Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 3 sur 3]

51Re: Le bien et le mal (la Genèse) le Mar 17 Juil - 5:57

Majlepetit 


Novice
Novice
Salut, chose promise, chose faites ! Mais avant toutes
choses, c’est que la bible utilise des paraboles pour raconter des choses
caché, mais qu’il arrive que des vérités sont mise dans une parabole, comme le
verset 24 : ou une parabole est utilisé pour mettre une vérité, la bible à
été écrite comme ça. Parabole, vérité, parabole, histoire etc… C’est à notre
esprit en lisant la bible à dissocier ses trois faits. Vérités, parabole,
histoire, voilà la complexité réelle de la bible.


Bon pour dire vrai, je ne détiens pas encore tout les mystères de la Genèse, mais peut-être avec un peut aide, on pourra savoir, ce qu'est le fruit défendu, l'arbre de vie, l'arbre du bien et du mal etc, Bon pour Eve, j'ai bien pris l'esprit, parce que comme dit précédemment, j'ai longuement hésiter entre esprit et chair dans cette parabole.


Donc voici quelque parabole expliquer concernant certain
chapitre et verset de la
Genèse.





Du chapitre 1 :1 à 25, aucune parabole on a bien le
récit de la création de la Terre
par Dieu.


Sauf que voilà à partir du verset 26 ça ce corse un peut et
l’homme en lisant les passages qui suit n’ont pas fait de distinction sur les
différents verset et chapitre et on tout mélanger en faisant qu’un, ça
s’explique sur ce que j’ai mis plus haut dans mon topic, la méditation et la
recherche du sens des versets, voilà le travail qui n’a pas été fait par beaucoup.



26 Puis Dieu dit : Faisons (au pluriel, dieu n’était pas seul à la création
de l’homme voir chapitre 1 :2-3 pour voir qui était avec Dieu
) l'homme à
notre image, selon notre ressemblance (morale), et qu'il domine sur les
poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, sur le bétail, sur toute la terre,
et sur tous les reptiles qui rampent sur la terre
.

27 Dieu créa l'homme à son image (attention
mauvaise compréhension de texte, dieu n’a pas fait l’homme ressemblant à dieu
en apparence physique, mais dieu à dessiner l’homme selon sont inspiration, relisez
encore c’est l’image que dieu à eut de l’homme qu’il a créer)
, il le créa à
l'image de Dieu, il créa l'homme et la femme (c’est bien mis homme et femme, ce
n’est pas parabole)
.
28 Dieu les bénit, et Dieu leur dit : Soyez
féconds, multipliez, remplissez la terre (Dieu ordonne déjà à l’homme et la
femme de se féconder dans l’éden
), et l'assujettissez; et dominez sur les
poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, et sur tout animal qui se meut sur
la terre.
29 Et Dieu dit : Voici, je vous donne toute
herbe portant de la semence et qui est à la surface de toute la terre, et tout
arbre ayant en lui du fruit d'arbre et portant de la semence : ce sera votre
nourriture.
30 Et à tout animal de la terre, à tout
oiseau du ciel, et à tout ce qui se meut sur la terre, ayant en soi un souffle
de vie (un souffle de vie attention à se passage prenez bien en tête souffle de
vie pour ce qui va suivre ‘’les paraboles du prochain chapitre
), je donne toute
herbe verte pour nourriture. Et cela fut ainsi.
31 Dieu vit tout ce qu'il avait fait et
voici, cela était très bon. Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin : ce
fut le sixième jour.





1Ainsi furent achevés les cieux et la terre, et toute leur
armée (toutes leur armée chercher bien de qui il peut s’agir de l’homme sur
terre, ou des anges et serviteur de Dieu, ben regarder ce qui à été préciser
cieux et la terre, donc dieu à déjà créer sont armée (anges qui est dans les
cieux et l’Hommes sur la terre le sixième jours, création des visibles et les
invisibles
).
2Dieu acheva au septième jour son oeuvre,
qu'il avait faite : et il se reposa au septième jour de toute son oeuvre, qu'il
avait faite.
3Dieu bénit le septième jour, et il le
sanctifia, parce qu'en ce jour il se reposa de toute son oeuvre qu'il avait
créée en la faisant.
4Voici les origines des cieux et de la terre,
quand ils furent créés. Lorsque l'Eternel Dieu fit une terre et des cieux,
5aucun arbuste des champs n'était encore sur
la terre, et aucune herbe des champs ne germait encore : car l'Eternel Dieu
n'avait pas fait pleuvoir sur la terre, et il n'y avait point d'homme pour
cultiver le sol.
6Mais une vapeur s'éleva de la terre, et
arrosa toute la surface du sol.
7L'Eternel Dieu forma l'homme de la poussière
de la terre, il souffla dans ses narines un souffle de vie et l'homme devint
une âme vivante.
8Puis l'Eternel Dieu planta un jardin en Eden,
du côté de l'orient, et il y mit l'homme qu'il avait formé.
9L'Eternel Dieu fit pousser du sol des arbres
de toute espèce, agréables à voir et bons à manger, et l'arbre de la vie au
milieu du jardin, et l'arbre de la connaissance du bien et du mal.
10Un fleuve sortait d'Eden pour arroser le
jardin, et de là il se divisait en quatre bras.
11Le nom du premier est Pischon; c'est celui
qui entoure tout le pays de Havila, où se trouve l'or.
12L'or de ce pays est pur; on y trouve aussi
le bdellium et la pierre d'onyx.
13Le nom du second fleuve est Guihon; c'est
celui qui entoure tout le pays de Cusch.
14Le nom du troisième est Hiddékel; c'est
celui qui coule à l'orient de l'Assyrie. Le quatrième fleuve, c'est l'Euphrate.
15L'Eternel Dieu prit l'homme, et le plaça
dans le jardin d'Eden pour le cultiver et pour le garder.
16L'Eternel Dieu donna cet ordre à l'homme :
Tu pourras manger de tous les arbres du jardin;
17mais tu ne mangeras pas de l'arbre de la
connaissance du bien et du mal, car le jour où tu en mangeras, tu mourras.
18L'Eternel Dieu dit : Il n'est pas bon que
l'homme soit seul; je lui ferai une aide semblable à lui.
19L'Eternel Dieu forma de la terre tous les
animaux des champs et tous les oiseaux du ciel, et il les fit venir vers
l'homme, pour voir comment il les appellerait, et afin que tout être vivant
portât le nom que lui donnerait l'homme.
20Et l'homme donna des noms à tout le bétail,
aux oiseaux du ciel et à tous les animaux des champs; mais, pour l'homme, il ne
trouva point d'aide semblable à lui.



- Commencement d’une partie de la parabole explication
ci-dessous

21Alors l'Eternel Dieu fit tomber un profond sommeil sur
l'homme, qui s'endormit; il prit une de ses côtes, et referma la chair à sa
place.
22L'Eternel Dieu forma une femme de la côte
qu'il avait prise de l'homme, et il l'amena vers l'homme.
23Et l'homme dit : Voici cette fois celle qui
est os de mes os et chair de ma chair ! on l'appellera femme, parce qu'elle a
été prise de l'homme.
24C'est
pourquoi l'homme quittera son père et sa mère, et s'attachera à sa femme, et
ils deviendront une seule chair.
25
L'homme et sa femme étaient tous deux nus, et ils n'en
avaient point honte.


- Donc analysons, un profond sommeil sur l’homme, ‘’la bible
nous à enseigner ce que voulais dire profond sommeil ‘’mort’’ pour les Humains.
En effet, Jésus utilisait déjà ce mot endormir, pour voir l’étape de la mort
avant de réveiller les personnes endormi ‘’ressuscité’’. Regardons les versets
qui suit : Quand il dit prit l’une de ses côtes, et referma la chair à sa
place, ceci veut dire qu’en faites, Dieu à pris son esprits de l’âmes et l’a
remplacer par de la chair ‘’le corps Humain’’, en faites le mot côtes ici
désigne une ressemblance, c'est-à-dire quelque chose qui nous ressemble, notre
reflet ‘’côte à côte’’, le mot utilisé indirectement est l’esprit Humain, Dieu
à en effet retirer de l’âme de l’homme sont esprit une chose qui vient de lui.
C’est assez complexe à expliquer.


Si l’ont regarde bien le verset 7 l’homme n’était pas encore
faite chair, c’était encore une âme, ce passage montre en réalité, le passage
‘’ de la transformation de l’homme’’ d’une âmes à un corps humain.


Le verset montre de quoi l’esprit est faites, quand l’homme
dit : voici cette fois celle qui est os de mes os et chair de ma chair,
veut dire en faite que l’esprit est spécifique à chaque homme, chaque homme à
son propre esprit, mais que l’âme provient de Dieu. On l’appellera femme parce
qu’elle a été prise de l’homme : veut dire que l’esprit viens de l’Homme.


Le dernier verset montre en effets, que le corps et l’esprit
sont identiques, quand il dit que l’homme et la femme n’ont pas honte d’être
nu, c’est que tout les deux sont pur, l’esprit et le corps de l’Homme sont en
état pur, aucune honte etc…



LA TENTATION ET
LA CHUTE Parabole
1Le serpent était le plus rusé de tous les animaux des
champs, que l'Éternel Dieu avait faits. Il dit à la femme : Dieu a-t-il
réellement dit : Vous ne mangerez pas de tous les arbres du jardin ?


- Le serpent ici désigne en faites l’ange déchu, satan, les
champs ici représentent en faites le royaume de Dieu, début de la tentation de
satan à l’esprit humain. Ici ne l’oublier pas nous sommes dans une parabole.


2La femme répondit au serpent : Nous mangeons du fruit des
arbres du jardin. 3Mais quant au fruit de l'arbre qui est au milieu du jardin,
Dieu a dit : Vous n'en mangerez point et vous n'y toucherez point, de peur que
vous ne mouriez.


- L’esprit est totalement naïf, c'est-à-dire qu’il n’a pas
de conscience du bien et du mal, il ne voit pas la ruse de satan.


4Alors le serpent dit à la femme : Vous ne mourrez point ;
5mais Dieu sait que, le jour où vous en mangerez, vos yeux s'ouvriront, et que
vous serez comme des dieux, connaissant le bien et le mal.
- Ici il n’y a pas de mensonge de satan, juste une
tromperie. En effet relisez encore, vous ne mourrez point. L’esprit de l’homme
pensant qu’en mangeant le fruit défendu, il allait mourir ‘’sur le coup’’, hors
satan leur dit qu’il ne vont pas mourir ‘’dans l’immédiat’’ mais ce que satan
ne leur à pas dit c’est qu’une fois que l’homme aura la conscience du bien et
du mal, il sait que Dieu leur retirera l’arbre de vie (les raisons plus bas).


6La femme vit que l'arbre était bon à manger et agréable à
la vue, et qu'il était précieux pour ouvrir l'intelligence ; elle prit de son
fruit, et en mangea ; elle en donna aussi à son mari, qui était auprès d'elle,
et il en mangea. 7Les yeux de l'un et de l'autre s'ouvrirent, ils connurent
qu'ils étaient nus, et ayant cousu des feuilles de figuier, ils s'en firent des
ceintures.

- Cette parabole vous montre en faites la tentation qu’à eut
l’esprit face à satan, le fruit proviens de satan, reliser encore, il y a une
chose très importante que peut de gens n’ont pas fait attention, c’est que
l’arbre de vie et l’arbre du bien et du mal sont tout deux un même arbre mais
séparer en deux tronc, dans l’un se trouve l’arme de Dieu (le bien et la vie
éternel) et dans l’autre l’arme de satan (du mal et de la mort). Le fruit que
satan à donner est en faites une malédiction donner à l’esprit de l’homme qui
le souillera à jamais, comme une malédiction. L’esprit de l’homme était pur par
Dieu mais souiller et maudit à cause du diable. Lorsque l’esprit à été tenter,
le corps aussi à été tenter, et tout deux on consommer du diable en même temps,
et l’esprit et le corps humain ce sont rendu compte de leur nudité. La nudité
est un symbole pour vous dire la honte qu’a pervertis satan l’esprit et le
corps de l’Homme. Une personne qui n’a pas honte se montre nu devant tout le
monde, il n’a rien à cacher, tandis que le corps et l’esprit d’une personne qui
à quelque chose à caché et honte on quelque chose à caché. Ils ont eut tout
deux une culpabilité d’avoir enfreins les règles de Dieu, et tout deux
pervertis par satan.

8Alors ils entendirent la voix de l'Éternel Dieu, qui
parcourait le jardin vers le soir, et l'homme et sa femme se cachèrent loin de
la face de l'Éternel Dieu, au milieu des arbres du jardin. 9Mais l'Éternel Dieu
appela l'homme, et lui dit : Où es-tu ? 10Il répondit : J'ai entendu ta voix
dans le jardin, et j'ai eu peur, parce que je suis nu, et je me suis caché.

- Ici, on voit la première crainte, la première peur de
l’Homme devant Dieu, il a eut conscience du mal qui l’a fait, c'est-à-dire de
sa désobéissance, une culpabilité ronge l’homme devant Dieu au point de vouloirs
se caché d’une erreur commise. Ce verset est très important, car Dieu on l’a
appris par Jésus est pardon, mais seulement l’Homme maintenant conscient du
mal, va chercher un moyen de ne pas se rendre coupable devant Dieu, sont
premier mensonge, et sa première tentation de tromper Dieu.


11Et l'Éternel Dieu dit : Qui t'a appris que tu es nu ?
Est-ce que tu as mangé de l'arbre dont je t'avais défendu de manger ? 12L'homme
répondit : La femme que tu as mise auprès de moi m'a donné de l'arbre, et j'en
ai mangé.

- En voit la que Dieu savait ce que Adam à commis, mais en
posant la question celui-ci mettait l’Homme face à ses actes. Plutôt que
d’assumer et de demander pardon, celui-ci va accuser son esprit d’avoir commis
l’acte, regarder le verbe, donner, Quand l’esprit à décidé de consommer du
fruit, il a aussi indépendamment donner aussi aux corps de l’Homme. Vous
comprenez ?


13Et l'Éternel Dieu dit à la femme : Pourquoi as-tu fait
cela ? La femme répondit : Le serpent m'a séduite, et j'en ai mangé.

- Donc ici, on voit l'esprit qui à été séduites par Satan.

14L'Éternel Dieu dit au serpent : Puisque tu as fait cela,
tu seras maudit entre tout le bétail et entre tous les animaux des champs, tu
marcheras sur ton ventre, et tu mangeras de la poussière tous les jours de ta
vie. 15Je mettrai inimitié entre toi et la femme, entre ta postérité et sa
postérité : celle-ci t'écrasera la tête, et tu lui blesseras le talon. 16Il dit
à la femme : J'augmenterai la souffrance de tes grossesses, tu enfanteras avec
douleur, et tes désirs se porteront vers ton mari, mais il dominera sur toi.
- Cette parabole démontre que le mal et l'esprit on désormais une adversité et que celle-ci touchera toutes les descendance. Tout les esprits auront le mal en eux de génération en génération. Mais que l'esprit sera dépendant du corp de l'être humain, l'esprit aura une dépendance sur le corps, car le corps dominera sur l'esprit humain, les désirs, les pulsions etc....


17Il dit à l'homme : Puisque tu as écouté la voix de ta femme,
et que tu as mangé de l'arbre au sujet duquel je t'avais donné cet ordre : Tu
n'en mangeras point ! le sol sera maudit à cause de toi.


- Le corps à obéit à la tentation de l'esprit, celui-ci étant désormé corrompu par le mal, Dieu retirera la vie éternelle à l'Homme.


C'est à force de peine que tu en tireras ta nourriture tous
les jours de ta vie, 18il te produira des épines et des ronces, et tu mangeras
de l'herbe des champs. 19C'est
à la sueur de ton visage que tu mangeras du pain, jusqu'à ce que tu retournes
dans la terre, d'où tu as été pris ; car tu es poussière, et tu retourneras
dans la poussière
.


- La souffrance de l'être Humain, le corps auparvant préservé du mal, sera maudit, celui-ci périra et retournera à son origine. D'ailleur il est étonnant de voir qu'après les générations suivantes, l'âge de décès des êtres Humains diminueront de génération en génération.


20Adam donna à sa femme
le nom d'Eve : car elle a été la mère de tous les vivants. 21L'Éternel Dieu fit
à Adam et à sa femme des habits de peau, et il les en revêtit. 22L'Éternel Dieu
dit : Voici, l'homme est devenu comme l'un de nous, pour la connaissance du
bien et du mal.


- Vous l'aurez compris le corps et l'esprit forme l'être Humain, quand les versets disent revêtit de peau adam et sa femme, cela veut dire revêtir l'être Humain.


Empêchons-le maintenant d'avancer sa main, de prendre de
l'arbre de vie, d'en manger, et de vivre éternellement. 23Et l'Éternel Dieu le
chassa du jardin d'Éden, pour qu'il cultivât la terre, d'où il avait été pris. 24C'est ainsi qu'il chassa Adam
; et il mit à l'orient du jardin d'Éden les chérubins qui agitent une épée
flamboyante, pour garder le chemin de l'arbre de vie.


- Menace de l'Homme dans le royaume des cieux, Dieu décide alors de retirer et de protéger l'arbre de vie, afin que celui-ci ne soit pas une menace pour son royaume.


Bon on pourra méditer plus sur certain verset, mais la j'ai un peu fait à la va vite ''beaucoup de travail''.


Cependant les débats son ouvert pour découvrir ce qui se cache derrière ses deux arbres. Le fruit défendu ???

Voir le profil de l'utilisateur

52Re: Le bien et le mal (la Genèse) le Mar 17 Juil - 9:30

patience 


Enthousiaste
Enthousiaste
Bonjour Majlepetit,



Je veux bien avancer avec toi, petit à petit, alors je commence ou tu commences et je commence par te dires que je suis en désaccord sur ta vision des choses.





26 Puis Dieu dit : Faisons (au pluriel, dieu n’était pas seul à la création
[b]de l’homme voir chapitre 1 :2-3 pour voir qui était avec Dieu
) l'homme à
notre image, selon notre ressemblance (
morale), et qu'il domine sur les
poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, sur le bétail, sur toute la terre,
et sur tous les reptiles qui rampent sur la terre
.[/b]
27 Dieu créa l'homme à son image (
attention
mauvaise compréhension de texte, dieu n’a pas fait l’homme ressemblant à dieu
en apparence physique, mais dieu à dessiner l’homme selon sont inspiration, relisez
encore c’est l’image que dieu à eut de l’homme qu’il a créer)
, il le créa à
l'image de Dieu, il créa l'homme et la femme (
c’est bien mis homme et femme, ce
n’est pas parabole)
.





Tu dis « mauvaise compréhension du texte » la je suis d’accord ,ce n’est pas ainsi que je perçois la chose.



Gn 1:26- Dieu dit : Faisons l'homme à notre image, comme notre ressemblance, et qu'ils dominent sur les poissons de la mer, les oiseaux du ciel, les bestiaux, toutes les bêtes sauvages et toutes les bestioles qui rampent sur la terre.

Gn 1:27- Dieu créa l'homme à son image, à l'image de Dieu il le créa, homme et femme il les créa.



Toi tu dis que « c’est l’image que dieu à eut de l’homme qu’il a créer »



Selon moi il y a un certain d’ombre d’éléments qui me donne une version différente,je pense que notre ressemblances et à l’image de Dieu, ensuite que l’image est en lui et par lui et que nous sommes fait à l’image de Dieu homme et femme pour être créé ici dans ce monde avec lui et par lui.



Dieu créa l'homme à son image



Ce qui est important c’est le mot image, c’est cela pour moi qui donne une réalité à ce monde le monde est image de lui en lui et par lui.

Tu es image de toi, l’image pour moi et une réalité dans ce monde elle est pourrait on dire réel dans le vivant, mais aussi réel dans la mort d’un être créé en ce monde, en cela l’homme vie meurt dans l’image qui est « à son image »



On pourrait dire que l’image qui est renvoyé du miroir est une réalité pour l’être que l’on est en demeure de lui et par lui en image de lui avec lui et en nous, une réalité pour l’être qui est dans le miroir image de soi en lui et par lui mais que cette image est unique plan image pour être ce qu’elle donne à voire de nous ici dans ce monde vivant avec lui en lui et par lui.



Seul lui et image de lui, il est par conséquent impossible à l’humain de voir l’image de soi au monde car il est vivant a travers nous dans l’image qu’il donne à la ressemblance de l’homme.

Voir le profil de l'utilisateur

53Re: Le bien et le mal (la Genèse) le Mar 17 Juil - 14:02

shirel 


Récurrent
Récurrent
C'est une bonne idée a approfondir...
Je ne pense pas que c'est à la ressemblance de D.ieu,mais à l'image qui la voulu donné de l'homme...
Comme un peintre,il peint à son image,c'est ta dire à son imagination,c'est l'image qu'il à dans sa tete ....

Voir le profil de l'utilisateur

54Re: Le bien et le mal (la Genèse) le Mar 17 Juil - 22:10

patience 


Enthousiaste
Enthousiaste
@shirel a écrit:C'est une bonne idée a approfondir...
Je ne pense pas que c'est à la ressemblance de D.ieu,mais à l'image qui la voulu donné de l'homme...
Comme un peintre,il peint à son image,c'est ta dire à son imagination,c'est l'image qu'il à dans sa tete ....



Bonsoir Shirel,



Ce n’est pas moi qui donne de la profondeur à la question initiale, cela dit l’image ne peut pas être une représentation de l’homme, elle est l’homme au monde.



1Co 3:11- De fondement, en effet, nul n'en peut poser d'autre que celui qui s'y trouve, c'est-à-dire Jésus Christ. ETRE

Voir le profil de l'utilisateur

55Re: Le bien et le mal (la Genèse) le Ven 27 Juil - 4:46

Majlepetit 


Novice
Novice
Salut,

Gn 1:26- Dieu dit : Faisons l'homme à notre image,
comme (Attention ! Ce n'est pas COMME notre ressemblance mais SELON une grande nuance) notre ressemblance, et qu'ils dominent sur les poissons de la mer,
les oiseaux du ciel, les bestiaux, toutes les bêtes sauvages et toutes
les bestioles qui rampent sur la terre.

Gn 1:27- Dieu créa l'homme à son image, à l'image de Dieu il le créa, homme et femme il les créa.
Toi tu dis que « c’est l’image que dieu à eut de l’homme qu’il a créer
»

DFaut faire attention entre comme et selon notre ressemblance.
Si tu utilise comme notre ressemblance, c'est que l'Homme et Dieu se ressemble 100 %
Tandis que c'est selon notre ressemblance, celui-ci n'est pas 100% mais plus une supposition. Dans tout les cas, j'ai bien mis entre parenthèse (morale) parce qu'en effet, je pense qu'il n'a rien à voir avec l'apparence physique mais plus morale. Relisons encore le verset 26 et 27.

Dans le verset 26 voici ce qu'on lit :

Puis Dieu dit : Faisons l'homme à notre image, selon notre ressemblance,
et qu'il domine sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel,
sur le bétail, sur toute la terre, et sur tous les reptiles qui rampent
sur la terre.
- Pourquoi je pense que ce verset à plus à voir avec la morale, ressemblance morale et pas physique, relisez encore le verset, ''et qu'il DOMINE'', voilà pourquoi je pense que ce verset n'a rien avoir avec l'apparence physique mais plus morale. Dominer sur l'autre, c'est un caractère de Dieu, car Dieu domine sur TOUT; Le rôle que Dieu à donner à l'Homme c'est la dominance sur les espèces de la Terre.

Maintenant attention voyant le verset 27 pas la même chose :
Dieu créa l'homme à son image, il le créa à l'image de Dieu, il créa l'homme et la femme.
Ici une répétition du verset 26, quoique non relisez encore, oui il s'agit bien de l'homme et la femme, donc physique, mais relisez encore juste qu'à comprendre que le verset 26 et 27 ne se ressemble pas, l'un parle d'une ressemblance morale, tandit que l'autre plus physique. Faites bien la nuance, il le créa à l'imagne de Dieu ! Mais qui est ce IL, oui c'est bien la parole, Jésus, tout à été créer par lui, et pour lui, voir (Jean 1:1-5)

  1. Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu.
  2. Elle était au commencement avec Dieu.
  3. Toutes choses ont été faites par elle, et rien de ce qui a été fait n’a été fait sans elle.
Maintenant revoyons ensemble les deux verset superposer :
26Puis Dieu dit : Faisons l'homme à notre image, selon notre ressemblance, et qu'il domine
27 Dieu créa l'homme à son image, il le créa à l'image de Dieu, il créa l'homme et la femme.

Je sais c'est assez difficile à expliquer pour faire comprendre la nuance entre ses deux versets, d'un l'un en parle de ressemblance morale, tandis que dans l'autre l'image que Dieu
a voulu donné de l'homme et la femme.

Mais pour terminer, je pense avoir un énorme doute sur la parabole. En effet, plus je lis la bible et plus je vois qu'il y a deux sorte d'esprit,
- l'un est l'esprit le souffle de Dieu le souffle de vie,
- Et l'autre esprit est le coeur, pas le coeur qui bat mais l'esprit Humain. C'est à dire notre penser.

Voir le profil de l'utilisateur

56Re: Le bien et le mal (la Genèse) le Sam 28 Juil - 22:18

patience 


Enthousiaste
Enthousiaste
Bonsoir Majlepetit,



Je crois qu’il faut s’entendre sur une chose qui selon moi est fondamental, puisque représentant l’homme dans ce monde qui est l’image, créé par lui ce monde.



Selon moi l’image du monde était, avant que nous y apparaissons, cela pour deux raison la première, Dieu est image/ « Gn 1:27- Dieu créa l'homme à son image, »



La seconde l’homme « Gn 1:26- Dieu dit : Faisons l'homme à notre image, comme notre ressemblance » est comme ELLE/l’image, Dieu à son image.



Je n’ai fait que reprendre l’écriture mais dans ton propos tu dis selon, pour moi cela ne change rien puisque l’image de Dieu est représenté selon sa ressemblance en lui et par lui.



Mais pour terminer, je pense avoir un énorme doute sur la parabole. En effet, plus je lis la bible et plus je vois qu'il y a deux orte d'esprit,



Il y a d’après moi, deux sortes d’images, l’image du bien et l’image du mal, la construction narrative du livre permet de les mettre en évidences.



Gn 3:6- La femme vit que l'arbre était bon à manger et séduisant à voir, et qu'il était, cet arbre, désirable pour acquérir le discernement. Elle prit de son fruit et mangea. Elle en donna aussi à son mari, qui était avec elle, et il mangea.



La question qui me vient naturellement ou place t’on le désir, du coté du bien ou du coté du mal ? Evidement ici dans ce monde le doute est permit, si je veux séduire la femme que je convoite et qu’elle est déjà marié à un autre , est ce bien de convoité ce qu’un autre à désiré pour son bien.



Le discernement prendra toujours la position du bien quelle volonté irait prendre le mal ?



Gn 1:12- La terre produisit de la verdure : des herbes portant semence selon leur espèce, des arbres donnant selon leur espèce des fruits contenant leur semence, et Dieu vit que cela était bon.











Voir le profil de l'utilisateur

57bonjour le Lun 30 Juil - 6:15

Dieu a donné un ordre a adam et de ne pas gouté le fruit de l'arbre de la connaissance. Adam même si il n'avait pas conscience du mal et du bien avait conscience que cet acte était une désobeissance à Dieu. Tu prends un enfant par exemple , il n'a pas forcément conscience de ce qui est mal ou bien et pourtant on lui donne des consignes. Quand il desobeit, c'est notre devoir de le punir, la l'obéissance n'implique pas forcément la compréhension

Voir le profil de l'utilisateur

58Re: Le bien et le mal (la Genèse) le Mar 1 Jan - 14:07

patience 


Enthousiaste
Enthousiaste
@humble serviteur a écrit:Dieu a donné un ordre a adam et de ne pas gouté le fruit de l'arbre de la connaissance. Adam même si il n'avait pas conscience du mal et du bien avait conscience que cet acte était une désobeissance à Dieu. Tu prends un enfant par exemple , il n'a pas forcément conscience de ce qui est mal ou bien et pourtant on lui donne des consignes. Quand il desobeit, c'est notre devoir de le punir, la l'obéissance n'implique pas forcément la compréhension



Bonjour humble serviteur,



Certes non !! Mais de désobéir n’implique pas non plus la connaissance d’une loi ignorer dans l’acte puisque le bien et le mal sont dans le fruit.



S’il n’a pas conscience comme tu dis, peu t’il savoir qu’est ce que le bien et qu’est ce que le mal puisqu’il les ignore.

Désobéir c’est le mal, irait on culpabilisé l’innocent aux mains pleines si celui qui donne à la main donne le fruit de sa main par la main d’un autre en l’occurrence sa chair Eve.

Le fruit est bien dans le fruit puisque sa chair et tendre y est aussi qui est coupable dans tous cela ?

Le coupable et celui qui connaît la faute pas celui qui l’ignore à moins que le coupable ne soit celui qui connaît l’ignorance.

La ruse en ferait sans doute bonne usage la colombe servira le coupable avec l’innocence,se sera plus juste aux yeux des hommes d’avoir un coupable tous désigné que d’avoir une désobéissance à reconnaître.

La culpabilité est de trahir la loi en l’occurrence ici Dieu la placé dans la connaissance du fruit, pas dans ce qu’il interdit puisque Adam n’a aucune idée de ce que est le bien et le mal.

L’enfant selon moi est toujours innocent jusqu’au moment ou l’homme apparaît en lui, ensuite tout se complique, puisqu’il doit composé avec elle, le talion est une loi, elle est ici.

Le mal par le mal celui qui donne le mal reçoit du mal celui qui donne le bien s’expose au mal car c’est lui qui rend ce qu’il donne ce qui a était donné ici restera ici.

Mais comme il sont ici quel choix donner à celui qui s’expose au mal pour en recevoir le fruit personne n’est dupe face au malin mais personne ne peut être plus dupe quand le mal donne d’une main pour dire ne t’inquiète pas c’est moi qui donne prend ceci je m’occupe du mensonge.

Gn 3:1- Le serpent était le plus rusé de tous les animaux des champs que Yahvé Dieu avait faits. Il dit à la femme : Alors, Dieu a dit : Vous ne mangerez pas de tous les arbres du jardin ?



Gn 3:6- La femme vit que l'arbre était bon à manger et séduisant à voir, et qu'il était, cet arbre, désirable pour acquérir le discernement. Elle prit de son fruit et mangea. Elle en donna aussi à son mari, qui était avec elle, et il mangea.



Ici l’amour est séparer pour le bien et mal mais l’amour trouve à s’unir ou tout est séparé, même quand l’alliance n’est pas consentit.

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé 


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 3 sur 3]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum