Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

rayaan 


Novice
Novice
Extrait d'un dialogue entre un converti à l'Islam et son père missionnaire :

Une fois, j’ai vu mon père revenant à la maison avec un grand sourire aux lèvres et dès son arrivée, il m’appela et me dit : « Tu seras fier d’apprendre mon cher fils que j’ai rallié 109 âmes dans notre camp ! À l’occasion du baptême d’un si grand nombre, le père révérend, le chef de notre mission, a fait de nombreux éloges de mes services et a augmenté mon salaire ainsi que mon indemnité de voyage et m’a récompensé avec un prix symbolique correspondant au nombre de personnes baptisées par mes efforts ! »
J’ai alors demandé :

- « Qui sont-ils, père, ceux qui ce sont faits baptiser ? »
- « Ils viennent de cinq villages environnants. Il s’agit d’hommes, de femmes et d’enfants. » Me dit-il.
- « Sont-ils éduqués ? » Ai-je demandé.
- « Non, il s’agit de pauvres des ghettos ; ce ne sont que de simples travailleurs dans les rizières de leurs villages. » Me dit-il.
-
« Ont-ils entièrement compris la prise de décision qui les a amenés à se convertir à la foi chrétienne ? Est-ce que chacun d’entre eux est en mesure de faire un examen comparatif entre la décision qu’il a prise de quitter son ancienne croyance et son ralliement à la foi chrétienne ? »
Ai-je demandé.
- « Que veux-tu dire par cela ? Je t’ai dit qu’ils étaient tous non éduqués, pauvres et illettrés ; ce sont des travailleurs des ghettos ! Le groupe se compose d’hommes, de femmes et d’enfants. Maintenant, je vais devoir aller là-bas tous les jours et les encadrer dans la doctrine de notre foi. » Répondit-il.

En entendant cela, j’ai souri et en me voyant dans cet état mon père m’a demandé : - « Qu'est-ce qui te fait rire Thomas ? Qui a t-il ? »

-
« Rien père, c’est juste que je ne vois pas dans cette conversion de masse en quoi quelque religion que ce soit et qui soit digne de ce nom ou quelque croyance véritable et sensée peuvent être fières ou prendre du plaisir ! car il ne s’agit là que d’exploiter l’analphabétisme et l’ignorance de pauvres travailleurs. C’est comme mener ceux qui ne peuvent réfléchir vers ce qu’ils ne connaissent pas ni ne peuvent reconnaitre ! Pensez-vous père, qu’un homme sensé puisse raisonnablement être fier du fait qu’il ait rallié à sa cause des hommes, des femmes et des enfants illettrés et qu’il puisse revendiquer à juste titre le moindre mérite ou la moindre valeur à cela ? » Ai-je répliqué !

Je repris : « Alors que l’entrée dans une foi comme l’Islam est effectuée avec une conviction totale uniquement après une étude minutieuse menée par des gens éduqués, nous, chrétiens sommes fiers de notre réussite en gonflant nos rangs par des conversions en masse de travailleurs illettrés, qui sont de par les circonstances contraints à accepter la doctrine chrétienne sans même savoir si ce qu’ils font est correct ou faux ? Un esprit ignorant est comme une feuille blanche. On peut y dessiner absolument tout ce que l’on veut et lorsque l’inscription est fixée sur une telle matière brute, n’importe quel artiste peut se vanter d’avoir créé sa propre réalisation. Si aujourd’hui, afin de gagner la sympathie des masses ignorantes nous vantons devant nos convertis illettrés notre humanité et nos sacrifices individuels pour la cause de l’expansion de notre foi, est-ce que le monde extérieur va oublier le décret de Milan, père, et est-ce que les faits historiques des atrocités brutales commises par le monde chrétien contre les juifs démunis et sans défense, dans son envie passionnée et son grand désir de gonfler ses rangs vont totalement s’effacer ?

Je poursuivis : « Si vous me permettez père, je voudrais savoir si venant de vous, la Bible qui est entre vos mains n’est faite que pour être lue, mémorisée et prêchée aux autres… ou est elle là pour être mise en pratique dans la vie de tous
les jours ? Si c’est pour qu’elle soit mise en pratique, veuillez bien me montrer, père, si le monde chrétien pouvait parvenir à tendre la seconde joue si la première avait reçu une claque ? Ou encore est-ce qu’il existe encore un chrétien qui au jour d’aujourd’hui pourrait donner sa chemise lorsque son manteau a été dérobé ? Renonceriez-vous, père, à notre maison tout entière si quelqu’un s’introduisait dans notre résidence et prenait possession de toutes les pièces s’y trouvant ? Si les puissances chrétiennes du monde croient réellement à la doctrine de renonciation individuelle, pourquoi entretiennent-elles leurs forces militaires et policières ? »

Je poursuivis : « Ayez l’amabilité père de me dire, s’il y a la moindre utilité terrestre à croire en de beaux idéaux qui ne peuvent servir qu’à orner les pages de certains livres et qui ne peuvent être que prêchés sans être appliqués. Pourquoi n’acceptons-nous pas de manière tout à fait raisonnable la doctrine d’auto défense enseignée par l’Islam, et le principe de pardonner à nos agresseurs s’ils se repentent et améliorent leur conduite ? Pour l'amour de Dieu père, faites-moi savoir comment trois choses différentes peuvent être dans le même temps un de manière absolue, d’un point de vue numérique, mais aussi dans la nature essentielle de l’unité parfaite ? »

Je poursuivis : « Sur quelles bases sensées se peut-il que celui qui est abandonné par Dieu soit Dieu lui même et si l’on considère que Jésus est le fils de Dieu, quelle revendication à la filiation peut avoir un fils abandonné par son père ? » Je poursuivis : « Quel droit a le monde chrétien de revendiquer détenir la moindre vérité lorsque son expansion s’est faite par le biais d’atrocités inhumaines commises par les forces chrétiennes contre les juifs démunis et sans défense ? L’orchestration des atrocités brutales commises au nom du Christ a été rapporté de manière complète, et ce, même par les autorités du Décret de Milan et par le chrétien de renommée internationale Gibbon dans sa célèbre oeuvre : « Le déclin et la chute de l’Empire Romain. » »

« La Doctrine d’expiation des péchés par le sang du Christ va naturellement attirer ces pécheurs qui ont commis des péchés et qui ne souhaitent pas les abandonner. Cela, sous prétexte d’être couverts par la doctrine qui dit que le prix de leurs péchés a déjà été payé et, peu importe s’ils décident de devenir des pécheurs bien pires que ce qu’ils sont déjà, ils ne seront en aucun cas punis pour leurs crimes odieux, car Jésus ayant payé le prix pour les péchés de l’humanité, Dieu s’est résigné à abandonner l’idée de punir les pécheurs après cela ! »

« Il y a tant de choses, père, qui requièrent une étude et un jugement impartiaux. Je tiens à vous dire père, que quelque soient les conséquences et quelque soit le malheur qui vienne à s’abattre sur moi, j’ai décidé pour de bon de ne plus laisser de côté ma conscience et mon bon sens pour croire en des doctrines dogmatiques si insensées. J’ai embrassé l’Islam et si cela ne vous fâche pas contre moi, laissez-moi gentiment vous expliquer les détails de ma démarche ; je suis prêt à le faire dès qu’on me le demandera. Je ne veux pas qu’une de mes idées ou convictions soit avalée par force par quiconque, car la religion de l’Islam, à laquelle je déclare désormais ouvertement mon appartenance, ordonne qu’il n’y ait pas la moindre contrainte en matière de foi, car la vérité a été révélée contre le faux. »

Voir le profil de l'utilisateur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum