Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

ahmed23 


Habitué
Habitué
Des femmes du monde se convertit à l'Islam...Women of the world converts to Islam




Ilove Jesus + Ilove Mohamed = I love Islem

J aime Jesus + J aime Mohamed = J aime L islem

Voir le profil de l'utilisateur

petite fleur 


Chevronné
Chevronné
OUI CERTES POINT AU NOM DE L'ARABIE SAOUDITE?..TU TE LÈVE BROTHER?..BAH IL EST TEMPS! laugh laugh laugh ELLE NE PEUT RIEN FICHE?????????? PARALYSÉ?ELLE EST COMME UN CORPS MORT A CAUSE DE TOI! VAS CHIER BROTHER 8-)SI TU AIMES PAS MA SOEUR..GARE A TOI! JE LUI DONNE LE JET SET! cool COMPRIS LA TAPETTE? cool NOUS ALLONS SAUTÉ LE PARACHUTE ENSEMBLE ELLE ET MOI!



Dernière édition par petite fleur le Lun 18 Juin - 3:12, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur

ahmed23 


Habitué
Habitué
@petite fleur a écrit:OUI CERTES POINT AU NOM DE L'ARABIE SAOUDITE?..TU TE LÈVE BROTHER?..BAH IL EST TEMPS! ELLE NE PEUT RIEN FICHE?????????? PARALYSÉ? VAS CHIER BROTHER JE LUI DONNE LE JET SET! NOUS ALLONS SAUTÉ LE PARACHUTE ENSEMBLE ELLE ET MOI!


L islam ne pas l arabie saudite l islam est la religion de dieu et la religion de tout le monde

Voir le profil de l'utilisateur

Invité 


Invité
Serait-ce possible de rester un minimum poli dans vos posts svp ?

Véronix 


Récurrent
Récurrent
Parle aux femmes musulmanes, j’ai besoin d’elles !

Regardez, regardez la Vierge Marie, Porte du Ciel que j’ai voulu, pour vous, dans ce cahier.




Icône Marie Porte du Ciel

Cette icône de ma très Sainte Vierge fera de nombreux miracles d’Amour pour vous. Elle est la Porte du Ciel.

Contemplez-la et reconnaissez-vous en Elle. Ne porte-t-elle pas le vêtement que vous portez ? N’est-elle pas habillée comme vous : les cheveux recouverts d’un beau tissu galonné d’or, la robe longue, pudique, qui préserve le corps de tout regard impur ? Oui, la très Sainte Mère s’est toujours habillée comme vous.

Oui, vous avez raison, mes aimées, de préserver vos corps, et d’en faire les temples de Dieu. Car votre corps, oui, est le temps de mon Esprit et il m’est réservé. Il est fait à mon Image et à ma Ressemblance et il est donné pour un seul homme qui sera votre époux. Il n’est pas donné aux autres. Il est un cadeau extrême d’amour qui est réservé à cet époux, et cet époux doit le garder et l’aime avec infiniment de tendresse, de douceur et de respect. C’est un corps saint, fait pour se donner à un homme saint, pour que naisse l’enfant saint qui m’honorera dans sa joie !

Oui, votre corps ne doit pas être dévoilé et jeté aux opprobres comme vous le voyez partout autour de vous. Ma très Sainte Mère vous en remercie. Ma très Sainte Mère que vous aimez, vous a suggéré cet habillement pour rappeler à chacun la Pureté.

Regardez-la bien, longuement, en silence ; laissez-vous pénétrer de son Amour pour chacune d’entre vous. Elle est votre Maman et combien vous savez ce que cela veut dire ! Car la maternité, vous la connaissez, le don total pour eux, vous le connaissez !

Elle va vous aider à comprendre les Secrets du Royaume que vous ignorez encore. Regardez, regardez-la. Qui tient-elle entre ses bras Immaculés ? Qui vous montre-t-elle ? Elle vous montre mon Fils bien-aimé, Jésus. Mais elle fait plus que vous le montrer : elle vous l’offre, elle vous le donne, ce Fils chérit plus que sa vie !

Elle vous supplie de le recevoir. Car il est LE SAINT DES SAINTS, celui qui a toutes les complaisances de Dieu, moi-même, celui qui est l’AGNEAU SANS TACHE qui sera supplicié ignominieusement pour chaque homme, pour le sauver et transformer ses péchés en grâces.

Oui, sur la Croix, mon Fils, en Moi, transforme tous les péchés en grâces ! Par notre Amour extrême, par son sacrifice, le Sacrifice de l’Innocent suprême, il transforme le mal en bien. Il réduit à rien Satan et ses œuvres. Il renouvelle l’humanité toute entière. Il offre à chacun de devenir fils et filles de Dieu, il prend en son Corps et son Cœur suppliciés tout le mal, tous les péchés : les plus petits, les plus graves, les plus laids, les plus répétés, les plus ignorés, les plus cachés. Tous les péchés, il les élève avec lui sur la Croix ! Il les élève avec lui sur la Croix !

Chacune de ses souffrances ôte le péché des hommes ! Oui, vos péchés, il les connaît, mais il les a soufferts pour que vous en soyez délivrés ! Il les a pris sur lui-même pour que vous soyez purifiés, pour que vous puissiez rentrer purs et saints dans mon Royaume.

Oui, mon Fils a pris tous les péchés, tous vos péchés, tous, dans sa Passion qui est une passion d’Amour extrême, qui est une passion de Miséricorde pour l’homme !

Et quelques minutes avant de mourir, il cria ces mots qui ont déchirés tous les espaces, tous les abîmes, toutes les planètes et l’enfer même ; des mots qui réjouiront les hommes et les femmes jusqu’à la fin des temps, ces mots qui réjouissent tous les habitants du Royaume du Ciel : « TOUT EST CONSOMME. »

Oui, tout est consommé ! Ce qui veut dire : tous les péchés des hommes depuis le début du monde et jusqu’à la fin des temps, ont été consommés par mon Fils, dans sa Passion.

Tous les péchés ! Pas un qui ait été oublié, pas un qui n’ait été réparé par mon Fils Unique, le Verbe de Dieu.
Tous les péchés ! Mon Fils, en moi-même les a tous rachetés ! C’est cela la merveilleuse nouvelle qui vous est révélée en ces temps nouveaux, mes aimés !


La très Sainte Vierge Marie vous donne le SAINT DES SAINTS !

C’est un cadeau extrême, c’est un cadeau royal, c’est un cadeau qu’aucun prophète d’aucun pays ne peut donner.
C’est un cadeau offert aux princes, aux princesses, aux habitants du palais.
C’est un cadeau que personne ne mérité, mais qui vous est donné par pure grâce, pour répondre à vos instantes prières, pour couronner votre foi, pour vous délivrer de l’oppression de la faute, pour vous donner la vérité toute entière !


Regardez la très Sainte Vierge Marie, Porte du Ciel !

Elle vous donne ce qu’elle a de meilleur, celui pour qui elle souffrira tant ! Elle est la mère des douleurs. Au pied de la Croix, elle vous donne celui pour qui elle souffre encore tant, le voyant méconnu ou rejeté, le voyant si peu aimé, lui, l’Amour extrême ! Elle vous le donne, lui, la Sagesse incarnée, la Douceur incarnée, lui, votre Roi !

Regardez le visage de votre Mère !


Sur sa joue droite il y a une marque ! C’est celle laissée par un poignard !

Oui, cette icône a une histoire, une histoire vraie ! Elle n’est pas ici par hasard. Ce n’est pas une icône ordinaire. Elle est ici par miracle et elle n’a pas cessé de faire des miracles. Voici cette histoire vraie :

C’était au XIVème siècle. Cette icône était honorée et priée dans une église russe en ces temps malheureux où commença la persécution, inspirée par Satan, qui détruisit la plupart des merveilleuses icônes.

Or, une fidèle et son fils Gabriel cacha l’icône que vous voyez, chez elle.

Mais un jour, on la dénonça et deux soldats pénétrèrent dans sa maison. Dans leur rage, l’un d’entre eux voulut éventrer l’icône et frappa de son épée la joue gauche de la Mère de Dieu. Aussitôt, il en coula du Sang.

Effrayés de ce geste, bouleversés, les deux soldats tombèrent à genoux en pleurant : le visage de la Très Sainte Vierge saignait ! Ils se convertirent et décidèrent alors de sauver l’icône.

La persécution était si violente qu’ils eurent l’idée de faire un acte de Foi. Ils la déposèrent sur les flots, suppliant la très Saint Vierge Marie de se garder de tout danger et de se sauver pour montrer sa Gloire au Ciel.

Ensuite, un des soldats et Gabriel se firent moine et allèrent en Grèce, dans un monastère du Mont Athos, qui donnait sur la mer.

Or, un jour, ils virent flotter quelque chose qui se dirigeait vers le rivage. C’était l’icône de la Mère de Dieu. Imaginez comment ils la recueillirent et quelle joie fut la leur !

Ils la vénérèrent avec infiniment de respect et voulurent la mettre dans la chapelle. A peine l’avaient-ils fait, que le lendemain matin, ils trouvèrent l’icône au-dessus de la porte de la chapelle. Ne comprenant pas, ils la remirent à sa place, dans la chapelle. Le lendemain, elle était encore sur la porte, et de même le surlendemain. Ils comprirent, alors, que la Mère de Dieu voulait être sur la porte, ce qui signifiait qu’elle était LA PORTE DU CIEL.

La suite de cette histoire vraie, de ce récit réel, est que cette icône exsuda très souvent un huile extrêmement parfumée et que, parmi les milliers de reproductions qui en ont été faites et distribuées dans le monde, beaucoup ont exsudé aussi de cette huile !

Ainsi, moi votre Dieu, j’ai choisi pour vous, dans mon Amour, cette icône miraculeuse. Je n’ai pas choisi n’importe qu’elle icône. Regardez bien la blessure de la très Sainte Vierge Marie, cette blessure sur sa joue droite.

C’est la blessure qu’elle vit toujours pour tous ceux de ses enfants qui, croyant connaître Dieu, ignorent son Fils. Elle portera cette blessure, ce saignement, jusqu’à la fin des temps, pour vous, pour que vous croyiez en celui que j’ai envoyé, celui qui vous sauve, CELUI QUI EST.

Il vous a sauvés de tous vos péchés, de vos aveuglements même. Il suffit maintenant de vous abandonner à lui. Tout est fait. Il ne vous est demandé que de l’accepter, que de le reconnaître comme votre Dieu, votre Roi, votre Rédempteur !

Oh, laissez-vous faire, mes enfants, car votre joie sera complète.

Le Père, votre Dieu.



(La suite un autre jour)






@page {margin: 2cm; size: 21cm 29.7cm; }
P {
MARGIN-BOTTOM: 0.21cm
}


http://vincent.detarle.perso.sfr.fr/catho/chretien-islam_2.html#suite

Voir le profil de l'utilisateur

ahmed23 


Habitué
Habitué
@Véronix a écrit:Parle aux femmes musulmanes, j’ai besoin d’elles !

Regardez, regardez la Vierge Marie, Porte du Ciel que j’ai voulu, pour vous, dans ce cahier.




Icône Marie Porte du Ciel

Cette icône de ma très Sainte Vierge fera de nombreux miracles d’Amour pour vous. Elle est la Porte du Ciel.

Contemplez-la et reconnaissez-vous en Elle. Ne porte-t-elle pas le vêtement que vous portez ? N’est-elle pas habillée comme vous : les cheveux recouverts d’un beau tissu galonné d’or, la robe longue, pudique, qui préserve le corps de tout regard impur ? Oui, la très Sainte Mère s’est toujours habillée comme vous.

Oui, vous avez raison, mes aimées, de préserver vos corps, et d’en faire les temples de Dieu. Car votre corps, oui, est le temps de mon Esprit et il m’est réservé. Il est fait à mon Image et à ma Ressemblance et il est donné pour un seul homme qui sera votre époux. Il n’est pas donné aux autres. Il est un cadeau extrême d’amour qui est réservé à cet époux, et cet époux doit le garder et l’aime avec infiniment de tendresse, de douceur et de respect. C’est un corps saint, fait pour se donner à un homme saint, pour que naisse l’enfant saint qui m’honorera dans sa joie !

Oui, votre corps ne doit pas être dévoilé et jeté aux opprobres comme vous le voyez partout autour de vous. Ma très Sainte Mère vous en remercie. Ma très Sainte Mère que vous aimez, vous a suggéré cet habillement pour rappeler à chacun la Pureté.

Regardez-la bien, longuement, en silence ; laissez-vous pénétrer de son Amour pour chacune d’entre vous. Elle est votre Maman et combien vous savez ce que cela veut dire ! Car la maternité, vous la connaissez, le don total pour eux, vous le connaissez !

Elle va vous aider à comprendre les Secrets du Royaume que vous ignorez encore. Regardez, regardez-la. Qui tient-elle entre ses bras Immaculés ? Qui vous montre-t-elle ? Elle vous montre mon Fils bien-aimé, Jésus. Mais elle fait plus que vous le montrer : elle vous l’offre, elle vous le donne, ce Fils chérit plus que sa vie !

Elle vous supplie de le recevoir. Car il est LE SAINT DES SAINTS, celui qui a toutes les complaisances de Dieu, moi-même, celui qui est l’AGNEAU SANS TACHE qui sera supplicié ignominieusement pour chaque homme, pour le sauver et transformer ses péchés en grâces.

Oui, sur la Croix, mon Fils, en Moi, transforme tous les péchés en grâces ! Par notre Amour extrême, par son sacrifice, le Sacrifice de l’Innocent suprême, il transforme le mal en bien. Il réduit à rien Satan et ses œuvres. Il renouvelle l’humanité toute entière. Il offre à chacun de devenir fils et filles de Dieu, il prend en son Corps et son Cœur suppliciés tout le mal, tous les péchés : les plus petits, les plus graves, les plus laids, les plus répétés, les plus ignorés, les plus cachés. Tous les péchés, il les élève avec lui sur la Croix ! Il les élève avec lui sur la Croix !

Chacune de ses souffrances ôte le péché des hommes ! Oui, vos péchés, il les connaît, mais il les a soufferts pour que vous en soyez délivrés ! Il les a pris sur lui-même pour que vous soyez purifiés, pour que vous puissiez rentrer purs et saints dans mon Royaume.

Oui, mon Fils a pris tous les péchés, tous vos péchés, tous, dans sa Passion qui est une passion d’Amour extrême, qui est une passion de Miséricorde pour l’homme !

Et quelques minutes avant de mourir, il cria ces mots qui ont déchirés tous les espaces, tous les abîmes, toutes les planètes et l’enfer même ; des mots qui réjouiront les hommes et les femmes jusqu’à la fin des temps, ces mots qui réjouissent tous les habitants du Royaume du Ciel : « TOUT EST CONSOMME. »

Oui, tout est consommé ! Ce qui veut dire : tous les péchés des hommes depuis le début du monde et jusqu’à la fin des temps, ont été consommés par mon Fils, dans sa Passion.

Tous les péchés ! Pas un qui ait été oublié, pas un qui n’ait été réparé par mon Fils Unique, le Verbe de Dieu.
Tous les péchés ! Mon Fils, en moi-même les a tous rachetés ! C’est cela la merveilleuse nouvelle qui vous est révélée en ces temps nouveaux, mes aimés !


La très Sainte Vierge Marie vous donne le SAINT DES SAINTS !

C’est un cadeau extrême, c’est un cadeau royal, c’est un cadeau qu’aucun prophète d’aucun pays ne peut donner.
C’est un cadeau offert aux princes, aux princesses, aux habitants du palais.
C’est un cadeau que personne ne mérité, mais qui vous est donné par pure grâce, pour répondre à vos instantes prières, pour couronner votre foi, pour vous délivrer de l’oppression de la faute, pour vous donner la vérité toute entière !


Regardez la très Sainte Vierge Marie, Porte du Ciel !

Elle vous donne ce qu’elle a de meilleur, celui pour qui elle souffrira tant ! Elle est la mère des douleurs. Au pied de la Croix, elle vous donne celui pour qui elle souffre encore tant, le voyant méconnu ou rejeté, le voyant si peu aimé, lui, l’Amour extrême ! Elle vous le donne, lui, la Sagesse incarnée, la Douceur incarnée, lui, votre Roi !

Regardez le visage de votre Mère !


Sur sa joue droite il y a une marque ! C’est celle laissée par un poignard !

Oui, cette icône a une histoire, une histoire vraie ! Elle n’est pas ici par hasard. Ce n’est pas une icône ordinaire. Elle est ici par miracle et elle n’a pas cessé de faire des miracles. Voici cette histoire vraie :

C’était au XIVème siècle. Cette icône était honorée et priée dans une église russe en ces temps malheureux où commença la persécution, inspirée par Satan, qui détruisit la plupart des merveilleuses icônes.

Or, une fidèle et son fils Gabriel cacha l’icône que vous voyez, chez elle.

Mais un jour, on la dénonça et deux soldats pénétrèrent dans sa maison. Dans leur rage, l’un d’entre eux voulut éventrer l’icône et frappa de son épée la joue gauche de la Mère de Dieu. Aussitôt, il en coula du Sang.

Effrayés de ce geste, bouleversés, les deux soldats tombèrent à genoux en pleurant : le visage de la Très Sainte Vierge saignait ! Ils se convertirent et décidèrent alors de sauver l’icône.

La persécution était si violente qu’ils eurent l’idée de faire un acte de Foi. Ils la déposèrent sur les flots, suppliant la très Saint Vierge Marie de se garder de tout danger et de se sauver pour montrer sa Gloire au Ciel.

Ensuite, un des soldats et Gabriel se firent moine et allèrent en Grèce, dans un monastère du Mont Athos, qui donnait sur la mer.

Or, un jour, ils virent flotter quelque chose qui se dirigeait vers le rivage. C’était l’icône de la Mère de Dieu. Imaginez comment ils la recueillirent et quelle joie fut la leur !

Ils la vénérèrent avec infiniment de respect et voulurent la mettre dans la chapelle. A peine l’avaient-ils fait, que le lendemain matin, ils trouvèrent l’icône au-dessus de la porte de la chapelle. Ne comprenant pas, ils la remirent à sa place, dans la chapelle. Le lendemain, elle était encore sur la porte, et de même le surlendemain. Ils comprirent, alors, que la Mère de Dieu voulait être sur la porte, ce qui signifiait qu’elle était LA PORTE DU CIEL.

La suite de cette histoire vraie, de ce récit réel, est que cette icône exsuda très souvent un huile extrêmement parfumée et que, parmi les milliers de reproductions qui en ont été faites et distribuées dans le monde, beaucoup ont exsudé aussi de cette huile !

Ainsi, moi votre Dieu, j’ai choisi pour vous, dans mon Amour, cette icône miraculeuse. Je n’ai pas choisi n’importe qu’elle icône. Regardez bien la blessure de la très Sainte Vierge Marie, cette blessure sur sa joue droite.

C’est la blessure qu’elle vit toujours pour tous ceux de ses enfants qui, croyant connaître Dieu, ignorent son Fils. Elle portera cette blessure, ce saignement, jusqu’à la fin des temps, pour vous, pour que vous croyiez en celui que j’ai envoyé, celui qui vous sauve, CELUI QUI EST.

Il vous a sauvés de tous vos péchés, de vos aveuglements même. Il suffit maintenant de vous abandonner à lui. Tout est fait. Il ne vous est demandé que de l’accepter, que de le reconnaître comme votre Dieu, votre Roi, votre Rédempteur !

Oh, laissez-vous faire, mes enfants, car votre joie sera complète.

Le Père, votre Dieu.



(La suite un autre jour)






@page {margin: 2cm; size: 21cm 29.7cm; }
P {
MARGIN-BOTTOM: 0.21cm
}


http://vincent.detarle.perso.sfr.fr/catho/chretien-islam_2.html#suite

Je suis Mesulman et j aime Marie comme tois et je crois a jesus et au Moïse car il sont prophete de dieu .

Voir le profil de l'utilisateur

vulgate 


Averti
Averti
@ahmed23 a écrit:L islam est la religion de dieu
Selon les musulmans.

@ahmed23 a écrit:L islam est la religion de tout le monde
Non, pas de tout le monde, loin de là.

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé 


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum