anipassion.com

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1Recueil poétique le Ven 26 Oct - 16:55

Invité 


Invité
Salâam alaykum wa rahmâtallah wa barakatuh.


Aïd Mubarak à tous les musulmans. Que Dieu vous protège, vous préserve et vous comble de ses bienfaits, ici-bas comme dans l'au-delà. Que cette fête bénie vous apporte une bonne santé, de bonnes nouvelles. J'espère que tout se passe bien pour vous, inshaalah.

Je viens ici vous présente, bi'idn Allah, le premier poème d'un recueil destiné à la gloire de Dieu. Je vais vous en montrer un extrait inshaalah :

Heureux soit le damné,
Heureux soit le banni :
L’un sera certes, voué
Aux délices du Paradis.
L’autre sera accepté
Au sein de la monarchie.

Et qui te dira ce qu’elle est ?
C’est le royaume des cieux,
Où vivront les bons, les pieux
Et ceux qui croient en Dieu.

Il y aura des blanches rivières,
Coulant sous une grande terre,
Plus fertile que celle du Caire.

Des plantes et des fleurs
Ne réclamant pas d’arroseur
Les aspergeant avec ardeur.

Des perles scintillantes,
Des pierreries brillantes,
Les pareront sans attente.


Ils se délecteront de boissons ;
Qu’ils boiront sans abstention.

Assis sur des sièges d’or,
Tel est leur heureux sort.
Quant à ceux qui ont tord…
L’Enfer sera leur corps.

Voilà quelques-uns de leur supplice
– car c’est ainsi que les indus finissent.
On les fera entrer dans un brasier,
Dans les flammes d’un énorme fossé,
Ou dans le lit d’un lac de feu liquéfié.

Le feu consumera leurs peaux,
Ils subiront mille maux.
Tel est le destin des sots !
C’est là un mauvais lot ;
A Dieu donc, nuls égaux !

Les dieux que vous forgez,
D’une pierre dure et paralysée,
N’ont aucun pouvoir sur vous.
Les voyez-vous bouger ?
Mais vous ignorez tout !
Les imposteurs que vous associez ;
Au Créateur Tout Glorifié,
Ceux-là que vous célébrez,
Ne sont ni vivants ni créés.
Voilà ce qui est vrai.

Tournez-vous donc vers Sa Face.
O humains de toute race !
Prosternez-vous, humiliez-vous,
Maintenant que vous savez tout !

Voilà ce qu’on vous dit : abandonnez l’argent,
Courez, marchands, honnêtes paysans,
Laissez-là vos provisions ;
Pour vous rendre, obéissants,
Vers les lieux d’adoration !

Ne protégez pas jalousement vos biens,
Ce sera là un acte détestable, vain.
Car aucune de vos richesses,
Depuis l’or jusqu’aux ânesses,
Ne vous suivront vers Son Altesse.



Dieu ! Tu es mon Roi !
Je t’en supplie, dicte Tes lois !
Divin souverain ! Sauve-moi !
Ne me laisse pas dans l’ignorance,
Alors que je te prie plein d’éloquence ! »

Gloire à Toi qui a envoyé,
Le prophète, qu’il soit préservé,
Pour que, de l’obscurité nous émergions,
Et que de la mécréance nous nous sauvions !

Tu es le Seigneur des Mondes,
Maître des réprimandes !
Gratifie-nous de ta justice,
Afin que l’iniquité finisse.

2Re: Recueil poétique le Ven 26 Oct - 17:24

Invité 


Invité
Je tiens à préciser que les deux vers :

Heureux soit le damné,
Heureux soit le banni

Signifient :

Heureux soit l'homme damné par son peuple pour la Cause de Dieu (le mot damné signifie, dans ce contexte : Que l'on maudit, que l'on persécute. Ex Cette damnée maison va finir par nous tomber sur la tête !).

Heureux soit l'homme banni par son peuple pour la Cause de Dieu (le mot banni signifie, dans ce contexte : Exilé, chassé, expulsé).

3Re: Recueil poétique le Sam 27 Oct - 13:23

Invité 


Invité
Le Coran est mon oxygène,
La religion est ma reine ;
C’est inscrit dans mes gènes.

L’islam est mon remède ;
Je dépends de son aide.
Que l’injustice cède !

Dieu exalté est ma joie,
Je lui dois toute ma foi,
Gloire à notre Roi !

Il n’a qu’à dire : « Sois ! »
Et la chose se crée.
Il fait du ciel un toit,
De la terre une allée.

A son ordre, descend la pluie
Et fait pousser maints beaux fruits :
Dattes, oranges, et tout ce qui s’ensuit.

L’eau des rivières nous désaltère,
C’est là un signe divin et clair.
Elle renforce nos ossements,
Nous réveillant, nous vivifiant,
Assurant la vie merveilleusement.

Les bestiaux, aussi, sont pleins de bienfaits :
Que de nourriture, de leur viande et leur lait !
Et le miel des abeilles, produit épuré !
Apportant la guérison aux souffrants alités !

Citons dans ce livre d’autres exemples ;
Comme le soleil, qui, certes, ressemble
A un immense joyau lumineux
Qui éclaire la Terre et les cieux…

Sans sa lumière, le froid nous gèlerait
Se répandrait ensuite l’obscurité
Apportant la souffrance et le décès.

Mais, par la grâce de Dieu,
De ce sombre présage,
Nous voilà sauvés.
Gloire au Très-Sage !

Si je devais chiffrer tous les bienfaits
Du Dieu Divin et Parfait,
Toute la nuit passerait,
Et la liste n’en serait terminée.

4Re: Recueil poétique le Sam 27 Oct - 23:19

Invité 


Invité
Si vous voulez donner votre avis, n'hésitez pas !

5Re: Recueil poétique le Dim 28 Oct - 0:51

Yassine 


Vétéran
Vétéran
Très bon chef ! Comme pour la traduction, en français simple, éloquent, limpide et débordant des significations.

Moi je me connais pas trop en poésie française, mais ça me rappelle vachement le Slam, c'est très émouvants.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.forumreligion.com

6Re: Recueil poétique le Dim 28 Oct - 12:25

akime 


Enthousiaste
Enthousiaste
@`Omar a écrit:Si vous voulez donner votre avis, n'hésitez pas !
Macha Allah continues mon frère Omar , quoi de plus beau que la magie du verbe et de l'éloquence lorsqu'ils sont utilisés a bon escient , Allah est infiniment beau et il aime tout ce qui est beau .

Voir le profil de l'utilisateur

7Re: Recueil poétique le Dim 28 Oct - 14:58

Invité 


Invité
@TetSpider a écrit:Très bon chef ! Comme pour la traduction, en français simple, éloquent, limpide et débordant des significations.

Moi je me connais pas trop en poésie française, mais ça me rappelle vachement le Slam, c'est très émouvants.

Ibarek fik, merci beaucoup akhi !


@akime a écrit:
@`Omar a écrit:Si vous voulez donner votre avis, n'hésitez pas !
Macha Allah continues mon frère Omar , quoi de plus beau que la magie du verbe et de l'éloquence lorsqu'ils sont utilisés a bon escient , Allah est infiniment beau et il aime tout ce qui est beau .

Ibarek fik akhi, merci

8Re: Recueil poétique le Dim 28 Oct - 15:54

Invité 


Invité
Voilà le début d'un nouveau poème inshalah :


Heureux soient les soumis à Dieu ;
Car ils accèderont aux sept cieux,
Dont les merveilles sont si diverses
Qu’elles surpassent toutes les richesses.

Nul œil ne peut les imaginer ;
Nul homme ne peut se les figurer,
Nulle femme ne peut les deviner.

On ne pensera qu’à un objet ;
Et le voilà là, devant vous, amélioré.
Aucune tristesse ne surviendra
Pour troubler leurs bons repas.

Il ne s’y manifestera aucune fureur,
La jalousie sera bannie de leurs cœurs.
Tous ces élus vivront en harmonie
Liés par une véritable euphonie.

Il a certes, été déjà dit
Qu’aux portes du Paradis,
L’âme demeurera figée,
Tant elle sera émerveillée.

Mais qui accèdera au Paradis ?
Citons là quelques illustres soumis.
Celui dont Dieu était l’ami,
Abraham, ennemi des impies.

A Son Créateur, il était dévoué.
Tous Ses ordres, il exécutait.
Le polythéisme, il le détestait.

Lorsque par exemple, il vit le soleil :
Il le prit comme un dieu sans pareil.
Mais quand celui-ci se coucha
Il dit : « Dieu ne disparait pas. »

Lorsque vint la nuit, il vit la lune,
Dont la lumière éclairait les dunes.
Il vit en elle sa divinité,
Mais elle aussi, partait.

Après toutes ces méditations,
Il se tourna vers le Transcendant,
Disant : « Mon Dieu est omnipotent,
Mon Dieu est omniscient.


Il ne disparait pas ;
Il demeure là,
Il me guidera.

Il est immuable, éternel ;
Roi de la Terre et du Ciel.
C’est Lui, l’Immatériel.

Allons, et érigeons des autels ;
Car Il répond à nos appels.
Gloire à Dieu, l’Immortel ! »

Abraham, après cela, porta ses pas
Vers les temples des idolâtres.
Secrètement, il détériora, brisa,
Toutes les statuts des ingrats.

Lorsqu’on vit les dégâts
Le roi, furieux, ordonna
Sans délai, qu’on retrouve
Le coupable du crime.
Afin qu’il le réprouve.



Lorsqu’Abraham fut repéré,
Et que, prisonnier, il fut amené,
Le roi questionna, furibond :
« Es-tu coupable de la destruction
Des idoles que nous adorons ? »

Et Abraham de répondre :
« C’est la plus grande d’entre eux
Qui les a réduits en cendres. »

« Tu sais bien, répliqua le roi,
Que les dieux qui ont notre foi,
Ne peuvent pas bouger.
Ils ne sont faits que galets. »

« Pourquoi donc, dit le Prophète
Les honorez-vous de tant de fêtes ?
Pourquoi donc les adorez-vous ?
Mais vous ignorez tout ! »

Le roi se contenta de dire :
« Qu’on le fasse rôtir ! »
Quand on le jeta aux flammes,
Il ne survint aucun drame.

Abraham demeura sain :
Le feu l’avait épargné.
« Tu n’es qu’un magicien ! »
Répliqua le souverain.
Et il le fit chasser.

9Re: Recueil poétique Aujourd'hui à 21:37

Contenu sponsorisé 


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum