Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10 ... 19  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 2 sur 19]

vulgate 


Averti
Averti
@maxibueno a écrit:
@vulgate a écrit:
@Aide a écrit:
@shirel a écrit:

A ET BIEN NON C'EST PAS POSSIBLE,D'APRES AIDE LA TORAH ET EVANGILES SONT L INVENTION DE L'HOMME

pas la torah et l'évangiles mais bien les religions qui se déclare de ces religion, ou la torah parle du " judaisme " ? ou jésus parle du christianisme ?
Où la Bible parle-t-elle de Mahomet et de l'islam ?


Le Prophète Muhammad
Dans
la Thora et l’Évangile


Tiré du livre « dialogue entre un musulman et un chrétien » de Hassan Baagil.
Quelle malhonnêteté. Tu crois qu'il suffit de détourner quelques versets grappillés ça et là et de les utiliser sournoisement pour prouver ce fantasme musulman ? Commence par étudier la Bible et tu comprendras à quel point le mensonge dont tu parles est une insulte au vrai Dieu YHWH !

Voir le profil de l'utilisateur

maxibueno 


Enthousiaste
Enthousiaste
@vulgate a écrit:
@maxibueno a écrit:
@vulgate a écrit:
@Aide a écrit:

pas la torah et l'évangiles mais bien les religions qui se déclare de ces religion, ou la torah parle du " judaisme " ? ou jésus parle du christianisme ?
Où la Bible parle-t-elle de Mahomet et de l'islam ?


Le Prophète Muhammad
Dans
la Thora et l’Évangile


Tiré du livre « dialogue entre un musulman et un chrétien » de Hassan Baagil.
Quelle malhonnêteté. Tu crois qu'il suffit de détourner quelques versets grappillés ça et là et de les utiliser sournoisement pour prouver ce fantasme musulman ? Commence par étudier la Bible et tu comprendras à quel point le mensonge dont tu parles est une insulte au vrai Dieu YHWH !

Il y a aucune malhonnêteté ici et c'est la trinité dont vous parlez qui est un fantasme chez vous. Il y a que du Bon de notre religion: pas de consommation d'alcool, pas de porc, pas d'adultère, pas de vol, la circoncision est obligatoire, le jeùne, la prière, l'homone, pas de racisme.

Voir le profil de l'utilisateur

shirel 


Récurrent
Récurrent
C'est que du bon certes,mais hélas je ne connais aucun musulman qui respect ...

Voir le profil de l'utilisateur

Yassine 


Vétéran
Vétéran
@shirel a écrit:C'est que du bon certes,mais hélas je ne connais aucun musulman qui respect ...
Mais si, mais lorsqu'il devient méticuleux avec sa religion il devient "extrémiste".

Voir le profil de l'utilisateur http://www.forumreligion.com

samuel 


Enthousiaste
Enthousiaste
@maxibueno a écrit:
Il y a aucune malhonnêteté ici et c'est la trinité dont vous parlez qui est un fantasme chez vous. Il y a que du Bon de notre religion: pas de consommation d'alcool, pas de porc, pas d'adultère, pas de vol..
Il me semble que le fait de voler un mécréant (un non-musulman) n'est pas considéré comme un vol, c'est exact ?

Voir le profil de l'utilisateur http://www.enseignemoi.com/

samuel 


Enthousiaste
Enthousiaste
@shirel a écrit:C'est que du bon certes,mais hélas je ne connais aucun musulman qui respect ...
Tout ça peut paraître bon de l'extérieur, un peu comme quand on refait la façade d'une maison mais qu'on ne nettoie jamais l'intérieur. Le religieux attache beaucoup d'importance au paraitre, il aime être vu comme un bon croyant aux yeux des autres, il se croit juste, or la bible déclare : "Comment l'homme sera-t­il juste devant Dieu? (Job 25.4) mais ce qui lui manque c'est le pardon de ses péchés et la nouvelle naissance. Face à une telle déclaration, comment ne pas redouter de comparaître devant la justice divine, ce qui immanquablement aura lieu un jour?

Aucun être humain ne peut approcher la sainteté divine car il est marqué par le péché. Nous sommes tous injustes aux yeux de Dieu. C'est une chose terrible de croire qu'on puisse être estimé juste par Dieu à cause de ce qu'on fait, et de penser qu'on n'a pas besoin d'un sauveur. Pour être appelé juste, selon Dieu, je dois reconnaître que je suis un pécheur ne méritant que la condamnation, et accepter que Jésus Christ, le Fils de Dieu, est venu en personne sur cette terre pour expier mes péchés. Il s'est chargé de nos fautes à chacun, en subissant le jugement divin, sur la croix. Tous ceux qui croient en lui sont rendus justes. Notre délivrance vient de Dieu, de sa grâce et de son amour. Et aucunement de nos mérites ou d'une quelconque récompense que l'on juge estimer être digne de recevoir de la part de Dieu.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.enseignemoi.com/

Yassine 


Vétéran
Vétéran
@samuel a écrit:Il me semble que le fait de voler un mécréant (un non-musulman) n'est pas considéré comme un vol, c'est exact ?
Ca c'est dans ta Bible, Dt 23.20.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.forumreligion.com

maxibueno 


Enthousiaste
Enthousiaste
@samuel a écrit:
@shirel a écrit:C'est que du bon certes,mais hélas je ne connais aucun musulman qui respect ...
Tout ça peut paraître bon de l'extérieur, un peu comme quand on refait la façade d'une maison mais qu'on ne nettoie jamais l'intérieur. Le religieux attache beaucoup d'importance au paraitre, il aime être vu comme un bon croyant aux yeux des autres, il se croit juste, or la bible déclare : "Comment l'homme sera-t­il juste devant Dieu? (Job 25.4) mais ce qui lui manque c'est le pardon de ses péchés et la nouvelle naissance. Face à une telle déclaration, comment ne pas redouter de comparaître devant la justice divine, ce qui immanquablement aura lieu un jour?

Aucun être humain ne peut approcher la sainteté divine car il est marqué par le péché. Nous sommes tous injustes aux yeux de Dieu. C'est une chose terrible de croire qu'on puisse être estimé juste par Dieu à cause de ce qu'on fait, et de penser qu'on n'a pas besoin d'un sauveur. Pour être appelé juste, selon Dieu, je dois reconnaître que je suis un pécheur ne méritant que la condamnation, et accepter que Jésus Christ, le Fils de Dieu, est venu en personne sur cette terre pour expier mes péchés. Il s'est chargé de nos fautes à chacun, en subissant le jugement divin, sur la croix. Tous ceux qui croient en lui sont rendus justes. Notre délivrance vient de Dieu, de sa grâce et de son amour. Et aucunement de nos mérites ou d'une quelconque récompense que l'on juge estimer être digne de recevoir de la part de Dieu.

vous parlez de la façade et vous dites que le christ s'est chargé de vos fautes à chacun en subissant le jugement divin, sur la croix. Ne fantasmez pas, Le christ est irresponsable de fautes. Le père crucifie son fils pour qu’un adultère soit lavé de son péché? dans le judaisme et l'islam, l'adultère connaitra le chatiment et pas le christ qui va connaitre le chatiment à sa place. vous etes soit des hypocrites, soit des aveugles, soit des athée. Ce n'est pas au christ de se crucifier à votre place, l'enfer a été créé pour ceux qui ont voulu le crucifier. D'après vous, le Christ a dit aux juifs: crucifiez moi pour que Dieu vous pardonne et vos péchés soient lavés. c'est ça ce que vos prêtres vous ont enseignés ? C'est une insulte, je croyais que les chrétiens étaient assez intelligents pour démasquer cette grosse imposture.



Dernière édition par maxibueno le Dim 22 Juil - 12:15, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur

maxibueno 


Enthousiaste
Enthousiaste
@samuel a écrit:
@shirel a écrit:C'est que du bon certes,mais hélas je ne connais aucun musulman qui respect ...
Tout ça peut paraître bon de l'extérieur, un peu comme quand on refait la façade d'une maison mais qu'on ne nettoie jamais l'intérieur. Le religieux attache beaucoup d'importance au paraitre, il aime être vu comme un bon croyant aux yeux des autres, il se croit juste, or la bible déclare : "Comment l'homme sera-t­il juste devant Dieu? (Job 25.4) mais ce qui lui manque c'est le pardon de ses péchés et la nouvelle naissance. Face à une telle déclaration, comment ne pas redouter de comparaître devant la justice divine, ce qui immanquablement aura lieu un jour?

Aucun être humain ne peut approcher la sainteté divine car il est marqué par le péché. Nous sommes tous injustes aux yeux de Dieu. C'est une chose terrible de croire qu'on puisse être estimé juste par Dieu à cause de ce qu'on fait, et de penser qu'on n'a pas besoin d'un sauveur. Pour être appelé juste, selon Dieu, je dois reconnaître que je suis un pécheur ne méritant que la condamnation, et accepter que Jésus Christ, le Fils de Dieu, est venu en personne sur cette terre pour expier mes péchés. Il s'est chargé de nos fautes à chacun, en subissant le jugement divin, sur la croix. Tous ceux qui croient en lui sont rendus justes. Notre délivrance vient de Dieu, de sa grâce et de son amour. Et aucunement de nos mérites ou d'une quelconque récompense que l'on juge estimer être digne de recevoir de la part de Dieu.

Ce que vous dites, prouve que vous ne connaissez pas l'Islam. certes tout le monde commet des péchés car nous sommes tous de l'espèce de l'homme mais on ne boit pas d'alcool par ce qu'il y a des conséquences néfastes. on fait la prière pour se rappeler de Dieu et de la mort, ainsi on demande à dieu de pardonner nos péchés et de rester pendant toute la journée prudents à ne pas commettre de péché. On purifie notre intérieur aussi en jeûnant, en se privant de tous les désires: de boire, de manger, de pratiquer le sexe, etc... le Jeune c'est une vraie purge, le riche et le pauvre vivront le même quotidien, ils combattront leurs désires et leurs fantasmes pendant toute la journée. Dans certains pays, les voleurs ont la main coupé et ils le méritent. Des voleurs sont entrés de ma maison, ils m'ont poignardé 7 fois dans le dos lorsque je les ai affronté. le vole peut se transformer en un crime et ruiner toute une vie et un avenir. En coupant la main au voleur, vous sauvez une vie et un avenir. L'Islam c'est du sérieux.

http://www.islamhouse.com





Dernière édition par maxibueno le Dim 22 Juil - 12:20, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur

samuel 


Enthousiaste
Enthousiaste
@TetSpider a écrit:
@samuel a écrit:Il me semble que le fait de voler un mécréant (un non-musulman) n'est pas considéré comme un vol, c'est exact ?
Ca c'est dans ta Bible, Dt 23.20.
Deutéronome, chapitre 23
20-Tu n'exigeras de ton frère aucun intérêt, ni pour argent, ni pour denrée, ni pour rien de ce qui se prête à intérêt. 21-De l'étranger tu peux exiger un intérêt, mais de ton frère tu n'en exigeras point.

Il n'est nullement question ici de voler quoi que soit.. mais tu n'a pas répondu à ma question. Dans l'islam est-il permis de voler les biens d'un non-musulman ? Ou bien est-ce que c'est totalement interdit ?

Voir le profil de l'utilisateur http://www.enseignemoi.com/

maxibueno 


Enthousiaste
Enthousiaste
@samuel a écrit:
@TetSpider a écrit:
@samuel a écrit:Il me semble que le fait de voler un mécréant (un non-musulman) n'est pas considéré comme un vol, c'est exact ?
Ca c'est dans ta Bible, Dt 23.20.
Deutéronome, chapitre 23
20-Tu n'exigeras de ton frère aucun intérêt, ni pour argent, ni pour denrée, ni pour rien de ce qui se prête à intérêt. 21-De l'étranger tu peux exiger un intérêt, mais de ton frère tu n'en exigeras point.

Il n'est nullement question ici de voler quoi que soit.. mais tu n'a pas répondu à ma question. Dans l'islam est-il permis de voler les biens d'un non-musulman ? Ou bien est-ce que c'est totalement interdit ?

Lorsqu'il n' y a pas de guerre, il est interdit de voler un non musulman car pendant les guerres, les non musulmans utilisaient leurs biens pour faire la guerre. En Algérie, un Français avait trouvé sa voiture volée à Alger (volée en France) et les autorités lui ont rendu sa voiture après vérification. N'oubliez pas qu'en 1830, la France avait des dettes énormes en vers l'Algérie et les français ont venus coloniser l'Algérie en tant que voleurs et non comme investisseurs. Lors de la colonisation française, peux d'algériens avaient le droit d'étudier au lycée puis à l'université. les français voulaient que les algériens restent des ignorants alors que Napoléon Bonaparte est devenu musulman par admiration à l'islam et à ce que la civilisation arabe a apporté à la civilisation européenne.

Voir le profil de l'utilisateur

samuel 


Enthousiaste
Enthousiaste
@maxibueno a écrit:Lorsqu'il n' y a pas de guerre, il est interdit de voler un non musulman car pendant les guerres, les non musulmans utilisaient leurs biens pour faire la guerre. En Algérie, un Français avait trouvé sa voiture volée à Alger (volée en France) et les autorités lui ont rendu sa voiture après vérification. N'oubliez pas qu'en 1830, la France avait des dettes énormes en vers l'Algérie et les français ont venus coloniser l'Algérie en tant que voleurs et non comme investisseurs. Lors de la colonisation française, peux d'algériens avaient le droit d'étudier au lycée puis à l'université. les français voulaient que les algériens restent des ignorants alors que Napoléon Bonaparte est devenu musulman par admiration à l'islam et à ce que la civilisation arabe a apporté à la civilisation européenne.
Merci pour la réponse et ces précisions

Voir le profil de l'utilisateur http://www.enseignemoi.com/

Yassine 


Vétéran
Vétéran
@samuel a écrit:Deutéronome, chapitre 23
20-Tu n'exigeras de ton frère aucun intérêt, ni pour argent, ni pour denrée, ni pour rien de ce qui se prête à intérêt. 21-De l'étranger tu peux exiger un intérêt, mais de ton frère tu n'en exigeras point.

Il n'est nullement question ici de voler quoi que soit.. mais tu n'a pas répondu à ma question. Dans l'islam est-il permis de voler les biens d'un non-musulman ? Ou bien est-ce que c'est totalement interdit ?
Ici il est question de l'usure qui est bien pire que le vol. Puis non l'Islam interdit le vol quelque soit il, et interdit l'usure et de tirer profil de la faiblesse et le besoin des gens qu'ils soient musulmans ou pas.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.forumreligion.com

maxibueno 


Enthousiaste
Enthousiaste
@samuel a écrit:
Merci pour la réponse et ces précisions

Si vous avez d'autres questions n'hésitez pas.

Voir le profil de l'utilisateur

samuel 


Enthousiaste
Enthousiaste
@TetSpider a écrit:
Ici il est question de l'usure qui est bien pire que le vol.
Il est question de prêt avec intérêt à un non-juif, que ce soit bien ou mal c'est un autre débat, mais le vol reste la pire des choses qui soit. Le Deutéronome concerne les préceptes de la Torah, c'est-à-dire la première alliance nationale avec le peuple juif. L'alliance nouvelle en Jésus Christ est proposée à chaque individu en particulier, qui il soit et d'où qu'il soit et elle se résume à ceci :

Marc, chapitre 12
30-Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton coeur, de toute ton âme, de toute ta pensée, et de toute ta force.31-Voici le second : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Il n'y a pas d'autre commandement plus grand que ceux-là.
Aimer son prochain ne consiste pas à le voler ou à profiter de lui.

@TetSpider a écrit:Puis non l'Islam interdit le vol quelque soit il, et interdit l'usure et de tirer profil de la faiblesse et le besoin des gens qu'ils soient musulmans ou pas.
Ok merci, si tu as des références coraniques à l'appui ou hadith pour confirmer cela..

Voir le profil de l'utilisateur http://www.enseignemoi.com/

maxibueno 


Enthousiaste
Enthousiaste
@TetSpider a écrit:
@samuel a écrit:Deutéronome, chapitre 23
20-Tu n'exigeras de ton frère aucun intérêt, ni pour argent, ni pour denrée, ni pour rien de ce qui se prête à intérêt. 21-De l'étranger tu peux exiger un intérêt, mais de ton frère tu n'en exigeras point.

Il n'est nullement question ici de voler quoi que soit.. mais tu n'a pas répondu à ma question. Dans l'islam est-il permis de voler les biens d'un non-musulman ? Ou bien est-ce que c'est totalement interdit ?
Ici il est question de l'usure qui est bien pire que le vol. Puis non l'Islam interdit le vol quelque soit il, et interdit l'usure et de tirer profil de la faiblesse et le besoin des gens qu'ils soient musulmans ou pas.

Lorsque les habitants de Jérusalem sont devenus musulmans, les chrétiens et les juifs de Jérusalem vivaient avec eux en paix et les non musulmans pauvres vivaient avec l'homone que l'Islam leur avait permis.

Voir le profil de l'utilisateur

samuel 


Enthousiaste
Enthousiaste
@maxibueno a écrit:Lorsqu'il n' y a pas de guerre, il est interdit de voler un non musulman
Oui uniquement en situation de guerre il me semble qu'il est licite de s'approprier le butin des vaincus.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.enseignemoi.com/

maxibueno 


Enthousiaste
Enthousiaste
LES PRATIQUES COMMERCIALES


De ces Paroles de Dieu : « Ceux qui pratiquent l’usure se lèveront au Jour de la Résurrection, comme des convulsionnaires possédés par le démon. Et cela parce qu’ils assimilent l’usure à une vente. Mais Dieu a permis la vente et a interdit l’usure. Celui qui, avertit par Dieu cessera cette pratique, n’aura pas à rendre compte du passé et son sort relèvera désormais de Dieu. Celui qui récidivera, sera voué au feu éternel. Dieu ruine l’usure et protège l’aumône. Dieu a de l’aversion pour les incrédules et les pécheurs. Ceux qui croient et pratiquent le bien, qui observent la prière et font l’aumône, seront récompensés par leur Seigneur. Toute crainte et tout chagrin leur seront épargnés. Croyants, craignez Dieu et annulez toutes vos conventions usuraires en cours, si vous êtes des Croyants sincères. » (Coran 2.275 à 278)

De ces Paroles de Dieu : « Lorsque la prière est terminée, dispersez-vous et recherchez la faveur de Dieu. Invoquez souvent le Nom de Dieu, peut-être serez-vous heureux. Qu’une vente ou un divertissement les sollicitent et les voilà qui s’y précipitent, en t’abandonnant debout. Dis-leur : - Les bienfaits de Dieu sont autrement préférables au négoce ou au plaisir. Dieu est le plus généreux des bienfaiteurs. » (Coran 62.10-11)

De ces Paroles de Dieu : « Ô Croyants, ne mangez pas inutilement vos biens entre vous. Dans vos échanges commerciaux, que les opérations soient librement consenties de part et d’autre. » (Coran 4.29)

Des marchés et des souks

Selon ‘Amr Ben Dinar, Ibn ‘Abbas a dit : « ‘Oukad, Midjana et Dhou El Madjaz constituaient des souks (des marchés) durant la djahiliya (avant l’avènement de l’Islam). Quand la nouvelle religion fut fondée, les fidèles redoutèrent de commettre un péché en continuant à fréquenter ces marchés. C’est alors que fut révélé le verset suivant : « Il ne vous est point interdit de rechercher quelque profit licite… » (Coran 2.198). »

Le licite est évident et l’interdit évident, entre eux il y a le domaine ambigu

Selon Cha’abi, No’man Ben Bachir a dit : « Le Prophète a déclaré : - Le licite est évident et l’interdit évident. Entre eux existe le caractère ambigu. Celui qui renonce en raison du péché à ce qui est pour lui équivoque, sera plus enclin à renoncer à ce qui est interdit. Celui qui sera porté en raison du péché, à faire ce qui est douteux, sera bien disposé à l’égard de l’interdit. Les actes criminels constituent une sorte d’enclos défendu par Dieu. Celui qui est disposé à pâturer près de cet enclos est très tenté d’y pénétrer. »

L’explication des choses équivoques

Hassan Ben Abou Sinan a dit : « Il n’y a rien de plus simple que le fait d’être scrupuleux. Tu n’as qu’à délaisser ce qui te paraît équivoque pour accomplir ce qui ne présente aucune ambiguïté. »

Le fait de s’abstenir de choses ambiguës

Anas a dit : « Le Prophète passant près d’une datte tombée au sol dit : « Je mangerais bien cette datte si je n’avais peur qu’elle fasse partie de zakat. »

De celui qui ne considère pas qu’il y a matière à douter dans les suggestions et similaires

Selon ‘Aïcha, un groupe de personnes vinrent dire au Prophète : « Ô Envoyé de Dieu, des gens nous amènent de la viande et nous ignorons s’ils y ont prononcé le Nom de Dieu ou non. - Invoquez vous-mêmes le Nom de Dieu sur cette viande et consommez-la, répondit l’Envoyé de Dieu. »

De celui qui ne se soucie pas de l’origine de ses gains

D’après Abou Horaïra, le Prophète a dit : « Une époque arrivera où parmi les hommes, personne ne s’inquiétera de l’origine de ses gains, qu’ils émanent d’une source licite ou d’une source illicite. »

Le commerce

De ces Paroles de Dieu : « Il est des fidèles que ni la passion du négoce, ni le commerce ne les détournent de la joie d’exalter Dieu, d’accomplir la prière ou de faire l’aumône… » (Coran 24.37)

Qatada a dit : « Les gens traitaient des affaires et faisaient du commerce ; cependant, lorsqu’un des devoirs envers Dieu survenait, ni le commerce, ni les affaires ne pouvaient les détourner de l’exaltation de Dieu, jusqu’à ce qu’ils se soient acquittés de leurs obligations vis-à-vis de Lui. »

L’excellence de la prière du vendredi

De ces Paroles de Dieu : « Quand ils voient quelque vente ou quelque divertissement, ils s’y précipitent et te laissent debout. » (Coran 62.11)

Djâbir a dit : « Nous allions accomplir la prière du vendredi avec le Prophète, quand une caravane de chameaux, fit son apparition. Tous les fidèles s’y précipitèrent hormis douze d’entre eux. C’est à la suite de cet événement que fut révélé le verset suivant : « Quand ils voient quelque vente ou quelque divertissement, ils s’y précipitent et te laissent debout. » (Coran 62.11).

De l’aumône faite par l’épouse

De ces Paroles de Dieu : « Ô vous qui croyez ! Faites l’aumône des meilleures choses que vous avez acquises. » (Coran 2.267)

Selon ‘Aïcha, l’Envoyé de Dieu a dit : « Quand l’épouse donne en aumônes une partie des victuailles de sa maison en évitant de dilapider, elle recevra une part de récompense pour son action. Une autre part ira au mari qui aura acquis ces biens, de même qu’une part sera destinée au gardien de ces vivres. Et aucune de ces récompenses ne diminuera celle des autres. »

De celui qui veut augmenter sa richesse

Anas Ben Malik a dit : « J’ai entendu l’Envoyé de Dieu dire : - Que celui qui souhaite que sa richesse soit augmentée ou que le terme de sa vie soit différé, prodigue du bien à ses proches. »

De l’achat à terme effectué par le Prophète

Selon Qatada, Anas s’en alla vers le Prophète et lui remit du pain d’orge et de la graisse rance. Le Prophète avait alors gagé une de ses armures à mailles, auprès d’un Juif de Médine, qui lui avait livré en contrepartie de l’orge pour sa famille. « J’ai entendu dire, ajoute Anas, qu’un soir les femmes du Prophète ne possédaient chez elles aucune mesure d’orge ou d’autres grains et elles étaient au nombre de neuf. »

Des revenus de l’homme et du travail de ses mains

Selon ‘Orwa Ben Zoubaïr, ‘Aïcha a dit : « Lorsqu’il devint Khalife, Abou Bakr Es Seddiq dit : - Mes compatriotes n’ignorent pas que jusqu’à présent ma profession n’a pas manqué de me prodiguer de quoi entretenir ma famille. Aujourd’hui que j’ai en charge les affaires des Musulmans, la famille de Abou Bakr sera entretenue sur le trésor public et je ferai fructifier ce trésor pour le bien des Musulmans. »

Selon El Miqdam, l’Envoyé de Dieu a dit : « Jamais personne ne mange un mets aussi succulent que celui qu’il acquiert par le travail de ses mains. David (Daoud) le Prophète de Dieu, se nourrissaient du fruit de ses mains. »

Il faut être accommodant en matière de vente et d’achat

Selon Djâbir Ben ‘Abdallah, l’Envoyé de Dieu a dit : « Dieu sera miséricordieux avec celui qui sera généreux lorsqu’il achète, lorsqu’il vend et lorsqu’il réclame une dette. »

Celui qui concède un répit à l’homme gêné

Selon Abou Horaïra, le Prophète a dit : « Un commerçant accordait des facilités aux gens. Lorsqu’un de ses débiteurs était en difficulté, il disait à ses employés : - Annulez-lui (ou accordez-lui un répit pour) sa dette, peut-être Dieu annulera-t-Il mes dettes. C’est ainsi que Dieu lui fit remise. »

Ce qui a été dit concernant le marchand de viande

Abou Mess’aoud a dit : « Un homme des Ansar, surnommé Abou Cho’aïb, s’adressant à un de ses esclaves qui exerçait la profession de boucher, lui dit : - Apprête-moi un repas pour cinq convives, je souhaite convier à ma table le Prophète pour compléter le nombre de cinq invités, car je constate à sa physionomie qu’il endure la faim. Une fois l’invitation lancée, un homme se mêla aux autres hôtes. – Cet homme nous a emboîté le pas, déclara alors le Prophète, si tu acceptes qu’il se joigne à nous, fais-le, mais si tu souhaites qu’il s’en aille, alors il partira. – Non, répondit son hôte, qu’il reste, je l’y autorise. »

Des conséquences désastreuses qui résultent de la vente réalisée par le mensonge et la supercherie

Selon Hakem Ben Hizam, le Prophète a dit : « Les deux parties contractantes d’une vente sont liées par le droit d’option, pour autant qu’ils ne se sont pas quittés – ou jusqu’à ce qu’ils se soient quittés. – Si la loyauté et la franchise ont présidé à leur transaction, leur contrat sera béni, s’il y a eu supercherie et mensonge (tromperie) la bénédiction attachée à leur contrat sera annihilée. »

L’usure

De ces Paroles de Dieu : « Ô Croyants ! Ne pratiquez pas l’usure, en multipliant abusivement vos profits. Craignez Dieu, vous n’en serez que plus heureux. » (Coran 3.130)

Selon Abou Horaïra, l’Envoyé de Dieu a dit : « Celui qui jure (faussement) pour accroître les ventes de sa marchandise fera annuler la bénédiction (liée aux transactions honnêtes). »

De ceux qui vivent de l’usure

De ces Paroles de Dieu : « Ceux qui se nourrissent de l’usure ne sortiront de la tombe, au jour du Jugement Dernier, que convulsionnés et possédés par le démon. Il en sera ainsi parce qu’ils ont dit : - La vente est semblable à l’usure. Mais Dieu a permis la vente et interdit l’usure. Celui qui, averti par Dieu cessera cette pratique sera absous de son passé et son sort relèvera de Dieu. Quant à ceux qui retournent à l’usure, ils seront voués au feu éternel. » (Coran 2.275)

Celui qui fait vivre de l’usure

De ces Paroles de Dieu : « Ô vous qui croyez ! Craignez Dieu et annulez toutes vos conventions usuraires en cours, si vous êtes des Croyants sincères. Si vous ne le faites pas, vous êtes en état de rébellion contre Dieu et son Prophète. Si vous vous soumettez, ne réclamez que votre capital. Ne lésez personne et vous ne serez pas lésés. Si votre débiteur est dans la gêne, attendez qu’il soit en mesure de vous payer. Mais si vous lui abandonniez vos droits en aumônes, c’est préférable pour vous. Redoutez le jour où vous serez ramenés vers Dieu et où chaque âme recevra le prix de ses actes et où personne ne sera lésé. » (Coran 2.278 à 281)

De ces Paroles de Dieu : « Dieu anéantira les profits de l’usure et Il fera fructifier l’aumône. Dieu n’aime pas l’infidèle, le pécheur endurci. » (Coran 2.276)

Abou Horaïra a dit : « J’ai entendu l’Envoyé de Dieu dire :
- Celui qui jure en vue d’augmenter les ventes de sa marchandise, fera annuler la bénédiction (liée aux transactions honnêtes). »


Il est blâmable de jurer pour réaliser une vente

Selon ‘Abderrahmane Ben Abou ‘Aoufa, un homme qui avait exposé des marchandises au marché, jura par Dieu, qu’il avait acquis ces marchandises à un prix supérieur au prix réel, afin de duper un homme parmi les Musulmans. C’est à la suite de cela que fut révélé le verset suivant : « Ceux qui vendent à vil prix le pacte de Dieu et leurs serments… n’auront aucune part dans la vie future. Dieu ne leur adressera pas la parole, Il détournera Ses Yeux d’eux et leur refusera Son pardon. Un châtiment douloureux les attend). » (Coran 3.77)
Du couturier

Anas Ben Malik a dit : « Un couturier apprêta un repas et y invita l’Envoyé de Dieu. J’accompagnai l’Envoyé de Dieu et le couturier plaça devant lui du pain et un bouillon contenant des courges et de la viande séchée. J’aperçus alors que le Prophète recherchait les morceaux de courge tout autour de l’assiette. Depuis ce jour, j’aime passionnément les courges. »

Quand l’imam achète lui-même ce dont il a besoin

Ibn ‘Omar a dit : « Le Prophète acheta à ‘Omar un chameau. »

‘Abderrahmane Ben Abou Bakr a dit : « Un idolâtre amena des moutons et le Prophète en acheta un. De même qu’il acheta un chameau à Djabir. »
‘Aïcha a dit : « L’Envoyé de Dieu acheta d’un Juif des aliments à crédit et mit en gage sa cotte de mailles. »

Du marchand de parfum

Selon Abou Moussa, l’Envoyé de Dieu a dit : « La comparaison entre un ami vertueux et un ami malfaisant est identique à celle qui existe entre un marchand de parfum et un soufflet de forgeron. Du parfumeur tu ne pourras qu’acheter du parfum ou en respirer les senteurs, tandis qu’avec le soufflet du forgeron, soit il te brûlera le corps et les vêtements, soit tu ne sentiras qu’une odeur nauséabonde. »

Le poseur de ventouses

Selon Anas Ben Malik, Abou Tiba avait pratiqué une scarification à l’Envoyé de Dieu, ce dernier ordonna de lui remettre une mesure de dattes ; il prescrivit en outre aux maîtres d’Abou Tiba de réduire la redevance qu’ils lui imposaient.

Ibn ‘Abbas a dit : « Le Prophète se fit pratiquer une scarification et il appointa le praticien. Or si cela avait été illicite, il n’aurait pas rétribué l’opérateur. »
Des supercheries dans les ventes

Selon ‘Abdallah Ben ‘Omar, un homme se plaignît auprès du Prophète qu’il avait été dupé dans des ventes : « Lorsque tu établis un contrat dans ce domaine, lui répondit le Prophète, dis : - Pas de supercherie. »

Le fait d’appeler quelqu’un par son surnom

Anas a dit : « A El Baqi, un homme cria, ô Abou El Qacem ! Le Prophète s’étant retourné pour voir, l’homme lui dit : - Ce n’est pas pour toi. – Appelez-moi par mon nom, répondit le Prophète, n’utilisez pas mon surnom. »

Le petit-fils du Prophète

Abou Horaïra El Doussi a dit : « Le Prophète sortit de chez lui, à un moment du jour et, sans qu’il me parle ou que je lui adresse la parole, il alla au marché des Qaïnoqa. Arrivé devant la maison de Fatima, il s’assit sur le seuil et s’écria : - Petit, es-tu ici ? Petit, es-tu ici ? Comme la mère avait gardé l’enfant durant un moment, je pensai qu’elle lui enfilait un collier de grains parfumés ou qu’elle lui faisait la toilette. Puis, l’enfant sortit en courant, le Prophète l’enserra dans ses bras, l’embrassa et dit : - Ô mon Dieu ! Aime-le et aime celui qui l’aimera. »

La bénédiction relative au sa’ et au mod du Prophète

Selon ‘Abdallah Ben Zeïd, le Prophète a dit : « Abraham (Ibrahim) a sacralisé la Mecque et a prononcé des vœux pour elle ; moi, j’ai sacralisé Médine ainsi qu’Abraham avait sacralisé la Mecque et j’ai prononcé des vœux pour son sa’ et son mod de même que l’avait fait Abraham pour la Mecque. »

De ce qui a été dit au sujet de la vente des comestibles et du monopole

Selon Ibn ‘Abbas, le Prophète a interdit à tout individu de vendre des comestibles qui n’avaient pas été déjà réceptionnés.« Pourquoi ? demanda Taous à Ibn ‘Abbas. – Parce qu’on vend de l’argent contre de l’argent, répondit ce dernier et les comestibles seront livrés avec du retard. »

Selon Ibn ‘Omar, le Prophète a dit : « Celui qui a acheté des comestibles ne doit pas les vendre avant de les avoir réceptionnés. »
On ne doit pas évincer son frère dans une vente

On ne doit pas évincer son frère dans une vente, ni proposer un prix plus élevé que le sien et ce, jusqu’à ce qu’on ait reçu l’autorisation de le faire ou que la transaction ait été abandonnée.

Des pratiques recommandables

Abou Horaïra a dit : « L’Envoyé de Dieu a interdit au citadin de vendre pour le compte du nomade (1). Ne feignez pas de donner un prix plus élevé. Que personne ne fasse de transactions pour évincer son frère, qu’il ne demande pas la main de celle que son frère a déjà demandée, et que la femme ne réclame pas la répudiation de sa sœur, en vue de prendre ce qui était dans son récipient. »
La vente à la criée

‘Ata a dit : « J’ai connu des gens qui ne désapprouvaient pas de vendre le butin à celui qui offrait le meilleur prix. »

Quand quelqu’un feint de faire une offre à un prix plus élevé et celui qui affirme qu’une telle vente est entachée de nullité

Ibn Abou Aoufa a dit : « Celui qui feint de faire une offre à un prix plus élevé, est semblable à celui qui vit de l’usure. Il commet une escroquerie ; c’est une fourberie et une iniquité qui n’est pas autorisée. »

Le Prophète a dit : « La fourberie est punie par le feu de l’enfer. Celui qui commettra une action qui n’est pas en conformité avec nos prescriptions accomplira une œuvre inutile. »

Ibn ‘Omar a dit : « Le Prophète à interdit de feindre une offre plus élevée que le prix réel. »
La vente par le toucher

Anas a dit : « Le Prophète a interdit cette vente (par le toucher). »

Selon Abou Saïd, l’Envoyé de Dieu a interdit la vente connue sous le nom de «monabada», par laquelle le vendeur étale le tissu sans donner le temps à l’acheteur de le toucher ou de le contempler. De même, il a interdit la vente connue sous le nom de «molamassa», par laquelle le vendeur laisse l’acheteur toucher l’étoffe sans la lui montrer. »
(1): L’interdiction vise ici le fait que le citadin pratique une sorte de rétention sur la marchandise en la revendant plus tard à un prix fort.
De l’interdit fait au vendeur de laisser les chamelles, les vaches, les brebis et autres femelles, sans les traire

Selon Abou Horaïra, le Prophète a dit : « Ne partez pas à la rencontre des caravanes (pour acheter). Qu’aucun d’entre vous n’effectue de transactions en vue de supplanter celui qui est déjà sur l’affaire. Ne feignez pas de proposer une offre plus élevée que le prix réel. Ne laissez pas s’accumuler le lait de vos brebis. Celui qui acquerra une de ces brebis aura la faculté après l’avoir trait, soit de garder la bête, soit si elle ne lui convient pas de la restituer (au vendeur) en y joignant un sa’ de dattes. »

La vente de l’or contre l’or et de l’argent contre l’argent

Selon Abou Bekra, l’Envoyé de Dieu a dit : « Ne vendez pas de l’or contre de l’or, sauf si c’est d’égal à égal, ni d’argent contre argent, sauf si c’est d’égal à égal. Mais vendez de l’or pour de l’argent ou de l’argent pour de l’or, ainsi qu’il vous plaira. »

Le commerce avec les polythéistes

‘Abderrahmane Ben Abou Bakr a dit : « Alors que nous étions en compagnie du Prophète, un homme parmi les polythéistes nous rejoignit. Il était grand, ébouriffé et menait des moutons. – Es-tu venu pour les vendre ou pour en faire présent ? demanda le Prophète. – Ce n’est pas pour en faire présent, mais pour les vendre, répondit l’homme. Le Prophète acheta alors un mouton. »
La vente des fruits avant qu’ils ne puissent être utilisés

Selon Eleïth, Zeïd Ben Tabit a dit : « A l’époque du Prophète, quand les gens achetaient des fruits (sur pied), ils disaient parfois au moment de la cueillette : - Les fruits sont touchés par le doman, ils sont atteints par le morad ou encore par le qocham (1) et argumentaient sur ces catastrophes. Devant les nombreux litiges qui voyaient ainsi jour, l’Envoyé de Dieu a réagi en disant : - Si vous ne cessez pas, alors ne vendez pas les fruits avant leur maturité. »

Selon ‘Abdallah Ben ‘Omar, l’Envoyé de Dieu a défendu de vendre des fruits avant qu’ils ne puissent être utilisés et ceci est valable tant pour le vendeur que pour l’acheteur.

(1) : Différentes sortes de détérioration du fruit avant son mûrissement.

Les fruits ne doivent pas être vendus avant leur maturité

Selon Anas Ben Malik, l’Envoyé de Dieu a proscrit la vente des fruits tant qu’ils n’atteignent pas leur maturité, en devenant rouge (ou jaune).

Selon Anas, l’Envoyé de Dieu a interdit d’acheter des dattes avant que ces dattes ne mûrissent et ne deviennent rouge.

Le péché de celui qui vend un homme libre

Abou Horaïra relate ces propos du Prophète : « Dieu a dit :
- Au Jour de la Résurrection, Je serai l’ennemi de trois groupes d’hommes : l’homme qui promet de donner en mon Nom et qui n’honore pas sa parole ; celui qui vendra un homme libre et en dépensera le prix et l’homme qui ayant engagé un travailleur ne lui versera pas son salaire, une fois le travail accompli. »
De la vente et de l’évaluation qui en est faite

Ibn ‘Abbas a dit : « Quand l’Envoyé de Dieu vint à Médine, on prêtait sur les dattes pour une période de deux ou trois ans. Le Prophète intervint alors et dit : - Que celui qui prête sur un bien mentionne la quantité estimée à la jauge ou au poids et à une date déterminée. »

La vente (des fruits) de palmiers

Ibn ‘Abbas a dit : « Le Prophète a prohibé la vente des (fruits des) palmiers pour autant qu’ils n’étaient pas encore consommables et tant qu’ils n’avaient pas été pesés. »

Le fait d’employer un pieux personnage comme salarié

De ces Paroles de Dieu : « Il est le meilleur (salarié) de ceux que tu pourrais engager. Il est fort et digne de confiance. »(Coran 28.26)

Selon Abou Moussa El Ach’ari, le Prophète a dit : « Le Khazin (mot utilisé par le Coran) est l’homme digne de confiance, qui fait parvenir volontiers ce qu’il a ordre de donner, faisant ainsi œuvre de charité. »

La garde des moutons en échange d’un salaire

Selon Abou Horaïra, le Prophète a dit : « Dieu n’a suscité aucun Prophète qui n’ait été un berger. – Et toi ? S’enquirent ses disciples. – Moi aussi, répondit-il, j’ai été le berger des Mecquois en échange des qirats. (Monnaie qui valait le vingtième ou le vingt-quatrième du dinar)

Le fait d’employer des polythéistes quand il y a urgence ou en l’absence de Musulmans

Le Prophète employa des Juifs à Khaïbar, moyennant salaire.

‘Aïcha la femme du Prophète a dit : « …L’Envoyé de Dieu et Abou Bakr utilisèrent les services d’un homme qui excellait dans le métier de guide ; il était de la tribu des Benou Ed Dil… et pratiquait le polythéisme des gens de Qoraïch… Ils lui donnèrent leurs montures et lui fixèrent une rencontre à la caverne de Taur trois jours plus tard. Il se présenta dans la matinée du troisième jour, accompagné des montures… »

Voir le profil de l'utilisateur

Yassine 


Vétéran
Vétéran
@samuel a écrit:Il est question de prêt avec intérêt à un non-juif, que ce soit bien ou mal c'est un autre débat, mais le vol reste la pire des choses qui soit.
On appelle cela l'usure, en Islam c'est la pire des choses.

Aimer son prochain ne consiste pas à le voler ou à profiter de lui.
Le prochain qui veut dire ?

Ok merci, si tu as des références coraniques à l'appui ou hadith pour confirmer cela..
Si tu connais un peu l'anglais http://islamqa.info/en/ref/14367

Voir le profil de l'utilisateur http://www.forumreligion.com

maxibueno 


Enthousiaste
Enthousiaste
Le Musulman n’opprime pas le Musulman et ne l’abandonne pas

Selon ‘Abdallah Ben ‘Omar, le Prophète a dit : « Le Musulman est le frère du Musulman ; il ne doit pas l’asservir ou le délaisser. Celui qui assistera son frère, Dieu l’assistera. Celui qui délivrera son frère d’un tourment, Dieu le délivrera d’un des tourments du Jour de la Résurrection. Celui qui assure la protection d’un Musulman, sera protégé par Dieu, le Jour de la Résurrection. »


De ce qui a été interdit en matière de dilapidation

D’après Moghira Ben Cho’ba, le Prophète a dit : « Dieu vous a interdit : De manquer de respect à l’égard de vos mères, d’enterrer vivantes vos filles, de refuser (le paiement de dettes), de réclamer (ce qui ne vous appartient pas).Dieu déteste les commérages (qil oua qal), l’excès dans les demandes et la dilapidation des biens. »


De celui qui veut augmenter sa richesse

Anas Ben Malik a dit : « J’ai entendu l’Envoyé de Dieu dire : - Que celui qui souhaite que sa richesse soit augmentée ou que le terme de sa vie soit différé, prodigue du bien à ses proches. »


Des revenus de l’homme et du travail de ses mains

Selon ‘Orwa Ben Zoubaïr, ‘Aïcha a dit : « Lorsqu’il devint Khalife, Abou Bakr Es Seddiq dit : - Mes compatriotes n’ignorent pas que jusqu’à présent ma profession n’a pas manqué de me prodiguer de quoi entretenir ma famille. Aujourd’hui que j’ai en charge les affaires des Musulmans, la famille de Abou Bakr sera entretenue sur le trésor public et je ferai fructifier ce trésor pour le bien des Musulmans. »

Selon El Miqdam, l’Envoyé de Dieu a dit : « Jamais personne ne mange un mets aussi succulent que celui qu’il acquiert par le travail de ses mains. David (Daoud) le Prophète de Dieu, se nourrissaient du fruit de ses mains. »


Viens en aide à ton frère (musulman) qu’il soit oppresseur ou opprimé

D’après Anas, l’Envoyé de Dieu a dit : « Secours ton frère (musulman), qu’il soit oppresseur ou opprimé. – Ô Envoyé de Dieu, lui répondit-on, nous assisterons l’opprimé mais comment secourir l’oppresseur ? – En prenant le dessus sur lui (en l’empêchant de commettre le mal), répliqua le Prophète. »

Du secours à apporter à l’opprimé

Bara Ben ‘Azib a dit : « Le Prophète nous a prescrit sept choses et nous a interdit sept autres. Puis il cita les prescriptions suivantes : rendre visite aux malades, suivre les enterrements, répondre à ceux qui éternuent par la formule : « Dieu vous bénisse ! » ; rendre le salut, secourir l’opprimé, honorer les invitations et satisfaire les supplications. »

D’après Abou Moussa, le Prophète a dit : « Le Croyant doit être pour le Croyant comme une construction dont les matériaux se renforcent mutuellement. » En disant cela, il entrecroisa ses doigts.

De l’assistance contre l’oppresseur

De ces Paroles de Dieu : « Dieu déteste les propos discourtois ; à moins qu’ils n’émanent de gens opprimés. Dieu entend et sait tout. » (Coran 4.148)
« Et ceux qui ne laissent pas impunies les offenses qui leurs sont faites. » (Coran 42.39)

Ibrahim a dit : « On craignait d’être traité avec mépris, cependant, quand cela était possible, on pardonnait. »

Le pardon de l’opprimé

De ces Paroles de Dieu : « Que vous divulguiez le bien, que vous le cachiez ou que vous pardonniez le mal qu’on vous fait, sachez que Dieu est indulgent et Tout-Puissant. » (Coran 4.129)

(1) : Le tête à tête correspond à l’entretien que Dieu aura avec chaque homme.


De ces Paroles de Dieu : « La punition d’un mal est un mal pareil. Mais celui qui pardonne et se réconcilie trouvera sa récompense auprès de Dieu. Dieu n’aime pas les injustes. Quant à ceux qui après avoir été victimes d’une injustice se font justice eux-mêmes, ceux-là n’encourent aucune peine. Sont punissables, par contre ceux qui oppriment leurs semblables et qui suivent en ce monde leurs mauvais penchants sans souci d’équité. Ceux-là subiront un supplice douloureux. Celui qui patiente et pardonne aurait ainsi accompli un acte méritoire. Celui que Dieu égare ne trouvera pas de protecteur. Tu verras les injustes s’écrier à la vue du supplice : - N’y a-t-il pas moyen de retourner sur terre ? » (Coran 42.40 à 44)

L’injustice engendrera l’obscurité le Jour de la Résurrection

D’après ‘Abdallah Ben ‘Omar, le Prophète a dit : « L’injustice engendrera l’obscurité (elle enveloppera l’homme injuste) le Jour de la Résurrection. »
On doit redouter la malédiction de l’opprimé

D’après Ibn ‘Abbas, le Prophète avait député Mo’ad Ben Djabal au Yémen, en lui faisant cette recommandation : « Redoute la malédiction de l’opprimé car entre elle et Dieu, il n’y a aucun voile. »

La victime d’une oppression

Selon Abou Horaïra, l’Envoyé de Dieu a dit : « Celui qui a commis une iniquité à l’égard de son frère, que ce soit dans son honneur ou dans tout autre domaine, doit se faire pardonner aujourd’hui avant qu’il n’y ait ni dinar, ni dirham pour se racheter. S’il possède une bonne action, on retranchera l’équivalent de sa mauvaise action et s’il n’a pas capitalisé de bonnes actions, on lui affectera les mauvaises actions de sa victime.»

Le péché de celui qui s’approprie indûment une parcelle de terre
D’après Salim, le Prophète a dit : « Celui qui s’empare indûment d’une parcelle de terre, sera englouti avec elle au fond des sept terres, le Jour de la Résurrection. »
De celui qui plaide intentionnellement une mauvaise cause et du péché qu’il commet

Selon Oum Salama, une des épouses de l’Envoyé de Dieu, celui-ci entendit un jour des plaideurs discuter devant sa demeure. Il sortit vers eux et leur dit : « Moi je ne suis qu’un être humain auprès de qui on vient plaider. Peut-être que l’un de vous se montre plus persuasif que son rival et alors je considère qu’il a raison et je penche en sa faveur. Celui qui bénéficiera ainsi illégalement d’un bien appartenant à un Musulman, n’aura en fait (hérité) qu’un fragment de l’enfer, qu’il dispose de ce bien ou qu’il l’abandonne. »

Voir le profil de l'utilisateur

samuel 


Enthousiaste
Enthousiaste
@TetSpider a écrit:
On appelle cela l'usure, en Islam c'est la pire des choses.
La pire peut-être pas, n'exagérons rien, je crois qu'il y a des péchés plus grave dans l'ordre d'importance :
1- Le polythéisme : ( shirk ) le plus grave
2- Le meurtre
3- La magie
4- La négligence de la prière
5- La non acquisition de l'aumône
6- La rupture du jeûne, lors du mois de Ramadan, sans excuse valable (maladie, voyage)
7- La négligence du pèlerinage alors qu'on est matériellement en mesure de le faire
8- L'ingratitude envers son père ou sa mère
9- Le refus d'aider des parents proches dans le besoin
10- L'adultère
11- L'homosexualité
12- L'usure
etc..

@TetSpider a écrit:Le prochain qui veut dire ?
Toi

@TetSpider a écrit:Si tu connais un peu l'anglais http://islamqa.info/en/ref/14367
Thank you for you help, but infortunately I don't speak english fluently.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.enseignemoi.com/

Yassine 


Vétéran
Vétéran
@samuel a écrit:La pire peut-être pas, n'exagérons rien, je crois qu'il y a des péchés plus grave dans l'ordre d'importance :
Dans le sens stricte oui, mais tu remarque bien que ça vient avant le vol.

Toi
Ah bon ?

« 2 Jean 1:10 Si quelqu'un vient à vous et n'apporte pas cette doctrine, ne le recevez pas dans votre maison, et ne lui dites pas: Salut! »

Thank you for you help, but infortunately I don't speak english fluently.
En gros on vole pas un kafir parce qu'il est kafir, et c'est pire encore lorsque tu vas dans leur pays.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.forumreligion.com

samuel 


Enthousiaste
Enthousiaste
@TetSpider a écrit:« 2 Jean 1:10 Si quelqu'un vient à vous et n'apporte pas cette doctrine, ne le recevez pas dans votre maison, et ne lui dites pas: Salut! »
L'art de la manipulation en isolant un verset. Il est question ici que les docteurs et les enseignants doivent prendre un soin extrême à ne pas égarer les Chrétiens, car leur appel est associé à un jugement divin très strict (Jacques 3 : 1).
La Bible est utile non seulement pour prêcher, enseigner et encourager, mais aussi pour corriger, censurer et reprendre (2 Tim. 4 : 2). En fait, les Chrétiens ont la responsabilité de proclamer toute la volonté de Dieu, et de mettre en garde les autres contre les faux enseignements et les faux docteurs. Nous devons écouter les avertissements répétés de l'Ecriture, qui nous met en garde contre les fausses doctrines.

Voici ce que Charles Spurgeon, un prédicateur baptiste disait, à propos des faux docteurs :

"Je ne peux pas supporter les fausses doctrines, quelle que soit la beauté de leur emballage. Voudriez-vous que je mange un mets empoisonné, simplement parce qu'il m'est présenté dans la plus fine vaisselle ?"
Je suis indigné quand j'entends un homme présenter au peuple un autre Evangile avec des paroles séductrices. Il n'hésite pas à faire un véritable commerce d'âmes. Je m'étonne que l'on puisse employer de douces paroles à l'égard d'un tel homme. On peut m'accuser de bigoterie. Appelez cela comme vous le voulez. Mais c'est la même bigoterie que celle de Jean, le disciple de l'amour, qui écrivait : "Prenez garde à vous-mêmes, afin que vous ne perdiez pas le fruit de votre travail, mais que vous receviez une pleine récompense. Quiconque va plus loin et ne demeure pas dans la doctrine de Christ n'a point Dieu ; celui qui demeure dans cette doctrine a le Père et le Fils. Si quelqu'un vient à vous et n'apporte pas cette doctrine, ne le recevez pas dans votre maison, et ne lui dites pas : Salut ! car celui qui lui dit : Salut ! participe à ses mauvaises œuvres" (2 Jean 8-11).

Voir le profil de l'utilisateur http://www.enseignemoi.com/

Yassine 


Vétéran
Vétéran
Ok pas mal, mais sinon Satan lui aussi est un "prochain" ?

Voir le profil de l'utilisateur http://www.forumreligion.com

samuel 


Enthousiaste
Enthousiaste
@TetSpider a écrit:Ok pas mal, mais sinon Satan lui aussi est un "prochain" ?
Non car c'est une créature spirituelle qui vit dans le monde spirituel, c'est-à-dire hors du monde physique. Meme si la Bible précise que Satan peut se déguiser en ange de lumière (2 Corinthiens, 11v14)
Et quand Jésus parle d'aimer notre prochain, il parle bien sûr du monde dans lequel nous vivons, des êtres humains que nous allons cotoyer dans notre vie de tous les jours, et pas des créatures spirituelles que nous ne voyons pas. Les créatures spirituelles sont les anges créés par Dieu, cela englobe les anges déchus dont est issu Satan.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.enseignemoi.com/

Yassine 


Vétéran
Vétéran
Mais que ce qui empêche de les aimer qu'ils soient spirituels ou pas ?

Voir le profil de l'utilisateur http://www.forumreligion.com

Contenu sponsorisé 


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 2 sur 19]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10 ... 19  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum