Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 4 sur 4]

76Re: Pourquoi Dieu vous a créé ? le Dim 18 Déc - 15:38

patience 


Enthousiaste
Enthousiaste
@Si Mansour a écrit:
@patience a écrit:Très intéressant ton propos toutefois pourrais tu développer ceci, merci « Adorer qui est l'apogée du verbe aimer »

Cher Patience,
Adorer veut dire aimer il n'y a pas de doute a cela, vous le verrez dans n'importe quel dictionnaire, l'Adoration c'est donc même l’Amour a l’extrême. A une différence avec l'Amour connu par le commun des mortels c'est que l'Adoration intègre avec l'amitié de Dieu tout le précieux qui se rapporte a sa Seigneurie. C'est cela qui, par totale incompréhension, gène nos amis chrétiens qui pensent que dans l'Amour de Dieu, l'Aimant ne désire qu'aimer pensant qu'en ajoutant une prosternation à titre d'exemple cela le dégraderait d'amoureux et le réduirait a un simple esclave.....

Seulement si cette prosternation n'est pas effectuée l'ami que nous adorons perd donc toutes ses qualités de seigneurie et de Majesté et nous nous retrouvons seulement entrain d'adorer notre propre vision erronée de Lui... Ne pensez-vous pas que choisir la qualité que doit avoir l'aimé en le dénuant de ce qu'en réalité il est, c'est malheureusement confiner la divinité a notre ego et ce n'est plus l'Amour du Dieu véridique. Pour ce, je pense qu'a chaque fois ou l'on cite l'adoration du divin seigneur c'est l'Amour dans son absoluté en précisant par nos actes et pensées la qualité de Seigneur a l’être aimé...Ce n'est point autre chose que l'Amour dans toute sa plénitude mais qui convient a sa Seigneurie..La sainteté et la crainte révérencielle sont donc le seul accès aux significations intérieures a la profondeur et à la portée de notre Amour. N'est-ce pas que l'Adoration est donc l'apogée de l'Amour..

De Sa part Dieu en nous créant ainsi par amour y impose inévitablement son empreinte totale d'Amoureux sur sa créature que nous sommes. Ce reflet de l'Amour divin devient nécessairement une part essentielle de notre nature puisqu'elle en est modelée et également un besoin pressant pour la créature ainsi faite. C'est ainsi que se propage indéfiniment la nostalgie du divin a travers chaque dimension de l’être créé en ce sens.


Bonjour Si Mansour,



Si tu me dis que l’amour à comme définition quelques lignes dans un dictionnaire cela voudrais dire que nous pouvons expliquer ce que nous engageons avec lui par lui et en nous, ce que nous voulons de lui par lui et en lui, ce que nous faisons de lui pour lui avec lui et en nous, ce que nous ignorons de lui par lui et en lui, ce que nous croyons par lui en nous avec lui et en lui.

Ce que nous sommes de lui par lui avec nous et en lui ce que nous devenons par lui en lui avec lui et en lui, ce que nous voulons de lui par lui avec lui et en nous, ce que nous serons en lui par lui avec lui en nous, par nous et en lui et pour en finir avec cette litanie ce que nous donnons à être de nous par lui avec lui, par lui et en nous.

Il faudrait énuméré l’univers entier pour expliquer ce que notre amour donne a voir à concevoir à percevoir de ce qu’il est, pour que nous puissions en donner une simple définition de ce qui est, pour dire qui nous sommes en définitive.

Je reprend quelques uns de tes mots recomposés, « le sens qu’il donne au reflet de son empreinte » j’ajoute à l’image de soi une réalité subjective ; l’idée de croire que l’amour est ce que le l’amour sera en vérité le moment venu.

Car ce que toi, moi et les autres ne voulons pas voir de ce monde, dans sa petitesse dans son ignorance et dans l’arrogance de sa toute suffisance et de voir grandir les petits hommes avec le sacrifice d’un seul amour.

Pour donner à celui-ci le pouvoir de son imposture le mensonge de son amour qui est le néant de l’amour absolu, je cite le désamour qui trône en roi ici dans ce monde à la barbe du mendiant.

Et qui sacre dans le silence de nos cœurs brûlant la souffrances comme oraison dans le supplice de notre amours et dans la blessure du sien.

J’ai nommé le seigneur tout puissant, l’amour en son Père et grâce du sien au cœur du notre.

Ainsi quand la puissance en sa colère viendra, il sera bien temps de revoir l’amour et l’humain qui implorera au pied le mendiant afin de réclamer au voleur le pardon du donneur.

Sera alors le moment de rendre la monnaie, la pièce, et le surplus du donneur l’amour prie dans la poche du mendiant.

Qu’a cela ne tienne l’amour dira au mendiant veux tu une pièce ou l’amour de ta pièce, car l’amour est volé pour être donner au donneur et rendu à la poche d’un mendiant qui demande non pas l’aumône mais de voir aux milieu des souffrants le sacrifice de l’amour humain rendu à l’amour de l’homme.

Voir le profil de l'utilisateur

77Re: Pourquoi Dieu vous a créé ? le Lun 19 Déc - 10:02

Si Mansour 


Récurrent
Récurrent
@patience a écrit:Il faudrait énuméré l’univers entier pour expliquer ce que notre amour donne a voir à concevoir à percevoir de ce qu’il est, pour que nous puissions en donner une simple définition de ce qui est, pour dire qui nous sommes en définitive.

C'est tellement vrai que je ne trouve même pas par quoi commencer ma réponse a ton post..Donnes moi du temps pour en comprendre le sens car tu poses des questions en profondeur..

@patience a écrit: Qu’a cela ne tienne l’amour dira au mendiant veux tu une pièce ou l’amour de ta pièce.

Mais entre temps d'une façon générale non reliée a ton intervention la différence entre la "pièce de monnaie" et "l'amour de la pièce de monnaie"..c'est que malheureusement contrairement a un simple coffre la poche ou les humains mettent leurs argent c'est leurs coeurs alors que c'est le lieu de compassion. Un vrai substitut. Il va de soi qu'au moment de l’aumône ce retrait implique douleurs ...

Voir le profil de l'utilisateur

78Re: Pourquoi Dieu vous a créé ? le Dim 29 Jan - 12:01

patience 


Enthousiaste
Enthousiaste
@Ô Miséricordieux a écrit:...Ou plutot, dans quel but Dieu crée un "être",

Selon vous Chrétiens ?

Selon moi cette question et le fondement même de l’existence de Dieu ou du créateur ici dans ce monde.

D’abord il faut s’entendre sur le mot être, je suppose qu’il s’agit de l’être humain, partons de cette hypothèse.



Et somme la réponse est à la foi simple et compliqué, supposons qu’il y ait un univers vide composé uniquement d’une cosmologie d’assemblages gazeux, des amas galactiques et d’objets célestes.

En somme tout ce qui compose l’arborescence d’un univers créé sans aucune autre forme, par conséquent ni organisme primaire ni développement possible, de particules élémentaires permettant l’apparition de la vie sous quelque forme que ce soit.

L’univers que je viens d’écrire serait dépourvu de toute impossibilité de permettre l’apparition d’un être animé par la vie, la question du but n’aurait aucun intérêt.

Puisqu’il n’y aurait personne pour la poser, c’est un peu comme si l’on disait qui a vu Dieu créé le monde ça na pas de sens.

Donnons alors du sens au monde et à notre univers car lui en a un…



Je pense que l’être est créé pour savoir qu’il a un créateur, mais pour ignorer quel est le dessein du monde, l’être est selon moi, celui qui sera révélation de l’existence d’un monde par lui et en lui.

Si l’humain n’y été pas rien ne serait puisque l’ origine et la descendance du procréé vient de l’humain et l’origine du monde créé est venu par l’homme révélé par le fils de l’homme qui est venu porter au monde par lui et en lui le message du monde.

En somme l’humain est ce qu’il est pour lui et en nous, mais il est ce que nous devenons pour être révélation du monde quand tout sera accomplit par lui et en lui.

Voir le profil de l'utilisateur

79Re: Pourquoi Dieu vous a créé ? le Mer 1 Fév - 1:59

Si Mansour 


Récurrent
Récurrent
@patience a écrit:Je pense que l’être est créé pour savoir qu’il a un créateur, mais pour ignorer quel est le dessein du monde, l’être est selon moi, celui qui sera révélation de l’existence d’un monde par lui et en lui.

Peut on séparer l'adoration de Dieu de son amour....Si vous l'aimez, vous ne cessez de l'adorer et si vous l'adorez il ne cesse de vous aimer c'est un amour mutuel entre Dieu et sa créature lié par un contrat "l'adoration"de Dieu ....Dans le Soufisme on nous apprend que "les êtres n’ont pas été créés pour qu'on les voit, mais pour qu'on voit leur Maître en eux" et qu'on se prosterne en conséquence. Dieu ne veut donc pas que l'on envisage la création d’un oeil ordinaire : il nous appartient donc de considérer celle-ci comme une théophanie, et non comme une entité qui serait autonome.Si cette theophanie disparaissait et que l'homme n'y voit plus le maitre alors l'univers n'aura plus de raison d'être. Tous les univers ne sont que l'expression des attributs divins, ils comportent en eux l'empreinte de leur créateur...

En regardant la création, on se doit de pouvoir percevoir son créateur. ...Le tableau et la toile doivent nous révéler surtout la pureté et la valeur de l'artiste..

Voir le profil de l'utilisateur

80Re: Pourquoi Dieu vous a créé ? le Mer 1 Fév - 21:29

patience 


Enthousiaste
Enthousiaste
@Si Mansour a écrit:
@patience a écrit:Je pense que l’être est créé pour savoir qu’il a un créateur, mais pour ignorer quel est le dessein du monde, l’être est selon moi, celui qui sera révélation de l’existence d’un monde par lui et en lui.

Peut on séparer l'adoration de Dieu de son amour....Si vous l'aimez, vous ne cessez de l'adorer et si vous l'adorez il ne cesse de vous aimer c'est un amour mutuel entre Dieu et sa créature lié par un contrat "l'adoration"de Dieu ....Dans le Soufisme on nous apprend que "les êtres n’ont pas été créés pour qu'on les voit, mais pour qu'on voit leur Maître en eux" et qu'on se prosterne en conséquence. Dieu ne veut donc pas que l'on envisage la création d’un oeil ordinaire : il nous appartient donc de considérer celle-ci comme une théophanie, et non comme une entité qui serait autonome.Si cette theophanie disparaissait et que l'homme n'y voit plus le maitre alors l'univers n'aura plus de raison d'être. Tous les univers ne sont que l'expression des attributs divins, ils comportent en eux l'empreinte de leur créateur...

En regardant la création, on se doit de pouvoir percevoir son créateur. ...Le tableau et la toile doivent nous révéler surtout la pureté et la valeur de l'artiste..

Bonsoir Si Mansour ,



"les êtres n’ont pas été créés pour qu'on les voit, mais pour qu'on voit leur Maître en eux"

On ne peut connaître l’amour si ce n’est le notre et si tu me dis que le tiens et le sien alors tu as vu Dieu de tes yeux, l’idée d’être ce que l ‘on demande à voir et a croire ne peu appartenir qu’à ce monde pour ce que l’on sait de lui pour nous

Ce que tu sais tu le connaît par ton prophète, moi je le connais du mien, mais ni l’un ni l’autre n’on révélé le secret du monde ils ont tout deux donné une perception d’un monde pour que nous tous en ayons une vison personnel, attaché à une singularité qui appartient à l’endroit ou nous sommes et à la place que nous avons pour le savoir et l’enseignement que nous avons reçus du maître.

Un soufi n’est maître que de lui il cherche mais il ne peut être dans le maître, car la vérité passe par ce qu’il demande.

Un maître enseigne son élève, l’élève demande et reçoit du maître, mais qui élève le maître ?

Autre que la sagesse, car l’ignorance vaut plus que la connaissance d’un soufi qui croit être maître au dessus de l’élève.

Un maître ne donne pas de leçon il enseigne le savoir, en cela celui qui voit un maître dans la personne du soufi se voit dans l’élève, mais le maître qui voit l’élève, voit le réceptacle de son savoir car c’est ici que le maître cédera la connaissance.

Le maître n’ignore rien quand il dit à son élève, tu peux désormais allez enseigner ce que je t’ai remis pour donner au suivant la sagesse que j’ai reçu dans le savoir du maître.

Car ce qui est donné appartient à tous et personne ne peu concéder l’amour d’un autre pour ce qu’il donne dans son partage.

Un maître qui cherche à grandir sa maîtrise dans l’ignorance de son élève, met sa maîtrise au niveau d’un maître qui ne voit pas sa place, l’élève écoute le maître, mais le maître qui lui parle avec la grandeur en trop s’égard en lui.

La place du maître est c’elle de son l’élève, car c’est quand l’élève grandit, que le maître s’élève avec lui.

Tout ce que le maître sait est donné pour être porté par le maître, mais celui qui donne au maître lui seul sait,que le maître restera toujours l’élève du maitre.

Voir le profil de l'utilisateur

81Re: Pourquoi Dieu vous a créé ? le Mer 1 Fév - 23:54

Si Mansour 


Récurrent
Récurrent
@patience a écrit:La place du maître est c’elle de son l’élève, car c’est quand l’élève grandit, que le maître s’élève avec lui.

Tout ce que le maître sait est donné pour être porté par le maître, mais celui qui donne au maître lui seul sait,que le maître restera toujours l’élève du maitre.

Cher patience,
Merci beaucoup pour ce que tu viens d’écrire..C'est vraiment très beau..Je suis presque d'accord avec toi sur tous les points..Le Maître dans le Soufisme n'est pas dans la totale perfection mais ce n'est pas une raison pour l'exposer aux états d'insouciance de relâchement ou de péchés.Chacun de ses mots ou de ses gestes envers les gens ou même ses élèves et disciples n'est que la manifestation de sa servitude et de son indigence auprès de la divinité..

L'état de crainte et de vénération envahissent son cœur, ce qui l'amène sans cesse à rendre grâce à Allah et à observer régulièrement l'adoration dans la totale humilité, conformément à ce qu'a dit le prophète à propos de son adoration continuelle :« Ne dois-je pas être un serviteur reconnaissant ? » . Le maître Soufi est l'homme qui peut enfin faire triompher son disciple de l’absurdité de son égocentrisme, et renaître dans le monde parfait de l’Essentiel. Dieu par sa grâce et sa miséricorde de part son omniprésence intervient bien sur pour sauver ses bien-aimés...

N'oublions point qu'il se peut qu'un disciple commette un péché par lequel il reconnaît sa faiblesse et son indigence spirituelle devant Dieu. Le souvenir de cet acte permet l’effacement de l’ego qui s’humilie devant Dieu, et le remords qui l’accompagne rapproche l’être humain du Très Miséricordieux.

Un acte de désobéissance faisant naître un sentiment d’humiliation et d’indigence (de l’âme devant Dieu), vaut mieux qu’un acte d’obéissance faisant naître un sentiment de considération, d'arrogance et d’orgueil.


Voir le profil de l'utilisateur

82Re: Pourquoi Dieu vous a créé ? Aujourd'hui à 20:43

Contenu sponsorisé 


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 4 sur 4]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum