Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1Les miracles dans l'Avesta le Ven 31 Mai - 12:37

Hami 


Novice
Novice
Salut,

L'Avesta parle de maints miracles accomplis par les prophètes. Ils servent, non pas à donner la foi, mais à renforcer une foi déjà présente. Les miracles se font par la foi : quelqu'un de non-croyant ne pourra faire de miracle, de même qu'un peuple incroyant ne verra pas de miracle, sauf si un homme juste est envoyé parmi eux.
En premier lieu, les prodiges accordés par Dieu aux prophètes étaient réservés au peuple croyant :

"C'est pourquoi, dit Sayim, ainsi parle le Seigneur: Ne faites pas de prodiges en mon nom parmi les incrédules, ô mes prophètes; car ils chercheront à vous ôter la vie, et vous persécuteront, et blasphémeront à votre sujet; et ils saliront mon nom, me traitant de sorcier, et vous de magiciens. Je juge sage que vous ne faites pas de miracles devant eux; mais tous les prodiges que je vous accorderai de faire, vous les ferez devant mes fidèles, pour renforcer leur foi, et confirmer leurs convictions; afin que le doute n'ait plus de place en leurs coeurs." (Avesta IV 64:78)

Les prodiges étaient faits dans des temples, par le prophète-prieur, en particulier dans l'Aghâna, temple en Afghanistan antique qui était dit sacré et miraculeux par Zoroastre.
Les premiers miracles furent accomplis par Nakesh (Noé) pour que les fidèles fassent preuve de patience envers les mécréants :

"O croyants, dit Nakesh. Cessez de murmurer et de vous impatienter, arrêtez de douter en vos âmes. Assurément, les mécréants seront vaincus, et ils cesseront de vous persécuter et de vous affliger ces malheurs, si vous faites preuve de patience. Ne dites pas: 'Comment les vaincrons-nous? Nous sommes faibles, et eux, puissants.' Sachez qu'ils seront vaincus par le pouvoir d'Ahura Dieu. C'est pourquoi, ayez la foi, et vous serez sauvés par votre Seigneur, qui ne manque pas à ses promesses. Après avoir ainsi parlé, Nakesh se leva sur sa chaire, de façon à dominer l'assemblée; et il jeta un regard sur l'assemblée; et l'assemblée le voyait, oui, tout oeil le voyait, et lui voyait l'assemblée; oui, il voyait toute l'assemblée; et de cette manière, il domina l'assemblée et put être vu et entendu. Et comme il était ainsi élevé, il dit: Voyez la puissance d'Ahura Dieu! Et il toucha la chaire de sa main. Et voici, elle se changea en cheval, oui, en un grand cheval de la race de Nakîm. Nakesh était monté sur le cheval, et toute l'assemblée des croyants vit Nakesh, et elle se jeta devant lui, et adora Ahura Dieu, ayant une foi inébranlable et sûre." (Avesta III, 12, verset 18 à 24)

L'Avesta marque une différence entre les miracles donnés par Dieu et la magie, qui vient du Diable. Quiconque pratique la magie et prétend être prophète, contredisant le message du vrai Dieu, doit être mis à mort.

"Celui qui pratique le crime infâme de la magie, il fait une alliance avec Ahriman (le Diable); vous le mettrez à mort, car il est en abomination devant moi, son Dieu" (Avesta IV 56:13)

C'est le cas de Zawîk, le faux prophète :

"Il s'éleva un faux prophète parmi le peuple; son nom était Zawîk, fils de Nûn. [...] Zawîk séduisit les foules; il prêcha une fausse doctrine, appelant les gens à adorer les idoles et à commettre les crimes. [...] Il prétendait que nulle âme ne sera jugée, mais que chacun pourrait faire selon son désir, péchant, tuant, volant, sans craindre la punition. Et ainsi, il éloigna le peuple d'Ahura Dieu et le poussa à idolâtrer les idoles; et il fit des prodiges parmi le peuple; oui, il fit chuter les étoiles, donna la vie et la parole aux pierres, et ceci, il le faisait au nom de ses idoles; cependant, il avait comploté avec le Diable pour acquérir ce pouvoir pervers. [...] Yarim, le prophète, fut informé de cela; et il appela le peuple à lapider Zawik, le menteur, car il avait pratiqué la magie. [...] Yarim se saisit de Zawik, et le lapida jusqu'à sa mort; et ce fut selon la loi, car il avait menti et séduit le peuple." (Avesta III 24, verset 56 à 59)

Conclusion : les miracles, ce n'est pas pour acquérir la foi, mais pour la renforcer; et elle est réservée aux fidèles. Les sorciers peuvent pratiquer la magie et tromper le peuple, il ne faut donc pas se fier aux miracles, car ils peuvent venir du Diable, mais "il faut avoir la foi sans avoir vu, senti, ou entendu; et voilà les bienheureux" (Avesta IV 64:80)

Voir le profil de l'utilisateur

2Re: Les miracles dans l'Avesta le Mer 5 Nov - 21:14

TruthSeeker 


Inscrit
Inscrit
Bonjour Hami. Je suis français et je voudrais devenir Zoroastrien, pourrais-tu m'aider ?

Voir le profil de l'utilisateur

3Conversion le Mer 5 Nov - 21:15

TruthSeeker 


Inscrit
Inscrit
@Hami a écrit:Salut,

L'Avesta parle de maints miracles accomplis par les prophètes. Ils servent, non pas à donner la foi, mais à renforcer une foi déjà présente. Les miracles se font par la foi : quelqu'un de non-croyant ne pourra faire de miracle, de même qu'un peuple incroyant ne verra pas de miracle, sauf si un homme juste est envoyé parmi eux.
En premier lieu, les prodiges accordés par Dieu aux prophètes étaient réservés au peuple croyant :

"C'est pourquoi, dit Sayim, ainsi parle le Seigneur: Ne faites pas de prodiges en mon nom parmi les incrédules, ô mes prophètes; car ils chercheront à vous ôter la vie, et vous persécuteront, et blasphémeront à votre sujet; et ils saliront mon nom, me traitant de sorcier, et vous de magiciens. Je juge sage que vous ne faites pas de miracles devant eux; mais tous les prodiges que je vous accorderai de faire, vous les ferez devant mes fidèles, pour renforcer leur foi, et confirmer leurs convictions; afin que le doute n'ait plus de place en leurs coeurs." (Avesta IV 64:78)

Les prodiges étaient faits dans des temples, par le prophète-prieur, en particulier dans l'Aghâna, temple en Afghanistan antique qui était dit sacré et miraculeux par Zoroastre.
Les premiers miracles furent accomplis par Nakesh (Noé) pour que les fidèles fassent preuve de patience envers les mécréants :

"O croyants, dit Nakesh. Cessez de murmurer et de vous impatienter, arrêtez de douter en vos âmes. Assurément, les mécréants seront vaincus, et ils cesseront de vous persécuter et de vous affliger ces malheurs, si vous faites preuve de patience. Ne dites pas: 'Comment les vaincrons-nous? Nous sommes faibles, et eux, puissants.' Sachez qu'ils seront vaincus par le pouvoir d'Ahura Dieu. C'est pourquoi, ayez la foi, et vous serez sauvés par votre Seigneur, qui ne manque pas à ses promesses. Après avoir ainsi parlé, Nakesh se leva sur sa chaire, de façon à dominer l'assemblée; et il jeta un regard sur l'assemblée; et l'assemblée le voyait, oui, tout oeil le voyait, et lui voyait l'assemblée; oui, il voyait toute l'assemblée; et de cette manière, il domina l'assemblée et put être vu et entendu. Et comme il était ainsi élevé, il dit: Voyez la puissance d'Ahura Dieu! Et il toucha la chaire de sa main. Et voici, elle se changea en cheval, oui, en un grand cheval de la race de Nakîm. Nakesh était monté sur le cheval, et toute l'assemblée des croyants vit Nakesh, et elle se jeta devant lui, et adora Ahura Dieu, ayant une foi inébranlable et sûre." (Avesta III, 12, verset 18 à 24)

L'Avesta marque une différence entre les miracles donnés par Dieu et la magie, qui vient du Diable. Quiconque pratique la magie et prétend être prophète, contredisant le message du vrai Dieu, doit être mis à mort.

"Celui qui pratique le crime infâme de la magie, il fait une alliance avec Ahriman (le Diable); vous le mettrez à mort, car il est en abomination devant moi, son Dieu" (Avesta IV 56:13)

C'est le cas de Zawîk, le faux prophète :

"Il s'éleva un faux prophète parmi le peuple; son nom était Zawîk, fils de Nûn. [...] Zawîk séduisit les foules; il prêcha une fausse doctrine, appelant les gens à adorer les idoles et à commettre les crimes. [...] Il prétendait que nulle âme ne sera jugée, mais que chacun pourrait faire selon son désir, péchant, tuant, volant, sans craindre la punition. Et ainsi, il éloigna le peuple d'Ahura Dieu et le poussa à idolâtrer les idoles; et il fit des prodiges parmi le peuple; oui, il fit chuter les étoiles, donna la vie et la parole aux pierres, et ceci, il le faisait au nom de ses idoles; cependant, il avait comploté avec le Diable pour acquérir ce pouvoir pervers. [...] Yarim, le prophète, fut informé de cela; et il appela le peuple à lapider Zawik, le menteur, car il avait pratiqué la magie. [...] Yarim se saisit de Zawik, et le lapida jusqu'à sa mort; et ce fut selon la loi, car il avait menti et séduit le peuple." (Avesta III 24, verset 56 à 59)

Conclusion : les miracles, ce n'est pas pour acquérir la foi, mais pour la renforcer; et elle est réservée aux fidèles. Les sorciers peuvent pratiquer la magie et tromper le peuple, il ne faut donc pas se fier aux miracles, car ils peuvent venir du Diable, mais "il faut avoir la foi sans avoir vu, senti, ou entendu; et voilà les bienheureux" (Avesta IV 64:80)
L'Avesta est magnifique

Voir le profil de l'utilisateur

4France le Mer 5 Nov - 21:17

TruthSeeker 


Inscrit
Inscrit
Y a-t-il des groupes de zoroastriens en France. Je voudrais me convertir mais je ne trouve personne...

Voir le profil de l'utilisateur

5Re: Les miracles dans l'Avesta Aujourd'hui à 2:59

Contenu sponsorisé 


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum