Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

samuel 


Enthousiaste
Enthousiaste
L’alliance franco-ottomane

François Ier savait que tôt ou tard Charles Quint romprait le traité de Cambrai dit "la paix des dames", et qu'il
chercherait à abattre la seule force capable de contrecarrer ses rêves d'hégémonie, à savoir la France.
Le roi s'était donc doté d'une puissante armée de légionnaires.
L'empereur régnait sur l'Allemagne, les Pays-Bas, l'Italie, l'Espagne, et depuis la découverte de l'Amérique sur
ce Nouveau Monde dont les ressources en métaux précieux semblaient illimitées.
Pourtant ce gigantesque empire restait fragile par son hétérogénéité, ce n'était qu'un agrégat de peuples divers;
parlant des langues différentes et avec des lois différentes. Cette absence d'unité rendait le pouvoir de Charles
Quint plus théorique que réel.
Le menace turque continuait à peser sur l'Europe. Charles Quint se posait en défenseur de la chrétienté mais
n'avait les moyens de remplir ce rôle. Le roi de France ne cessait de lui créer des difficultés, toutefois avec assez
de prudence pour ne pas lui déclarer une guerre ouverte.
François Ier attisait le mécontentement des princes italiens et soutenait la ligue de Smalkade (ligue militaire
formée en 1531 par des princes protestants allemands contre Charles Quint
).


Soliman le Magnifique

Cependant il fit un pas de plus et son audace parait presque incroyable venant du Fils aîné de l'Eglise !
Depuis le camp de Pavie, il entretenait des relations cordiales avec Soliman.
Le roi avait sollicité l'aide de celui-ci alors que Charles Quint s'appropriait purement et simplement la
Méditerranée, dont les galères de Andrea Doria contrôlaient le trafic.

L'objectif pour François Ier est clairement de trouver un allié dans son combat contre les velléités de domination
de la Maison de Habsbourg. Le roi utilise le prétexte de la protection des chrétiens en terre ottomanes pour
conclure une alliance avec une puissance musulmane.
François Ier prit la décision, lourde de conséquences, de contracter une véritable alliance avec Soliman. Des
ambassadeurs du roi passèrent par Alger où résidait Barberousse, puis se rendirent en Orient. Le plan conçu
par le roi de France était le suivant :

>Pendant que Barberousse (Barbaros Hızır Hayreddin) ravagerait la Corse et les côtes italiennes, les princes
protestants de la ligue de Smalkade se révolteraient et l'armée française envahirait la Savoie injustement
détenue par le duc Charles II ou III de Savoie.
Ainsi l'empereur, attaqué sur trois points fort éloignés les uns de autres, ne pourrait faire face et renoncerait à
la monarchie universelle.
Le roi s'engageait de fournir à Barberousse une flotte d'appoint et des provisions, il lui garantissait la possession
des royaumes d'Alger et de Tunis qu'il venait de conquérir.
Des négociations menées par Jean de la Fôret, ambassadeur du roi, aboutirent à la signature d'un traité de paix
et de commerce. Ce traité qui prévoyait la libre circulation des navires français en Méditerranée et la sauvegarde
des lieux saints, posait les jalons de l'influence française en Orient. Il jetait aussi les bases de la cohabitation des
chrétiens et des musulmans dans le respect mutuel des religions.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.enseignemoi.com/

phobos 


Enthousiaste
Enthousiaste
je ne sais pas si les souverains suivants ont continués cette politique, mais cette alliance a constitué un grand scandale dans la chrétienté. C'est un grand exemple de la Raison d'Etat. Louis XIV aussi s'allia avec le Grand Turc contre les Habsbourg d'Autriche.

Voir le profil de l'utilisateur

samuel 


Enthousiaste
Enthousiaste
@phobos a écrit:je ne sais pas si les souverains suivants ont continués cette politique, mais cette alliance a constitué un grand scandale dans la chrétienté. C'est un grand exemple de la Raison d'Etat.
C'est vrai que cela ne fut pas très bien vu, mais il y avait également des enjeux économiques pour le commerce en Méditerranée.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.enseignemoi.com/

Laz 


Passionné
Passionné
Je pense que pour les catholiques à l'époque c'était pire de s'allier et de soutenir les protestants ( comme l'a fait François Ier) que les musulmans.

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé 


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum