Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 2]

Dialogue_67 


Récurrent
Récurrent
Au Nom de Dieu, Clément et Miséricordieux, Paix sur quiconque suit la bonne guidée, Et que la Paix et les Bénédictions soient sur notre Bien-Aimé Prophète.

Avant de commencer je prononcerai l’invocation de Moise (que la paix de Dieu soit sur lui):

« Seigneur, ouvre-moi ma poitrine, et facilite ma mission, et dénoue un nœud en ma langue, afin qu'ils comprennent mes paroles ».
Saint-Coran, Sourate 20 Versets 25 à 28.

Pour commencer, nous avancerons petit à petit afin de bien éclaircir le sujet. C'est pour cela que je demanderai à chaque d'entre vous de poser ces questions et ses observations en rapport avec le chapitre traité smile.


Le Coran est-il le même qu'au temps du Prophète (que la Paix soit sur lui)?


I) Transmission orale et mémorisation.

Au commencement de la mission prophétique de Mouhammad (salla-Llahou `alayhi wa sallam), le texte coranique a très vite été transmis oralement et appris. Les Compagnons (radhiya-Llahou `anhoum) apprenaient le Coran de la bouche même du Prophète et ils le mémorisaient. Nous pouvons citer en exemple l'épisode où `Abdou-Llah ibn Mas`oud décida d'affronter la tribu Qouraysh en récitant en public la sourate Ar-Rahman (le Tout-Miséricordieux – sourate 55).

Ibn Hicham cite dans sa Sira an-Nabî :


« [...]Le premier homme à réciter le Coran à voix haute à la Mecque après le Prophète (salla-Llahou `alayhi wa sallam) fut `Abdallâh ibn Mas`oud. Les Compagnons du Prophète vinrent ensemble et mentionnèrent que les Qoraïch n'avaient jamais entendu distinctement le Coran...Quand (Ibn Mas`oud) arriva dans le maqâm (l'enceinte sacrée de la Ka`ba), il lut : « Au nom d'Allah, le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux » en élevant la voix. « Le Tout-Miséricordieux, Il a enseigné le Coran » (55/1-2). Ils vinrent et commencèrent à le frapper au visage, mais il continua à lire autant qu'Allah le voulut[...] »

On peut également citer cet instant où le Prophète (salla-Llahou `alayhi wa sallam), rapporte-t-on, passa près d'une femme qui était entrain de réciter « T'est-elle parvenue, la nouvelle de l'occultante ? » Il s'arrêta pour entendre, puis dit : « Oui, elle m'est parvenue » et ceci est cité par Ibn Kathir dans son Tafsir Al Qour'an al `Azhim


C'est deux histoires nous prouvent bien que dès le début de la révélation, les premiers fidèles ont commencé à apprendre le Coran. Et ceci, l'apprentissage du Coran, a été non seulement approuvé par le Prophète (salla-Llahou `alayhi wa sallam) mais il a même encouragé les musulmans à le faire comme en témoigne de nombreux hadiths dont cette narration de `Outhman Ibn `Affan (radhiya-Llahou `anhou) rapportée par Al Boukhari dans son Sahih :

Le Prophète (salla-Llahou `alayhi wa sallam) a dit :
« Le meilleur d'entre vous est celui qui apprend le Coran et l'enseigne (ensuite) »

Des Compagnons avaient même le Coran en entier en tête du vivant du Prophète.

Qatada dit : « J'interrogeai Anas Ibn Malik (radhiya-Llahou `anhou) pour savoir qui du vivant du Prophète possèdait le Coran en entier. « Ils étaient quatre, me répondit-il, tous ansar : Oubayy Ibn Ka`b, Mou`adh Ibn Jabal, Zayd Ibn Thabit et Abou Zayd »

L'Imam Adh-Dhahabi a confirmé ce récit dans son At-Tabaqat Al Qourra'.

Voir le profil de l'utilisateur

Dialogue_67 


Récurrent
Récurrent
II) Préservation écrite du Coran

As-Souyouti, dans son Itqan fi `ouloum Al Qour'an, affirme que le Coran a été mis par écrit déjà du temps du Prophète (salla-Llahou `alayhi wa sallam) mais pas en un seul volume et les diverses notes et documents ne furent pas mis en ordre. Al Hakim, dans son Moustadrak, dit que le Coran fut assemblé trois fois : une fois du vivant du Prophète (salla-Llahou `alayhi wa sallam), une autre du temps de Abou Bakr (radhiya-Llahou `anhou et enfin du temps de `Outhman (radhiya-Llahou `anhou)

Il est donc complétement faux de dire que le premier à avoir mis le Coran par écrit fut `Outhman. En réalité, ce dernier n'a fait que continuer sur des efforts commencés déjà avant la mort du Prophète et qui ont continué très peu de temps après sa mort.

Pour ce qui est de la consignation par écrit du Coran du vivant du Prophète (salla-Llahou `alayhi wa sallam), les exemples sont nombreux. Citons par exemple le récit de la conversion de `Oumar (radhiya-Llahou `anhou):

« Un jour, alors que le Prophète — paix et bénédictions sur lui — était réuni avec ses compagnons dans quelque demeure, `Oumar apprit cela et sortit de chez lui, brandissant son épée, porté par la colère et l’ardeur de l’Ignorance (Jahiliyyah). Sur son chemin, il croisa un homme de sa tribu, du nom de Nu`aym Ibn An-Nahâm, qui avait embrassé l’Islam secrètement. Ce dernier s’enquit :


« Où vas-tu, `Oumar ? » Il rétorqua: « Je veux voir Muhammad, celui qui a divisé Quraysh, s’est moqué de ses idéaux, a critiqué sa religion et a injurié ses divinités, pour le tuer. » Nu`aym lui répondit : « Par Allâh, `Oumar, tu es tombé sur la tête… Penses-tu que le clan des Banû `Abd Manâf t’épargnera si jamais tu tues Muhammad ?! Ne retournerais-tu pas plutôt chez toi pour redresser les tiens ? » Et `Oumar de s’exclamer : « Les miens ? Qu’ont-ils ? » Nu`aym dit : « Ta sœur, Fâtimah Bint Al-Khattâb et son époux, Sa`îd Ibn Zayd Ibn `Amr — ton cousin — par Dieu, tous deux ont embrassé l’Islam et suivi Muhammad dans sa religion. Occupe-toi d’eux plutôt… »

Oumar rebroussa chemin et se dirigea vers la maison de sa sœur qui, en compagnie de son époux, recevait Khabbâb Ibn Al-Aratt qui leur faisait réciter la sourate Taha à partir d’un parchemin. Lorsque `Umar s’approcha de la maison et qu’ils sentirent sa présence, Khabbâb se trouva une cachette et Fâtimah s’empressa de cacher le parchemin. `Umar entra et, sur un ton inquisiteur, questionna:

« Qu’étaient ces murmures que j’ai entendus ? » Elle lui dit que ce n’était rien. Mais `Umar insista : « Si ! Par Allâh, j’ai appris que vous aviez suivi Muhammad dans sa religion ! » Il s’en prit alors à son cousin Sa`îd, mais Fâtimah s’interposa entre lui et son époux. `Umar lui porta un coup qui fit couler le sang de son visage. C’est alors que les deux époux se révoltèrent en avouant : « Oui, nous avons embrassé l’Islam et nous croyons en Dieu et en Son Messager. Agis donc comme bon te semble ! » À la vue du sang de sa sœur, `Oumar, confus, fut saisi de regret et lui demanda avec douceur : « Donne-moi ce parchemin que vous lisiez, que je vois ce que Muhammad prêche… » Elle lui dit : « Mais nous craignions que tu l’abîmes. »Il jura de le lui rendre. Elle lui dit qu’il était toujours païen et que seuls les gens purifiés étaient en droit de toucher ce parchemin. `Omar prit un bain et saisit le parchemin que lui tendit sa sœur.

Il lut le début de la sourate Taha et dit:
« Que ces paroles sont belles et nobles ! » [...] »

Bien mieux, le Prophète lui-même a demandé à mettre le Coran par écrit. Al Boukhari rapporte dans son Sahih que Bara' (radhiya-Llahou `anhou) a dit:

« Quand fut révélé le verset « Ne sont pas égaux ceux des croyants qui restent chez eux - sauf ceux qui ont quelques infirmité - et ceux qui luttent corps et biens dans le sentier d'Allah. Allah donne à ceux qui luttent corps et biens un grade d'excellence sur ceux qui restent chez eux. Et à chacun Allah a promis la meilleure récompense; et Allah a mis les combattants au-dessus des non combattants en leur accordant une rétribution immense » (4/95) le Prophète (salla-Llahou `alayhi wa sallam) dit : « Appelle-moi Zayd ; qu'il apporte la planchette, l'écritoire et l'omoplate – ou selon une variante – l'omoplate et l'écritoire ». Puis le Prophète (salla-Llahou `alayhi wa sallam) me dit : « Ecris : « Ne sont pas égaux ceux des croyants [...] » »

D'autre part le Pr Hamidullah rapporte dans Sahifa Hammam ibn Mounabbih que le matériel sur lequel la Révélation avait été écrite était gardée dans la maison du Prophète (salla-Llahou `alayhi wa sallam)

Et pour enfoncer le clou concernant le fait que le Coran a bien été sous forme écrite du temps du Prophète (salla-Llahou `alayhi wa sallam), Mouslim rapporte d'après Ibn `Oumar (radhiya-Llahou `anhouma):


« [...]Le Messager d'Allah (salla-Llahou `alayhi wa sallam) dit : « Ne prends pas le Coran avec toi en voyage, car je crains qu'il ne tombe entre les mains de l'ennemi » »


Citons encore ce hadith rapporté par Al Boukhari selon lequel Ibn `Oumar (radhiya-Llahou `anhouma) a dit que l'Envoyé d'Allah (salla-Llahou `alayhi wa sallam) interdit d'emporter le Coran dans un voyage en pays ennemi. Or nous savons bien que le Prophète (salla-Llahou `alayhi wa sallam) et les Compagnons allèrent en pays ennemi alors qu'ils avaient le Coran en tête, il ne peut donc s'agir ici que de Coran écrit.

Continuons à rapporter quelques paroles à ce sujet. Zayd a dit, dans une parole rapportée par As-Souyouti dans Itqan fi `ouloum al Qour'an:


« On avait l'habitude de compiler le Coran sur des morceaux de parchemin en présence du Prophète (salla-Llahou `alayhi wa sallam) »

Et `Outhman a dit que lorsque quelque chose lui était révélé, le Prophète (salla-Llahou `alayhi wa sallam) appelait quelqu'un parmi ceux qui avaient l'habitude d'écrire pour lui et lui disait:

« Place ces versets dans la sourate où ceci et cela est mentionné »

De plus, les données historiques nous informent que chaque fois que le Prophète (salla-Llahou `alayhi wa sallam) avait une révélation, il la récitait devant l'assemblée des hommes, puis l'assemblée des femmes. Il appelait alors un de ses scribes et lui dictait ce qui lui avait été révélé. Une fois que le scribe avait copié, le Prophète (salla-Llahou `alayhi wa sallam) lui demandait de lire ce qu'il avait noté afin de corriger des fautes éventuelles de copistes (voir Al Haythami, Majma` zawâd`id ainsi que Ibn Ishaq, Maghâzi)

A la mort du Prophète, une guerre s'engagea contre le faux prophète Moussaïlima et de nombreux Compagnons y participèrent et y moururent (70 personnes ayant appris le Coran en entier ont péri). C'est dans ce contexte, par peur de voir disparaître tous les Compagnons ayant appris tout le Coran que `Oumar suggéra à Abou Bakr, qui était alors Calife, de compiler le Coran. La tâche fut confiée à Zayd ibn Thabit, le Compagnon qui écrivait les versets du Coran sous la dictée du Prophète (salla-Llahou `alayhi wa sallam). Abou Bakr garda alors cet assemblage chez lui.

C'est ce qui est rapporté dans le Sahih d'Al Boukhari:
Ibn as-Sabbaq rapporte que Zayd ibn Thâbit Al Ansari, un de ceux qui mettaient par écrit la révélation (du temps du Prophète), a dit :


« Abou Bakr, au moment du carnage à Yamâma, m'envoya chercher pendant que `Oumar était auprès de lui.

« `Oumar, dit Abou Bakr, vient de me dire que, dans le combat du Yamâma, un grand nombre de fidèles ont péri, qu'il craint que la mort ne fauche largement parmi les récitateurs du Coran dans d'autres combats, et qu'une grande partie du Coran ne se perde ainsi, si on n'en prépare pas un recueil ; il estime que c'est moi qui devrais procéder à cette rédaction. Or, continua Abou Bakr, j'ai répondu à `Oumar que je ne voyais pas comment je pourrais faire une chose que l'Envoyé d'Allah (salla-Llahou `alayhi wa sallam) n'avait pas faite lui-même. Mais `Oumar m'a dit que cette rédaction serait un bien, et il a continué de discuter avec moi sur ce point. Enfin Allah (ta`âlâ) m'a fait adopter cette idée, et je suis de l'avis de `Oumar. »

« Pendant ce discours, ajouta Zayd ibn Thabit, `Oumar, qui était là, resta assis sans rien dire. Alors Abou Bakr, s'adressant à moi, dit : « Tu es un homme jeune, intelligent et nous avons pleine confiance en toi. Tu as mis par écrit la Révélation pour l'Envoyé d'Allah (salla-Llahou `alayhi wa sallam) ; cherche les fragments du Coran et assemble les diverses parties. » « Par Allah ! Il m'aurait obligé à transporter des montagnes, que cela ne m'aurait pas été plus pénible que l'ordre qu'il me donnait de rassembler les diverses parties du Coran ; aussi répondis-je : « Comment voulez-vous entreprendre une chose que le Prophète (salla-Llahou `alayhi wa sallam) lui-même n'a pas faite ? - Par Allah, s'écria Abou Bakr, rien ne vaudra mieux que cette rédaction. » Après avoir essayé à maintes reprises de le faire revenir sur cette idée, Allah ouvrit ma poitrine à cette idée ainsi qu'Il l'avait fait pour Abou Bakr et `Oumar.

Je commençais donc à chercher les fragments du Coran et à en rassembler les diverses parties d'après les feuillets, les omoplates, les branches de palmiers (qui avaient servi à les inscrire), et aussi d'après la mémoire des hommes. C'est ainsi que dans la sourate « le repentir », je trouvai chez Khouzayma Al Ansari, ces deux versets que je ne n'avais trouvé chez aucun autre que lui : « Un messager issu de vous-mêmes est venu à vous.

Ce que vous endurez lui pèse [...] » (9/128-129). Les feuillets sur lesquels on rassembla les diverses parties du Coran restèrent chez Abou Bakr jusqu'à sa mort ; ensuite ils furent déposés chez `Oumar, et, à la mort de ce dernier, chez Hafsa bint `Oumar. »


Certains demanderont : Pourquoi Abou Bakr n'a-t-il pas fait diffuser sa copie à travers le monde musulmans?

Tout simplement parce que le besoin ne se faisait pas sentir. A ce moment-là, il n'y avait aucune tension au sein de la communauté sur ce sujet, le seul problème qui commençait à se poser était que les Compagnons ayant appris tout le Coran mourraient un par un à la guerre. De plus, Abou Bakr a été Calife seulement pendant 2 ans...

Et c'est à ce moment-là que nos amis détracteurs de l'islam vont nous dire : Mais pourquoi alors, au temps du Calife `Outhman, y a-t-il eu beaucoup de tensions au niveau de la récitation coranique, et pourquoi voit-on des différences au niveau des masahif (copies du Coran) de divers Compagnons?

Nous allons in sha'a-Llah répondre aux différentes questions de manière méthodique et claire afin que plus jamais nous n'entendions ces interrogations si ce n'est dans la bouche d'une personne qui ne cherche que la vaine polémique.

Tout d'abord, concernant le fait que certains compagnons récitaient certains passages coraniques de façon différentes, cela n'est pas apparu à la mort du Prophète (salla-Llahou `alayhi wa sallam) mais déjà de son vivant, mais laissons place aux preuves concrètes :

`Oumar Ibn al-Khattab dit dans un hadith:


« J’ai entendu Hisham ibn Hakim réciter la sourate al-Fourqan d’une manière différente par rapport à la façon de réciter que le Messager d’Allah (Bénédiction et salut soient sur lui) m’avait apprise. Et j’ai failli me précipiter à la stopper. Puis je l’ai laissé terminer. Ensuite j’ai saisi fortement son habit et l’ai amené devant le Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui) et dit : « ô Messager d’Allah ! J’ai entendu celui-ci réciter le Coran d’une manière différente de la façon que tu m’as appris de le réciter. Le Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui) dit : « Récite ». Et, il a répété la manière de réciter que j’avais entendu. Le Prophète dit : « C’est comme çà qu’il (le Coran) a été révélé ». Ensuite il me dit : « Récite ». Et je l’ai fait. Et il dit : « C’est comme çà qu’il a été révélé. En effet, le Coran a été révélé suivant sept « lettres ». Récitez-le comme vous le pouvez »
Rapporté par al-Boukhari (2287) et par Mouslim (818)

Ibn Abbas rapporte que le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit: « Djibril m’a appris au début de réciter le Coran suivant une seule «lettre ». Et puis je l’ai sollicité de façon répétée, et il a porté les « lettres » à sept » rapporté par al-Boukhari, (3047) et Mouslim (819)


Discutons maintenant des tensions apparues du temps de `Outhman.

Voir le profil de l'utilisateur

Dialogue_67 


Récurrent
Récurrent
III) Le dilemme de Outhman


Outhman, troisième calife après Abou Bakr et `Oumar, est face à face à une énorme polémique alors que le Prophète (salla-Llahou `alayhi wa sallam) est mort il y a à peine 15 ans. Des tensions commencent à apparaître entre les Compagnons et surtout leurs élèves. Chacun s'attachait à sa propre récitation tout en remettant en cause celle des autres. Deux grandes écoles ont émergé : celle de `Abdou-Llah ibn Mas`oud et celle de Oubayy ibn Ka`b. Tous les deux ont appris le Coran par coeur et tous les deux ont été loué par le Prophète (salla-Llahou `alayhi wa sallam) pour leur maîtrise de la récitation coranique. `Outhman est face à un dilemme:

1. Laisser faire, toutes les variantes de récitations remontant au Prophète (salla-Llahou `alayhi wa sallam), au risque de voir disparaître toutes les variantes à cause des fortes divergences de l'époque.
2. Agir et diffuser une seule et unique copie du texte coranique qui servira ainsi de socle aux différentes récitations.


Voilà ce qu'il dira devant une assemblée d'éminents Compagnons:

“Que dites-vous au sujet de la récitation [du Coran] ? Il m’est parvenu que des gens disent : “Ma récitation est meilleure que la tienne”. Or ceci se rapproche de l’incroyance ! - Quel est donc ton avis ? demandent les Compagnons présents. - Je pense qu’il faut mettre tout le monde d’accord sur une seule copie, afin qu’il n’y ait plus de division. - C’est très bien” lui disent les Compagnons
(rapporté par Ibn Abî Daoûd, authentifié par as-Suyûtî, Al-Itqân, p. 188)


Il faut donc choisir une seule copie, mais que choisir alors que pas mal de récitations différentes existent et qui choisir parmi les Compagnons pour accomplir cette lourde tâche?

D'où viennent ces divergences entre les Compagnons?

On peut évoquer plusieurs sortes de raisons:


- Le Coran a été révélé sous forme de 7 « lettres », certains compagnons avaient donc connaissance d'une récitation mais pas d'une autre.

- Le Prophète (salla-Llahou `alayhi wa sallam) n'a pas indiqué l'ordre de toutes les sourates entre elles. Les élèves de certains Compagnons qui avaient appris que telle sourate allait après telle autre ne se doutaient pas qu'un autre Compagnon ne plaçait pas les sourates dans cet ordre.

- Certains compagnons n'avaient pas connaissance de l'abrogation de certains versets ou sourates. Si untel est à Koufa pendant que le Prophète indique à Médine que tel verset est abrogé, il pensera que la récitation de celui-ci est toujours d'actualité. D'autant plus qu'à la fin de la vie du Prophète, il y a eu une « ultime révision » et à ce moment-là, beaucoup d'abrogations ont eu lieu.


Nous analyserons deux de ses écoles et pourquoi elles divergent autant du texte `outhmanien:

- L'école de `Abdou-Llah ibn Mas`oud
- L'école de Oubayy ibn Ka`b



Voir le profil de l'utilisateur

Islam 


Récurrent
Récurrent
Mais ou est tu stef ? c'est pas toi qui ne parlait que de Outhman et le coran.

Alors ?

Les autres vous pouvait y participer ;)

Voir le profil de l'utilisateur

Dialogue_67 


Récurrent
Récurrent
Personne n'est intervenu sur ce fil pour l'instant.

Voir le profil de l'utilisateur

Dialogue_67 


Récurrent
Récurrent
IV) Les copies personnelles de certains Compagnons


Le cas d'Ibn Mas`oud.

Ibn Mas`oud est souvent cité par nos détracteurs pour nous confirmer que le manuscrit de `Outhman n'est pas le Coran initial révélé au prophète (salla-Llahou `alayhi wa sallam).

Maintenant, pourquoi `Abdou-Llah a-t-il contesté le choix de Outhman?

Citons-le :


“Comment m’ordonnez-vous de lire selon la qirâ’ah de Zayd, après que j’aie appris de la bouche même du Prophète plus de soixante-dix sourates, quand Zayd était avec les enfants, avec deux tresses ?”
(an-Nassâ’ï, 5064) ;

“O société des musulmans, je serais mis à l’écart du fait de recopier l’écriture de la copie, et s’en occuperait un homme qui, par Dieu, j’étais déjà musulman quand il était encore dans les reins d’un incroyant (il voulait désigner Zayd ibn Thâbit) ?”
(at-Tirmidhî 3104)


Remarquons ici qu'à aucun moment `Abdou-Llah ne dit que Zayd a retranché ou ajouté des versets coraniques, il parle de qira'ah – c'est-à-dire de variantes de récitations (toutes approuvées par le Prophète comme nous l'avons dit) - il fait juste savoir que lui aussi était bien placé pour ce rôle, c'est-à-dire que sa qira'ah était aussi apte à être une base de travail étant donné que lui-aussi avait eu le Coran du Prophète. De plus, `Outhman a interdit tout autre variante que la copie qu'il fera faire afin d'enterrer toute polémique. `Abdou-Llah avait pour avis qu'il ne fallait pas interdire des variantes que le Prophète lui-même avait appris à ses Compagnons, il disait que chaque compagnon devait garder sa propre récitation car toutes étaient autant authentiques (donc celle de Zayd aussi).

`Abdou-Llah a dit dans ce sens:


“Ce Coran est descendu avec des variantes de récitation. (…) Aussi, celui qui a appris le Coran selon une des variantes que le Prophète a enseignées, qu’il ne la délaisse pas (…)” (rapporté par Ahmad, n° 3652)

Rien à voir, donc, avec le fait que la copie de `Outhman ne correspondrait pas au Coran d'origine. Il voulait garder une pluralité de récitations comme du temps du Prophète, or les tensions étant trop vives, `Outhman était obligé de diffuser une graphie unique, ainsi il réduirait les polémiques.

Avant toute chose, pour quelle raison `Outhman a-t-il choisi Zayd et pas `Abdou-Llah ibn Mas`oud pour sa compilation?

En fait, `Abdou-Llah était à Koufa et les tensions aux seins de la communauté étaient telles que `Outhman n'avait pas le temps d'attendre l'arrivée de `Abdou-Llah. Zayd était, tout comme `Abdou-Llah, un de ceux qui avaient appris le Coran entier du vivant du Prophète, de plus il était disponible rapidement, étant médinois. Mais ce n'est pas la seule raison pour laquelle il a été choisi. Il avait déjà été choisi par Abou Bakr et `Oumar pendant le Califat de Abou Bakr et ceci a fait pencher la balance en la faveur de Zayd.

Maintenant, une autre question nous vient à l'esprit : Pourquoi Abou Bakr et `Oumar ont-il choisi Zayd plutôt que `Abdou-Llah?

Rappelons-nous les raisons évoquées par Abou Bakr lorsqu'il a convoqué Zayd:


“Abû Bakr me dit: “Tu es un homme jeune, intelligent, nous ne te soupçonnons pas, et tu écrivais la révélation”" (al-Bukhârî)

Abou Bakr évoque 4 qualités qui ont fait pencher la balance en sa faveur. Par contre, `Abdou-Llah ne répond qu'à deux de ces critères : non seulement il n'est pas jeune mais en plus il n'a pas autant l'habitude que Zayd d'écrire la Révélation. Et ceci a été expliqué par Ibn Hajar dans Fath Al Bari:

“Il lui a cité quatre qualités qui entraînaient sa spécificité pour cette (tâche) :
– le fait qu’il soit jeune : il sera donc plus actif pour ce qui lui est demandé ;
– le fait qu’il soit intelligent : il sera donc à même de mieux saisir ce (qu’on lui relate) ;
– le fait qu’il n’est pas soupçonné ; l’âme penchera donc vers lui ;
– et le fait qu’il écrivait la révélation : il a donc davantage pratiqué ce (fait d’écrire les versets du Coran).
Et ces qualités qui sont réunies pour lui peuvent se trouver en d’autres personnes que lui, mais de façon séparée” (FB 9/18).


Une autre question peut venir à l'esprit : Pourquoi la variante de `Abdou-Llah sur certains passages coraniques n'a pas été prise en compte?

Le but de `Outhman, et nous l'avons déjà mentionné plus haut, était de mettre à disposition une unique version du texte coranique. Il faut savoir que la copie `outhmanienne ne comporte pas les points diacritiques (qui différencient entre autre le bâ du tâ et du thâ). Ainsi, les deux récitations (qui sont authentiques bien sûr) “nanshuruhâ” / “nunshizuhâ” peuvent figurer sur le même socle. De plus la totalité des voyelles longues ne sont pas présentes. Ainsi avec le même socle deux manières de réciter la fatiha peuvent figurer : « maliki yawmi d-din » et « mâliki yawmi d-din ».

Remettons tout de suite les points sur les i, l'absence des points diacritiques et de certaines voyelles longues ne remettent en rien l'immuabilité du texte. En effet, le moshaf écrit n'est qu'un support et de nos jours comme au début de l'islam l'apprentissage du Coran passe par un maître et donc une transmission orale. Ces transmissions sont telles qu'un grand nombre de personnes ont appris d'un grand nombre de personnes et ceci jusqu'aux Compagnons qui ont appris le Coran de la bouche du Prophète (salla-Llahou `alayhi wa sallam)

Revenons à `Abdou-Llah, le fait est que dans la plupart des cas les récitations de `Abdou-Llah bien que venant également du Prophète ne pouvaient être prises en compte dans le même socle écrit. La seule solution fut donc de ne pas prendre en compte sa variante de récitation.

Parenthèse : Et encore ceci n'est que la divergence du temps de `Outhman. Certaines différences qui font la « particularité » du texte de `Abdou-Llah ne sont en réalité que des erreurs de copistes ou bien des commentaires et annotations que les élèves de `Abdou-Llah ont pris pour du texte coranique. De plus selon le commentaire d'An-Nawawi sur le Sahih de Mouslim, Ibn Mas`oud consignait dans son livre des prescriptions et des explications qui ne font pas partie du Coran. Cette façon de faire ayant été interdite par `Outhman et la communauté islamique, Ibn Mas`oud a renoncé à son opinion pour reconnaître, enfin, les avantages du Moushaf de `Outhman et son approbation à l'unanimité de la Oumma.

Une dernière série de questions se pose :
Pourquoi Ibn Mas`oud n'a pas mis Al Fatiha et les deux dernières sourates dans son moushaf?

Voir le profil de l'utilisateur

commando 


Inscrit
Inscrit
en 1ére avant de débattre point par point
simple question au titre, en quoi sa vous interresse de chercher le coran de mohamud sws ,, car si mohamud sws est faux donc pourkoi casser la tete a chercher son vrai coran qui selon vous est fabrication mensongére
quelle la différence entre "mushaf" et "coran" car on dit mushaf ibn massoud et non coran ibn massouad idem pour ibu ben kaab...et ces récits ou sources islamiques voue en croyez ?? alors que dire du verset du coran " qu il est protégé" a savoir que les verset du coran ont le 1 érmot sur meme les ahadiths alors que dire de simples récits des compagnons -que je vais détailler l explication plus tard

Voir le profil de l'utilisateur

Incognito 


Récurrent
Récurrent
Non,Non et non je remercie Krasnii qui nous a trouvé ce lien

http://atil.ovh.org/noosphere/coran.php

Voir le profil de l'utilisateur

Islam 


Récurrent
Récurrent
@Incognito a écrit:Non,Non et non je remercie Krasnii qui nous a trouvé ce lien

http://atil.ovh.org/noosphere/coran.php

les preuves ci dessus ne te suffisent pas ?

Voir le profil de l'utilisateur

Yassine 


Vétéran
Vétéran
On fait encore l'erreur classique de confondre “Coran” et “Mus'haf”.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.forumreligion.com

ismael-y 


Passionné
Passionné
comme l avait dit tepspider l auteur de psot confonds mushaf et coran
Un Mus'haf (arabe : صحف, prononcé "Mus-haf" pas "Mu-sh-af") le mot fait allusion "à un manuscrit" ou à une collection de draps (Sahifa, voir ci-dessous).
donc dans un mushaf peut etre de versets de poésie ou des collections de hadiths du prophéte sws ou bien certains versets versets du coran et des ahadiths ( explications du prophéte de certains versts) , certains compagons mentions ces ahadiths en marge de ces versets autres le mentionnent dans leur coeurs et cerveaux et autres n étaient pas au courant de certains ahadiths ( vu leurs travail ou absence).. exmple: j ai un livre ou a été écrit: mohamud 6-ROI DU MAROC- a prononcé un discours ..et mr tetspider a autre livre ou a été écrit: mohamud 6 a prononcé un discours... le "ROI DU MAROC" CE N EST QUE EXPLICATION ( hadith du prophéte) donc ..certes les compagons avaient plusieurs massahifs MAIS QUI COMPRENNENT MEME CORAN , la différence est seulement dans la mention des ahadiths ( explication du prophéte)
je crois que ce point est claire
donc ubai avait un mushaf( mansucrit ) ou a été écrit coran et certains ahadiths( notament le douua3a: priére de qunut). meme si on suppose que l histoire de protestation de ibn massud est VRAI, il n a proptesté en 1ére temps que le fait : al muawadtain ne fait pas du coran il avait cru que c est une priére ou hadit du prophéte sws
bah voila et en plus les musulmans ne fondent pas leur croyance sur les manuscrits car le coran est enseigné de générations en génération par coeurs meme par nos gamins de 7 ans ( oui un miracle)

و المصحف –moushaf
و المصحف Mishaf
هو الجامع للصحف المكتوبة بين الدفتين كأنه أصحف
Capture de lissan al arab
http://img22.imageshack.us/img22/5641/62795207.png
http://img22.imageshack.us/img22/7236/72188833.png

Selon la langue des arabes-et non des islamophobes qui ne connaissent point l’arabe-
MUSHAF EST CELUI QUI RASSMBLECE CE QUI EST ECRIT ENTRE SES DEUX COUVERTURES
Donc MUSHAF C EST PAS LE CORAN OU FORCEMENT DU CORAN QUE CE DERNIER NE VEUT DIRE QUE CE QUI CE LIT*meme Dieu a dit
2/185. (Ces jours sont) le mois de Ramadan au cours duquel le Coran a été descendu comme guide pour les gens
Est-ce le coran est descendu donc sous formes de papiers ou os ou ect …bien sur que non mais coran veut dire ce qui se lit et se recite ce qui le differncie de Mushaf sur lequel il ya ecriture et ce*Mushaf peut etre Os ,égratignures de cuir d animal, pierres plates fines, prospectus, branches de paume, omoplates, , les feuilles: l'écorce ect et CES ECRTURES PEUVENT CONTENIR AUTRE CHOSE QUI N A RIEN AVOIR AVEC LA REVELATION OU CORAN DE DIEU
Les journaux même a nos jours se nomment souhoufs –pluriel de sahifa-dou le nom al sahafa= la presse
Donc souhouf peuvent contenir n importe quelle ecriture que soit poésie ou des HADITHS-voir sounan imam ahmud v.14 mousnad abdellah bin amrou bin al aass-
capture
http://img22.imageshack.us/img22/4314/sahifaahmud.png
OU
Des ouvres de gens –lors du jour de jugement lui sera expose ses œuvres qu il a execute sur la terre dans son sahufa
Capture

http://img22.imageshack.us/img22/6185/sahifa.png
le sahih bukhari par exemple est un livre et peut etre APPELE MUSHAF ET CORAN*MAIS PAS CORAN DIVIN
CONCLUSION
Le Mushaf c est pas le coran divin –revelation- et lorsque UNE PARTIE OU QUELQUES de versets de coran divin sont* ecrits sur Os ,égratignures de cuir d animal, pierres plates fines, prospectus, branches de paume, omoplates ect- qui se périment dans quelques mois ou années- on l apelle*Mushaf
Aussi si les pierres plates fines, prospectus, branches de paume, omoplates ect- qui se périment dans quelques mois ou années- ect contiennent quelques versets du coran ET DES HADITHS VOIR MEME DES NOTES PERSONNELES ET sont rassembles on l appelle aussi Mushaf

a suivre

Voir le profil de l'utilisateur http://talmudetjudaisme.wordpress.com/category/talmud/abodah-zar

ismael-y 


Passionné
Passionné
2-2*/
Le prophete a dit : "J’ai certes eu le Livre ET SON SEMBLABLE avec lui. Il s’en faut de peu pour qu’un homme repus, prélassé sur son divan, dise : " Prenez le Coran. Rendez licite ce que vous y trouvez licite et ce que vous y trouvez illicite, rendez-le illicite. ". Sachez que vous sont interdits l’âne domestique, ainsi que les carnassiers parmi les animaux et tout objet tombé d’un allié sauf si son propriétaire s’en passe, et celui qui séjourne chez des gens, ils ont pour obligation de lui faire hospitalité […]" . Ce Hadith est rapporté par Abou Dawoud
" Prenez ce que le Messager VOUS DONNE ; et ce qu’il vous interdit, abstenez-vous en." [Coran 59/7].
Le semblable est la sounnaou le hadith
Le prophete a dit " Attachez-vous à ma Voie (Sunnah) et à la Voie (Sunnah) des Califes bien-guidés " - hadith rapporté par Abû Dawûd, Ibn Mâjah, Ibn Hibbân, At-Tirmidhi qui le qualifia de bon (hasan) et authentique (sahîh)
3*/

Abi Saeed AlKhudry – que Dieu soit satisfait de lui – rapporta que le messager de Dieu – que le salut et la paix de Dieu soient sur lui – a dit*: «*N’écrivez rien de moi EXCEPTE LE CORAN. Quiconque écrit quelque chose d’autre que le Coran doit l’effacer.*»*-muslim kitab azuhd t rakaaik et Ahmud dans musnad abi yaala
Ce coran s agit il de revelation= versets coraniques et SON SEMBLABLE-voir 2- ou bien en harmonisant entre ce hadith et le [Coran 59/7].. donnera le dicton N’écrivez rien de moi EXCEPTE le coran mais mais les hadiths GRVEZ LES EN*MEMEOIRE ET EN PRATIQUE on verra

4*/
AYA c est pas forcement verset coranique
Aya= miracle
17/ 101. Et certes, Nous donnâmes à Moïse neuf AYATS- miracle- évidents . Demande doncaux Enfants d'Israël, lorsqu'il leur vint et que Pharaon lui dit : “ô Moïse, je pense
que tu es ensorcelé”
AYA= signe ou preuve
2/164. Certes la création des cieux et de la terre, dans l'alternance de la nuit et du
jour, dans le navire qui vogue en mer chargé de choses profitables aux gens,
dans l'eau qu'Allah fait descendre du ciel, par laquelle Il rend la vie à la terre une fois morte et y répand des bêtes de toute espèce, dans la variation des vents, et dans les nuages soumis entre le ciel et la terre, en tout cela il y a AYATS- des signes-, pourun peuple qui raisonne.
AYA=HADITH-GRAVE LE BIEN-dans sounnan aturmudi –kitan al ailm
Le pophete sws a dit
Rapportez de*moi seulement s il s agit d un seul AYA-hadith-
Balighou ani walaw aya
سنن الترمذي » كتاب العلم » باب ما جاء في الحديث عن بني إسرائيل
بلغوا عني ولو آية"
CONCLUSION
AYA= HADITH OU SIGNE OU MIRACLE OU VERSET CORANIQUE

passons maintennant a un exemple plus concret : MUSHAF DE AISHA
MUSHAF AICHA ou
Allégation de Surah 2:238 Non Complet Selon Aisha ?
Un des mythes les plus communs au sujet du Coran,c est que plusieurs compagons et aussi aisha avaient autres Coran qui ne ressemble pas au coran actuel
Bien que ces ignorants ne différencient pas entre mushaf et coran mais aussi leur manque de connaissance et parfois usage de tromporie les montrent ridicules et imbecile-du fait qu ils disent que Uthman a brulle tous les*masshaifs-au ils appellent coran hihihi- voyons un exemple de mushaf de aicha qui va nous ouvrir la voie sur le traitement des autres sujets

Saheeh Muslim
Book 004, Number 1316:
:
Abu Yunus, l'esclave libéré de 'A'isha a dit : 'A'isha m'a ordonné de transcrire une copie du MUSHAF-NOTEZ LE BIEN- pour elle et a dit : Quand vous arrivez ce verset et :" Soyez assidus aux Salats et surtout la Salat médiane " (ii. 238), informez-moi; ainsi quand je l'ai atteint, je l'ai informée et elle m'a donné la dictée (comme cela) : Soyez assidus aux Salats et surtout la Salat médiane et salat AL ASR-apres midi- et tenez-vous debout devant Allah, avec humilité. 'A'isha a dit : c'est ce que j'ai entedendu du Messager d'Allah (sws).
Muwatta Malik

Book 8, Number 8.8.27:
Yahya m a racconte d apres Malik de Zayd ibn Aslam qu'Amr ibn Rafi a dit, "j'écrivais un Mushaf pour Hafsa, umm Al-muminin et elle a dit, 'Quand vous arrivez a cet ayat, faites-moi savoir, " Soyez assidus aux Salats et surtout la Salat médiane et êtes docile à Allah " Quand je l'ai atteint je lui ai dit et elle m'a dicté, Soyez assidus aux Salats et surtout la Salat médiane et SALAT AL ASR et êtes docile à Allah. '"

Les ignorants disent que le*mot al asr n existe pas au coran actuel donc le corn est corrompu :)
1*/
Lorsqu on parle de falsification cela veut dire que l original n existe plus et reste INACCESSIBLE et donc puisque vous avez ce hadith qui mentionne le salat-priere+al asr .donc lisez le coran ou plutot ce terme lorsaue vous arrivez au 2/238 et vous aurez donc un coran non corrompu bien que aicha ne croit pas que les plus de 66.000 Mots du coran deveraient etre revises
2*/ puisque vous disez qu il exsite des massahifs detenus par les grands compagons donc vous vous contredisez en disant que Utman a brulle TOUS les massahifs-que vous appelez corans-
3*/
Ce qui croient a l abrogation-et je ne sais pas comment vous allez en sortir vous reponderont- par
Saheeh Muslim

Book 004, Number 1317:
:
Al-Bara. Bin Azib a rapporté : Ce verset a été révélé (de cette manière) : " Soyez assidus aux Salats et salat al-Asr." Nous l'avons récité (de cette même façon) aussi longtemps qu'Allah a désiré.Allah, alors, L A ABROGE et il a été révélé : " Soyez assidus aux Salats et surtout la Salat médiane ." Une personne qui s'assoyait avec Shaqiq (un des narrateurs dans la chaîne de transmetteurs) a dit : Maintenant il implique la 'prière d'Asr. Sur celaAl-Bara' a dit : je vous ai déjà informés comment ce (verset) a été révélé et comment Allah l'a abrogé et Allah sait le mieux. L Imam Musulim a dit : Aishal'a raconté de Sufyan Al-Thauri, qui l'a raconté de al-Aswad b. Qais,, qui l'a raconté de 'Uqba, qui l'a raconté de Al-Bara.bin Azib qui a dit : Nous avons récité avec le Prophète (SWS) (le verset susmentionné comme cela, c-à-d. au lieu de Salat Al-Wusta, Salat Al-'Asr) pendant une certaine période comme Il a été mentionné (dans le susdit hadith).
Donc il semble assez clair qu'au commencement il y avait un verset: AYAT +HADITH qui avait les mots ajoutés supplémentaires quant à la prière Asr et ensuite il a été enlevé et remplacé avec un autre verset qui a seulement mentionné la "prière mediane", qui a impliqué la prière Asr. C'est juste un autre exemple d'un verset abrogé qui n'appartient plus au Coran.


Ici nous avons une admission plus claire que la référence à la prière d al asr n'était jamais une partie du coran dans la forme que le Prophète l'a laisse avec la communauté, ou en forme écrite ou dans la récitation. On nous dit ici que les mots de la prière al `asr ont été abroges et remplacés par ceux que nous trouvons maintenant dans nos copies du coran . Autrement dit, dans le Coran comme il a été accompli par le Prophète, 2:238 était exactement comme c'est aujourd'hui.

4- ceux qui ne croient pas en abrogation-et je suis un- la réponse est :
Shahih Muslim.
Book 004, Hadith Number 1314

'Ali a rapporté : le Messager d'Allah (SWS) a dit le jour (de la Bataille) d'Ahzab : Ils nous ont détournés d executer la prière mediane,- c-à-d. la 'prière d'Asr.- Qu Allah remplir leurs maisons et tombes avec le feu; il a alors observé cette prière entre la prière du soir et la prière nocturne
http://www.usc.edu/dept/MSA/fundamentals/hadithsunnah/muslim/004.smt.html
Book 004, Hadith Number 1309

'Ali a rapporté : Quand c'était le jour (de la Bataille) d'Ahzab, le Messager d'Allah (SWS) a dit : qu Allah remplisse leurs tombes et leurs maisons avec le feu, comme ils nous ont retenus et nous ont détournés de la prière Mediane, jusqu'à ce que le soleil est couche. http://www.usc.edu/dept/MSA/fundamen...m/004.smt.html

Shahih Muslim.
Book 4. Prayer.
Book 004, Hadith Number 1313.

------------------------------
Chapter : Preference for saying the 'Asr prayer at the commencement of the prescribed time.
.
Yahya a entendu dire 'Ali disant que le Messager d'Allah (SWS) a dit le jour (de la Bataille) d'Ahzab, en s'assoyant dans une des ouvertures du fossé : Ils (les ennemis) nous ont détournés de la prière médiane jusqu'au le couchée de soleil. qu Allah remplisse leurs tombes et leurs maisons avec le feu, ou leurs tombes et ventres avec le feu.
COMME VOUS VENNEZ DE VOIR LE PROPHETE SWS EN PERSONNE AVAIT EXPLIQUE KOI SALAT MEDIANE=SALAT AL ASR..aicha n a donc que mentionné en marge explication ou hadith du prophéte sws ( comme dans notre exmple roi du maroc)
est ce bien compris donc pas d aborogation et il n ya aucun probléme si les compagons avait plusieurs massahifs qui ne différencient que dans certains expliactions mentionné en marge

Voir le profil de l'utilisateur http://talmudetjudaisme.wordpress.com/category/talmud/abodah-zar

ismael-y 


Passionné
Passionné
passons a la question de uthman:
Du temps du troisième calife Othmann , (H 23 à H 35) des différences significatives dans la prononciation lors de la récitation du texte sacré apparurent. Un groupe de compagnons du Prophète, dirigé par Hudhayfah ibn al-Yaman revenant de l’Irak s’en ouvrir au calife en le pressant de « sauver la communauté des croyants avant qu’elle en diverge sur le Saint Coran ».
-non seulement les différences de prononciations pour les gens non arabs -puisque le probléme est apparu en arménie terre non arab-mais aussi certains croyaient que des ahadiths qui sont mentionné en marges de suhufs -a coté de versets coraniques sous formes de ie ou point ect.. font partie du coran a RECETER pour cette rasion que Mushaf uthman ou AL rassm uthmani IL A DETACHER LES AHADITHS MENTIONNE EN MARGE DES VERSETS DU CORAN .. afin que des litiges n apparaissent pas apres les compagnons entre ses disciples en se réfrant chacun a ce que tel ou tel compagnon a mentionné en marge de son propre mushaf ( hadiths explicatifs)
Othmann récupéra alors le manuscrit du Coran de Hafsa et le confia à nouveau à Zaïd Ibn Thabit en le chargeant de présider une commission de copistes composée de : Abd-Allâh ibn Az-Zoubayr, Sa`îd ibn Al-`Âs et `Abd Ar-Rahmân ibn Al-Hârith ibn Hichâm.
Othmann récupéra alors le manuscrit du MUSHAF ET NON DE CORAN de Hafsa


Les copies furent remise au calife qui renvoya l’original à Hafsa, en garda une, que l’on appelle "Le Coran d’Othmann" et envoya les autres dans différentes provinces de l’empire musulman naissant avec ordre de détruire les autres traces écrites qui auraient pu subsister de manière à ce qu’il n’existe qu’une version du texte sacré. La tradition rapporte que le Calife Othmann fut assassiné alors qu’il lisait son propre Coran et que ce Coran serait taché de son propre sang...
on ne l appele pas coran d uthman mais al rassm ou squellete uthmanique cad que l écrriture des verset du coran -apres étré détachés des ahadiths explicatifs considéres aussi révélation ou coran dans son SENS LITTERAIRE car Coran (arabe :القرآن; Al-kur'an, littéralement "la récitation- a été écrit de maniére a supporter la prononciation de ceratins mots avec ses 7 ahrufs ou dialectes

Il semblerait également qu’il s’agissait de mettre le texte sacré en sécurité dans différentes métropoles de l’empire pour le préserver en cas de conquête de l’une d’elles par les ennemis de l’islam.
non c est pas pour le préserver de conquété puisque des milliers l aprennent par coeur mais juste par crainte que certains nouveau convertis ne se référent plus aux MASSAHIFS des compagons-ou il ya verset coraniques +ahadiths explicatifs bien que les compagnons sachent la différence , donc sa peut qu ils tombent dans leurs mains et mélangent ahadiths avec verset du coran - quand au rassm ou squellete si seulement pour leur dire que les 7 ahrufs n est autorisé que pour quelques mots confirmé par le prophéte en personne PAS PLUS et aussi que le récit d umar avec le compagnon ne se répéte plus ..

Le texte était en "Rasm" pur,ou squelette c’est-à-dire sans la plupart des lettres "alif", des voyelles brèves ou les points diacritiques. La calligraphie des premiers corans était très sommaire, appelé le style Higazi. Il est vraisemblable que le texte écrit n’ait, à ce stade de l’écriture, servi que de support de mémoire pour des croyants qui connaissaient déjà le Coran par cœur et qui avaient juste besoin d’un « pense-bête ». La transmission du Coran se faisait essentiellement de manière orale.
certes on n apas besoin de manuscrits d uthman car le coran a été et est et sera mémorisé meme par nos enfants de 7 a 8 ans et en récitation il ya les points diactriques et vocalisation ..ya meme science qui se nomme science de récitation

donc uthman a écrivait un mushaf ou des pharses sous formes de squelletes ( cad pouvait suppoorter les 7 lectures ou ahrufs comme a été rapporté par le prophéte sws)

ps/
Par Aisha Geissinger
En 1972, une 'morceau en papier' a été trouvée par les ouvriers du bâtiment faisant le travail de restauration dans la Grande Mosquée dans Sana'a, l'Yémen. Entre les toits intérieurs et extérieurs de la mosquée était une collection d anciens parchemins et documents en papier, livres endommagés et pages individuelles. Les siècles de pluie et d’humidité et dommage par les insectes et les rats en avaient rendu une grande partie illisible. Qadhi Isma'il Al-Akwa', alors président de l'Autorité des Antiquités yéménite, pensait que la découverte pourrait être importante, et a essayé d'obtenir les fonds et l'expertise nécessaire d'examiner et préserver les documents. En 1979 il a réussi à intéresser un érudit allemand visitant les documents, qui a à son tour persuadé le gouvernement allemand de financer et organiser leur restauration.
Le gouvernement allemand a envoyé Gerd-R. Puin, un spécialiste dans la calligraphie arabe et paleology Coranique, de l'Université de Saarland pour superviser le projet en 1981. Maintenant, plus de 15,000 documents ont été nettoyés et classés et dans la Maison de Manuscrits de l'Yémen. Les documents incluent des dizaines de milliers de fragments de presque mille différentes copies du Coran. Quelques morceaux peuvent dater des premiers et deuxièmes siècles après le hijra, en les faisant parmi les manuscrits coraniques survivants les plus anciens. Les autorités Yemenites ne veulent pas le fait que les Orientalistes travaillent ces documents à être su largement connus, en craignant la protestation des Musulmans inquiets(- de son manipulation et son abusement). Pour l'instant, ils ont seulement permis à H.-C. Grant von Bothner, un historien Islamique d'art de la même université, pour examiner les documents de près.
À l'excitation de Puin et de von Bothner, certains ont montré des différences mineures dans les termes et l'ordre de versets de Coran comme utilisé aujourd'hui. Le fait de savoir que l'approche aux documents pourrait être prévenue dans l'avenir si les Musulmans ont réalisé les implications de leur recherche, von Bothner a pris plus de 35,000 photos sur le microfilm des textes. Maintenant que le microfilm est bien en Allemagne, les Orientalistes sont libres d'étudier les documents et publier leurs conclusions et les journalistes, proclamés réformateurs auto-proclamés et autres parties intéressées peuvent aussi discuter les implications du fait de trouver sans devoir s'inquiéter au sujet de Puin compromettant et de la recherche de von Bonther .
Un article intitulé Quel Coran ? a été publié dans the Atlantic Monthly en janvier de 1999 de ce projet de restauration. Il clarifie ses objectifs : Puin veut défier la conviction Musulmane que le coran est le mot inchangé de Dieu. Les musulmans, il dit, ont approuvé les critiques textuels de la Bible que la Bible a une histoire et "n'est pas tombé directement du ciel", mais ont refusé d'admettre que le coran a aussi une histoire. Il croit que les fragments trouvés dans Sana'a prouveront que le coran est "une sorte de cocktail de textes qui n'ont pas été tous compris même au moment de Muhammad" (p. 46). Andrew Rippin, le professeur d'Études Religieuses à l'Université de Calgary, Canada, réclame qu'ils montrent que le texte coranique "est moins stable et a donc moins d'autorité, qu'était toujours réclamé" (p. 45).
Le fait est que l'existence de différences mineures dans les termes et dans le classemnt des surahs dans les premiers masahifs (les manuscrits) n'est aucune surprise aux Musulmans familiers avec l étude Islamique classique du Coran. De telles variations se sont produites pour plusieurs raisons. Un facteur est les différences dialectiques existant alors dans de différentes régions d'Arabie. Un autre est cela certains des Sahaba kiram (les Compagnons) ont enregistré un tel masahif pour leur propre utilisation personnelle. Comme ces personnes en avaient ou mémorisé le coran dans son ensemble ou de grandes portions, de tels masahif ont été écrits simplement comme une aide à la mémoire. Donc, les notes dans les marges comme les termes de du'as (les supplications) se sont produites et l'ordre de surahs varié. Les livres écrits par les érudits Musulmans classiques, comme Itqan d Al-Suyuti', entrent dans le grand détail de telles éditions.
Quand le Khalifa 'Uthman ibn 'Affan a ordonné à cet un texte standard à être utilisé : LE SQUELLETE IOU AL RASM , et d'autres détruits, les Sahabas qui ont possédé masahifs auquels l'entretien des variantes ne s'étaient pas opposé à cette décision, qui montre qu'ils ont approuvé son verdict. De plus, dans la guerre civile ultérieure entre les supporters du Khalifa Ali ibn Abi-Talib et de Mu'awiya, les demandes de l'arbitrage selon le coran n'ont jamais impliqué des revendications que l'autre côté avait un Coran incomplet ou changé. Cela aurait été une arme convenable et ravageuse s'il pourrait avoir été à toute la conviction. La connaissance de ces variations a été préservée par l école classqieu musdulmane et a été utile pour les érudits de tafsir (l'interprétation de coran). Il n'a jamais été vu comme l'évidence contre l'intégrité du texte Coranique, pourtant et pour cette raison les Orientalistes n'ont pas réussi à y construire un argument fascinant. La possession de leurs propres documents pour construire les spéculations sur leur donne beaucoup plus de pièce pour manœuvrer, comme ils peuvent définir les termes et les conditions de leur recherche.
Les études des textes accompliront probablement deux objectifs principaux. Pour les Orientalistes, les fragments de Sana'a fournissent plus de matière sur construction des conjectures 'de l'évolution' du texte Coranique et des événements dans la première histoire Islamique. Les soi-disants réformateurs utiliseront les documents, ou, mieux, les conclusions d'Orientalistes d'eux, pour concurrencer l'autorité des érudits classiques et d'ulamas contemporain. the Atlantic Monthly indique t que certains Orientalistes et 'réformateurs' collaboreront sur le projet de réinterpréter le Coran : une Encyclopédie du Coran, semblable aux encyclopédies Bibliques écrites par les critiques textuels, est publiée pour présenter les dernières approches de l'Orientaliste à l'interprétation Coranique. Nasr Abu-Zaid, qui réclame que le coran peut seulement être compris comme un texte littéraire et a été juridiquement déclaré un apostat en Egypte en 1995,
L'étude occidentale du coran et de l'Islam produits de missionnaires et les inquiétudes militaires. 'Les spécialistes' modernes dans l'Islam ont essayé à la distance eux-mêmes de cet héritage et projettent leurs conclusions comme séculaires, scientifique et impartial. Pourtant, l'article révèle une inclination Biblique aussi bien que séculaire persistante Ces spécialistes semblent divinement ignorants que la critique Biblique et leur version d'études de coran ne sont pas" tombés du ciel "non plus. Ces approches à la Sainte Écriture sont des produits d'un climat historique, politique et économique particulier.
La Bible est le modèle implicite contre lequel le coran est mesuré. Il est considéré "un cocktail" parce qu'il ne présente pas de matière dans l'ordre chronologique ou thématique typique d'histoires Bibliques.: on juge n'importe quel texte s'occupant des occurrences extraordinaires inauthentique. Aussi, on considère que la forme Biblique de n'importe quelle histoire est plus authentique, parce que c'est plus ancien, pendant que l'idée que le coran, comme la dernière révélation, pourrait être correct dans ses différents comptes d'événements est écartée et rejetée. Les restrictions des fournisseurs de cette étude 'impartiale' et 'scientifique' du coran sont d'une manière exagérée imposées sur le texte sacré lui-même. Puin réclame qu'un cinquième du coran est incompréhensible, apparemment parce qu'il lui-même ne peut pas le comprendre.
Le fait que la préservation de documents coraniques est laissée dans les mains de tels gens est une tragédie qui reflète l'impuissance et le manque de foi de l,ummah Musulmane. Il apporte pour pour prêter attention aux ahadiths qui décrivent la disparition des musahifs et les souvenirs des gens qui se produiront aux Derniers temps. L'ordre du jour ouvertement politique de ces Orientalistes est évident; dès que la confiance des Musulmans en authenticité du coran est sapée, l'Islam n'aura aucune autorité sociale ou politique. Les musulmans ne seront plus capables de prétendre savoir que la volonté divine est sur les éditions aux limites de l'implémentation de lois Islamiques à la libération d'Al-Quds (Jérusalem).
Les solutions convenables, basées sur les réalités de la domination politique et économique de l'ouest, seront imposées sur eux avec l'impunité totale.

En 2000, Le Gardien a interviewé un certain nombre d'universitaires pour leurs réponses aux revendications de Puin, y compris Dr Tarif Khalidi, un conférencier dans les Études Islamiques à l'Université de Cambridge et le Professeur Allen Jones, un conférencier dans les Études coranqiue à l'Université d'Oxford. En ce qui concerne la revendication de Puin que de certains mots et des prononciations dans le Coran n'ont pas été standardisés jusqu'au neuvième siècle, les notes d'article.[1]
Jones reconnaît qu'il y a eu des changements 'insignifiants' faits à la révision Uthmanique. Khalidi dit que le compte Musulman traditionnel du développement du Coran est toujours plus ou moins vrai. 'Je n'ai encore rien vu pour radicalement changer ma vue,' dit-il. [Jones] croit que le Mushaf de Sa'na pourrait juste être une mauvaise copie qui était utilisée par les gens à qui le texte Uthmanique n'était pas encore arrivé. 'Il est assez concevable qu'après la promulgation du texte Uthmanique, il a pris une longue période pour y arriver.'

http://www.viswiki.com/en/Sana'a_manuscripts (http://www.viswiki.com/en/Sana%27a_manuscripts)

svp .visitez ce lien intéressant:

http://www.maison-islam.com/articles/?p=184 (http://www.maison-islam.com/articles/?p=184)


The Sana'a manuscripts

http://www.unesco.org/webworld/mdm/visite/sanaa/en/present1.html (http://www.unesco.org/webworld/mdm/visite/sanaa/en/present1.html)

Voir le profil de l'utilisateur http://talmudetjudaisme.wordpress.com/category/talmud/abodah-zar

ismael-y 


Passionné
Passionné
Sept Qira'at du Coran
En lisant le Coran, nous faisons souvent allusion à Warsh ou à Hafs et disons, "c'est Hafs" ou "c'est Warsh". Que nous voulons dire par cela est que c'est le riwaya –lecture-ou Warsh ou le riwaya de Hafs. C'est le riwaya de qira'a particulier. Le qira'at ou les lectures, ou les méthodes pour la récitation,. Chaque qira'a tire son autorité d'un chef proéminent de récitation dans le deuxième ou le troisième siècle hijri-calendrier de* musulmans- qui localisent à son tour leur riwaya ou la transmission en arrière par les Compagnons du Prophète. Par exemple, derrière un CoramWarsh, vous trouverez probablement " riwaya d Imam Warsh DE Nafi' al-Madini DE Abu Ja'far Yazid ibn al-Qa'qa' DE 'Abdullah ibn 'Abbas DE Ubayy ibn Ka'b DE*MESSAGER D Allah DE Jibril, la paix être sur lui, DE Créateur-Allah Gloire a lui-." Ou dans Hafs vous verrez "riwaya of Hafs ibn Sulayman ibn al-Mughira al-Asadi al-Kufi of the qira'a of 'Asim ibn Abi'n-Nujud al-Kufi DE Abu 'Abdu'r-Rahman 'Abdullah ibn Habib as-Sulami DE 'Uthman ibn 'Affan and 'Ali ibn Abi Talib et Zayd ibn Thabit et Ubayy ibn Ka'b DE PROPHETE SWS." Ceux-ci tous RETOURNENT au Prophète.
Il y a des différences faibles dans ces lectures, par exemple, où on s'arrête, comme dans Surat Al-Baqara (1) : "Dhalika'l-Kitabu la rayb" ou "Dhalika'l-Kitabu la rayba fih" aussi bien que quelques différences voyalisation ("suddan" ou "saddan") et quelquefois une différence dans les lettres en raison de différentes marques diacritiques, comme ya' ou ta' (turja'una ou yurja'una). Quelquefois un mot aura un shadda ou ne pas aura de shadda.
Dans ce contexte, nous devrions dit en passant que le Prophète lui-même a dit que le Coran a été révélé dans SEPT DIALECTES (ahruf, pluriels harf). Harf ici signifie le dialecte, l'idiome, ou le mode d'expression. Maintenant, pendant le khalifate de 'Uthman, cela avait causé des querelles. Par exemple, les Syriens ont suivi Ubayy ibn Ka'b, le Kufans ont suivi 'Abdullah ibn Mas'ud, les gens de Hims ont suivi Al-Miqdad et les gens de Basra ont suivi Abu Musa. Pour Mettre fin à ces disputes sur lesquelles était le meilleur, 'Uthman a décidé d'unir la communauté derrière un texte dans son ecriture supporte ces differnts lectures de certains*mots-et qui sont rataches et recite par le prophete en personne.
Dans le temps d'Abu Bakr -Siddiq, Zayd ibn Thabit avait été chargé par Abu Bakr pour réunir toutes les parties écrites du Coran et compiler un texte complet (pour un grand nombre de huffaz avait été tué dans la Bataille d'Yamama). Il l'a fait et il est annoncé qu'il était le premier à rassembler le Coran entre deux couvertures. "Cette copie est allée d'Abu Bakr à 'Umar et ensuite à Hafsa.
'Uthman l'a utilisé pour faire sa copie qui a été alors distribuée à toutes les parties d'umma Musulmane mais il est annoncé que 'Uthman "a fait les copies du Coran" ou "a uni les Musulmans sur une copie simple." La force d'impulsion pour le faire a été fournie par Hudhayfa ibn Al-Yaman quand il est revenu à Madina après le fait d'observer des différences régionales et donc DIFFERENCE DE PRONOCIATIONS de certains*mots car ils NE SONT PAS DES PURS ARABS –SA* me rappelle la maniere de pronociation d un certain mot entre un quebequois-canada- et un francais ou un arab francise. Il lui a dit, "Prenez cet umma en main avant qu'ils diffèrent du Livre comme les Chrétiens et les Juifs avaient fait" Donc il a fait venir la copie faite par Abu Bakr qui était dans la possession de la fille de 'Umar, Hafsa.
Le dialecte Qurayshi y a été préféré et cela a éliminé une grande partie de la diversité, mais un peu de cela était toujours reflété dans les différentes lectures parce que c'était essentiellement des affaires de transmission orale et il n'y avait aucun maraue diacritique dans le 'script Uthmanique. Les gens ont récité le Coran comme ils l'avaient lu de leur enseignants et ils ont à leur tour transmis cette transmission orale.
Dans le qira'at, il y a deux catégories :
Mutawatir : une transmission qui a des chaînes indépendantes d'autorités si larges pour exclure la possibilité de n'importe quelle erreur et sur lequel il y a le consensus.
Mashhur : ceux-ci sont légèrement moins larges dans leur transmission, mais toujours si larges pour faire l'erreur extrêmement probablement.
Il y a 7 mutawatir qira'at et 3 mashhur.
Les Mutawatir sont :
Nafi' (d. 169/785)
Ibn Kathir (d. 120/737)
Abu 'Amr ibn Al-'Ala' (d. 154/762)
Ibn 'Amir (d. 154/762)
'Asim (d. 127/744)
Hamza (d. 156/772)
Al-Kisa'i (d. 189/904)
Le Mashhur :
Abu Ja'far (d. 130/747)
Ya'qub (d. 205/820)
Khalaf (d. 229/843)
Il y a aussi quelques lectures "shadhdh", les lectures rares qui sont généralement écartées.
Il a eu l'habitude d'être que les érudits nécessaires ont appris tous les 7 ou même 10 qira'at. Quelquefois ils utiliseraient un qira'a un jour et un autre le jour suivant. Certaines personnes avaient des copies des variantes marquées dans eux.
, Pourtant, ces lectures ont fait ensuite pour se diviser en haut selon l'endroit. Par exemple, dans 200 AH, Basra récitait le qira'a d'Abu 'Amr et Ya'qub, Kufa utilisait Hamza et 'Asim, la Syrie utilisait Ibn 'Amir, Makka avait Ibn Kathir et Madina utilisait Nafi'. L'Egypte, qui était la maison de Warsh, a utilisé Warsh grandement jusqu'à l'arrivée des Turcs. Alors Hafs est devenu populaire comme c'était la variante que les Turcs ont utilisée. Hafs, à propos, est le qira'a de 'Asim, utilisé dans Kufa. Warsh riwaya du qira'a de Nafi'.
Aujourd'hui, les deux lectures doivent utilisé être le qira'a de 'Asim dans le riwaya de Hafs et du qira'a de Nafi' dans le riwaya de Warsh. Aussi dans l'utilisation en Afrique est le qira'a d'Abu 'Amir dans le riwaya de ad-Duri..
Maintenant, chacune de ces lectures, ou de riwayas, est tout le Coran comme récité par un maître dans toutes les variantes qui sont transmises de lui. C'est un corupus de reciation. C'est aux formes de chaque récitation que renvoient les étudiants remarquables du maître qui les a récités. Donc nous trouverons le tariq (pl. turuq) d'untel, l'étudiant du maître. Alors sous le Turuq, il y a aussi le wujuh. Nous trouvons le wajh d'unteldu tariq d'unteli. Il y a environ vingt riwayat et quatre-vingts turuq. Donc vous pouvez voir comment parfait et précis la science de transmission était avec ces gens. La différence entre le turuq et wujuh sous un riwaya est si faible pour être presque non évidente. Ils sont surtout dans l'intonation et la diction plutôt que voyalisation ou l'inflexion. Mais c'est le niveau de soin et de précision que ces gens avaient.
Il s agit de lectures différentes de*mots du coran qui NE DEPASSENT PAS les doigts de la main a savoir que le nombre de*mots au coran en entier Est………. Ces variantes se produisent avec l'adjonction de voyeelisation et ect pour les récitations . Maintenant, ces lectures différentes de*mots du coran qui NE DEPASSENT PAS les doigts de la main a savoir que le nombre de*mots au coran en entier Est 77439 (soixante dix sept mille quatre cent trente neuf mots-fait le pourcentage-… . ne changent pas d'habitude le sens du Coran car le prophete savait auel islam va etre embrasse par des gens NON ARABS qui certains mots leur seraient difficile de prononciation selon la langue arabique PUR.
dans Surah 6:63, des sept lecteurs, les deux de Kufah récitent ‘njyn‘ (anjana) “il nous sauve.” et les cinq autres ‘njytn’ (anjay-tana) “vous qui nous sauvent.” Ces deux mots sont les*même dans la signification et des JUMEAUX dans la prononciation –pas dans l ecriture -SAUF pour les non arbophones ,. On peut soutenir que le prophète a utilisé une variante un jour et l'autre le suivant et il ya une preuve qui garant la lecture des de*mots du coran qui NE DEPASSENT PAS les doigts de la main a savoir que le nombre de*mots au coran en entier Est 77439 (soixante dix sept mille quatre cent trente neuf mots-fait le pourcentage-…….
Beaucoup de Musulmans ont accepté leurs conclusions et ont expliqué les différentes traditions des variantes dans le Coran `comme suit : Presque toutes les traditions considérées solides-sahihs- par les érudits de Hadith sont historiques. Donc toutes les variantes dans le Coran stipulé en eux sont réelles. Pourtant, ils ne représentent pas de changements plus tardifs. Plutôt ils sont venus du Prophète lui-même et font partie donc de la révélation..
Sahih bukhari
Volum n 006, le Livre 061, Hadith Numéro 513.
-----------------------------------------
Raconte 'Abdullah bin'Abbas : le*messager d'Allah a dit, "Gabriel m'a récité le Qur'an d'une façon. Alors je l'ai demandé (pour le lire d'une autre façon) et ai continué à lui demander de le réciter d'autres façons et il l'a récité de plusieurs façons avant qu'il l'ait finalement récité de SEPT DIFFERENTS façons."

Sahih bukhari

Volum n 006, le Livre 061, Hadith Numéro 514.

Raconte Umar bin Al-Khattab : j'ai entendu Hisham bin Hakim récitant Surat Al-Furqan PENDANT LA VIE du*messager d'Allah et j'ai écouté sa récitation et ai remarqué qu'il a récité de plusieurs différentes façons que le*messager d'Allah ne m'avait pas enseignées. J'étais sur le point de lui sauter dessus pendant sa prière, mais j'ai contrôlé mon humeur et quand il avait accompli sa prière, j'ai mis son vêtement supérieur autour de son cou et l'ai saisi par cela et ai dit, "qui vous a enseigné ce Surah que je vous ai entendus le fait de réciter ?" Il a répondu, "le messager d'Allah me l'a enseigné." J'ai dit, "Vous avez dit un mensonge, car le*messager d'Allah me l'a enseigné d'une différente façon du vôtre." Donc je l'ai traîné au messager d'Allah et ai dit (à messager d'Allah) :

"J'ai entendu cette personne récitant Surat Al-Furqan dans une voie que vous ne m'avez pas enseignée!" Sur quoi le messager d'Allah a dit, " Libérez-le, (O 'Umar!) Récitez, O Hisham! " Alors il a récité de la même façon comme je l'ai entendu réciter. Alors le messager d'Allah a dit, "Il a été révélé de cette manière," et a ajouté, "Récitez, O 'Umar!" Je l'ai récité comme il m'avait enseigné. Le messager d'Allah a alors dit, "Il a été révélé de cette manière. Ce Qur'an a été révélé pour être récité de SEPT DIFFERENTS façons, récitez-en ainsi n'importe quel (voie) est plus facile pour vous (ou lisez autant de cela que peut être facile pour vous)."

EST-CE DONC A VOTRE avis le prophete a confirme ces variantes et donc le prophete a FALSIFIE SON PROPRE CORAN ,,,???….
Quelle absurde raisonnement!!!!!!!!!!!
Le Prophète avait des douzaines de disciples qui étaient avec lui depuis environ 20 ans, des centaines de disciples qui étaient avec lui depuis environ 10 ans, des milliers qui étaient avec lui depuis environ un an et dizaines de milliers qui l'ont vu et l ont entendu au moins une fois. Après lui quatre d'entre ceux qui étaient avec lui depuis environ vingt ans sont successivement devenus des chefs du monde Musulman, que pendant leur direction, durant depuis environ trente ans lunaires, développés pour inclure au moins l'Egypte, la Syrie, l'Iraq et l'Iran. La base la plus importante pour gouverner cette région vaste était le Coran et le Sunnah (la pratique normative du Prophète). Les compagnons du Prophète ont enseigné le Coran aux gens, si seulement pour les prières quotidiennes; certains de ces personnes ont alors enseigné d'autres et ect. Finalement il est incontesté que les textes écrits du Coran ont existé auparavant ‘Uthman pendant le temps du Prophète et de premiers deux de ses successeurs et que là a existé de gens, comme ils font toujours, qui ont appris par coeur le Coran partiellement ou dans sa totalité.

Voir le profil de l'utilisateur http://talmudetjudaisme.wordpress.com/category/talmud/abodah-zar

ismael-y 


Passionné
Passionné
MUSHAF DE ALI
Une autre Mythe contre nos freres chaites est le soit disant Mushaf d imam Ali et de AL mahdi-imam invisible

Je vais essayer a cette mythe en mettant en MAJUSCULES LES PHRASES qui en repondent

Que disent les chiites

Le Mushaf Compilé par l'Imam Ali

Il n'y a aucune dispute parmi les érudits Musulmans, s'ils sont Sunnis ou Shiais,concernant le fait que le Commandant de Croyants, Ali (as), a possédé a la transcription spéciale du texte de Mushaf-Coran- qu'il avait rassemble lui-même et
il était le PREMIER qui a compilé Mushaf-Coran-. Il y a un grand nombre de traditions de Sunnis et Shiais qui déclarent qu'après la mort du Prophète Saint(sws), l'Imam Ali s'est assis dans sa maison et a dit qu'il avait juré un serment qu'il ne mettrait pas ses vêtements en plein air ou quitterait sa maison jusqu'à il rassemble ensemble le Mushaf-Coran-……………………Il y a aussi des traditions des Imams d'Ahlul Bayt qui nous le disent c'a été fait par l'Imam Ali selon l'ordre du Prophète Saint (Voir Al-Bihar, v92,pp 40-41,48,51-52).
Cette transcription de Mushaf-Coran- compilé par l'Imam Ali (sws) avait spécifications uniques suivantes:

a) Il a été rassemble selon sa révélation, c'est-à-dire, dans l'ordre dans qu'il avait été descendu. C'est l avis ce Muhammad Ibn Sireen
(33/653 - 110/729), l'érudit réputé et Tabi'is (les disciples de les compagnons du Prophète sws), a regretté que cette transcription n'ait pas passé dans les mains des Musulmans et a dit : "si cette transcription était dans nos mains, nous y trouvérons une grande connaissance. "………………………………….. C'est d'après cette transcription que les savants Sunni racontent que le
en premier Chapitre de Coran qui a été revele au Prophète (sws) était Chapitre al-Iqra (al-Alaq, Ch. 96)……………………….Comme vous savez que le Chapitre Al-Alaq n'est pas au début du présent coran. Aussi les Musulmans conviennent que le verset (5:3) était parmi un des derneirs versets révélés de Coran(mais pas le dernier), encore ce n'est pas vers la fin du présent coran. Cela le prouve clairement bien que le Coran que nous avons à la disposition est complet, mais il n'est pas dans l'ordre comme a été révélé. PEU DE ces misplacements ont été faits par certains compagnons intentionnellement au pire, ou au moins de l'ignorance.
Il était pour cette raison que le Commandant de Croyants, Ali (AS) a souvent exposé dans ses sermons : "demandez-moi avant que vous me perdez. Par Allah, si vous me demandez de n'importe quoi ce qui pourrait arriver jusqu'au Jour de Jugement, je vous le dirai. Demandez-moi, puisque par Allah, vous ne serez pas capables de me poser une question au sujet de n'importe quoi aue je vous informerais
. Demandez-moi du Livre d'Allah,car par Allah, il n'y a aucun verset dont je ne sais pas s'il était
descendu la nuit ou pendant le jour, ou s'il a été révélé sur une plaine ou dans une montagne. "…………………..
b) Cette TRANSCRIPTION A CONTENU DES COMMENTAIRES ET INTERPRETATIONS HERMENEUTIQUE (Tafsir et Ta'wil) du Prophète SWS dont certains avaient été descendu comme la révélation mais PAS COMME UNE PARTIE DU TEXTE CORANIQUE. Une petite quantité de tels textes peuvent être trouvés dans quelques dans quelques traditions dans Usul Al-Kafi. CES PARTIE DE RENSEIGENEMENTS étaient de COMMENTAIRE Divin du texte de Coranique étaient DESCENDUS avec les versets coraniques Ainsi LES VERSETS DE COMMENTAIRES ET VERSETS CORANIQUES pourraient se résumer à 17000 versets. Comme Sunnis le savent, Hadith Al-Qudsi (le Hadith dans lequel l'orateur
est Allah) est la révélation aussi directe, MAIS NE SONT PAS UNE PARTIE DU CORAN. … En plus, au sujet de lequel le vers a été abrogé et lequel abrogeait, lequelle vers était clair (Muhkam) et lequel était ambigu (Mutashabih), quel vers
été général et lequel était spécifique

Voir le profil de l'utilisateur http://talmudetjudaisme.wordpress.com/category/talmud/abodah-zar

ismael-y 


Passionné
Passionné
autre exmple MUSHAF D ALI
Une autre Mythe contre nos freres chaites est le soit disant Mushaf d imam Ali et de AL mahdi-imam invisible

Je vais essayer a cette mythe en mettant en MAJUSCULES LES PHRASES qui en repondent

Que disent les chiites

Le Mushaf –coran-Compilé par l'Imam Ali

Il n'y a aucune dispute parmi les érudits Musulmans, s'ils sont Sunnis ou Shiais,concernant le fait que le Commandant de Croyants, Ali (as), a possédé a la transcription spéciale du texte de Mushaf-Coran- qu'il avait rassemble lui-même et il était le PREMIER qui a compilé Mushaf-Coran-. Il y a un grand nombre de traditions de Sunnis et Shiais qui déclarent qu'après la mort du Prophète Saint(sws), l'Imam Ali s'est assis dans sa maison et a dit qu'il avait juré un serment qu'il ne mettrait pas ses vêtements en plein air ou quitterait sa maison jusqu'à il rassemble ensemble le Mushaf-Coran-……………………Il y a aussi des traditions des Imams d'Ahlul Bayt qui nous le disent c'a été fait par l'Imam Ali selon l'ordre du Prophète Saint (Voir Al-Bihar, v92,pp 40-41,48,51-52).
Cette transcription de Mushaf-Coran- compilé par l'Imam Ali (sws) avait spécifications uniques suivantes:

a) Il a été rassemble selon sa révélation, c'est-à-dire, dans l'ordre dans qu'il avait été descendu. C'est l avis ce Muhammad Ibn Sireen
(33/653 - 110/729), l'érudit réputé et Tabi'is (les disciples de les compagnons du Prophète sws), a regretté que cette transcription n'ait pas passé dans les mains des Musulmans et a dit : "si cette transcription était dans nos mains, nous y trouvérons une grande connaissance. "………………………………….. C'est d'après cette transcription que les savants Sunni racontent que le
en premier Chapitre de Coran qui a été revele au Prophète (sws) était Chapitre al-Iqra (al-Alaq, Ch. 96)……………………….Comme vous savez que le Chapitre Al-Alaq n'est pas au début du présent coran. Aussi les Musulmans conviennent que le verset (5:3) était parmi un des derneirs versets révélés de Coran(mais pas le dernier), encore ce n'est pas vers la fin du présent coran. Cela le prouve clairement bien que le Coran que nous avons à la disposition est complet, mais il n'est pas dans l'ordre
comme a été révélé. PEU DE ces misplacements ont été faits par certains compagnons intentionnellement au pire, ou au moins de l'ignorance.
Il était pour cette raison que le Commandant de Croyants, Ali (AS) a souvent exposé dans ses sermons : "demandez-moi avant que vous me perdez. Par Allah, si vous me demandez de n'importe quoi ce qui pourrait arriver jusqu'au Jour de Jugement, je vous le dirai. Demandez-moi, puisque par Allah, vous ne serez pas capables de me poser une question au sujet de n'importe quoi aue je vous informerais
. Demandez-moi du Livre d'Allah,car par Allah, il n'y a aucun verset dont je ne sais pas s'il était
descendu la nuit ou pendant le jour, ou s'il a été révélé sur une plaine ou dans une montagne. "…………………..
b) Cette TRANSCRIPTION A CONTENU DES COMMENTAIRES ET INTERPRETATIONS HERMENEUTIQUE (Tafsir et Ta'wil) du Prophète SWS dont certains avaient été descendu comme la révélation mais PAS COMME UNE PARTIE DU TEXTE CORANIQUE. Une petite quantité de tels textes peuvent être trouvés dans quelques dans quelques traditions dans Usul Al-Kafi. CES PARTIE DE RENSEIGENEMENTS étaient de COMMENTAIRE Divin du texte de Coranique étaient DESCENDUS avec les versets coraniques Ainsi LES VERSETS DE COMMENTAIRES ET VERSETS CORANIQUES pourraient se résumer à 17000 versets. Comme Sunnis le savent, Hadith Al-Qudsi (le Hadith dans lequel l'orateur
est Allah) est la révélation aussi directe, MAIS NE SONT PAS UNE PARTIE DU CORAN. … En plus, au sujet de lequel le vers a été abrogé et lequel abrogeait, lequelle vers était clair (Muhkam) et lequel était ambigu (Mutashabih), quel vers
été général et lequel était spécifique

Voir le profil de l'utilisateur http://talmudetjudaisme.wordpress.com/category/talmud/abodah-zar

ismael-y 


Passionné
Passionné
passons maintennant a la réponse au TITRE
Sahih Bukhari
Le livre 60. Le Commentaire Prophétique du Qur'an (Tafseer du Prophète (sws)).
Volum n 006, le Livre 060, Hadith Numéro 065.
-----------------------------------------
rapportePar 'Aisha : Quand les derniers Versets de Surat-al-Baqara ont été révélés. Le messager d'Allah est sorti et les a récités dans la Mosquée et a interdit le commerce d'e liqueurs alcoolisés.

: Abu Dawud.
Le livre 2. Prière.
Le livre 002, Hadith Numéro 1391.
------------------------------
Chapitre : en fixant une partie du quran pour la récitation quotidienne.

Rapporte Par Ibn Mas'ud : Alqamah et Al-Aswad a dit : un homme est venu à Ibn Mas'ud. Il a dit : je récite surahs mufassal dans un rak'ah. Vous pourriez le réciter vite comme on récite le vers (la poésie) si vite, ou comme les dates séchées tombent (de l'arbre).

Mais le Prophète (sws) a eu l'habitude de réciter deux surahs égaux dans un rak'ah; il réciterait (par exemple) surahs Najm (53) et ar-Rahman (55) dans un rak'ah, surahs Iqtarabat (54) et Al-Haqqah (69) dans un rak'ah, surahs à - Tur (52) et adh-Dhariyat (51) dans un rak'ah, surahs Al-Waqi'ah (56) et Religieuse (68) dans un rak'ah, surahs Al-Ma'arij (70) et Nazi'at (79) dans un rak'ah, surahs Al-Mutaffifin (83) et Abasa (80) dans un rak'ah, surahs Al-Muddaththir (74) et Al-Muzzammil (73) dans un rak'ah, surahs Al-Insan (76) et Al-Qiyamah (75) dans un rak'ah, surahs Naba' (78) et Al-Mursalat (77) dans un rak'ah et l'annonce-Dukhan (44) surahs et à - Takwir (81) dans un rak'ah.

et des 10 de hadiths qui mentionnent meme circonstance de certains sourats ou verset tel verst de la voile ou de zaid bin haritha
personellemnt je ne vois que le coran que mohamud sws a enseigné aux gens a tu vu UN SEUL VERSET -a savoir que totalde verset depasse 6000 -de othman ?? ET avant conversion de othman a til converti en islam suite a lentendement de révélation d'UN AUTRE OTHMAN ..kesque les musulmans lisaient en empire islamique dans leur prieres quotidiens AVANT LA REGNE DE OTHMAN
Le passage suivant condamne même la dissimulation d une partie de la révélation, beaucoup moins que son changement:
:
159. Certes ceux qui cachent ce que Nous avons fait descendre en fait de preuves et de guide après l'exposé que Nous en avons fait aux gens, dans le Livre, voilà ceux qu'Allah maudit et que les maudisseurs maudissent 160. sauf ceux qui se sont repentis, corrigés et déclarés : d'eux Je reçois le repentir. Car c'est Moi, l'Accueillant au repentir, le Miséricordieux. (2:159-160).
On s'attend à ce que beaucoup de premiers Musulmans soient fidèles à l'obligation impliquée dans ces versets même s'il a voulu dire de sacrifier leurs vies. Car il n'y a jamais eu d'insuffisance de Musulmans qui ont été disposés à donner leurs vies pour l'Islam.meme qu debut d isla*; ou les musulmans etaient faibles alors que dire lorsqu ils sont avaient conquis les deux puissances –perse et rome-deja avant la regne de othman et avaient enseigne aux gens de nouveaux territoires musulmanes le coran Dorénavant n'importe quel essai par `Uthman ou un autre aurait été rencontré avec la résistance la plus rigide de la part de beaucoup de Musulmans, s'ensuivant dans ce qu'ils avancent un texte alternatif du CoraN

A SUIVRE

Voir le profil de l'utilisateur http://talmudetjudaisme.wordpress.com/category/talmud/abodah-zar

ismael-y 


Passionné
Passionné
Quelques échantillons trouves SEULENEMT en sahih bukhari preuvantaue Uthman a brulle le coran révèle a Mohamud SWS hi hi ( je ne comprends pas comment les sots raisonnent)
1*/ Sourat al kahf-caverne ou S.18 a été brulle par Uthman et Dans*Mushaf dit d Uthman a ete remplace par un autre sourat –que je ne connais pas bien sur-

Shahi Bukhari.
Book 56. Virtues And Merits Of The Prophet (pbuh) And His Companions
Volum n 004, Book 056, Hadith Number 811.

Rapporte Par Al-Bara bin Azib : un homme a récité SURAT AL -KAHF ( S.18 dans sa prière) et dans la maison il y avait un animal (De monture) qui est devenu effrayé et a commencé à sauter ,L'homme a fini sa prière avec Taslim, mais aperçoit! Un brouillard ou un nuage ayant voleté au-dessus de lui. Il a informé le Prophète et le Prophète a dit, "O untel! Récitez, pour cela (le brouillard ou le nuage) était sakina-anges-descendant pour la récitation de Coran."


2*/ un coran qui été rassemble-les cœurs et cerveaux c.a.d*mémorise -de compagnons du prophète et a été brûle par Uthman c est a dire il brûle les cerveaux et cœurs des personnes de la oumma entière étendu dans l empire islamique d est a ouest et du nord ou sud et notamment cerveaux et cœurs qui avaient tremble de peur les empereurs de perse de Rome des rois ect…et avaient peur d 1 simple homme

Shahi Bukhari.
Book 58. Merits Of The Helpers In Madinah (Ansaar).
Volumn 005, Book 058, Hadith Number 155.

Rapporte Par Qatada : Anas a dit, "le Coran a été rassemble dans la vie du Prophète par quatre (hommes), dont tous étaient de l'Ansar : Ubai, Muadh bin Jabal, Abu Zaid et Zaid bin Thabit." J'ai demandé à Anas, "qui est Abu Zaid ?" Il a dit, "Un de mes oncles."


Shahi Bukhari.
Book 58. Merits Of The Helpers In Madinah (Ansaar).
Volumn 005, Book 058, Hadith Number 150

Rapporte Par Abdullah IbnAmr : j'ai entendu le dicton de Prophète, "Apprenez la récitation de coran de quatre personnes : Ibn Mas'ud, Salim, l'esclave libéré d'Abu Hudhaifa, Ubai et la Muadh bin Jabal."


3*/ Sourat al bayina- La preuve ou S.98 a été brûle par Uthman et Dans*Mushaf dit d Uthman a ete remplace par un autre sourat –que je ne connais pas bien sur-

Shahi Bukhari.
Volum n 005, Book 058, Hadith Number 154.

Rapporte Par Anas bin Malik : le Prophète a dit à Ubai, "Allah m'a ordonné de vous réciter : 'ceux qui refusent de croire (SURAT -AL-Bayina 98).'" Ubai a dit, "a-t-il mentionné mon nom ?" Le Prophète a dit, "Oui." En audition de cela, Ubai a commencé à pleurer.

4*/ Sourat Al-Ahqaf ou S.46 a été brulle par Uthman et Dans*Mushaf dit d Uthman a ete remplace par un autre sourat –que je ne connais pas bien sur -et Uthman avait prophete sur l ex juif Abdullah Ibn Salam
Shahi Bukhari.

Volumn 005, Book 058, Hadith Number 157.

Rapporte Par Sad bin Abi Waqqas : je n'ai jamais entendu le Prophète disant de quelqu'un marchant sur la terre qu'il est des gens de Paradis sauf d'Abdullah Ibn Salam- ex juif converti-. Le Verset suivant a été révélé concernant lui : "et un témoin de bani l'Israël atteste que ce coran est vrai" (Al-Ahqaf 46.10)

5*/Souars Le repentir ou S.9 et Le récit ou S.28( ont été brule par Uthman et Dans*Mushaf dit d Uthman ont ete remplace par autres sourats –que je ne connais pas bien sur-car l oncle d Utman qui est abu talib –lol-ne voulait pas suivre le prophète uthman sur aui des 100 d autres versets brûles bien sur

Shahi Bukhari.
*/ Volumn 005, Book 058, Hadith Number 223.
Rapporte Par Al-Musaiyab : Quand Abu Talib était dans son lit mort, le Prophète est allé chez lui pendant qu'Abu Jahl s'assoyait à côté de lui. Le Prophète a dit, "O mon oncle! Dites : Personne n'a le droit à être vénéré sauf Allah, une expression je défendrai votre cas avec, devant Allah." Abu Jahl et Abdullah bin Umaya a dit, "O Abu Talib! Laisserez-vous la religion de 'Abdul Muttalib ?" Donc ils ont continué à le lui dire pour que la dernière déclaration qu'il leur a dite (avant qu'il est mort) soit : "je suis sur la religion de 'Abdul Muttalib." Alors le Prophète a dit, "je continuerai à demander le Pardon d'Allah de vous à moins que l'on ne m'interdise de faire ainsi." Alors le Verset suivant a été révélé :
" Il n'appartient pas au Prophète et aux croyants d'implorer le pardon en faveur des associateurs, fussent-ils des parents alors qu'il leur est apparu clairement que ce sont les gens de l'Enfer.." (9.113)
L'autre Verset a été aussi révélé : Tu ("O le Prophète!)) ne diriges pas celui que tu aimes: mais c'est Allah qui guide qui Il veut. Il connaît mieux cependant les bien-guidés...." (28.56)


6*/
Le voyage nocturne d Utman qui l a mentionne dans son Mushaf
Shahi Bukhari

Volumn 005, Book 058, Hadith Number 228.
.
Rapporte Par Ibn 'Abbas : Quant à la Déclaration d'Allah :
" Quant à la vision que Nous t'avons montrée, Nous ne l'avons faite que pour éprouver les gens, tout comme l'arbre maudit mentionné dans le Coran. Nous les menaçons; mais cela ne fait qu'augmenter leurs grande transgression.." (17.60)
Ibn Abbas a ajouté : les vues-signes- que le Messager d'Allah a vu en Voyage Nocturne quand il a été pris à baith-ulMaqdis (c'est-à-dire. Jérusalem) étaient des vues réelles, (pas de rêves). Et l'Arbre Damné (mentionné) dans le Coran est l'arbre de Zaqqum .

7*/ Abu jahl avait un big problème avec le prophète Uthman
Shahi Bukhari.
Book 60. Prophetic Commentary On The Qur'an (Tafseer Of The Prophet (pbuh)).
Volumn 006, Book 060, Hadith Number 171.
Rapporte Par Anas bin Malik : Abu Jahl a dit, " O Allah! Si ce (Coran) est effectivement la Vérité de Vous, faire pleuvez sur nous de pierres du ciel ou provoquez nous un tourment pénible." Donc Allah a révélé : " Allah n'est point tel qu'Il les châtie, alors que tu es au milieu d'eux. Et Allah n'est point tel qu'Il les châtie alors qu'ils demandent pardon. (d'Allah)..." (8.33) u'ont-ils donc pour qu'Allah ne les châtie pas, alors qu'ils repoussent (les croyants) de la Mosquée sacrée, quoiqu'ils n'en soient pas les gardiens, car ses gardiens ne sont que les pieux. Mais la plupart d'entre eux ne le savent pas.)... "(8.33-34)

8*/ Sourat AL fatiha brulle par Uthman et Dans*Mushaf dit d Uthman a ete remplace par un autre sourat –que je ne connais pas bien sur –ET je crois les 100 de milliers ne prient pas depuis Mohamud sws pendant des ANNES jusqu au uthman y compris les premiers khalifs Umar t abu bakr
Shahi Bukhari.
Book 12. Characteristics Of Prayer.
Volum n 001, Book 012, Hadith Number 723.
.
Rapporte Par 'Ubada bin As-Samit:le Messagerd'Allah a dit, "qui ne récite pas AL FATIHA dans sa prière, SA PRIERE EST INVALIDE."

Voir le profil de l'utilisateur http://talmudetjudaisme.wordpress.com/category/talmud/abodah-zar

ismael-y 


Passionné
Passionné
Autre surat que uthman a brule
Shahi Bukhari.
Book 16. Witr Prayer.
Volum n 002, Book 016, Hadith Number 106.
-
Rapporte Par Ibn 'Abbas : Dès que j'ai passé la nuit dans la maison de Maimuna (sa tante). J'ai dormi à travers le lit pendant que le Messagerd'Allah et sa femme ont dormi en long. Le Prophète a dormi jusqu'au minuit ou presque ainsi et s'est réveillé frottant de son visage et a récité DIX VERSETS DE SOURAT "AAL-IMRAN-sourat 3-."le Messagerd'Allah est allé ………… Le Prophète met son sa main droite sur ma tête, a tourné mon oreille et a ensuite prié deux Rakat cinq fois et a ensuite mis fin à sa prière avec Witr. Il a posé avant que le Muadh-dhin ne soit venu alors il s'est levé et a offert deux Rakat (Sunna de prière Fajr) et est ensuite sorti et a offert la prière Fajr.

10*/ Utman est le premier qui interdit le vin bien sur apres sq conversion en islam sur la main de ki alors je ne sais pas ce que je sais il aussi brule la plus grqnde surat du coran


Shahi Bukhari.
Book 34. Sales And Trade.
Volumn 003, Book 034, Hadith Number 297.
Rapporte Par 'Aisha : Quand les derniers Versets de SURAT AL BAQKARA –sourat 2 la vache-ont été révélés, le Prophète les a récités dans la mosquée et a proclamé le commerce a de liqueur alcolise comme illégal

11*/ encore ce Uthman a brûle 3 grands surats je crois S.8 ET S.9 et S.59
Shahi Bukhari.
Book 60. Prophetic Commentary On The Qur'an (Tafseer Of The Prophet (pbuh)).
Volumn 006, Book 060, Hadith Number 404.
-----------------------------------------
Rapporte Par Said bin Jubair: j'ai demandé à Ibn Abbas de SOURAT AL TAWBA et il a dit, "Surat Al-Tauba ? C'est l'exposition (de tous les maux des infidèles et des hypocrites). Et il a continué à révéler (que l'expression souvent-répétée) : '... et d'eux ... et d'eux.' avant qu'ils aient commencé à penser que l'on ne laisseriat personne non mentionné là." J'ai dit, "En ce qui concerne) Surat AL ANFAL ?" Il a répondu, "Surat Al-Anfal a été révélé dans la connexion avec la Bataille de Badr." J'ai dit, "(En ce qui concerne) Surat AL HASHR ?" Il a répondu, "Il a été révélé dans la connexion avec le bani Nadir ."

12*/ Uthman avait un big problem avec Abdullah bin Ubai bin Salul. Pourkoi la je ne sais pas car je ne sais pas pourkoi Uthman l avait ecrit dans son Nushaf qu il a fabrique aux Musulmans qui avaient conquis perse et rome pour la cause d Allah ect..
Shahi Bukhari.
Le livre 60. Le Commentaire Prophétique du Qur'an (Tafseer du Prophète (pbuh)).
Volum n 006, le Livre 060, Hadith Numéro 424.
-----------------------------------------
Rapporte Par Zaid bin Arqam : j'étais avec mon oncle et j'ai entendu Abdullah bin Ubai bin Salul, en disant, "ne passe pas sur ceux qui sont avec le Messagerd'Allah qu'ils peuvent se disperser de lui ." Il a aussi dit, "si nous revenons à Medina, sûrement, le plus honorable expulsera le plus humble." Donc j'ai informé mon oncle de qu'et ensuite mon oncle a informé le Messager d'Allah de cela.le Messager d'Allah a fait venir Abdullah bin Ubai et ses compagnons. Ils ont juré qu'ils n'ont dit rien de cette sorte le Messager d'Allah a jugé leur déclaration vraie et a rejeté le mien. De cela je suis devenu aussi bouleversé que je n'ai jamais été auparavant et suis resté à la maison. Alors Allah a révélé (SURAT AL* MOUNAFIKUN) :

Quand les hypocrites viennent à toi, ils disent... (63.1) Ce sont eux qui disent: ‹Ne dépensez point pour ceux qui sont auprès du Messager d'Allah... (63.7) le plus puissant en fera assurément sortir le plus humble..' (63.7-8)

Le messager d'Allah m'a fait venir et m a récité le Surah-revele-et a dit, "Allah a confirmé votre déclaration." C'est parce qu'en vérité ils ont cru, puis rejeté la foi. Leur coeurs donc, ont été scellés, de sorte qu'ils ne comprennent rien.' (63.3)


13*/3 sourats qui ne se trouvent pas aux Mushafs d Utman ..pourkoi il les brule..je ne sais pas

Shahi Bukhari.
Book 61. Virtues Of The Qur'an.

Volumn 006, Book 061, Hadith Number 535.
Rapporte Par 'Aisha : Chaque fois quele Messagerd'Allah est devenu malade, il réciterait Mu'AWADATAIN (Surat Al-Falaq et Surat Nas -les derniers sourats-) et ferait ensuite souffler son haleine sur son corps. Quand il est devenu sérieusement malade, j'ai eu l'habitude de réciter (ces deux Suras) et me frotter ses mains sur son corps attendant ses bénédictions.

14*/ meme commentaire que le 13*/

Shahi Bukhari.
Book 61. Virtues Of The Qur'an.
Volum n 006, Book 061, Hadith Number 536A.
.
Rapporte Par 'Aisha : Chaque fois que votre Prophète va est allé au lit chaque nuit, il a utilisé à la tasse ses mains ensemble et le renverser après le fait de réciter Surat AL IKHLASS, Surat Al-FALAK et Surat AL NAS et se frotter ensuite ses mains sur n'importe quelles parties de son corps qu'il était capable de se frotter, commençant avec sa tête, visage et front de son corps. Il a eu l'habitude de le faire trois fois.

15*/ surat al bakara qui a ete brûle par Utman et remplace par surat la vache..je connais pas la cause de cette faslsification
Shahi Bukhari.
Book 61. Virtues Of The Qur'an.

volum n 006, Book 061, Hadith Number 571.
.
Abu Raconté Mas'ud : le Prophète a dit, "si quelqu'un récite les deux derniers Vers de Surat Al-Baqara la nuit, ce sera suffisant pour lui.

16*/5 surah encore brule par uthman
: Shahi Bukhari.
Book 60. Prophetic Commentary On The Qur'an (Tafseer Of The Prophet (pbuh)).
Volumn 006, Book 060, Hadith Number 263.

Rapporte Par Abdullah : les Suras de Bani Israël , Al-Kahf, Mariyam, Taha et Al-Anbiya sont de très anciens Suras que j'ai appris par coeur et ils sont ma première propriété.

17*/surat al nissa brule par Utman et la remplace par un surat 4 dit femmes
: Shahi Bukhari.
Book 61. Virtues Of The Qur'an.

Volumn 006, Book 061, Hadith Number 575.
Rapporte Par 'Abdullah (bin Mas'ud) :le Messagerd'Allah*; a dit (à moi), " récitent moi le coran ." J'ai dit, "vous le réciterai-je pendant qu'il vous a été révélé ?" Il a dit, "j'aime l'entendre d'une autre personne." Donc j'ai récité Surat AL NISSA(les Femmes) avant que j'aie atteint le Verset : Comment seront-ils quand Nous ferons venir de chaque communauté un témoin et que Nous te (Muhammad) ferons venir comme témoin contre ces gens-ci?. '(4.41) Alors il m'a dit, "Arrête!" En en suite j'ai vu ses yeux déborder avec de larmes.

18*/
Uthman qui a ecoute son propre surat avant qu il soit elu democratiquement khalif
: Shahi Bukhari.
Book 60. Prophetic Commentary On The Qur'an (Tafseer Of The Prophet (pbuh)).
Volum n 006, Book 060, Hadith Number 418.
.
Rapporte Par Ibn Abbas : j'ai été témoin de la 'prière d'Id-al-Fitr avecle Messagerd'Allah, Abu Bakr, 'Umar et 'UTMAN ; . ... et ont ensuite livré le sermon. Dès que le Prophète (après qu'en accomplissant la prière et le sermon) est descendu, ……….Alors il a récité : " Ô Prophète! Quand les croyantes viennent te prêter serment d'allégeance, [et en jurent] qu'elles 'associeront rien à Allah, qu'elles ne voleront pas, qu'elles ne se livreront pas à l'adultère, qu'elles ne tueront pas leurs propres enfants, qu'elles ne commettront aucune infamie ni avec leurs mains ni avec leurs pieds et qu'elles ne désobéiront pas en ce qui est convenable, alors reçois leur serment d'allégeance, et implore d'Allah le pardon pour elles. Allah est certes, Pardonneur et Très Miséricordieux..." (60.12) Ayant fini, il a dit, "y êtes-vous consentez ?" Une dame, autre que qui personne n'a répondu le Prophète a dit, "Oui, O Messagerd'Allah!" (Le sous-narrateur, Al-Hasan ne savait pas qui la dame était.) Alors le Prophète leur a dit : "donnerez-vous aumône ?" En conséquence Bilal étend son vêtement et les femmes ont commencé à lancer de grands anneaux et de petits anneaux dans le vêtement de Bilal.


Ect…tel histoire de weineb bint jahsh et l aveugle…….*EST CES EVANGELISTES trinitaires ET COLLABOS ont perdu la tête et n ont plus un iota de la logique a cause de rancune et jalousie qui remplissent leurs cœurs

Voir le profil de l'utilisateur http://talmudetjudaisme.wordpress.com/category/talmud/abodah-zar

ismael-y 


Passionné
Passionné
SI VOUS AVEZ UN QUESTION PRECISE ET CIBLEE JE SERAIS CONTENT DE L ENTENDRE POUR Y REPONDRE...car ce sujet se nomme science du coran ( ouloum al quraan) et des 100 de livres ont ete écrits sur ce sujet et donc impossible qu il soit tranché dans 1 seul post

Voir le profil de l'utilisateur http://talmudetjudaisme.wordpress.com/category/talmud/abodah-zar

Islam 


Récurrent
Récurrent
Jazzaq' Allahou kheiyr Akhi Ismael.

Moi c'est Djihad, le moderateur sur ton forum :D

Voir le profil de l'utilisateur

ismael-y 


Passionné
Passionné
salam frére djihad content de vous revoir
en résumé les compagnons avaient DIFFERENTS MASSAHIFS, mais qui comprennent meme coran la différence de ces massahifs est du aux enregistrement des commentaires ou explications du prophétes sws certaions n en étaient pas au courant alors que d autres le mémorisent dans leur coeurs:
autre exmple
Versets de sucement

autre mythe des SOTS-nistes est qu’ il existe "verset manquants" du Coran :

Saheeh Muslim*
Book 008, Number 3421:
'A'isha (rA) a dit qu'il avait été révélé dans le saint Coran que dix sucements clairs rendent le mariage illicite,alors il A ETE ABROGE (et a ete remplacé) par cinq sucements et le messager d'Allah (sws) est mort et il était avant ce temps (trouvé) dans le Coran (et a récité par les Musulmans).
Malik's Muwatta
Book 030, Hadith Number 017.
-----------------------------
Section : Suckling in General.

Yahya m a raconte de Malik d Abdullah ibn Abi Bakr ibn Hazm d'Amra bint Abd ar-Rahman qu'A'isha, la femme du Prophète sws, a dit,"Parmi ce qui a été descendu du Coran était 'dix sucements connus font haram-rendent illicite le mariage-' - alors il a été aborgé par 'cinq sucements connus. Quand le Messager d'Allah, sws, est mort, il était ce qui est maintenant récité duCoran." Yahya a dit que Malik a dit, "On n'y agit pas."
1*/ pour ceux aui croient en abrogation de saints versets coraniques bien comme vu dans Book 008, Number 3421 ce verset de 10 sucements d allaitement a ete abroge .et leur explication de de verset de 5 sucements qui n existe pas aussi au coran aussi entre nos mains est:
L'imam Nawawi dit dans son commentaire du sahih muslim...
Il y a un dumma sur la lettre ya'a et cela signifie que l'abrogation de cinq sucements est venue très en retard jusqu'au temps que le Prophète (sws) est mort et quelques personnes récitaient le verset de cinq sucements faisant partie du Coran car ils n' ONT PAS PU ETRE INFORMES de son abrogation. Ainsi quand il (Muhammad sws) les a vraiment informés ensuite ils ont arrêté de le réciter et ont formé un consensus que ce verset ne devrait plus être récité. (Imam Nawawi, Sharh Saheeh Musulman, Kitab: Al Ridaa', Bab: Al Tahreem Bi Khams Ridaa'at, le Commentaire de hadith, no. 2634)

Al Sindi dit dans son commentaire de Sunan Al Nisaa'i...
On le dit que le cinq (le verset sur cinq allaitement) la récitation a été abrogé et son abrogation s'est approchée de la mort du Prophète (sws) donc certaines personnes n'en ont pas été informées. Donc ils ont eu l'habitude de le réciter, mais quand le Prophète (sws) est mort ils ont laissé sa récitation. (Al Sindi, Sharh Sunan Al Nisaa'i, Kitab: Al Nikah, Bab: Al Qadar Allazhi Yuharrim Min Al Ridaa'aa, le Commentaire hadith No. 3255 Hadith,)
Muhammad Shams al-Haqq al-Adhim Abadi ditdans son commentaire de Sunan Abu Dawud...

cela signifie est que l'abrogation par cinq sucements a été révélée très en retard à la mesure que quand le Prophète (sws) est mort, certaines personnes récitaient toujours le verset de cinq sucements et le faisaient partie de Coran récité car ils n'ont pas été informés de son abrogation, mais quand ils étaient après que, ils y sont retournés et ont formé un consensus sur lequel ce verset ne doit pas être récité. Et l'abrogation est de trois types : Un d'entre eux est que sa décision et récitation être abrogé comme le verset de 10 sucements. Et le deuxième est que sa récitation a été abrogée sans sa décision comme le cinq versets dsucements... (Muhammad Shams al-Haqq al-Adhim Abadi, Awn al-Mabud Sharh Sunan Abu Dawud, Kitab: Al Nikah, Bab: Hal Yuhharram Ma Doona Khamsa Ridaa'aat, le Commentaire de hadith No. 1765)

Le cheik Muhammed Salih Al-Munajjid a dit...

1. l'abrogation est venue si en retard que quand le Prophète (sws) est mort, certaines personnes n'avaient pas encore entendu dire que cet aayah avait été abrogé, mais quand ils ont entendu dire qu'il avait été abrogé, ils ont arrêté de le réciter et convenu qu'il ne devrait pas être récité, bien que la décision mentionnée dans l'aayah ait demeuré en vigueur. C'est une abrogation de la récitation sans abrogation de la décision, qui est un type d'abrogation.

Nous pouvons clairement voir que l'évidence montre que le consensus parmi les compagnons du Prophète (sws) consistait en ce que la récitation du verset a été destinée d'être abrogée et il a été aussi commandé par le Prophète (sws) pour abroger ce verset. Pourtant, l'ordre est venu juste a un très court temps avant la mort du Prophète (sws) et donc pas chacun en a été informé et certains croyaient toujours que c'était toujours une partie récitée du coran. Pourtant, dès qu'ils ont été informés que le Prophète ( sws) a ordonné son abrogation, alors ils ont arrêté de le réciter.
***-**
2*/ POUR CEUX QUI NE CROIENT Pas a l abrogation de saints versets coraniques MAIS JUSTE ahiths a savoir n ecrivez rien de moi EXCEPTE le coran -et je suis un d eux- en verite comme nous avons vu dans salat mediane aicha avait l habitude de noter des explication ou hadith du prophete aussi le 10 sucements n etaient que explication de verset 4 /23. Vous sont interdites vos mères, filles, soeurs, tantes paternelles et tantes maternelles, filles d'un frère et filles d'une soeur, mères qui vous ont allaités, SOEURS DE LAIT -allaitees avec vous-, mères de vos femmes, belles-filles sous votre tutelle et issues des...
bien n importe qui posera cette question-qui a ete et l est encore tres frequent en societe arabs- au prophete est ce SOEURS DE LAIT -allaitees avec vous- a til yn temps exmple est ce qui rend le mariage avec soeur de lait et de 1 anne quelques mois semaines jours de allaitement ..et bien sur le prophete sws a prescrit le 10 sucements
ce qui renforce le sus dit
Shahi Muslim.

Book 008, Hadith Number 3420.
------------------------------
Chapter : One suckling or two do not make marriage unlawful.


Umm Fadl (Allah être content d'elle) a dit qu'une personne a demandé Le messager d'Allah (sws) : UN SEULE sucement allaitement rend-il (le mariage) illicite ? Il a dit : No.
Book 008, Hadith Number 3417.
------------------------------
Chapter : One suckling or two do not make marriage unlawful.


Umm Fadl (rA) a dit que Le messager d'Allah (sws) a dit : être allaité UNE ou DEUX fois-, ou un sucements ou deux, ne rend pas de mariage illicite.

donc c est pas verset coranique Mais juste hadith ou explication du prophete et lorsque aisha a dit du coran -avait utilise terme coran et non Mushaf- en verite elle a utilise la DEFINITION LITTERAIRE car n importe qui se recite ou se lit meme poesie se nomme coran ... mais pour le differncier de revelation on dit SAINT CORAN -a signaler que le hadith est aussi une revelation et saint -idem pour les juifs et les chretiens ils disent SAINTES ecritures pour la differencier de n importe quelle ecriture car ce n est pas n importe quelle ecriture est saint ..
* quand au 5 il s explique par 2 avis
1*/que lorsque le prophete a prescrit 10 apres certains temps il a prescrit 5 donc de 10 a 5 on a l air qu il retricie le champs de liberte apres QUE LES GENS S ETAIENT HABITUES et sa nous rappelle interdiction de vin en islam il n a pas ete interdit que progressivement
2*/ en verite je vois que le prophete a limite ente 5 et 10 sucements car les femmes qui allaitent ne sont pas en meme niveau de bonne sante ..sa peut que l enfant qui s allaitent n est pas bien nourri dans 1 de ses allaitements disant un allaitement a ete rate iou allaitement virtuel faute ou defaut de lait de la femme qui allaite cela a la punition de celui aui boit le vin dans des recit vous trouverez qu il a ete fouttes 40 et autres frappes 80 ..en verite le 80 au cas ou moitie de frappes avaient rate le buveur de vin ..d ou entre 40 et 80 qui peut etre 40 ou 50 ou 60 MAIS jamais plus de 80

Voir le profil de l'utilisateur http://talmudetjudaisme.wordpress.com/category/talmud/abodah-zar

ismael-y 


Passionné
Passionné
***VERSET MANGE par la chevre ou poulet ***-

le sot-nst ali zina-dit sinna- en copiant collant comme peroquet des critiques chiites vs sunites a dit
Aisha a aussi témoigné d'un verset manquant sur la lapidation ..quand les verset de Rajmヤ [lapidtion] et verset Redah Kabir sont descendus, ils ont été écrits sur un morceau de papier et se sont conservés sous mon oreiller. Après la disparition de Prophète Muhammad (S) une chèvre a mangé le morceau de papier pendant que nous que nous pleurions
1. Sunan Ibne Majah, le Volume 2, la Page 39, .
2. Musnad Imam Ahmad, le Volume 6, la Page 269,
3. Taweel Mukhtalif Al Hadees, la Page 310,

Comme nous avons monter dans la terminolgie que le VERSET veut dire aussi HADITH et aussi comme nous avons vu dans le recit d Umar sur le verset de lapidation de vieux et de la vielle que ce n est que EXPLICATION ou HADITH du prophete sws -que certains musulmans avaient l habitude de mentionner ne marge des versets coraniques recites dans les priers -pour cette raison qu Umar bin khatab a atteste qu il ne se trouve pas dans le saint coran-car LE PROPHETE sws LEUR A DEMANDE DE N ECRIRE SUR LUI rien excepte L E CORAN QUI SE RECITE DANS LES PRIERES cad le saint coran proprement dit comme nous connaissons a nos jours ,a noter qu Umar l avait bien dit alors qu il est un khalif des musulamans donc AVANT meme regne d Utman- et cet imbecile d ali zina a dit ils ont été écrits sur un morceau de papier ..mensonge et ignorance TOTALE le recit dit sahifa -et c est logique a cette epoque il nexiste pas les papiers les arabs ecrivent les versets coraniques et les hadiths explicatifs dans des os feuilles de palmiers pierres minces ect.... et en plus j ai pas entendu parler que la chevre et dans autres recit le poulet mangeant les PAPIERS ..-
et sahifa veut dire comme j ai explique dans ma terminologie tout sur LAQUELLE s ecrit quelques chose que soit poesie ou autre ..cet imbecile et ses symaptisants NE SE RENDENT MEME PAS COMPTE qu il a dit aussi VERSET DE RIDAA AL KABIR -l allaitement des grands et TOUT LE MONDE -sauf ce virus- sache bien aue c est aussi UN HADITH ENREGISTRE DANS LES SAHIHS- que j expliquerais plus tard puisque ce n est pas notre sujet-ali zina a oublie que la chevre ou poulet ne peut pas MANGER LES NUMERISATIONS INFORNATIQUES de musulmans a savoir LEURS CERVEUX ET COEURS qui avaient appris PAR COEUR le coran aussi le hadith de lapidation a ete recite PAR UMAR et autre etd onc deja memorise , aussi le hadith de ridah al kabiir qui est ENCORE enregistre dans les sahihs... voyez vous comme ce mr est bete et stupide

autre chose a NOTER par fois certains musulmans disent que CE recit est faible....en verite il ya des versions faibles et autres authentique-hassan-car dans la science de hadith pour le jugement d authenticite de tel ou tel hadith on se refere a al -sanad et al-matn cad .al sanad veut dire les transmetteurs de hadith ou chaine de transmission , al -matn est le contenu de hadith ..parfois vous trouverez 2 hadiths ayant meme matn cad contenu mais 1 est faible et l autre est authentiques car celui qui est faible a ete rapporte par un des transmeteur inconus ou faibles cad il ya un defaut dans la chaine de transmission .....les sot-nst croient que parfois lorsque certains musulamns disent que ce recit est faible les sots- nst croient qu ils sont malins et vous donnent autre recit avec meme contenu et qui est authentique en croyant que les musulamns veulent les tromper... SI leur revendication est vrai -ou il sont malins et les musulmans essayent de les tromper comme ils croient ,on se demande comment alors que vous etes nuls voir tres nuls en science de hadith avez vous su que de tel ou tel hadith est authentique ou pas … est ce ce n est pas le moteur de recherche
http://www.dorar.net/enc/hadith

Voir le profil de l'utilisateur http://talmudetjudaisme.wordpress.com/category/talmud/abodah-zar

ismael-y 


Passionné
Passionné
Reponse au Surah Ahzab a ete aussi long que surah al bakara au plus

Ali zina dit –toujours en copiant comme de coutume des chiites -

Comme raconte dans musnad ahmed ,モMukhtasar Kanz Al-メUm lヤMardawayh rapporte que Hudhayfah a dit ムUmar m'a dit Combien de verset sont contenus dans souratAl-Ahzab ? メ j'ai dit, ム72 ou 73 verset. メ Il a dit que c était aussi long que le chapitre de la Vache, qui contient 287 verset et dans cela il y avait le verset de lapidation.
donc hudhayfah un grand compagon savait bien que surah al ahzab - S 33. Les coalisès -etait de longeur de 72/73 versets comme ce aui existe a nos mains a nos jours..mais comme on a deja parle et explique de verset ou hadith de lapidation cite aussi par umar –si le vieux ou la vielle forniquent lapidez les..-ce n est que hadith surtout qu umar est khalif des muslmans cad seulement umar veur rappeler hudayfh que surah al ahzab a PLUS EXPLIQUE PAR le prophete sws et certains avaient mentione ces explications ou les hadiths au marge des versets coraniques d autres a leurs memoires avant aue le prophete aura dit n ECRIVEZ RIEN DE MOI EXCEPTE LE CORAN et donc certains s etaient abstenus de copier ces hadiths au marges des verset coraniques de surah al ahzab et d autres qui la vaient deja mentionne l avaient garde et la preuve au aisha avait dit cette fois que モDurant la vie du Prophète (s), Surah Ahzab a été lue avec 200 verset, quand Uthman a rassemble les verset nous avons seulement trouvé la quantité qui est trouvée dans le Coran actuel.
Tafseer Durre Manthur Volume 5 pages 180, d'al Itqan 2 pages 25

Ce qui veut dire ou nous donne une idee que uthman avait une fois pour tout detacher les hadiths des marges de versets corniques –suivant le conseil du prophete sws n ecrivez rien de moi excepte le coran –car certains gens avaient fait malgame notament les nouveaux convertis entre hadiths mentionne en marge et les vresets coraniques et ce probleme a surgi dans la conqute de adribijan –et on parlera en detail-
Donc un tier p
Donc presque plus de 2 fois le nombre de versets de surah al ahzab a ete mentionne en marge dans ce surah par certains compagons et autres ont memorise certains partie comme le hadith ou verset de lapidation ect…..:
La question est pourkoi ce surah al ahzab est LA PLUS EXPLIQUE PAR LE PROPHETE SWS .. la reponse comme les musulamans savent bien que ce surah al ahzab ou coalises a ete revele dans UN PLUS GRAND EPREUVE DONT LES MUSULMANS ETAIENT objet ..juifs ,les associateurs les tribus arabs ect..tous ETAIENT RASSEMBLE Pour combattre les mususlmans
Surah al ahzab
9. Ô vous qui croyez! Rappelez-vous le bienfait d'Allah sur vous, quand des troupes vous sont venues et que Nous avons envoyé contre elles un vent et des troupes que vous n'avez pas vues. Allah demeure Clairvoyant sur ce que vous faites. 10. Quand ils vous vinrent d'en haut et d'en bas [de toutes parts], et que les regards étaient troublés, et les coeurs remontaient aux gorges, et vous faisiez sur Allah toutes sortes de suppositions... 11. Les croyants furent alors éprouvés et secoués d'une dure secousse.

Ya plusieurs miracles dans ce recit le surah est classe 33 âge de jésus ..comme le dieu voulait nous dire que les mécréants de la terre aussi vont rassembler contre vous aux derniers jours et a leur tète les croises évangélistes américains adorateur de 33 ans jesus et aussi les juifs qui sont en relation avec ce 323 ans cad jésus…et il est PLUS explique afin que Dieu attire notre intention de réfléchir sur ce surah ou nous rappeler et bien voila ….les critiques bêtes des sots-nst nous aident a découvrir des miracles
--
Autre récit qui ressemble au surah al ahzab MAIS CETTE FOIS ET AUTHENTIQUE et il n ya aucun doute car il est rapporte dans sahih muslim
Musulman de Shahi.
Book 5. Zakat.
Book 005, Hadith Number 2286.
------------------------------
Chapter : one is not rich because of the abundance of goods..

Abu Harb b. Abu Al-Aswad a dit sur l'autorité de son père qu'Abu Musa Al-Ash'ari ont fait venir les quraa-reciteurs-de Basra. Ils lui sont venus et ils etaient trois cents ans dans le nombre. Ils ont récité le coran et il a dit : Vous êtes le meilleur parmi les habitants de Basra, car vous êtes les quraa-reciteurs-parmi eux. Continuez donc à le réciter. (Mais tenez compte) que ce que vous récitez peut ne pas pendant longtemps durcir vos coeurs comme ont été durcis les coeurs d'entre ceux avant que vous. Nous avons eu l'habitude de réciter un surah qui a ressemblé de longueur et a la sévérité (à Surah) Bara'at. Je l'ai, pourtant, oublié à l'exception de cela dont je m'en souviens : "s'il y avait deux vallées complètes de richesse, pour le fils d'Adam, il aurait très envie d'une troisième vallée et rien ne remplirait le ventre du fils d'Adam, sauf la poussière
--
Surah selon la langue arab est tout parole bien organise voir meme selon wikepedia surah veut dire chapitre ..or si le surah est un ensemle de verset et si on a dit en terminologie que verset veut dire hadith donc surah dans ce sahih muslim est un enseble de hadiths ou longue hadith qu en peut numiroter ..le narrateur Book 005, Hadith Number 2286.en sahih muslim dit je m'en souviens : "s'il y avait deux vallées complètes de richesse, pour le fils d'Adam, il aurait très envie d'une troisième vallée et rien ne remplirait le ventre du fils d'Adam, sauf la poussière…et on a deja dit aue c est un hadith qu on peut trouver aussi en
Shahi Bukhari.
Book 76. To Make The Heart Tender (Ar-Riqaq).
Volum n 008, Book 076, Hadith Number 444.

Rapporte Par Ibn 'Abbas : j'ai entendu le dicton de Prophète, "si le fils d'Adam (l'être humain) avait deux vallée d'or, il voudrait pour un tiers, car rien ne peut remplir le ventre du fils d'Adam sauf la poussière et Allah pardonne a clui qui se repent à Lui."

Je crois que j ai bien clarifie ce qui a ete inconnu…abrogation ce n est que N ecrivez rien de moi excepte le coran ..les hadiths deja mentionne en marge MAIS LEUR JUGEMENT SUBSISTE -comme cas de lapidation de vieux –

Shahi Bukhari.
Book 75. Invocations.
Volumn 008, Book 075, Hadith Number 391.

Rapporte Par Jabir : le Prophète a eu l'habitude de nous enseigner l'Istikhara pour chaque question COMME il a eu l'habitude de nous enseigner le Suras de saint coran . (Il a eu l'habitude de dire), "Allahumma inni astakhiruka bi'ilmika, wa astaqdiruka biqudratika, wa as'aluka min fadlika-l-'azim, fa innaka taqdiru wala aqdiru, wa ta'lamu wala a'lamu, wa anta'allamu-l-ghuyub. Allahumma in kunta ta'lamu anna hadha-lamra khairun li fi dini wa ma'ashi wa 'aqibati amri (or dit fi 'ajili amri wa ajilihi) fa-qdurhu li, Wa in junta ta'lamu anna ha-dha-l-amra sharrun li fi dini wa ma'ashi wa 'aqibati amri (or dit, fi ajili amri wa ajilihi) fasrifhu 'anni was-rifni 'anhu wa aqdur li alkhaira haithu kana, thumma Raddani bihi,"," Alors il devrait mentionner sa question (le besoin).

CE HADITH PREUVE bien que le prophet sws leur enseigne les verset du coran ansi que autres que soit priere ou hadiths ou ect... et ce sont ces hadiths qui etqient abroges cad que le prophete a commande de ne pas les mentionner dans leurs manuscrits ou suhufs.apres certains de temps de permission


A suivre bien sur-car je trouve un grand bonheur lorsque je preuve aux sots-nst qu ils se sont apprus stupides, ridicules chaque fois qu ils veulent critiquer le coran ..bah ce sont eux qui veulent etre ridiculises et humilier leurs ames ce qui preuve la grandeur et la rationalité voir intelligence de la religion d islam

Voir le profil de l'utilisateur http://talmudetjudaisme.wordpress.com/category/talmud/abodah-zar

ismael-y 


Passionné
Passionné
certains sots m avaient dit dans discussion dans des froums:
l faut savoir qu'il y a plusieur "Islam" (par exemple, les chïtes qui coivent que l'ange gebril c'est trompe en donnant le coran au prohète Mohamed mais qu'il aurait du le donne a Ali) Mais seul ceux qui aurons suivient le prophète Mohamed auront la récompense ultime!!! visitez moi blog
http://www.sherine4431.skyblog.com/
ma réponse:
*/ je vous jure que si tu dis de telle chose dans un VRAI forum chiite-car il ya des forums crées par des antis islam en se passant pour sunnites ou chiites attaquant les un les autres pour servir un agenda judéo-américain –non seulement vous serez bannis sur le champs mais apres avoir recu des 100 d insultes de toutes sortes des chites
2*/ cette propagande est d origine sioniste –bien que quelque uns des enfants sunnites qui a cause rivalité, différences et motifs politiques, sectaires et d'autres facteurs semblables ,mais ni la majorité de sunnite ni un seul érudit musulman ne les accuse de cette accusation -contre chiite afin de crée un atmosphère de haine entre sunnite et chiite cad afin de voir les musulmans s entretuent ..ils avaient essaye d exporter ce programme en irak et liban et n avaient pas réussi
3*/ nous avons un seul islam et qui lailaha illa Allah mohanud rassoulou Allah ..si il ya différents religions en UN est le cas des autres et aussi les juifs tu trouveras juifs m samaritains qui existent a nos jours et aui ne croient que pentatoque et ils ont rejette tous les autres livres et aussi tu trouveras naturei kart juifs atheis m des kabbalistiques ecr..
4*/ en réponse a votre accusation je vous laisse avec ce lien ou club chiite
http://www.metacafe.com/watch/1945982/
Et je résume
Il dit que cette propagande est d origine sunnite-bien que je ne suis pas d accord car les chites sont nos freres en islam-et il ressemble a la propagande lors de guerre entre irqn et irak lorsqu on a dit que khoumeini a promis les chites de distribuer les clefs de paradis
Et le lien ajoute
a*/ comment cela est possible alors que lorsque mohamud sws a ete envoye comme propte a age de 40 ans Ali n avait que 6 ans
b/ comment cela est possible alors que si les chiites croient que les prophètes et les imams-les 12-sont infaillibles alors aue ce ne sont aue des humains et fait pqrtie de croyance chiite pourront ils dire de telle blaspheme sur UN GRAND ange aui est gabriel
c*/ comment cela est possible alors que si les chiites croient au meme coran et ont meme croan aue tous les nusulmans et dans ce coran ils lissent jour et nuit –ali compris- de tels versets
S.3/144. Muhammad n'est qu'un MESSAGER
33/ 40. Muhammad n'a jamais été le père de l'un de vos hommes , MAIS LE MESAGER
d'Allah et le dernier des prophètes. Allah est Omniscient. …..
48/29. Muhammad est le MESSAGER d'Allah.
Ect…
6*// j ajoute TEMOINGE DES CHIITES
Fondement d'Islam
Nubuwwat - (Prophétie) - la Conviction en Prophètes (sws) de Dieu qui surpassent toutes les autres personnes …. Tous les prophètes d'Allah sont parfaits et innocents (ma'soom). LE PROPHETE MUHAMUD Mustafa (sws) est LE DERNIER DES PROPHETES envoyés par Dieu et le sceau de prophètes au aucun ne doit venir, JAMAIS!
http://www.shia.org/fundamental.html

La biographie du Prophète Noble Mohammad (sws)
http://quran.al-shia.org/fr/prophet/12.htm

Au nom d'Allah, le Bénéficient, le Miséricordieux
Faits au sujet du Coran

Le Glorieux coran est le Mot d'Allah comme révélé à SON PROPHETE MUHAMUD, la paix soit sur sur lui et sa progéniture.
http://quran.al-shia.org/en/books/qu...-about-the-qur 'an.htm

Chaque année dans le mois de Ramadan, Ange Gabriel (SA) descendrait et revesirait l'ordre du Coran avec le Prophète (sws) et les gens l'apprendraient par coeur comme il a été révélé. Donc, plus de 6346 Ayehs au cours d'une période de 23 année seraient impossibles pour un homme ILLETRE(le Prophète ne savait pas comment écrire ou lire) apprendre par coeur, pour compiler et, à la fin…LE Coran n existant a été compilé pendant Khelafat d Utman 15 ans APRES LA MORT DU PROPHETE (25 AH)
http://quran.al-shia.org/en/sciences...revelation.htm


7*/ J ajoute
Comment cela est possible alors que dans NAHJ AL BALAGHA D IMAM ALI –r- –en personne-il dit
Le SERMON 26
Allah a envoyé MUHAMUD (sws). comme un avertisseur (contre le vice) pour tous lemondes et comme l'administrateur de Sa révélation,

http://www.balaghah.net/nahj-htm/eng...mons/index.htm
Le SERMON 33

`Abdullah ibn `Abbas a dit que quand quand Amir al-mu'minin
-Ali-a entrepris pour la guerre avec les gens de Basrah ….. Alors Amir Al-mu'minin m'a dit, ……et a parlé :
En vérité, Allah A ENVOYE MUHANUD (sws). quand personne parmi les Arabes ne lit un livre ou a réclamé la prophétie. Il a guidé les gens avant qu'il les ait pris à leur position (correcte) et leur salut. ….
http://www.balaghah.net/nahj-htm/eng...mons/index.htm
Le SERMON 146
Allah a député MUHAMUD (sws). avec la Vérité pour qu'il puisse emmener Ses gens de la vénération d'idoles vers Sa vénération et d'obéir au Satan vers le fait de lui obéir et lui a ENVOYE AVEC LE CORAN qu'Il a expliqué …….

Voir le profil de l'utilisateur http://talmudetjudaisme.wordpress.com/category/talmud/abodah-zar

Contenu sponsorisé 


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 2]

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum