guerres sont bien visibles mais dans nos pays en paix, le mal avance sans faire autant de bruit, mais il avance : avortement, euthanasie, mariage gay avec ce que ça implique (GPA, PMA...), théorie du gender sont autant de lois qui conduisent à la destruction de la famille telle que Dieu l'a voulue, à considérer un enfant comme un bien de consommation, à avoir le droit de vie ou de mort sur les bébés à naitre et les personnes agées, à vouloir choisir son sexe pour faire ce qu'on veut dans le domaine de la chair....

Et l'athéisme n'est-il pas un apostasie ? L'apostasie c'est rejeter sa foi or, il y a 2 ou 3 siècles en arrière, tout le monde croyait en Dieu, quelque soit sa confession (et même sa religion car les musulmans aussi sont peu à peu concernés par l'athéisme.). On naissait dans une famille chrétienne, on enseignait la foi à nos enfants qui, à leur tour, l'enseignait aux leurs etc....Et puis l'homme a acquis une science de plus en plus performante et il a commencé à croire qu'il n'avait plus besoin de Dieu puis que Dieu, au final, n'existait même pas. Ainsi, les générations ont commencé à rejeter la foi qui leur avait été transmise par leurs aînés. Voilà une grande apostasie qui touche tous les pays du monde et on peut se demander, comme le Christ : Lc18:8 Je vous le dis, il leur fera promptement justice. Mais, quand le Fils de l'homme viendra, trouvera-t-il la foi sur la terre ?

Voir le profil de l'utilisateur

ami de la vérité 


Chevronné
Chevronné
@Edmond77 a écrit:Ami de la vérité bonjour,
Parmi ceux qui font partie de l’antichrist, Jean range explicitement les apostats, ceux qui, dit-il, “ sont sortis de chez nous ”, abandonnant la congrégation chrétienne.1Jn 2:18, 19.
L’antichrist englobe par conséquent “ l’homme d’illégalité,( qui méprise la loi) ”  ou “ le fils de destruction ” que décrit Paul, ainsi que les “ faux enseignants ” auxquels Pierre reproche de former des sectes destructrices et de ‘ renier même le propriétaire qui les a achetés.
A bientôt-Edmond77-
Merci de ta réponse Edmond77; cela revient aussi à dire "ce n'est pas tout ceux qui me diront "Seigneur Seigneur"...car ils seront trouvés comme ouvriers d'injustice."
Mais s'il te plait continue dans ta lancée sur le message 4.

Voir le profil de l'utilisateur

ami de la vérité 


Chevronné
Chevronné
Credo,

Rappelle-moi dans quelles sortes de sociétés vivaient les premiers chrétiens ? On a des exemples Rome, Galates, Ephèse, Corinthes, Israël sous occupation romaine, etc...

Voir le profil de l'utilisateur

patience 


Enthousiaste
Enthousiaste
Bonjour Edmond, 
 
Je n’ai jamais eu le sentiment d’être philosophe bien que souvent l’on met donner à l’entendre je ne fais que reprendre la parole du seigneur.
  
«  la Bible est- elle vraiment la parole de Dieu ? ». Ce qui est contenu par le verbe, devient parole en lui .
 
Tu parles tu es parole, je parle je suis parole. 
 
La faculté ne s’acquière pas selon moi, elle est manifeste en l’homme, d’après moi elle est ici avec nous, le bien est second du mal.  
Prenons l’exemple de  l’adultère, quand il ou elle passe à l’acte et commettent l’horreur, il savent ce qu’il font, la loi nous la connaissons. 
Il faut bien être deux pour être hors la loi, car celui qui vient au mal sert aussi le mal qu’il convoite voila pourquoi j’ai nommé l’homme et la femme, le mal prendra ici le parti du bien qui est le sien. 
Jésus ajoute a la loi ceci, 
Mt 5:27- " Vous avez entendu qu'il a été dit : Tu ne commettras pas l'adultère.  
Mt 5:28- Eh bien ! moi je vous dis : Quiconque regarde une femme pour la désirer a déjà commis, dans son cœur, l'adultère avec elle.  
J’ajoute ceci, l’homme qui convoite la femme d’un autre convoite aussi le bien qu’il désir dans la mal qu’il fera. 
Le mal ne sera bien pour lui, que si le mal désiré viens à lui. 
Autrement dit si Adam avait refusé le fruit qu’Eve lui a tendu, il n’y aurait ni bien ni mal, selon moi on ne peut séparer ici que ce qu’il est. 
D’après moi la loi humaine uni ce qui est consentit d’une tout autre loi c’elle qui est dans le fruit. 
Eve à bien était tiré d’une cote d’Adam, comment aurait ‘elle pu porter le fruit désiré, si ce n’est séparé de lui puisque c’est elle la première qui consomme le fruit. 
a)  Qui est à l’origine de l’homme qui méprise la loi, et qui le soutient? 
Voici l’importance de sa parole quand tu dis qui, tu nommes une personne a qui penses tu ? 
La personne ne peu être, que quand l’humain fait homme en a connaissance et ouvre les yeux au monde. 
Si une seule personne peut être à l’origine de l’homme comment cette même personne peut soutenir l’origine de  la connaissance d’une loi que l’humain ignore en l’homme puisque le fruit n’est pas encore consommé. 
Pour moi ceci ne situant pas  en l’homme pour l’origine du monde, mais plutôt dans le fruit, pour l’origine du monde et de sa  loi humaine pour ce qui sépare le bien du  mal. 
b)  Quel sort attend celui qui méprise la loi et ceux qui font cause commune avec lui? 
Le même sort que le second qui à tendu le fruit pour la séparation. 
L’union du bien et du mal c’est la connaissance de ce monde, cause commune pour le monde ou nous sommes. 
   Paul nous donne un troisième indice concernant l’homme qui méprise la loi.
si bien qu’il s’assoit dans le temple du Dieu, /  post 4 
Mt 4:8- De nouveau le diable le prend avec lui sur une très haute montagne, lui montre tous les royaumes du monde avec leur gloire  
 le bien que le mal veut Mt 4:9- et lui dit : " Tout cela, je te le donnerai,.si, te prosternant, tu me rends hommage. "  Le fruit à défendre. 
Face au désir  Jn 18:36- Jésus répondit : " Mon royaume n'est pas de ce monde ». 
 Jn 2:21- Mais lui parlait du sanctuaire de son corps.  Le corps humain est un temple pour l’homme.
 si tout lui appartient, nous sommes tous ici, alors a qui appartenons nous si ce n’est à la séparation qui a été voulu. 
8:17- et il est écrit dans votre Loi que le témoignage de deux personnes est valable.  Jn 8:18- Je suis à moi-même mon propre témoin, et pour moi témoigne le Père qui m'a envoyé. " 
La vérité  est elle seule juge en sa parole seule lui jugera selon sa loi, 
L’adversaire est en nous et celui qui le combat,  lui en nous avec lui et par nous, chaque homme ce fait loi quand le moment et venu de comparaître face à la justice  du mal. 
Qui vole un oeuf vole un bœuf, comment nourrir le mal avec un œuf si le bœuf rétribue bien mieux le salaire du mal.
 Toute la question est la !! Aussi de quel loi il s’agit il, selon moi c’elle qui sera dite ne sera pas la loi du talion mais la justice pour le salut du royaume. 
Car se qui a été rendu ici par la loi humaine ne pourrait être  compter dans la justice de notre seigneur, il a dit 
   Mt 19:30- " Beaucoup de premiers seront derniers, et de derniers seront premiers. " 
 
 Sa justice n’a pas de loi !!



 



 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

Voir le profil de l'utilisateur

ami de la vérité 


Chevronné
Chevronné
Toute justice a forcément une loi; Chaque justice a obligatoirement sa loi; question de bon sens. Tu es vraiment égarée.

Voir le profil de l'utilisateur

patience 


Enthousiaste
Enthousiaste
@ami de la vérité a écrit:Toute justice a forcément une loi; Chaque justice a obligatoirement sa loi; question de bon sens. Tu es vraiment égarée.
 
 
 
Toute justice a forcément sa loi; question de bon sens. Tu es vraiment égarée.
Jn 7:24- Cessez de juger sur l'apparence ; jugez selon la justice. " Tu vois il ne parle pas de la loi mais de  justice. Penses tu que lui est égaré … ?
D’après toi l’est il ? Si tu me dis oui je te dirais et bien dis moi sa justice, si tu me dis non, je te dirais  montre moi sa justice.
Ce n’est pas dans la loi que se reconnaît le juste, mais par la justice que se verra la récompense du juste.
Je ne dis pas les choses pour qu’elles s’égarent, mais pour que celui qui s’égare ne s’égare pas de trop.
La loi est ici, la justice est ici mais la sienne viendra pour juger pas pour donner une loi qui ne sert que la justice de ce monde.
Ou alors pourquoi vouloir quitter un monde ou  la loi dessert la justice pour vouloir retrouver un monde d’où la loi servirait la même loi pour la même justice.
Sa justice à lui est sans loi, quand le juge rendra sentence il n’y aura plus de loi a quoi bon servir le mal si le mal et  juge et bourreau.
Et puis quoi encore, le monde suffit à la peine du monde la justice à la souffrance du monde  
Et la douleur au cœur de père dans le cœur du monde.
Toute justice a forcément sa loi; question de bon sens
 
 
Sa justice à forcément la loi pour lui, réponse dans le sens.
 
 
Bon ou mauvais pour moi ça n’a pas de sens. !!

Voir le profil de l'utilisateur

Credo 


Averti
Averti
ami de la vérité a écrit : Rappelle-moi dans quelles sortes de sociétés vivaient les premiers chrétiens ? On a des exemples Rome, Galates, Ephèse, Corinthes, Israël sous occupation romaine, etc...

Je ne vois pas où tu veux en venir.

Voir le profil de l'utilisateur

Edmond77 


Habitué
Habitué
Bonjour Crédo,
Tu as raison de dire que l’athéisme est une grande apostasie qui touche le monde entier d’ailleurs en grec, ce nom (apostasia) dérive du verbe aphistêmi, qui signifie littéralement “ s’éloigner de ” ; il a le sens de “ désertion, abandon ou rébellion ”.  

L’apostasie” future partirait d’un manque d’“amour de la vérité”. Elle se manifesterait parce que certains ‘croiraient au mensonge’ et se ‘complairaient dans l’injustice’. En fait, elle paraîtrait effrontément, au grand jour, lorsque serait ôté l’“obstacle” dont parlait Paul et se perpétuerait jusqu’à ‘la manifestation de la présence de Jésus Christ’.
Je vais encore me répéter mais à en juger par sa longévité,  “l’homme qui méprise la loi”, dont l’existence dure depuis l’époque de Paul jusqu’à la présence du Christ, ne saurait être un seul individu; il s’agit plutôt d’une classe de gens.
Étant donné que cette classe inique “s’élève au-dessus de quiconque est appelé ‘dieu’ ou objet de vénération”, elle doit représenter les meneurs de l’apostasie qui allaient être mêlés aux “œuvres de puissance” trompeuses réalisées au nom du Christ (compare II Thes. 2:9 et Matthieu 7:22, 23).
Des multitudes se rallieraient à ces gens-là et à la religion plus facile qu’ils échafauderaient, religion qui apaiserait leur conscience sans pour autant les empêcher de mener, à la manière du monde, une vie égoïste, voire immorale.
D’ailleurs comme tu le dis crédo, certains aspects de ce faux christianisme étaient déjà “à l’œuvre” parmi les prétendus chrétiens qui vivaient au temps de Paul. — I Thes. 4:3-8; 5:6-9, II Thes. 3:6-15.

Bonne semaine à tous-Edmond77

Voir le profil de l'utilisateur

Credo 


Averti
Averti
@Edmond77

Mépriser c'est se détourner parce que l'on juge indigne d'interêt la chose que l'on méprise. Quelqu'un qui méprise la loi s'en détourne volontairement tandis qu'une hérésie est une doctrine contraire à ce qui est généralement admis mais cette doctrine peut être contraire non pas intentionnellement mais par mauvaise compréhension de ce qui est admis.

Il ne faut pas se tromper de cible. Celui qui méprise la loi juge la loi pas interessante pour lui et la combat en faisant l'inverse. Et c'est que qui se passe lorsque des lois uniques sont votées ou en passe de l'être et c'est le rôle du chrétien de faire remarquer l'iniquité des lois face à des gens qui ne s'en rendent pas compte. C'est le rôle du chrétien de participer au combat spirituel qui a lieu autant en lui qu'au dehors de lui, dans une civilisation qui connait de moins en moins Dieu ou se le réinvente.

Voir le profil de l'utilisateur

Edmond77 


Habitué
Habitué
Bonjour Crédo,
Tu déclares « cette doctrine peut être contraire non pas intentionnellement mais par mauvaise compréhension de ce qui est admis. »
Tu as raison ; d’ou la nécessité de vérifier régulièrement nôtre foi pour savoir ou nous en sommes, Paul est clair sur ce point en 2Cor.13 :5. « Mettez-vous sans cesse à l’épreuve [pour voir] si vous êtes dans la foi, éprouvez sans cesse ce que vous êtes vous-mêmes »
Il est nécessaire d’ouvrir honnêtement notre cœur en faisant preuve d’humilité ; Actes 13 :48 nous cite en exemple certaines personnes qui  « .entendirent cela, ils se réjouirent et se mirent à glorifier la parole de Jéhovah, et tous ceux qui étaient dans la disposition qu’il faut pour la vie éternelle devinrent croyants ».

Qui est donc cet homme qui méprise la loi ?

 Les protestants identifient traditionnellement la Papauté à l'antichrist. Voici ce qu'écrivait par exemple Charles Spurgeon: « C'est le devoir de chaque chrétien de prier contre l'antichrist, et quant à savoir qui est l'antichrist, aucun homme raisonnable ne devrait se poser la question. Si ce n'est pas le papisme de l'église de Rome il n'y a rien dans le monde qui puisse s'appeler par ce nom... parce qu'elle répond exactement à la description. Le papisme est contraire à l'évangile du Christ, et est l'antichrist, et nous devons prier contre lui... »

De son côté, Jean Calvin, le fondateur de ce qui devint l’Eglise presbytérienne, déclara dans Institutions de la religion chrétienne : « Certaines personnes pensent que nous sommes trop sévères et critiques lorsque nous qualifions d’Antéchrist le pontife romain. Mais ceux qui émettent cette opinion ne se rendent pas compte qu’ils accusent ainsi l’apôtre Paul, qui en dit autant […] Je démontrerai brièvement que les mots de Paul dans 2 Thessaloniciens 2 ne peuvent être démontrés autrement qu’en les appliquant à la papauté. »

J’oserai aller plus loin en disant qu’il ne s’agit pas seulement de la papauté mais de l’ensemble du clergé fier et ambitieux de la chrétienté qui, au cours des siècles, s’est élevé en faisant sa propre loi.
C’est ce que démontre l’existence dans la chrétienté de milliers de mouvements religieux, chacun ayant son clergé, et chaque clergé étant en conflit avec les autres sur quelque point de doctrine ou de pratique. Cette division est une preuve que ces hommes ne suivent pas la loi de Dieu. Ils ne peuvent venir de Dieu. (Michée 2:12; Marc 3:24; Rom. 16:17; 1 Cor. 1:10.) Tout ce que ces religions ont en commun, c’est qu’elles ne restent pas attachées à l’enseignement biblique.
Elles ont, en effet, violé cette règle: “N’allez pas au delà de ce qui est écrit.” — 1 Cor. 4:6  Mat.15:3, 9, 14.

(Par le terme, chrétienté, J’englobe chaque religion prétendument chrétienne et pas seulement le catholicisme,  qui lui je pense est le plus coupable au regard de l’histoire)
Bonne journée à tous-Edmond77

Voir le profil de l'utilisateur

Credo 


Averti
Averti
@Edmond77

Peux-tu penser par toi-même au lieu de répéter les histoires que ta Tour de Garde te sert au fil du temps, à savoir que le pape est l'ennemi public numéro 1 et que catholiques et protestants se sont quelque temps détester ? Tu ne crois pas que c'est plutôt vieillot, dépassé et même plus d'actualité ce discours ?

Tu ne vois pas le mal par toi-même : destruction de la famille avec bientôt possibilité d'acheter des enfants dans le ventre de leur mère pour les hommes homosexuels, destruction d'embryons pour des expériences de laboratoire, euthanasie (on piquera une personne agée comme on pique son chien malade) avortement (meurtre d'enfants innocents), destruction d'enfants à naitre parce que possibilité de naissance d'un enfant handicapé au lieu de favoriser les recherches sur le handicap, légalisation de l'aide au suicide.

Toutes ces atteintes à la vie ne sont-elles pas le mal pour toi ? Ne faut-il pas faire entendre la voix du Christ dans une civilisation devenue mortifère ? Ne trouves-tu pas que c'est même une priorité au lieu de focaliser sur des papes pas très clean d'il y a plus de quinze siècles ou de ressasser les guerres entre catholiques et protestants vieilles elles aussi de plusieurs siècles?

Voici un lien d'une vidéo qui dure 32 secondes. : http://www.youtube.com/watch?v=RjN3XCjZYNQ Un discours de Vincent Peillon qui commence ainsi : "on ne pourra jamais construire un pays de liberté avec la religion catholique et comme on ne peut pas acclimater le protestantisme en France....". Nous sommes les deux religions qui gênons ceux qui veulent répandre le mal pernicieux que j'ai cité plus haut. Parce que nous témoignons de notre foi à contre courant des idées du monde. Nous faisons entendre le Christ aux oreilles de ceux qui sont du diable.

Que faites vous pendant ce temps ? vous luttez contre vos frères chrétiens au lieu de lutter contre le mal véritable. Alors ne vous trompez pas de cible et laisser un peu de côté les discours ringards de votre Tour de Garde.

Voir le profil de l'utilisateur

phobos 


Enthousiaste
Enthousiaste
@Credo a écrit:@Edmond77

Peux-tu penser par toi-même au lieu de répéter les histoires que ta Tour de Garde te sert au fil du temps, à savoir que le pape est l'ennemi public numéro 1 et que catholiques et protestants se sont quelque temps détester ? Tu ne crois pas que c'est plutôt vieillot, dépassé et même plus d'actualité ce discours ?

Tu ne vois pas le mal par toi-même : destruction de la famille avec bientôt possibilité d'acheter des enfants dans le ventre de leur mère pour les hommes homosexuels, destruction d'embryons pour des expériences de laboratoire, euthanasie (on piquera une personne agée comme on pique son chien malade) avortement (meurtre d'enfants innocents), destruction d'enfants à naitre parce que possibilité de naissance d'un enfant handicapé au lieu de favoriser les recherches sur le handicap, légalisation de l'aide au suicide.

Toutes ces atteintes à la vie ne sont-elles pas le mal pour toi ? Ne faut-il pas faire entendre la voix du Christ dans une civilisation devenue mortifère ? Ne trouves-tu pas que c'est même une priorité au lieu de focaliser sur des papes pas très clean d'il y a plus de quinze siècles ou de ressasser les guerres entre catholiques et protestants vieilles elles aussi de plusieurs siècles?

Voici un lien d'une vidéo qui dure 32 secondes. : http://www.youtube.com/watch?v=RjN3XCjZYNQ Un discours de Vincent Peillon qui commence ainsi : "on ne pourra jamais construire un pays de liberté avec la religion catholique et comme on ne peut pas acclimater le protestantisme en France....". Nous sommes les deux religions qui gênons ceux qui veulent répandre le mal pernicieux que j'ai cité plus haut. Parce que nous témoignons de notre foi à contre courant des idées du monde. Nous faisons entendre le Christ aux oreilles de ceux qui sont du diable.

Que faites vous pendant ce temps ? vous luttez contre vos frères chrétiens au lieu de lutter contre le mal véritable. Alors ne vous trompez pas de cible et laisser un peu de côté les discours ringards de votre Tour de Garde.

les tj ne s'occupent pas de politique j'ai entendu dire, car le monde est régi par satan. C'est pour cela qu'ils restent bien au chaud dans leur Tour d'ivoire...

Voir le profil de l'utilisateur

Credo 


Averti
Averti
Phobos a écrit : les tj ne s'occupent pas de politique j'ai entendu dire, car le monde est régi par satan.

J'ai déjà entendu dire une chose de ce style. Tout le monde n'a pas forcement le temps d'aller dans une manif ni d'en avoir une à proximité de chez lui, mais une pétition à signer ça prend trente secondes et c'est déjà manifester son opposition à une loi inique. Mais je crois que même ça ils ne le font pas.

Voir le profil de l'utilisateur

Edmond77 


Habitué
Habitué
Phobos bonjour,
Merci de reconnaitre que les témoins de Jéhovah ne font pas de politique ; ils suivent en cela le modèle apostolique. Concernant l’expression : ‘ Rendez les choses de César à César, mais les choses de Dieu à Dieu. ’ selon Marc 12:13-17 ; l’ouvrage Les chrétiens et le monde commente la réponse de Jésus en disant : “ Le domaine de ce qui est à César n’est pas à confondre avec le domaine de ce qui est à Dieu. Jésus a refusé de se comporter en Messie politique.
Les problèmes comme la pauvreté, la corruption et l’injustice ne laissaient pas le Christ insensible. La Bible montre qu’il était profondément touché par l’état pitoyable des gens autour de lui, regarde par ex. Marc 6:33, 34.
Pourtant, Phobos si tu lis la Bible tu verras qu’il n’a pas milité pour débarrasser le monde de l’injustice, même si certains ont essayé de le mêler aux débats houleux de l’époque.
Bonne journée- Edmond77-

Voir le profil de l'utilisateur

Credo 


Averti
Averti
@Edmond77,

Quand le Christ a dit de rendre à César ce qui appartenait à Cesar, il ne parlait pas politique. Cela n'a rien à voir avec la politique. Des gens venaient le chercher pour régler une question d'héritage or l'héritage est une affaire d'argent, d'où la pièce utilisée par le Christ, et les affaires d'argent sont des affaires humaines d'où la remarque sur l'effigie de César.

Le Christ est la Vie aussi lorsqu'il y a des atteintes à la vie, cela concerne notre foi au Christ. Pourquoi ? Parce que l'homme qui va participer à ces atteintes est en danger mortel : il compromet son salut car il est dit "tu ne tueras point". Et, en tant que chrétien, tu as le souci du salut de ton frère. C'est pour cela que le Christ nous envoie en mission dans le monde.

Prends un exemple : la légalisation de l'aide au suicide. Tu as le législateur et ceux qui voteront oui qui auront sur leur conscience les candidats au suicide. Il entraineront dans leur chute ceux qui fourniront les substances et le matériel pour, ceux qui assisteront les suicides, ceux qui se suicident dans ces conditions car encouragés. Tous compromettent gravement leur salut. Tu comptes faire quoi pour le leur expliquer ? Ton seul moyen est ta voix et ta voix elle peut se faire entendre dans les pétitions, dans les manifs ou par les référendum s'il y a lieu.

Drôle de croyance que la vôtre qui traite d''apostats ses frères, chrétiens, compare le pape à la Bête de l'Apocalypse ou quelque chose comme ça, et qui reste muette devant ceux qui méprisent réellement la Loi en voulant supprimer la vie d'innocents.

Voir le profil de l'utilisateur

Zantafio 


Passionné
Passionné
@Credo a écrit:Quand le Christ a dit de rendre à César ce qui appartenait à Cesar, il ne parlait pas politique. Cela n'a rien à voir avec la politique.
Quand Jésus disait"Rendez les choses de César à César", il soulignait bien la nécessité de respecter le système politique, ou César, symbolisant l'État. Jésus était respectueux de la loi, payant même des impôts auxquels il n'était pas vraiment soumis (Matthieu 17:24-27). En outre, il s'abstenait même d'outrepasser son autorité dans les affaires profanes (Luc 12:13,14) !

@Credo a écrit:les affaires d'argent sont des affaires humaines d'où la remarque sur l'effigie de César.
Les affaires humaines sont étroitement liées au système politique (ou à l'État) !

Credo a écrit:

Drôle de croyance que la vôtre qui traite d''apostats ses frères, chrétiens, compare le pape à la Bête de l'Apocalypse ou quelque chose comme ça, et qui reste muette devant ceux qui méprisent réellement la Loi en voulant supprimer la vie d'innocents.
L'ennui chez toi, c'est que tu n'arrive pas à discerner le principe de la neutralité chrétienne !

Voir le profil de l'utilisateur http://religionsmondiales.forumprod.com/

Credo 


Averti
Averti
Zantafio a écrit : L'ennui chez toi, c'est que tu n'arrive absolument pas à discerner le principe de la neutralité chrétienne !

Relis le verset entier si tu veux comprendre pourquoi Jesus fait cette réponse. Le Christ n'est pas venu pour traiter des affaires des hommes mais pour nous apporter le salut, pour que nous ayons la vie éternelle.

Aussi, je te parle du salut qu'en tant que chrétien tu es chargé d'annoncer. Si tes frères en Dieu sont en danger mortel car leur salut est compromis, tu te dois, en tant que chrétien, de les en aviser. Pourquoi crois-tu que le Christ envoie ses apôtres et ses disciples évangéliser les nations païennes ?  

Lis tous les efforts que tu dois entreprendre pour corriger un frère dans le péché avant de le laisser aller s'il refuse de t'écouter:

Mt 18:15 Si ton frère a péché, va et reprends-le entre toi et lui seul. S'il t'écoute, tu as gagné ton frère.
18:16 Mais, s'il ne t'écoute pas, prends avec toi une ou deux personnes, afin que toute l'affaire se règle sur la déclaration de deux ou de trois témoins.
18:17 S'il refuse de les écouter, dis-le à l'Église ; et s'il refuse aussi d'écouter l'Église, qu'il soit pour toi comme un païen et un publicain.

Alors le législateur est ton frère en Dieu et s'il veut faire passer une loi inique,  tu dois le lui dire car il en va de son salut et de celui de ceux qu'il va entrainer avec lui. Et comme tu n'auras pas la possibilité de l'approcher, reste la voix des méidas, pétition, manif etc...

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé 


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 10]

Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum