Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Spoiler:
L'ignorant qui commet du chirk akbar est mouchrik kafir :

1) Allah taxe de "polythéistes" les personnes commettant du chirk akbar par ignorance, ils ne sont pas excusés par Allah Ta'ala :

Et si l'un des associateurs te demande asile, accorde-le lui, afin qu'il entende la parole d'Allah, puis fais-le parvenir à son lieu de sécurité. Car ce sont des gens qui ne savent pas.

وإن أحد من المشركين استجارك فأجره حتى يسمع كلام الله ثم أبلغه مأمنه ذلك بأنهم قوم لا يعلمون

(Sourate 9 ; verset 6)

Les infidèles parmi les gens du Livre, ainsi que les Associateurs, ne cesseront pas de mécroire jusqu'à ce que leur vienne la Preuve évidente :

لَمْ يَكُنِ الَّذِينَ كَفَرُوا مِنْ أَهْلِ الْكِتَابِ وَالْمُشْرِكِينَ مُنفَكِّينَ حَتَّى تَأْتِيَهُمُ الْبَيِّنَةُ

(Sourate 98 ; verset 1)

2) Une personne qui est polythéiste ne peut être musulmane. En effet, Allah admet seulement deux statuts pour les Fils d'Adam, soit il est croyant, soit incroyant :

C'est Lui qui vous a créés. Parmi vous [il y a] mécréant et croyant. Allah observe parfaitement ce que vous faites.

هُوَ الَّذِي خَلَقَكُمْ فَمِنكُمْ كَافِرٌ وَمِنكُم مُّؤْمِنٌ وَاللَّهُ بِمَا تَعْمَلُونَ بَصِيرٌ
2
(Sourate 64 ; verset 2)

3) Le statut du polythéiste est qu'il est mécréant, il y a un consensus sur cela :

Abd ar-Rahman ‘ibn Hassan, rahimahoullah, a dit:

« Il existe un consensus parmi la Oumma des Salafs et des Khalafs, commençant par les Compagnons, les Tabi’ines, les Imams et tous les savants des ahl as-Sounnah wal Djama’ah, qu’un homme n’est pas musulman si il ne délaisse pas le grand Chirk, ne se désavoue pas de lui et de celui qui le commet … »

(Source: ad-Dourar as-Saniyyah, volume 8 / page 338)

Abd ar-Rahman ‘ibn Hassan, rahimahoullah, a dit :

« … celui qui commet le Chirk a délaissé le Tawhid, ceci parce que les deux sont l’opposé l’un de l’autre et ne peuvent coexister. De ce fait, à chaque fois que le Chirk apparait, le Tawhid disparait »

(Source : ad-Dourar as-Saniyyah, 2/204)

Abou Boutayn, un grand Imam du Tawhid nous explique :

من فعل اليوم ذلك عند هذه المشاهد فهو مشرك كافر بلا شك، بدلالة الكتاب والسنة والإجماع؛ ونحن نعلم أن من فعل ذلك ممن ينتسب إلى الإسلام، أنه لم يوقعهم في ذلك إلا الجهل، فلو علموا أن ذلك يبعد عن الله غاية الإبعاد، وأنه من الشرك الذي حرمه الله، لم يقدموا عليه، فكفرهم جميع العلماء، ولم يعذروهم بالجهل، كما يقول بعض الضالين: إن هؤلاء معذورون لأنهم جهال وهذا قول على الله بغير علم، معارض بمثل قوله تعالى:



فَرِيقاً هَدَى وَفَرِيقاً حَقَّ عَلَيْهِمُ الضَّلالَةُ إِنَّهُمُ اتَّخَذُوا الشَّيَاطِينَ أَوْلِيَاءَ مِنْ دُونِ اللَّهِ



قُلْ هَلْ نُنَبِّئُكُمْ بِالْأَخْسَرِينَ أَعْمَالاً

Nous disons donc : Quiconque fait cela dans ces monuments, c’est un idolâtre mécréant (mouchrik kâfir) sans l’ombre d’un doute, et c’est prouvé par le Coran, la Sounna et le Consensus. Et nous savons certainement que ceux qui font cela et se prétendent musulmans, ne sont tombé dans cela que par ignorance, vu que s’ils savaient que cela les éloignaient complètement d’Allah et que c’est l’idolâtrie qu’Allah a interdite : ils ne le commettraient jamais ! Et donc, tous les savants les ont excommunié hors de l’Islam sans leur accorder l’excuse de l’ignorance, contrairement à ce que disent certains égarés : «Ceux là sont excusé pour leur ignorance. » C’est parler sur Allah sans science que de dire cela, et on leur réplique en leur récitant les versets : « Il guide une partie, tandis qu'une autre partie a mérité l'égarement parce qu'ils ont pris, au lieu d'Allah, les diables pour alliés, et ils pensent qu'ils sont bien-guidés ! » (sourate 7 - verset 30) Et : « Dis: "Voulez-vous que Nous vous apprenions lesquels sont les plus grands perdants, en œuvres? • Ceux dont l'effort, dans la vie présente, s'est égaré, alors qu'ils s'imaginent faire le bien. » (sourate 18 - verset 103 et 104)

Source : ad-dourar as-saniyya, vol. 10, p. 405

4) Il existe deux sortes de takfir : le takfir d'ici bas et le takfir de l'au delà.

a) Le takfir d'ici bas est appelé "takfir d'apparence". C'est ce takfir là sur lequel il y a unanimité par rapport au polythéiste :

Omar ‘ibn al-Khattab, qu’Allah soit satisfait de lui, a dit :

« Il y avait des gens qui étaient jugés à l’époque du Prophète Mouhammad, sallallahou ‘alayhi wa sallam, par la Révélation, mais maintenant il n’y a plus de Révélation. Nous vous jugeons aujourd’hui de ce qu’il nous apparait de vos actes. Quiconque nous montre le bien nous le rapprocherons et nous lui accorderons la sécurité, et ce qu’il dissimule dans son for-intérieur n’est pas notre préoccupation. Il rendra des comptes à Allah sur ce qu’il dissimule. Quiconque nous montre une mauvaise apparence, nous ne lui accorderons pas la sécurité et il ne sera pas cru, même s'il déclare que son for-intérieur est bon »

(Source : Sahih al-Boukhari, livre des témoignages)

b) Le takfir de l'au-delà dit Takfir de punition est le Takfir prononcé par Allah qui a pour conséquence que ce polythéiste soit jeté en Enfer. Ce takfir là est conditionné par l'établissement de la preuve.

Quiconque prend le droit chemin ne le prend que pour lui-même; et quiconque s'égare, ne s'égare qu'à son propre détriment. Et nul ne portera le fardeau d'autrui. Et Nous n'avons jamais puni [un peuple] avant de [lui] avoir envoyé un Messager.

مَّنِ اهْتَدَى فَإِنَّمَا يَهْتَدي لِنَفْسِهِ وَمَن ضَلَّ فَإِنَّمَا يَضِلُّ عَلَيْهَا وَلاَ تَزِرُ وَازِرَةٌ وِزْرَ أُخْرَى وَمَا كُنَّا مُعَذِّبِينَ حَتَّى نَبْعَثَ رَسُولاً
15
(Sourate 17 ; verset 15)

4) Quand les savants parlent de l'établissement de la preuve pour que le Mouchrik ait le statut de mécréant, ils entendent par cela, le takfir de l'au-delà et non le takfir d'ici bas :

Le shaykh Hammâd Ibn Nâsir dit :

Quiconque reçoit la prédication mohammadienne à laquelle nous appelons, et qu’il s’y soumet ensuite, il est un musulman promis au Paradis, indépendamment de l’époque ou de l’endroit où il se trouve ; soit en vouant le culte exclusif à Allah sans Lui vouer d’associer et en adhérant aux lois de l’Islam. Cependant, certains sont comparables aux païens de l’ère préislamique ; ils n’ont aucune connaissance de l’unicité pour laquelle Mouhammad fut envoyé aux hommes ; ni de l’association qu’il a combattue par les armes. Dans ce cas, on ne peut parler de musulmans en raison de leur ignorance. Quiconque commet l’association en apparence est considéré comme un mécréant en apparence. Ainsi, on ne demande pas le pardon en sa faveur et on ne fait pas l’aumône pour lui. Nous remettons son sort à Allah qui connait le fond des poitrines. Au même moment, nous ne disons pas qu’il est un mécréant, étant donné que nous faisons une distinction entre les cas. Nous ne condamnons pas un cas particulier à la mécréance, car nous ne sommes pas à même de sonder les cœurs. Nous remettons donc son sort à Allah… Les étudiants en science doivent bien comprendre cette distinction. Nous condamnons à la mécréance celui qui adhère à une autre religion que l’Islam, mais nous ne disons pas qu’un tel ira au feu. Nous maudissons les injustes, mais nous ne maudissons pas un tel en particulier.»

Source : ad-dourar as-saniyya, vol. 11, p. 75-76

5) A partir de quand la preuve est établie pour le Mouchrik aille en Enfer et se voit prononcé sur lui le takfir de l'au-delà ? :

Le shaykh de l'Islam Mouhammad Ibn Abd Al-Wahhâb écrit dans une lettre ce qui suit :

إلى الإخوان، سلام عليكم ورحمة الله وبركاته. وبعد: ما ذكرتم من قول الشيخ: كل من جحد كذا وكذا، وقامت عليه الحجة، وأنكم شاكون في هؤلاء الطواغيت وأتباعهم، هل قامت عليهم الحجة؟ فهذا من العجب، كيف تشكون في هذا وقد أوضحته لكم مرارا؟! فإن الذي لم تقم عليه الحجة، هو الذي حديث عهد بالإسلام، والذي نشأ ببادية بعيدة، أو يكون ذلك في مسألة خفية، مثل الصرف والعطف، فلا يكفر حتى يعرف. وأما أصول الدين التي أوضحها الله وأحكمها في كتابه، فإن حجة الله هو القرآن، فمن بلغه القرآن فقد بلغته الحجة؛ ولكن أصل الإشكال، أنكم لم تفرقوا بين قيام الحجة، وبين فهم الحجة، فإن أكثر الكفار والمنافقين من المسلمين، لم يفهموا حجة الله مع قيامها عليهم، كما قال تعالى: {أَمْ تَحْسَبُ أَنَّ أَكْثَرَهُمْ يَسْمَعُونَ أَوْ يَعْقِلُونَ إِنْ هُمْ إِلَّا كَالْأَنْعَامِ بَلْ هُمْ أَضَلُّ سَبِيلاً} وقيام الحجة نوع، وبلوغها نوع، وقد قامت عليهم، وفهمهم إياها نوع آخر; وكفرهم ببلوغها إياهم، وإن لم يفهموها

À l’attention des frères : [Que] la paix soit sur vous, la miséricorde d'Allah et Ses bénédictions! De ce que vous avez mentionné du shaykh [Ibn Taymiyya] [stipulant] que quiconque renie telle ou telle chose, et que la preuve lui est établie »… Voilà que maintenant vous doutez au sujet de ces Tâwâghît . Es- ce que la preuve leur a été établie ?! Ceci est très étonnant ! Comment doutez vous de cela alors que je vous ai déjà expliqué cela de nombreuses fois : celui à qui la preuve n’a pas été établie est celui qui vient de se convertir à l’Islam, ou qui vit dans un désert lointain, ou alors lorsque c’est dans des sujets complexes ou ambigus comme certains genres de sorcellerie : celui la n’est mécréant qu’après explication. Mais en ce qui concerne les fondements et règlements de la religion qu’Allah a explicitement expliqué dans Son livre, alors le Coran est la preuve (al-houjja), et celui que le Coran atteint a reçu la preuve. Mais la base même du problème, c’est que vous ne comprenez pas la différence entre l’établissement de la preuve, et la compréhension de la preuve. En effet la majorité des mécréants et les hypocrites parmi les musulmans n’ont pas compris la preuve d’Allah, malgré qu’elle est établie sur eux comme Allah le dit « Penses-tu que la plupart d’entre eux entendent ou comprennent ? Mais ils sont comme des bêtes, et plus égarés encore… » (sourate 25 - verset 44). L’établissement de la preuve est une chose, sa transmission en est une autre, et elle est établie sur eux, mais la comprendre est une autre chose : ils sont devenus mécréants dès que la preuve leur est parvenue, même s’ils ne l’ont pas comprise.

Source : ad-dourar as-saniyya fî al-jawiba an-najdiyya, op. cit., 10/93-84.

Voir le profil de l'utilisateur

mouki 


Inscrit
Inscrit
Donc tu veut dire en fait si un homme lqui fesai du chirk et par la suite ol a su que c un peché et c est repenti ne sera pa pardonner?

Voir le profil de l'utilisateur

rayaan 


Novice
Novice
Ce takfiri oublie ce hadith

‘Abd Allah, le fils d’ibn ‘Abd el Wahhâb, est l’auteur des paroles suivantes : « Certains textes scripturaires démontrent qu’Allah ne châtie pas pour une erreur commise par un adepte de notre communauté. D’après le recueil e-sahîh, selon Abû Huraïra (y), le Messager d’Allah a dit : « Un homme, qui n’avait fait aucune bonne action, recommanda à sa famille avant de mourir. « Après ma mort, brûler ma dépouille. Puis, dispersez-en une partie dans la mer et l’autre partie sur la terre ferme. Par Allah ! S’Il venait à me reprendre, Il m’infligerait un châtiment comme Il ne l’a jamais infligé à personne dans toute l’Humanité. » Après sa mort, ses vœux furent exaucés, mais Allah ordonna à la terre ferme et à la mer de rassembler ses cendres. Puis, Il le questionna : « Qu’est-ce qui t’a poussé à faire cela ?

- C’est la peur de ton courroux, Mon Seigneur ! » C’est alors qu’Il lui pardonna. »
[Bukhary et Muslim]

Ce hadîth a été certifié par plusieurs voies que rapportent un certain nombre de Compagnons…



Cet homme en question doutait et ignorait qu’Allah avait le Pouvoir de le reconstituer ; il avait alors recommandé à sa famille d’éparpiller ses cendres. Pourtant, cet homme était dans l’ensemble, un croyant. Il croyait dans l’ensemble au dogme de la Résurrection ; soit qu’Allah allait rétribuer les hommes en bien ou en mal après leur mort. Cette croyance est une bonne œuvre en elle-même. Elle intercéda en sa faveur lorsqu’Allah décida de lui pardonner. Son erreur fut mise au compte de la peur extrême.

Voir le profil de l'utilisateur
@rayaan a écrit:Ce takfiri oublie ce hadith

‘Abd Allah, le fils d’ibn ‘Abd el Wahhâb, est l’auteur des paroles suivantes : « Certains textes scripturaires démontrent qu’Allah ne châtie pas pour une erreur commise par un adepte de notre communauté. D’après le recueil e-sahîh, selon Abû Huraïra (y), le Messager d’Allah a dit : « Un homme, qui n’avait fait aucune bonne action, recommanda à sa famille avant de mourir. « Après ma mort, brûler ma dépouille. Puis, dispersez-en une partie dans la mer et l’autre partie sur la terre ferme. Par Allah ! S’Il venait à me reprendre, Il m’infligerait un châtiment comme Il ne l’a jamais infligé à personne dans toute l’Humanité. » Après sa mort, ses vœux furent exaucés, mais Allah ordonna à la terre ferme et à la mer de rassembler ses cendres. Puis, Il le questionna : « Qu’est-ce qui t’a poussé à faire cela ?

- C’est la peur de ton courroux, Mon Seigneur ! » C’est alors qu’Il lui pardonna. »
[Bukhary et Muslim]

Ce hadîth a été certifié par plusieurs voies que rapportent un certain nombre de Compagnons…



Cet homme en question doutait et ignorait qu’Allah avait le Pouvoir de le reconstituer ; il avait alors recommandé à sa famille d’éparpiller ses cendres. Pourtant, cet homme était dans l’ensemble, un croyant. Il croyait dans l’ensemble au dogme de la Résurrection ; soit qu’Allah allait rétribuer les hommes en bien ou en mal après leur mort. Cette croyance est une bonne œuvre en elle-même. Elle intercéda en sa faveur lorsqu’Allah décida de lui pardonner. Son erreur fut mise au compte de la peur extrême.
FAUX ET FAUX ET FAUX REGARDE CE QU'Allah DIT A PROPOS DES INDIVUDUS COMME VS LES PSEUDO-SALAFI Allah Le Très Haut nous dit : « Les gens, donc, qui ont au cœur une inclinaison vers l'égarement, mettent l'accent sur les versets à équivoque, cherchant la dissension en essayant de leur trouver une interprétation, alors que nul n'en connaît l'interprétation, à part Allah » Sourate 3 verset 7

et reponse a ce hadith
L’argument de l’homme qui demanda à sa famille de le bruler après sa mort et de répandre ses cendres.

بسم الله الرحمن الرحيم

Les égarés se basent sur le Hadîth rapporté par Al Boukhârî et Mouslim qui dit :

« Abou Hourayra rapporte du prophète salla llahou ‘alayhi wa sallam qu’il a dit « Il y avait un homme qui s’était fait du mal à lui-même. Lorsque la mort lui vint, il dit à son fils : « Lorsque je mourrai, brule mon corps puis réduit le en poudre puis jette mes cendres dans le vent, car si Allah parvient à me ressusciter il me punira d’un châtiment que jamais personne n’a subis. » Lorsque la mort le prit, on fit de lui ce qu’il avait demandé. Alors Allah ordonna à la terre de réunir tout ce qui se trouve en elle, et la terre obéit. Une foi que l’homme fut rétablit, Allah lui dit « Qu’est ce qui t’a amené à faire ça ? » Il répondit « Ô Seigneur ! C’est parce que j’ai eu peur de Toi ! » Alors Allah lui pardonna. »


Les égarés disent : « Ce hadîth est une preuve que celui qui fait du grand polythéisme par ignorance ne sort pas de l’islam, car cet homme a douté de la puissance d’Allah et de la résurrection, et ceci est une grande mécréance et pourtant Allah lui a pardonné. »

Réponse à cette ambiguïté :

Premièrement : à la base même, cet homme n’avait même pas commit de polythéisme, alors en quoi son histoire serait un argument ?!

Cheykh ‘Abdel-Latîf ibn ‘Abderrahmân Âl Cheykh dit dans « Minhaj Ta’sîs » page 217 :

وحديث الرجل الذي أمر أهله بتحريقه كان موحّداً ليس من أهل الشرك فقد ثبت من طريق أبي كامل عن حماد عن ثابت عن أبي رافع عن أبي هريرة: "لم يعمل خيراً إلا التوحيد" فبطل الاحتجاج به عن مسألة النزاع

« Et le Hadîth de l’homme qui demanda à sa famille de le bruler, cet homme était monothéiste et n’avait pas commit de grand polythéisme, car il est confirmé par la voie d’Abî Kâmil, d’après Hammâd, d’après Thâbit d’après Abî Râfi‘ d’après Abou Hourayra : « Il n’avait pas fait un seul acte de bien à par le monothéisme. » Donc, l’argumentation par ce hadîth dans notre sujet est dès lors invalide. »

En effet, l’imam Ahmad rapporte dans son Mousnad, Hadîth n° 7697 :

عَنْ أَبِى هُرَيْرَةَ عَنِ النَّبِىِّ -صلى الله عليه وسلم- وَغَيْرُ وَاحِدٍ عَنِ الْحَسَنِ وَابْنِ سِيرِينَ عَنِ النَّبِىِّ -صلى الله عليه وسلم- قَالَ « كَانَ رَجُلٌ مِمَّنْ كَانَ قَبْلَكُمْ لَمْ يَعْمَلْ خَيْراً قَطُّ إِلاَّ التَّوْحِيدَ فَلَمَّا احْتُضِرَ قَالَ لأَهْلِهِ انْظُرُوا إِذَا أَنَا مِتُّ أَنْ يَحْرِقُوهُ حَتَّى يَدَعُوهُ حُمَماً ثُمَّ اطْحَنُوهُ ثُمَّ اذْرُوهُ فِى يَوْمِ رِيحٍ. فَلَمَّا مَاتَ فَعَلُوا ذَلِكَ بِهِ فَإِذَا هُوَ فِى قَبْضَةِ اللَّهِ فَقَالَ اللَّهُ عَزَّ وَجَلَّ يَا ابْنَ آدَمَ مَا حَمَلَكَ عَلَى مَا فَعَلْتَ قَالَ أَىْ رَبِّ مِنْ مَخَافَتِكَ. قَالَ فَغُفِرَ لَهُ بِهَا وَلَمْ يَعْمَلْ خَيْراً قَطُّ إِلاَّ التَّوْحِيدَ ».

D’après Abou Hourayra, d’après le prophète salla llahou ‘alayhi wa sallam et plus d’une personne, d’après Al Hassan et Ibn Sîrîn, d’après le prophète salla llahou ‘alayhi wa sallam qui dit « Il y avait un homme avant vous, qui n’avait fait aucun acte de bien à part le monothéisme. Lorsque la mort lui parvint, il dit à sa famille : « Lorsque je mourrai, brule moi jusqu’à ce que je devienne cendre, puis réduit la en poudre et jette là un jour de vent. Lorsqu’il mourut, ils firent ce qu’il eu demandé. Mais une foi entre les mains d’Allah, Allah lui dit « Ô fils d’Âdam, qu’est ce qui t’a poussé à faire cela ? » Il dit « La peur de Toi Ô Seigneur ! » Alors Allah lui pardonna bien qu’il n’avait pas fait un seul acte de bien autre que le monothéisme. »

Ce hadîth n’est donc absolument pas un argument en faveur de ces égarés ni une preuve contre nous, car nous parlons de celui qui commet du grand polythéisme : celui qui donne un égal à Allah, alors que cet homme dans ce hadîth n’a jamais donné d’associé à Allah.

Ce hadîth prouve en faite que cet homme n’a pas invalidé son monothéisme, sinon le prophète se serait contredit en disant que cet homme n’a fait aucun bien à part le monothéisme ! Ce Hadîth indique en faite que cet homme n’avait pas ignoré la puissance d’Allah ni la résurrection, mais prouve au contraire qu’il y croyait.

Ibn Taymiya dit dans Majmoû3 Al Fatawa volume 12 pages 491 :

كان مؤمنا بالله فى الجملة ومؤمنا باليوم الآخر فى الجملة وهو أن الله يثيب ويعاقب بعد الموت وقد عمل عملا صالحا وهو خوفه من الله أن يعاقبه على ذنوبه غفر الله له بما كان منه من الايمان بالله واليوم الآخر والعمل الصالح

« Il avait Foi en Allah dans l’ensemble, et il croyait en la résurrection dans l’ensemble, c'est-à-dire qu’il croyait qu’Allah récompense et châtie après la mort, et il avait fait une bonne action qui est la peur qu’Allah le punisse pour ses péchés, Allah lui pardonna alors ses péchés du faite qu’il avait Foi en Allah, au jour dernier et qu’il avait fait une bonne action. » Fin de citation.

Ibn Hajar Al ‘Asqalânî mentionna dans Fath Al Bârî volume 2 pages 522 :

قال الخطابي قد يستشكل هذا فيقال كيف يغفر له وهو منكر للبعث والقدرة على إحياء الموتى والجواب أنه لم ينكر البعث وإنما جهل فظن أنه إذا فعل به ذلك لا يعاد فلا يعذب وقد ظهر إيمانه بإعترافه بأنه إنما فعل ذلك من خشية الله

« Et Al Khattâbî a dit « Et ceci peut pauser problème : comment serait il pardonné alors qu’il renie la résurrection et la capacité d’Allah de ressuscité les morts ? La réponse est qu’il n’a pas renié la résurrection, mais il a ignoré et pensa que si on lui faisait ça, il ne serait pas ressuscité et donc il ne serait pas puni, or sa Foi se manifesta lorsqu’il avoua qu’il ne dit cela que par peur d’Allah. »

Ce hadith fait partie des textes mutashabih (phrase à plusieurs sens) à propos desquels Allah Le Très-Haut en a interdit l’utilisation. Cette interdiction concerne le fait d'y avoir recours comme arguments pour expliquer la base de l’islam, en exemple : les Noms et Attributs Parfait d’Allah Le Très-Haut. Malgré les mises en garde d’Allah, nous rencontrons actuellement de nombreux groupes associateurs comme les pseudos salafis qui les prennent comme argument. Allah Le Très Haut nous dit : « Les gens, donc, qui ont au cœur une inclinaison vers l'égarement, mettent l'accent sur les versets à équivoque, cherchant la dissension en essayant de leur trouver une interprétation, alors que nul n'en connaît l'interprétation, à part Allah » Sourate 3 verset 7

Voir le profil de l'utilisateur
@mouki a écrit:Donc tu veut dire en fait si un homme lqui fesai du chirk et par la suite ol a su que c un peché et c est repenti ne sera pa pardonner?
s'il se repent il sera pardonne bien sur mais lorsqu'un ignorant adore avec Allah une divignite il devient un kafir moushrik meme s'il est ignorant

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé 


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum