Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 3]

Laz 


Passionné
Passionné

Tout est dans le titre.

Voir le profil de l'utilisateur

baqillani 


Récurrent
Récurrent
Définis ce que tu entends par istighatha et la conséquence pour celui qui le pratique.

Voir le profil de l'utilisateur

Laz 


Passionné
Passionné
Je vous pose la question à vous , mon avis est sans valeur.

Voir le profil de l'utilisateur

baqillani 


Récurrent
Récurrent
@Laz a écrit:Je vous pose la question à vous , mon avis est sans valeur.
Ben si on se met pas d'accord sur les termes, comment tu veux qu'on réponde ? Donc j'attends une réponse à mes questions.

Voir le profil de l'utilisateur

Laz 


Passionné
Passionné
Chercher secours .

Voir le profil de l'utilisateur

baqillani 


Récurrent
Récurrent
@Laz a écrit:Chercher secours .
Et la conséquence pour celui qui fait cela ?

Voir le profil de l'utilisateur

Laz 


Passionné
Passionné
@baqillani a écrit:
@Laz a écrit:Chercher secours .
Et la conséquence pour celui qui fait cela ?
Je n'ai pas compris la question. Enfin le but à la base c'est que vous qui repondez aux questions sur ce sujet.

Voir le profil de l'utilisateur

baqillani 


Récurrent
Récurrent
@Laz a écrit:
@baqillani a écrit:
@Laz a écrit:Chercher secours .
Et la conséquence pour celui qui fait cela ?
Je n'ai pas compris la question. Enfin le but à la base c'est que vous qui repondez aux questions sur ce sujet.
Si je fais l'istighatha auprès d'une tombe, suis-je mécréant ?

Voir le profil de l'utilisateur

Laz 


Passionné
Passionné
@baqillani a écrit:
@Laz a écrit:
@baqillani a écrit:
@Laz a écrit:Chercher secours .
Et la conséquence pour celui qui fait cela ?
Je n'ai pas compris la question. Enfin le but à la base c'est que vous qui repondez aux questions sur ce sujet.
Si je fais l'istighatha auprès d'une tombe, suis-je mécréant ?
Genre , quel type de demande?

Voir le profil de l'utilisateur

baqillani 


Récurrent
Récurrent
@Laz a écrit:
@baqillani a écrit:
@Laz a écrit:
@baqillani a écrit:
Et la conséquence pour celui qui fait cela ?
Je n'ai pas compris la question. Enfin le but à la base c'est que vous qui repondez aux questions sur ce sujet.
Si je fais l'istighatha auprès d'une tombe, suis-je mécréant ?
Genre , quel type de demande?
Genre demander que la personne intercède pour que la pluie tombe.

Voir le profil de l'utilisateur

Laz 


Passionné
Passionné
@baqillani a écrit:
@Laz a écrit:
@baqillani a écrit:
@Laz a écrit:
Je n'ai pas compris la question. Enfin le but à la base c'est que vous qui repondez aux questions sur ce sujet.
Si je fais l'istighatha auprès d'une tombe, suis-je mécréant ?
Genre , quel type de demande?
Genre demander que la personne intercède pour que la pluie tombe.
Genre "Ya fulan , invoque pour nous Allah pour qu'Il nous fasse tomber la pluie" ?

Voir le profil de l'utilisateur
baqillini vas-ci donne ton avis.

Voir le profil de l'utilisateur

baqillani 


Récurrent
Récurrent
@Laz a écrit:
@baqillani a écrit:
@Laz a écrit:
@baqillani a écrit:
Si je fais l'istighatha auprès d'une tombe, suis-je mécréant ?
Genre , quel type de demande?
Genre demander que la personne intercède pour que la pluie tombe.
Genre "Ya fulan , invoque pour nous Allah pour qu'Il nous fasse tomber la pluie" ?
Oui

Voir le profil de l'utilisateur

Laz 


Passionné
Passionné
@baqillani a écrit:
@Laz a écrit:
@baqillani a écrit:
@Laz a écrit:
Genre , quel type de demande?
Genre demander que la personne intercède pour que la pluie tombe.
Genre "Ya fulan , invoque pour nous Allah pour qu'Il nous fasse tomber la pluie" ?
Oui
Pour nous c'est une bid'a mais pas du chirk.
Mais maintenant quand est-il de celui qui fait la même invocation alors qu'il ne se trouve pas auprès de sa tombe?

Voir le profil de l'utilisateur

baqillani 


Récurrent
Récurrent
@Laz a écrit:
@baqillani a écrit:
@Laz a écrit:
@baqillani a écrit:
Genre demander que la personne intercède pour que la pluie tombe.
Genre "Ya fulan , invoque pour nous Allah pour qu'Il nous fasse tomber la pluie" ?
Oui
Pour nous c'est une bid'a mais pas du chirk.
Mais maintenant quand est-il de celui qui fait la même invocation alors qu'il ne se trouve pas auprès de sa tombe?
D'accord donc celui qui le fait est un innovateur c'est ça ?

Tu entends quoi par là ?

Voir le profil de l'utilisateur

Laz 


Passionné
Passionné
@baqillani a écrit:
@Laz a écrit:
@baqillani a écrit:
@Laz a écrit:
Genre "Ya fulan , invoque pour nous Allah pour qu'Il nous fasse tomber la pluie" ?
Oui
Pour nous c'est une bid'a mais pas du chirk.
Mais maintenant quand est-il de celui qui fait la même invocation alors qu'il ne se trouve pas auprès de sa tombe?
D'accord donc celui qui le fait est un innovateur c'est ça ?

Tu entends quoi par là ?
Je sais pas pour la premiere question celui qui commet une invocation n'est pas forcement un innovateur , Wa Allahou Alam.

Genre on demande à un mort "Ya fulan , invoque Allah pour qu'Il..." alors qu'il est mort bien sut et qu'on ne se trouve pas à cotê de la tombe ?

Voir le profil de l'utilisateur

Wayell 


Résident
Résident

L'invocation est spécifique uniquement à Allah. Sinon c'est du shirk, non ?

Peace.

Voir le profil de l'utilisateur

Laz 


Passionné
Passionné
@Wayell a écrit:
L'invocation est spécifique uniquement à Allah. Sinon c'est du shirk, non ?

Peace.

Oui.

Voir le profil de l'utilisateur

Wayell 


Résident
Résident
@Laz a écrit:
@Wayell a écrit:
L'invocation est spécifique uniquement à Allah. Sinon c'est du shirk, non ?

Peace.

Oui.



On ne prie pas un mort pour qu'il... Alors qu'il y a Al-Hayyou, Al-Qayyum.

Peace.

Voir le profil de l'utilisateur

baqillani 


Récurrent
Récurrent
@Wayell a écrit:
@Laz a écrit:
@Wayell a écrit:
L'invocation est spécifique uniquement à Allah. Sinon c'est du shirk, non ?

Peace.

Oui.



On ne prie pas un mort pour qu'il... Alors qu'il y a Al-Hayyou, Al-Qayyum.

Peace.

Salam

évidemment, là il parle d'istighatha, c'est autre chose.

Voir le profil de l'utilisateur

baqillani 


Récurrent
Récurrent
@Laz a écrit:
@baqillani a écrit:
@Laz a écrit:
@baqillani a écrit:Oui
Pour nous c'est une bid'a mais pas du chirk.
Mais maintenant quand est-il de celui qui fait la même invocation alors qu'il ne se trouve pas auprès de sa tombe?
D'accord donc celui qui le fait est un innovateur c'est ça ?

Tu entends quoi par là ?
Je sais pas pour la premiere question celui qui commet une invocation n'est pas forcement un innovateur , Wa Allahou Alam.

Genre on demande à un mort "Ya fulan , invoque Allah pour qu'Il..." alors qu'il est mort bien sut et qu'on ne se trouve pas à cotê de la tombe ?
Personne n'invoque le mort. Là il s'agit de demande, qu'on se mette bien d'accord.

Voir le profil de l'utilisateur

Laz 


Passionné
Passionné
@baqillani a écrit:
@Laz a écrit:
@baqillani a écrit:
@Laz a écrit:
Pour nous c'est une bid'a mais pas du chirk.
Mais maintenant quand est-il de celui qui fait la même invocation alors qu'il ne se trouve pas auprès de sa tombe?
D'accord donc celui qui le fait est un innovateur c'est ça ?

Tu entends quoi par là ?
Je sais pas pour la premiere question celui qui commet une invocation n'est pas forcement un innovateur , Wa Allahou Alam.

Genre on demande à un mort "Ya fulan , invoque Allah pour qu'Il..." alors qu'il est mort bien sut et qu'on ne se trouve pas à cotê de la tombe ?
Personne n'invoque le mort. Là il s'agit de demande, qu'on se mette bien d'accord.
Oui quand on demande à un mort d'invoquer Allah pour quelque.chose ( pluie par exemple) alors qu'on est loin de sa tombe , quel est le jugement de celui qui fait cela ?

Voir le profil de l'utilisateur

rayaan 


Novice
Novice
Si tu demande à un mort c'est du shirk. Si tu demande à quelqu'un qui est absant et ne peut entendre ta demande c'est du shirk. Tu peux demander à quelqu'un d'invoquer pour toi s'il est vivant et en capacité de faire ce que tu lui demande et ceci reste déconseillé.

Voir le profil de l'utilisateur

rayaan 


Novice
Novice

Question :



Est-il permis de demander l’intercession à AbdalQadir Al Jilani ?



Réponse de cheikh souheymi :



Qu’Allah fasse miséricorde au Cheikh AbdalQadir Al Jilani et qu’Il l’innocente de ce qu’ils ont dit.

Demander l’intercession aux morts est de l’association à Allah.

Peu importe qui est ce mort. Que ce soit le cheikh AbdalQadir, qu’Allah lui fasse miséricorde, ou autre que lui. Peu importe qui est cette personne à qui tu demandes l’intercession.

L’intercession n’est valable qu’à deux conditions :

1- Qu’Allah permette à l’intercesseur d’intercéder,

2- Qu’Allah agrée la personne pour qui on intercède.



Allah ne t’a pas donné la permission et Il n’a pas permis à AbdalQadir d’intercéder.



Il est même interdit de demander au Prophète d’intercéder! L’intercession ne lui sera demandée qu’au jour de la résurrection avec la permission d’Allah.



Il y a une différence entre demander l’intercession au Prophète après sa mort [1] et entre le fait de dire :



Ô Allah, accorde-moi l’intercession de Ton prophète

ou

Ô Allah, fait que Ton Prophète puisse intercéder pour moi

ou

Ô Allah, ne me prive pas de l’intercession de Ton Prophète.



Celui qui dit : Intercède pour moi ô messager d’Allah a commis de la grande association qui fait sortir de l’islam.

Mais le fait que tu dises : ô Allah accorde moi l’intercession de Ton Prophète, ceci est de l’unicité (tawhid) à l’état pur, par cette parole Allah t’élèves en degrés.

Voir le profil de l'utilisateur

baqillani 


Récurrent
Récurrent
@rayaan a écrit:Si tu demande à un mort c'est du shirk. Si tu demande à quelqu'un qui est absant et ne peut entendre ta demande c'est du shirk. Tu peux demander à quelqu'un d'invoquer pour toi s'il est vivant et en capacité de faire ce que tu lui demande et ceci reste déconseillé.

Merci.
Maintenant tu devras assumer tes propos.

d’après Bilal ibn El Harith - qu'Allah soit satisfait de lui - :

Durant le califat de Omar, Médine fut frappée d’une sécheresse, Bilal
ibn El Harith - qu'Allah soit satisfait de lui - se rendit sur la tombe
du Prophète Mohammed et dit :

« Ô Envoyé d’Allah ! Intercède pour ta communauté pour de la pluie ils
sont exténués. Le Prophète - qu'Allâh lui accorde la grâce et la paix -
lui vint en rêve et lui annonça la tombée de la pluie. »


Rapporté par El Bayhaqi par une chaîne de transmission authentique
(d’après Abou Nasr ibn Qatada et Abou Bakr El Farissi ceci ont dit : «
Ibrahim ibn ‘Ali El Dahli nous a dit, Yahya ibn Yahya nous a dit, Abou
Mou’awiya a dit d’après El A’mach d’après Abou Saalah d’après Malak) et
ibn Abi Chayba (Abou Mou’awiya a dit d’après El A’mach d’après Abou
Saalah El Samaan d’après Malik Addaar (qui était le gardien des biens
lors du califat de Omar)). Ibn Hajar El ‘Asqalani a dit dans Sahih El
Boukhari dans le chapitre de « El istisqa » Fath el Barri tome 2 page
415 « Il s’agit d’une chaîne de transmission authentique ».

Rapporté également par ibn Kathir dans « El bidaya » tome 1 page 91
chapitre « Les événements de l’année 18 ». Afin de dénigrer
l’authenticité de ce hadith, certains rapportèrent le fait que Malik
Addaar est inconnu tel que El Moundhiri et El Haythami. Mais d’autre ont
rapporté le contraire, ceci sont ‘Omar ibn El Khatab, Ibn Sa’d, ‘Ali
ibn El Madini, ibn Haban, El Hafad ibn Hajar El ‘Asqalani, et El Hafad
Ibn Kathir, lorqu’il disent qu’il s’agit d’une chaîne de transmission
authentique. Doit-on alors rapporté l’avis de ceux qui le connaissent ou
de ceux qui l’ignorent ? Ibn Sa’d a dit dans « El Tabaquatte » tome 5
page 12 : « Malik Addaar etait le servant de Omar ibn El Khatab, il
rapporta les paroles de Abou Bakr, et de Omar », puis il ajouta : « Il
était connu ». El Hafad ibn Hajar rapporte dans « El isaaba », dans la
biographie n° 8356 : « Il est compté parmi les compagnons et ceci est
suffisant à sa notoriété. » Puis il relata le fait que quatre personnes
rapportèrent de lui : Abou Saalah El Samanou, ainsi que son fils ‘Awn,
AbdAllah ibn Malik, et Abd Arrahman ibn Sa’id Yarbou’ El Makhzoumi. »
Puis il dit : « ‘Ali El Madini a dit : « Malik Addaar était le trésorier
de Omar ibn El Khatab. De ce fait nous apprécions toute la confiance
que Omar lui accorda en lui déléguant la responsabilité de la trésorerie
de l’état. Il y a en cela la plus haute notoriété qui puisse être
accordée. » El Hafad El Khalili, a rapporté dans son livre « El ircha »,
le consensus fait sur la notoriété de Malik Addaar, en disant : « Nous
sommes d’accord sur lui, la génération suivant les compagnons
(At-tabi’oun) reconnurent sa notoriété et l’ont complimenté.

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé 


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 3]

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum