Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

maxibueno 


Enthousiaste
Enthousiaste
Nous portons tous musulmans, chrétiens et juifs, la responsabilité de faire connaitre au monde le dernier prophète digne de louange.

il vous questionnera autant que moi sur le messager Mohamed.

si les israéliens veulent construire le palais de salomon à Jérusalem, le Messager Mohamed doit être digne de louange autant que Salomon.



les gens qui se sont convertis à l'islam étaient aussi convaincus que moi. lorsque je mourrai , je rendrai compte à Dieu et vous rendrez compte aussi car les juifs et les chrétiens étaient au courent comme décrit ci-dessous:

il y a d'anciens juifs et prêtres chrétiens qui se sont convertis à l'islam comme Yusuf Estes dans notre siècle. il y a des juifs qui sont contre la judaisation de Jérusalem.
la preuve de foi des juifs et des chrétiens se montre ici:

http://www.youtube.com/watch?v=BNOwg5POK2Q


http://www.youtube.com/watch?v=dUxSKqMXj6k&feature=related

http://www.youtube.com/watch?v=YXipq6BH9lQ&feature=player_embedded


http://www.youtube.com/watch?v=2AuqJNCIMIg&feature=related


certains disent que: L'alliance de Dieu a été faite avec la lignée d'Issac, seul le peuple élu a donné tous les prophètes après, seuls eux ont l'alliance de Dieu. Ce qui a amené le Messie, Jésus. Il n'y a pas d'autre Messie, pas d'autre sauveur.

d'autres disent: pourtant moi j'ai suivi Jésus (Paix sur lui) et cela ma conduis a Mohammed (Paix sur lui)

j'ai une question... les Chretiens ont ils traduit le Nom Propres "Mohammed" en digne de Louanges ???

- Isaïe 29/12: prophétise la venue d’un prophète illettré

- Cantique des Cantiques 5/16(de Salomon): dans la version hébraïque original le terme employé est exactement “Mohammadim”. Le “im“ terminal est simplement le pluriel de respect en hébreu (comme Elohim, pour Dieu). le nom a été traduit en français par: “toute sa personne est désirable”, mot qui pourrait se traduire par “celui qui est loué”, c’est à dire le sens même que le nom du Prophète!


Pourquoi avoir traduis ???? Pourquoi ???



la loi doit prend essence de la foi, de la sagesse, l’honnêteté, du savoir et de la responsabilité. les émissaires du christ n'ont pu protéger le monde et la venue d'un autre Messi était attendue. le Messager Mohamed - paix et salut sur lui- est le seul Messi qui a accomplis sa mission par la grâce de dieu, à force de preuves et malheureusement malgré lui d'épais pour un monde meilleur.

l'islam nous apprend à étudier le soi et le code de route instauré est réfléchis. la conduite des musulmans dans le monde n'est pas cohérente avec l'éthique musulmane dans la plupart des cas car l'homme est piégé par ses faiblesses dont le diable maîtrise. Contrairement à la bible et la torah, le coran est récité dans sa langue d'origine et nulle philosophie ne fut introduite dans le livre saint. Dieu a voulu protéger son livre saint en laissant son message entre de bonnes mains, à des hommes honorables responsables dont leur seul souci: épargner le coran du même sore infligé à la bible et à la torah afin que le monde ne soit plus trahi ou abusé.


le coran dit:

5.65. Si les gens des Écritures avaient la foi et craignaient Dieu, Nous aurions pardonné leurs péchés et Nous les aurions admis dans les Jardins du délice .
5.66. S'ils observaient la Thora, l'Évangile et les révélations que leur Seigneur leur a envoyées, ils jouiraient certainement des biens du Ciel et de ceux de la Terre. Certes, il existe bien parmi eux des gens du juste milieu, mais il en est tant d'autres dont la conduite est déplorable.
5.67. Ô Prophète ! Communique ce que ton Seigneur t'a révélé ! Si tu négliges de le faire, tu auras failli à ta mission ! Dieu te protégera des hommes, mais Dieu ne guidera jamais les négateurs.
5.68. Dis : «Ô gens des Écritures ! Tant que vous ne vous conformerez pas à la Thora, à l'Évangile et à ce qui vous a été révélé par le Seigneur, vous n'accomplirez rien de valable !» Certes, les révélations que tu as reçues de ton Seigneur ne feront qu'accroître chez beaucoup d'entre eux l'esprit de révolte et d'infidélité. Cesse donc de t'inquiéter d'un peuple aussi pervers.
5.69. En vérité, ceux qui ont cru, ainsi que les juifs, les sabéens et les chrétiens, ceux qui ont cru en Dieu, au Jugement dernier et qui ont fait le bien, seront préservés de toute crainte et ne seront point affligés.
5.70. Nous avons pris acte de l'engagement des fils d'Israël et Nous leur avons envoyé des prophètes. Mais chaque fois que ces prophètes leur apportaient des messages qui heurtaient leurs penchants, tantôt ils les traitaient d'imposteurs, tantôt ils les mettaient à mort.
5.71. Et, pensant qu'il n'y aurait aucune sanction contre eux, ils faisaient les aveugles et les sourds. Puis Dieu accepta leur repentir, mais beaucoup d'entre eux ne continuèrent pas moins à se montrer aveugles et sourds, pendant que Dieu observait parfaitement leurs agissements.
5.72. Sont de véritables négateurs ceux qui disent : «Dieu, c'est le Messie, fils de Marie.» Le Messie n'a-t-il pas dit lui-même : «Ô Fils d'Israël ! Adorez Dieu qui est mon Seigneur et le Vôtre.» Quiconque donne des associés à Dieu, Dieu lui interdira l'entrée du Paradis et lui réservera l'Enfer pour séjour , les injustes ne bénéficieront d'aucun secours.
5.73. Sont aussi impies ceux qui disent : «Dieu est le troisième d'une Trinité !», alors qu'il n'y a de divinité que Dieu l'Unique ! S'ils n'en finissent pas avec ce blasphème, un châtiment douloureux s'abattra sur les dénégateurs d'entre eux.
5.74. Pourquoi donc ne se repentent-ils pas et n'implorent-ils pas le pardon de Dieu? Dieu est pourtant Clément et Miséricordieux.
5.75. Le Messie, fils de Marie, n'est qu'un prophète comme tant d'autres qui l'ont précédé. Sa mère était véridique, et tous les deux se nourrissaient comme tous les mortels. Voyez avec quel soin Nous leur expliquons Nos versets ! Et voyez comme ils s'en détournent !
5.76. Dis-leur : «Adorerez-vous, en dehors de Dieu, ce qui ne peut ni vous nuire ni vous être utile, alors que Dieu sait tout et entend tout?»
5.77. Dis-leur : «Ô gens des Écritures ! Ne soyez pas excessifs dans votre religion au point de vous éloigner de la vérité ! Ne cédez pas aux passions d'un peuple qui jadis s'est égaré, qui en a égaré bien d'autres à leur suite et qui a perdu la bonne direction !»
5.78. Les renégats parmi les fils d'Israël ont été maudits par la bouche de David et par celle de Jésus, fils de Marie, en punition de leur désobéissance et de leurs méfaits,
5.79. car ils ne s'interdisaient pas les uns aux autres de commettre des actes blâmables. Quel détestable comportement !
5.80. On voit un grand nombre d'entre eux s'allier avec des négateurs. Cette mauvaise décision qu'ils ont prise leur a valu la Colère de Dieu et leur supplice sera éternel.
5.81. S'ils avaient cru en Dieu, au Prophète et à ce qui lui a été révélé, ils n'auraient pas pris des négateurs pour alliés , mais beaucoup d'entre eux sont pervers.
5.82. Tu constateras sûrement que ceux qui nourrissent la haine la plus violente contre les musulmans sont les juifs et les païens, et que ceux qui sont les plus disposés à sympathiser avec les musulmans sont les hommes qui disent : «Nous sommes des chrétiens.» Cela tient à ce que ces derniers ont parmi eux des prêtres et des moines et à ce qu'ils ne font pas montre d'orgueil.
5.83. Et lorsqu'ils entendent réciter ce qui a été révélé au Prophète, on voit leurs yeux déborder de larmes tant ils sont saisis par la Vérité du message, et ils disent : «Seigneur ! Nous croyons ! Inscris-nous au nombre des témoins !
5.84. Pourquoi ne croirions-nous pas en Dieu et à la Vérité qu'Il nous a envoyée? Pourquoi n'espérerions-nous pas que notre Seigneur nous fasse entrer en la compagnie des gens vertueux?»
5.85. Dieu leur accordera en récompense de leur déclaration des Jardins sous lesquels coulent des ruisseaux, où ils demeureront éternellement. Et c'est là la récompense de ceux qui font le bien.
5.86. Quant à ceux qui n'auront pas cru et qui auront traité Nos signes de mensonges, ceux-là seront voués au Feu éternel.
5.87. Ô vous qui croyez ! Ne vous interdisez pas les bonnes choses que Dieu a rendues licites pour vous, en évitant cependant tout excès, car Dieu n'aime pas ceux qui dépassent les limites permises !
5.88. Mangez de ce que Dieu vous a donné de licite et d'agréable ! Craignez Dieu en qui vous croyez !
5.89. Dieu ne vous tiendra pas rigueur des serments que vous aurez prêtés à la légère, mais seulement de ceux que vous aurez prêtés de propos délibérés. L'expiation en sera de donner à manger à dix pauvres de ce dont vous nourrissez habituellement votre famille, ou de les vêtir, ou d'affranchir un esclave. Celui qui n'en aura pas les moyens accomplira un jeûne de trois jours. Telle sera l'expiation de vos serments non respectés. Soyez donc fidèles à vos serments ! C'est ainsi que Dieu vous éclaire par Ses signes, peut-être saurez-vous Lui en être reconnaissants.
5.90. Ô vous qui croyez ! Les boissons alcoolisées, les jeux de hasard, les bétyles et les flèches divinatoires ne sont autre chose qu'une souillure diabolique. Fuyez-les ! Vous n'en serez que plus heureux !
5.91. Le démon n'a d'autre but que de semer, par le vin et le jeu de hasard, la haine et la discorde parmi vous, et de vous éloigner du souvenir de Dieu et de la salât. Allez-vous enfin renoncer à ces pratiques?
5.92. Obéissez donc à Dieu ! Obéissez au Prophète ! Prenez garde ! Mais si vous vous détournez du Seigneur, sachez que Notre Prophète n'a d'autre mission que de vous transmettre clairement le Message.
5.93. Ceux qui croient et font le bien n'auront pas à se justifier pour ce qu'ils avaient auparavant consommé de prohibé, pourvu qu'ils s'en prémunissent désormais, qu'ils soient sincères dans leur conviction et qu'ils fassent le bien, sans jamais cesser de craindre le Seigneur, de proclamer leur foi et d'effectuer des œuvres salutaires. Dieu aime ceux qui effectuent des œuvres charitables.
5.94. Ô vous qui croyez ! Pour vous éprouver, Dieu mettra à portée de vos mains et de vos lances du gibier, afin de connaître celui qui Le craint dans son for intérieur. Dorénavant, celui qui passera outre cet avertissement sera voué à un douloureux châtiment.



Voiçi les textes des Evangiles qui parlent de la venue du prophete Mohammed (Saws) :

GALATES 1-8: "Mais, quand nous-mêmes, quand un ange du ciel annoncerait un autre Évangile que celui que nous vous avons prêché, qu'il soit anathème! "

GALATES 1-9 "Nous l'avons dit précédemment, et je le répète à cette heure: si quelqu'un vous annonce un autre Évangile que celui que vous avez reçu, qu'il soit anathème! "

Les textes de la Bible qui parlent de la nouvelle nation islamique :
Mathieu (21:43):

« C'est pourquoi je vous le dis, le Royaume des Cieux vous sera retiré, et donné à une nation qui en recueillera les fruits. Quiconque tombera sur cette pierre s'y brisera, et celui sur qui elle tombera, elle l'écrasera. »

« Ils ont excité ma jalousie par ce qui n'est point Dieu, ils m'ont irrité par leurs vaines idoles ; Et moi, j'exciterai leur jalousie par ce qui n'est point un peuple, Je les irriterai par une nation insensée. »
(Dt 32.21)

Nous avons ici traduit le passage en question qui fait figure de témoignage historique. Nous nourrissons l’espoir qu’il ouvrira des cœurs scellés, des oreilles bouchées et des yeux fermés.
Le cadi Ja’farî est mort en l’an 668 de l’Hégire. Qu’Allah lui fasse miséricorde !
I - Dans l’Ancien Testament :
1- Le Pentateuque : Genèse 10 : « Dieu dit à Abraham : « Cette année, un fils te sera enfanté ; il portera le nom d’Isaac. » Abraham dit à Dieu : « Puisse Ismaël vivre en Ta présence pour Te glorifier ! » Dieu lui répondit : « Je t’exauce pour Ismaël. Vois ! Je le bénis, je le rends fécond et prolifique à l’extrême[1]. Il engendrera douze princes et je ferai sortir de lui une grande nation. »[2]
L’auteur dit : Chacun sait, même dans les rangs de l’adversaire, qu’en dehors de Mohammed, le Messager d’Allah (r), aucun descendant d’Ismaël n’a eu le riche destin d’être à la tête d’une nation aussi généreuse, noble et féconde. Une nation qui a occupé toute la surface de la terre et s’est répandue vers les horizons les plus lointains. Une nation bien plus abondante que les enfants d’Isaac et dont le nombre - qu’Allah soit loué - ne cesse d’augmenter de jour en jour. C’est un honneur extrême dont jouit Ismaël car une progéniture glorieuse honore son père et elle lui permet de gravir des échelons ici-bas et dans l’au-delà. Il ne fallait pas autant d’éloges de la part du Seigneur pour exprimer sa suprématie sur toutes les autres nations. Une petite chose qui vient d’Allah porte la marque de la grandeur et une grande chose qui provient de Lui atteint des sommets infranchissables.
2- Le Pentateuque : Genèse 9 : « L’ange du SEIGNEUR se montra à [la servante de Sara,] et lui dit : « Agar ! D’où viens-tu et où vas-tu ? » Elle répondit : « je fuis devant Sara, ma maîtresse. » L’ange du SEIGNEUR lui dit : « Retourne vers ta maîtresse et plie-toi à ses ordres. » L’ange du SEIGNEUR lui dit : « Je multiplierai tellement ta descendance qu’on ne pourra la recenser. » L’ange du SEIGNEUR lui dit : « Voici que tu es enceinte et tu vas enfanter un fils, tu lui donneras le nom d’Ismaël car le SEIGNEUR a perçu ta détresse. Véritable âne sauvage, cet homme ! Sa main contre tous, la main de tous contre lui. À la face de tous ses frères, il demeure. » »[3]
L’auteur dit : Allah s’adresse à Agar par le biais de l’ange Gabriel [Jibrîl] pour lui annoncer que son fils aura sa main au-dessus de tous. Cette annonce ne s’est jamais réalisée avant l’avènement de Mohammed (r).

[1] Voici les termes de la version de la Bible d’André Chouraqui qui s’avère plus littérale et plus typique. « Quant à Ishma’él, je l’ai entendu : voici, je l’ai béni, je le fais fructifier, je le multiplie beaucoup, beaucoup… »
[2] La Genèse :15.20 L’auteur résume certains passages de la Bible, mais pour la présente traduction, nous avons préféré rester fidèles dans l’ensemble à la version œcuménique contemporaine sauf si des divergences trop importantes apparaissent. Auquel cas, nous n’omettrons pas de le souligner.
[3] La Genèse :16.7-12 l’auteur se réfère à des versions vraisemblablement différentes de la traduction œcuménique contemporaine, ce qui jette d’autant plus le discrédit sur la Biblecompte tenue des multiples évolutions qu’elle a subies à travers les siècles, sans parler des différences de traductions. En effet, ses termes sont les suivants : « Il mettra sa main au dessus de tous. » le sens est ainsi radicalement différent ! Par ailleurs, l’expression « âne sauvage » qu’André Chouraqui traduit par « onagre humain » est une transformation du terme hébreu para désignant la multitude. Les traducteurs de la Bible ont cherché à travers cela à détourner le sens de l’annonce faite en l’honneur d’Ismaël. Voir : la recension du livre dont nous traduisons le passage Takhjîl man harrafa at-Tawrât wal Injîl ; qui fut élaborée dans le cadre d’une thèse : doctorat ès par le Dr. Mahmûd ‘Abd ar-Rahmân Qadah.

Voir le profil de l'utilisateur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum