Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

abu-souheil 


Récurrent
Récurrent
I. Les attentats suicide.

L’Imam Mouhammad Nasiroudîn Al-Albani
(Qu'Allah lui fasse Miséricorde)



Question : Il a été rapporté que vous ne sanctionnez pas les missions suicides. Nous cherchons donc de vous une clarification de la question.


Réponse : Il est unanimement connu parmi les savants qu’il n’est pas permis à un musulman de se suicider pour se délivrer d'une calamité – financière, maladie douloureuse en phase terminale ou toute autre chose qui lui arrive. Le suicide pour se délivrer de ces types de difficulté est sans aucun doute interdit (Haram).

Il y a des hadiths rapportés dans Sahih Al-Boukhari et Sahih Mouslim qui expriment qu'une personne prenant sa propre vie en consommant du poison ou par tout autre moyen (qui aboutit à sa mort) sera puni par ce même mode de mort jusqu'au Jour de la Résurrection.

Certains savants en ont déduit que la personne qui se suicide meurt en tant que mécréant car celui qui commet un tel acte a de la malveillance et du dédain pour son Seigneur à cause des désastres auxquels il a fait face sans patience. Sans aucun doute, (un vrai) musulman ne pourrait jamais arriver au point d’envisager un acte si atroce, sans même parler du fait de prendre sa propre vie. Dans la plupart des cas, l'individu qui prend sa propre vie n'est pas un vrai croyant.

Néanmoins, il est imaginable qu'un musulman puisse être affecté par une idéologie mauvaise et contagieuse qui peut le pousser à se suicider. Il est imaginable qu'un tel acte puisse avoir lieu. C’est pourquoi, nous disons avec pleine conviction et certitude qu'il (celui qui se suicide) n'est pas un vrai croyant. Cela est semblable à celui qui abandonne la prière par Juhoud (le rejet têtu) de son caractère obligatoire. Mais si on sait qu'il reniait la prière alors il ne doit pas être enterré dans le cimetière musulman. De même (conditions et verdict) pour celui qui se suicide et dont on sait que son suicide est dû sa malveillance et son dédain pour son Seigneur à cause des désastres auxquels il a fait face.

Nous tournons maintenant notre attention vers les missions suicides. Ces missions suicides sont devenues célèbres (dans le monde entier) à cause de la pratique japonaise des Kamikazes. Un homme lançait son avion de guerre vers un navire américain, mourrant ainsi dans l'avion et tuant autant de soldats ennemis qu'il le pouvait.

Toutes les missions suicides de notre époque sont des actes impunis qui doivent tous être considérés comme interdits (Haram). Les missions suicides peuvent être de celles qui amènent celui qui le fait éternellement dans le Feu ou le mettre parmi ceux qui ne résideront pas éternellement dans le Feu, comme je viens de l'expliquer.

Mais voir ces missions suicides comme un moyen de se rapprocher d’Allah (acte d'adoration digne d'éloges) en se tuant aujourd'hui pour sa terre ou son pays alors nous ne disons non ! Ces missions suicides ne sont pas islamiques !

En fait, je dis aujourd'hui ce qui représente la réalité islamique - pas la réalité recherchée par une minorité d’activistes musulmans - qu'il n'y a aucun Jihad dans les pays islamiques. Sûrement, il y a des combats dans de nombreux pays musulmans, mais il n'y a aucun Jihad qui soit établi (uniquement) sous une bannière islamique et qui soit établi sur des règles islamiques. […]

Qu’un jeune homme, aveugle (aux faits et complexités de la guerre) décide seul, - comme nous l’entendons souvent – d’escalader une montagne et d’entrer dans un emplacement fortifié utilisé par les juifs et qu’il tue certains d'entre eux et soit tué par la même occasion…quel est l'avantage d'un tel acte ? Ce sont seulement des actes individuels qui n'ont pas de résultats positifs qui puissent profiter à l'Appel Islamique.

Donc nous disons aux jeunes musulmans, "Protégez vos vies, à condition que vous l’employez à l'étude de votre Din et de votre Islam. Soyez bien conscient de cela et agissez au mieux de vos capacités."

Ce type d'action et d'actes, lents et ennuyeux comme il peut paraître, est l'acte qui portera le fruit désiré qui est recherché par tous les musulmans, indépendamment de leurs différentes idéologies et méthodologies. Tous sont d'accord que l'islam doit être ce que (nous employons) pour gouverner, mais ils divergent dans le chemin à emprunter (vers cet objectif).

Certes la meilleure guidée est la guidée de Mouhammad.

Source: (à paraître) "Al-Masjid Al-Aqsa - le Chemin vers sa libération"
Tiré du site http://www.fatwa.online.fr


Shaykh Muhammad ibn Sâlih Al-'Ûthaymîn
(Qu'Allah lui fasse Miséricorde)

Tafsir de la sourate Al-An'am (Les Bestiaux)
Sourate 6 Verset 19 :


" …et ce Coran m'a été révélé pour que je vous avertisse, par sa voie, vous et tous ceux qu'il atteindra ".
Qui est celui qui révèle ?
C'est Allah 'Azza Wa Jal.
- Pour que je vous avertisse avec : [c'est-à-dire] pour que je vous mette en garde avec, contre la transgression ( al moukhalafah ).
- Ainsi que tous ceux qu'il atteindra : [c'est-à-dire] que celui à qui le Coran n'est pas parvenu, alors la preuve n'a pas été établie sur lui.
De même, celui à qui le Coran parvient de manière déformée alors la preuve n'est pas établie sur lui.
Cependant il ne bénéficie de la même excuse que celui à qui le Coran n'est pas du tout parvenu, car celui à qui il est parvenu de manière déformée, il faut qu'il fasse des recherches ; mais il se peut qu'il est tellement confiance en la personne qui lui a fait parvenir ( le Coran ) qu'il ne voit pas la nécessité de faire de recherches supplémentaires.
Aujourd'hui, est-ce qu'on peut dire que la religion islamique est parvenue, de manière générale, aux mécréants d'une façon non déformée ?
Non, pas du tout.
Et quand est apparu le problème des frères qui se comportent sans sagesse alors la mauvaise image de l'Islam s'est accentuée aux yeux des occidentaux et des non-occidentaux, et je vise par ceux-là ceux qui mettent des bombes au milieu des populations en ayant la prétention que ceci fait partie du djihad dans le chemin d'Allah ; alors qu'en réalité ils ont beaucoup plus nuit à l'Islam et aux musulmans qu'ils ne leur ont été utiles.
Quel a été le résultat de leurs actions ?
Je vous pose la question : est-ce que cela a rapproché les mécréants de l'Islam ou au contraire est-ce que cela les en a éloigné encore plus ?
Cela les a éloignés encore plus.
Et les musulmans ont parfois tellement honte de ces actes qu'ils en viendraient presque à se cacher le visage, tout ça pour ne pas qu'on les confonde avec ce groupe affreux et faiseur de troubles.
Et l'Islam est innocent d'eux, l'Islam est innocent d'eux.
Alors que même quand le jihad devint obligatoire, les compagnons ne sont jamais partis tuer des mécréants dans leurs pays, sauf dans le cas d'un jihad ayant un but précis avec un dirigeant capable de faire la guerre.
Par Allah, quant à ce terrorisme-là, il représente une faiblesse contre les musulmans, et je le jure par Allah.
Car si on regarde le résultat, il n'y a aucune conséquences positives, au contraire cela salit la réputation.
Et si seulement nous avions pris le chemin de la sagesse et que nous avions craint Allah au fond de nous-mêmes et que nous nous étions améliorés en premier, puis que nous avions tenter d'améliorer les autres avec les moyens légiférés, l'aboutissement de tout ceci aurait été positif.

Extrait de la cassette n°1 de la série « Explication des bases de l'Exégèse »
source : ibnothaimeen.com


..L'auteur d'un attentat suicide n'est pas un Martyr
et il est dans le feu...


Cheikh ibn ‘Outhaymin -qu' Allah lui fasse miséricorde- dit dans son explication de Riyadhous-Sâlihin (1/165-166) concernant des attentats suicides, tout en donnant quelques morales (Fawa-id) du Hadith de Souhayb -qu' Allah soit satisfait de lui-:

Le Hadith est le suivant : Le Messager d'Allah r a dit :
« Il y avait un roi parmi ceux qui sont venus avant vous, et il avait un sorcier. Ainsi quand il vieillit il dit au roi : « Je suis devenus vieux envoie-moi un jeune garçon de sorte que je puisse lui enseigner la sorcellerie. Le roi lui envoya un jeune homme qui, chaque fois qu'il se rendait chez le magicien, faisait halte chez un ermite qui se trouvait sur son chemin. Il s'arrêtait chez l'ermite pour entendre ses paroles qui lui plaisaient beaucoup. Et lorsqu'il arrivait chez le magicien, celui - ci le frappait (pour son retard). Le jeune homme se plaignit à l'ermite qui lui dit: "Si tu crains le magicien, dis que tes parents t'ont retenu, et si tu crains tes parents, dis que le magicien t'a retenu".

Etant dans un état pareil, il se trouva devant une bête féroce qui empêchait les gens de passer par ce chemin. "Aujourd'hui, se dit - il, je voudrais savoir qui à la plus grande valeur : le magicien ou l'ermite?". Il prit une pierre et dit: "Seigneur! Si l’œuvre de l'ermite t'est plus favorable que celle du magicien, fais périr cette bête afin que les gens retrouvent leur liberté". Il jeta la pierre contre la bête et la tua, et les gens poursuivirent leur chemin. Arrivant chez l'ermite, il lui raconta le fait. "O mon fils! dit l'ermite, aujourd'hui tu es meilleur que moi après avoir atteint ce degré. Tu seras éprouvé, et dans ce cas ne montre ma retraite à personne".

Le jeune homme guérissait l'aveugle - né et le lépreux; et délivrait les gens de différentes maladies. L'un des courtisans du roi, qui était atteint de cécité, entendit parler du jeune homme. Il alla le trouver en lui apportant différents présents, et lui dit: "Tout ce que tu vois devant toi comme cadeaux sera le tien si tu réussis à me guérir". - "Je ne guéris personne, répondit - il, mais c'est Allah qui en a le pouvoir. Si tu crois en Allah, je te L'invoquerai afin qu'Il te guérisse". Le courtisan avoua sa croyance en Allah et fut guéri. Arrivant chez le roi pour lui tenir compagnie comme d'habitude, le roi s'étonna et s'écria: "Qui t'a rendu la vue?". - "Mon Seigneur", répondit le courtisan, - "As - tu un Seigneur, reprit le roi, autre que moi?". - "Certes, mon Seigneur et le tien est Allah". Le roi le prit et le tortura jusqu'à ce qu'il lui désigna le jeune homme. On amena celui - ci au roi. - "O fils, dit le roi, as - tu atteint, grâce à la magie, ce pouvoir de guérir l'aveugle - né, le lépreux et de faire ce que tu fais?". - "Je ne guéris personne, répondit - il, mais c'est Allah qui le fasse". Alors le roi le prit et le tortura jusqu'à ce que le jeune homme indiqua la retraite de l'ermite. Quand on fit venir l'ermite, on lui ordonna d'abjurer sa religion, mais il refusa. Devant ce fait, on apporta une scie qu'on plaça sur le sommet de son crâne, et on lui coupa la tête en deux parties. Puis on fit venir le courtisan qui subit le même sort après son refus de renier sa foi. Ensuite on ordonna d'amener le jeune homme qui refusa à son tour de revenir sur sa religion. Le roi le livra à ses hommes en leur disant: "Emmenez - le au sommet de cette montagne et précipitez - le s'il persiste dans son refus". Quand ils furent sur le sommet, le jeune homme invoqua Allah par ces mots: "Seigneur! Délivre - moi d'eux comme bon Te semblera". A ce moment, la montagne s'ébranla et les hommes du roi tombèrent dans l'abîme. En revenant chez le roi, celui - ci dit au jeune homme: "Qu'a - t - on fait des hommes qui t'ont accompagné?". - "Allah, répondit - il, m'en a délivré". Le roi le livra à d'autres hommes en les ordonnant: "Emmenez - le dans une barque, lorsque vous gagnerez le large, demandez - lui de renier sa foi, et s'il persiste dans son refus, jetez - le par - dessus bord". Quand ils furent au large, le jeune homme invoqua Allah par les mêmes mots: "Seigneur! Délivre - moi d'eux comme bon Te semblera". La barque chavira et les hommes du roi se noyèrent. Le jeune homme, sain et sauf, revint chez le roi qui s'étonna et s'écria: "Quel sort ont subi tes compagnons?". - "Allah m'en a délivré", répondit - il. Il ajouta: "Tu ne peux pas me tuer à moins que tu fasses ce que je te demande de faire". - "Et qu'est - ce que je dois faire?", répliqua le roi. - "Tu réunis les gens, reprit le jeune homme, sur un seul tertre, tu me crucifies sur un tronc d'arbre, tu prends une flèche de mon carquois que tu mettes sur un arc, puis tu dis: (Au nom d'Allah, Seigneur de ce jeune homme), tu tires et c'est ainsi que tu pourras mettre fin à mes jours".

Le roi fit ce que le jeune homme lui avait demandé. Il assembla les gens, attacha le jeune homme à un tronc d'arbre, prit la flèche, la mit sur la corde et visa en disant: "Au nom d'Allah, Seigneur de ce jeune homme". La flèche partit et atteignit la tempe du jeune homme qui mit sa main là - dessus et tomba mort. Les gens dirent alors: "Nous croyons au Seigneur de ce jeune homme".

On vint ensuite trouver le roi: "Te rends - tu compte? Ce que tu craignais, Allah l'a réalisé. Ton peuple croit désormais en Allah". Le roi ordonna alors de creuser des fossés dans les entrées des chemins, d'y mettre un grand feu et d'y jeter ceux qui ne renieraient pas leur foi. Quand les ordres du roi furent exécutés et vint le tour d'une femme accompagnée de son enfant, elle hésita mais son fils lui dit: "O Maman! Fais preuve de ta résignation car tu es dans la bonne voie».

(Riyadhous-Sâlihin, Hadith n° 30)

[…] Quatrième morale :
Il est permis à une personne de s'exposer elle-même au danger lorsqu’il s’agit d’une question d'avantage général au profit des musulmans, parce que le garçon a lui même indiqué au roi la manière dont on pouvait le tuer et par laquelle il le mènerait à sa fin, qui était de prendre une flèche de son carquois, etc...

Cheikh al Islâm (ibn Taymiya) a dit : « Puisque c'était un Jihad dans la sentier d'Allah, qui a poussé une nation entière à croire, et il n'a vraiment rien perdu, bien qu'il soit mort on meurt de toute façon, tôt ou tard».

Mais quant à ce que certaines personnes font comme suicide en s’attachant des explosifs à eux-mêmes, puis s’approchent des mécréants pour ensuite exploser lorsqu’ils sont parmi eux, ceci est un cas de suicide. Et le refuge est auprès d'Allah !

Quant à celui qui tue sa propre âme (qui commet un suicide) alors il s’éternisera éternellement dans le feu de l’enfer, à jamais, comme il est rapporté dans le Hadith d’après le Prophète -salaLLahû 'alayhi wa salam-. Qui est sa parole "... et celui qui se tue avec une arme de fer, alors l'arme de fer restera dans sa main, et il se poignardera sans interruption dans son ventre et s’éternisera éternellement dans le feu de l'enfer, à jamais. " Rapporté par al-Boukhari dans le livre de la Médecine n° 5778 et Mouslim dans le livre de la foi n° 109

En effet ce suicide n’a pas été fait dans le but de bénéficier à l' Islam, car il s’est tué lui-même avec une dizaine, une centaine, ou deux cents autres personnes, sans que l'Islam ne bénéficie de cela, puisque les gens n'accepteront pas l’Islam, contrairement à l'histoire du jeune garçon.

Plutôt elle augmentera la détermination des ennemis, et cette action provoquera de la méchanceté et de l'amertume dans leurs cœurs à tel point qu'ils pourraient chercher vengeance envers les musulmans de manière plus forte encore !

On constate cela avec les juifs et le peuple de la Palestine. Les palestiniens, lorsque l’un d’entre eux se tue lui-même avec ces explosifs en emportant six ou sept personnes avec lui, il entraîne la revanche qui atteint soixante personnes ou plus. Ainsi ceci ne produit aucun avantage, ni pour les musulmans, ni pour ceux qui ont fait détonner les explosifs dans leurs rangs.

Ainsi on constate que ces gens qui exécutent ces attentats suicides tuent leurs âmes sans droit, et que ceci les fait rentrer dans le feu, et le refuge est auprès d'Allah, et cette personne n'est pas un martyr (Chahîd).

Cependant si une personne a fait ceci en se basant sur une mauvaise interprétation, en pensant que ceci est permis, nous espérons pour lui qu'il sera sauvé du péché, mais quant à l’acte de martyr étant inscrit pour lui, là non ! puisqu'il n'a pas pris le chemin du martyre. Et celui qui fait un effort de réflexion puis se trompe n’aura qu’une simple récompense.

Abou ‘Abde-r-Rahman al Firansy
source : sounnah.free.fr


II Les savants de l'Islam se prononcent sur le terrorisme sous toutes ses formes


Sheikh Salih Ibn Fawzan Abdallah Al Fawzan (Qu'Allah le préserve)



Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux

Louange à Allah, Seigneur de l’univers et que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur notre Prophète Muhammad, ainsi que sur sa famille et tous ses compagnons.

Ceci dit :

Il ne fait aucun doute qu’instaurer la paix et la sécurité [dans une société] est une nécessité. L’être humain a plus besoin de la sécurité qu’il n’a besoin de manger ou de boire. C’est pourquoi, lorsqu’Abraham a invoqué Allah, il a demandé la sécurité avant sa subsistance ;

« … Et quand Abraham supplia: "O mon Seigneur, fais de cette cité un lieu de sécurité, et fais attribution des fruits à ceux qui parmi ses habitants auront cru en Allah et au Jour dernier… » (Sourate 2; 126)

En effet, les gens ne peuvent pas se procurer la nourriture et la boisson en période d’insécurité ; si celle-ci s’installe dans un pays, les routes par lesquelles transitent les marchandises [ne sont plus sûres et] sont coupées. C’est la raison pour laquelle Allah a prévu pour les bandits de grand chemin la plus dure des punitions :

« La récompense de ceux qui font la guerre contre Allah et Son messager, et qui s'efforcent de semer la corruption sur la terre, c'est qu'ils soient tués, ou crucifiés, ou que soient coupées leur main et leur jambe opposées, ou qu'ils soient expulsés du pays. Ce sera pour eux l'ignominie ici-bas; et dans l'au-delà, il y aura pour eux un énorme châtiment, » (Sourate 5; 33)

L’islam est venu préserver cinq choses essentielles qui sont : la religion, la vie, l’honneur, la raison et les biens. L’islam a prévu des sanctions sévères à l’encontre de ceux qui portent atteinte à ces cinq choses essentielles, qu’elles appartiennent à des musulmans ou à des non-musulmans qui sont liés par un pacte [avec les musulmans]. En effet, le non-musulman qui jouit d’un accord a les mêmes droits et devoirs que le musulman. Le Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) a dit : « Celui qui tue un non-musulman bénéficiant d’un pacte ne sentira pas l’odeur du Paradis » Hadith rapporté par An Nassaï

Et Allah dit :
«Et si l'un des associateurs te demande asile, accorde-le lui, afin qu'il entende la parole d'Allah, puis fais-le parvenir à son lieu de sécurité.… » (Sourate 9; 06)

Même si les musulmans craignent que les non-musulmans avec lesquels ils ont un pacte ne le rompent, ils n’ont pas le droit de les combattre tant qu’ils ne leur ont pas annoncé que le pacte qui les lient a pris fin ; et il ne leur est pas permis de les attaquer par surprise sans avoir dénoncé officiellement l’accord.

Allah dit :
«Et si jamais tu crains vraiment une trahison de la part d'un peuple, dénonce alors le pacte (que tu as conclu avec), d'une façon franche et loyale car Allah n'aime pas les traîtres.» (Sourate 8; 58)

Les non-musulmans dont les relations sont régies par un accord avec les musulmans se divisent en trois groupes :

Al-Mousta’min : celui qui rentre dans un pays musulman, à qui on garantit la sécurité, le temps d’accomplir une mission ; ensuite, quand sa mission prend fin, il rentre chez lui ;

Al-Moucâhid : celui qui rentre dans le cadre d’un accord de paix avec les musulmans, la paix et la sécurité lui sont garanties tant que l’accord entre les deux parties n’est pas rompu. Il est interdit à quiconque de lui porter atteinte, comme il lui est interdit de porter atteinte à un musulman ;

Ad-Dhimmî : celui [qui réside en pays musulman et] qui paie un impôt aux musulmans et obéit à leur loi.

L’islam accorde à ces trois catégories de non-musulmans la sécurité autant dans leur personne, que dans leurs biens et leur honneur ; quiconque les agresse a trahi l’islam, et mérite une peine exemplaire.

C’est une obligation pour le musulman d’être juste, que ce soit envers le musulman ou envers le non-musulman, même s’ils ne font pas partie des trois catégories suscitées. Allah le Très Haut dit :

« … Et ne laissez pas la haine pour un peuple qui vous a obstrué la route vers la Mosquée sacrée vous inciter à transgresser.… » (Sourate 5; 02)

«O les croyants! Soyez stricts (dans vos devoirs) envers Allah et (soyez) des témoins équitables. Et que la haine pour un peuple ne vous incite pas à être injustes. Pratiquez l'équité: cela est plus proche de la piété. Et craignez Allah. Car Allah est certes Parfaitement Connaisseur de ce que vous faites... » (Sourate 5; 08)

Ceux qui agressent les gens en paix font partie soit de la secte des Kharijites, soit ce sont des bandits de grand chemin ou des rebelles (contre le pouvoir en place). Et on se doit de prendre avec chacune de ces catégories des mesures sévères, qui mettent une fin radicale à leur entreprise, et qui mettent les musulmans et les non-musulmans (appartenant aux trois catégories citées ci-dessus) à l’abri de leur mal.

Quant à ceux qui font exploser des bombes, où qu’ils se trouvent, et qui prennent les vies d’innocents, détruisent les biens respectés - des musulmans et des non-musulmans - [tuent les hommes et] rendent ainsi les femmes veuves, et les enfants orphelins, Allah a dit à leur sujet :
«Il y a parmi les gens celui dont la parole sur la vie présente te plaît, et qui prend Allah à témoin de ce qu'il a dans le cœur, tandis que c'est le plus acharné disputeur. -* - Dès qu'il tourne le dos, il parcourt la terre pour y semer le désordre et saccager culture et bétail. Et Allah n'aime pas le désordre ! -*- Et quand on lui dit: "Redoute Allah", l'orgueil criminel s'empare de lui. L'Enfer lui suffira, et quel mauvais lit, certes!! » (Sourate 2; 204/206)

Ce qui est surprenant, c’est que ces agresseurs qui sortent des limites de la Loi islamique disent que leurs actes [terroristes] font partie du Jihâd sur le sentier d’Allah ! Ceci est un des plus grands mensonges proféré à l’encontre d’Allah, car Allah a considéré cela comme du désordre et non pas comme du Jihâd.

Mais on s’étonne moins quand on sait que les prédécesseurs de ces Khâridjites ont déclarés apostats les Compagnons du Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) ; ils ont assassiné ‘Uthman et Alî, qu’Allah les agrée - qui sont deux des califes bien guidés et qui font partie de ceux à qui le Prophète a annoncé qu’ils rentreraient au Paradis. Malgré cela, ils les ont tués et ils ont appelé leur geste du Jihâd sur le sentier d’Allah, alors que c’est du Jihâd sur le sentier du diable !

Allah dit à ce sujet :
«Les croyants combattent dans le sentier d'Allah, et ceux qui ne croient pas combattent dans le sentier du Tâghoût. Eh bien, combattez les alliés du Diable, car la ruse du Diable est, certes, faible… » (Sourate 4; 76)


Et il ne faut pas faire endosser la responsabilité de leurs actes à l’Islam.

Les ennemis de l’islam - parmi les mécréants et les hypocrites - disent que l’islam est une religion de terrorisme, en prenant pour preuve les actes de ces criminels.

Leurs actes ne font pas partie de l’Islam ; ni l’Islam ni aucune religion ne les approuve. Ce n’est rien d’autre que [la manifestation de] la pensée des Khâridjites que le Prophète a incité à tuer : « … où que vous les trouviez, tuez-les. »

(Note personnel : le faite de les tuer revient bien sûr aux autorité et non a l'acte personnel voir la note de bas de page du livre "Ce qui distingue le Musulman du Polythéiste" édition Anas à la page 42, note de bas de page numéro 54 concernant ce même hadith.)

Mais il est du ressort du gouvernant musulman de les combattre, comme l’ont fait les Compagnons du Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui), sous l’autorité du commandeur des croyants Alî ibn Abî Tâlib, qu’Allah l’agrée.


Certains hypocrites ou ignorants prétendent que c’est dans les écoles musulmanes qu’on leur a inculqué ces idées, que les programmes scolaires contiennent ce genre de pensées déviées, et ils réclament que les programmes d’enseignement soient changés !

Je dis (en réponse à cela) que ceux qui ont ces pensées déviées ne sont pas sortis des écoles musulmanes, et ils n’ont pas appris la science chez les savants musulmans, car ils interdisent que l’on étudie dans les écoles, les instituts et les facultés, et ils méprisent les savants musulmans ; ils disent que ce sont des ignorants, ils les qualifient de « collaborateurs » à la solde des hommes de pouvoir. Ceux-là apprennent chez ceux qui ont des pensées déviées, et chez des jeunes qui n’ont que peu de science, comme eux. Ils agissent comme leurs prédécesseurs qui ont traité d’ignorants et d’apostats les savants parmi les Compagnons du Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui).


A partir de maintenant, ce que nous souhaitons, c’est que les parents prennent garde à leurs enfants, et ne les laissent pas aux mains de ceux qui ont des pensées destructrices qui les orientent vers l’égarement et le sectarisme. Qu’ils ne les laissent pas participer à des rassemblements douteux, à des excursions dont ils ne connaissent pas les organisateurs, ou à des camps de loisir qui sont les endroits de prédilection où recrutent ceux qui cherchent à égarer les jeunes et où chassent les loups à l’affût. Qu’ils ne laissent pas leurs enfants en bas âge voyager en dehors de l’Arabie.

Il convient aux savants d’orienter les gens dans la bonne direction, de leur apprendre la croyance authentique dans les écoles, les mosquées et les médias, afin de ne laisser aucune occasion à ceux qui veulent les égarer, qui ne sortent que dans l’obscurité et agissent lorsque les gens de bonne foi ont le dos tourné.

Qu’Allah nous facilite à tous l’apprentissage de la science utile et l’accomplissement des bonnes œuvres, et qu’Il prie et salue sur notre Prophète Muhammad, sa famille et ses Compagnons.

Source : Extrait du livre " Que disent les savant de l'Islam sur le Terrorisme " Aux éditions Anas - Publication de l'extrait du livre avec l'accord des éditions Anas.

Réponse de Son excellence le Sheikh Dr Salih Ibn Fawzan Abdallah Al Fawzan (Qu'Allah le préserve), Membre du comité des grands savants et membre du comité permanent des fatwas du Royaume d’Arabie Saoudite.




III Les manifestations

( Cheikh Al Outheymin )

Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux

Louange à Allah, et j’atteste que nulle divinité n’est en droit d’être adorée à part Allah et que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur Son Messager, ainsi que sur sa famille et tous ses compagnons.

Ceci dit :

Les manifestations et les sit-in sont des moyens parmi d’autres relatifs à la démocratie, et tout procédé démocratique doit être exposé à la législation Islamique d’Allah. Ce qui est acceptable par la législation sera adopté et ce qu’elle rejette doit être rejeté et les manifestations ne sont pas acceptables dans la législation Islamique pour plusieurs raisons que voici :

1/ Elles découlent des lois provenant de l’occident et sont fondées sur un système démocratique qui prône la liberté d’expression et la possibilité de se révolter pour le mécréant comme pour le musulman, pour l’indécent comme pour le sage et pour le vertueux comme pour le criminel, pour le rancunier comme pour le gentil, pour celui qui n’a pas de limite comme pour celui qui est pieux et tout cela est interdit par la législation : Allah – Le Très Haut – dit : « Traiterons-Nous les soumis (à Allah) à la manière des criminels? | Qu'avez-vous? Comment jugez-vous? » [Sourate Al-Qalam V.35 & 36] et nombreux sont les versets qui abondent dans ce sens.

Et pour appuyer ce qui vient d’être dit, ce que sont en train de vivre [en ce moment] les musulmans : c'est-à-dire que les musulmans d’Egypte qui manifestent ces jours-ci se confondent avec les chrétiens de ce pays dans cette manifestation et se rejoignent sur la place Tahrir pour accomplir leur prière ; ainsi le musulman brandit le Coran et à ses côtés le chrétien qui brandit l’évangile. Alors que dans un système basé sur l’Islam, les critiques et les recommandations ne peuvent provenir que des gens de science et de la compréhension, du discernement et de la raison.

2/ Les manifestations sont organisées pour le désordre de sorte que différentes catégories de personnes de tous bords y participent, dont les intentions sont multiples et dont la situation est disparate. Ainsi on y trouve toute sorte d’individus, parmi eux des dévoyés, des dépravés, des pervers et de purs ignorants qu’on ne trouverait nul par ailleurs et ces gens-là ne suivent pas la religion d’Allah, ils font preuve d’aucune retenue et d’aucune lucidité, et inutile de se demander ce qui pourrait arriver de mal par leur cause.

3/ Les manifestations suscitent la convoitise de fauteurs de troubles, de ceux qui aspirent au malheur et qui sont à la recherche des calamités, ceux qui attendent pour les gens un revers de fortune. Et c’est effectivement ce que l’on observe dans ces manifestations, car il y a parmi eux celui qui profère des insultes et des injures et va jusqu’à maudire (les autres) ; il y a parmi eux le voleur et le pillard mais aussi le vandale et celui qui vient s’amuser. Il y a également des gens venus pour faire couler le sang et tuer des innocents, alors que tout ceci est strictement interdit dans la législation Islamique. Combien de manifestations ont été déclarées pacifiques [au départ] puis se sont transformées en très peu de temps en une révolte et en une mascarade, résultat de la frénésie et l’excitation des semeurs de corruption et des gens sournois qui s’invitent à ce genre de manifestation.

4/ Les manifestations sont des occasions que recherchent les faibles d'esprit pour prendre le dessus sur les innocents et les plus forts sur les plus faibles, et les maraudeurs sur ceux qui vivent en sécurité ; et il est possible que des personnes sont en proie à plus d’attaque et de violence que d’autres, sans compter les droits sacrés bafoués de certain parmi tant d’autres. Il y a certes, dans tout cela l’emploi de la ruse et de la perfidie ainsi que de la trahison qui sommeille en eux. Tous ces actes sont considérés dans la législation islamique comme étant de grands péchés et des actes répréhensibles.

5/ Ce qui est voulu derrière ces manifestations organisées par des musulmans, c’est souvent la volonté de faire basculer un pays au profit d’un autre comme c’est le cas en ce moment. Ainsi, elles (les manifestations) auront réunies tout le mal. Ceci concorde avec la parole de Sheikh Al Islam Ibn Taymiyya (qu’Allah lui fasse miséricorde) : « Lors d’émeutes, il s’y passe plus d’injustice en une heure que durant plusieurs années de tyrannie » ; et c’est ainsi que ces manifestants se transforment en mercenaires et se retrouvent entre la vie et la mort. Supposé que ces personnes meurent dans cet état, (qu'Allah nous protège de la mauvaise issue !) ; alors elles seront mortes dans le sentier du mal et la sédition et dans la transgression et l’injustice générale. Et si elles parvenaient à rester en vie après avoir semé la corruption sur terre, fussent-elles au service des ennemis de l’Islam, alors leur crime sera d’autant plus grand et le danger plus désastreux car la participation aux manifestations pour faire basculer un pays au profit d’un autre signifie creuser des tombes pour les musulmans et ouvrir les portes à des prisons et permettre l’entrée aux ennemis qui convoitent le pouvoir ou la colonisation du pays et ses habitants. De même que (par la suite), l’état qui se formera juste après celui qui aura été renversé, mettra tout en œuvre pour se débarrasser des personnes qui ont été la cause de la chute du précédant état, ceci dans le souci de ne pas subir le même sort et certes, ceux qui sont le moteur de ces troubles, leur péché est énorme. Ils seront sans cesse en danger tant qu’ils resteront en vie et il est même possible qu’elles soient dans l’obligation de se réfugier dans un autre pays non-musulmans ; ce qui suppose des risques de nuit comme de jour avec des conséquences néfastes ; et n’emprunte le chemin qui mène aux manifestations dans l’intention de faire basculer des pays au profit d’autres qu’une personne ayant sacrifié sa propre religion ou par faiblesse au profit de l’argent ou du pouvoir, Allah – Le Très Haut – dit : « Il en est parmi les gens qui adorent Allah marginalement. S'il leur arrive un bien, ils s'en tranquillisent, et s'il leur arrive une épreuve, ils détournent leur visage, perdant ainsi (le bien) de l'ici-bas et de l'au-delà. Telle est la perte évidente! » [Sourate Al-Hajj V.11]

Ensuite, les partis politiques qui cherchent à faire tomber des pays au profit d’autres, ne cherchent pas à les rassembler autour de la religion mais convoitent plutôt le pouvoir. Et s’ils y parviennent [un jour], alors tu verras chacun d’eux se prétendre plus à même de gouverner et essayer de se débarrasser de celui qui cherchera à se dresser devant lui ou de l’écarter et l’affaiblir. Et inutile de s’interroger au sujet des règlements de comptes entres-eux, des tueries, des assassinats et des arnaques. Sachant que les pays mécréants alimentent ces partis qui combattent l’Islam, il est probable que ces mêmes partis qui combattent l’Islam et qui tuent les musulmans prennent [un jour] le dessus à tel point qu’il ne restera plus rien de la religion aux musulmans, ni même une vie agréable pour eux et que cette vie-là bascule que dans les tourments qui ne laissent rien et n'épargnent rien. Désobéir au gouverneur musulman et appeler à un soulèvement (coup d’état) par le biais des manifestations représente la plus grande fitna communautaire qui puisse ratisser sur son passage chaque plante verte et chaque plante sèche et qui saccagerait culture et bétail. Et Allah n'aime pas le désordre!

Et sur la base de ce qui vient d’être dit plus haut, et en s’appuyant sur ces quelques arguments, il n’est pas permis à celui qui croit en Allah et au jour dernier d’autoriser par une fatwa les manifestations, qu’elles soient pacifiques ou subversives, car celles-ci sont pire encore et plus nuisibles. Il n’est pas permis à celui qui croit en Allah et au jour dernier d’y participer, que ce soit pour sa planification ou pour sa mise en œuvre, ni même être présent sans pour autant y participer ou alors en faire son apologie.

Il ne s’agit pas là de la toute première fatwa émise sur l’interdiction des manifestations, car les savants qui font partie des gens de la Sounna et du Consensus, ceux à qui on demande des fatawa, l’ont déjà fait avant et en premier notre Sheikh, le savant du Hadith, al Wâdi’i ainsi que le savantissime Ibn Baz et le savantissime et jurisconsulte Ibn Al ‘Outhaymine, et également la Commission Permanente (l’Ifta).

Et lorsque nous mettons en garde les musulmans par rapport aux manifestations, ceci ne veut en aucun dire que nous agréons l’injustice des gouverneurs, non ! Cependant nous disons à ceux qui en ont la possibilité de leur donner le conseil et leur recommander le changement et ceci par les moyens légiférés.

Nous recommandons aux musulmans de s’armer de patience face à la tyrannie de leurs gouverneurs, car leur injustice est pour nous une punition résultant de l’injustice qui règne entres nous. Si les nations islamiques délaissent toute forme d’injustice, Allah fera en sorte qu’ils soient gouverné par le meilleur d’entres-eux. N’oublions surtout pas l’injustice qui règne entres nous car c’est ce qui fait augmenter l’injustice de manière générale et chez l’individu. Et nous savons de science certaine que le maintient des gouverneurs au pouvoir ne peut se perpétuer que si la justice est partout car c’est sur ce juste milieu que repose l’univers, cependant ceci devient facile uniquement pour celui à qui Allah le lui a rendu facile.

Que les gens s’accordent à fournir les efforts nécessaires pour concrétiser cela et s’entourent de tous ceux qui vont les motiver et les pousser à réaliser cela. Et il n'y a de moyen ni de puissance qu'en Allah.

Et La Louange est à Allah, Seigneur des mondes, par qui les bienfaits s’accomplissent, et c’est à Lui que nous demandons l’aide.
Et c'est Allah qui accorde la réussite. Que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur notre Prophète Muhammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

Voir le profil de l'utilisateur

abu-souheil 


Récurrent
Récurrent

Les étapes qui mènent aux attentats



par sheikh Soulauyman Ar Rouhayli







Traduction: Abuabdirrahmaan

Correction: Abu Muhammad as sinighâli

Edition: Ahmad Ba

L'audio ici:
http://archive.org/download/AbouAlBaraa ... uhayli.mp3

La transcription ici:
http://archive.org/download/Tafjir/Marahil-Tafjir.pdf


بسم الله الرحمن الرحيم

Louanges à Allah, nous Le
louons, nous demandons Son aide et Son pardon, nous cherchons protection
auprès de Lui contre notre propre mal et contre nos
mauvaises actions. Celui qu'Allah met sur la bonne voie, nul ne peut
l'égarer ; celui qu'Il [Allah] égare, nul ne peut le remettre sur la
bonne voie. Je témoigne qu’il n’y a de divinités [digne
d’être adoré] si ce n’est Allah, Il est unique et n’a point
d’associés.Et je témoigne que Mouhammad - صلى الله عليه و سلم - est son
serviteur et son envoyé.

(Ô les croyants, craignez Allah comme il doit d’être craint et ne mourrez qu’en pleine soumission)[Sourate 3 - Verset
102]

(Ô
hommes, craignez votre seigneur qui vous a créé d’un seul être et a créé
de celui-ci son épouse, et qui de ces deux-là a fait
répandre sur la terre beaucoup d’hommes et de femmes. Craignez Allah
au nom duquel vous vous implorez les uns des autres et craignez de
rompre les liens du sang. Certes Allah vous observe
parfaitement
)[Sourate 4 - Verset 1]

(Ô vous
qui croyez ; craignez Allah et parlez avec droiture afin qu’il améliore
vos actions et vous pardonne vos péchés. Quiconque
obéit à Allah et à son messager obtient certes une grande réussite
.)[Sourate 33 - Verset 70-71]

Après cela, la meilleure des paroles
est le Livre d’Allah, la meilleure des guidances est celle
deMouhammadصلى الله عليه و سلم, La pire des choses est la création
nouvelle dans la religion (mouhdatha), toute création nouvelle est
une innovation (bid'a) et toute innovation est égarement et tout
égarement mène en enfer.

Ensuite chers frères, je magnifie La
Louange d’Allah pour l’Islam et la Foi, je magnifie Sa Louange pour la
Sounnah et le Coran, je remercie Allah pour la sécurité
dans les pays. Chers frères, les musulmans ont été témoins ces
temps-ci de grandes tragédies causant des douleurs d’une grande ampleur,
augmentant les maladies, multipliant les traumatismes,
occasionnant des erreurs, déviant les sentiments et déséquilibrant
la raison. La plus grande des ces tragédies est les tueries fratricides
des musulmans par leurs pairs, et ceci dans plusieurs
pays musulmans. Et parmi les plus grandes de ces tragédies, les plus
atroces, les plus vilaines, il y a les attentats perpétrés dans le pays
des deux mosquées et de l’unicité, dans le pays où les
habitants se sont accrochés à l’islam, un pays ou la législation
Islamique est de rigueur à la vue et au su de tous et qui n’agrée aucun
accord qui lèserait leur religion. Ces tragédies ont fait
mal dans le cœur des croyants, les lésant, les faisant pleurer et
leur hantant le sommeil.

Ces tragédies ne sont approuvées par
aucune voie authentique, ni par une raison saine, car regroupant la
destruction comme couleur et la turpitude comme forme,
puisqu’il s’agit de l’assassinat des croyants. Ceci est un grand
péché parmi les grands péchés. Notre Seigneur l’Exalté dit : (Quiconque
tue intentionnellement un
croyant, sa rétribution alors sera l’enfer pour y demeurer
éternellement, Allah l’a frappé de sa colère, l’a maudit et lui a
préparé un châtiment énorme
.)

Le prophète paix et salut sur lui dit « Préservez-vous des sept causes de châtiments, on lui demanda : ce sont lesquelles ? Il
dit : associer Allah, la magie, tuer
un être humain sauf si c’est permis par la législation, prendre les
intérêts, manger l’argent de l’orphelin, fuir la guerre
sainte, accuser les chastes croyantes d’adultère
».

Notre prophète et bien aimé صلى الله عليه و سلم a dit « Le
sang du musulman qui témoigne qu’il n’y a de divinité authentique
qu’Allah
et que je suis l’envoyé d’Allah n’est légitime que dans l’un de ces
trois cas : Le ou la marié(e) qui commet l’adultère, l’assassinat, et
celui qui délaisse sa religion se séparant du
groupe
. ».

Le prophèteصلى الله عليه و سلمa
interdit le sang de manière catégorique et sévère, lors d’un grand
événement, dans un mois bénit, dans un grand jour, sur un endroit
béni, quand il a dit lors du sermon du jour du sacrifice à Mina,
lors du pèlerinage de l’adieu « votre sang, vos biens, et votre honneur sont aussi bénis que ce
jour, ce mois, et cet endroit
».

Le prophète صلى الله عليه و سلم dit, expliquant la gravité du meurtre d’un croyant « Je jure par celui dont ma vie est entre ses mains
que tuer un croyant est pire devant Allah que la destruction du monde
».

Le prophète صلى الله عليه و سلمdit : « La disparition du monde est moins grave devant Allah que tuer un musulman».

Ce péché est d’autant plus grand,plus
sévère, plus vilain lorsque le musulman ressent la fierté et le bonheur
dans son geste. Le prophète صلى الله عليه و سلم dit :
« Quiconque tue un croyant avec fierté Allah ne lui acceptera aucune œuvre. ».

Et parmi ces tragédies, l’assassinat
de l’être garanti qui s’est installé dans ce pays béni avec la garantie
et l’accord du gouverneur musulman. Le prophète صلى
الله عليه و سلمdit : « celui qui tue un croyant garanti ne humera pas l’odeur du paradis. »

Il ditصلى الله عليه و سلم : « Quiconque tue un être ayant la garantie sans légitimité, Allah lui interdit le paradis et il ne humera
pas son odeur
.» Il dit : « Quiconque tue un homme parmi ceux qui disposent de l’accord ne humera pas l’odeur du paradis alors que son odeur se sent à une
distance de 70 ans de marche
». Dans les deux cas de figures,
chers serviteurs d’Allah – l’assassinat du croyant ou de l’être qui a
la garantie -il y’a le fait de faire couler du sang
illégitimement. Alors que Le prophète صلى الله عليه و سلم dit « Le serviteur demeure dans sa religion pure tant qu’il ne fait pas couler du sang
illégitimement
». Le prophèteصلى الله عليه و سلم a informé
que le croyant ne cesse de concurrencer dans le bien tant qu’il ne fait
pas couler du sang illégitimement et s’il le fait ses
bienfaits vont s’estomper. Le prophète صلى الله عليه و سلمdit : « Le croyant ne cesse de s’accoler aux bienfaits tant qu’il ne fait pas couler du sang
illégitimement, s’il le fait tout s’arrête
. »

Parmi ces tragédies, les
attentats-suicides alors que l’Islam a rendu illicite le suicide de
manière catégorique. L’Exalté dit : (Ne
tuez pas votre personne
). Le prophète صلى الله عليه و سلم dit « Celui qui se suicide sera châtié au jugement dernier avec l’objet avec lequel il s’est
suicidé
»

Ces tragédies ont instauré beaucoup
d’anarchies sur terre alors qu’Allah a mépris ceux qui sèment la
corruption sur terre. L’Exalté dit : (Il y
a parmi les gens celui dont la parole sur la vie présent te plait, et
qui prend Allah à témoin de ce qu’il a dans le cœur tandis que c’est le
plus acharné disputeur. Dès
qu’il tourne le dos il parcourt la terre pour y semer le désordre et
saccager culture et bétail. Et Allah n’aime pas le désordre. Et quand
on lui dit « crains Allah !» l’orgueil criminel s’empare
de lui. L’enfer lui suffira et quel mauvais lit !
). Allah a accru le châtiment de ceux qui sèment le désordre sur terre du fait de la grandeur de ce péché. L’Exalté dit : (La
récompense de ceux qui font la guerre contre Allah et son messager et
qui s’efforcent de semer la corruption sur la terre c’est qu’ils soient
tués ou crucifiés ou que soient
coupées leur main et leur jambe opposées ou qu’ils soient expulsés
du pays. Ce sera pour eux l’ignominie ici-bas, et dans l’au-delà il y
aura pour eux un énorme châtiment
.)

Et dans ces tragédies il y a le
dérangement des musulmans et la déstabilisation de la sécurité. Le
prophète صلى الله عليه و سلم dit : « Maudit soit celui qui lèse les musulmans sur leur chemin. » ; comment sera donc le sort de celui qui lèse leur religion chers serviteurs, qui lèse leur propre personne,
qui lèse leur bien et qui lèse leur sécurité. Le prophète صلى الله عليه و سلم dit : « celui qui gâte une demeure ou coupe un chemin ou lèse un croyant sa guerre
sainte n’est pas acceptée.
» Comment donc il peut espérer
l’acceptation de sa guerre sainte tout en lésant les croyants ?
–Qu’Allah nous préserve de ce mal-. Le prophète صلى الله عليه و
سلمdit : « le musulman est celui dont les musulmans sont épargnés de sa langue et de sa main

Ce tort causé par ces tragédies s’est
propagé dans toutes les contrées et a lésé les musulmans de tous les
pays. Combien de musulmans sont lésés par ce fléau ?
Combien de musulmanes chastes a-t-on déshabillé et dévoilé à cause
de ce fléau ? Combien de musulmans a-t-on lésé et mis en prison à cause
de ce fléau ? Le dérangement des musulmans est partout.
Pire cette tragédie a freiné l’avancée de l’Islam dans les pays. Il
n’y a de puissance et de force qu’en Allah Le Très Haut, Le Puissant.

Cette tragédie a causé l’irrespect
envers le gouverneur musulman ainsi que son rabaissement. Le prophète
صلى الله عليه و سلمdit : « Il
y aura après moi des gouverneurs, respectez les. Celui qui les
rabaisse a fait un trou dans l’Islam et on n’acceptera pas son repentir
tant qu’il ne répare pas ce trou qu’il a creusé

».

Le prophète صلى الله عليه و سلم dit : « Celui qui respecte le gouverneur d’Allah sur terre, Allah le respectera le jour dernier, celui
qui rabaisse le gouverneur d’Allah, Allah le rabaissera le jour dernier
. » Le prophète a informé que le jour dernier on mettra pour chaque traître un drapeau et on lui dira : Ceci est la
traîtrise d’untel fils d’untel.

Cette tragédie a causé une grande
injustice alors qu’Allah s’est interdit l’injustice et l’a rendu
illicite entre ses serviteurs. Il leur a interdit de se faire de
l’injustice. Le prophète -صلى الله عليه و سلم - dit « Craignez l’injustice car elle sera ténèbres le jour dernier».

Le prophète صلى الله عليه و سلم dit « Celui qui donne un coup de fouet injustement sera puni au jour dernier ». Ô serviteurs
d’Allah, comment sera donc le sort de celui qui cause l’injustice à la vie ?

En résumé, chers frères, chers amis,
cette tragédie a causé un désordre immense et a causé de nombreuses
destructions. Elle ne fait en aucun cas partie de la
législation d’Allah. IbnoulQayyim dit :« La
législation est fondé sur la sagesse et le confort des serviteurs ici
bas et dans l’au-delà. Elle est entièrement juste,
totalement miséricorde, infiniment confortable et remplie de
sagesse. Tout thème qui sort de l’impartial vers le partial, de la
miséricorde vers son contraire, du confort vers le désordre et de
la sagesse vers la futilité ne fait pas partie de la législation
même si on l’y introduit par déduction
». Tout ceci, chers
frères, fait que les gens se demandent : qu’est ce qui fait que
les jeunes se détournent et négligent ces textes authentiques et
clairs pour instaurer ce grand désastre. Et ceci en pensant qu’ils sont
dans le combat sur le sentier d’Allah et qu’ils hument
l’odeur du paradis à travers leur nez -par présomption ?

Certains disent que la cause est la cherté de la vie pour les jeunes due au manque d’organisation ou des choses de ce genre.

D’autres disent, la cause se trouve dans l’absence d’infrastructures qui pourraient occuper ces jeunes.

D’autres aussi disent, la cause est l’agression des musulmans qui fait mal aux jeunes.

Mais en réalité toutes ces causes ne
doivent pas pousser les jeunes à vouloir adorer Allah par le biais de
ces tragédies en pensant que c’est une guerre sainte sur
le sentier d’Allah. C’est vrai que ces causes peuvent nourrir
davantage de haine dans les cœurs, instaurer des rancunes et bouleverser
les sentiments mais elles ne peuvent pas légitimer de telles
ignominies.

D’autres encore disent, la cause de
ces attentats est l’acte de gens envieux qui ne sont pas d’ici et qui
envient ce pays béni. Par Allah il n’y a pas de doute sur
l’existence de telles personnes. L’installation de l’unicité dans
les pays leur bloque l’œsophage. Mais ce ne sont pas les jeunes qui sont
les principaux instigateurs de ces horribles
attentats.

D’autres disent, la cause se situe dans les idéologies égarées qui proviennent de l’extérieur.

Je jure par Allah qu’ils ont raison,
ce sont des idéologies importées, inadéquates à la méthodologie qui
régit ce pays béni. Inadéquates à la voie tracée par le
livre de Notre Seigneur et par la sounna de notre prophète avec la
compréhension de la meilleure génération. Inadéquates à la voie qui a
réformé les premières générations de ce peuple et qui
pourrait réformer les dernières générations. C’est vrai que ces
idéologies déviées de cette voie droite viennent de l’extérieur. Mais
qui sont alors ses instigateurs ? Est-ce les jeunes eux-mêmes
? Non et non, je le jure par le Seigneur de la Kaaba. Les principaux
instigateurs sont des gens qui dirigent ces jeunes et leur embellissent
les livres qui expliquent ces idéologies. Ils les
poussent à les lire et les éduquent à travers ces livres. Ils ont
élevé le rang de ceux qui épousent ces idéologies et ont rabaissé ceux
qui réfutent ces derniers. Ils ont émis aux jeunes des
règles imaginaires qui pour eux font partie de la religion de sorte
que celui qui s’y accroche sera le vainqueur, le musulman, le secouru.
Celui qui s’y accroche est le guerrier, celui qui ne
recule devant rien, qui n’a peur de rien devant Allah. Ils ont
éloigné les jeunes des savants reconnus.Ce qui a causé ce résultat dont
nous sommes témoins alors que ce qui est caché est encore
pire. Ce qui est caché dans les cœurs comme envie et haine est plus
grand et plus mauvais, que la personne ait l’intention de nuir ou pas.

La réalité, chers amis, c’est que
cette tragédie et ce qui la ressemble, est le résultat des idéologies
que ces instigateurs estiment faire partie de la religion.
Mais en fouillant dans l’histoire des épreuves et en analysant
l’actualité nous verrons que ces idéologies passent impérativement par
trois étapes :


La première étape de ces idéologies
: détourner le cœur des jeunes du respect des dirigeants, aussi bien
les
savants que les gouverneurs, à tel point qu’ils rabaissent ces
dirigeants, remplissent leur cœur de rancune, de haine, d’ire et de
furie envers ces dirigeants. Ils ne portent aucune importance à
la parole des savants et n’ont aucun respect pour les gouverneurs.
L’honorable Imam Ibn ‘Othaymine dit : « Allah
! Allah !dans la compréhension de la voie des pieux
prédécesseurs par rapport au comportement avec le gouverneur. Qu’on
ne doit pas prendre les erreurs des gouverneurs comme raison de révolter
les gens, de leur faire haïr ces dirigeants. Ceci est
le désordre en question et l’une des causes d’instauration des
épreuves entre les gens. Comme la haine envers les gouverneurs provoque
le danger, l’épreuve et l’anarchie, la haine envers les
savants aussi provoque le désintéressement envers eux et donc le
désintéressement à la législation qu’ils propagent. Celui qui essaie de
rabaisser les savants et de rabaisser les gouverneurs,
alors il a corrompu la législation et a corrompu la sécurité. Car si
les savants parlent les gens ne leur font pas confiance, si les
gouverneurs parlent ils se révoltent. Ainsi la turpitude et le
désordre prennent place
. »

Cette étape où l’on rassemble des
ambigüités et où l’on incite les jeunes à remplir leur cœur de haine, de
rancune et d’ire, nous amène à la :

Deuxième étape
qui est la banalisation du sang et le fait de rendre mécréant. Ainsi
leurs cœurs sont préparés
à rendre facilement mécréants les dirigeants, particulièrement les
gouverneurs. Il peut même arriver qu’on rende mécréants les savants et
le peuple qui est derrière ces gouverneurs, comme tout le
monde le sait. Ceci amène à légitimer le sang pour prétexte
d’accéder au changement et leur donne la conviction que la révolte
contre les gouverneurs est la chose la plus sublime qui rapproche
d’Allah le Très Haut. Le Seigneur, l’Exalté : dit (Ceux dont l’effort, dans la vie présente, s’est égaré alors qu’ils s’imaginent faire le bien).

Je vais citer un exemple historique qui explique ceci ensuite je parlerai de l’actualité.

Quant à l’exemple historique je
citerai la plus grande épreuve qui soit arrivée aux musulmans et la
première de son genre -comme a dit Houzeyfa- L’épreuve du
meurtre de ‘Othman Ibn Affane le khalife droit qu’Allah l’agrée,
celui que le prophèteصلى الله عليه و سلم a annoncé comme martyr, lui a
annoncé le paradis, lui a donné ses deux filles en mariage
et a dit sur lui lorsqu’il a préparé l’armée en difficulté « A cause
de son acte ‘Othman ne sera lésé à partir de ce jour. » Le prophète صلى
الله عليه و سلم a signé, en son nom, le pacte
d’allégeance avec sa main béni lors du pacte de l’agrément. Il a
acheté le puits de Rouma’ pour meilleure que cela dans le paradis. Il a
acheté le terrain ou a été bâti la mosquée du prophète صلى
الله عليه و سلمpour un meilleur dans le paradis. Ses faveurs –
qu’Allah l’agrée – sont incalculables, mais les révoltés parmi les
kharijites ne l’agréent pas. Ils ont commencé à installer des
ambiguïtés autour de lui. Ils l’accusèrent injustement. Ils
influencèrent les jeunent et leur remplir le cœur de haine envers lui à
tel point qu’il leur soit facile de légitimer son sang et de le
rendre mécréant qu’Allah l’agrée. Ils n’ont pas accordé de
l’importance à la parole des ainés parmi les compagnons qui étaient les
experts du peuple en science et leurs savants. Ils n’écoutèrent
pas leurs avis et n’acceptèrent pas leurs sciences. Mais ils les
démentirent et embellirent leurs écrits qui incitèrent à l’assassinat de
‘Othman qu’Allah l’agrée. Ils considérèrent que cela
constituait la plus grande guerre sainte en leur temps par mensonge
sur les compagnons.

Il y avait en Egypte un groupe
mécontent contre ‘Othman – qu’Allah l’agrée – qui lui gardait une haine,
qui le dénigrait, qui disait du mal sur lui, qui poussait
les gens contre lui et qui l’accusait à tort. Jusqu’à ce que près de
600 cavaliers décidèrent d’entrer à Médine en tant que pèlerins durant
le mois de Rajab pour dénigrer ‘Othman qu’Allah l’agrée
et prirent le chemin. Le gouverneur écrit à ‘Othman qu’Allah l’agrée
et lui informa de l’arrivée imminente de ces gens à Médine au nom du
petit pèlerinage pour le dénigrer qu’Allah l’agrée.
Lorsqu’ils se sont rapprochés de Médine, ‘Othman qu’Allah l’agrée
demanda à Aly Ibn AbiTalib de partir à leur rencontre. Celui ci les
rencontre avec d’autres nobles. Ils ont essayé de les
empêcher d’exécuter leur décision en les réfutant, les repoussant,
leur donnant l’ordre de retourner chez eux et en discutant par la
science avec eux à propos de ‘Othman qu’Allah l’agrée. Il leur
demanda : « Que lui reprochez-vous
? » Ils ont cité leurs ambiguïtés. Aly qu’Allah l’agrée les réfuta avec
des preuves claires. ‘Othman – qu’Allah l’agrée –
fit un sermon à Médine. Il réfuta leur ambiguïté devant les
compagnons du prophète صلى الله عليه و سلم et devant une délégation des
kharijites. Allah a dévoilé leur stratégie, les a mis à nus, a
annulé leur prétexte et a anéanti leur critique jusqu’à ce qu’il n’y
ait plus d’ambiguïté devant les compagnons.

Un groupe de compagnons demanda à
‘Othman de les sanctionner, mais celui-ci leur facilita les choses et
les renvoya chez eux avec respect et honneur sans les
rabaisser. Ensuite ‘Othman– qu’Allah l’agrée– s’est levé pour barrer
la route à l’épreuve et pour fermer les porte à Satan. Il a fait un
sermon à Médine clarifiant que sa méthodologie est celle
de Abou Bakr et de ‘Omar, qu’il se repenti devant Allah de toute
erreur. Il rabaissa la tête et pleura. Tous les musulmans firent de
même, tellement ils avaient de la compassion envers leur Imam.
‘Othman qu’Allah l’agrée témoigna qu’il s’est imposé le chemin pris
par ses deux ainés Abou Bakr et ‘Omar et ceci pour freiner Satan et
préserver les musulmans des épreuves. Lorsque le groupe est
retourné en Egypte, ils n’ont pas donné de l’importance à la parole
des compagnons et s’en sont désintéressées. Ils ne se sont pas repentis,
mais ils ont continué à monter les gens contre ‘Othman
– qu’Allah l’agrée, ils ont trafiqué des lettres au nom des
Compagnons du prophète– qu’Allah l’agrée – Des lettres dans lesquelles,
ils appellent les gens à tuer ‘Othman – qu’Allah l’agrée. Ils
considéraient ceci comme le plus grand combat sur le sentier d’Allah
en leur temps. Ils se sont envoyés des messages en Egypte, à Bassora et
à Koufa. Ensuite ils sortirent au nom du pèlerinage.
Avec eux le fils de Sawda’ Ibn Saba, le juif qui disait appartenir à
l’islam afin de tromper les musulmans et d’instaurer des troubles entre
eux.

Ils partirent pour le Péninsule arabique au nom du pèlerinage (Tu les croiras unis alors que leurs cœurs sont divisés).
Chacun
d’entre eux avait sa propre idée. Les Egyptiens voulaient que Ali
prenne la place de ‘Othman, les gens de Koufa eux pensaient à Zoubayr et
les gens de Bassora avaient en tête Talha. C’est
toujours ainsi chez les gens de trouble, tu les vois ensemble, tu
penses qu’ils forment une seule rangée mais en réalité leurs paroles
diffèrent. Il n’y a de vraie divinité si ce n’est Allah –
c’est une tradition, la tradition de la fitna (trouble), en tout
temps et en tout lieu.

Ils sont venus jusqu’aux limites de
la ville mais ils avaient peur des compagnons. Alors ils envoyèrent des
guetteurs et des espions à Médine pour avoir la
permission d’entrer. Mais les grands compagnons leur avaient refusé
cela, ils leur ont interdit cela et les ont réfuté. Néanmoins ils
persistèrent et se rapprochèrent de la ville. Les compagnons
sont sortis dans la ville pour la défendre pendant que d’autres
s’étaient postés devant la demeure de ‘Othman qu’Allah l’agrée, parmi
eux Al Hassane et Al Houssein.

Ils les ont repoussés de la ville
mais les Kharijites leur promirent qu’ils reviendront. Quelques jours
après ils revinrent sur Médine. Les habitants de Médine ne
sont restés que peu de temps avant d’entendre des takbir alors que
la plupart des kharijites étaient devant la maison de ‘Othman qu’Allah
l’agrée. Les compagnons se sont mis à leur enseigner, les
guider, leur interdire et les appeler vers la Sounna, vers le Livre
d’Allah. Mais ils se désintéressèrent de la science des compagnons et ne
leur donnèrent aucune importance. ‘Othman qu’Allah
l’agrée sortait à la mosquée pour diriger la prière, ceci pendant
des jours.

Le vendredi il fait un sermon sur le
Minbar du prophète صلى الله عليه و سلم, tenant entre ses mains la canne
que tenait le prophèteصلى الله عليه و سلم [durant les
sermons], Abou Bakr et ‘Omar. C’est alors qu’un homme parmi les
kharijites s’est levé, l’a saisi et l’a fait descendre du Minbar avec
ses plus de 70 ans. L’homme a pris ensuite la canne du
prophète صلى الله عليه و سلم et la brisa. Il n’y a de pouvoir et de
force qu’en Allah le Très Haut, le Puissant.

Ensuite les rebelles l’ont encerclé
dans sa maison et l’on privé d’eau et de denrées. Un groupe de
compagnons était devant sa porte pour le défendre et pour
repousser ces rebelles. Lorsque le stock d’eau épuisa, ‘Othman en
demanda aux compagnons. Le Lion de l’Islam Aly traversa la foule en
cavalier avec un récipient d’eau. Il fut gravement atteint
par les kharijites, il fut atteint par leurs langues et ils ont
repoussé sa monture.

Ensuite, OummHabiba est venue pour
voir ‘Othman. Elle fut aussi gravement atteinte et a failli être tuée
puisqu’elle a failli tomber de sa monture. Certains
historiens disent qu’ils l’ont fait tomber de sa monture –Si Allah
ne l’avait pas secouru pour que les compagnons la secoururent- elle
allait mourir de sa chute. Les kharijites encerclèrent
toujours la maison du compagnon du prophète صلى الله عليه و سلم, ils
l’on lésé jusqu’au jour ou il a été tué. Il avait raconté qu’il a vu le
prophète en rêve qui lui disait « Ô ‘Othman vient couper le jeune avec nous.
». Alors il a jeuné ce jour et c’était un grand jeuneur et un grand
prieur [de nuit]. Il se prépara, libéra 20 esclaves et
demanda un pantalon qu’il mit. Et pourtant il ne l’avait jamais mis,
ni en période pré Islamique ni avec la venue de l’Islam. Mais il
l’avait mis ce jour afin qu’on ne dévoile pas ses parties
intimes. Il était très pudique, les anges aussi étaient pudiques
devant lui, de même que le prophète صلى الله عليه و سلم.

Cependant ces manifestants ne
ressentaient aucune pudeur à son égard. ‘Othman avait catégoriquement
interdit aux compagnons qui s’étaient positionnés devant sa
porte de le défendre. Il voulait en ces termes écarter toute épreuve
et préserver le sang des musulmans. Il dit aux rebelles « Si vous me tuez, vous ne vous aimerez
plus les uns les autres, vous ne prierez jamais ensemble et vous ne combattrez plus ensemble les ennemis

». Il a dit vrai. Ils entrèrent chez lui, l’un d’eux prit sa barbe et
la secoua à
tel point qu’on entendait le bruit de ses dents. Il avait le livre
ouvert en train de lire le Coran, quand un homme le poignarda
mortellement et son sang coulait sur le livre. Dans beaucoup de
versions, il est dit que la première goutte de son sang est tombée
sur la parole d’Allah (Allah te suffira contre eux.).
Ensuite un homme a posé l’épée sur sa
poitrine et s’est appuyé dessus jusqu’à ce qu’elle s’enfonce et a
touché les doigts de sa femme. Ensuite un homme sauta sur ‘Othman alors
qu’il était agonisant et le poignarda à neuf reprises en
disant « Les trois sont pour Allah et les six sont pour la haine que j’ai envers toi ».

Ainsi ce qui les intéressait le plus
était la vie présente –Qu’Allah nous en préserve-. Ils ont légitimé le
sang de ‘Othman, l’on tué et l’on rendu mécréant.
Lorsque ‘Othman était tombé, la tête sur le live, un homme lui donna
un coup de pied sur la tête et disait « j’ai jamais vu un aussi joli visage de mécréant et un
coucher de mécréant aussi joli.
» Ils ont rendu mécréant le
compagnon du prophète صلى الله عليه و سلم à qui ce dernier a annoncé le
paradis avant la mort et qu’il sera son compagnon au
paradis. On l’a tué le vendredi, un grand jour, le mois de
JullHijja, la nuit du 28 est plus vraisemblable. Lorsque Sa’d Ibn
AbiWaqqàs a été informé de sa mort, il invoqua la miséricorde d’Allah
et le pardon sur lui et récita à l’égard des meurtriers la parole
d’Allah (Dis voulez-vous que nous vous apprenions lesquels sont les plus grands perdants en œuvre ?
Ceux dont l’effort dans la vie présente s’est égaré alors qu’ils s’imaginent faire le bien
.).
Ce fut la première épreuve qui a débuté le problème des musulman. Ainsi
les épreuves se sont
succédées et se sont ressemblées. Les savants de la Sounnah n’ont
cessé de convier les gens à la sounna du prophète صلى الله عليه و سلم ,
leur rappelant leur religion. Aussi les gens de l’épreuve
n’ont cessé, les savants de l’épreuve n’ont cessé de faire aimer les
gens les épreuves et les y appellent dans toutes ses étapes que sont :
faire détester, rendre mécréant et
attentats.

Quant à notre actualité, nous y retrouvons ces trois étapes. Nous disons et continuons à dire [comme dit le poète] :
Je vois dans le cendre de la braise, et peu s’en faut qu’elle ne s’embrase
Certes le feu est obtenu avec deux…, et toute guerre commence par la parole


Depuis longtemps, avant même
l’envahissement du Koweït par l’Irak nous étions déjà témoins de l’étape
du découragement envers les dirigeants, aussi bien savants que
gouverneurs. Et des ambigüités sont lancés à leur sujets, on les
accuse à tort. Parfois ils disent : « Ils ne connaissent pas l’actualité, ils ont peurs de perdre
leurs fonctions, ils signent les conventions sans connaissance de cause
.
» Parfois ils inventent des mensonges sur eux en faisant croire aux
autres que les savants prônent le découragement
et qu’ils les soutiennent. Et lorsque ces savants clarifient et
conseillent le peuple, ces gens craignent une prise de conscience des
jeunes et se précipitent à y apporter une compréhension
erronée. Ils incitent ainsi les jeunes et les maintiennent dans leur
désintéressement envers le Livre et la Sounna avec la compréhension des
meilleures générations de ce peuple.

Et jusqu’à présent nous entendons ces
paroles erronées et ces paroles mensongères. Lors des évènements de
l’Irak nous avons entendu certains qui sont montrés du
doigt (qui ont de l’audience) dire : « Parmi
nos savants il y’en a qui ont peur de perdre leurs villas et leurs
voitures, il y’en a ceux qui se sont spécifier aux
détails de la jurisprudence et qui sont nuls ailleurs, il y’en a qui
ne maitrisent pas le déroulement des évènements, raison pour laquelle
ils sont incapables de dire la vérité et se taisent sur
celle-ci.
» –ils sont loin de toutes ces méfaits. En plus de
cela, il (l’auteur de ces paroles) fait l’éloge des inconnus qui ne
s’intéressent pas à la religion, ni à la sounna, il n’y a
de pouvoir et de force qu’en Allah.

C’est ainsi qu’on a séparé les jeunes des savants jusqu’à ce que certains d’entre eux disent ces derniers temps avec fierté : « Si
les
choses étaient entre nos mains nous allions profaner la tombe de Ibn
Baz et celle de Othaïmine du fait qu’ils ont égaré le peuple
». Il n’y a de pouvoir et de force qu’en Allah.

Quant aux gouverneurs, dis ce que tu
veux. On a mis les jeunes contre eux. On n’étale que leurs erreurs.
Pourtant ils (les instigateurs) prônent l’équilibre dans la
réfutation, même avec les Satans, ils disent qu’il faut citer les
erreurs et les bonnes actions chez la personne. Quant à nos dirigeants
on ne cite que leurs défauts, on aggrave les petits
défauts et on les rend mécréants à partir des grands défauts, on y
mélange des mensonges ; il n’y a de pouvoir et de force qu’en Allah, le
Très Haut, le Puissant. Ils ont touché les sentiments
des jeunes, ils ont éveillé leurs colères jusqu’à ce que certains
d’entre eux en arrive à proclamer ouvertement la mécréance de ces
dirigeants. D’autres en ont la conviction mais se gardent de la
prononcer. Soit c’est la manière dont ils ont été éduqué, soit c’est
ce qui reste en eux comme retenue qui les empêche de le dire ; il n’y a
de pouvoir et de force qu’en Allah.
Pour ceux qui ne sont pas préparés à
rendre mécréant, ou à accepter les ambigüités, on leur remplit le coeur
de haine, de rancune, d’ire. Et on les fait réagir par
des propos révoltant comme ce que certains disent : « Aujourd’hui c’est la laïcité qui est prise en compte dans le monde ».Y’a-t-il une exception pour eux ?
Je jure par Allah que non. D’autres disent « aujourd’hui,l'adorationa des degrés pyramidaux ».

Regardez chers frères, comment on lance des propos qui sous entendent forcément la mécréance des gens (takfir). Ils disent : « aujourd’hui,
l'adoration est une pyramide: le premier niveau est occupé par le
Président des Etats-Unis d’Amériques, le deuxième niveau est celui des
Présidents des pays arabes
qui pensent que leur bien ou leur mal repose entre les mains de
Bush. C’est pourquoi ils font le pèlerinage chez lui et font des vœux et
des sacrifices pour se rapprocher davantage de lui. Au
troisième niveau on retrouve les subordonnés des dirigeants arabes
tels que les ministres, les directeurs de cabinets, les généraux, les
conseillers. Au quatrième, cinquièmes et sixième niveau on
trouve les hauts fonctionnaires dans les ministères
». D’autres disent sur les savants, nos savants, les savants de l’unicité : « Je
ne suis pas étonné par
ceux qui parle de l’unicité alors qu’ils sont eux-mêmes des esclaves
d’esclaves qui sont des esclaves à d’autres esclaves et leur maitre
supérieur est un chrétien


Et ceci est minime, c’est une goutte
dans la mer par rapport à ce qu’ils disent aux jeunes. Qu’est-ce qu’ils
ont alors dans le cœur ? Et ils n’ont d’autres issues
que le takfir (traiter les gens de mécréants), ô serviteurs d’Allah,
et la légitimité du sang, et tout cela au nom du changement. Ce qui
s’est passé dernièrement, et qui s’était passé, ne sont
que le résultat du fait de rendre mécréant. Et ce qui est caché est
encore plus grand.

Les conséquences sont pires que ce
qu’ils s’imaginent et veulent faire croire aux autres. C’est pourquoi il
est impératif de prendre des dispositions et de faire
tout le nécessaire pour remettre les choses sur la voie et pour que
tous reviennent à la vérité.

Il faut impérativement un remède à
cette troisième étape. Mais il faut savoir que c’est une grave erreur de
vouloir remédier à cette troisième étape sans auparavant
passer par les étapes précédentes. C’est inutile de cueillir les
fruits empoisonnés tout en laissant en place les arbres qui les portent.
Donc remédier à la première étape est primordial, plus
utile et plus obligatoire car fermer la porte à la première étape
c’est fermer la porte à la source des turpitudes. A nous de craindre
Allah le très haut et de semer une parfaite entente entre
les gens et les détenteurs de pouvoir parmi les savants et les
gouverneurs. Nous devons clarifier la voie des prédécesseurs, voie que
le prophète صلى الله عليه و سلم a tracé et donc que les ainés
de ce peuple ont suivi. C’est la voie qui englobe le bien dans son
entité, qui repousse le mal dans son entité, qui ferme à satan toutes
les portes dans la mesure où le prophète صلى الله عليه و
سلم n’a laissé aucune porte où pourrait passer satan sans la fermer.

Réfléchis mon frère, réfléchissez-vous les jeunes, méditez sur la parole du prophète صلى الله عليه و سلم (Ecoutez et suivez, en
période de soudure ou d’aisance, que vous soyez satisfait ou dégouté, quand ils s’accaparent des avantages en votre défaveur
.)

Réfléchis sur la réponse du prophète صلى الله عليه و سلم lorsque Salama’ Ibn Yazid lui dit « Ô envoyé d’Allah, si des gouverneurs
usurpent le pouvoir et s’emparent de nos droits et nous les interdisent que nous conseillez-vous
?Le prophète صلى الله عليه و سلمl’ignora, il récidiva, le prophète صلى الله عليه و
سلمl’ignora de nouveau, il posa la question une troisième fois, le prophète صلى الله عليه و سلمdit : « Ecoutez et suivez, à eux leurs charges et à vous vos
charges
».

Regarde avec méditation la réponse du prophète صلى الله عليه و سلم « Il y’aura après moi des gouverneurs qui ne prendront pas ma
guidée et qui ne suivront pas ma souna, il y’en aura des hommes qui auront le cœur de satan dans un corps humain

». Observe cette illustration du prophète صلى الله عليه و سلم, et cette
information sur ce caractère grave des gouverneurs. Ensuite regarde
la réponse du prophète صلى الله عليه و سلم lorsque Huzeyfa lui dit : « Que dois-je faire si je
les rencontre ô envoyé d’Allah
? » Le prophète صلى الله عليه و سلم dit : « Tu écoutes et tu suis le gouverneur même s’il te bat et s’il prend ton argent
écoute et suis
».

Médite avec foi et science, ô jeune !
Ecoute la parole de ton prophèteصلى الله عليه و سلم , écoute la parole
du bien aimé, le choisi « quiconque a un
gouverneur sur qui il voit des péchés, qu’il déteste ce qu’il fait comme
péché mais qu’il ne s’arrête pas de le suivre.
»

Réfléchis sur ce qu’a rapporté ‘Adi Ibn Khàtim quand il dit : « Nous
avons dit Ô envoyé d’Allah, nous ne vous demandons pas sur le
fait de suivre un pieux mais nous vous demandons sur le fait de
suivre quelqu’un qui a fait tel péché et tel péché en citant des choses
». Le prophète صلى الله عليه و سلم dit : «
Craignez Allah et écoutez et suivez ». Ecoute la parole de ton prophète « Il
incombe au musulman d’écouter et de suivre sur ce
qu’il aime et sur ce qu’il déteste tant que ce n’est pas un péché,
mais s’il ordonne l’interdit alors ne l’écoutez pas et ne le suivez pas
[sur ce péché]
».

As-tu vu mon jeune frère toi qui
écoute, a tu vu que le prophète صلى الله عليه و سلم n’a laissé aucune
porte à satan sans la fermer ? Si, par Allah. Le prophète صلى
الله عليه و سلم n’a laissé aucune porte par où satan pourrait passer
pour diviser les gens sans la fermer. Fais attention mon frère en
Allah, tu es entre deux voies : une voie tracée par le bien
aimé, le choisi et une voie dirigé par satan où il réveille les
sentiments et dirige les jeunes. Méfis toi, ô serviteur d’Allah, de
faire partie de ceux qui marchent sur le chemin de satan et
cramponne toi sur la sounna du dirigeant des prophètes.

Réfléchis sur l’œuvre des compagnons
et ainés de ce peuple. Voici une étonnante histoire lorsque ‘Othmane
avait interdit à Abu Zhar de parler. Qu’a dit Abou Zhar à
‘Othmane ? Il lui a dit : « Penses-tu
que je sois parmi ceux qui lise le coran alors que cela ne dépasse pas
leur gorge et qui sortent de la religion comme la flèche
sort de son arc et qui sont les pires créatures et la pire création.
Je jure par celui dont ma vie repose entre ses mains, si tu m’ordonne
de m’asseoir je ne me mettrais pas debout, si tu
m’ordonne de me lever je serai debout si mes jambes le permettent.
Et si tu m’attache sur un chameau je ne me libèrerais pas jusqu’à ce que
tu viennes me détacher
»

Abou Bakra’ écoutait le gouverneur
Ibn ‘Aamir en train de faire le sermon sur son Minbar. Il avait mis des
habits transparents que les gens justes ne mettraient
pas. Abou Bilal dit : « Regardez notre gouverneur avec ses habits de pervers ! ». Abou Bakra’ lui dit : « Tais-toi !J’ai entendu
le prophèteصلى الله عليه و سلم dire
: « Celui qui rabaisse le gouverneur d’Allah sur terre, Allah le rabaissera le jour dernier ». Anas dit : «
Nos aînés parmi les compagnons du prophèteصلى الله عليه و سلمnous ont interdit – écoutez chers bien aimés le conseil des ainés des compagnons–ils disent «
N’insultez pas vos gouverneurs, ne les
trompez pas, ne les détestez pas. Craignez Allah et endurez, car la
chose [dénouement]est proche.
»

Abou Ishaq dit « Un peuple qui insulte son gouverneur, Allah ne leur fera pas profiter de ses biens. »

Abou Midjliz dit : « Insulter le gouverneur c’est le rasoir. Je ne dis pas rasoir pour cheveux mais rasoir pour la religion
».

Sahl At Tastouri dit : « Les
gens ne cesseront d’être dans le bien tant qu’ils honorent les
gouverneurs et les savants. S’ils les
honorent Allah va parfaire leur vie présente et celle de l’au-delà,
et s’ils les rabaissent alors ils ont corrompu leur vie présente et
celle de l’au-delà
».

C’est pourquoi l’imam al Qarafi dit : « Une règle : maitriser les faveurs générales est une obligation et on ne peut les maitriser
qu’en honorant les gouverneurs au sein du peuple. Dès qu’on diverge avec eux ou qu’on les rabaisse les faveurs disparaissent
. »

Du fait de sa faveur immense et du
fait qu’elle écarte beaucoup de corruptions, la saine législation s’est
intéressée à ce que les cœurs se lient avec les
gouverneurs et à l’interdiction de tout ce qui pourrait enfreindre à
cette liaison. Le prophète صلى الله عليه و سلم dit, clarifiant la
sounna sur le comportement envers les gouverneurs lorsqu’ils
font des erreurs. Il ditصلى الله عليه و سلم : « Celui qui veut conseiller les gouverneurs qu’il ne le fasse pas publiquement, mais plutôt qu’il prenne sa main. S’il
accepte son conseil tant mieux, sinon il a fait son devoir
».

Réfléchissez serviteur d’Allah,
réfléchissez mes biens aimés en Allah, sur cette voie grandiose que le
noble prophète a tracé, que les prédécesseurs ont suivi,
qu’Allah les agrée. A nous tous de craindre Allah et de suivre la
sounna du prophète صلى الله عليه و سلم .Ceci dans le but de suivre les
recommandations d’Allah et de son prophète et non pour se
rapprochez de quiconque parmi les gens. Mais plutôt par adoration à
notre Seigneur l’Exalté à travers les enseignements du prophète صلى الله
عليه و سلم tout en agréant ce qu’ Allah et son
prophète ont agrée.

A nous, bien aimés en la foi, de nous
protéger et de protéger nos enfants en n’empruntant pas le chemin de la
turpitude.Ceci, en s’intéressant d’abord à semer en
notre personne et en nos enfants l’amour de nos dirigeants parmi les
savants et les gouverneurs. Nous devons nous intéresser à éduquer nos
cœurs en cela et nous devons leur éclairer les droits
législatifs des gouverneurs. Nous devons les éloigner de toute cause
de corruption de leur cœur et de toute cause de haine envers les
gouverneurs pas le biais de leur cassette de propagande et
leur livre déviateur et par d’autre choses de ce genre. A nous de
craindre Allah sur notre unité et de faire en sorte que les cœurs
s’allie avec les gouverneurs.

A ceux qui sont connus dans
l’incitation des jeunes et qui touchent leurs émotions de craindre Allah
pour leur religion, de craindre Allah pour leur peuple, de
retourner vers la vérité, car la vérité est ancienne. Qu’ils
marchent sur ce qu’avait dit Omar IbnoulKhatab : « Que ton acte d’hier ne t’empêche de retourner vers la
vérité car la vérité est ancienne
».

Ils doivent réparer ce qu’ils ont
corrompu avec leur parole dans le cœur des musulmans concernant leurs
dirigeants. Celui qui perce le droit du gouverneur musulman
Allah n’acceptera pas son repenti tant qu’il ne répare pas le trou.
Aux prédicateurs de laisser les généralités que leurs interlocuteurs
pourraient interpréter comme ils veulent. Qu’ils laissent
les faux sous-entendus qui suscitent des réactions. Ceci prouve la
déviation de leur idéologie qui ne profite à personne et qui ne peut
réveiller les consciences.

A nous tous de craindre Allah pour
notre peuple. Le devoir de ceux qui ont des studios d’enregistrement et
de ceux qui disposent de maisons d’édition est de
craindre Allah le Très Haut. Ils doivent savoir que s’ils guident
les gens vers la droiture avec une bonne intention ils auront une grande
récompense. Mais s’ils causent l’égarement des gens, ils
auront le péché de celui qui a été égaré à travers leurs cassettes
ou leurs livres. Ils doivent craindre Allah pour eux et pour leur
peuple.

A ceux qui font les sermons et aux
enseignants de craindre Allah sur ce qu’ils disent à leurs
interlocuteurs. Aujourd’hui ils parlent et demain ils seront debout
devant Allah pour répondre aux questions. Alors qu’ils fassent que
les réponses soient justes. Et je jure par le Seigneur de la Kaaba qu’il
n’y a de réponse juste que dans la sounna du prophète
صلى الله عليه و سلم (Non. Par ton
Seigneur. Ils ne seront pas croyants aussi longtemps qu’ils ne t’auront
demandé de juger de leur dispute et qu’ils n’auront éprouvé
nulle angoisse pour ce que tu auras décidé et qu’ils se soumettent
complètement à ta sentence
)

Aux responsables, à tous les niveaux,
de craindre Allah Le Très Haut et de s’accoler à la législation
d’Allah, et de craindre Allah le Très Haut quant à leur
responsabilité. Qu’ils fassent des efforts pour les conseillez en
instaurant tout ce qui est propice au bien et à la droiture et en
repoussant toute cause de corruption. Si nous voulons cerner le
problème, si nous voulons faire partie des réparateurs, alors il
nous incombe de mettre en garde contre le fait de rendre mécréants par
des personnes inappropriées et sur des personnes qui ne le
méritent pas. Le fait de rendre mécréant est une chose grave et les
séquelles sont terribles dans la mesure où juger qu’un musulman est
sorti de l’Islam a beaucoup de conséquences.

Le musulman doit savoir qu’il se doit
de retenir sa langue et son cœur de ce danger. Et qu’il ne lui ait pas
permis de rendre mécréant que celui qu’Allah et son
prophète ont rendu mécréants par la voie législative. Le fait de
rendre mécréant, c’est parler sur Allah et ceci n’est permis qu’avec la
science. Allah le Très Haut dit (Dis :
‘Certes mon Seigneur a interdit les turpitudes tant apparentes que
cachés, de même que le péché ; l’agression sans droit et le fait
d’associer à Allah ce dont il n’a fait
descendre aucune preuve et le fait de dire sur Allah ce que vous ne
savez pas
). Il a mis le fait de parler sur Allah sans science au-dessus de l’association.

Allah le Très Haut dit (Et ne poursuit pas ce dont tu n’as aucune connaissance, certes l’ouïe, la vue et le cœur : sur tout cela, en
vérité, on sera interrogé
). Il doit savoir que celui dont la
foi est établie avec certitude, alors cette foi ne peut se perdre
qu’avec certitude. Le musulman qui dit à un musulman Ô
mécréant, alors l’un d’entre eux a mérité ce qualificatif. Le
prophète صلى الله عليه و سلمdit : « Dès qu’un musulman dit à un autre musulman qu’il est un mécréant
alors il est mécréant. Mais si ce n’est pas vrai, alors c’est celui qui le dit qui est mécréant
». صلى الله عليه و سلم dit « Si un homme dit à son frère ô
mécréant, c’est comme s’il l’avait tué
». Le devoir du
musulman c’est d’acquérir la science avant de parler. Qu’il demande et
qu’il vérifie. Si le musulman ne doit pas accuser son prochain
d’une turpitude parmi les turpitudes qu’avec certitude, comme le
soleil en plein jour, comment donc pourra-t-il le faire pour une chose
aussi mauvaise et aussi grave ? La turpitude la plus
immense qu’Allah ne pardonne pas si on meure avec, la mécréance
envers Allah. Si taxer une personne de mécréant fait partie de ce qui
inquiète le peuple, comme le fait de rendre mécréant les
dirigeants ou rendre mécréant le peuple lui-même, alors la chose est
d’autant plus importante. Il n’est pas possible de tomber dessus qu’en
regroupant trois choses :

La première : La mécréance doit être visible, claire, limpide, sans équivoque.

La deuxième : Qu’on en ait la certitude absolue.

La troisième : Que le jugement vienne de ceux qui ont la science parmi les savants.

‘Oubata Ibn Saamit dit « Le
prophète صلى الله عليه و سلم nous a appelé et nous avons accepté
l’allégeance. Il nous a demandé de
l’écouter et de le suivre dans le bonheur ou dans l’amertume, dans
le difficile ou dans le facile, même s’il nous désavantage [sur les
biens mondains), et que nous ne disputions pas les rôles
d’autrui.
» Le prophète صلى الله عليه و سلم dit « sauf si vous voyez une mécréance limpide en Allah avec des preuves ». Le prophète صلى الله عليه و سلم
dit « Vos meilleurs dirigeants sont
ceux que vous aimez et qui vous aiment, dont vous priez pour eux et qui
prient pour vous. Les pires dirigeants sont ceux que vous
haïssez et qui vous haïssent, que vous maudissez et qui vous
maudissent
». Ils disent : Ô envoyé d’Allah doit on les confronter avec nos épées ? Il dit
« Non, tant qu’ils accomplissent avec vous la prière ». Si vous voyez chez vos dirigeants des choses que vous n’aimez pas, détestez son acte mais n’arrêtez
pas de le suivre. Allah dit à propos des hypocrites (Quand leur parvient une nouvelle rassurante ou alarmante, ils la diffusent. S’ils la rapportaient au messager et
aux détenteurs du commandement parmi eux, ceux d’entre eux qui cherchent à être éclairés auraient appris
.)
La situation des hypocrites et manifestants est lorsqu’il leur arrive
une
nouvelle pouvant inquiéter le peuple, ils la prennent et la diffuse.
Alors que les gens de la foi et la science, les gens de la sounna eux,
renvoient les choses vers la sounna du prophète صلى
الله عليه و سلم et vers les savants. Ce n’est pas n’importe quel
savant qui va en parler mais ceux qui cernent les choses parmi les gens
de science.

Notre devoir à nous tous est de nous
cramponner à cette guidée, cette droiture et de la divulguer et de ne
pas suivre les sentiments et les épreuves. Les épreuves «
sont savoureuses quand elles allaitent mais améres quand elles sèvrent
». Elles sont délicieuses pour les instigateurs au début car ils se
limitent aux
paroles. La parole est délicieuse mais peut détruire la personne. La
personne ne peut y échapper qu’en se cramponnant à la législation. A
nous tous de nous accoler à la législation de notre
Seigneur et de ne pas diriger les choses par notre langue. A nous
tous de plier les genoux devant nos grands savants, d’apprendre d’eux et
de prendre leur vision. Aux étudiants et aux jeunes
d’aller vers les savants pour apprendre d’eux, pour prendre d’eux et
de prêter attention à leurs avis.

A nous, chers bien aimés en Allah, de
prendre garde face aux obstacles sur notre chemin. Ils y a des chaines
qui diffusent des ambigüités pour corrompre notre foi,
pour corrompre notre sécurité. Des chaines qui se disent
régulatrices mais, par Allah, elles sont les bases de la corruption et
des épreuves. Des gens qui portent le turban de savants, qui
laissent pousser leur barbe, qui montrent leur attachement à la
sounna, mais qui ne suivent pas en réalité la sounna du prophète صلى
الله عليه و سلم par rapport à ce qu’il a enseigné et clarifié.
Ils parlent aux gens et les appelle à rendre mécréants et à faire
une guerre sainte imaginaire. A nous tous de mettre en garde contre eux,
de se détourner d’eux et de s’accoler à nos savants. Je
jure par Allah que nous ne cesserons d’être dans le bien tant que
nous honorons nos savants, tant que nous nous accolons à eux.

Ensuite chers frères en Allah, il y a
des gens qui sont traumatisés par les attentats, qui se sont retournés
contre l’islam avec des critiques et ont dénigré des
choses dans la législation dont personne n’a le droit de douter :
comme la guerre sainte, l’alliance par Allah, le désaveu par Allah. Ils
disent : la cause de la déviation des jeunes est le
cramponnement de l’état à l’islam et la manière dont il gère la
population. Et que le devoir de l’état est de revoir son attachement à
la religion. Et que la cause de cette déviation est le
cramponnement à tout ce qui vient du prophète صلى الله عليه و سلم,
ainsi que l’importance portée à la mémorisation du coran et donnée à
l’enseignement, et d’autres remarques de ce genre à travers
leurs propos dangereux qui peuvent mener son auteur à la mécréance –
qu’Allah nous en préserve - . Ceci est une grave déviation et une
grande turpitude. Tout ce qui vient du prophète صلى الله
عليه و سلم est miséricorde pour tous les humains, il est aussi
confort et profit. Allah Le Très Haut dit : (Et nous ne t’avons envoyé qu’en miséricorde pour
l’univers
). Je jure par Allah, ensuite je jure par Allah,
ensuite je jure par Allah que ce pays n’est bénit, qu’il n’est uni et
n’a de faveur que grâce à son attachement à l’Islam et à son
respect pour les religieux. Si les habitants s’attachent davantage à
autre chose alors Allah les rabaissera, qu’Allah nous en préserve.

A nous tous, dirigeants et dirigés,
de former un seul rang, en nous cramponnant au Live de notre Seigneur et
à la souna de notre prophète. Nous devons appeler vers
le bien et le profit, nous devons nous aimer les uns les autres et
nous unir et nous devons vivre en parfaite entente, quoi qu’il arrive. A
nous, chers bien aimés, dirigeants et dirigés, de nous
conformer aux règles que le prophète صلى الله عليه و سلم nous a
édité. C’est en nous cramponnant à cela que nous aurons le bien, le
confort, la réussite. Et celui qui s’en détourne ménera son
peuple vers la corruption. Ce sont quatre règles qui ne demandent
pas trop d’effort pour les mémoriser.

La premère : Craindre Allah sur toutes les choses grandes ou petites, paroles ou actes.

La deuxième : Ecouter et suivre celui qu’Allah a donné la diligence des choses même si on n’aime pas sa manière de
gouverner.

La troisième : Se cramponner à la sounna de notre prophète صلى الله عليه و سلم

La quatrième
: Délaisser les inventions et les innovations dans toutes ses formes et
couleurs, dans les idéologies et dans les
adorations, dans les méthodologies, dans les paroles et dans les
actes. Notre bien aimé et prophète صلى الله عليه و سلم nous a conseillé
cela lors de son mémorable conseil d’adieu à son peuple.
‘Irbaad ibn Saariya dit : un jour le
prophète صلى الله عليه و سلم dirigea la prière du matin, ensuite il
s’est mis face nous. Il nous adressa un sermon qui fit
frissonner notre cœur et fit sortir nos larmes. Nous lui dimes, ô
envoyé d’Allah, on dirait un adieu, conseille nous encore
. Que leur a-t-il conseillé le prophète صلى الله عليه و سلم en
adieu ? Le prophète صلى الله عليه و سلم dit : « Je
vous conseille de craindre Allah et d’écouter et de suivre, même si
cela vient d’un esclave d’éthiopie. Celui qui
vivra après moi parmi vous verra beaucoup de divergeances. Je vous
exhorte à ma sounna et à celle des califes droits et bien guidés.
Cramponnez-vous en avec vos molaires. Méfiez vous des choses
inventées, toute invention est innovation, toute innovation est
égarement
».

Ö vous qui faites du bien, ô vous qui
êtes jaloux de votre religion, ô vous qui voulez réformer, ô vous qui
craignez pour ce pays, ô vous qui craignez ces
inventions, ô vous qui voulez du bien pour le pays, je vous exhorte à
vous cramponner à la sounna. Prenez le conseil de votre bien aimé et
choisi. Ô vous les musulmans, vous les jeunes, la
réussite et le bonheur se trouvent dans la sounna du prophète صلى
الله عليه و سلم . Tout le mal réside dans la divergeance avec la sounna,
même s’il est décoré par les décorateurs, même si les
éloquents parlent, même s’il est orné par les parleurs. A nous tous
de craindre Allah le Très Haut pour notre peuple, de craindre Allah pour
notre vie présente, de craindre Allah pour nos
familles.
Je prie Allah le Très Haut, par ses
jolis noms et ses attrubuts élevés, de semer dans notre cœur le désir de
le suivre et d’unir notre parole et notre rang en une
seule parole. Je prie Allah le Très Haut, par ses beaux noms et par
ses attributs élevés, d’installer dans notre cœur l’entente et l’amour
réciproque. Ô Toi notre Seigneur, nous cherchons
protection auprés de Toi contre les épreuves visibles et invisibles.
Ô Allah guide les égarés parmi les jeunes musulmans, Ô Allah guide les
égarés parmi les jeunes musulmans, Ô Allah guide les
égarés parmi les jeunes musulmans. Mes biens aimés en Allah, j’ai
voulu tenir ces paroles comme conseil envers Allah, envers son prophète
et envers les dirigeants. Je n’ai dit que ce dont je suis
certain. Je jure par Allah et je jure par celui qui connait
l’apparent et ce qui est caché dans les cœurs, si j’étais certain que la
religion signifiait le contraire de ce que j’ai exposé, alors
je n’aurai dit que ce qu’elle signifie. Mais c’est cela la religion
que le prophèteصلى الله عليه و سلم a clarifié. Allah est le plus savant,
prière et salut sur Mouhammad, sur sa famille et sur
ses compagnons.

Voir le profil de l'utilisateur

abu-souheil 


Récurrent
Récurrent
Message aux takfiris, voici les conséquences de vos actes.

Mercredi 22 mai, un soldat anglais était tué en pleine rue. Les meurtriers auraient crié « Allah Akbar » (Dieu est Grand) pendant le massacre. Depuis, pas un jour ne passe sans que la presse évoque l’affaire et que les islamophobes se vengent bêtement.

Woolwich : l’étincelle anti-musulmane

Les membres de Faith Matters, une organisation inter-religieuse à but non lucratif, rapportent à la BBC une augmentation spectaculaire des appels à leur standard. Cette ligne d’assistance téléphonique enregistre d’ordinaire une moyenne de 6 plaintes par jour. Or depuis mercredi, pas moins de 162 coups de téléphones ont été reçus.

Voiles arrachés, mosquées dégradées, agressions

Fiyaz Mughal, directeur de Faith Matters, explique que les actes islamophobes sont divers : attaques contre des mosquées, graffitis, foulards des femmes musulmanes arrachés, injures, violence… Il ajoute que ce qui est vraiment inquiétant c’est la vitesse à laquelle la haine se propage dans tous le pays.

Coordination des attaques islamophobes

Ce serait en ligne, via des réseaux sociaux, que des xénophobes ayant envie d’en découdre avec l’ennemi barbu ou voilé tenteraient de s’organiser pour frapper vite et fort des points stratégiques tels que des institutions ou des lieux de rassemblements musulmans.

Malgré la gravité des faits et la tournure malsaine que prennent les événements, voilà qui ne fait pas – ou trop peu - les gros titres des médias français.

Katibin.fr

Voir le profil de l'utilisateur
Le Messager d'Allah (SalAllah ali Wa Salam) a dit : Les Romains (les occidentaux) aborderont tous les arabes qui vivent en leur milieu et tout arabe homme, femme et enfant seront tués, ils seront tous exterminés (un holocauste)

Ahmad Sheikh Anwar dit de ce hadith que sa chaine de transmission est authentique.

ces genres d'attaque est plutot bien car les musulmans seront obliges de faire l'hijra et eviter le massacre qui se passera.

et en plus qu'es-ce que ces gens font en occident,la hijra ne leur est-t-elle pas obligatoire?

Voir le profil de l'utilisateur
sinon tu dis al albani interdit les ''attentas suicide''
faux il y a une 2ieme audio d'al bani qui dit que les operations martyrs sont legitime.voila l'audio,enjoy:
http://www.dailymotion.com/video/xdgjhx_shaykh-al-albani-les-operations-mar_lifestyle#.UaNmhNKSJpA

Voir le profil de l'utilisateur

abu-souheil 


Récurrent
Récurrent
T'es vraiment un grand malade. Quand ta mère ou ta soeur se fera violer et executer à cause d'un khariji de merde tu comprendras.
Jte laisse dans ton fanatisme aveugle. Qu'Allah te guide ou t'extermine, toi et tout ceux de ta secte maléfique.

Voir le profil de l'utilisateur

Yassine 


Vétéran
Vétéran
Prière de carder le calmes tout les deux frères et de discuter en toute objectivité et égard sinon on va interdire ce genre de discussion ici.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.forumreligion.com

abu-souheil 


Récurrent
Récurrent
Bonne idée d'interdire la propagande du terrorisme oui.

Voir le profil de l'utilisateur

Yassine 


Vétéran
Vétéran
Et du Mourjiisme aussi :D

Voir le profil de l'utilisateur http://www.forumreligion.com
@abu-souheil a écrit:T'es vraiment un grand malade. Quand ta mère ou ta soeur se fera violer et executer à cause d'un khariji de merde tu comprendras.
Jte laisse dans ton fanatisme aveugle. Qu'Allah te guide ou t'extermine, toi et tout ceux de ta secte maléfique.
je parie de me donner un seul caracteristique des khawarijs qu'ils ont?vas-ci donne donne-moi-par contre vs ou vous avez des siffats des KHAWARIJS.
Réponse sondage qui sont les khawarij



Certains taxent à tort et injustement les monothéistes d'ahl as-sounna d'être des «khawârij», mais savent-ils vraiment qui sont les khawârij? Nous allons évoquer une des principales caractéristiques des khawârij.
Le fondement de la pensée des Khawarij est de juger mécréant celui qui est coupable de grands péchés. Ils considèrent aussi certaines choses comme étant des péchés alors qu’ils n’en sont pas, et ils jugent mécréant celui qui le commet, comme par exemple le fait de prendre un arbitre entre ‘Alî et Mou‘âwya. Ils jugèrent ‘Alî et Mou‘âwia mécréants, ainsi que ceux qui étaient avec eux. Ils se divisèrent ensuite en plusieurs groupes en fonction de leurs chefs.

Parmi leurs fondements connus : ils nient la sounnah. Parmi cela : essuyer les chaussons lors de l’ablution, et lapider l’adultérin marié.

Il nous apparaît alors qu’une personne n’est pas un Khârijî tant qu’il ne professe pas ces deux fondements :

1) Juger mécréant celui qui fait un grand péché.

2) Nier la pratique et l’argumentation de la sounnah.

Pour les détailles entre les différents groupes de Khawârij, il faut revenir aus ouvrages sur les sectes, comme le livre « Al milal Wan Nihal » de Chahrastânî, et « Al Fiçal » d’Ibn Hazm.

Le Prophète, qu'Allah (ﷺ), a dit au sujet des khawârij dans un hadith authentique, rapporté par Al-Boukhârî et Mouslim, d'après Aboû Sa'îd Al-Khoudrî, qu'Allah l'agreé :
يقتلون أهل الإسلام ، ويدعون أهل الأوثان

Ils tuent les adeptes de l’Islam (ahl al-islâm) et ils épargnent les idolâtres (ahl al-awthân).
Al-Fawzân, dit dans l'une de ses conférences :
Il n’a pas été porté à notre connaissance, que les khawârij aient combattu à une quelconque époque les mécréants ou les polythéistes ; en revanche, ils font la guerre aux musulmans, comme l’a dit (le Prophète ) : « Ils combattront les adeptes de l’Islam et épargneront les partisans du polythéisme » Ils ont tué ‘Uthmân, ‘Ali ibn abi Tâlib, Zubayr ibn al‐ ‘awâm, et les meilleurs parmi les compagnons. Et ils n’ont eu de cesse d’assassiner les musulmans.
La question qui se pose est de savoir qui sont justement ceux qui combattent les musulmans et ceux qui délaissent les mécérants? Nous allons illuster notre réponse en image. Observez, Analysez et Concluez.

ils épargnent les idolâtres (ahl al-awthân)

ils épargnent les idolâtres (ahl al-awthân)

Le roi d'Arabie a qualifié Poutine comme étant un...«homme de paix» et de «justice» !!!

ils épargnent les idolâtres (ahl al-awthân)

ils épargnent les idolâtres (ahlal-awthân)

ils épargnent les idolâtres (ahl al-awthân)


Et voyons maintenant ce que font les idolâtres
A Houla en Syrie par Bachar al Kalb (assad)
En Irak par les Américains


En Afghanistan

Palestine


tchétchènie etc etc..

Nous poursuivons par ces questions :
1 Qui à notre époque sont alliés avec les croisés et les sionistes dans leur lutte contre l'islam et les musulmans?
Réponse: Les Dirigeants Tawâghît des pays arabes

2 Qui à notre époque défend les Tawâghit dans leur lutte contre l'Islam et les Musulmans?
Réponse: Les pseudo-salafis

3 Qui à notre époque combat les mouwahhidîn et les insulte par des sobriquets injurieux?
Réponse: Les pseudo-salafis et leurs Tawâghit qu'ils défendent

4 Qui à notre époque emprisonne ceux qui défendent l'Islam authentique et lancent des fleurs à ceux propagent la mécréance?
Réponse: Les Tawâghit et leurs suppôts parmi les pseudo-salafis

Qui a fait emprisonné le shaykh qui a défendu le prophète (qu'Allah prie sur lui et lui donne la paix) contre les caricatures des impies danois?
Réponse: L'État saoudien

Qui a donné sa terre comme base militaire aux croisés pour aller combattre l'Irak pendant la Guerre du Golfe?
Réponse: L'Arabie Saoudite, les pays du Golfe, etc

Qui ouvre son espace aérien aux kouffâr pour qu'ils aillent combattre des musulmans?
Réponse; Les Tawâghît des pays arabe

Qui a envoyé des prostitués et de l'alcool aux soldats américains pour leur donner envie de combattre les irakiens pendant la Guerre du Golfe?
Réponse: L'État saoudien

Qui a serré la main au taghoût Poutine alors que celui-ci à massacré des milliers de musulmans en Tchéchénie ?
Réponse: Le tâghoût d'Arabie

Qui a fait la bise à G. W. Bush ?
Réponse: Le taghoût d'Arabie

Qui a donné le feu vert aux kouffar du GIGN de pénétrer dans le lieu le plus saint de l'Islam pour tuer des musulmans ?
Réponse: L'État saoudien

Qui collaborent et coopèrent avec les mécérants dans la lutte contre le «terrorisme islamiste» ?
Réponse: Les Tawâghît des pays arabes et les pseudo-salafis

Nous sommes maintenant en mesure de répondre à la question posé au début de cet article: Qui sont ceux qui combattent les Musulmans et ceux qui épargnent les mécréants? Ce sont les Tawâghit des pays arabes et leurs défenseurs parmi les pseudo-salafis.

Les pseudo-salafis sont sans aucun doute les véritables khawârij contemporains et donc les Chiens de l'Enfer de notre époque.


‘Abdallah Abou Boutayn dit dans Dourar As-Saniyya volume 1 page 362 :
فإذا عرفت مذهبهم، أن أصله التكفير بالذنوب وكفّروا أصحاب رسول الله صلي الله عليه وسلم، واستحلوا قتلهم، متقربين بذلك إلى الله ! فإذا تبين لك ذلك، تبين لك : ضلال كثير من أهل هذه الأزمنة، في زعمهم : أن الشيخ محمد بن عبد الوهاب - رحمه الله - وأتباعه خوارج، ومذهبهم مخالف لمذهب الخوارج ؛ لأنههم يوالون جميع أصحاب رسول الله صلى الله عليه وسلم، ويعتقدون فضلهم على من بعدهم، ويوجبون إتباعهم، ويدعون لهم، ويضللون من قدح فيهم، أو تنقص أحداً منهم ولا يكفّرون بالذنوب، ولا يخرجون أصحابها من الإسلام ،إنما يكفّرون من أشرك بالله، أو حسّن الشرك ؛ والمشرك : كافر بالكتاب، والسنة ،والإجماع، فكيف يجعل هؤلاء مثلا أولئك ؟! .
« Et une fois que tu connais leur doctrine, et que son principe de base est de bannir de l’Islam à cause des péchés, et qu’ils bannirent de l’Islam les compagnons du prophète qu’Allah prie sur lui et le salue, et qu’ils légalisèrent de les tuer, pour se rapprocher d’Allah ! Une fois que tu as compris ça, tu verras alors l’égarement de beaucoup de gens à notre époque qui prétendent que le Cheykh Mouhammad Ibn ‘Abdelwahhâb, qu’Allah lui fasse miséricorde, et ses adeptes sont des Khawârij et que leur doctrine est celle des Khawârij ! Car ils aiment tous les compagnons du messager d’Allah, qu’Allah prie sur lui et le salue, et sont convaincu que leur mérite est meilleur que celui de leurs successeurs, et qu’ils obligent de les suivre, et prient pour eux, et traitent d’égaré ceux qui parlent en mal d’eux ou les rabaissent, et ils ne jugent personne mécréant pour les péchés ni ne les excluent de l’Islam, mais ils jugent mécréant celui qui donne un associé à Allah ou enjolive cela. Et l’idolâtre est mécréant d’après le Livre, la Sounnah et l’unanimité ; alors comment les comparer à ces gens là ?! »

Voir le profil de l'utilisateur
voila regarde vs images khawarijs vs et vs gouverneurs:
http://www.ansar-at-tawhid.com/component/content/article/72
Le Prophète, qu'Allah (ﷺ), a dit au sujet des khawârij dans un hadith authentique, rapporté par Al-Boukhârî et Mouslim, d'après Aboû Sa'îd Al-Khoudrî, qu'Allah l'agreé :
يقتلون أهل الإسلام ، ويدعون أهل الأوثان

Ils tuent les adeptes de l’Islam (ahl al-islâm) et ils épargnent les idolâtres (ahl al-awthân).

Voir le profil de l'utilisateur
@Yassine a écrit:Et du Mourjiisme aussi :D

Ibrahim An- nakha3y (d. en 96) radhiallahu 'anhu il a dit :

عن سعيد بن صالح قال: قال إبراهيم: (لفتنة المرجئة أخوف على هذه الأمة من فتنة الأزارقة)
je craint le danger des mourjites plus que le danger des khawarijs sur cette communauté

- et il a dit aussi :
وعن مسلم الملائي عن ابراهيم قال: (الخوارج أعذر عندي من المرجئة)
les khawarijs sont plus excusable que les mourjites pour moi

- et il a dit encore:
وعن أبي يحيى النخعي عن أبيه عن إبراهيم قال: (ما أعلم أحمق في رأيهم من هذه المرجئة، لأنهم يقولون مؤمن ضال ومؤمن فاسق)
je ne connais pas plus stupide que les opinions des mourjites , ils disent croyant égaré et croyant désobéissant!

Voir le profil de l'utilisateur
ibn taymiya a dit :
طريقة المرجئة وأمثالهم ممن يسلك مسلك طاعة الأمراء مطلقا وإن لم يكونوا أبرارا
la methode des mourjites et leurs semblables qui empreintent la voie de la soumission absolut aux gouverneurs meme si ils ne sont pas pieux

ibn maslaqa a dit :
وأما المرجئة فعلى دين الملوك
quant aux mourjites ils suivent la religion du roi

an nadre ibn chamil a dit :
الإرجاء دين يحبه الملوك يصيبون به دنياهم وينقصون به من دينهم
l'irja est une religion que les rois aiment bien car elle leur permet de profiter du bas monde et de ses désinteresser de lur religion

Voir le profil de l'utilisateur
Selon al moughiraibn outayba selon said ibn joubayre il a dit :
وعن المغيرة بن عتيبة عن سعيد بن جبير قال: (المرجئة يهود القبلة)
les mourjites sont les juifs de la qibla
عن عبد الله بن حبيب عن أمه قالت سمعت سعيد بن جبير وذكر المرجئة فقال: (اليهود

Selon abou abdellah ibn habib selon sa mere elle a dit j'ai entendu said ibn joubayre parler des mourjites et il a dit (les juifs)

Voir le profil de l'utilisateur
l'imam zouhri (d.124)
عن الأوزاعي عن الزهري قال: (ما ابتُدعت في الإسلام بدعة أضر على أهله من هذه)
il n y a rien qui a été innové dans la religion de l'islam de plus dangereuse pour l'islam que celle ci (la bid3a des mourjites )

ALLAHOU MOSTEHEIN!

- Qatada ibn do3ama (d.118)
عن الأوزاعي قال: كان يحيى وقتادة يقولان: (ليس من الأهواء شيء أخوف عندهم على الأمة من الإرجاء)
selon al awzai il a dit yahya et qatada disaient : il n y a pas parmi les gens des passions quelque dont nous avons peur pour cette communauté comme nous avons peur du mourjisme

Voir le profil de l'utilisateur
les paroles des salafs sont nombreux concernant le mourjisme la secte la plus dangereuse selon les salafs

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé 


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum