Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Invité 


Invité
Contradictions & Divergences
dans le Nouveau Testament





1. En comparant la généalogie de Jésus fixée dans l'?vangile de Matthieu (chap. 1) avec la généalogie citée dans l'?vangile de Luc (chap. 3) nous trouverons six points différents :

a- Chez Matthieu nous apprenons que Joseph (l'époux de Marie selon les évangélistes) est fils de Jacob alors que selon Luc il serait le fils de Héli (ou Halé).

b- Selon Matthieu, Jésus est un descendant de Salomon fils de David (vv. 6-7); par contre d'après Luc il est descendant de Nathan fils de David (vv. 31-32).

c- De Matthieu on apprend que les ancêtres de Jésus, du règne de David à la déportation à Babylone, étaient tous des rois.
Alors que pour Luc seuls Davids et Nathan étaient des rois.

d- Matthieu attribue la paternité de Chéaltiel (v. 12) à Yékonia (cf. 1 Chr. 3: 17) alors que Luc considère que Néri (v. 27) est le père de Chéaltiel.

e- Matthieu nomme le fils de Zorobabel par "Abioud" (v. 13) et Luc l'appelle Rhésa. Mais les noms des fils de Zorobabel sont tous inscrits dans le chapitre 3 du 1er livre des Chroniques (3: 19-20) où ne figurent ni le nom cité par Matthieu ni celui cité par Luc.

f- De David à Jésus il y a 26 générations selon Matthieu et 41 selon Luc.

Ce qui est frappant encore c'est que les deux évangélistes aient donné la généalogie de Joseph. Pourtant nous savons qu'à la naissance de Jésus, Joseph n'était que le fiancé de la Vierge Marie. Donc nous avons le tableau généalogique de Joseph qui n'est pas le père de Jésus alors que la généalogie de sa mère -la plus importante- fut négligée!

Nous nous interrogeons sur le fondement de ces hallucinations qui ne sont en aucune façon des inspirations divines!

Les évangélistes, en effet, n'avaient fourni la généalogie de Joseph que pour démontrer que Jésus est un descendant de David d'où naîtra le Messie attendu. Alors que Joseph n'était pas son père.

Par ailleurs, nous démontrerons plus loin que Marie n'était pas descendante de David.

2. Le récit de la conversion de Paul diffère d'un chapitre à l'autre du livre des Actes des Apôtres :

a- Dans le chapitre 9 verset 7: «Les hommes qui voyageaient avec lui s'étaient arrêtés, muets de stupeur ils entendaient la voix, mais ne voyaient personne». Alors que dans le chapitre 22 verset 9: «Ceux qui étaient avec moi virent la lumière, mais n'entendirent pas la voix de celui qui me parlait».

b- Dans le chapitre 9 verset 6 il est écrit: «lève-toi, entre dans la ville, et l'on te dira ce que tu dois faire». La même parole est dite dans le chapitre 22 verset 10.

Par contre dans le chapitre 26 versets 16-18: «Mais lève-toi, et tiens-toi sur tes pieds; car voici pourquoi je te suis apparu: je te destine à être serviteur et témoin des choses que tu as vues de moi et de celles pour lesquelles je t'apparaîtrai. Je t'ai pris du milieu de ce peuple et des païens, vers qui je t'envoie, pour leur ouvrir les yeux, afin qu'ils se tournent des ténèbres vers la lumière et du pouvoir de Satan vers Dieu...».

Dans les deux premiers versets Paul devrait aller à Damas pour se charger d'une mission; alors que dans les versets du chapitre 26 Jésus a lui-même chargé Paul d'une mission apostolique sans l'envoyer à Damas.

3. Dans le chapitre 9 verset 7: Les gens qui étaient avec Paul s'arrêtent muets de stupeur; alors que dans le chapitre 26 verset 14 ils tombèrent par terre avec Paul. Tandis que le chapitre 22 ne signale pas cet incident.

4. De la réponse de Jean-Baptiste, dans le chapitre 1 (vv. 19-23) de l'évangile de Jean, à la question qu'on lui a posée, nous apprenons que Jean-Baptiste n'était pas ?lie; alors que selon Matthieu (chap. 11 vv. 11-15 et chap. 17 vv. 10-13) Jésus aurait déclaré que Jean-Baptiste serait ?lie.

5. Dans le verset 31 du chapitre 5 de l'évangile de Jean, Jésus a dit: Si c'est moi qui rends témoignage de moi-même, mon témoignage n'est pas vrai.; alors que dans le verset 14 du chapitre 8 du même évangile, Jésus aurait dit: «Quiconque je rende témoignage de moi-même mon témoignage est vrai».

6. Dans le chapitre 26 de Matthieu (vv. 20-25) Jésus aurait adressé aux Apôtres cette parole: «...Celui qui a mis avec moi la main dans le plat, c'est lui qui me livrera...»; alors que dans le chapitre 13 (vv. 21-26) de l'évangile de Jean, Jésus aurait dit: «... C'est celui pour qui je tremperai le morceau et à qui je le donnerai. Il trempa le morceau et le donna à Judas, fils de Simon l'Iscariot».

7. Matthieu a décrit dans le chapitre 26 (vv. 47-50) la façon par laquelle les gardes arrêtèrent Jésus; Juda avait convenu avec eux d'un signal: l'homme auquel il donnera un baiser sera celui qu'il faudra arrêter! C'est ce que fit Juda et on a arrêté Jésus. Par contre dans le chapitre 18 (vv. 2- de l'évangile de Jean nous trouvons une version tout à fait différente de cet événement.

8. Les quatre évangélistes en rapportant le Reniement de Pierre se contredisent sur 2 points :

a) Ceux qui avaient déclaré que Pierre est un disciple de Jésus étaient :
- Une servante et des gens présents selon Matthieu (14: 66-70).
- Deux servantes et des gens présents selon Matthieu (26: 69-73).
- Une servante et deux hommes selon Luc (22: 56).

b) La réponse de Pierre à la première servante diffère avec chaque évangélistes.

Nous avons découvert d'autres différences mais nous avons préféré ne pas nous y attarder :

9. Dans Luc, chapitre 23 verset 26 il est dit: «Comme ils l'emmenaient, ils prirent un certain Simon de Cyrène qui revenait des champs, et ils le chargèrent de la croix, pour qu'il la porte derrière Jésus»; alors que chez Jean il est écrit: «Jésus, portant sa croix, sortit de la ville vers le lieu appelé: le crâne...» 19: 17-18.

10. Selon les 3 premiers évangélistes, Jésus à la sixième heure, était sur la croix (Luc, 23: 44; Marc, 15: 25-33; Matthieu, 27: 45). Par contre dans l'évangile de Jean à cette 6e heure il était encore chez Pilate (19: 14).

11. Marc et Matthieu racontent que les deux brigands crucifiés avec Jésus l'insultaient (Marc, 15: 32; Mat, 27: 44) Luc (23: 39-43) affirme quant à lui que l'un d'eux l'insultait et l'autre le défendait, et à celui-ci que Jésus promit le Paradis.

12. Marc a écrit dans le chapitre 15 verset 25 que Jésus a été crucifié à la 3e heure. Pour Jean, dans le chapitre 19 verset 14 Jésus était encore chez Pilate à la 6e heure.

13. Dans Marc (15: 23) ils donnèrent à boire à Jésus un vin mêlé de myrrhe, mais il ne le prit pas. Alors que dans Matthieu (27: 4 on lui donna à boire du vinaigre (voir aussi Luc 23: 36 et Jean 19: 29-30). Le plus important à noter c'est que selon Marc il a bu cette boisson, et selon d'autres, il n'a rien bu.

14. Des quatre évangiles nous apprenons que Jésus avait ressuscité trois morts :

- La fille de Jaïrus, le chef (Mat. 9: 18; Mc 5: 22; Luc 8: 41)
- Le fils de la veuve (rapporté par Luc, seul, 7: 11)
- Et enfin Lazare (rapporté seulement par Jean 11).

Mais Paul déclare dans les textes suivants :

- Actes des Apôtres, 26: 23: «... C'est-à-dire que le Christ souffrirait et que ressuscité le premier d'entre les morts, il annoncerait la lumière au peuple et aux païens».

Dans 1 Corinthiens, 15: 2-23: «... Mais maintenant, Christ est ressuscité d'entre les morts il est les prémices de ceux qui sont décédés» (voir aussi Colossiens 1: 1 .

Ces récits attribués à Paul nient la résurrection d'un mort avant Jésus; sinon Jésus ne serait pas le premier-né d'entre les morts ni les prémices de ceux qui sont décédés.

Comment peut-on donc rendre compatibles les prétentions de Paul avec les récits des autres évangélistes concernant les trois ressuscités?

Invité 


Invité
D'autre part quels récits devrait-on croire si l'on confronte les récits de Paul, celui de Jean (dans l'Apocalypse 1: 5), ceux des ?vangélistes et les textes du livre de Job (7: 9-10) où il est écrit: «la nuée s'évanouit; elle s'en va, ainsi celui qui descend au séjour des morts ne remontera pas; il ne reviendra plus dans sa maison, et son domicile ne le reconnaîtra plus», et (14: 12 du même livre): «Ainsi l'homme se couche et ne se relèvera plus, il ne se réveillera pas avant que les cieux disparaissent, il ne sortira pas de son sommeil» ?

15. Les quatre évangélistes se contredisent sur les circonstances de la découverte de la résurrection de Jésus.

- Matthieu, 28: 1-7
- Marc, 16: 1-8
- Luc, 24: 1-6
- Jean, 20: 1-15

a) Matthieu prétend qu'il y avait au tombeau deux femmes, Marie et Marie-Madeleine ; Marc ajoute à ce nombre une certaine Salomé; et Jean cite Marie-Madeleine, seule.

b) L'ange selon Matthieu descendit du ciel, roula la pierre du tombeau et s'assit dessus sous les yeux des deux femmes.

Pour Marc les trois femmes ont trouvé la pierre déplacée et découvrirent un jeune assis à l'intérieur du tombeau, à droite.

Quant à Luc, il nous apprend que les femmes trouvèrent que la pierre avait été roulée, elles entrèrent mais ne trouvèrent pas le corps de Jésus, par contre deux hommes leur apparurent en habits resplendissants.

Alors que pour Jean, Marie-Madeleine n'a rien trouvé du tout, et les anges ne sont apparus qu'après l'arrivée des disciples: Pierre et un autre.

c) D'après Matthieu (28: 9-10) après l'information obtenue de l'ange, les deux femmes, retournèrent promptement pour informer les disciples; en chemin Jésus vint à leur rencontre, les salua et leur demanda d'informer ses frères de se rendre en Galilée où ils le verront.

Par contre, selon Luc (24: 9-11) les femmes après avoir écouté les deux hommes, retournèrent et annoncèrent la nouvelle aux 11 apôtres et à tous les autres disciples sans avoir rencontré Jésus.

Alors que selon Jean (20: 14) Marie-Madeleine a rencontré Jésus à côté du tombeau après le départ de Pierre et des disciples.

16. L'inscription placée au-dessus de la tête du crucifié est différente d'un évangéliste à l'autre :

- Matthieu (27: 37): «Celui-ci est Jésus, le roi des Juifs»
- Marc (15: 26): «Le roi des Juifs»
- Luc (23: 3 : «Celui-ci est le roi des Juifs»
- Jean (19: 19): «Jésus de Nazareth, le roi des Juifs»

Nous nous demandons comment une phrase si courte si importante n'a-t-elle pu être retenue et rapportée fidèlement par les quatre évangélistes que l'on prétend être des témoins oculaires ?

Pourtant de simples écoliers auraient retenu facilement une telle phrase dans son intégralité. Comment alors faire confiance aux évangélistes dont la mémoire ne semble pas sûre lorsqu'il s'agit des propos et des discours, beaucoup plus longs, rapportés dans les récits ?

17. Dans le chapitre 2 (vv. 1-2) de la première ?ptîre de Jean il est dit que Jésus est victime expiatoire pour les péchés du monde entier. Et dans le chapitre 21, verset 18 du livre des Proverbes: on trouve: «Le méchant sert de raçon pour le juste».

18. Matthieu a rapporté la mort de Judas l'Iscariot dans le chapitre 27. Luc dans les Actes chapitre 1er a rapporté le même événement raconté par Pierre. Les deux récits divergent en deux points :

a) Matthieu a dit que Judas s'est pendu (v. 5) or selon les Actes (v. 1 Judas est mort d'une autre façon: il est tombé en avant, s'est brisé par le milieu, et toutes ses entrailles se sont répandues.

b) Dans Matthieu, les principaux sacrificateurs avaient ramassé les 30 pièces d'argent que Judas a jeté dans le temple. Ils ont acheté le champ du potier avec cet argent. Par contre dans les Actes (v. 1 Judas lui-même avait acheté un champ avec le salaire du crime.

19. Celui qui examine le récit concernant la femme qui a versé un vase de parfum sur Jésus dans le chapitre 26 (vv. 6-13) de l'évangile de Matthieu, 14: 1-9 de Marc et 12: 1-8 de Jean, trouvera quatre divergences :

a) Marc (v. 1) et Matthieu (v. 2) disent que cela est arrivé deux jours avant la fête de Pâques; Jean (v. 1) rapporte que l'événement eut lieu 6 jours avant la fête de Pâques.

b) Marc et Matthieu précisent que l'événement est arrivé dans la maison de Simon le lépreux. Par contre Jean ne mentionne pas Simon le lépreux, mais il parle de Marthe qui servait.

c) Matthieu (v. 7) et Marc (v. 3) disent que la femme a répandu le parfum sur la tête de Jésus par contre Jean rapporte qu'elle l'avait répandu sur les pieds de Jésus.

d) Marc (v. 4) écrit que les objections provenaient de quelques-uns des présents, Matthieu (v. écrit que c'était les disciples qui objectaient, et Jean (v. 4) dit que seul Judas l'Iscariot a objecté.

20. En comparant le chapitre 22 de Luc avec le chapitre 26 de Matthieu et le chapitre 14 de Marc concernant la Sainte Cène, nous trouverons deux divergences :

1. Luc rapporte que l'on fit usage de deux coupes: la première lorsqu'ils étaient en train de manger (v. 17), la deuxième après le repas (v. 20). Alors que Matthieu et Marc ne parlaient que d'une seule coupe.

2. Le récit de Luc nous informe que le corps de Jésus est donné pour les disciples (v. 19); celui de Marc nous informe que son sang est répandu pour beaucoup, Matthieu dit autant sans parler du Corps. Mais Jean ne mentionne pas cet épisode qui revêt aux yeux des Chrétiens une importance capitale et figure parmi les principes du dogme chrétien. Cependant il rapporte parfois des incidents insignifiants.

21. En comparant le chapitre 2 de l'évangile de Matthieu avec le chapitre 2 de l'évangile de Luc nous constatons d'énormes différences :

Tous les deux racontent la naissance de Jésus. Mais selon Matthieu, Joseph informé par un ange qu'Hérode cherche l'enfant pour le tuer, aurait fui avec Marie et Jésus en ?gypte. Or, selon Luc, Joseph et Marie se seraient rendus à Jerusalem après le huitième jour de la naissance de l'enfant afin de le consacrer au Seigneur et que Jésus fut reconnu par Siméon et par la prophétesse Anne. Celle-ci n'avait cessé de parler de Jésus à toute la population, (v. 3 .

Donc d'une part Hérode ne devait pas ignorer l'arrivée de Jésus à Jerusalem, d'autre part Joseph, Marie et son fils ne seraient pas allés en ?gypte puisqu'ils revinrent en Galilée à Nazareth (v. 39), et chaque année ils allaient à Jerusalem, pour la fête de Pâques (v. 41).

Comment donc peut-on concilier les informations données par Siméon et Anne aux habitants de Jérusalem où régnait Hérode avec l'hostilité que ce dernier avait manifestée contre Jésus, et sa décision de le tuer (comme le prétend Matthieu) ?

22. Dans Matthieu (3: 13-14), Jésus vint vers Jean-Baptiste pour être baptisé; mais Jean s'y opposait en disant: «C'est moi qui ai besoin d'être baptisé par toi et c'est toi qui viens à moi» Ensuite Jésus fut baptisé par Jean et sortit de l'eau; Jean alors vit l'Esprit de Dieu descendre sur Jésus comme une colombe.

Pourtant dans le chapitre 1 de l'évangile de Jean: Jean-Baptiste a déclaré qu'il ne connaissait pas Jésus et en voyant l'Esprit de Dieu descendre sur lui il l'a reconnu.

Par contre dans Matthieu (11: 2-4), Jean-Baptiste après avoir entendu parler des oeuvres de Jésus, lui envoya dire par ses disciples: «Es-tu celui qui doit venir ou devons-nous en attendre un autre?».

jbpo 


Passionné
Passionné
Okay... rien de nouveau sous le soleil.
Ce n'est pas parce qu'il est écris dans le coran qu'il n'y a pas de contradiction dans le coran que cela est valable pour tous! Au contraire du coran, le NT est le témoignage de la vie de Jésus, de sa parole, de la vie de l'Eglise.

Voir le profil de l'utilisateur

Invité 


Invité
Le Saint-Esprit se contredit ?

Nomade 


Récurrent
Récurrent
Bonjour Omar

Un petit conseil, si tu permets. Ne poste pas de massage aussi long. Tu décourages toutes les bonnes volontés. Pour te répondre, il faudrait des heures. Qui a envie de passer des heures à taper sur le clavier, pour une réponse que tu regarderas plus ou moins....
La façon de faire la plus efficace, c'est de prendre un point, un seul. Et de faire une discussion dessus. Et quand cette première discussion est terminée, de prendre le 2eme point....etc.


Je vais te répondre sur le 1er point (pas sur les autres, c'est trop long).

@`Omar a écrit:Ce qui est frappant encore c'est que les deux évangélistes aient donné la généalogie de Joseph.

Non, celle Matthieu donne la généalogie de Joseph. Dans Luc, c'est la généalogie de Marie. D'où les différences.

D'accord, il est écrit "étant, comme on le croyait, fils de Joseph...etc". Tout simplement parce que Marie étant mariée avec Joseph, c'est le nom de son mari qu'on met à la place du sien. Mais c'est sa généalogie à elle.


@`Omar a écrit:Les évangélistes, en effet, n'avaient fourni la généalogie de Joseph que
pour démontrer que Jésus est un descendant de David d'où naîtra le
Messie attendu. Alors que Joseph n'était pas son père.

Non, Joseph étant le chef de la famille de Jésus, la tête du couple, il est normal qu'on donne sa généalogie. Mais comme il n'est pas le père biologique, il est normal qu'on donne aussi la généalogie de sa mère. En ne citant que les hommes, donc Joseph au lieu de Marie.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-chretien-unitarien.eu/index.html

jbpo 


Passionné
Passionné
@`Omar a écrit:Le Saint-Esprit se contredit ?

Le St Esprit inspire le message du Christ, c'est la parole du Christ qui est importante, pas de futiles détails.

Voir le profil de l'utilisateur

rayessafa 


Résident
Résident
@Nomade a écrit:
Non, Joseph étant le chef de la famille de Jésus, la tête du couple, il est normal qu'on donne sa généalogie. Mais comme il n'est pas le père biologique, il est normal qu'on donne aussi la généalogie de sa mère. En ne citant que les hommes, donc Joseph au lieu de Marie.

bonjour Nomade ;

1-
la généalogie de Matthieu ne concerne en aucun cas Jésus , Joseph n'est pas son père ; la question est que pourquoi Matthieu voulait à tout prix relié Jésus à Joseph ? et pourquoi il n'a pas choisi la généalogie de sa mère comme Luc ?

2-
vous pensez que la généalogie de Luc est celle de Marie , sauf que celle-ci ( Marie ) n'est pas de la tribu de Juda et c'est ce même Luc qui le dit !!! Marie est une lévite ! donc automatiquement Jésus sera un lévite , il n'est pas un descendant de David ! donc , on se demande comment Luc a confondu entre Marie et Joseph selon vous .. vous voyez , encore , pourquoi Matthieu a évité la lignée de Marie si s'en est une bien sur ...


Voir le profil de l'utilisateur

rayessafa 


Résident
Résident
@jbpo a écrit:
@`Omar a écrit:Le Saint-Esprit se contredit ?

Le St Esprit inspire le message du Christ, c'est la parole du Christ qui est importante, pas de futiles détails.

bonjour jbpo ;

ces futiles détails se trouvent bel et bien dans la Bible qui représentent bien sur la parole du christ et qui sont vraiment importants !

Paul te le dit :
2Timothee
3.16
Toute Écriture est inspirée de Dieu, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice,

y a vraiment pas de parole futile et autre importante , soit tu acceptes le tout , soit tu le rejettes .. mais je pense que là , c'est une des esquives du chrétien quand il est dans l’embarras !

voici un exemple de contradiction :

Exode
15.3
L'Éternel est un vaillant guerrier; L'Éternel est son nom.

Hebreux
13.20
Que le Dieu de paix, qui a ramené d'entre les morts le grand pasteur des brebis, par le sang d'une alliance éternelle, notre Seigneur Jésus,

dans le temps , Dieu était un vaillant guerrier mais après sa mort , il s'est rabaissé .. Il devient le Dieu de paix .. ce qui a changé ??? .. personne ne le sait !


Voir le profil de l'utilisateur

jbpo 


Passionné
Passionné
Et bien tu n'as pas lu toute les Ecritures si tu veux mon avis!
Si Dieu était aussi guerrier que tu le prétends, il aurait détruit les nations, or, il ne l'a pas fait: Zacharie 12.

La parole de Dieu est vraie, toute écriture est vraie et utile à enseigner, cela ne veux pas dire qu'il n'y a pas d'erreurs de narration! La parole de Dieu se trouve dans les Ecritures qui ont été écrites par des hommes recueillant les témoignages, les histoires transmises de génération en génération! Les sources diffèrent, les témoignages diffèrent, les points de vue diffèrent. La Bible n'est pas le Coran, elle n'est pas une sorte de dictée loin de là, Dieu parle à travers l'Homme, et la Bible et la parole de Dieu à travers la parole de l'Homme.

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé 


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum