Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

samuel 


Enthousiaste
Enthousiaste


«The Redemption of Cain»

Acteur, producteur de cinéma et chanteur de hip-hop, Will Smith souhaite aujourd'hui devenir réalisateur.
Pour marquer son entrée dans ce nouveau corps de métier, il envisage une adaptation de l'histoire biblique de Caïn et Abel.


http://www.dieutv.com/index.php/website/news/article/239/cinn-ma-will-smith-s-intn-resse-no-can-n-et-abel

Voir le profil de l'utilisateur http://www.enseignemoi.com/

samuel 


Enthousiaste
Enthousiaste
L'histoire de Caïn et Abel est racontée dans le livre de la Genèse, au chapitre 4.

Ce chapitre contient tous les principes qui, dès lors, ont caractérisé le monde jusqu'à nos jours : la religion de la chair, en Caïn ; et celle de Dieu, en Abel ; la haine religieuse qui va jusqu'au crime. Ces deux fils avaient dû apprendre de leurs parents quels rapports l'homme pouvait avoir avec Dieu à la suite du péché, au moyen d'une victime. Caïn n'en tint pas compte. Ces deux fils avaient chacun leur religion, mot qui veut dire : relié à Dieu. Caïn la pratiquait à sa manière, et Abel selon les enseignements de Dieu. Dès lors jusqu'à maintenant, ces deux modes divisent les hommes en deux camps, quelle que soit la forme de leur culte. Ce qui caractérise la religion de Caïn, c'est de ne pas tenir compte du fait que le péché a séparé l'homme de Dieu, et de vouloir s'approcher de Lui sans tenir compte de Sa sainteté et de Sa justice, avec ses propres pensées, les fruits de son labeur, provenant d'une terre maudite.



Abel, au contraire, avait appris que pour s'approcher de Dieu, la mort d'une victime devait intervenir. Il présente « des premiers-nés de son troupeau, et de leur graisse ». Il avait pensé à ce qui était agréable à Dieu, et non à ce qui lui était agréable. Dans tous les sacrifices institués en Israël, la graisse était la part exclusive de l'Éternel ; elle représente ce que Lui seul était capable d'apprécier dans la victime, type du Seigneur s'offrant à Dieu. Aussi, « l'Éternel eut égard à Abel et à son offrande ; mais à Caïn et à son offrande, il n'eut pas égard ». Abel était identifié à son offrande, pour être agréé de Dieu. Il en est de même du croyant.

Il est dit, en Héb. 10:10 : « Nous avons été sanctifiés, par l'offrande du corps de Jésus Christ faite une fois pour toutes ». Abel était pécheur, comme Caïn ; ce n'est pas en cela que se trouve la différence, mais dans le moyen de s'approcher de Dieu. C'est Christ qui donne au croyant toute sa valeur. « Caïn fut très irrité, et son visage fut abattu ». Rien n'irrite autant l'homme que de voir un de ses semblables accepter la grâce de Dieu. Sa conscience lui dit qu'il a raison, mais son orgueil refuse de faire comme lui et l'excite à la haine. Cependant, la grâce était à la disposition de Caïn comme d'Abel, comme elle est aujourd'hui à la disposition de chacun.
Cette victime était couchée à la porte, prête à être acceptée. C'est l'évangile tel qu'il s'adresse à tous aujourd'hui. Beaucoup veulent rendre culte à Dieu avec leurs propres ressources, et ils ne peuvent être agréés. Au lieu de s'irriter contre ceux qui obéissent à la Parole, ils n'ont qu'à accepter le sacrifice de Christ, par lequel ils seront agréés. y a, dans l'histoire de ces deux hommes, un côté typique.

Abel est un type de Christ, et Caïn du peuple juif, coupable d'avoir mis à mort le Seigneur, l'homme parfait, agréé de Dieu. À la suite de ce meurtre, les Juifs ont été chassés de leur pays, et sont vagabonds au milieu des nations. Mais ils sont marqués de Dieu, et ils ne peuvent être anéantis ; ceux qui leur feront du mal seront punis sept fois plus. C'est ce qui arrivera aux nations, à la fin, qui s'assembleront contre ce peuple restauré .

Voir le profil de l'utilisateur http://www.enseignemoi.com/

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum