Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

rayaan 


Novice
Novice
La naissance de Marie

« Certes, Dieu a préféré Adam, Noé, la famille d’Abraham et la famille d’Imran à (toutes Ses) créatures. Ils étaient descendants les uns des autres. Dieu entend tout et Il est Omniscient. (Rappelle-toi) quand la femme d’Imran dit: « Seigneur, je T’ai dédié ce qui est dans mon ventre [pour être dévoué à Ton service et à Ton adoration]. Veuilles l’accepter. Certes, Toi, et Toi seul entend tout et sait tout. » Puis, lorsqu’elle eut accouché, elle dit : « Seigneur ! Voilà que j’ai accouché d’une fille. » Dieu savait mieux que quiconque de ce dont elle avait accouché ; le garçon n’est point comme la fille. « Je l’ai nommée Marie et certes, je demande Ta protection, pour elle et pour sa descendance, contre Satan le banni. » (Coran 3:33-36)

Son enfance

« Et son Seigneur l’agréa parfaitement et la fit grandir de la meilleure manière. Et Il en confia la garde à Zacharie. Chaque fois que celui-ci entrait dans le sanctuaire où elle se trouvait, il trouvait près d’elle de la nourriture. « Ô Marie ! D’où te vient cette nourriture ? », lui demanda-t-il un jour. Elle répondit: « Cela me vient de Dieu. Dieu donne sans compter à qui Il veut. » (Coran 3:37)

Sa piété

« Et un jour, les anges dirent à Marie : « Ô Marie! Certes, Dieu t’a élue et purifiée, et t’a préférée à (toutes) les femmes de la création. Ô Marie! Obéis à ton Seigneur, prosterne-toi et incline-toi avec ceux qui s’inclinent (en prière). » Ce sont là des nouvelles de l’inconnaissable que Nous (te) révélons, (ô Mohammed). Tu n’étais pas là lorsqu’ils jetèrent leurs calames pour décider qui se chargerait de Marie. Tu n’étais pas là non plus lorsqu’ils se querellèrent [à ce
sujet]. » (Coran 3:42-44)

La bonne nouvelle d’un enfant à naître

« Et quand les anges dirent : « Ô Marie! Dieu t’annonce la bonne nouvelle d’une Parole de Sa part. Son nom sera le Messie, Jésus, fils de Marie, illustre en ce monde comme dans l’au-delà et l’un des rapprochés (de Dieu). Il parlera aux gens dès le berceau. Et en son âge mûr, il sera du nombre des vertueux. » Elle dit : « Seigneur! Comment pourrais-je avoir un enfant alors qu’aucun homme ne m’a touchée? » Il dit: « Ce sera ainsi. Dieu crée ce qu’Il veut. Quand Il décrète une chose, Il dit seulement « Sois! » et elle est aussitôt. Dieu lui enseignera les Écritures et la sagesse, ainsi que la Torah et l’Évangile. « Il l’enverra comme messager aux enfants d’Israël (et il leur dira) : « En vérité, je viens à vous avec un signe de la part de votre Seigneur. Pour vous, je façonne la glaise et lui fais prendre la forme d’un oiseau; puis, je souffle dedans et, par la permission de Dieu, cela devient un véritable oiseau. Je guéris l’aveugle-né et le lépreux, et je ressuscite les morts par la permission de Dieu. Et je suis à même de vous dire ce que vous venez de manger tout comme ce que vous gardez en réserve dans vos maisons. Dans tout cela, il y a certes un signe, pour vous, si vous êtes croyants. Et (je viens) vous confirmer ce qu’il y avait avant moi, dans la Torah, et je vous rends licite une partie de ce qui vous était interdit. Je viens à vous avec un signe de la part de votre Seigneur; alors craignez Dieu et obéissez-moi. Certes, Dieu est mon Seigneur et votre Seigneur; alors adorez-Le. Voilà le droit chemin. » (Coran 3:45-51)

« Et fait mention de Marie, dans le Livre, quand elle alla s’isoler, loin de sa famille, dans un lieu situé à l’est. Elle étendit un voile entre elle et le monde. Nous lui envoyâmes Notre esprit, qui avait revêtu pour elle une forme humaine accomplie. Elle dit : « Je me réfugie contre toi auprès du Miséricordieux! Si tu crains Dieu, [ne m’approche point] »[1] Il dit : « Je ne suis qu’un messager de ton Seigneur, venu t’annoncer la naissance d’un fils pur. » Elle dit : « Comment
pourrais-je avoir un fils alors qu’aucun homme ne m’a (jamais) touchée et que je ne suis point une femme de mœurs légères? » Il dit : « Ainsi sera-t-il. Cela M’est facile, a dit ton Seigneur. Et Nous ferons de lui un signe pour les gens et une miséricorde émanant de Nous. C’est une affaire déjà décrétée. »[2] (Coran 19:16-21)

L’immaculée conception

« Et celle qui était restée chaste, (Marie) : Nous insufflâmes en elle un souffle de vie venant de Notre esprit et fîmes d’elle, ainsi que de son fils, un signe pour (toute) l’humanité. »[3] (Coran 21:91)

La naissance de Jésus

« Elle devint donc enceinte de l’enfant et se retira en un lieu éloigné. Saisie par les douleurs de l’enfantement, elle alla se réfugier au pied d’un palmier. Elle dit : « Ah! Que je fusse morte avant cet instant! Et que je fusse totalement oubliée! » Une voix l’appela, d’au-dessous d’elle : « Ne t’afflige pas. Ton Seigneur a mis une source à tes pieds. Et secoue vers toi le tronc du palmier; il en tombera des dattes fraîches et mûres. Mange et bois, et réjouis-toi. Si tu vois quelqu’un d’entre les humains, dis-lui : « J’ai fait vœu de jeûne, à mon Seigneur; je ne peux donc parler à aucun être humain, aujourd’hui. » Puis elle revint auprès des siens, portant son bébé. Ils lui dirent : « Ô Marie! Tu as fait là une chose étonnante! Ô sœur d’Aaron! Ton père n’était pas un homme mauvais et ta mère n’était pas une femme légère. » Mais elle pointa du doigt le nouveau-né. « Comment, s’étonnèrent-ils, parlerions-nous à un enfant encore au berceau? » Mais (ce dernier) dit : « Je suis vraiment le serviteur de Dieu. Il m’a donné le Livre et m’a fait prophète;[4] Il a fait de moi une source de bénédiction où que
je sois, et Il m’a enjoint la prière et la zakat tant que je vivrai. Il m’a rendu dévoué envers ma mère et Il ne m’a fait ni insolent ni misérable. Que la paix soit sur moi le jour où je naquis, le jour où je mourrai et le jour où je serai ressuscité! » (Coran 19:22-33)

«
Certes, pour Dieu, Jésus est comme Adam, qu’Il créa de poussière (de la
terre), puis lui dit : « Sois! » et il fut. »[5] (Coran 3:59)

« Et du fils de Marie et de sa mère, Nous avons fait un signe. Et Nous leur avons donné refuge sur une colline dotée d’un pâturage et d’un ruisseau. »[6] (Coran 23:50)

L’excellence de Marie

« Et pour ceux qui croient, Dieu cite en exemple la femme de Pharaon quand elle dit: « Seigneur ! Construis-moi une maison auprès de Toi, dans le Jardin, (au Paradis), et sauve-moi de Pharaon et de son œuvre. Sauve-moi de (ce) peuple injuste. » De même, Marie, la fille d’Imran, qui avait préservé sa chasteté; Nous insufflâmes en elle de Notre Esprit. Elle accepta comme véridiques les paroles de son Seigneur, de même que Ses Écritures, et elle fut du nombre des serviteurs obéissants.» (Coran 66:11-12)

Footnotes:

(1] Le Miséricordieux est l’un des noms de Dieu, dans le Coran.

(2] Jésus est un signe de la puissance de Dieu, Dieu ayant démontré aux
gens qu’Il pouvait le créer sans père, comme Il avait créé Adam sans parents. Jésus est aussi un signe que Dieu est parfaitement capable de ressusciter tous les hommes après leur mort, puisque Celui qui crée à partir du néant peut très bien ramener à la vie. Il sera également un signe du Jour du Jugement, lorsqu’il reviendra sur terre et tuera l’antéchrist, à la fin des temps.

(3] Comme Dieu a été capable de créer Adam sans père ni mère, Il a parfaitement pu créer Jésus sans père. Lorsque Dieu décide d’une chose, Il n’a qu’à dire « Sois! » et elle est aussitôt. Dieu est capable de toute chose.

[4] La position de prophète est la plus honorable qu’un être humain puisse atteindre. Le prophète est celui qui reçoit des révélations de Dieu par l’intermédiaire de l’ange Gabriel.

[5] Adam fut créé lorsque Dieu dit : « Sois! » et ce, sans père ni mère. Ainsi fut créé Jésus, par le Verbe de Dieu. Si sa naissance miraculeuse devait faire de lui
un être divin, alors Adam aurait bien plus mérité ce titre, puisqu’il est né sans parents, tandis que Jésus avait une mère. Alors comme Adam n’était pas de nature divine, Jésus ne l’était pas non plus. Mais ils étaient tous deux d’humbles serviteurs de Dieu.

[6] C’est là que Marie donna naissance à Jésus.

--------------------------------------------------------------------------------------------

Jésus le prophète

« Dites, (ô musulmans) : « Nous croyons en Dieu et en ce qui nous est révélé, et en ce qui a été révélé à Abraham, Ismaël, Isaac, Jacob et les Tribus, en ce qui a été donné à Moïse et à Jésus, et en ce qui a été donné à (tous) les prophètes, de la part de leur Seigneur. Nous ne faisons aucune distinction entre eux et nous nous soumettons entièrement à Dieu. » (Coran 2:136)

« Certes, Nous te faisons des révélations comme Nous en avons fait à Noé et aux prophètes après lui, et comme Nous en avons fait à Abraham, Ismaël, Isaac, Jacob et les Tribus, Jésus, Job, Jonas, Aaron et Salomon, et comme Nous avons donné les Psaumes à David. » (Coran 4:163)

« Le Messie, fils de Marie, n’était qu’un messager. Avant sa venue, des messagers (comme lui) sont passés. Sa mère était une femme véridique(1], et ils consommaient tous deux de la nourriture.(2] Vois comme Nous leur expliquons les révélations, et vois comme ils se détournent! » (Coran 5:75)

« (Jésus) n’était qu’un serviteur que Nous avions comblé de bienfaits et que Nous avions désigné en exemple aux enfants d’Israël. » (Coran 43:59)

Son message

«Par la suite, Jésus fils de Marie suivit leurs pas, confirmant ce qui avait été (révélé), avant lui, dans la Torah. Et Nous lui avons donné l’Évangile, pour servir de guide et de lumière et confirmer ce qui avait été (révélé) auparavant dans la Torah, afin de guider et avertir ceux qui sont pieux. » (Coran 5:46)

« Ô gens du Livre! N’exagérez pas dans votre religion et ne dites, sur Dieu, que la vérité. Le Messie, Jésus fils de Marie, n’était qu’un messager de Dieu, Sa parole qu’Il transmit à Marie et un esprit provenant de Lui.(3] Croyez donc en Dieu et en Ses messagers, et ne dites plus « Trois ». Cessez! Ce sera bien mieux pour vous. Votre Dieu est un Dieu unique. Il est trop parfait pour avoir un fils. C’est à Lui qu’appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre. Et Il suffit comme protecteur. Jamais le Messie ne trouvera indigne d’être un serviteur de Dieu, ni les anges qui Lui sont proches.[4] Ceux qui trouvent indigne de L’adorer et font preuve d’arrogance… Il les rassemblera tous vers Lui. » (Coran 4:171-172)

« Tel était Jésus, fils de Marie. C’est la vérité, et (pourtant) ils en doutent. Il ne sied pas à (la majesté de) Dieu de S’attribuer un fils. Gloire à Lui! Quand Il décrète une chose, Il dit seulement : « Sois! », et elle est aussitôt.[5] « Certes, Dieu est mon Seigneur tout comme votre Seigneur, a dit Jésus. Adorez-Le donc : tel est le droit chemin. »(Mais par la suite), diverses sectes [se formèrent] et se disputèrent [à son sujet]. Alors malheur aux mécréants, lors d’un jour terrible! »
(Coran 19:34-37)

« Et quand Jésus vint avec les preuves (du pouvoir suprême de Dieu), il dit : « Je suis venu à vous avec la sagesseet je viens vous expliquer certains points qui vous divisent. Alors observez vos devoirs envers Dieu et obéissez-moi. Dieu est en vérité mon Seigneur et le vôtre. Adorez-le donc : tel est le droit chemin. »
Mais les factions divergèrent entre elles. Malheur, donc, aux injustes : ils subiront le châtiment d’un jour douloureux. » (Coran 43:63-65)

« Et quand Jésus, fils de Marie, dit : « Ô enfants d’Israël! Je suis vraiment le messager de Dieu, qui vous est [envoyé] pour confirmer ce qui a été (révélé), avant ma venue, dans la Torah, et pour vous annoncerla bonne nouvelle d’un messager qui viendra après moi et dont le nom sera « Ahmed ». Puis, quand ce dernier vint à eux avec des preuves évidentes, ils dirent : « C’est tout simplement de la magie. »[6] (Coran 61:6)

Ses miracles

« Mais elle pointa du doigt le nouveau-né. « Comment, s’étonnèrent-ils, parlerions-nous à un enfant encore au berceau? » Mais (ce dernier) dit : « Je suis vraiment le serviteur de Dieu. Il m’a donné le Livre et m’a fait prophète;[7] Il a fait de moi une source de bénédiction où que je sois, et Il m’a enjoint la prière et la zakat ( aumône ) tant que je vivrai. Il m’a rendu dévoué envers ma mère et Il ne m’a fait ni insolent ni misérable. Que la paix soit sur moi le jour où je naquis, le jour où je mourrai et le jour où je serai ressuscité! » (Coran 19:29-33)

La table servie, descendue des cieux par la permission de Dieu

« Lorsque les disciples dirent: « Ô Jésus, fils de Marie! Ton Seigneur peut-il nous faire descendre du ciel une table servie? » Il leur dit : « Craignez Dieu, si vous êtes vraiment croyants. » (Ils répondirent) : «Nous voulons en manger afin de rassurer nos cœurs, savoir que tu nous as réellement dit la vérité et en témoigner par la suite. » Jésus, fils de Marie, dit : « Ô Dieu, notre Seigneur! Fais-nous descendre, du ciel, une table servie qui soit une célébration pour le premier d’entre nous comme pour le dernier, ainsi qu’un signe de Ta part. Donne-nous notre subsistance, car Tu es le meilleur des nourriciers. » Dieu dit : «Je la ferai descendre pour vous. Et quiconque d’entre vous refuse de croire après cela, Je lui ferai sûrement subir un châtiment tel que nulle autre de (Mes) créatures n’en connaîtra de pareil! » (Coran 5:112-115)

Jésus et ses disciples

«Ô vous qui croyez! Soyez les alliés de Dieu. Comme Jésus, fils de Marie, avait demandé aux apôtres : « Qui sont mes alliés dans la défense de la cause de Dieu? », ils avaient répondu : « Nous sommes les alliés de Dieu ». Une partie des enfants d’Israël crut à son message, tandis que l’autre rejeta la foi. Nous aidâmes donc ceux qui croyaient contre leurs ennemis, et ils triomphèrent. »[8] (Coran 61:14)

« Puis, quand Je révélai aux apôtres : « Croyez en Moi et en Mon messager », ils dirent : « Nous croyons. Et sois témoin que nous sommes musulmans,
[que nous sommes entièrement soumis à Toi]. » (Coran 5:111)

« Puis vinrent sur leurs traces Nos autres messagers; et Nous fîmes en sorte que Jésus, fils de Marie, les suive également. Nous lui donnâmes l’Évangile et inspirâmes compassion et miséricorde dans le cœur de ceux qui le suivirent. Mais la tradition monacale qu’ils inventèrent, Nous ne la leur avons jamais prescrite. [Ils voulaient, en la pratiquant,] obtenir l’agrément de Dieu; mais ils ne l’observèrent pas comme il se devait. Alors Nous donnâmes leur récompense à ceux d’entre eux qui croyaient. Mais beaucoup d’entre eux étaient des transgresseurs. Ô vous qui croyez! Observez attentivement vos devoirs envers Dieu et croyez en Son messager afin qu’Il vous accorde deux parts de Sa
miséricorde : Il vous donnera une lumière pour vous guider, et vous pardonnera (vos péchés). Dieu est Pardonneur et Miséricordieux. Cela afin que les Gens du Livre sachent qu’ils ne peuvent en rien disposer de la grâce de Dieu, et que la grâce est [tout entière] dans Sa main. Il l’accorde à qui Il veut, et Il est le Détenteur de la grâce infinie. »[9] (Coran 57:27-29)

Footnotes:

(1] Le mot arabe utilisé ici fait référence au plus haut niveau de foi possible. Le seul niveau supérieur est celui de prophète.

(2] Jésus et sa mère mangeaient tous les deux et nous savons tous que l’action de manger n’est pas une caractéristique de Dieu, qui ne mange ni ne boit. Ici, Jésus est comparé à tous les nobles messagers de Dieu qui le précédèrent; leur
message était le même, et leur statut, en tant qu’êtres humains de nature non-divine, était également le même. Le plus grand honneur qui puisse être accordé par Dieu, à un être humain, est le statut de prophète, et Jésus est l’un des cinq prophètes les plus estimés (voir versets 33:7 et 42:13).

(3] Jésus est appelé « verbe » de Dieu parce qu’il fut créé lorsque Dieu dit « Sois! ». En cela, sa nature est particulière, car à part Adam et Ève, il est le seul à ne pas avoir été créé à partir de deux êtres humains. Malgré ce trait particulier, il demeure que Jésus était un être humain, une créature mortelle, et non un dieu.

[4] Toute chose et tout personne en dehors de Dieu est un adorateur (ou une adoratrice) et un serviteur de Dieu. Ce verset affirme que jamais Jésus n’aurait prétendu à un statut supérieur à celui d’adorateur de Dieu, niant en cela sa prétendue nature divine. Et en fait, jamais il n’aurait dédaigné le statut de prophète que Dieu lui avait octroyé, car il s’agit du plus grand honneur pour un être humain.

[5] Si la création de Jésus sans l’intermédiaire d’un homme fait de lui le fils de Dieu, alors tout ce qui fut créé comme Jésus devrait aussi être de nature divine, comme Adam et Ève, les premiers animaux, les premiers insectes, etc. Ce n’est pourtant pas le cas.

[6] Cela peut faire référence à deux prophètes, Jésus et Mohammed. Lorsqu’ils approchèrent leur peuple pour leur transmettre le message de Dieu, ils furent
accusés de magie.

[7] Le prophète est celui qui reçoit les révélations de Dieu par l’intermédiaire de l’archange Gabriel. Le messager est un prophète qui reçoit un Livre de Dieu, de même que des lois, qu’il doit transmettre à son peuple. Jésus a atteint le plus
grand honneur en étant à la fois prophète et messager.

[8] La victoire des croyants, à la fois physique et spirituelle, vint avec le message de l’islam. L’islam est venu effacer tout doute au sujet de Jésus et offrir des preuves concluantes de son statut de prophète, et ce fut là la victoire spirituelle. L’islam s’est également propagé sur le terrain, ce qui donna à ceux qui croyaient au message de Jésus un certain pouvoir contre leurs ennemis, et ce fut là la victoire physique.

[9] Dieu guide qui Il veut, indépendamment du statut et de la race. Et quand les gens croient, Dieu les honore et élève leur statut. Mais lorsqu’ils se détournent de la vérité, Dieu rabaisse leur statut.




---------------------------------------------------------------------------------------------

La Passion du Christ

« Mais quand Jésus ressentit de l’incrédulité de leur part, il leur dit : « Qui seront mes alliés dans la voie de Dieu? » Les disciples dirent : « Nous serons les alliés de Dieu. Nous croyons en Dieu, et sois témoin que nous Lui sommes soumis.(1] Seigneur! Nous croyons en ce que Tu as révélé et nous suivons celui que Tu nous as envoyé; inscris-nous donc parmi ceux qui témoignent (de la vérité). » Alors (les mécréants) complotèrent [contre Jésus]; mais Dieu fit échouer leur complot. C’est Lui le Meilleur des planificateurs. Et quand Dieu dit: « Ô Jésus! Certes, Je vais mettre fin à ta vie terrestre(2]; Je vais t’élever vers Moi et te débarrasser de ceux qui ne croient pas. Et, jusqu’au Jour de la Résurrection, Je rendrai ceux qui te suivent supérieurs à ceux qui ne croient pas. Puis, vous reviendrez (tous) vers Moi et Je jugerai vos différends. » (Coran 3:52-55)

« Et (Nous les avons également maudits) à cause de leur incroyance et de l’énorme calomnie qu’ils ont proférée à l’encontre de Marie, et parce qu’ils ont dit: « Nous avons vraiment tué le Messie, Jésus fils de Marie, le messager de Dieu. » Or, ils ne l’ont ni tué ni crucifié, mais cela leur est apparu ainsi.(3] Et certes, ceux qui sont en désaccord à ce sujet sont remplis d’incertitude ; ils n’en ont aucune connaissance (certaine) et ne font que suivre des conjectures. Ils ne l’ont certainement pas tué ; mais Dieu l’a élevé vers Lui.[4] Et Dieu est Puissant et Sage. » (Coran 4:157-158)

Les disciples de Jésus

« Et quiconque argumente avec toi au sujet de (Jésus) après ce que tu as reçu comme connaissances, dis-(lui) : « Venez ! Nous appellerons nos fils et vos fils, nos femmes et vos femmes, les nôtres et les vôtres, puis nous prierons humblement (notre Seigneur) et invoquerons (solennellement) la malédiction de Dieu sur ceux qui mentent. » Voilà, certes, le récit véridique (de Jésus). Nul ne doit être adoré à part Dieu. Certes, Dieu est Puissant et Sage. Et s’ils se détournent, alors Dieu connaît bien ceux qui sèment la corruption. Dis : « Ô gens du Livre! Convenons d’un point commun entre vous et nous[5] que nous
n’adorions que Dieu sans Lui attribuer d’associés, et que nous ne nous prenions pas les uns les autres comme seigneurs en dehors de Lui. »[6]. Et s’ils se détournent, alors dites : « Soyez témoins que nous, nous sommes musulmans. » (Coran 3:61-64)

« Sont certainement mécréants ceux qui disent : « Certes, Dieu est le Messie, fils de Marie. » Dis : « Qui donc aurait pu faire quoi que ce soit contre Dieu, s’il avait décidé de faire périr le Messie, fils de Marie, ainsi que sa mère et
tous les habitants de la terre? » À Dieu seul appartient le pouvoir suprême sur les cieux et la terre, et sur tout ce qui se trouve entre les deux. Il crée ce qu’Il veut. Et Il est Tout-Puissant. Les juifs et les chrétiens disent : « Nous sommes les fils de Dieu et Ses préférés. » Dis : « Alors pourquoi vous punit-Il pour vos péchés? » En fait, vous n’êtes que de simples mortels de Sa création. Il pardonne à qui Il veut et châtie qui Il veut. À Dieu seul appartient la royauté des cieux et de la terre, et de tout ce qui se trouve entre les deux. Et c’est vers Lui que sera votre destination finale. » (Coran 5:17-18)

« Ce sont certes des mécréants ceux qui disent : « En vérité, Dieu est le Messie, fils de Marie », alors que le Messie (lui-même) a dit : « Ô enfants d’Israël ! Adorez Dieu, mon Seigneur et votre Seigneur. » Certes, quiconque attribue des associés à Dieu, Dieu lui interdit le Paradis, et son refuge sera le Feu. Et les injustes ne seront point secourus. Ce sont certes des mécréants ceux qui disent : « En vérité, Dieu est le troisième de trois »,[7] alors qu’il n’y a pas d’autre divinité à part Dieu. Et s’ils ne cessent de le dire, un douloureux châtiment touchera les mécréants parmi eux. Ne vont-ils pas se repentir à Dieu et implorer Son pardon ? Car Dieu est Pardonneur et Miséricordieux. » (Coran 5:72-74)

« Les juifs disent : « Ouzayr est le fils de Dieu ».[8] Et les chrétiens disent : « Le Messie est le fils de Dieu ». Telles sont les paroles qui sortent de leur bouche. Ils répètent les propos des mécréants qui les ont précédés. Que Dieu les anéantisse! Comme ils s’écartent de la vérité! Ils ont pris leurs rabbins, leurs moines, ainsi que le Messie, fils de Marie, comme seigneurs en dehors de Dieu, alors qu’on leur a commandé de n’adorer que Dieu. Nul ne doit être adoré à part Dieu seul. Gloire à Lui! Il est au-dessus de tout ce qu’ils (Lui) associent. »[9] (Coran 9:30-31)

« Ô vous qui croyez! Beaucoup de rabbins et de moines dévorent les biens des gens illégalement et détournent (les hommes) du sentier de Dieu. À ceux qui accumulent l’or et l’argent avec avarice et qui ne les dépensent point dans la voie de Dieu, annonce, (ô Mohammed), un douloureux châtiment. » (Coran 9:34)

Sa seconde venue sur terre

« Parmi les gens du Livre, il n’y aura personne qui, avant sa mort, n’aura pas foi en Jésus.[10] Et, au Jour de la Résurrection, il sera témoin contre eux. »[11] (Coran 4:159)

« [Jésus] sera un signe de[l’arrivée imminente de] l’Heure. N’ayez donc aucun doute au sujet [de l’Heure][12] et suivez-Moi : voilà le droit chemin. » (Coran 43:61)

Jésus au Jour de la Résurrection

« Alors Dieu dira : « Ô Jésus, fils de Marie! Rappelle-toi Mon bienfait dont Je vous ai comblés, ta mère et toi, et comment Je t’ai fortifié du Saint-Esprit, de sorte qu’au berceau, tu parlais aux gens. De même, en ton âge mûr, Je t’enseignais le Livre, la sagesse, la Torah et l’Évangile. Par Ma permission, tu façonnais l’argile en forme d’oiseau; puis, tu soufflais dessus, et par Ma permission, elle devenait (un véritable) oiseau. Et tu guérissais, par Ma permission, l’aveugle-né et le lépreux. Et par Ma permission, tu faisais revivre les morts. Je te protégeais contre les enfants d’Israël quand tu leur apportais des
preuves claires, et ceux d’entre eux qui ne croyaient pas disaient : « Ce n’est que de la magie évidente. » (Coran 5:110)

« Et lorsque Dieu dira, [au Jour de la Résurrection] : « Ô Jésus, fils de Marie!
Est-ce toi qui as dit aux gens : « Prenez-nous, ma mère et moi, pour deux divinités en dehors de Dieu » ? [13]Il dira : « Gloire à Toi! Il ne m’appartenait pas de déclarer ce que je n’avais aucun droit de dire. Si je l’avais dit, Tu l’aurais su, certes. Tu sais ce qu’il y a en moi, mais je ne sais pas ce qu’il y a en Toi. Certes, Toi et Toi seul connais l’invisible.[14] Je ne leur ai dit que ce que Tu m’avais commandé (de dire), à savoir : « Adorez Dieu, mon Seigneur et votre Seigneur. » Et j’ai été témoin de ce qu’ils faisaient aussi longtemps que j’ai été parmi eux. Mais une fois que Tu m’as rappelé (vers Toi), c’est Toi qui étais désormais leur gardien, car Tu es témoin de toute chose. Si Tu les châties… ils sont certes Tes serviteurs. Et si Tu leur pardonnes… c’est Toi le Puissant, le Sage. »[15] Dieu dira : « Voilà le jour où leur véracité va profiter aux véridiques. Ils auront des jardins sous lesquels coulent des rivières, où ils demeureront éternellement. » Dieu les agrée et ils L’agréent. Voilà l’énorme succès. À Dieu (seul) appartient le pouvoir suprême des cieux et de la terre, et de (tout) ce qu’ils renferment. Et Il est Tout-Puissant. » (Coran 5:116-120)

Footnotes:

(1] Le nom donné aux
disciples, dans le Coran, est al-Hawariyyoune, terme qui signifie « les
purifiés », au sens de la couleur blanche. On rapporte également qu’ils
avaient l’habitude de se vêtir de blanc.

(2] Jésus fut élevé au
ciel alors qu’il dormait. Le terme utilisé, ici, est wafah, qui peut
signifier le sommeil ou la mort. En arabe, le sommeil est appelé « la
petite mort ». Voir les versets 6:60 et 39:42, où le terme wafah fait
référence au sommeil et non à la mort. Comme le verset 4:157 nie que
Jésus ait été tué et crucifié, et comme Jésus est censé revenir sur
terre et que chaque humain ne peut mourir qu’une fois, la seule
interprétation possible de ce verset est qu’il fait allusion au sommeil.

(3]
Les traits de Jésus furent transposés sur un autre homme et c’est donc
lui, et non Jésus, qui fut crucifié. Selon la majorité des
commentateurs du Coran, celui qui fut crucifié était un disciple qui
avait accepté de prendre la place de Jésus, mourant ainsi en martyr et
se garantissant le Paradis.

[4] Le corps et l’âme de Jésus
furent élevés au ciel; Jésus n’est donc pas mort. Il vit toujours,
là-haut, et il reviendra sur terre vers la fin des temps. Après avoir
rempli son rôle sur terre, il mourra pour de bon.

[5] C’est ce à
quoi tous les prophètes de Dieu ont appelé. Cette affirmation n’est pas
exclusive à un groupe en particulier, mais commune à tous ceux qui
souhaitent adorer Dieu.

[6] Lorsqu’une personne se soumet à un
autre être humain au détriment de son obéissance à Dieu, c’est qu’elle
prend cet humain comme un seigneur à la place de Dieu.

[7] Référence à la trinité.

[8]
Bien que ce ne sont pas tous les juifs qui y croient, ceux qui n’y
croient pas ne le dénoncent pas (voir versets 5 :78-9). Lorsqu’un
groupe de personnes permet la persistance et la propagation d’un péché,
c’est tout le groupe qui devient responsable de la situation.

[9]
Les rabbins sont ceux qui possèdent le savoir et les moines sont ceux
qui sont absorbés dans divers rituels et actes d’adoration. Les deux
sont considérés, par les hommes, comme des leaders religieux et des
exemples à suivre et c’est pourquoi il leur est si facile d’égarer les
gens.

[10] Le pronom utilisé dans « sa mort » peut faire
référence à Jésus ou à une personne faisant partie des Gens du Livre.
S’il réfère à Jésus, cela signifie que tous les Gens du Livre croiront
en Jésus lorsqu’il reviendra sur terre (et donc avant sa mort). Jésus
confirmera alors qu’il est un prophète de Dieu et non le fils de Dieu,
et il ordonnera aux gens d’adorer Dieu seul et de se soumettre à Lui.
Si le pronom réfère aux individus faisant partie des Gens du Livre, le
verset signifie que chacun d’entre eux verra, juste avant sa mort, une
preuve les convaincant que Jésus n’est pas le fils de Dieu, mais un
simple prophète. Mais au moment de la mort, cette croyance ne leur sera
d’aucun secours car ils n’y croiront que par crainte de la mort.

[11] Voir les versets 5:116-118.

[12] La seconde venue de Jésus sera un signe de la proximité du Jour du Jugement.

[13]
Adorer d’autres personnes ou divinités en même temps que Dieu revient à
les adorer à la place de Dieu. Dans les deux cas, l’adoration est
dirigée vers autre que Dieu, tandis que Dieu est le Seul qui mérite
d’être adoré.

[14] Dieu sait bien que Jésus n’a jamais appelé les
gens à les adorer, sa mère et lui. Le but d’une telle question est de
démontrer à ceux qui adorent Jésus et Marie que s’ils étaient réellement
fidèles au message de Jésus, ils cesseraient cette pratique, car jamais
Jésus ne l’a encouragée. Mais s’ils persistent, qu’ils sachent que
Jésus les désavouera au Jour Dernier et qu’en persistant dans cette
pratique, ils ne se conforment nullement au message de Jésus, mais ne
font que suivre leurs propres désirs.

[15] Autrement dit, Dieu
sait qui mérite le châtiment et Il les châtiera. Et Il sait qui mérite
le pardon, et Il leur pardonnera. Car c’est Lui qui détient le pouvoir
de châtier et Il est Sage; Il pardonne donc à ceux qui méritent le
pardon.

Voir le profil de l'utilisateur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum