Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 5 sur 6]

Tumadir 


Averti
Averti
@baqillani a écrit:
Amat Allah a écrit:
@baqillani a écrit:Le prophète a dit que sa communauté ne s'accordera jamais sur l'égarement. Suivez la majorité.

La majorité c'est les asharites. Et leur argumentation est la meilleure. Rien ne vous relie au Prophète sans passer par un ashari ou un soufi. Demande toi pourquoi.

comme quoi les soufis maîtrisent la walaya.. et les asha'iri maîtrisent la logique..
Oui et ? Y a des versets qui sont un appel à la raison et à la logique.

Quand tu parles à un chrétien de la trinité, tu lui demandes pas de faire appel à sa raison ?

les soufis maîtrisent la walaya ? avec leur "fana" ? l'union avec leurs diables ?

pour parler avec les chrétiens il faut d'abord connaître et maîtriser la Bible..

Voir le profil de l'utilisateur

baqillani 


Récurrent
Récurrent
Amat Allah a écrit:
@baqillani a écrit:
Amat Allah a écrit:
@baqillani a écrit:Le prophète a dit que sa communauté ne s'accordera jamais sur l'égarement. Suivez la majorité.

La majorité c'est les asharites. Et leur argumentation est la meilleure. Rien ne vous relie au Prophète sans passer par un ashari ou un soufi. Demande toi pourquoi.

comme quoi les soufis maîtrisent la walaya.. et les asha'iri maîtrisent la logique..
Oui et ? Y a des versets qui sont un appel à la raison et à la logique.

Quand tu parles à un chrétien de la trinité, tu lui demandes pas de faire appel à sa raison ?

les soufis maîtrisent la walaya ? avec leur "fana" ? l'union avec leurs diables ?

pour parler avec les chrétiens il faut d'abord connaître et maîtriser la Bible..

On veut des citations de livres de grands soufis, tes paroles seules ne sont que du vent.

Pour parler de la trinité, il faut aussi faire appel à la raison des personnes. Enfin bref, tu ne cherches pas la vérité, tu le démontres à chaque fois que tu me parles.

Voir le profil de l'utilisateur

Tumadir 


Averti
Averti
@baqillani a écrit:
Amat Allah a écrit:
@baqillani a écrit:
Amat Allah a écrit:

comme quoi les soufis maîtrisent la walaya.. et les asha'iri maîtrisent la logique..
Oui et ? Y a des versets qui sont un appel à la raison et à la logique.

Quand tu parles à un chrétien de la trinité, tu lui demandes pas de faire appel à sa raison ?

les soufis maîtrisent la walaya ? avec leur "fana" ? l'union avec leurs diables ?

pour parler avec les chrétiens il faut d'abord connaître et maîtriser la Bible..

On veut des citations de livres de grands soufis, tes paroles seules ne sont que du vent.

Pour parler de la trinité, il faut aussi faire appel à la raison des personnes. Enfin bref, tu ne cherches pas la vérité, tu le démontres à chaque fois que tu me parles.

c'est quoi la walaya alors ? est-ce vraiment compliqué et difficile pour faire appel à un assisant ?

faut d'abord utiliser sa raison pour comprendre ce qui est écrits dans les textes..

Voir le profil de l'utilisateur

baqillani 


Récurrent
Récurrent
Amat Allah a écrit:
@baqillani a écrit:
Amat Allah a écrit:
@baqillani a écrit:
Oui et ? Y a des versets qui sont un appel à la raison et à la logique.

Quand tu parles à un chrétien de la trinité, tu lui demandes pas de faire appel à sa raison ?

les soufis maîtrisent la walaya ? avec leur "fana" ? l'union avec leurs diables ?

pour parler avec les chrétiens il faut d'abord connaître et maîtriser la Bible..

On veut des citations de livres de grands soufis, tes paroles seules ne sont que du vent.

Pour parler de la trinité, il faut aussi faire appel à la raison des personnes. Enfin bref, tu ne cherches pas la vérité, tu le démontres à chaque fois que tu me parles.

c'est quoi la walaya alors ? est-ce vraiment compliqué et difficile pour faire appel à un assisant ?

faut d'abord utiliser sa raison pour comprendre ce qui est écrits dans les textes..

Ah maintenant faut utiliser sa raison ?

C'est quoi la walaya ? C'est être un bien aimé d'Allah c'est tout. Lis sourate al kahf et les livres de grands soufis. Si tu veux te renseigner sur le soufisme, lis les soufis. Si tu veux te renseigner sur l'asharisme, lis les asharis. Si tu veux te renseigner sur quelque chose, lis les concernés et va pas chez les détracteurs. Sinon c'est que tu es endoctriné et tu as peur de la vérité.

Voir le profil de l'utilisateur

Tumadir 


Averti
Averti
je n'ai peur de rien. la walaya c'est être proche d'Allah, et avec quoi s'approche-ton de Lui ? avec "la piété", rien à voir avec "le fana"

Voir le profil de l'utilisateur

Tumadir 


Averti
Averti
l'asha'îrisme est né après la mort d'el-Ashâri, il n'a jamais voulu inventer ce que vous lui attribuez. tout ce qu'il voulait faire c'est faire face aux mu'tazilites et les détruire

Voir le profil de l'utilisateur

hakimuslim 


Novice
Novice
Amat Allah a écrit:l'asha'îrisme est né après la mort d'el-Ashâri, il n'a jamais voulu inventer ce que vous lui attribuez. tout ce qu'il voulait faire c'est faire face aux mu'tazilites et les détruire

Salam aleykoum.
Et qu'est ce qu'on lui attribut ? L'acharisme c'est defendre le dogme de l'Islam face aux sectes et detruire scientifiquement ces sectes.
L'Imam de la Sounnah Abou Mousa Al Ach3ari radhiAllah 3anhou et ses disciples ont "exterminer" les fondements des sectes.

L'Imam de la Sounnah Abou Mansour Al Matouridi radhiAllah 3anhou a fais la meme chose.


Voir le profil de l'utilisateur

Tumadir 


Averti
Averti
elAsh'âri n'a jamais pensé à inventer l'asha'îrisme, vous croyez bien faire mais vous détruisez son manhaj. ses écrits ont été détournés, falsifiés en quelque sorte

on rapporte qu'il n'était pas le premier à utiliser îlm el-kalâm

Voir le profil de l'utilisateur

hakimuslim 


Novice
Novice
Amat Allah a écrit:elAsh'âri n'a jamais pensé à inventer l'asha'îrisme, vous croyez bien faire mais vous détruisez son manhaj. ses écrits ont été détournés, falsifiés en quelque sorte

on rapporte qu'il n'était pas le premier à utiliser îlm el-kalâm

D'accord mais tu n'as pas repondu a ma question.
Tu as dis : "il n'a jamais fais ce que vous lui attribuez" ma question est : qu'est ce qu'on lui attribut ?

Rassure toi,ce n'est pas moi qui a inventer l'acharisme.
L'acharisme repose sur la voie du Qouran et de la Sounnah et prend ses fondement etablis par les Imams de la Sounnah.

Tous les grands Savants Sunnites venus apres Al Imam Al Ach3ari ont la meme Aquida que lui dans les fondements. Il suffit de voir les livres d'Abou Hassan Al Ach3ari qui sont vraiment de lui.

Voir le profil de l'utilisateur

Tumadir 


Averti
Averti
les asha'îrites eux mêmes disent que le livre "al-ibana" rédigé par el-Ash'âri a été détourné et falsifié..

pourquoi vous référez-vous à el-Ash'âri alors que le kalâm existait bien avant lui ?

vous lui attribuez l'asha-îrisme qu'il n'a pas pensé inventer, serait-il d'accord avec votre courant ?

si certains écrits d'el-Ashâri ont été détournés comme vous le prétendez, alors je pense que l'on ne connaîtra pas ce qu'était vraiment sa âqida

Voir le profil de l'utilisateur

hakimuslim 


Novice
Novice
Amat Allah a écrit:les asha'îrites eux mêmes disent que le livre "al-ibana" rédigé par el-Ash'âri a été détourné et falsifié..

pourquoi vous référez-vous à el-Ash'âri alors que le kalâm existait bien avant lui ?

vous lui attribuez l'asha-îrisme qu'il n'a pas pensé inventer, serait-il d'accord avec votre courant ?

si certains écrits d'el-Ashâri ont été détournés comme vous le prétendez, alors je pense que l'on ne connaîtra pas ce qu'était vraiment sa âqida

Sa Aquida est clairement exposer dan les livres de ses disciples.
Tu n'as toujours pas repondu a ma question urthy mais je vais essayer de patienter.

Qu'est ce qu'on attribut sur Al Imam Ach3ari rahimahouAllah ?

Voir le profil de l'utilisateur

Tumadir 


Averti
Averti
le polythéisme

Voir le profil de l'utilisateur

Laz 


Passionné
Passionné
Amat Allah a écrit:le polythéisme
Ah bon?

Voir le profil de l'utilisateur

hakimuslim 


Novice
Novice
Amat Allah a écrit:le polythéisme

On lui attribut le chirk ? C'est tres grave ce que tu viens de dire.

Tu peut nous donner la preuve barakAllahoufiki.

Voir le profil de l'utilisateur

Tumadir 


Averti
Averti
je n'ai pas envie de discuter à ce sujet

Voir le profil de l'utilisateur

Laz 


Passionné
Passionné
Il ne faut pas dire des choses pareils , Abou El Hassan al Ashari était musulman comme le sont les asharis.

Voir le profil de l'utilisateur

Tumadir 


Averti
Averti
Salam "laz"

el-Ashâri est innocent, je sais

Voir le profil de l'utilisateur

hakimuslim 


Novice
Novice
Amat Allah a écrit:je n'ai pas envie de discuter à ce sujet

Tu dis que les Sunnites Acha3ira attribut a Abou Al Hassan Al Ach3ari le shirk et quand je te demande des preuves tu me dis que tu n'as pas envi d'en discuter.
De sous ententre que nous sommes des moushrikines ca pas de probleme de le dire maiq quand on demande des dalils c'est silence radio.

Je te demande ma soeur de peser tes paroles.

Mou’adh ibn Jebal (Radhiya Allahou ‘Anhou) dit dans un long hadith : Le Prophète (3aleyhi salat wa sallam) saisit sa propre langue et me dit : « Retiens celle-là ». Je lui dis : ô Messager d’Allah ! Serons-nous responsable de ce que nous disons ? Il me répondit : « Que ta mère soit privée de toi ! Et qu’est ce qui fait jeter les gens sur leur visage en enfer si ce n’est la moisson de leur langue ? » (Tirmdhi, Ibn Majeh et Ibn Hibban)

Abou Hourayra (Radhiya Allahou ‘Anhou) a dit qu’il a entendu le Prophète (3aleyhi salat wa sallam) dire : « L’homme dit un mot entraînant la Colère d’Allah, il le dit sans y prêter attention et il chute à cause de ce mot pendant soixante-dix automnes en Enfer. » (Rapporté par Boukhari et Ibn Hibban)

Voir le profil de l'utilisateur

Tumadir 


Averti
Averti
je n'ai pas envie de donner les preuves pour ne pas créer la confusion chez mes frères..

je te laisse avec ton asha'îrisme

salam

Voir le profil de l'utilisateur

Iskander 


Récurrent
Récurrent
Amat Allah a écrit:le polythéisme



Attribuer le polythéisme à l'Imam Abu'l Hassan al Ashari est une accusation que même les Wahabites- Salafistes n'ont pas osé faire aussi ouvertement.

Si cette accusation existait chez eux, ils en aurait fait usage au lieu de parler d'égarement, de déviation, de bida'a, de mensonge et autre atrocités vénéneuses dont ils détiennent la spécialité.

Il arrive que dans le feu de la discussion les paroles dépassent la pensée, et je crois que c'est ce qui s'est passé dans ton cas. Le mieux serait de revenir à plus de modération quand on parle des Ulémas, à plus de respect aussi, l'Imam Abu'l Hassan al Ashari ne mérite pas toutes ces accusations, lui qui a porté la connaissance de la Sunna quand la dictature Mutazilite régnait.

Wa Allahou A'3lem.

Voir le profil de l'utilisateur

abu-souheil 


Récurrent
Récurrent
Salam aleykoum. Les salafis n'ont jamais accusé Al achari de kafir et plus encore nous croyons qu'il est revenu à la fin de sa vie à la voie des salafs. Wa Allahu a'lam.
Quand à ta prétention
ils en aurait fait usage au lieu de parler d'égarement, de déviation, de bida'a, de mensonge et autre atrocités vénéneuses dont ils détiennent la spécialité
.
Sache que la mise en garde fait partie de l'appel au bien et de l'interdiction du mal. Oui les salafis interdisent et mettent en garde les musulmans contre le shirk et les moushrikin et contre les bida3 et les moubtadi3. Ne vous en déplaise.

Salam aleykoum.

Voir le profil de l'utilisateur

Iskander 


Récurrent
Récurrent
@abu-souheil a écrit:Les salafis n'ont jamais accusé Al achari de kafir et plus encore nous croyons qu'il est revenu à la fin de sa vie à la voie des salafs. Wa Allahu a'lam.



Al hamdullillah, nous sommes donc d'accord sur l'essentiel, l'Imam Abu'l Hassan al Ashari n'est ni un kafir ni un muchrik.

Quand à la présomption d'être revenu à la voie des Salafs à la fin de sa vie, il n'avait pas besoin de le faire puisqu'il était celui qui a guidé dans la voie des Salafs par la Aqida qu'il a laissé après s'être détourné du Mutazilisme.

À partir de ce moment, il n'a cessé d'être dans la voie des Salafs et il n'y a pas eu de soit-disant repentir à la fin de sa vie. Cela a été réfuté, par exemple par Al Hafiz ibn Asâkir qui a étudié les chaînes de narateurs de cette histoire de soit-disant repentir et qui y a trouvé des gens qui n'étaient pas dignes de confiance.

Il y a beaucoup à dire sur l'Imam Abu'l Hassan al Ashari, mais ça doit être fait de façon sereine pour pouvoir profiter de ses lumières, in sha Allah.

Voir le profil de l'utilisateur

Tumadir 


Averti
Averti
@Iskander a écrit:
@abu-souheil a écrit:Les salafis n'ont jamais accusé Al achari de kafir et plus encore nous croyons qu'il est revenu à la fin de sa vie à la voie des salafs. Wa Allahu a'lam.



Al hamdullillah, nous sommes donc d'accord sur l'essentiel, l'Imam Abu'l Hassan al Ashari n'est ni un kafir ni un muchrik.

Quand à la présomption d'être revenu à la voie des Salafs à la fin de sa vie, il n'avait pas besoin de le faire puisqu'il était celui qui a guidé dans la voie des Salafs par la Aqida qu'il a laissé après s'être détourné du Mutazilisme.

À partir de ce moment, il n'a cessé d'être dans la voie des Salafs et il n'y a pas eu de soit-disant repentir à la fin de sa vie. Cela a été réfuté, par exemple par Al Hafiz ibn Asâkir qui a étudié les chaînes de narateurs de cette histoire de soit-disant repentir et qui y a trouvé des gens qui n'étaient pas dignes de confiance.

Il y a beaucoup à dire sur l'Imam Abu'l Hassan al Ashari, mais ça doit être fait de façon sereine pour pouvoir profiter de ses lumières, in sha Allah.




peux-tu nous dire pourquoi les ahsa'îrites disent-ils que les écrits d'el-Ashâri ont été détournés et falsifiés ? "hakim" s'est éclipsé sans répondre..!

Voir le profil de l'utilisateur

hakimuslim 


Novice
Novice
Amat Allah a écrit:
@Iskander a écrit:
@abu-souheil a écrit:Les salafis n'ont jamais accusé Al achari de kafir et plus encore nous croyons qu'il est revenu à la fin de sa vie à la voie des salafs. Wa Allahu a'lam.



Al hamdullillah, nous sommes donc d'accord sur l'essentiel, l'Imam Abu'l Hassan al Ashari n'est ni un kafir ni un muchrik.

Quand à la présomption d'être revenu à la voie des Salafs à la fin de sa vie, il n'avait pas besoin de le faire puisqu'il était celui qui a guidé dans la voie des Salafs par la Aqida qu'il a laissé après s'être détourné du Mutazilisme.

À partir de ce moment, il n'a cessé d'être dans la voie des Salafs et il n'y a pas eu de soit-disant repentir à la fin de sa vie. Cela a été réfuté, par exemple par Al Hafiz ibn Asâkir qui a étudié les chaînes de narateurs de cette histoire de soit-disant repentir et qui y a trouvé des gens qui n'étaient pas dignes de confiance.

Il y a beaucoup à dire sur l'Imam Abu'l Hassan al Ashari, mais ça doit être fait de façon sereine pour pouvoir profiter de ses lumières, in sha Allah.




peux-tu nous dire pourquoi les ahsa'îrites disent-ils que les écrits d'el-Ashâri ont été détournés et falsifiés ? "hakim" s'est éclipsé sans répondre..!

salam aleykoum.

Tu te moque de moi urthi ?

Tu ose dire des chose tres grave et tu sous entend aussi des chose comme par exemple que les acharites ont une aquida polytheiste qui n'est pas celle de Sidna Al Ach3ari et a chaque fois que je te demander des exemples et des preuves de ce que tu avance tu esquive et tu me dis que tu n'a pas envie de discuter de cela et Madame me meprise en disant : jte laisse avec ton acharisme".

Regarde devant ta poutre ma soeur avant de regarder celle des autres.

Akhi Iskander un conseil debat avec des freres tels que Abou Souheil et non comme Amat Allah qui dis des chose enorme mais qui n'avance aucun argument derriere.

Voir le profil de l'utilisateur

Iskander 


Récurrent
Récurrent
Amat Allah a écrit:
peux-tu nous dire pourquoi les ahsa'îrites disent-ils que les écrits d'el-Ashâri ont été détournés et falsifiés ? "hakim" s'est éclipsé sans répondre..!



Tu veux parler du Kitab al Ibanat 3an Açwal Addiyanat ?

Voir le profil de l'utilisateur

abu-souheil 


Récurrent
Récurrent
El ibâna a-t-il été falsifié ?
(Partie 1)

Voir : el ashâ’ira fî mîzân ahl e-sunna (p. 689-700) de Faïsal el Jâsim.

Plusieurs éléments montrent qu’el ibâna n’a pas subi les transformations qui nous permettraient de jeter le discrédit dessus ou pour le moins, la suspicion sur son authenticité ; en voici les principaux :

Premièrement : Les différents exemplaires existants de l’ibâna sont similaires les uns les autres au niveau de l’ordonnancement des chapitres, le choix du vocabulaire, des questions soulevées, et ne dénotent aucune contradiction sensible entre elles.

Deuxièmement : En comparant ces fameux exemplaires de l’ibâna qui sont répandus aujourd’hui aux passages que les savants anciens ont puisé dans ses premiers manuscrits, les « révisionnistes » se rendront compte que leur similitude est accablante.
Le Hâfizh el Baïhaqî a reproduit une section entière de l’ibâna dans son ouvrage el i’tiqâd (p. 114) qui est copie conforme avec les exemplaires imprimés. Le même constat est fait avec ibn ‘Asâkir qui a retranscrit plusieurs sections de l’ibâna dans son tabyîn kadhib el muftarî (p. 152-162). Que dire de l’hérésiographe ibn Taïmiya qui reprend maints passages de l’ouvrage d’Abû el Hasan.[1] Même chose pour son élève ibn el Qaïyim,[2] mais aussi e-Dhahabî.[3]

Troisièmement : Mieux, il y a une ressemblance accablante entre l’ibâna et les dernières œuvres d’Abû el Hasan, comme maqâlât el islâmiyîn et risâla ilâ ahl e-thaghr. Tous reprennent le crédo des traditionalistes avec la même similitude.

Or, il est faux de dire qu’un livre est falsifié sous prétexte qu’il existe quelques divergences ou nuances sur le choix de certains termes, d’une version à une autre. D’autant plus que ces divergences en question n’altèrent en rien au sens général du texte ou de la phrase et ne se contredisent nullement. Ces nuances sont pratiquement naturelles et sont propres à tous les livres qui connaissent dans leur composition plusieurs copistes et plusieurs manuscrits. Le sahîh el bukhârî lui-même n’est pas épargné par les différences relevées entre les manuscrits. Nous pouvons en dire autant pour les sunan et les masânid. Est-il vraiment nécessaire de le rappeler, mais aucun livre d’inspiration humaine n’est épargné par cette critique, c’est pourquoi on parle de l'infaibillité du Coran.

Nos deux auteurs contribuent à véhiculer ce jugement sur l’ibâna en disant : « Les exemplaires divergent sur l’œil d’Allah : il est parfois au singulier et parfois au duel. » Ils essaient ensuite de trancher partialement entre les deux termes. Leur choix s’est porté sur le singulier sous prétexte qu’il serait plus conforme au Coran, à la sunna et aux paroles des anciens. Or, leur argument est bien loin de la réalité, mais ce qui nous intéresse ici, c’est qu’Abû el Hasan lui-même ne leur concède pas ce choix, pour le moins aléatoire. Plusieurs raisons permettent de le dire :

1 – Le duel est conforme au crédo des anciens. Dans sa réfutation à el Mirrîsî, e-Dârimî établit : « Concernant l’interprétation (ta-wîl dans le sens de tafsîr : explication ndt.) des paroles du Messager d’Allah (r) : « Allah n’est pas borgne » ; il nous apprend qu’Allah est doté de la vue et qu’Il a deux Yeux, contrairement au borgne. »[4] Ibn Khuzaïma pour sa part, il est l’auteur de ces paroles : « … Le Prophète (r) montre ainsi qu’Allah a deux Yeux. Cet éclaircissement est conforme au Coran (muhkum e-tanzîl).[5]

2 – El Ash’arî utilise également le duel dans ses autres livres. Il dit notamment dans maqâlât el islâmiyîn, en explication à la croyance traditionaliste : « Il a deux Yeux conformément au Verset [qui vogue sous nos yeux(au duel)].[6] »[7] Sous la section : la divergence sur l’œil, le visage, la main, etc. il explique : « Les traditionnistes (ashâb el hadîth) ont dit : nous nous contentons de dire comme Allah le Tout-Puissant, ou les paroles rapportées par le Messager d’Allah (r). Nous disons donc qu’Il a un Visage sans faire de description (bi lâ kaïf), deux Mains et deux Yeux sans faire de description. »[8]

Il explique également sous la section : voici quelques narrations de la tendance en général des traditionnistes et des traditionalistes (ahl e-sunna) : « Il a deux Yeux sans faire de description conformément au Verset [qui vogue sous nos yeux(au duel)].[9] »[10]

Par ailleurs, Abû el Hasan considère qu’en reniant cet Attribut (les deux Yeux d’Allah), les mu’tazilites s’éloignent des traditionalistes. Il dit notamment en parlant de la tendance mu’tazilite : section : leur tendance sur l’œil et la Main : «Certains d’entre eux reprochent de dire qu’Allah a deux Mains et reprochent de dire qu’Il a deux Yeux. »[11] Il est évident que lui-même reconnait cet Attribut. Que nos deux auteurs n’aillent pas dire que maqâlât el islâmiyîn a également été touché par la main de l’homme !

3 – Les premières grandes références ash’arites reconnaissaient cet Attribut (les deux Yeux d’Allah) au même titre que leur maître spirituel. Le plus connu et le plus représentatif d’entre eux s’incarne en la personne d’Abû Bakr ibn e-Taïb el Baqallânî, l’auteur des paroles suivantes : « Allah affirme qu’Il est doté de Noms et d’Attributs… » Après avoir énuméré certains Attributs, il poursuit : « Les deux Yeux que le Coran considère clairement comme un Attribut et que confirment les annales venant du Messager (u) communément transmises. Allah dit notamment : [et que tu sois élevé sous nos yeux].[12] »[13]

Ainsi, l’un des adeptes les plus illustres d’el Ash’arî reconnait les deux Yeux, et ne se contente pas d’en reconnaitre un seul.

4 – Cette divergence entre les termes n’est pas nouvelle. Elle existait déjà dans les anciennes versions de l’ibâna qui servit de sources pour les savants. Ibn ‘Asâkir utilise le singulier dans sa version qu’il utilise pour tabyîn kadhib el muftarî. Tandis qu’ibn Taïmiya rapporte le duel de la version qu’il utilise dans ses livres.[14] Ibn el Qaïyim rapporte également le duel.[15] Cela démontre que la différence entre les exemplaires de l’ibâna n’est pas un phénomène nouveau.
Ibn Taïmiya retranscrit même des passages de tabyîn kadhib el muftarî d’ibn ‘Asâkir qui s’inspire de l’ibâna. Il utilise également ici le duel.[16] Ibn el Qaïyim reprend également l’expression au duel en s’inspirant d’ibn ‘Asâkir.[17]

5- Il n’y a aucune contradiction entre le terme singulier et le duel. Le singulier est en effet utilisé pour exprimer le genre, dans le sens où Allah est doté de l’œil, pour désigner qu’Il a deux yeux, de la même façon qu’il est doté de la Main, pour désigner les deux Mains.

À suivre…

Traduit par :
Karim Zentici



[1] Voir : naqdh e-ta-sîs (p 63-85), majmû’ el fatâwa (3/224-225), (5/93-98, 168-178), bayân talbîs el jahmiya (1/420-422), (2/10-26, 348-349).
[2] Hâshiya ‘alâ tahdhîb e-sunan (13/35-36), mukhtasar e-sawâ’îq (2/169) dans lesquels il rapporte les textes qui parlent de la Main d’Allah, ijtimâ’ el juyûsh el islâmiya (182-190).
[3] El ‘Ulû (p. 218) et el ‘Arsh (291-303).
[4] E-radd ‘alâ el Mirrîsî (1/328).
[5] E-tawhîd : bâb dhikr ithbât el ‘aïn li Allah (U) (p. 42).
[6] La lune ; 14
[7] maqâlât el islâmiyîn (1/285).
[8] Idem. (1/290).
[9] La lune ; 14
[10] maqâlât el islâmiyîn (1/345).
[11] Idem. (1/271).
[12] Ta-Ha ; 39
[13] El insâf fî bayân sifât Allah ta’âlâ (p. 24).
[14] Voir : majmû’ el fatâwa (5/94), el fatâwa el kubrâ (5/337), et bayân talbîs el jahmiya (1/422),
[15] E-sawâ’îq el mursala (1/265) et ijtimâ’ el juyûsh el islâmiya (p. 289).
[16] El fatâwa el kubrâ (5/337).
[17] Ijtimâ’ el juyûsh el islâmiya (p. 289).


Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé 


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 5 sur 6]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum