Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 4 sur 6]

vulgate 


Averti
Averti
@Credo a écrit:Non. Mais c'est toi qui a dit que par la Bible, il était visible que ce n'était pas le même linceul. Or, par la Bible, je ne lis rien qui s'opposerait au fait que ce ne soit pas celui-là puisqu'il est bien question d'un linceul fourni par Joseph d'Arimathie.
Le corps de Jésus a été déposé sur ce linceul pour être transporté. Or lorsqu'on dépose un corps dans un drap pour le transporter, crois tu qu'on le dépose dans ce linceul sur le ventre ou sur le dos ?

Voir le profil de l'utilisateur

Credo 


Averti
Averti
Dans les évangiles, il est écrit que Jésus est enveloppé dans un linceul puis mis au tombeau. C'est toi qui en déduit que ce linceul n'a servi qu'au transport. C'est une possibilité mais ce n'est pas une certitude. Idem pour mon avis puisqu'il n'y a aucune précision à ce sujet.

Voir le profil de l'utilisateur

vulgate 


Averti
Averti
@Credo a écrit:Dans les évangiles, il est écrit que Jésus est enveloppé dans un linceul puis mis au tombeau. C'est toi qui en déduit que ce linceul n'a servi qu'au transport.
Parce que c'est ce que disent les évangiles !

@Credo a écrit:C'est une possibilité mais ce n'est pas une certitude. Idem pour mon avis puisqu'il n'y a aucune précision à ce sujet.
De toute façon même si Jésus a été enseveli dans ce linceul, il n'a pas été mis en contact direct avec. Puis ce que je t'ai demandé dans mon post précédent a de l'importance pour savoir si on peut considérer que l'image a pu se former pendant le transport qui est le seul moment où Jésus a été en contact direct avec ce linceul. C'est pourquoi je te demande de réfléchir à la position dont Jésus (ou n'importe quelle personne en pareille circonstance) est mis dans un linceul destiné à le transporter !

Voir le profil de l'utilisateur

1 samuel 


Passionné
Passionné
“ Aucun document ne mentionne l’existence d’un suaire dans les premiers siècles de l’ère chrétienne ”, lit-on dans la Nouvelle encyclopédie catholique (angl.). Il est question en 544 de notre ère d’une image prétendument d’origine surnaturelle à Édesse, une localité aujourd’hui située en Turquie. L’image en question aurait reproduit le visage de Jésus. En 944, cette image se serait trouvée à Constantinople. La plupart des historiens ne croient pas que l’on puisse identifier cette relique à ce qu’on appelle aujourd’hui le suaire de Turin.
En France, au début du XIVe siècle, Geoffroi de Charny est en possession d’un suaire. En 1453, ce suaire devient la propriété de Louis, duc de Savoie, qui l’installe dans une église de Chambéry, la capitale savoyarde. En 1578, Emmanuel Philibert le transfère à Turin.

Voir le profil de l'utilisateur http://meilleurforum-net.meilleurforum.net/forum

Credo 


Averti
Averti
Vulgate

Où est-il écrit que le linceul n'a servi qu'au transport ? Où est-il écrit qu'il a été enlevé du linceul lors de la mise au tombeau ?

Voir le profil de l'utilisateur

1 samuel 


Passionné
Passionné
Un chrétien marche par la foi et non par la vue.un chrétien n'a pas besoin d'un bout de tissu pour croire que Jésus est mort.

Voir le profil de l'utilisateur http://meilleurforum-net.meilleurforum.net/forum

Gilbert_gmg 


Enthousiaste
Enthousiaste
@1 samuel a écrit:Un chrétien marche par la foi et non par la vue.un chrétien n'a pas besoin d'un bout de tissu pour croire que Jésus est mort.

D'ailleurs, ce Linceul pose problème :

S'il est authentique cela démontre que le Corps physique de Jésus est resté suffisamment longtemps dans ce "tissu" pour "imprégner" celui-ci et infirme donc totalement le dogme de "la résurrection physique "

Que la datation au carbone 14 renvoie au Moyen-Âge ne prouve rien par contre :

Différentes études ont expliqué le pourquoi de cette "lecture fausse", même 'il s'agit bien du véritable linceul de Jésus .

L'une des explications est que le carbone 14 détermine une date ou époque, en fonction de la radiation "résiduelle" d'un être humain, depuis sa mort.

Or, si, justement, il s'agit du "Fils de Dieu" , il est évident que le "rayonnement", la radiation , bien plus forte de Son Vivant (comme l'atteste les images radiantes ou "Apparitions") va décroître selon d'autres références que pour un humain "ordinaire" .


...

Voir le profil de l'utilisateur

jeanpierre 


Récurrent
Récurrent
@1 samuel a écrit:Aucun document ne mentionne l’existence d’un suaire dans les premiers siècles de l’ère chrétienne ”, lit-on dans la Nouvelle encyclopédie catholique (angl.). Il est question en 544 de notre ère d’une image prétendument d’origine surnaturelle à Édesse, une localité aujourd’hui située en Turquie. L’image en question aurait reproduit le visage de Jésus. En 944, cette image se serait trouvée à Constantinople. La plupart des historiens ne croient pas que l’on puisse identifier cette relique à ce qu’on appelle aujourd’hui le suaire de Turin.
En France, au début du XIVe siècle, Geoffroi de Charny est en possession d’un suaire. En 1453, ce suaire devient la propriété de Louis, duc de Savoie, qui l’installe dans une église de Chambéry, la capitale savoyarde. En 1578, Emmanuel Philibert le transfère à Turin.

Bonjour 1 samuel.

J'ai deux questions : Quels sont les plus anciens textes faisant mention de la conservation des linges funéraire de Jésus ? Quels sont les arguments avancés par ces historiens pour dire que le linceul de Constantinople ne peut être identifié avec celui de Turin ?

Voir le profil de l'utilisateur

Credo 


Averti
Averti
Gilbert_gmg a écrit : Or, si, justement, il s'agit du "Fils de Dieu" , il est évident que le "rayonnement", la radiation , bien plus forte de Son Vivant (comme l'atteste les images radiantes ou "Apparitions") va décroître selon d'autres références que pour un humain "ordinaire" .

Exactement. C'est bien pour cela qu'il est énigmatique. Le grand point d'interrogation est la formation de cette image sur le linceul.

Voir le profil de l'utilisateur

vulgate 


Averti
Averti
@Credo a écrit:Vulgate

Où est-il écrit que le linceul n'a servi qu'au transport ? Où est-il écrit qu'il a été enlevé du linceul lors de la mise au tombeau ?
Tu as déjà oublié ce que disent les évangiles concernant les linges qui ont servi à envelopper le corps du Christ ?

Voir le profil de l'utilisateur

Credo 


Averti
Averti
Vulgate a écrit : Tu as déjà oublié ce que disent les évangiles concernant les linges qui ont servi à envelopper le corps du Christ ?

Il y a 4 évangiles. Donc je considère les 4 :

Matthieu c'est très succinct. Le corps est descendu de la croix, enveloppé puis mis au tombeau.

Marc et Luc : C'est idem avec une différence au jour de la résurrection : on apprends que les femmes viennent oindre le corps de Jesus avec les aromates car le jour du sabbat approchant, elles n'avaient pas eu le temps matériel de le faire avant.
L'onction d'aromates venant toujours avant l'application des linges, on peut penser que, dans l'urgence, on a mis Jesus au tombeau directement dans le linceul, liant seulement les poignets et les pieds pour maintenir le corps pendant le transport dans le linceul à l'intérieur duquel est resté Jesus.


Jean il est le seul à nous dire que les rites ont été respectés avant la mise au tombeau. Il sait que des aromates ont été achetés mais il ne précise pas que le tombeau est celui de Joseph d'Arimathie, celui qu'il s'est fait tailler dans le roc d'après Matthieu et ne parle pas du linceul.

Luc n' pas été un témoin direct. Cependant il est le disciple de Pierre or Pierre a vu la même chose que Jean. Pourtant Luc et Jean raconte ces passages différemment. Or Luc a la même version que Matthieu et Marc. On peut donc logiquement penser que Jean suppose que tout à été fait avant la mise au tombeau, puisqu'il sait que ces aromates ont été achetés pour cent livres environ. C'est pourquoi il le raconte ainsi.

Voir le profil de l'utilisateur

vulgate 


Averti
Averti
Même si on admet que le linceul soit celui de Jésus, comment pourrait-il y avoir l'image de son visage bien dans l'axe du linceul ? Lorsqu'on dépose quelqu'un dans un linceul, ne le dépose-t-on pas plutôt sur le dos que sur la face ?

Voir le profil de l'utilisateur

Credo 


Averti
Averti
Eh bien s'il est déposé sur le dos, ce qui me parait le plus logique, le tissu retombe sur son visage. Pas en se plaquant de manière parfaite contre le visage mais comme on n'a aucune idée, ou plutôt toute une série de suppositions différentes,sur la manière dont s'est formée l'image, ça laisse perplexe. S'il y a eu rayonnement, pas la peine que le tissu plaque. Si c'est autre chose, alors il aurait fallu que le tissu plaque, ce qui est plutôt improbable.

Je pense que la résolution de cette énigme peut seul établir la vérité.C'est cela qui me passionne parce que, comme nous a dit 1 samuel, on n'a pas besoin de ce tissu pour croire en la mort et la résurrection du Christ.

Voir le profil de l'utilisateur

vulgate 


Averti
Averti
@Credo a écrit:Eh bien s'il est déposé sur le dos, ce qui me parait le plus logique, le tissu retombe sur son visage.
Ce qui fait que le visage ne se trouverait pas dans l'axe du linceul mais sur l'un des deux bords. Tu commences à voir où je veux en venir ?

Voir le profil de l'utilisateur

Credo 


Averti
Averti
Là c'est plus clair. Cependant, quand un mort, après avoir été "préparé" (de nos jours) repose sur le lit, chez lui, en attendant l'enterrement, la tête est droite, pas penché sur le côté. Elle n'est pas pour autant calée par des coussins. La raideur cadavérique commence par la nuque et dure entre 48 et 72 h puis elle s'estompe pour céder la place à la putréfaction. Il n'y a aucune trace de putréfaction dans le linceul.

Voir le profil de l'utilisateur

vulgate 


Averti
Averti
@Credo a écrit:Là c'est plus clair. Cependant, quand un mort, après avoir été "préparé" (de nos jours) repose sur le lit, chez lui, en attendant l'enterrement, la tête est droite, pas penché sur le côté. Elle n'est pas pour autant calée par des coussins. La raideur cadavérique commence par la nuque et dure entre 48 et 72 h puis elle s'estompe pour céder la place à la putréfaction. Il n'y a aucune trace de putréfaction dans le linceul.
Ce n'est pas du tout mon propos. Ce que je veux dire c'est que si Jésus a été enveloppé dans le linceul à la descente de la croix et placé dans le tombeau ainsi, il est impossible que le visage figurant sur le linceul de Turin soit le sien car, contrairement à ce dernier, il n'aurait pas été placé dans l'axe longitudinal du dit linceul !

Voir le profil de l'utilisateur

Credo 


Averti
Averti
vulgate a écrit : contrairement à ce dernier, il n'aurait pas été placé dans l'axe longitudinal du dit linceul !

Pourquoi ?

Voir le profil de l'utilisateur

vulgate 


Averti
Averti
@Credo a écrit:
vulgate a écrit : contrairement à ce dernier, il n'aurait pas été placé dans l'axe longitudinal du dit linceul !
Pourquoi ?
Parce que lorsqu'on déplie un linceul et qu'on y dépose un mort, on le place sur le dos, pas sur la face, et on rabat les deux côtés du linceul sur le devant du corps !

Voir le profil de l'utilisateur

Credo 


Averti
Averti
vulgate a écrit : Parce que lorsqu'on déplie un linceul et qu'on y dépose un mort, on le place sur le dos, pas sur la face, et on rabat les deux côtés du linceul sur le devant du corps !

C'est toi qui le dis qu'ils ont procédé ainsi. Une fois au tombeau, tu peux déposer le corps pas au centre pour pouvoir rabattre le pan du dessus sur le côté et ainsi ne pas prendre le risque que les rabats retombent sur les côtés, laissant apparaître le corps nu du Christ. Ils ont dû prendre des précautions. Ils n'ont pas enseveli n'importe qui mais celui qui, comme l'a affirmé Pierre, est le Fils de Dieu.

Voir le profil de l'utilisateur

vulgate 


Averti
Averti
@Credo a écrit:
vulgate a écrit : Parce que lorsqu'on déplie un linceul et qu'on y dépose un mort, on le place sur le dos, pas sur la face, et on rabat les deux côtés du linceul sur le devant du corps !

C'est toi qui le dis qu'ils ont procédé ainsi. Une fois au tombeau, tu peux déposer le corps pas au centre pour pouvoir rabattre le pan du dessus sur le côté et ainsi ne pas prendre le risque que les rabats retombent sur les côtés, laissant apparaître le corps nu du Christ. Ils ont dû prendre des précautions. Ils n'ont pas enseveli n'importe qui mais celui qui, comme l'a affirmé Pierre, est le Fils de Dieu.
A bon, parce qu'une fois au tombeau le corps aurait été réinstallé différemment ? C'est très tiré par les cheveux pour essayer de faire coller la réalité au suaire de Turin. Désolé, mais rien dans le NT ne laisse la moindre place à ce suaire manifestement conçu dans un but idolâtrique !

Voir le profil de l'utilisateur

Credo 


Averti
Averti
A bon, parce qu'une fois au tombeau le corps aurait été réinstallé différemment ?

D'abord comment sais-tu la façon dont il a été installé ? Tu émets des suppositions tout comme moi.

Il est très logique de penser qu'ils ont pris des précautions pour déposer le corps de manière à ce que la nudité n'apparaisse à aucun moment vu qu'il s'agit du Fils de Dieu. N'en aurait pas tu prises aussi si tu avais été à leur place?

C'est très tiré par les cheveux pour essayer de faire coller la réalité au suaire de Turin
Faux. Je n'ai jamais dit dans aucun message que je croyais que c'était le même. J'ai toujours dit que ce qui me fascinait le plus c'était l'énigme de la formation de l'image. Je suis plus neutre que toi.

Désolé, mais rien dans le NT ne laisse la moindre place à ce suaire manifestement conçu dans un but idolâtrique !

Tu n'a rien prouvé non plus. Tu es resté dans les suppositions. Comme moi.

Voir le profil de l'utilisateur

1 samuel 


Passionné
Passionné
@jeanpierre a écrit:
@1 samuel a écrit:Aucun document ne mentionne l’existence d’un suaire dans les premiers siècles de l’ère chrétienne ”, lit-on dans la Nouvelle encyclopédie catholique (angl.). Il est question en 544 de notre ère d’une image prétendument d’origine surnaturelle à Édesse, une localité aujourd’hui située en Turquie. L’image en question aurait reproduit le visage de Jésus. En 944, cette image se serait trouvée à Constantinople. La plupart des historiens ne croient pas que l’on puisse identifier cette relique à ce qu’on appelle aujourd’hui le suaire de Turin.
En France, au début du XIVe siècle, Geoffroi de Charny est en possession d’un suaire. En 1453, ce suaire devient la propriété de Louis, duc de Savoie, qui l’installe dans une église de Chambéry, la capitale savoyarde. En 1578, Emmanuel Philibert le transfère à Turin.

Bonjour 1 samuel.

J'ai deux questions : Quels sont les plus anciens textes faisant mention de la conservation des linges funéraire de Jésus ? Quels sont les arguments avancés par ces historiens pour dire que le linceul de Constantinople ne peut être identifié avec celui de Turin ?
ce qui fait deux linceuls.. ça pose problème!
un chrétien a t'il besoin d'un bout de tissu pour croire que Jésus est mort ?

Voir le profil de l'utilisateur http://meilleurforum-net.meilleurforum.net/forum

vulgate 


Averti
Averti
@Credo a écrit:
A bon, parce qu'une fois au tombeau le corps aurait été réinstallé différemment ?

D'abord comment sais-tu la façon dont il a été installé ? Tu émets des suppositions tout comme moi.

Il est très logique de penser qu'ils ont pris des précautions pour déposer le corps de manière à ce que la nudité n'apparaisse à aucun moment vu qu'il s'agit du Fils de Dieu.
Je ne comprends pas ton raisonnement. Que veux-tu dire par "de manière à ce que la nudité n'apparaisse à aucun moment", mais de manière à ce qu'elle n'apparaisse à aucun moment où et à qui ? Rien ne permet de croire que la nudité d'un mort puisse apparaître à qui que ce soit dès le moment où il est dans une tombe !

@Credo a écrit:
C'est très tiré par les cheveux pour essayer de faire coller la réalité au suaire de Turin
Faux. Je n'ai jamais dit dans aucun message que je croyais que c'était le même.
Ceci-dit, tes propos laissent quand-même voir un certain parti-pris favorable à l'idée que ce suaire (ou linceul) aurait bien servi à envelopper le corps du Christ !

@Credo a écrit:Je suis plus neutre que toi.
Pas si sûr !

@Credo a écrit:
Désolé, mais rien dans le NT ne laisse la moindre place à ce suaire manifestement conçu dans un but idolâtrique !
Tu n'a rien prouvé non plus. Tu es resté dans les suppositions. Comme moi.
A ceci près que les évangiles disent plutôt que dans le tombeau, divers linges ont enveloppé diverses parties du corps du Christ et pas un linceul. De plus, rien dans le NT ne permet de croire que DIEU aurait fait en sorte qu'un linceul ayant enveloppé le corps de son fils devienne un objet de vénération, bien au contraire. J'ai plutôt tendance à penser qu'il faut chercher l'auteur ce "miracle" (en admettant que c'en soit un) du côté de l'adversaire de DIEU !

Voir le profil de l'utilisateur

jeanpierre 


Récurrent
Récurrent
@jeanpierre a écrit:
@1 samuel a écrit:Aucun document ne mentionne l’existence d’un suaire dans les premiers siècles de l’ère chrétienne ”, lit-on dans la Nouvelle encyclopédie catholique (angl.). Il est question en 544 de notre ère d’une image prétendument d’origine surnaturelle à Édesse, une localité aujourd’hui située en Turquie. L’image en question aurait reproduit le visage de Jésus. En 944, cette image se serait trouvée à Constantinople. La plupart des historiens ne croient pas que l’on puisse identifier cette relique à ce qu’on appelle aujourd’hui le suaire de Turin.
En France, au début du XIVe siècle, Geoffroi de Charny est en possession d’un suaire. En 1453, ce suaire devient la propriété de Louis, duc de Savoie, qui l’installe dans une église de Chambéry, la capitale savoyarde. En 1578, Emmanuel Philibert le transfère à Turin.

Bonjour 1 samuel.

J'ai deux questions : Quels sont les plus anciens textes faisant mention de la conservation des linges funéraire de Jésus ? Quels sont les arguments avancés par ces historiens pour dire que le linceul de Constantinople ne peut être identifié avec celui de Turin ?

Voir le profil de l'utilisateur

Credo 


Averti
Averti
Vulgate a écrit : Je ne comprends pas ton raisonnement. Que veux-tu dire par "de manière à ce que la nudité n'apparaisse à aucun moment", mais de manière à ce qu'elle n'apparaisse à aucun moment où et à qui ? Rien ne permet de croire que la nudité d'un mort puisse apparaître à qui que ce soit dès le moment où il est dans une tombe !

Les soldats ont pris à Jesus ses vêtements et les ont tiré au sort. Donc Jesus n'a plus de vêtements. Aussi Joseph, puisqu'on n'a pas le temps de pratiquer le rite funéraire, va l'envelopper d'un linceul neuf. Il n'est pas là uniquement pour le transport. Crois-tu qu'on ait besoin d'un linceul pour transporter un corps ? Il est là pour couvrir la nudité du Christ par respect de sa dignité de Fils de Dieu. Et je pense que lorsqu'on l'a enseveli dans le tombeau que Joseph s'était taillé pour lui-même, on va le déposer soigneusement, le positionner dans une attitude digne. N'aurais-pas tu,si tu avais été présent, voulu t'occuper avec précaution du corps du Christ en respect du rang qui est le sien ?

Ceci-dit, tes propos laissent quand-même voir un certain parti-pris favorable à l'idée que ce suaire (ou linceul) aurait bien servi à envelopper le corps du Christ !

Toi tu insistes pour prouver qu'il n'est pas le sien tandis que j'insiste pour prouver qu'il a une chance sur deux de l'être comme de ne pas l'être.

A ceci près que les évangiles disent plutôt que dans le tombeau, divers linges ont enveloppé diverses parties du corps du Christ et pas un linceul.

Tu vois que tu n'es pas neutre. 3 évangiles parlent d'un linceul contre un seul qui, lui, parle de bandelettes et d'un suaire plié.

rien dans le NT ne permet de croire que DIEU aurait fait en sorte qu'un linceul ayant enveloppé le corps de son fils devienne un objet de vénération, bien au contraire

C'est vrai. Mais rien ne l'empêche de l'avoir fait non plus.

J'ai plutôt tendance à penser qu'il faut chercher l'auteur ce "miracle" (en admettant que c'en soit un) du côté de l'adversaire de DIEU !

L'image rappelle les souffrances du Christ et, en tant que telles, peuvent nous rappeler ce que le Christ a souffert pour notre salut et nous appeler à la repentance, que ce linceul soit vrai ou faux.

Parce que même faux, je pense que s'il a traversé au minimum 7 siècles, après avoir échappé à deux incendies, c'est plutôt par volonté divine. Je vois mal l'adversaire de Dieu pousser les hommes au repentir en visualisant un corps rappelant les souffrances du Christ. Le Malin éloigne de Dieu, pas l'inverse.

Voir le profil de l'utilisateur

vulgate 


Averti
Averti
@Credo a écrit:
Vulgate a écrit : Je ne comprends pas ton raisonnement. Que veux-tu dire par "de manière à ce que la nudité n'apparaisse à aucun moment", mais de manière à ce qu'elle n'apparaisse à aucun moment où et à qui ? Rien ne permet de croire que la nudité d'un mort puisse apparaître à qui que ce soit dès le moment où il est dans une tombe !
Les soldats ont pris à Jesus ses vêtements et les ont tiré au sort. Donc Jesus n'a plus de vêtements. Aussi Joseph, puisqu'on n'a pas le temps de pratiquer le rite funéraire, va l'envelopper d'un linceul neuf.
Mais ça n’a rien à voir avec l’idée qu’on n’avait pas le temps de pratiquer le rite funéraire, ce rite se pratiquant au lieu de l’ensevelissement !

@Credo a écrit: Il n'est pas là uniquement pour le transport. Crois-tu qu'on ait besoin d'un linceul pour transporter un corps ?
Cela dépend dans quel but. N'oublie pas que le plus souvent les corps des suppliciés étaient getés dans la géhenne de la vallée de Hinnom !

@Credo a écrit:Il est là pour couvrir la nudité du Christ par respect de sa dignité de Fils de Dieu.
Qui se préoccupait de sa nudité alors qu’il était exposé ainsi depuis des heures ? Il s’agissait de le transporter, rien de plus !

@Credo a écrit: Et je pense que lorsqu'on l'a enseveli dans le tombeau que Joseph s'était taillé pour lui-même, on va le déposer soigneusement, le positionner dans une attitude digne.
Et l’envelopper de bandelettes après avoir enduit le corps avec des aromates, comme le voulait la coutume juive de l’époque !

@Credo a écrit:
Ceci-dit, tes propos laissent quand-même voir un certain parti-pris favorable à l'idée que ce suaire (ou linceul) aurait bien servi à envelopper le corps du Christ !
Toi tu insistes pour prouver qu'il n'est pas le sien
Parce que bibliquement parlant il est impossible que le suaire de Turin soit celui qui enveloppa le corps de Jésus pour les raisons ci-dessus et aussi le fait que si le linceul avait été en contact direct avec le visage et le corps qu’il est sensé avoir enveloppé, cela aurait provoqué une grosse déformation de l’image. Il ne peut donc pas s’agir d’un linge ayant été de contact direct avec le corps car il ne présente aucune déformation de l’image !

@Credo a écrit:
A ceci près que les évangiles disent plutôt que dans le tombeau, divers linges ont enveloppé diverses parties du corps du Christ et pas un linceul.
Tu vois que tu n'es pas neutre. 3 évangiles parlent d'un linceul contre un seul qui, lui, parle de bandelettes et d'un suaire plié.
Pour être neutre, je te fais remarquer que l’évangile de Marc parle, non pas d’un drap, d’un suaire ou d’un linceul mais de fin lin. Ce fin lin pouvait être composé de plusieurs morceaux de tissu ayant servi ensuite à faire les bandelettes et le linge qui couvrirent le corps et la tête de Jésus. Une chose est sûre, les évangiles, loin de se contredire, se complètent, celui de Jean étant le plus précis, car Jean 19:40 est le seul à préciser que Joseph d’Arimathée et Nicodème avaient pour le moins commencé à préparer le corps de Jésus selon la coutume juive en l’enduisant d'aromates, en l’enveloppant de bandelettes et en recouvrant sa tête d’un linge !

@Credo a écrit:
rien dans le NT ne permet de croire que DIEU aurait fait en sorte qu'un linceul ayant enveloppé le corps de son fils devienne un objet de vénération, bien au contraire
C'est vrai. Mais rien ne l'empêche de l'avoir fait non plus.
Si, le fait que d’une part, un tel objet n’a pas la moindre utilité, et que d’autre part, Dieu ne concevrait pas quelque chose qui deviendrait à coup sûr un objet de vénération, voir d’adoration !

@Credo a écrit:
J'ai plutôt tendance à penser qu'il faut chercher l'auteur ce "miracle" (en admettant que c'en soit un) du côté de l'adversaire de DIEU !
L'image rappelle les souffrances du Christ et, en tant que telles, peuvent nous rappeler ce que le Christ a souffert pour notre salut et nous appeler à la repentance, que ce linceul soit vrai ou faux.
Pour cela nous avons les évangiles, pas besoin d’un objet complètement en désaccord avec les Ecritures !

@Credo a écrit:Parce que même faux, je pense que s'il a traversé au minimum 7 siècles, après avoir échappé à deux incendies, c'est plutôt par volonté divine.
Pour ce qui est de la volonté divine, dans ce cas c’est pure affirmation sans fondement de ta part et qui plus est en désaccord avec la Parole de Dieu !

@Credo a écrit:Je vois mal l'adversaire de Dieu pousser les hommes au repentir en visualisant un corps rappelant les souffrances du Christ. Le Malin éloigne de Dieu, pas l'inverse.
Pourtant les Ecritures précisent bien ceci : "Et cela n'est pas étonnant, car satan lui-même se transforme en Ange de lumière. Il n'est donc pas étrange que ses ministres se transforment en ministres de justice." (2 Corinthiens 11: 14-15). Cela signifie que sous l’apparence de pousser les hommes au repentir, l’adversaire les incite à se détourner du culte pur en les incitant subreptissement à adopter une forme d’idolâtrie !

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé 


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 4 sur 6]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum