Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 2]

samuel 


Enthousiaste
Enthousiaste
La Réforme
Chrétien sincère François Ier n'était pourtant pas très versé dans les questions théologiques, les disputes de
clercs lui donnaient à rire, estimant que ce n'était pas son affaire mais celle des Sorbonnistes.
Le doctrine de Luther commençait à se répandre et touchait essentiellement les ouvriers, il est possible qu'ils
voyaient dans la religion nouvelle l'occasion d'améliorer leur condition de vie. Le roi mesurait assez mal la
gravité du problème, son caractère l'inclinait à la mansuétude et au respect de la croyance d'autrui.
Le roi s'employait à modérer le zèle de la Sorbonne et du Parlement, cela donna de faux espoirs aux partisans
de la Réforme.
Pendant la captivité du roi en Espagne, la régente subit les pressions de la Sorbonne et du Parlement et consentit à
l'extirpation de l'hérésie. Les poursuites pour punir les hérétiques se multiplièrent. Les condamnation plurent sur
les humbles, bien que le roi eut invité le Parlement à différer les jugements jusqu'à son retour. Quand il revint
en France, il fut à même de constater les progrès de l'hérésie, elle avait gagné des milliers de personnes de
toutes les classes de la société avec une action beaucoup plus militante qu'auparavant.

Une nuit, pendant le concile de Paris, une statue de la Vierge fut brisée, les Parisiens furent indignés et
réclamaient les chatiments des profanateurs. Le roi prit partie en leur faveur, il faut comprendre que cette
provocation n'était pas seulement un attentat contre la religion officielle mais une pertubation de l'ordre public,
le roi se devait de sévir. Il s'ensuivit une vague de répressions car le Parlement se croyant cautionné par le roi
laissa libre cours à ses exactions.
Cependant Marguerite d'Angoulême, la sœur du roi, sans rompre avec l'Eglise traditionnelle, restait sous
l'influence des réformateurs, elle les protégeait et leur donna asile dans son royaume de Navarre.

1534
L'affaire des placards
Au cours de la nuit du 17 au 18 octobre 1534, un placard fut affiché à la porte de la chambre du roi, au château
d'Amboise. Il portait pour titre : "Articles véritables sur les horribles, grands et insupportables abus de la messe
papale inventée directement contre la sainte cène de notre Seigneur
". Ce fut un tollé général, le roi ne pouvait
contenir sa colère. Ainsi, dans le temps où il travaillait pour les sauver, les réformateurs lui déclaraient la guerre
Ce fut le début d'une persécution qui dura pendant des mois. Cette affaire mettra un terme à la tolérance
religieuse qui régnait en France.

1535
Procession à Paris
Une procession sans précédent eut lieu à Paris le 21 janvier 1535, sur l'ordre du roi. C'était la population entière
qui participait à cette grandiose cérémonie expiatoire.
Après une messe solennelle à Notre-Dame, le roi déjeuna avec les siens au palais episcopal et tint une réunion
à laquelle était conviés les membres du clergé, de la Sorbonne et du Parlement. Le roi rappela que la France
était depuis plusieurs siècles la très-chrétienne fille aînée de l'Eglise, Dieu l'avait protégée et sauvée de périls
majeurs. Le roi avait ordonné cette procession pour invoquer le pardon du Rédempteur.
Le même jour 6 hérétiques furent brûlés vifs.

Edits royaux
2 édits furent promulgués :
>Les commissaires pouvait juger les hérésies sans appel
>les complices et protecteurs des luthériens encouraient les mêmes châtiments


Les délateurs se voyaient attribuer le 1/4 des confiscations. Les arrestations et les condamnations se multiplièrent
Après s'être montré conciliant, le revirement du roi s'explique fort bien. Non seulement il y avait sacrilège, mais
crime de lèse-majesté, dans la mesure où l'on avait osé défier l'autorité royale. Mais malgré la terrible répression,
François Ier faisait la distinction entre les fauteurs de troubles et les penseurs protestants.
Cependant, l'affaire des placards creusa le fossé entre les catholiques et les réformés.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.enseignemoi.com/

jbpo 


Passionné
Passionné
Très bon résumé, merci bien :)

Voir le profil de l'utilisateur

phobos 


Enthousiaste
Enthousiaste
On peut continuer en disant que son fils Henri II fut un infatigable pourfendeur de l'hérésie et bien des hérétiques furent brûles sous son règne. Cependant sa mort accidentelle, et la minorité de ses fils allait faire entrer la France dans les sinistres et sanglantes Guerres de Religion

Voir le profil de l'utilisateur

Laz 


Passionné
Passionné
@phobos a écrit:On peut continuer en disant que son fils Henri II fut un infatigable pourfendeur de l'hérésie et bien des hérétiques furent brûles sous son règne. Cependant sa mort accidentelle, et la minorité de ses fils allait faire entrer la France dans les sinistres et sanglantes Guerres de Religion
Henry II avait signé la paix avec les voisins européens pour pouvoir s'occuper en priorité c'est à dire en fait les massacrer tout simplement...Est ce projet qui aurait permit à la France d'eviter les guerres?
On ne peut pas vraiment incriminé ses fils, ils ont essayé (notamment Charles IX) avec leur mère de faire cohabiter les deux religions en paix.

Voir le profil de l'utilisateur

phobos 


Enthousiaste
Enthousiaste
oui, ce fut une boucherie de part et d'autre,guerre de religion signifie aussi guerre civile.

Voir le profil de l'utilisateur

Laz 


Passionné
Passionné
@phobos a écrit:oui, ce fut une boucherie de part et d'autre.
Boucherie surtout catholique.

Voir le profil de l'utilisateur

phobos 


Enthousiaste
Enthousiaste
Ca c'est une interprétation post-conflit et moderne.

Voir le profil de l'utilisateur

Laz 


Passionné
Passionné
Et ton interpretation c'est quoi?

Voir le profil de l'utilisateur

phobos 


Enthousiaste
Enthousiaste
Ce sont des guerres, lorsque les protestants prenaient des villes catholiques tu crois que les catholiques étaient épargnés?

Voir le profil de l'utilisateur

Laz 


Passionné
Passionné
@phobos a écrit:Ce sont des guerres, lorsque les protestants prenaient des villes catholiques tu crois que les catholiques étaient épargnés?
Personne n'affirme que les protestants n'ont rien fait. Par contre il y a eu quelque chose comme la St-Barthelemy que les protestants n'ont pas commit (massacre approuvé par l'Eglise Catholique)

Voir le profil de l'utilisateur

phobos 


Enthousiaste
Enthousiaste
c'était plutôt un massacre dicté par la raison d'Etat: coligny le chef des protestants et du conseil du roi charles IX voulait une guerre contre les espagnols de Philippe II pour soulager les protestants des pays bas (guerre de 80 ans). L'Espagne des Habsourg était la première puissance militaire de l'époque, autrement dit c'était du suicide.
La reine-mère et le duc d'anjou (futur Henri III), qui ne voulait pas se laisser évincer, a voulu faire assassiner coligny, ça a manqué, puis les principaux chefs protestants. Ca a dégénéré en massacre quand la population s'y est mise. Le roi charles IX endosse la responsabilité du massacre.
Preuve de tout celà: Philippe II à la nouvelle des évenements, fit entonner un Te deum (chants de grâce), mais quand lui et le pape apprirent le véritable raison, envoyèrent des ambassadeurs pour exiger des explications

Voir le profil de l'utilisateur

Laz 


Passionné
Passionné
La Reine et son fils ont tout fait pour tenter de faire cohabiter catholiques et protestants.Il y a eu des colloques pour tenter de résoudre les differences theologiques ,il y a eu des edits favorables aux protestants( traité de St-Germain) . Il y a eu aussi le mariage d' Henry de Navarre( futur Henry IV qui était protestant à cette époque).Donc il n y a pas de logique à mener une politique pacifique et ensuite faire tuer le chef des protestants , surtout quand on sait que le meutre de Coligny aurait des conséquences dramatiques. Coligny voulait la guerre aux Flandres mais rien n'empêcher le roi et sa mère de ne pas l'écouter.
"Ça a degeneré en massacre quand la population.."il faudrait se demander pourquoi le peuple de Paris a t-il fait preuves de tant de violences. Parce qu'ils ont été fanatisés par les membres du clergé, avec notamment des precheurs comme Simon Vigor et d'autres. Une incroyable haine contre les protestants s'est propagé , et dans les discours on appelait à exterminer la vermine.
Il faut aussi ajouter que le roi n'a pas directement endossé la responsabilité des massacres , le premier jour il denoncait "la sedition des guises" , qui sont en fait les vrais responsables des massacres avec les millices bourgeoises de Paris et le peuple bien sûr après pour faire le sale boulot.

J'aimerai savoir quelles sont tes sources sur la dernière phrase que t'as écrite?

Voir le profil de l'utilisateur

ami de la vérité 


Chevronné
Chevronné
@phobos a écrit:Ce sont des guerres, lorsque les protestants prenaient des villes catholiques tu crois que les catholiques étaient épargnés?

Excuse-moi mais en quoi était-ce imité le Christ Jésus ?

Voir le profil de l'utilisateur

phobos 


Enthousiaste
Enthousiaste
Matthieu 10.34. Ne croyez pas que je sois venu apporter la paix sur la terre; je ne suis pas venu apporter la paix, mais l’épée.
35 Car je suis venu mettre la division entre l’homme et son père, entre la fille et sa mère, entre la belle-fille et sa belle-mère;
36 et l’homme aura pour ennemis les gens de sa maison.

C'était vraiment la situation dans certaines familles dans la France du 16e s, y compris chez les Grands du royaume.
D'autre part depuis Constantin, l'hérésie est un crime de lèse-majesté divine, et royale.

Le massacre de la Saint-barthélémy a été une victoire à la Pyrrhus. Elle renforce l'influence des Guises et de la Ligue Ultra-catholique. Chez les protestants, le coup est rude, car les chefs sont tombés, mais ils ne désarment pas et la guerre reprend. Chez les modérés, on craint l'absolutisme de la monarchie.

Voir le profil de l'utilisateur

ami de la vérité 


Chevronné
Chevronné
Comment peux-tu dire cela ? tu décontextualises un passage qui ne parle pas de guerre armée mais d'une division au sein des familles en raison de la bonne nouvelle parce que le monde entier gît au pouvoir du méchant !

Et si tu n'es pas convaincu, réfléchis un peu toi en tant que catholique ce qu'éprouvent et endurent les catholiques dans certains pays musulmans, oui des musulmans devenus des catholiques. n'y a-t-il pas division quand leur famille est intolérante et fanatisée ?

Cet exemple est juste t'aider à comprendre parce que des hommes, des femmes, des jeunes, des moins jeunes, des personnes âgées allaient accepter la bonne nouvelle, la vraie parole de réconciliation que cela introduirait une hostilité au sein des familles au point même qu'il y aurait trahison et tueries. Parce qu'il est évident que les guerres dont tu parles ne relèvent pas de l'exemple à imiter du Christ; faire de Christ un seigneur de guerre sanguinaire quelle honte alors qu'il a dit "vous reconnaitrez mes disciples à ceci; à l'amour qu'ils ont entre eux !". Tu dois confondre Le Christ Jésus avec un autre personnage il me semble.

Voir le profil de l'utilisateur

phobos 


Enthousiaste
Enthousiaste
je vais répondre calmement à ton message ridicule. Ce n'est pas la peine de monter sur tes grands chevaux pour si peu.

Comment as t-on qualifié à cette époque les guerres de religion qui sévissent depuis Luther?? "De déchirure dans la robe sans couture du Christ".
Les protestants se pensaient le "nouveau peuple élu de dieu", "la nouvelle alliance" contre l'Eglise catholique qualifiée de "Nouvelle Babylone" ou "Bête". Ce à quoi les catholiques répliquaient par les injures "antichrist", ou "faux prophète" ou "religion prétendumment réformée". Tous avaient l'impression de voir s'accomplir les paroles de la Bible. "dieu reconnaîtra les siens" avait-on coutume de dire avant d'égorger les gens des autres confessions.

Et hors contexte quand tu parles que le monde entier gît au pouvoir des méchants, c'est un enseignement de ta religion, et moi j'appelle ça du manichéisme mélangé à du christianisme.

Voir le profil de l'utilisateur

ami de la vérité 


Chevronné
Chevronné
Matthieu 4:10(contexte); 1Jean 5:19; Veux-tu aussi les rappels du premier et second commandement ? Est-ce ma religion phobos ou la véritable parole de Dieu qui édicte cela ?

Voir le profil de l'utilisateur

phobos 


Enthousiaste
Enthousiaste
@ami de la vérité a écrit:Matthieu 4:10(contexte); 1Jean 5:19; Veux-tu aussi les rappels du premier et second commandement ? Est-ce ma religion phobos ou la véritable parole de Dieu qui édicte cela ?

dans les années 30 ou 40 apr JC c'était vrai (encore que...: les pères de l'Eglise ont pensé que l'empire romain a été établi pour permettre la diffusion du message du Christ, donc dans les plans de Dieu).

mais au 16e siècle??? il y a eu des abus dans l'Eglise du moyen-âge, pourtant ce fut une grande période pour le christianisme. La réforme protestante a eu le mérite de poser certaines questions, et d'amener l'Eglise catholique à se réformer aussi.

Mais à trop insister sur l'équation, monde= règne du mal, vous finissez par tomber dans le manichéisme ou catharisme. Dieu a un Plan pour chacun de nous et pour le monde.

Voir le profil de l'utilisateur

ami de la vérité 


Chevronné
Chevronné
Heureusement que Noé n'a pas raisonné comme toi. La parole de Dieu est très claire à ce sujet.

Cela dit, depuis quand Jésus a-t-il enseigné qu'il faut haïr son ennemi et tuer son prochain ? Ou même répandre le christianisme par le glaive ?

Voir le profil de l'utilisateur

phobos 


Enthousiaste
Enthousiaste
je n'ai jamais dit cela !!! Je parle de l’interprétation des textes par les deux confessions au 16e siècle.


Voir le profil de l'utilisateur

ami de la vérité 


Chevronné
Chevronné
Comme Credo (catholique) soutient la position de la guerre défensive, je m'étais dit que tu approuvais aussi cette position. Donc peut-on dire que les deux églises étaient égarées à l'époque ?

Cela dit,, phobos, un monde ancien a été détruit et seul huit âmes furent sauvées de la destruction par les eaux. Penses-tu que les avertissements divins ont été donné juste pour impressionner dans la bible ou bien cela ne nous concerne-t-il pas nous aussi à notre époque ?

Je te dis cela parce que tu sembles douter que le vrai Dieu va détruire un système de choses tout entier.

Voir le profil de l'utilisateur

phobos 


Enthousiaste
Enthousiaste
mais je soutiens aussi la guerre défensive, je ne vois rien de contradictoire.

Pour ce qui est de la fin des temps, et de la parousie, nul ne connait le jour ou l'heure si ce n'est le Père.

Voir le profil de l'utilisateur

ami de la vérité 


Chevronné
Chevronné
@phobos a écrit:mais je soutiens aussi la guerre défensive, je ne vois rien de contradictoire.

Pour ce qui est de la fin des temps, et de la parousie, nul ne connait le jour ou l'heure si ce n'est le Père.


phobos, le point en question relève du début de la grande tribulation, personne n'est en mesure de dire quand exactement elle va commencer; c'est à dire aussi le jugement de Babylone la Grande. La grande tribulation ne marque cependant pas le début de la parousia du Christ.

Mais je lis que tu justifies la haine de ton ennemi et la mort de ton prochain par la guerre défensive, désolé mais Jésus a été extrêmement clair et jusqu'à Mardf-Aurèle, aucun disciple du Christ n'a fait la guerre (et du service militaire), défensive ou pas.

Si le royaume de Dieu était sur terre alors le nationalisme chrétien ou autre aurait une certaine légitimité, mais qu'à dit Jésus au sujet du royaume des cieux ? "Il n'est pas de ce monde". Que je sache, les cieux ne sont pas sur terre, n'est-ce pas ? Et si Jésus a dans la prière modèle dit "que ton royaume vienne" et que cette prière est toujours prononcée c'est bien parce que ce royaume n'est pas encore là (son autorité établie). Ou bien le méchant a-t-il déjà disparu de la terre(hommes vils et bêtes sauvages par exemple) et des cieux (société humaine et gouvernements humains [tyrans, despotes, corrompus]) ?

Voir le profil de l'utilisateur

phobos 


Enthousiaste
Enthousiaste
y a une évolution de la pensée de la guerre qui a conduit à la guerre juste.

http://www.protestants.org/index.php?id=33141

quand à toi, jusqu'où vas ton pacifisme liée à une interprétation littérale du NT?? vas tu aller jusqu'au martyr si tu ne te défends pas contre l'iniquité et le méchant??

Voir le profil de l'utilisateur

ami de la vérité 


Chevronné
Chevronné
Pourquoi défend-t-on un royaume ? Contre l'envahisseur, Jésus a dit que son royaume n'était pas de ce monde, dès lors qu'est ce qu'un chrétien a à défendre ? Et Daniel 2:44 avec Matthieu 24 nous montre que c'est à Jésus et ses saints anges que revient le droit exclusif de faire la guerre juste. C'est lui qui exterminera les méchants de toute la terre au nom de Jéhovah.

D'autre part les premiers-chrétiens ne prenaient pas les armes, ils finissaient hélas souvent en martyr et ils ne faisaient pas du service militaire jusqu'à peu près le deuxième siècle, selon l'enseignement du NT.

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé 


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 2]

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum